Skip to main content

Full text of "N. Ph. Sander et I. Trenel, Dictionnaire hébreu - français"

See other formats


A propos de ce livre 

Ceci est une copie numerique d'un ouvrage conserve depuis des generations dans les rayonnages d'une bibliotheque avant d'etre numerise avec 
precaution par Google dans le cadre d'un projet visant a permettre aux internautes de decouvrir 1' ensemble du patrimoine litteraire mondial en 
ligne. 

Ce livre etant relativement ancien, il n'est plus protege par la loi sur les droits d'auteur et appartient a present au domaine public. L' expression 
"appartenir au domaine public" signifie que le livre en question n' a jamais ete soumis aux droits d'auteur ou que ses droits legaux sont arrives a 
expiration. Les conditions requises pour qu'un livre tombe dans le domaine public peuvent varier d'un pays a 1' autre. Les livres libres de droit sont 
autant de liens avec le passe. lis sont les temoins de la richesse de notre histoire, de notre patrimoine culturel et de la connaissance humaine et sont 
trop souvent difficilement accessibles au public. 

Les notes de bas de page et autres annotations en marge du texte presentes dans le volume original sont reprises dans ce fichier, comme un souvenir 
du long chemin parcouru par 1' ouvrage depuis la maison d' edition en passant par la bibliotheque pour finalement se retrouver entre vos mains. 

Consignes d 'utilisation 

Google est fier de travailler en partenariat avec des bibliotheques a la numerisation des ouvrages appartenant au domaine public et de les rendre 
ainsi accessibles a tous. Ces livres sont en effet la propriete de tous et de toutes et nous sommes tout simplement les gardiens de ce patrimoine. 
II s'agit toutefois d'un projet couteux. Par consequent et en vue de poursuivre la diffusion de ces ressources inepuisables, nous avons pris les 
dispositions necessaires afin de prevenir les eventuels abus auxquels pourraient se livrer des sites marchands tiers, notamment en instaurant des 
contraintes techniques relatives aux requetes automatisees. 

Nous vous demandons egalement de: 

+ Ne pas utiliser les fichier s a des fins commerciales Nous avons congu le programme Google Recherche de Livres a l'usage des particuliers. 
Nous vous demandons done d' utiliser uniquement ces fichiers a des fins personnelles. lis ne sauraient en effet etre employes dans un 
quelconque but commercial. 

+ Ne pas proceder a des requetes automatisees N'envoyez aucune requete automatisee quelle qu'elle soit au systeme Google. Si vous effectuez 
des recherches concernant les logiciels de traduction, la reconnaissance optique de caracteres ou tout autre domaine necessitant de disposer 
d'importantes quantites de texte, n'hesitez pas a nous contacter. Nous encourageons pour la realisation de ce type de travaux 1' utilisation des 
ouvrages et documents appartenant au domaine public et serions heureux de vous etre utile. 

+ Nepas supprimer V attribution Le filigrane Google contenu dans chaque fichier est indispensable pour informer les internautes de notre projet 
et leur permettre d'acceder a davantage de documents par 1' intermediate du Programme Google Recherche de Livres. Ne le supprimez en 
aucun cas. 

+ Rester dans la legalite Quelle que soit l'utilisation que vous comptez faire des fichiers, n'oubliez pas qu'il est de votre responsabilite de 
veiller a respecter la loi. Si un ouvrage appartient au domaine public americain, n'en deduisez pas pour autant qu'il en va de meme dans 
les autres pays. La duree legale des droits d'auteur d'un livre varie d'un pays a l'autre. Nous ne sommes done pas en mesure de repertorier 
les ouvrages dont l'utilisation est autorisee et ceux dont elle ne Test pas. Ne croyez pas que le simple fait d'afficher un livre sur Google 
Recherche de Livres signifie que celui-ci peut etre utilise de quelque facon que ce soit dans le monde entier. La condamnation a laquelle vous 
vous exposeriez en cas de violation des droits d'auteur peut etre severe. 

A propos du service Google Recherche de Livres 

En favorisant la recherche et l'acces a un nombre croissant de livres disponibles dans de nombreuses langues, dont le frangais, Google souhaite 
contribuer a promouvoir la diversite culturelle grace a Google Recherche de Livres. En effet, le Programme Google Recherche de Livres permet 
aux internautes de decouvrir le patrimoine litteraire mondial, tout en aidant les auteurs et les editeurs a elargir leur public. Vous pouvez effectuer 



des recherches en ligne dans le texte integral de cet ouvrage a l'adresse |http : //books .qooqle . com 




This is a digital copy of a book that was preserved for generations on library shelves before it was carefully scanned by Google as part of a project 
to make the world's books discoverable online. 

It has survived long enough for the copyright to expire and the book to enter the public domain. A public domain book is one that was never subject 
to copyright or whose legal copyright term has expired. Whether a book is in the public domain may vary country to country. Public domain books 
are our gateways to the past, representing a wealth of history, culture and knowledge that's often difficult to discover. 

Marks, notations and other marginalia present in the original volume will appear in this file - a reminder of this book's long journey from the 
publisher to a library and finally to you. 

Usage guidelines 

Google is proud to partner with libraries to digitize public domain materials and make them widely accessible. Public domain books belong to the 
public and we are merely their custodians. Nevertheless, this work is expensive, so in order to keep providing this resource, we have taken steps to 
prevent abuse by commercial parties, including placing technical restrictions on automated querying. 

We also ask that you: 

+ Make non-commercial use of the files We designed Google Book Search for use by individuals, and we request that you use these files for 
personal, non-commercial purposes. 

+ Refrain from automated querying Do not send automated queries of any sort to Google's system: If you are conducting research on machine 
translation, optical character recognition or other areas where access to a large amount of text is helpful, please contact us. We encourage the 
use of public domain materials for these purposes and may be able to help. 

+ Maintain attribution The Google "watermark" you see on each file is essential for informing people about this project and helping them find 
additional materials through Google Book Search. Please do not remove it. 

+ Keep it legal Whatever your use, remember that you are responsible for ensuring that what you are doing is legal. Do not assume that just 
because we believe a book is in the public domain for users in the United States, that the work is also in the public domain for users in other 
countries. Whether a book is still in copyright varies from country to country, and we can't offer guidance on whether any specific use of 
any specific book is allowed. Please do not assume that a book's appearance in Google Book Search means it can be used in any manner 
anywhere in the world. Copyright infringement liability can be quite severe. 

About Google Book Search 

Google's mission is to organize the world's information and to make it universally accessible and useful. Google Book Search helps readers 
discover the world's books while helping authors and publishers reach new audiences. You can search through the full text of this book on the web 

at http : //books . google . com/| 



mm 




HARVARD 

COLLEGE 
LIBRARY 



Digitized by 



Google 



Digitized by 



Google 



Digitized by 



Google 



Digitized by 



Google 



Digitized by 



Google 



Digitized by 



Google 



Digitized by 



Google 



DICTIONNAIRE 

HEBREU-FRANCAIS 



Digitized by 



Google 






PAIUS, (MPRIMKRIB DBCIURLES JOOAUST, 
338, RUB SAITT-IIOXORI?. 



i ' > i [ ' : ; -; ;., ..:.,•■*: 






Digitized by 



Google 



DICTIONNAIRE 

HEBREU-FRANCAIS 



COWTEWANT 

1° La Nomenclature et la Traduction de tous les Mots h6breux et chaldeens 

contenus dans la Bible et dans le Rituel des Priferes journaliferes; 

2° L'Explication , suivant les Comraentaires les plus accreditee , des Passages bibliques 

presentanC quelque difficult^; 

3° vindication des Racine* des Siibstantifs et les Inflexions des Noms 

au pluriel bu abcftrnpaghSs de suffixes ; 

4* Toutes les Voix nsit&s des Verbes et 1'indication sommaire 

des Temps et des Modes des Verbes irreguliers ; 

5" Un Supplement donnant, avec de courtes Notices, tous les Noms propres 

mentionnes dans le Traite* d'Aboth. 



M. IV. PH. 8ANDBR, PROFBSSEUR 

et 

HI. I. TRBNEIif directeur de l'ecole centrals rabbinique 



mblle par let tolas de le Sooiete intUito det LlTret fteUfienx et Horeiuc 



PARIS 

AU BUREAU DES ARCHIVES ISRAELITES 

RUE DES QUATRE-FILS, 16. 

4859 



Digitized by 



Google 



SL^nS-H.io 






v > 
i. 







Digitized by 



Google 



AVANT-PROPOS 



Charges par la Sociiti des livres moraux et religieux de la redaction d'un 
dictionnaire h£breu-franc.ais k l'usage des 6coIes isra6lites, nous nous sommes 
efforts, dans la composition de ce travail, de ne point sortir des limites qui 
nous ont 6t6 tracGes. D'aprfcs le plan et le programme arrets d'avance , nous 
n'avions pas k faire une ccuvre savante et originate; les vues ambitieuses et 
s6duisantes d'invention et de d6couverte nous 6taient complement interdites. 
La nouveaut6 en mature de lexicographic et surtout de lexlcographie 
hebraique, si elle est parfois v&rite, souvent nest que paradoxe ou pure 
hypolhese. Plus d'une fois aussi ce qui a 6t6 donne com me nouveautg s'est 
trouv6 n'6tre en definitive que la rencontre plus ou moins fortuite duplications 
anciennes peu connues ou entierement in&Ktcs. Nous avions, quant k nous, 
nos auteurs k reproduire et nos guides k suivre. Ges guides, ce sont nos ex6- 
gfctes et nos grammairiens les plus autoris&j : R. Jona (Ibn-Ganach), R. Salo- 
mon ben- Isaac (Yarchi), Ibn-Ezra, R. Salomon Parchon, R. David Kimchi, 
R. Levi ben-Gerson ; les versions les plus accreditees, Onkelos, Jonathan ben- 
Ouziel, les Septante, quelquefois aussi la Vulgate et Luther, et, parmi les au- 
teurs et traducteurs modernes, Mendelsohn, Wessely, Ben-Zoew, et surtout 
Gesenius. 

Le syst&me de l'ordre alphabe* tique des mots et non des racines est celui que 
nous avons dfl adopter. Pour cette partie de notre travail nous n'avions qu'& 
imiter et k reproduire Gesenius, qui a vulgaris^ ce mode de vocabulaire le plus 
commode et le plus conforme k nos habitudes scolaires, mais non pas le plus 
Tationnel ni le mieux approprie" au g6nie des langues orientates. 

Aux mots hlbreux et chaldSens composant le lexique des saintes ficritures 
nous avons joint les mots hgbreux et chaldGens de nos Rituels et du Trail6 
Aboth. Ge nouveau travail a 6te juge* ne*cessaire dans un dictionnaire principa- 
lement desting k la jeunesse israclile. La langue des docteurs de la grande 
Synagogue, ainsi que celle de nos plus anciens rabbins, dans leur enseigne- 



Digitized by 



Google 



VI AVANT-PROPOS. 

men t moral, ne s'eioigne pas essentiellement de celle de la Bible. Tous ces 
mots sont marquis d'un asterisque qui les prdc&de. 

D'aprfes ce qui a ete dit plus haut, on comprend que, si nous n'avons use 
qu'avec reserve des travaux des exegfctes les plus recents , c'est que nous avions 
une tradition & respecter, une autorite & faire pr£valoir, celle des ceifebres 
commentateurs que la Synagogue est accoutumee a v6n6rer. Non pas qu'il y 
ait pour Hsraeiite des commentateurs qui s'imposent, une traduction dont il ne 
lui soit pas permis de s'ecarter. En dehors des mots et des versets dont Impli- 
cation importe au point de vue doctrinal et dont le sens est fixe par le Talmud 
(mots et passages qui se trouvent presque en totality dans le Pentateuque) , la 
piete la plus timor6e conserve a regard de Interpretation des sain tes fie ritures 
la plus enttere independance. Elle met sa joie et sa gloire a chercher dans les 
textes sacres et k y trouver Texpression d'idees et de sentiments que Ton n'y avait 
pas encore decouverts, a creuser a son tour ce sol f6cond et qui ne saurait etre 
epuise, pour en tirer des triors caches & tous les regards. Mais, dans un travail 
comme le nfltre, toute interpretation douteuse, toule conjecture paradoxale, toute 
explication trop aventuree, devait etre soigneusement 6carl6e. Notre t&che, 
nous le r£p£tons, consistait a rep rod u ire les opinions des ecrivains autorises 
dont les recherches et les decouvertes sont devenues le patrimoine du judaisme. 
II n y a done pas, dans ce dictionnaire, une seule explication, soit de mot, 
soit de verset, qui n'ait pour elle l'autorite do Tun des noms precites. Entre 
les diverses interpretations qui nous etaient proposes, nous avons choisi 
celle qui nous paraissait la plus plausible, et, quand plusieurs interpretations 
semblaient avoir le mGme caractfere de vraisemblance, nous avons cru devoir 
les reproduire les unes et les autres malgr6 ou plut6t &. cause de leur diver- 
gence. 

Un dictionnaire complet doit donner les diverses acceptions des mots, les 
significations les plus tranches comme celles qui ne se distinguent que par 
les plus deiicates nuances, le sens ordinaire et frequent comme Temploi le 
plus eioigne et le plus rare. Sans craindre de tomber dans la prolixite et la 
redondance, nous avons laisse a. cette partie essentielle de notre travail 
retendue qui lui appartient. — Pour justifier nos definitions, nous ne nous 
sommes pas bornes a la simple indication des textes. Les sens et les significant 
tions attribues aux mots ont tous a leur appui un ou plusieurs versets traduits. 
— Ce travail de traduction et de commentaire ne sera pas sans utilite, surtout 
aux jeunes etudiants. On nous rendra la justice de reconnaltre que nous n'a- 
vons ni evite ni tourne les difficultes. 

Certes, nous ne pr6tendons pas avoir pu dissiper tous les doutes , 6claircir 



Digitized by 



Google 



AVANT-PROPOS. VII 

toutes les obscurites, el indiquer une solution satisfaisante aux probl&mes 
qu'offre sou vent le tezte de la Bible. Nous ne nions pas Tavoir tente jusqu'fr 
on certain point, en nous appliquant k citer les passages les pins difficiles, et 
sur lesquels s'est particuli&rement exercta la sagacity des commentateurs. 

Nous avous 6t6 sobres duplications grammaticales. Un lexique doit 6tre 
1'auxiliaire de la grammaire ; il ne saurait la remplacer ni en rendre l'6tude 
inutile. 

Les soins les plus minutieux ont 6t6 apport£s k l'ex&ution typographique de 
ce volume. La Societi des livres moraux et religieux n a ricn voulu gpargner 
pour rendre cet ouvrage digne d'elle-m6me et de l'61ite des Israelites fran$ais 
quelle repr&ente. Le v6n6rable pr&ident de la Soci6t6, M. le grand rabbin 
Ulmann, aprfcs avoir pris connaissance du manuscrit et avoir exerc6 sur le 
travail des auteurs l'influence de ses conseils et de ses savantes observations, 
s'est impost encore la ptaible tAche de lire et de reviser toutes les feuilles 
imprimtfes. Get ouvrage a ainsi obtenu le concours le plus efficace ainsi que la 
plus haute sanction qui pouvait lui fttre donn6e. — En outre, H. le grand rabbin 
du Gonsistoire central a joint k ce dictionnaire un appendice consacr6 k des 
notices biographiques sur les docteurs cites dans le Traits Aboth. 

Ce dictionnaire, le premier en son genre qui ait paru en France (1), sera 
accueilli, nous l'espgrons, avec bienveillance par tous les amis de la literature 
sacr6e. Une oeuvre consciencieuse est rarement une oeuvre inutile. Notre voeu 
le plus cher serait accompli si cet ouvrage pouvait contribuer & r6veiller en 
France, et surtout parmi nos coreligionnaires, l'6tude des saintes ficritures. 
La vie dans le judaisme, e'est la science de la parole divine, le gotit des cboses 
saintes, Inspiration religieuse puisne k sa seule et vraie source. L& est notre 
gloire dans le pass6 , \k aussi sera pour nous l'honneur de Tavenir. 



(I) Le Vecaealalre da fen M. Maroaaad Ennery, antra de la jeoneiee dn dlfne el tdndrd (rent' ratlin da 
Geeeletelre central , a reado daae tan leapt lea meilleurt §ert ioee dana not doalai ; null e'dlalt an antral e 
\ dMmeataire. U a'axiile ploe an Ubrairla. 



Digitized by 



Google 



TABLE DES PRINCIPALES ABRJGVIATIONS 



accusat. 


accusatif 


Jon. 


Jonas 


adj. 


adjectif 


Jos. 


J08ll6 


adv. 


adverbe 


Jug. 


Juges 


adverbial. 


adverbialement 


Lament. 


Lamentations 


Agg< 


Agg£e 


L6v. L6vit. 


Levilique 


aph. 


aphal 


litt. 


litteralement 


apoc. 


apocope 


m. 


masculin 


art. 


article 


Mai. 


Malachie 


c.-a-d. 


c'est-a-dire 


metaph. 


metaphore 


Cant. 


Cantique des Cantiques 


Mich. 


Michee 


chald. 


cbaldeen 


n. pr. 


nom propre 


cheth. 


chethib 


Nah. 


Nahum 


Chr. 


Chronique 


N4h. 


N6hemie 


collect. 


collectif, collectivement 


niph. 


niphal 


compar. 


coroparatif 


Nomb. 


Nombres 


conj. 


conjonction 


Obad. 


Obadia 


const. 


6tat construit 


ord. 


ordinal 


corresp. 


correspondent 


P. 


pour 


Dan. 


Daniel 


parag. 


paragogique 


dat. 


datif 


part. 


participe 


Deut. 


Deuteronome 


pass. 


passif 


dir. 


direct 


patron. 


patronymique 


Eccl. 


Ecclesiaste 


pers. 


personno, personnel 


emphat. 


emphalique 


pi. 


piol 


Esdr. 


Esdras 


pil. 


pilel 


Esth. 


Esther 


pilp. 


pilpel 


etc. 


et cetera 


pi. plur. 


pluriel 


ex. 


exemple 


poei. 


po6 tiquement 


exact. 


exactement. 


poa. 


poal 


Exod. 


Exode 


pou. 


poual 


Ez. 


Ezechiel 


prdp. 


preposition 


f. fem. 


ftminin 


pron. 


pronom 


fig. 


figure, figurement 


Prov. 


Proverbes 


fut. 


futur 


qu. 


quelqu'un 


Gen. 


Gen&se 


q, ch. 


quelque chose 


g$n. 


genitif 


rac. 


racine 


Hab. 


Habacuc 


rdg. 


regime 


Mbr. 


h6breu 


relat. 


relatif 


hiph. 


biphil 


Rit. 


Rituel 


hithp. 


hithpael 


Sam. 


Samuel 


hoph. 


hophal 


signif. 


signification 


imp4r. 


imperatif 


sing. 


singulier 


indir. 


indirect 


Soph. 


Sophonie 


inf. 


infinitif 


subst. 


substantif 


in trans. 


intransitif 


suff. 


suffixe 


interj. 


interjection 


trans. 


transitif 


Is. 


Isale 


un. 


unique 


Jer. 


J4r6mie 


v. 


voyez 



Digitized by 



Google 



DIGTIONNAffiE 

hebreu-francais 



K 



K Ale ph. Le nom Aleph vient soit de 
5)i« taureau, cette lettre rep r£ sen tan t 
dans l'alphabet ph6nicien une grossifcre 
t^tc de taureau; soit de tpfc* chef, 
mattre , lettre principale , premiere 
lettre. Gommechiffre « marque l'unite, 
k vaut mille. 

K se permute : — i° Avec lcs lettres 
gutturales Vn. Exemple : liwj p. yian 
foule; Tpn p. !p£ comment; a«R p. a?& 
avoir en horreur. — 2° Avec les lettres 
quiescentes 'iVn. Ex. : n^g p. rnj; 
arriver par accident ; d^ p. o$n r6cm ; 
rvito p. rvto demeures. ,. 

K au commencement des* mots est 
quelquefois ajouttf & la racinc pour 
adoucir la prononciation. Ex.: tfhK p. 
ttJin battre du bl6 ; ou pour former le 
substantif, comme tow des melons; 
atj$ trompeur; tfhas pbing. Quel- 
quefois « est retrench^ au commence- 
ment des mots. Ex.: w? p. urn* nous; 
ww Eccl. 4. 14 , p. d^rtim lcs 
prisonniers. 

K prosth&ique. Ex.: ■tthja Job 31. 
22, p. i^t-i} mon bras. 

3N Nom An cinqui&me mois de Fan- 
nie lunaire '(corrcsp. & juillet-aotit). 

3N ***• (const. *m , quelquefois a« , 
avec suff. •»?«, b^*; p' tir « i^i 
const, rvnat). 1° Pfcre , aieul , anc&- 
tre : *pa«-r« ira Exod. 20. 12 , ho- 
nore ton p^re ; w» drnaa vAk Gen. 
28.13, le Dieu cPAbraham ton^pfcre, 
c.-fr-d. ton aieul ; nwjn wj'awt Lament. 
5. 7, nos anedtres ont ptehdf — 2° Pa- 
triarche, pfcre d'une race, d'une classe 



dTiommes ayant le m6me genre de vie, 
la m6me profession : a«io-^a« Geri.' 
19. 37, le p&rc de Moab; ina i& *q» 
Gen. 4. 20, le pfcrc, le premier, do 
ccux qui demeurcnt sous des tentes; 
*\iva towrba •*« Gen. 4. 21 , le pfcre 
de tous ceux qui jouent de la harpe , 
c.-fc-d. Tinventeur de la musique. — 
Protecteur : *t?^k Is. 9. 5, protec- 
teur durable, 6ternel ; nin$ ina*; *yk 
Job 34. 36, mon pfcre, puisse Job 6tre 
6prouv6! Selon d'autres, de nh« je 
veux, je desire, que Job soit 6prouv6. — 
3° Mattre, chef, titre d'honneur donn6 
& un pontife, fc un proph&te, b. un 
grand personnage : &mut to I Sam. 
10. 12, qui est leur pfcre? c.-$mL 
qui est le mattre de ces prophetesT 
ypb* a»i *"rrjrj5 Jug. 17. 10, scrs-moi 
de pfcre' (de ministre) et de pontife ; 
bg${\ ^ ■qa II Rois 2. 12, mon pfcre, 
char d'lsraeL — 4° Gonseiller, mi- 
nistre, prince, grand: ru^rij a»i •w&rp 
Gen. 45. 8 , il m'a 6tabli le pfcre de 
Pharaon, son ministre; d^ iwp «q^ 
I Ghr. 2. 50, prince de Ririalh Jearim ; 
whhHM t&& •"-r nrryn I Sam. 12.15, 
la main de Dicu sera sur vous ct sur 
vos grands ; n*< mn famille , demure 
subdivision de la tribu apr&s celle do 
nrjMjz? : enb^ ma iqjin Nomb. 7. 2, 
les chefs de leurs families ; de m6me 
rvtaa : rviba •<*}»■; Exod. 6. 25, les chefe 
de famille] * rvba les patwarches Abra- 
ham , Isaac et Jacob ; rrbK w ^Hrj 
Rituel , se souvenant de la ptete des 
patriarches ; rvtas i\m traits d'Aboth,' 

1 



Digitized by 



Google 



* 3K 

trait6 des p&res, c.-fc-d. des anciens 
docteurs;litred'untrait6delaMischna, 
ins6r6 aussi dans le Kituel. 

3N chald. m. (avec stiff. *a»t , ?pK, 
iraa* ; pf . HRk). M6nie signification : 
wiaa&U Dan.2.23,Dieudemespferes. 

3N m. Verdure : t\uy* «i ia^ta w* 
Job 8. 12 , lorsqu'il est encore vert et 
qu'il n'est point cueilli ; bnm ^aaa rviaqi 
Cant. 6. 11, pour voir Therbe tendre 
de la plaine (rac. aa«). 

3N chald. /. (avec suff. mass , avec 3 
intercalG). Fruit: «nl? &ajfioDan.4.9, 
et les fruits en gtaient gros. 

NHJMS n . j> r . m . Eunuque du roi 
Assu6rus, Esth. 1. 10. 

T3£ (Jut. 13*1 et na*0 1° Se per- 
dre f 6tre perdu, s'6garer, error, avec 
i , •)«, et sans regime : awnh iqjwj nayi 
Eccl. 5. 13, cette richesse se perd; 
*ji rvhatoi rribtah I Sam. 9. 20, quant 
aux ftnesses peirdues pour toi , que tu 
as perdues ; uao 12m-' wx spnej rroK-iai 
Deut. 22. 3, pour tout objet que ton 
frfere aura perdu; ^wr^i Ta*M6r.4.9, 
le coeur du roi sera perdu, c.-ft-d. il aura 
perdu tout courage ; man hi$? igk *i* 
Deut. 32. 28, ilssont un peuple perdu 
quant aux conseils, pour qui tout con- 
seil est inutile; nQkrri^ Ps. 119. 176, 
comme une brebis 6gar6e ; •jfyj vnrirn 
Ps. 2. 12, vous vous Sgareriez dans 
votre chemin; natomptft TfJJl Ps.1.6, 
la voie des mdchants se perd ou mfene 
h la perte; ^aa *qk "nnK Deut. 26. 8, 
mon pfcre 6tait un Arabian errant, 
nomade. — 2° Cesser d'etre , dispa- 
raltre, mourir, p^rir; Titn-ba natfj Ez. 
12. 22, et toute proph£tie cessera; 
yraa rnin -»aKrrfc& J6r. 18. 18, la loi 
ne cessera pas d'etre enseign6e par le 
pontife; na$ p^w Is. 57. 1, le juste 
meurt; ^tm* wax "itis&'j Esth. 4. 16, 
et si je dois p6nr que je p^risse. — 
Part, laia malheureux : TaiaA la^-wj 
Prov. 31 . 6, offrez de la liqueur forte 
au malheureux. 

Pi. Perdre , faire perdre , dissiper, 
faire cesser, dGtruirc : ia«i ran Eccl. 



13N 

3. 6 , il est un temps pour perdre ; 
yirrrnto Prov. 29. 3, il dissipera sa 
fortune'; Vfti Vip rmo na«i J6r.51.55, 
il y fait cesser ce grand tumulte; 
njiro a^-w$ Taapi Eccl. 7. 7, le don 
(corrupteur) fait disparaitre le coeur; 
o^awn xsdpqp* hj^bn Prov. 1. 32, la 
tranquillity des sots cause leur ruine ; 
Tpi&h a™ *T]aKj Ez. 28. 16 , je 
t'ai an6anti , 6 ch6rubin protecteur ! 
(p. tfiaawp); nitfw nasi Ez. 22. 27, 
pour faire pdrir des "ftmes ; nat6* ihrfc 
Esth. 3. 13, de tuer et d'ex terminer. 

Hiph. M6me signif. que Piel : wjaKm 
yitoig bip arra Jdr. 25. 10, je ferai 
cesser au milieu d'eux tout cri de joie ; 
w rrr*ak J6r. 46. 8, je dStruirai la 
ville (p. rmsrag) ; wo i+jq ^VST t 
Nomb. 24. 19 > j* il fera mourir tout"ce 
qui resle de la ville. 

"Q** chald. (Jut . laa?). MSme signif.: 
wna* vn«5 J6r. 10. 11, qu'ils dispa- 
raissent de la terre. Aph. win (np. k) : 
rnainb iwi Dan. 2. 12, il ordonna de 
faire p6rir. Hoph. (forme h6br.) win : 
rroti* ran; Dan. 7. 11, et que son corps 
fat d^truii. 

*13N adj. employ^ substanlivement. 
Destruction, malheur : nafc'TO irv^rpo 
Nomb. 24. 20, et sa "fin" "vers Ta 
destruction 

•"HSU, f. Perte, objet perdu : «»-» 
rrjax L6v. 5. 22, ou s'il a trouvVun 
objet perdu. 

rfl3« Prov. 27. 20, chethib, pour 

)1^?^ 1° Destruction, an6antisse- 
ment : ninj Ttawt Job 28. 22 , la 
destruction et la mort. — 2° Enfer, 
synonyme de Vixw : Ti^ayta *fivm& Ps. 
88. 12, ta fid£lit6 (est-elle c^l^br^e) 
dans les enfers? yto^ub Wba y&\ Job 
26. 6, et 1'enfer n'a pas de voile. 

H3^ iw. Destruction : yjabo ym 
Esth. 9. 8, carnage et destruction. *" 

ft?*? m. (const. ttj«). M^me signif.: 
wiio yrpfl Esth. 8. 6, la destruction 
de ma race. 



Digitized by 



Google 



ma 

n?« (v. rm , a*; et ar*) Vouloir, 
consentir, acquiescer, avec lerig. dir.: 
tar^t^ i& TOnairvj Prov. 1. 25, vous 
n'avez point' voulu de ma morale. 
Suivi de Yinfinitif avec ou sans i : 
*w nan aft Deut. 25. 7, il ne veut 
pas m'gpouser ; rftafc Diyq» *&•} Deut. 
1 . 26 , vous n'avez pas voulu monter ; 
•»n»b «uptb Prov. 1 . 30 , ils n'ont 
point acquiesce & mon conseil. Sans 
regime: fcqferiK Prov.1.10, tu ne seras 
pas consentaht ; infc$ - »iy fe ■* ro#n&i 
Prov. 6. 35, il ne consentira pas 
(a s'apaiser), m&ne si tu lui offres 
beaucoup de presents; dtwttj* ttatertaa 
Is. 1. 19 , si vous 6tes con sen tan ts et 
si vous ob&ssez. Avec le rig. indirect 
de la personne , 6tre d'accord avec 
quelqu'un , lui t&noigner de la bonne 
volontg, de la soumission , synonyme 
de i amtf : * nwrvb Deut. 13. 9, tu 
ne seras pas d'accord avec lui ; itfjto^ 
•4 ro*pft Ps. 81. 1?, Israel n'a plus 
consenti & m obeir. 

^Q^ m. Ex. unique : r^a rri^« Job 
9. 26, barques 16gfcres de roseaux, de 
papyrus (v. wok). 

*k$* Exclamation. Exemple unique : 
*na -^i *fc «n£ Prov. 23. 29 , qui dit 
ah 1 qui dit hdas ! Selon (Tautres , 
synonyme de i^z& : pour qui les sou- 
pirs? pour qui la*pauvret6f 

D^N m. (plur. b^wk , avec suff. 
Tpo>o^ : rbsft »ok Is. 1? 3, la crfeche 
desesmaltres; ^ o>OKd , *i« , |^ Prov. 
14. 4, faute de bestiaux la crfeche est 
nette, c.-fc-d. vide. 

n ™N f. Ex. unique : awww Ez. 
21. 20, la menace du glaive, le glaive 
menagant ; selon d'autres : le carnage 
du glaive, comme rraq. 

OTNpg^ m . pl w . Melons. Ex. uni- 
que, Nomb. 11.5. 

^?N n. pr.f., pour rr^x mfcre du roi 
Hiskia, II Rois 18. 2. 

hip^X (dont Dieu est le pfcre). n. pr. 
Abiel, grand-pere de SaCU, I Sam. 
9.1. 



IPtf?** (chef de la reunion), fils de 
Korah, Exod. 6. 24. 

MN m. fipi mtir : a^« iro^n 
Exod. 9.31, l'orge avait ses 6pis mArs ; 
«J»j **b% »ra$ L6v. 2. 14, du bl6 rdti 
au feu ; Mujn tf-jha Exod. 13. 4, au 
mois de la maturity des 6pis. Ge mois, 
appel6 plus tard •)&*}, correspond & 
mars-avril. 

bWH ct ^?fc* (dont le pfcre est 
joyeux) 1° Femme de Nabal et ensuite 
de David, I Sam. 25. 3. — 2° Sceur de 
David, I Chr. 2. 16. 

1T5^ fl. pr. *n. Nomb. 1. H. 

VT?^ n. pr. m. Gen. 25. 4. * 

n J?$ (dont le pfcre est Dieu) n. pr. 
1° de plusieurs hommes, I Sam. 8. 2, 

I Rois 14. 1, N6h. 10. 8; — 2°d'une 
femme, I Chr. 2. 24. 

W?N n. pr. m. Roi de Juda, fils et 
successeur de Roboam, II Chr. 14. 21 . 

II est appel6 aussi b;a« I Rois 14. 31. 
M7V2K (lui, c-&-d. Dieu, est son 

p6re) n. pr. m. Un des fils d'Aaron , 
LtSv. 10. 1. 

*WPW, (p^re de la majesty) n. pr. 
m. Petit-fils de Benjamin, I Ghr. 8. 3. 
vVT?^ n. pr. f. l°Abihayil, femme 
de Roboam, II Chr. 11. 18. — 2°Abi- 
hayil , femme d'Abisur, I Ghr. 2. 29 
(d'autres lisent Vjit^. 

Jfatj (de ra«) adj. 1° Pauvre, n6- 
cessiteux, plus fort que W Deut. 15. 
7.-2° Malheureux, affligG : to •*?*£ 
fnptfl Ps. 40. 18, et moi je suis mal- 
heureux et afflig£. 

n}1*?N (de roa) Ex. unique. Nom 
d'un fruit, cypres : «i^«n nwji Eccl. 
12. 5 , le fruit qui excite l'appgtit est 
sans effet ; selon d'autres : la concupis- 
cence s'en va. 

fytf 1 ?** (pfcre de la force) n. pr. m. 
1° Nomb. 3. 35. — 2* Pfcre dTSsther, 
Esth. 2. 15. 

y\\P2H (pfcre de la bonte) n. pr. m. 
IChr. 8. 11. 

bD'Q^ (dont la rosie est le p^re) 



Digitized by 



Google 



* "ON 

n. W- Fcmme de David , II Sam. 



r 



OJ?X (V. *«*)• . 

Snb^N (pfcre de Mael) n. pr. m. 
Gen. 10. 28. 

^^n« (pfere du roi, ou roi pfcre, 
bienfaiteur) n. pr. m. 1° de plusieurs 
rois philistins, Gen. 20. 2. — 2° Fils 
deG6d6on, Jug. 9. 1. 

4 3"jr?K (pfere du g6n6reux) n. pr. 
1° Abinadab , frfcre de David , 1 Sam. 
46. 8. — 2° Fils de Safil, I Sam. 31. 2. 

DJJrDN (p^re de Tagr^ment) n. pr. 
m. Jug. 4. 6. 

"IJPDH (p6re de la lumifcre) I Sam. 
14. 50 (v. ^k). 

TO« et W?«l n. pr. I Chr.6.8. 

"IJJTW« (pfcre du secours) n. pr. m. 
Jos. 17. 2 : •*«»j ■qa Jug. 6. 11, de 
lit famille d'Al)i6zerf Par abrSviation 
to*w et patron, ■"-ity^ Nomb. 26. 30. 
r ]ii^n« n . pr. ro. II Sam. 23. 31. 
II est appeig aussi Vqpq^ I Ghr. 11 . 32. 

TON constr. seul usil6, m. Le fort, le 
protceteur, le h^ros : aps? tok Gen. 
49. 24, le fort de Jacob, c.-&-d. Dieu. 

TON adj. employe subst. 1° Fort; 
se dit des hommes et des animaux: 
vaillant soldat , : taureau gras , cheval 
fougueux : ^^"^ 1*0 Lament. 1.18, 
il a abattu tous mes vaillants hommes ; 
d^-paa-ds trnw Is. 34. 7, des taureaux 
jeunes avec des taureaux gras et forts ; 
v^ax nftra-a J6r. 8. 16, le hennis- 
sement deses chevaux fougueux. — 
2° Puissant , grand , chef , tyran : 
irba D^a$ ipto Job 24. 22, il entratne 
les puissants par sa force ; tfn/iat* dni 
tf*t baa Ps. 78. 25, chacun mangea de 
la nourriture des grands, c.-&-d. la 
manne; d^Hn inpt I Sam. 21. 8,. le 
chef de bergers; 1-3 A ^a« vtoji Job 
34. 20 , ils renversent le tyran sans 
effort; tra^f* t^k? wwo Is. 10. 13, 
comme un tyran j'ai abattu ceux qui 
6taicnt assis (sur le trdne), p. Tiaao 
(v. -iw), Avec si homme au ccDur 



vaillant , endurci : ab , *pas qiViwf*?} 
Ps. 76. 6, les hommes vaillants sont 
d£pouill6s; ai yy*%x •&* vtv$ Is. 46.* 
12, 6coutez-moi, vous dont le coeur 
est endurci. 

D ??$ (pfere de l'616vatioii) n. pr. m. 
l°Abiram, filsd'Eliah, Nomb. 16.1.— 
2°Abiram, fils de Hiel, I Rois 16. 34. 

J^?$ (pfcre de Terreur) n. pr. f. 
Abisag de Sunam, concubine de David, 
I Rois 1.3. 

Ji^n« (p^re du salut) n. pr. m. 
1° I Chr. 8. 4. — 2" Esdr. 7. 5. 

y\Vh2X (p^ re du chant) n. pr. w. 

I Chr. 2. 28. 

^3*$ (pfcre du present) n. pr. m. 
Fils de la soeur de David , un de ses 
g6n6raux, frfcre de Joab, I Sam. 26. 6. 

II est aussi appel6 *ntfaj$ II Sam. 10.10. 
DiSl^nN (pfcre de la paix) n. pr. m. 

Beau-pfcre de Roboam, I Rois 15. 2. 

"TOS* (pfere de Fabondance) n. pr.m. 
Grand poutife sous David ,1 Sam . 22. 20. 

**|3N (v.Tpa, pax). Kalihusite.Hithp. 
Se gonfler. Ex. unique : l»^rflju«Mj^n*_ 
Is. 9. 17, et ils (les buissons) laissent 
6chapper des colonnes de fum6c ; litter. 
ils s'd&vent en fum6e, ou des tour- 
billons de fum6e s'6lfcveront. 

S?N (Jut. iawg) Eire en deuil , «tre 
desol6 , avoir p6ri : ia§ t4a> baa Os6e 
10. 5, son peuple est en deuil d'elle 
(de Tidole); loan rty •itftt'j Job 14. 
22 , son £me en lui se dSsole. — Des 
choses inanimdes: ttfrvn bas Is. 24.7, 
le vin est perdu ; ywa baaij fa-b? Os6e 4. 
3, c'est pourquoi la terre est en deuil. 
Hiph. Causer un deuil, en ordonner 
un : ^baah ri>kq Sprn d*ha Ez. 31. 15, 
le jour ouTl est descend u dans le scheol 
j'ai ordonn£ un deuil. — D6vaster, 
d6soler : rroim irri^wt^ Lament. 2. 8, 
il a d6vast6 remparts et murailles. 

Hithp. fitre en deuil, 6tre d6sol6,. 
avec 1? et b« : t?*in tm; •Of-to iajsn^n 
Gen. 37. 34, il pleura* son fils long- 
temps ; Vikw— b« iafi$n» nwj ^»~^? 
I Sam. 16. 1, jusqu'ft quand plcureras- 



Digitized by 



Google 



53K 

lu Safll? aq^iawjh II Sam. 1 4. 2, fcins 
d'6treen deuil. 

I '3$ adj. (de iaa, const, ten; plur. 
const, *a«). D&sol6, dcWasii* : ba« 
ifeh iwirj Esth. 6. 12, d6sol<* et ayant 
la t6te vqilde ; nftax -p'** wi Lament. 
1. 4, les chemins deSion sont d^sol&s; 
OK-ioxa Ps. 35. 44, comme en deuil 
d une mfere ; vta *$&& Is. 61 . 3, a ceux 
qui portent le deuil de Sion. 

1I'?N m . 1° Plaine, lieu couvert de 
gazon : niiwi te« w I Sam. 6. 18, 
jusqu'* la grande plaine. — 2° Ville 
dans le nord dc la Palestine, II Sam. 
20. 18. Ce mot entre dans la composi- 
tion d'un grand nombre de noms de 
villes. II reste h Fatal absolu. 

*?]£> rV3 S?K (plaine de Beth-Ma- 
cha) n. pr. Ville du nord de la Pales- 
tine, II Sam. 20. 15. Appclce aussiioa 
(v. Htaa). 

D^Bfr bit* (plaine des acacias) 
Ville dans la vallde de Moab , Nomb. 
33. 49. Appel6e aussi simplementa^izJ 
Nomb. 25. 1. 

^T? ^ (plaine des vigncs) Vil- 
lage appartenant aux Ammonites, Jug. 
11.33. 

nj>1nt) S?« (plaine de la danse) 
Ville de la tribu d'Issachar, lieu de 
naissance du prophfete filis6e , I Rois 
19. 16. 

0?P TON (plaine aubordde la riviere) 
Ville au pied du Liban, II Chr. 16. 4. 

D ?l?9 ^3$ (deuil des figyptiens) 
[p. iox] Grange prfes du Jourdain ; elle 
prit ce nom des fungraillcs de Jacob , 
Gen. 50. 11. 

'?** m. (de ia», avec suff. ^aa). 
Deuil } affliction, g6missement : wip*; 
rw ba« iff; ,Gen. 27. 41, lorsquc les 
• jours du deuil de mon pfcre (c.-ft-d. sa 
mort) seront venus; t*nj into n^rrato} 
Amos 8. 10, je la rendrai (la terrc) sem- 
blable & une rafere en deuil pour un fils 
unique, c.-fc-d. elle sera d£sol£e comme 
une rafcre qui pleure son fils unique ; 
W> rtfa^D isai Mich. 1. 8, un g6mis- 



scment comme celui des autruchcs; 
bM ntor faire deuil (avec i) en Thon- 
jieurdequclqu'un ; ina ra«i bta^Gen. 
.50. 10, il fit en Fhorineur de son pfcre 
un deuil (de sept jours). 

^?« (v. iam).. 

'3N 4° «dv. Oui, ccrtainemcnt: tea 
w:k ta^K Gen. 42. 21, stirement 
nous sommes punis. — 2° conj. Mais, 
cependant : nVij myi baa Dan. 10. 7, 
mais une grande terreur (les assaillit). 

]3*J f. (derwa, avec suff. "baa; phlr. 
d^H, const. ^aaa). 1° Pierre, objet dc 
pierre : nxm lash*] Gen. 28. 22, et cette 
pierre (dont j'ai fait un monument); 
n^a$jM tawai Exod. 7. 19, dans, des 
vases de bois et dans des vasfe de 
pierre; metaph.: f^n^b Ez. 11. 19, 
un cceur de pierre ; *$xb rrrj mv\ I Sam. 
25. 37, il devint semblable ' ft une 
pierre. — 2° Pierre pr^cicusc , corps 
sdlide : u^xbo ^aa} dnfcr-saa Exod. 25. 
7, des pierres d'onyx et des pierres 
pr^cieuses pour 6tre ench&ss6es ; y^x} 
*na Is. 30. 30,. et la grdle ; «to$« tksk 
Ez*. 13. 11, gr&ons ; *u-T>aas Is'. 27. 
9, pierre calcaire; nbwo "jar* Zach. 
12. 3, pierre lourde; n^ro 'p*& )M) 
Job 28. 2, et la pierre (le minerai) se 
fond en cuivre. — 3° Poids (primi- 
tivement on no pesait qu'avec des 
pierres) : laai las Dcut. 25. 13, deux 
sortes de poids; ^jan "jana II Sam. 
14. 26, au poids royal; rnfiisn "fin 
Zach. 5. 8, poids de plomb, plomb, 
f niveau ; teia'jT T»a Wian Ban"rc* wjj 
Zach. 4. 10, lis virent le plomb dans 
la main de Zerubabel ; *na-T>aaei Is. 34. 
ii , le niveau du chaos. — 4° Rocher, 
protectcur : i^to* -jax tvp Gen. 49. 24, 
6 pasteur, rocker dlsrael ! hjaotrcpn 
thp-^jSK Lament. 4. 1, elles sont ren- 
versGcs, les pierres saintes, c.-fc-d. les 
pontifes et les grands ; ttfcr^x !pn^ 
wlnnn Ez. 28. 14, tu as march6 au 
milieu des pierres de feu, c.-ft-d. des 
anges ; ina tjk (v. ina). 

btKH ]99 (pierre du depart) Endroit 
oft eut.lieu Tentrevue entre Jonathan 



Digitized by 



Google 



et David, lorsque celui-ci s'enfuit de- 
vant Saiil, ISam.20. 19. 

"tflin l?N(pierre desecours)Nomdu 
monument 61ev6 par Samuel prfcs de 
Mizpa, I Sam. 7. 12. 

]?N chald. (p. was) : ia« rvjunnDan. 
2. 34, une picrre Vest dVtacKde. 

KJ?t* (p. wwt) II Rois 5. 12. 

**}?£ chald. /". M6me signif. que 
lax hdbr., Dan. 2. 35, la picrre. 

RN (comme las, de nja, usitri seule- 
ment au due/ maa les deux pierres) 
1° Tour de potior, compost apparem- 
ment de deux meules de pierre : ntob 
G^awr-b? naaia Ur. 18. 3, il pr^parait 
de l'ouvrage sur sa roue. — 2° Stage 
sur lequel les fcmmes dtaient assises 
au moment de Tenfantement : ity 1 ^ 
o^aarj-i? Exod. 1.16, vous regardercz 
sur le si6ge. 

&.??*? m. Ceinturc, principal, cello 
des pontifes: ■■Alp na twa^a* L6vit. 16. 
4, il sera ceint (Tune ceiiiture de lin 
(en chald. to>, icqwO. 

1??N et^?^ (pfcrc de la lumifcre) 
n. pr. Abner, g6n6ral de Tarmac de 
Saul, I Sam. 14.51. 

D 3** Nourrir , engraisser ; part, 
passifwm seul usitG : b^iaa -ito Prov. 
15. 17, qu'un boeuf engraiss6 ; tnna-oi 
a^aa I Rois 5. 3, et des oies en- 
graissdes. 

rty3JJ3K pi, f. Fistules, ulcfcres : 
n*a*a» "pris* Exod. 9. 10, des fistules, 
des ulc&res enflamm£es. 

Y*& n. pr. Ebez f ville de la tribu 
d'Issachar, Jos. 19. 20. 

$?£ (blatant) n. pr. Ibzan, juge 
qui succdda & Jephte, Jug. 12. 8. 

p?N Kal inusite. Soulever de la 
poussifcre en luttant, lutter. 

Niph. Lutter : ia* ti^K paayi Gen. 
32. 25, quelqu'un luttaaveclui ; Spanna 
ia$ m6me verset, en luttant avec lui. ' 

* HUhp. Se roulcr dans la poussifcrc : 
Drrta-i iBra pa«n» iim Aboth 1. 3, 



roule-toi dans la poussi&re de leurs 
pieds, c.-fr-d. v6nfcre-les (v. pan). 

P?*J m. (const, pax). Pousstere trts 
fine : nbyj pa«a wrw Is. 5. 24, et 
leur fleur'se diVsipera comme la pous- 
si&re; vbp p^a ijan Nah. 1. 3, et les 
nuages sont la poussi&re de ses pieds. 

Hj3?H f. (const. npa$). Poudre aro- 
matique : ton n^a* Cant. 3. 6, poudre 
du marchand de parfums. 

^5« Kal inusita. Hiph. Soever 
dans les airs , 6tendre les pennes : 
yj-rao ^p^ann Job 39. 26, est-ce par 
un effet Se ta sagesse que T6pervier 
s^lfeve dans les airs? (V. -na Hiph.) 

^?N m. l°Penne, aile : nai** *o$Ps. 
55. 7, des ailes comme & la colombe ; 
tjvratoa -oh tkg Is. 40. 31, ils pousse- 
ront des ailes (voleront) comme les 
aigles. — * 2° Membre : «$ &&&ti ffnaa 
Rituel, les membres que tu as disposes 
en nous. 

H"J3^ f. Penne, aile : pTjj*y^ iwh^ti 
pinPs. 68. 14, etses ailes ont T6clat 
de for; ab rp* irvoaa Ps. 91. 4, il te 
couvnra de son aile. 

Bn^2N m. Abraham, primitivement 
appel6 tfjas (pfcre 6lev6), nom que 
Dieu changea en celui d'Abraham, en 
lui disant : tpnnj uyi Vtar-aii Gen. 17. 
5, je ferai de toi le chef d'une multi- 
tude de nations. 

T!?£ Ex. unique : 7pa$ TO&i ^tj*J 
Gen. 41. 43, on cria devant lui : Qu'on 
s'agcnouille ! Hiph., de tpa (p. •jpan). 
Selon d'autres, de a» p6re , conseiller, 
et de 'rp en chald. roi, conseiller du 
roi. II est & pr6sumer que le mot est 
(igyptien. 

#?8 (v. ^a«). 

Dib^H (v. d«^a«). Absalon, fils 
de David, II Sam. 1371. 

^3? n. pr. m. P6re d'un des g6ne- 
raux de David, II Sam. 23. 11. 

33N Hom de plusieurs rois des Ama- 
16cites ; peut-6lre est-ce un tilre commun 
k tous leurs rois, comme hang, T]^aK. 



Digitized by 



Google 



'??** adj. Do la race d'Agag, Esth. 
3.1. 

rn^H f. i« Lien , bandelette : rvftja 
roio Is. 58. 6, les liens du joug. — 
2° Objet lte, paquet, faisceau : w^mjK 
Exod. 42.22, un bouquet d'hysope. — 
3° Faisceau d'hommes, Iroupe, bande : 
«3? *??$ wp II Sam. 2. 25, ils for- 
mferent une troupe. — 4° Union, ordre, 
harmonie : fiio 1 ; yj«"i>? ^-^3 Amos 
9. 6, il a etabli sur la terre son harmo- 
nie , ou : les ordres divers des etres 
animus. 

fat? m. Noix. Ex. unique : rfca r\w 
Cant. 6. H, le jardin de noycrs. 

"fl^N (celui qui est r£uni aux sages) 
n. pr. Agour, fils de Yake , sage au- 
quel le 30 e chapitre des Proverbes est 
attribue. C'est peut-6tre un nom sym- 
bolique, comme nbn'p (v. n^). 

iTTkN f. Petite monnaie (de nj«), 
peut-6tre comme rrja la vingti6mc par- 
tie du side : vpn rvyiasti I Sam. 2. 36, 
pour une agora d'argent. 

^ m. Goutto (d'eau). Ex. unique: 
Vtpbyjt Job. 38.28, les gouttes de ros6e. 

D -??9 (gouttes , ou les deux reser- 
voirs) Nom d'un endroit dans le pays 
de Moab, Is. 15. 8. 

OM (pj. om^K, const. irregulifcrc- 
ment forme *wk) 1° Harais , etang : 
ta^-oaxi w» air Ps. 107. 35, il fait 
du desert un etang; d^o-^j« , j Is. 14. 
23, et les marais. —2° Jonc, roseau , 
hautes herbcs qui poussent dans les 
marais : vtea ifi-jto d^iwrn»i Jer. 51. 
32, ils mirent le feu aux roseaux ; se- 
lon d'autres : aux forteresses, c.-fc-d. 
aux roseaux qui poussent dans les fos- 
ses des villes fortes et en defendent 
l'entree (v. «»»). 

OW adj. Attriste. Ex. unique: -*»a$ 
tto; Is. 19. 10, ayant Ybme attristee 
(pour ^n}?)- 

JlOJg \o Roseau , jonc : )bx& tpin 
■tafch Is. 58.5, est-ce de courber sa 
t6te comme un roseau? tana )b*& D^tonn 
Job 40. 26, passeras-tu un roseau 



IN 1 

dans ses narincs? lftcNg\ nw? Is. 9. 13, 
le palmier et le jonc, le fort et le faible. 
— 2° Cuve ardente : fa^} rnw wjf 
Job 41. 12, comme une chaudifere 
houillante et une cuve ardente. Selon 
d'autres : marais d'ott s'exhale de la 
vapour. 

13** m. (pJ. rvb$K). Bassin, coupe : 
iwft i»»s Cant. 7.3, coupe de la ron- 
deur(pour coupe ronde); nawta dfejj? 
Exod. 24. 6, il le mit dans des bas- 
sins. 

*)3fc$ (pfar. d^j«, seul usite, v. 5)») 
Aile , aile d'une armee , armee : rrn« 
sp^K-iDi Ez. 39. 4, toi et toutes tes 
armies'; rrjtK T^svrta, Ez. 12. 14, je 
disperserai toutes ses armies (v. tgs) ; 
•roan-tea wyaa-is nan Ez. 17. 21, et 
tous* ses fugitifs dans toutes ses ar- 
mies ; selon d'autres : dans toutes ses 
villes (cft« dans le Talmud signifiant 
seuil, porle). 

"UN (v. -nj) Assembler, amasser : 
recueillir (des fruits, du bie): n& y<£\ 
*UKh a!n nmjn Deut. 28. 39, tu ne 
boiras pas du vin et tu n'en recueille- 
ras point; fciaara i^ijs *r$* Prov. 6. 8, 
elle amasseen ete sa nourriture. 

VTfitf et K97W chald. Lettre, hebr. 
thwt : vcm *o*a iar\a Esdr. 4. 8, ils 
ecrivirent une lettre. 
* N??N f. Recompense : «•?*« *ws twuV 
Aboth 5. 23, la recompense sera se- 
lon la peine. 

*)?"«$ m. (rac. eft}). Poing : tfi*y& 
vti^ Is. 58. 4, avec un poing criminel. 
bb"}3H m. Bassin. Ex. unique : 
am •fcifis* Esdr. 1.9, (trente) bassins 
d'or.D'apres le Talmud , ce mot est 
compost de *u» recueillir, et de nVtj 
agneau, vase dans lequel on recueille 
le sangde Tagneau. 

rr£« f. (plur. rvhMt, de *\**). Objet 
rouie, lettre, edit :' irft n"*™ *W! 
Neh. 6. 5, il avait k la main une lettre 
ouverte ; rvjwwj n ^T^?"^? Esth. 9. 26, 
k cause de la teneur de cet edit. 
"IN m. Vapeur, nuage : -pa r&ap w 



Digitized by 



Google 



ryjh Gen. 2. 6, une vapeur montaitde 
la tenre ; mi im *p't; Job 36. 27, la 
pluie coulo dc son nuage. 

rvttK (v. rfrm). 

3™ A^J inusiu* (v. run). fltpA. At- 
trister, faire languir : *$D3~rw a*w£i 

I Sam. 2. 33, ct pour attrister ton 
ftme (pour a^nxh^). 

'NjHN n . pr. Adbeel, fils d'Ismael, 
Gen. 25. 13. 

Tft$ n. pr. Adad, Idum6en, IRois 
11. 17, appel6 aussi Tin (vers. 14). 

fit? n.pr. m. Esdr. 8. 17. 

Jl*^ m. (de yta juger, gouverner; 
const, fhx ; plur. otvik, const, TjtiK). 
Mattre, seigneur : , o ; w"i» w "jttfrpriw 
Prov. 30. 10, ne calomnie pas Tesclave 
auprfcs de son maltre ; sp^t mix wfe^ 
Is. 26. 13, d'autres maltres que toi ont 
doming sur nous; •* y7&mExod.23.17, 
le Seigneur, rfiternel ; tej wan Gen. 
18. 12, mon maltre est ftg6, c.-fc-d. 
mon 6poux (v. i?a). Ce mot affecte 
volontiers le pluriel emphatique : -na 
m$g d^^m Is. 19. 4, au pouvoir d'uii 
maltre cruel ; ipx se dit seulement de 
Dieu, et wx des hommes (v. ^ti). 

D?Tn^ (double demeure) n. pr. 
d'une ville de la tribu de Juda, II Chr. 
11.9. 

OTh« (v. dw«). 

1T3^ chald. adv. Alors, ensuite; en 
h6br. tM : T.l^ aussitflt, Dan. 2. 14; 
TTWTP?* Esdr. 5. 16, etdepuis lors. 

"FW $u6s*. etad/. (de Tia). ^Puis- 
sant, formidable, majestueux : ff»5lo 
tm*wPs. 136. 18, des rois puissants; 
taw d 1 ^ Exod. 15. 10, dans les 
eaux impitueuses; Kb 1; w» dti Is. 
33. 21, 1& Dieu se montrcra formida- 
ble pour nous ; ?jw ws-rra Ps. 8. 2, 
que ton nom est majestueux ; ybz\t?\ 
Vtar; *v*»ta Is. 10. 34, le Liban tombera 
sous la main d'un roi puissant ou sous 
les coups d'une puissante cogn£e. — 
2° Grand personnagc , homme const- 
d6r4, chef, dominateur : bwkittki 

II Chr. 23. 20, et les grands officiers;' 



• OIK 

w^js *byi Nah. 2. 6, il se souvient de 
ses vaillants hommes ; dw teo^ Jug. 
5. 25, dans un vase dont se servent 
les grands, un vase magnifique ; T!™} 
da-tt&rria Ps. 16. 3, et les grands 
(c.-fc-d. les hommes v6n6r6s, pieux), 
tout mon amour est pour eux ; TTO 
•jfcwn J6r. 25. 34, les maltres des trou- 
peaux , les bergers ; «$» vv*«$ wm 
J6r. 30. 21, son dominateur sortira de 
son sein. 

HjJj"!N n . p r# Adaliah, fils de Haman, 
Esth. 9. 8. 

D1*J fitre rouge : d'w&d d*s vm 
Lament. 4. 7, ils avaient le teint plus 
vermeil que les perles. 

Pou. (usit6 seulement au part. ). 
Etre teint en rouge : dwwo di^ rhan 
Exod. 25. 5, et des peaux de bGlicrs 
teintes en rouge ; d**ra vrniaa lira Nah. 
2. 4, le bouclier de ses h6ros est teint 
en rouge. 

Hiph. Devenir rouge : *Vina wn*p-o* 
Is. 1. 18, fussent-ils devenus rouges 
comme dcarlate. 

Hiihp. Paraltre rouge : p; vorrbx 
d-nam -o Prov. 23. 31, ne regarde 
pas' comme le vin brille d'un 6clat 
rouge. 

°1^ m. (derro'js;). 1° Homme, un 
homme : d^-rwYnroK Gen. 6. 7, je 
veux d^truire rhomme, le genre hu- 
main ; •ja'flj tnv y*if>y*B rrtx L6v. 1 . 2, 
un homme d'entre vous (quiconque 
d'entre vous) qui offrira un sacrifice. — 
2° Adam , nom du premier homme , 
aussi avec Yart. mntj Thomme, le seul 
homme existant alors (de mfime de rm 
five, timrj la femme), anKn-ja et poet. 
d'TH-ja fils de Thomme, mortel :b* »■»» fcft 
dnirvyj dnK-jasi asa^.Nomb. 23. 19, Dieu 
n'est point un homme pour qu'il mente, 
ni un mortel pour qu'il so repente ; 
d'jjpa Ez. 2. 1 , fils de Thomrae, nom 
que fiieu donne souvent au prophfcte 
Ez^chiel ; d>Ha* bvibffl* Jer. 32. 20, aux 
yeux d'lsraelet aux autres hommes. 
Opposi a ttta< il signifie une classe in- 
ferieurc, un homme vil : -d| d'yj ^-d| 



Digitized by 



Google 



DIN 

tir*-**^ Ps. 49. 3, lcs petite ot lcs 
grands, tmseul a quelquefois lc m6me 
sens,un homroe ordinaire, le vulgaire, 
le m&hant : dnxn trvtsa ww Jug. 16. ' 
7, je deviendrais un homrae ordinaire ; 
tfj« '■w-n^ *wjn txvb I Sam. 24. 10, 
pourquoi 6coutcs-tu les paroles des 
m£chants ? rvna ras dnao nam Os6e 

6. 7, et eux (les prophfetes), comme le 
vulgaire, ils transgrcssent ma loi. On 
emploie d ordinaire ti^ pour designer 
le sexe masculin; tansj n'est oppose 
qu'une seule fois k nt^a Eccl. 7. 28; 
tm •waK} Is. 29. 19,* et les pauvres 
parmi les hommes (pour les pauvres) ; 
mn tot Os6e 13. 2, les offrants parmi 
les hommes , les hommes qui offrent 
des sacrifices. 

C]9 n. pr- d'une ville, Jos. 3. 16. 

ttW adj. (f. ww; v. *i). Rouge : 
rwiK rrjfi Nomb. 19. 2, vache rousse; 
ms tynfTO d*w II Rois 3. 22, l'cau 
6tait rouge comme du sang; n$ +r)i 
dtwjCant. 5. 10. mon bien-aim6 est 
blanc et rose. Subst.: *$d& tn&t ?vra 
Is. 63. 2, pourquoi ce rouge k ton vS- 
tement? v. k ^, p. 311 ; thnn dHan-p? 
ran Gen. 25. 30, de ce mcts rouge. 

01$ n. pr. m. (de mt). 1° fidom, 
nom donn6 k EsaQ, Gen. 36. 1. — 
2° Nom des descendants d'Esatt , les 
ldomgens ou Edomites, Nomb. 20. 21, 
souvent dHa *sa. — 3° fidom, Tldu- 
m£e; dans ce cas, il est feminin : 
rnwft dtw rxmrv\ Uv. 49. 17. fidomde- 
viendra une terrc d6vast6e. 

0"jH (de on») Pierre prdcieuse d'un 
rouge 6clatant, une des douze pierrcs 
qui ornaicnt le pectoral du grand pr6- 
tre, Exod. 28. 17. 

DW3$ adj. (A ^T? 1 ^, V 1 n**3?Bd- 
Rouge , rougeAtre : roTO™ njnb rnna 
L6vit. 13. 19, une pustule blanche 
tournant au rouge. 

npnw f. (const. ™*w, plur. nitfia). 
1* Terre, de terre : rroixrrb tepS Gen. 

7. 8, rampant sur la terre ; tvqrnt nato 
Exod. 20. 24, (tu me feras) un autel 



J1K '• 

do torro. — 2° La terre, le mondc : 
rro-jwjn ^ij-{>* Gen. 6. 1, sur la sur- 
face de la terre. — 3° Pays, contr^e : 
rwn rronxn-lK spratirn Gen. 28. 18, 
je te ram&nerai dans ce pays ; *o* nana 
Ps. 137. 4, terre Gtrangfcrc; *; t\vj& 
Is. 14. 2, la terre de TEternel, la 
Palestine. — 4° Champ, campagne, 
terre cultiv6e : irww *n* Prov. 12. H. 
celui qui cultivc son champ ; nb inji 
rronxn vtet Gen. 9. 20, Noe devint ciii- 
tivateur ; njn rra-ia an«-^ II Chr. 26. 
10, car il aimait Tagriculture; «n£ 
nte-i^ *» dtvhwja Ps. 49. 12, ils ap- 
pelant les lerres de leurs noms. 

HO'l^ (terrc) n. pr. Ville de la tribu 
de Nephthali, Jos. 19. 36. 

™»HS (ia rougeur) n. pr. Ville 
dans le Yoisinage de Sodome, Gen. 
10. 19. 

7iD-JK et ^8 adj. Roux , rose , 
teint frais : ito ^ta^K ytoon as*} Gen. 
25. 25, le premier sortit entifcrcment 
roux; ^iana kvt] I Sam. 16. 12, il 
6tait rose. 

^fef or//. (/*. m), Edomite, Idu- 
m6en : wji n*nn-*& Deut. 23. 8, tu 
ne mdpriseras pas l'Idum6en. 

V™ n. pr. d'une ville de Nephthali, 
Jos. 19. 33. 

NnCHK (terrestre) n. pr. d'un grand 
k la cour de Perse, Esth. 1. 14. 

m et ft** n. pr. m. Esd. 2. 59,' 
N6h. 7.61. 

H£ w. (p/ur. o^, const. TpO- 
1° Ptedestal , base, 'socle : \rvy$ vti 
Exod. 26. 19, deux bases (sous chaque 
planchc); tfi-^a^-b? Cant. 5. 15, sur 
des socles d'or. — 2° Fondement : 
waan rro'ja w-i? Job 38. 6, sur quoi 
ses fondements sont-ils affcrmis? 

'm (v. -.i-nj). . 

^^ Mon seigneur; entre dans la 
composition d'un grand nombre de 
noms propres. 

PJ?"^?^^ (seigneur de Bozek) Nom 
ou titre d*un roi chanan^en, Jug. 1. 5. 



Digitized by 



Google 



« an* 

VTJJlN (dont Dieu est lo mattre) 
n. pr. 1° Fils de David, 1 Rois 1. 8. 
(rwt*, vers. 5). — 2° Divers person- 
nages, II Chr. 17. 8; Neh. 10. 17. 

pir^ (prince de l'6quit6) n. pr. 
d'un roi chanan^en, Jos. 10. 1. 

D p T Nh8 (le seigneur assiste) n. pr. 
m. Esdr. 2. 13. 

D")^" 1 ^ (le maitrc 61ev6) n. pr. m., 
pr6pos6 des impflts depuis David jus- 
qu'ii Roboam, I Rois 4. 6. Par con- 
traction il est appeI6 tnii« II Sam. 20. 
24, etd^SnllChr. 10 T . 18. 

"H*J Kal inusite. Niph. Se signaler, 
se montrer magnifique : ^vwg"*; *$*** 
rpa Exod. 15. 6, ta droite, a'Seigneur ! 
se signale par la force ; shpa i^so Exod. 
15. 11, magnifique de saintet^ 

Hiph. Glorifier, rendre magnifique : 
W] rnin V*w Is. 42. 21 , il a rendu 
la loi grande, il Ta renduc glorieuse. 

*HN Norn du douzifeme mois de 
Fannec, correspondant & fevrier-mars, 
Esth. 3. 7. 

"H** chald. Mdmc signif. Esdr. 6. 1 5. 

V% (v. -™ n$n). 

"H9 m. Magnificence, ctelat : bnro 
•ptrcten ins rraito Mich. 2. 8, du v6te- 
ment vous dSpouillez la magnificence 
(v. Vw); ^n -to Zach. 11. 13, (la 
magnificence de la valeur) le prix ma- 
gnifique (dont j'ai 616 estimS par eux) 
( v - **%i)- Selon d'autres, manteau , 
comme rn^K. 

"HN chald. Aire: tt^g-^x-^Dan.2. 
35, (ce qui sort) des aires pendant VM. 

NJT87MJ chald. pi. Grands juges 
(de :m, magnifique, grand, et tti 
decider), Dan. 3. 2. 

*TJ,0*]8 chald. adv. Exactemeut : 
ennXH Tn?rvtEsdr. 7. 23, (qu'il) sera 
fait exactcment. 

?i^« et flBfr] (dans le Talmud 
y»7i) Darique, ancienne monnaie pcr- 
sane, Esdr. 8. 27. 

V&T]N (roi majestueux) n. pi: 
1° Divinity des Separvimes & laquelle 



ana 

ils offraient des sacrifices humains, 
II Rois 17. 31.-2° Fils et meurtrier 
du roi assyrien Sancherib, Is. 37. 38. 

VTIX chald (pour yyi). Bras, puis- 
sance : Wrj yyyfi Esdr. 4. 23, avec 
violence et par force. 

VTW (puissant) n. pr. l°Capitale 
du pays de Bason, donn6e par Moise k 
la tribu de Menass6, Norab. 21 . 33. — 
2° Vilie de la tribu de Nephthali, Jos. 
19. 37. 

nTJK 1« Adj. f. (do t*«). Majes- 
lueuse, magnifique : tv^a "jfiji nv»nfc 
Ez. 17. 8, pour devenir une vigne ma- 
gnifique. — 2° Subst. Magnificence , 
grandeur : wrpg trrwa ■* Zach. 11.3, 
car leur magnificence a 6l& dGtruite. 
— 3° VStement vaste, ample ; manteau : 
*»?«? n 7-«$ Jos. 7. 21, un manteau de 
Schine&f ; ^to n< 3^ Gen. 25. 25, 
comme un manteau do poils ou charg6 
de poils. 

#!$ (v. tto) Battre le bl6. Ex. uni- 
que : wbvr; tivra Is. 28. 28, il baltra, 
brisera (le bid). 

SHK et 3?** (/ii/. am; et artt£, 1" 
pers. ank et aru*, inf. ahx, plus friq 
™w» v - n??, a ***?) 1° D6sirer : ■wk 
sjnjNran Ps. 40. 17, qui mettent leur 
attente en ton secours. — 2° Aimer, 
ch6rir : ^-na *aru* Ps. 31. 24, aimez 
l'Sterncl^; a>3« ^j« ■*« Prov. 8. 17, je 
ch6ris ceux qui m'aiment. Quelque- 
fois avec b, une fois avec 3; : t;a>w 
?jii» tjan!* L6vit. 19. 18, tu aimeras ton 
prochain comme toi-m6me ; ank-uw 
nawan vb -jiana Eccl. 5. 9, celui qui 
aiuie les richesses (no se rassasie pas) 
derevenus. Part. ana Ami, plus in- 
time que yi : rim pa 1 ; ana vSfy\ Prov. 
18. 24, il est des amis plus in limes 
que des frfcres. Inf. nana* Deut. 19. 9, 
d'aimer : itiwa ink inansaj I Sam. 18. 
3, en l'aimant autant que lui-mfime; 
tj^na vj nana* Deut. 7. 8, parce que 
r£ tern el vous aime. 

Niph. litre aim6, 6tre digne d'etre 
aim6 : trawm o^anwn II Sam. 1. 23, 
si aimables et si gracieux. 



Digitized by 



Google 



am* 

Pi. Aimer fortcmcnt : w$ to-i? 
^ or«n Prov. 1. 24, jusqu'fc quand 
6 insens6s! aimerez-vous la sottise? 
Part, iihwa Amant : rj^nrwvrtf* wp;j 
Osde 2. 9, die poursuivra ses am ants. 

3?fc* m. (usite seulement au pfur. 
trana). Amours : tfarwt t*;s Prov.5.49, 
biche d'amours ; trana wjn d^tij Osee 
8. 9, Ephralm paye d'mf&mes amours, 
c.-fc-d. des alliances etrangfcres. 

StfN ou SrfK (p'. o h ^™) 1° Amour, 
volupte : trandb roi?ro Prov. 7. 18, 
deiectons-nous de voliiptes. — 2° iw 
eanao trap*} Osee 9. 40, ils sont de- 
venus aborainables commc Tobjet de 
leur amour (les idolcs). 

TOiJg f. Amour, amitie : rant* nw m 
Cant. 8. 6, Tamour est violent comme 
la mort ; d^sfo ratv^q 4 *pw« rojsiw 
II Sam. 4. 26, ton amitie m'etait plus 
prgcieuse que Tamour des femmes. 
Comme infinitif(y. dans arw). 

*!#** n. pr. Ohad, fils de Simeon , 
Gen. 46. 10. 

nn*$ (v. nn) Ah! heias! malheurl 
rnrr; ^th &h« T Jug. 6. 22, ah ! fiternel 
mon Dieu! drtwjK Joel i. IS, mal- 
heur pour le jour ! 

"NAN n . pr. 4° Ehud, fils de Gera, 
juge, Jug. 3. 45. — 2° Ehud, fils de 
Bilhan, I Ghr. 7. 40. 

NJlW n. pr. m. Fleuve entre Jeru- 
salem et Babylone sur les bords du- 
quelEsdras campa avec les Emigrants : 
**w 'W?"^ Esdr. 8. 24 , prfcs du fleuve 
Ahava; ajntr^ «an **nn 8. 45, une 
riviere qui se jette dansl'Ahava, ou qui 
se dirige vers la contree ou la ville 
appeiee Ahava. 

^$ ( v * *™) OA ? Kite *$io vrt* Osee 
43. 40, oCi est-il tonroi? nj* ?pw •*)& 
Vfottf 5905 ^k Os6e 43. 44, oft' est 
ta pesle, 6 mort? oil ta destruction, 
6abtme? Selon dautres : jo serai la 
peste qui te fera mourir, je serai la 
destruction qui te fera descendre dans 
l'abtme (fut. dernn). * 

njn^ Un des noms de Dieu : mna 



5rm ** 

v*M wi«| Exod. 3. 44, Ehyc (l'fitre 
eternel) m'a envoy6 auprfes de vous 
(l r * pers. du fat. de rw). 

^DH (f n t. htvv) Dresser des tentes, 
voyagerendemcurantsous des tentes: 
dTO-n? ^>n«a Gen. 43. 42, il dressa 
des tentes jusqu'b Sodome. 

Pi. : lyj* taw htyrvb) Is. 43. 20, 
l'Arabo n<T dressera plus sa tente 
(brn pour irwo). 

Hiph. Repandre de la lumifcre, bril- 
ler : W^p a&j rnj-i? -jn Job 25. 5, 
voici la lune mfime, elle ne brille pas 
avec 6clat, ou elle ne restera pas sous 
sa tente (v. i\n). 

^tfN m . (avec suff. ^na, TjbhR, nbnk, 
avec n parag.; plur. m>rk et cnbnK, 
const. 4n», avec suff. v*n»). 4° Tente : 
rojwM iniJntth Gen. 4. 20, demeurant 
sous des tentes et ayant des troupeaux ; 
wio ink tente designation; ww ih« 
tente de temoignage, le tabernacle 
(v. nyta); une fois inwj I Rois 4. 39. 
— 2° Demeure. maison : tar*\pjp&> ofcjl 
I Rois 8. 66, ils retournfcrent k leurs 
demeures ; hrjbp T^i * Rois 42. 46, 
& tes tentes, 6 Israel f w bnkj Is. 4 6. 5, 
dans la maison de David ; w irwaPs. 
432. 3, dans ma maison ; r,toi*« ink 
Job 24. 28, demeure. — 3° Temple de 
Jerusalem : inkn ann Ez. 44. 4 , la lar- 
geur du temple. 

^3** n. pr. Ohel, fils de Zorobabcl, 
I Chr. 3. 20. 

n /*C!*? (elle a sa tente ou son temple) 
Nom symbolique donne & Samarie re- 
presentee sous Timage d'une prosti- 
tuee, Ez. 23. 4. 

a $^vW (tente du pfcre) n. pr. Oha- 
liab, fils d'Ahisaraach, Exod. 34. 6. 

n^i>nK ( ma tente est en elle). Nom 
symbolique donne fit Jerusalem repre- 
sentee sous Timage d'une prostituec , 
Ez. 23. 4. 

flM^rm (ma tente de la hauteur) 
n. pr. Ohalibaraa, femme d'Esafi, Gen. 
36. 2. 

D^nK el ni^nK pi. Alo6s , arbre et 



Digitized by 



Google 



bois de ce nom : •* *dj trinaa Nomb. 
24. 6, com me des alofcs que Dieu a 
plants ; nftrwpta Ps. 45. 9, myrrhe 
et alofcs. 

Pl|^ Aaron, frfcre de Moise, pre- 
mier grand pontife : i"-m ^a Jos. 81. 
4, les fils d'Aaron ; phx ma Ps. 115. 
10, la maison d'Aaron, les pontifes. 

1tf conj. 1° Ou : m?« in &af\ L6vit. 
13. 29, un hommc ou une femme; 
rrj ik rwj is L6vit. 5. 1, soit qu'il Tail 
vu, soit qu'il Tait su. — 2° Si : anna Sa 
Exod. 21. 36, s'il 4tait notoire"(que 
c'est un boeuf, etc.). — 3° Rarem. et: 
tnA 3^ npa L6vit. 26. 41, et alors 
leur coeur s'humiliera. Par exception, 
te^j i»Ez. 21. 15, comment nous r6- 
jouirions-nous? 

W^rov. 31 . 4, chet h. p. Iceri** (v.^). 

^1« n.pr.m. Esdr. 10.34. 

3iN m. (p/. rviaia). 1° N^croinan- 
cien, deyin, python, n^cromancie : 

sortira de la terre comme celle d'un 
devin ; a«ijrr&*aISam. 28.7, une py tho- 
nisse. — 2° Outre. Ex. unique : niaka 
o^nn Job 32. 19, comme des outres 
neuves ou contenant du vin nouveau. 
rtoiN (outre) n. pr. Endroit oil les 
Israelites ont camp6 dans le desert, 
Nomb. 21. 10. 

'*?1N n. pr.Aubil,gardiendescha- 
meaux de David, I Chr. 27. 30. 

■>?1N m. (v. iw). Fleuve , torrent : 
•4w iaw fleuve Aula!, Dan. 8.2; 3. 6. 

TIN m. {pi. o*iw)'. Tison : ban ^seo 
rtfiwa Amos 4. 11, comme un tison 
sauv6 d'un embrasement. 

rvhiN Causes, sujets; se construit 
avec b? : sptyhfc-iyj *»nink i? Jos. 14. 6, 
au sujet de moi et au sujet de toi ; 
—«#* rnna* rwn nbi^wi rwyi rrhfc-i* 
^nWj w n^b* II Sam. 43*16, ne de- 
viens pas, en me renvoyant, cause d'un 
crime plus grand que celui que tu as 
commis envers moi. Ou i« pour i? & 
cause de. 

I n V? (Kal inusite, v. na») Vouloir, 
dtfsirer. 



?1K 

Niph. Eire desirable, agrgablc ; 6tre 
beau , convenir : ti ^y vSag vwi-rro Is. 
52. 7, qu*ils sont beaux sur la moh- 
tagne (les pieds de celui qui annonce 
le salut); maoi ^x rnimj Cant. 1. 5, je 
suis noire et* belle; nknn mao o^ti^ 
Ps. 33. 1, la louange (de Dieu) sied 
aux hommes de bien ; «hsp"nj*8 *fi^ t 
Ps. 93. 5, la saintete conVient & la de- 
meure, ou : ta sainte maison doit fit re 
d6sir6e, aim6e (v. itnj). 

Pi. Ddsircr fortcment : sjww r«Kn-»a 
Deut. 12. 20, car ton ftme' ctesirera ; 
**■&* ^p^K ^w Is. 26. 9, je t'ai dd- 
sir6 en mon ftme pendant la nuit , 
mon ftme fa dteini. II se construit 
loujours avec tiaa exceple, Ps. 132. 
13, 14. 

Hithp. njxnh, fut. apoc. ik*}'! " *b\ 
*B3 *** njannDeut. 5. 21 , tu ne ddsi- 
reras pas la maison de ton prochain ; 
nwi ttxnnNomb. 11. 4, ils confront 
des d6sirs , ddsiraient avec ardcur. 
AvccV: YtaiaswA iKra-^t Prov. 23. 
3, ne desire pas ses metsexquis ; sans 
regime: *wn isnvj I Chr. 11. 17, David 
6prouva un desir, un besoin. . 

II ™*J (jCal inusitS, v. njtj) Marquer. 
Hithp. : rrong b*aab nab dn^^nni 
Nomb. 34. 10, vous vous tracerez 
comme limites d'Orient ; nab wnn 34. 
7, vous tracerez, vous mesurerez, les 
limites [pour IW5&] (v. man II). 

*V$ f. D6sir , fougue : itiM ™*riaa 
Deut. 18. 6, dans tout le d6sir de son 
&me ; itod? wxa Ur. 2. 24, dans sa 
fougue ; sanstiw Os£e 10. 10 (v. I rn«j). 

V« n.pr.m.N^h. 3. 25. 

'JW n. pr. Ouzal, fils de Joktan t 
Gen. 10.27. 

^ (d6sir) n. pr. Evi , roi madia- 
nite, Nomb. 31. 8. 

IN interj. (v. *ih). H61as! ah ! mal- 
heur! mvq Tjb-^'wNomb. 21. 29, mal- 
heur & toi, Moab ! cri de douleur et de 
menace. 

rrtN rf<Jmc signif.: •*-n;i» Ps. 120. 
5, malheur ii moi. 



Digitized by 



Google 



^)$ adj. et subst. Sot, fou, stopide : 
b*» tf* Prov. 29. 9, un sot; tfoin V^ 
0s6e 9 .7 , le prophfcte est fou ; -W V*1K •* 
J6r. 4. 21 , mon peuple est stupido , 
impie. Plus fr^quemm. subst r.vtymjs 
rcni. i& Is. 35. 8, les sots ne s^gare- 
ront plus. 

^1$ M6me signif. (■» paragog , ou 
comrae *t»). Ex. unique : ^ rcn ■** 
Zach. 11. i5, la houlette d'un pasteur 
insensg. ) 

Ijiitp ^1.$ (sot Merodach) n. pr. 
Evil Merodach, roi de Babylone, IIRois 
25. 27. 

VlN m.Douicux. l°dta» K-nsiPs. 73. 
4, leur force est saine, ou lcur corps 
est gras, fort ; selon d'autres : il est ro- 
buste comme un portique (v. t&w). — 
2°f;xn *«-rw cheth. p. •&* 11 Rois 
24. Iff, les grands du pays (v. *$). 

^N ado (de i« et *i p. aft, v. •**)• 
Peut-Atre, et si, sinon : -ok ^w; *«t 
Gen. 27. 42, 'peut-Alre mon pfcre me 
toucbera-t-il ; nto£ •**« Os6c 8. 7, et 
s'il enproduisaitr^^^r^ Nomb. 
22. 33, si elle ne s^tait point d6- 
tourn^e devant moi. La premi&re ac- 
ception est la plus g6n6rale. 

^W n. pr. Fleuve qui se jette dans 
l'Euphrate, Dan. 8. 2. 

D^IN et D^ (pitir. d*nsbK , const. 
•^k) Voflte, galerie, vestibule, por- 
tique : dvro»n dbw I Rois 7. 6, la ga- 
lerie aux colonnes ; K&$n dVi«i 7.7, 
le portique du Irflne; a&ttjW *&* 7 - 7 i 
le portique de la justice, du tribunal- 
II designe particuli&rement le vestibule 
du temple de Jerusalem. 

O^H adv. deposition. Mais, au 
contraire : *r£ vo-rbv% tbm Job 2.5, mais 
£tends ta main* Plus souvent diwj. 

O^IH n. pr. m. 1° I Chr. 7. 16. — 
2° 8. 39. 

rfy« /. (deVna). Folie, 16gferet6 : 
rA?K d^a nijK Prov. 14. 24, la folie 
des inserts" (reste toujours) folie; 
•**3$i &*■£ ntjK dvrt>» Ps. 69. 6, mon 
Dieu i tu connais ma tegfcrete. 



m: 



13 



•"IJJlN (qui parle) n. pr. Aumar, fils 
d'Oliphaz, Gen. 36. 11. 
]1N (ou lix) Aaf inusite. 
Hiihpa. Se plaindre, murmurer: 
in d*y$ 'BiHirjv^ Lam. 3. 39, de quoi 
rtomme se plaint-il pendant sa vie? 
d^jfcrwjs ajn •*rn Nomb. 11 .1 , le peuple 
6tait comme murmurant , ou comme 
cherchant des prStextes (v. x$, na^a). 
I1JN et ]iK (avec suff. ^Sx, djia, 
pJur. d^Sx) 1° Vanit6, faussete, men- 
songe , iniquity , idol&trie : }JK dks yn 
Is. 41 . 29, tous ils ne sont que vanity ; 
^979* 13? "NTT^y! Ps. 36. 4, les pa- 
roles desa liouche ne sont que faussete 
et tromperie; IJK-roto Prov. 17. 4, 
lfcvres mensongfcres ; rmsi iyj ta%r*& 
Is. 1. 13, je ne puis supporter (en- 
semble) iniquity et solennitd ; to,^» 
1$ ^5iD hommes , artisans d'iniquite : 
wto" "frrov. 11.7, m^chants, bommes 
iniques; *itfp* d^w wi I Sam. 15. 
23, TopiniiltretS, c'est idoldtrie et culte 
des Thdraphim; ij« n^a Os6e 10. 5, 
maison do ridolfttrie, nom donnc k 
i« n^a, appel6 aussi y* 10.8 ; \lK-n5fjan 
Amos 1. 5, de la plaine de Tidoiatric, 
nom donn£ h Damas. 

2° Peine, douleur, affliction, deuil, 
synonyme de 5>a* : ^nK"!? Gen. 35.18, 
fils de ma douleur ; d^iiK dnba Osee 
9. 4, comme le pain des afflig^s, le 
festinde deuil; vto ^^te»-Ki> Deut. 
26. 14, je n'en ai point mang6 dans 
mon deuil; "piA rrrn i« n^ Amos 
5. 5, et Beth-feVsera reduit k Tafflic- 
tion ou au n^ant ; •$» ^n« ^n^'; lj» *m 
Hab. 3. 7, au-dessous de la misfcre, du 
n^ant, j'ai vu les tentesdesfithiopiens, 
c.-it-d. dans la plus profonde misfcre; 
selon d'autres : k cause des p6ch6s 
(commis par Israel) , j'ai vu (dans la 
Terre-Sainte)les tentes desEthiopiens. 
II W ou ]1H m. Force, vigueur, ri- 
chesse, fortune : d^-n« n-jto lai^ 
Osee 12.4, dans sa force (dans la force 
de rage), il lutta avec un 6trc divin; 
rta^ rras5 d^iiK 1^ Is. 40. 29, il 
augmeme la force de ceux qui sont 



Digitized by 



Google 



u 



I"* 



sans vigueur ; •oSk tptyey\ Gen. 49. 3, 
prentices de ma force, mon premier-n6 ; 
(de m6me) t>k ^-^r; Job 18. 12, son 
fils sera affamS ; *b> yta ^aa* 0s6e 12. 
9, je me suis amass6 de la fortune 
(v. Tin). 

|i« n. pr. m. Aun , fils de Peles , 
Nomb. 16. 1. 

|1N et ]H n. pr. Ville d'figypte, H6- 
liopolis, Gen. 41. 50, appete •)$ Ez. 
30. 17. 

W (v. T*)- 

131N (fort) n. pr. Ville de la tribu de 
Benjamin, Esdr. 2. 33. 

n1*JfK /*. phr. Vaisseaux, 11 Chr. 8. 
18, cheth. keri rvtaa. 

D?1N n.pr. 1° Onam, fils de Sobal, 
Gen. 36. 23. — 2° Onam, fils de J6- 
rahmiel, I Chr. 2. 26. 

]JiN n. pr. Onan, fils de Juda, Gen. 
38.9. 

TDtt* (v. td) n.pr. d'un pays inconnu 
d'oti les Israelites tiraicnt Tor,J6r.l0.9. 

TDiN et ">?1N Optair, contrite oft Sa- 
lomon envoya des vaisseaux pour y 
prendre une grande quantity d'or, do 
pierres pnicieuses, et du bois rare, 
I Rois 9. 28. 

]&1N m . (const. iviK , plur. tfwfo). 
Roue : ifiia wt4* atfji Prov. 20. 26, il 
fait passer la roue sur eux. — 2° Le 
nom d'une cat6gorie Ganges : erwiwji 
Rituel , les Ophanims ; ffiiK signifie 
aussi : genre, manifcrc. 

piN Se hAter, presser, 6tre 6troit : 
Kiai ytpfrj Jos. 10. 13, il ne se hata 
pasdese coucher ; tra» 0^?] Exod. 
8. 13, les intendants les pressfcrent, 
devinrentpressants ; BTJflpn *fc Y*~* 
Jos. 17. 15, la montagne d'Ephraim 
est trop Gtroite pour toi ; tt/Hq ^nasnft 

T73* ** p> 41- * *» J e nai P°* nl ^sist^ 
pour 6tre ton pastcur; selon d'autres: 
je n'ai poiut refuse d*4tre pasleur 
& ta suite (v. vrA, pro; v. le m£me 
exemple k yq 12). 

Hiph. Presser, insister, s'efforcer : 
vvro\> lywrrii* Is. 22. 4 , ne vous ef- 



forcez pas de me consoler; tfsjtAwi ir*j3 
Dita Gen. 19. 15, les anges insistent 
aupr&s de Lot, le pressfcrent. 

yflto in. (const. *qri« r plur. whyw , 
v. n^s). Magasin, grenier, tr6sor: 
TO T&1 *W rvi-cpn II Chr. 1 1 . 1 1 , des 
magasins de vivres , d'huile et de vin ; 
nvnpt latia Joel 1. 17, les greniers ont 
&6 dStruits; nhria n^ J6r. 51. 13, 
(ville richc) en taSsors. Se dit souYcnt 
du trGsor royal et du tr£sor du temple; 
aussi *nriwj rrab N6h. 10. 39, h la mai- 
son du trGsor. Afetaph.: -n$ anan -hri* 
tfwn Deut. 28. 12 , (Dieu t'ouvrira) 
son bon trdsor, le ciel ; ntvprta r«an 
aittj Job 38. 22, es-tu entrg dans' les 
triors dc la neige ? 

H\H trans, et intrans. Devenir clair, 
s'6claircir, briller, 6clairer : *riK nVjVj 
n ?!!** Ps. 139. 11, la nuit devient lu- 
mineuse autour de moi ; *Yi» Tgiri Gen. 
44. 3, le jour paratt, devient clair; 
wj ink ■* I Sam. 14. 29, car mes yeux 
se sont 6claircis ; ■nta "naip Is. 60. \ , 
Ifcve-toi, brillo; -rial •qViri Prov. 4. 18, 
allant, 6clairant. 

Niph. (niw , /til. *ritfj)« Etre 6clair6, 
fairejour, fitrebrillant: tr*m -ria^ *rij& 
Job 33. 30, pour fitre 6clair6 par la 
lumi&re des vivants ; Vi-ana dhi nkjn 
II Sam. 2. 32, le jour leur parut & 
Hebron ; nn*$ liju Ps.76. 5, tu es bla- 
tant, majeslueux; suivant d'autrcs: tu 
d&ruis (y. nfco). 

Hiph. intrans. et transitif. 1° Eire 
£clair6, r£pandre la clartg, £clairer: 
■nhra rn^nynxm Ez.43.2, la terre6tait 
6clair^c par sa gloire ; , pwj-i? ^^ 
Gen. 1. 15, pour r^pandre la clartg sur 
la terre; inn T^na in^n Ps. 97. 4, sa 
foudre Sclaire 1 univers; nb^n-nK w 
Exod. 14. 20, il gclaira la nuit; selon 
d*aulres, sens oppose : il rendit la nuit 
plus obscure (dans le Talmud niat signi- 
fie quelquefois nuit). Xvec ni: eclai- 
rer sa face en faveur de quelqu'un, fitre 
favorable, bienveillant; se dit princi- 
palementde la Divinity : *pWk t»jd •« njo 
Nomb. 6. 25, que rfiternei 6claire sa 



Digitized by 



Google 



11K 

face en la favour. Se construit avec 
^ *?, «$> 3j (v. *>m), sans troo : Kb ^kji 
Ps. 118. 27, il nous sera favorable; 
avecp?, gclairer lesyeux de quelqu'un, 
le rappeler & la vie, le ranimer, le ren- 
dre intelligent : rnqpinft-Ti vj tr^^tj 
Ps. 13. 4 , rends la clarte & mes yeux, 
afin que je ne m'endorme pas du som- 
meil de la mort ; •« Dm>ib w tw« Prov. 
29. 13, Dieu 6claire les yeux & tous 
les deux, les ranime; g^? wy^» Ps. 
19. 9, elle 6claire les yeux, elle rend 
intelligent; sans regime : »rw Ps.119. 
130, 6claire, brille (v. nno)/ 

2° Allumer, brtiler : insjja mtrrfcii} 
tan Mai. 1. 10, pour que vous n'allu- 
miez pas vaihement (le feu de) mon 
autel ; wy« r&rwo rvtaa d^j Is. 27.1 1 , 
des femmes viennent et le brfllent; 
suivant d'autres : le cueillent (v. rrw 
et *vw). 

11N m. (fern., Job 36. 32). 1° Lu- 
mi&re, soleil, matin, 6clat: -wn , i«'»rv 
•ria Gen. 1 . 3, que la luraiere soit, et la 
lumiere fut; metaph. : t^ii Ttob tpnnjsi 
Is. 49. 6, je ferai de toi la lumiere des 
nations; rry*ygp rpin ■Yi*o Is. 8. 30, le 
soleil est obscurci par les nuages; 
to-toi rwra-t? ^n^tryo Neh. 8. 3 , de- 
puisle matin jusqu'au milieu du jour; 
t^m iki Hab. 3. H, (ils marcheront) 
h l^clat de tes flfeches. — 2° Metaph. 
S6r6nit6, bonheur: ■pV»i£s&'*3D*YiK , j Job 
29. 24, ils ne troubl&rent pas la s£r6- 
nil6 de mon visage ; trco ^ia signifie 
aussi faveur, bienveillance : *; :foo *vi« 
Ps. 4.7, la lumiere de ta face, 6 Eter- 
nel! d**n tjla-w-Ykc} Prov. 16. 15, 
dans l'6clat du visage du roi il y a vie, 
c.-fc-d. un regard favorable du roi 
donne la vie ; p*flb ?}J *vi» Ps 97. 1 1 , 
le bonheur est ensemenc6 pour le 
juste. — 3° Herbe , pluie (ce der- 
nier sens douteux) : fiK-*??* rn| dha 
Is. 18. 4, comme une chaleur pure 
sur l'herbe ; i-irfM "B^ "po; Job 37. 11, il 
fait fondre, ou il rgpand, le nuage qu'il 
a charge* de sa pluie (v. rryw). Plur. 
fviK, pourtrhiaw luminaires. Exemple 
unique : to^iSi &*Yix tf^sb Ps. 136. 7, 



DIN «* 

& eclui qui a fait les grands lumi- 
naires. 

TIN m. l°Flamme, feu : tottjt* "aks 
Is. BO. 11, & la flamme de voire* feu ; 
**« ^an Is. 44. 16, j'ai vu le feu. — 
2° Plaine : •* vqa tj^a Is. 24. 15, 
dans les plaihcs, honorez l'£ternel; 
t>*rtja i*K| Gen. H. 28, dans la plaine 
des Chaldeens ; selon d'autres : nom 
de la ville oti Abraham est n6. 

V\H n.pr. IChr. 11. 33. 

•"IT 1 ** f. 1° Lumfcre , bonheur : 
fTytto trs^rrs Ps. 139. 12, l'obscurite 
est comme la lumi&re ; rni» rawn tfroi* 
Esth. 8.16, ilyeulfete po'ur les j'uifs.— 
2° Plur. Herbes : rnfe bo Is. 26. 19, 
la ros6e qui tombe sur Therbe, et rnk 
II Rois 4. 39. 

D^N Les Ourims : -wo d^wrr* 
b^nmn L6v. 8. 8, les Ouriin et Thou- 
mim, relation et v6rit6, ou lumiere 
et droit, nom d'un objet que portait 
le grand-prStre dans le pectoral , et 
qu'il consultait comme oracle; en quoi 
cet objet consistait est inconnu. tfnwj 
seul, Nomb. 27.21. 

ni"VlN f.plur. Crfcchcs ou tables : 
***«£ *«TO II Chr.32.28,et desdtables 
pour les troupeaux (v. hyjk h6br.). 

TH* n.pr. l°Uri, filsdeHur, Exod. 
31 . 2. — 2° Esdr. 10. 24. — 3° I Rois 
4.19. 

wniN (flamme de Dieu) n. pr. m. 
l'IChr. 6. 9. — 2"IIChr. 13.2. 

^^(flammedeDie^n.pr.rUriah, 
6poux de Bathseba, II Sam. 11.3. — 
2° Pontife sous Achas, Is. 8. 2. 

^HVpN (flamme de Dieu) n. pr. Pro- 
phfete t\x6 par l'ordre de Joakim , J6r. 
26. 20. 

• NHplN Loi : wwiaa TP^n T?"i? 
Rituel, tous ceux qui s'occupent de la 
loi , qui l^tudient. 

nlN m. et f. {plur. rvirvta). l°Signe, 
symbole , souvenir, enscigne , preuve, 
miracle : b , » i wi«b>i nh«V rm-Gen. 1. 14, 
ils serviront de signes et d'6poques, de 
signes pour les ^poques; tm* rvwb mv\ 



Digitized by 



Google 



16 



niN 



Gen . 17 , 11 , ce sera le signe dc l'alliance; 
bbi* triad} Is. 55. 13, un souvenir ker- 
nel ; bnhK rp^b nhka Nomb. 2. 2, sous 
les enseignes de leur tribus , different 
de Vyn drapeau de trois tribus r&inies; 
trferj ^W™ Exod. 3. 12, ceci te servira 
de signed de preuve; trt^taa* nhfca 
Deut. 4. 34 , par des miracles et des 
prodiges (v. rate). * — 2° Lettre de 
Talphabct: nn« triK Aboth, une lettre. 

niN (Jut. rviKj, niw) Gonvenir, 6tre 
d'accord avcc quelqu'un (v. tw). 

nlK et riK seulcraent avec suff. comme 
•»n» dni» pron. (v. t**). 

W adv. Alors. Souvent le /t*/ur qui 
suit cet adverbe est mis pour le posse :. 
mto-'v^ t» Exod. 15. 1, alors Molse 
ctianta; plus rarement le passi pour 
le futur : Gina n>A« sftra? ta Exod. 
15. 15, alors les princes d'Edom se- 
ront 6pouvant6s. t«» Depuis, depuis 
longlcmps , de tout temps : **naca tawrt 
rw^D-bK Exod. 5. 23, depuis queje 
suis venu chez Pharaon ; ninsn the 
II Sam. 15. 34, depuis longtemps et 
maintenant ; t»t> *]Hb» yiaj Ps. 93. 2, 
ton tr6ne est gtabli'de toute 6ternit6. 
•»tk avec •» parag. : Wfcati b^an *m Ps. 
124. 4, alors les eaux nous auraient 
submerges ; n^n th-^ tnsn; Job 38. 
21, savais-tu alors que ludevaisnaltre? 
transposition pour ^ tk. tat-pa Ex. 
unique : saVin nptt J6r. 44.18, depuis 
que nous avons cess6. 

NJN chald. (part. pass, ktk, in/'. »to, 
avcc suff. n^to). Brtiler, chauffer: 
KMftgb stab ^Kn Dan. 3. 19, 22, il or- 
donna de chauffer la fournaise. 

^n. pr.m. I Chr. 11.37. 

1!** chald. S'en aller : k*tk ^c «r4» 
Dan. 2. 5, 8, littir. la chose s'en est 
all6e de moi , j'ai oublte la chose (ou 
j'ai ordonnd cela), v. btx. 

3itN m. Hysope : aiws ^Kann Ps. 
51. 9, purifie-moi avec de rhysope. 
IL servait k asperger. 

"rt*8 m. Ceinture, corde : p^rw-i 
•pjrmnitK Is. H. 5, la justice sera* la 
ceinture de ses reins ; qrwroa Tint ^okm 



V* 

Job 12. 1 8, il attache une corde autour 
de leurs reins (v. ^a). 

^(v.nj). 

•"H??^ /". Offrande qui fait souvenir, la 
partie de l'oblation brtilde sur l'autel, 
offrande d'encens: *nw$TV*£fc* TOjjrn 
nransn L6v. 2. 2, le* pontife offrira sur 
Tautel cc qui fait souvenir, ou l'encens ; 
rnsnA ontt tirm\ 24. 7, ce sera l'of- 
frandc d'encens de ce pain (v. tat, 
k pour n, formatif du Hiph.) 

™$ 1° S'en aller, se prdcipiter : 
fyrtep m «} * *!*« Prov. 20. 14, lorsqu'il 
s'en va, alors il se felicite. — 2°*»itrrnn 
Tp^r™ rrottfc too J6r. 2.36, queVem- 
presses-tu tant pour changer tavoie? 
•4jn pour ^|kpj; suivant d'autres : que 
tu t'abaisses, de bit; y* f*jfips rttrr) •* 
Deut. 32. 36, lorsqu'il verra que la 
force est 6puis6e. 

Pou. part. : bnxa yrj) y*\ Ez. 27.19, 
Dan et Javan voyageant, allant d'un 
endroit k fautrc ; scion d'autres : Dan 
et Javan (fournissent ton marchd) de 
tissus. Peut-6tre 1>j*k cst-il le nom 
d'une ville ou d'une province. 

'tt| chald. AJler, s'en aller: *t« 
Qbibwb to Esdr. 4. 23, ils allfcrent 
en grande hate k Jerusalem. 

'NJ (depart) v. )M n. pi\ 

7!« #aJ inusite. 

Pi. "gK Peser, examiner r n&ni •p*'] 
Eccl. 12. 9, il examina et il rechercha. 

Hiph. Prater Toreille, £tre attentif, 
entendre, 6couter, exaucer, ob&r; avec 
le regime direct, avecb, avec i?, i^ t 
n?, et sans regime : ^tyrox nstj^n Gen. 
4. 23, pr£tez Toreille k ina parole; 
tiwyirairn? *pm J ob 32. 1 1 , j'6tais at- 
tentif k vos raisonnements ; vnb otjk 
KPpg &} Ps. 135. 17, ils ont des 
oreilles, etils n'entendent pas; *pt« tj^ 
rtnn littib-b? Prov. 17. 4, le mensonge 
6coute la langue m^chante ; "pm et i^m 
pour t»t«k et •pmia : ^niian nptWi Ps. 
17.1 , exauce ma prifcre ; T w'lia^tjft^rn 
Exod. 15. 26 f si tu ob6is Yses com- 
mandements. 



Digitized by 



Google 



RN m. Instrument ou arme. Ex. uni- 
que: sgrart* *ft'rtyj*9 wiDeut. 23. 14, 
tu auras une Mcde par nii tes instru- 
ments, ou armes. 

U* f. (duel q^t«). Oreille : row} Tjk 
wtf»ni Job 29. 1 iVltareille qui m 6cou- 
taii' m'estimait heureux ; "^"^ *VTp 
wy^jwj r*$n D^yin Gen. 20. 8, il dit 
toutesces paroles'&leursoreilles, c.-a-d. 
en leur presence ; ?t$irr; Tffl **9) ?xod . 
17. 14,'ordonrie a Josu6., * 

*!$$ 'V* nJpr. d'un village, I Chr. 
7. 24, Uzzen, "b&ti par SeSra, fille 
d'Ephralm. 

fbjji nU|K (oreilles ou pointes de 
Tabor) Villc dc Nephthali, Jos. 19. 34. 

*$W* (oreille du Seigneur) n. pr. Fils 
de Gad, Nomb. 26. 16. 

n^n.pr. m.N6h. 10.10. 

O^plQ m. pi. (pour tD^M).Chatnes : 
tf»p>T&} -rtoapwrj J6r. 40. 1, il 6tait lte 
avec des chalnes. 

TBJ (fut. nw;, v. to$) Ceindre , se 
ceindre : ^jna^toja rxtw\ J6r. 1. 17, et 
toi, ceius tes reins, c.-d-d. arme-toi ; 
V»n njt< I Sam. 2. 4, ils se ceignenl de 
force; wx^ toto "** Job 30. 18, il 
me serre comme le bord de ma tuni- 
que (me serre le cou). 

Niph. Ifitre ceint : tryafa ijkj Ps. 
65. 7, il est ceint de force. 

jP#. Ceindre , entourer , fortifier : 
V?n warpPs. 18. 40, tu m'as ceint de 
force; rnrofe? ^^mPs. 30. 12, tu m'as 
entourg de joie^wn II Sam. 22. 40, 
pour^»tn3)p3WfT; rki) *jwm*Is.45.5, 
je t'avais fortified et tu ne me connais- 
sais pas. Part.: nip^ ^wjls. 50. 11, 
ceints, arm^s, de brandons. 

Hithp. Se ceindre, s'armer : •vsnn * 
Ps. 93. 1, il s'est ceint de force; 
nn'rn TKijrri Is. \8. 9, armez-vous et 
tremblez. 

1^"W /• (A* ?^1 avec * prosthiJt.). 
Bras : rrw} gf*$p J6v. 32. 21, et par 
le bras gtendti. ■ 

n^m in. \o indigene : *Wj rvjtxjj 
L*v. 16. 29, l'indigtae'et Stranger. — 



nna 



17 



2° Arbre qui n'a pa» 616 transplants : 
•g^i mj«^ Ps. 37. 35, comme un arbre 
vcrdoyant. 

* V1W •*• pfitron. De la famille de 
mt«IRois5. H. 

I HIJ m. (const. ^», avec suff. *pn«j 
oa^rjH, pi. d^hk , const, -^nat, avec suit. 
•»n»,^n«, wa, DriHK).Frfcre, parent, 
concitoyen , allte , ami , prochain ! 
rw ngn^n Gen. 24. 29, Rebecca avait 
un frfere; ntj* ijqpqq Gen. 29. 15; 
est-ce parce que tu es mon parent ? 
iw^ to -proa ^apxw I Chr. 12. 29, et 
des Benjamites, frfcrcsdeSaill, c.-fc-d. 
dc lam&ne tribu que lui ; im* m rrt}*} 
r&ro Ez. 18. 10, qui commct contre 
son frfcre unc de ces choses (v. II rw); 
iniy *m Job 6. 15, mcs amis soul ele- 
ven us perfides.- Vr6c6d6 de «3^ Tun 
Tautre : wi« «*•« vratollRois 7. 6, 
ils se dirent Tun k Tautre. Aussi des 
choses inanim^es : wjk-V& tf* wtom 
Ex. 25. 20, leur face (celle des ch6- 
rubius) sera Fune -vis-&-vis de Tautre. 
Melaph.: tvm}« b?ai wn na Prov. 18. 
9, il est un frfcre du destructeur, c.-a-d. 
unc cause de ruine. 

II I"IN (fern, nna) Un. Ex. unique : 
mj nto^n Ez. 18. "lO, il coramet une de 
ces c noses. Selon d'autres, v. I n«. 

III n« inter]. H61as! malheur! -rog 
r\i$^ nia^in-bs bsj n^ Ez. 6. H, et dis : 
Malheur! k cause de toutcs ces crimi- 
nelles abominations. 

IV H« f. Aire, foyer: "njfib wflp 1 *] 
rnsM Mr. 36. 22, et Tdtre devant liii 
etaitallum6. 

n« chald. (avec suff. ^nn). Frfere. 

rtN (plur. d^n« seul usite) Hiboux : 
wrk tampja naitfi Is. 13. 21, leursmai- 
sons seront remplies de hiboux. 

*W# (frfere du pfere) n. pr. Achab, 
roi d'Israel,I Rois 16. 28. 

T?n* n. pr. m. I Chr, 2. 29. 

"'O^ Unir, s'associer : nnn-bn tkrrp^ 
i"p* Gen. 49. 6, que mon honneur ne 
s'associe pas k leur conciliabule ; selon 
d'autrcs, dc la racine *m;. 

2 



Digitized by 



Google 



is nnN 

Hithp. Ex. unique : '^xnn Ez. 21. 
21, tourne-toi vers un cAt6, ou : assem- 
ble tes forces. 

*in*J nam de nombre et adj. (const. 
tto*i /• W5» pour rrnj^ ; selon d'autres, 
de Una). l a Un, premier, quelque : 
in% ni* Gen. 1. 5, un jour; Ttfjhym^ 
Gen. 8. 5,le premier du mois ; ttm^nsj 
Gen. 3. 22, comme quelqu'un d'entre 
nous. — 2° Seul , .unique , unanime , 
immuable : dttj^i rnij tm Ez. 33. 24, 
Abraham Stait seul (de sa race) ; in^ ■« 
Deut. 6.4, lTSternel est unique ; tn* Vip 
Exod. 24. 3, d'une voix unanime ; 
*rnvn bwtj Job 23. 13, il est immuable. 
myj ripete, Tun I'autre : nrer tt*& hw nrq 
Exod. 17. 12, 1'un d'un cflt6, I'autre 
de I'autre cdte ; Ttjsn o«h -*. Tnwj &qj 
Exod. 18. 3, 4, le nom de Tun, le 
jaom de I'autre. 

Avec les propositions, rm^ Une fois, 
tout & coup : nyj^ hiv* Prov. 28. i 8, il 
tombera soudainement ; nn^ nrwb Is. 
27. 12 T nnrfjnna Eccl. 7.' 27, Tun 
aprfcs I'autre ,' petit & petit. — in$9 
Comme un seul, unanimement, en- 
semble : tttod in#ri* Esdr. 2. 64, 
touto rassembl6e unanimement; try« 
nn«3 Is. 65. 25, (le loup et l'agneau) 
paltront ensemble. 

Plur. tfHiy* Les m£mes , quelques : 
v+rm o*nyw Gen. 11. 1, et les m£mes 
paroles; u^rm tm^s Gen, 29. 20, 
comme quelques jours , un petit nom- 
bre de jours ; ^a trnnai wyj Ez. 37. 
17, ils seront unis en ta main. 

• rvnntf f; Unite : irvnrwi qfo p* b^ 

Ril., il n'y a point de limite & son unite. 

inN m. Herbe , mardcage , prairie : 

to??"^ vV^Wi '°k 8. il » Therbe 
pousse-t-elle sans eau? ^rwa rewni 
Gen. 41. 18, elles paissaient dans la 
prairie ; «■*■«? o^ra *p$ awn •* Os6e 13. 
16, car il fleurit dans les prairies; 
o^n» pour o'n.Tw, ou de na frfcre (v. le 
m6me exemple k *n$). 

Tin|j n ,..jir. I Chr. 8. 6. 

njn^ /". Demonstration, argument. 
Ex. unique : to^wef wnao Job 13. 17, 



et que m* demonstration (p6nfetre) 
dans vos oreilles (v. njn). 

njnM /: Fraternity, amiti6 : ip* 
rnrmn-ra Zach. 11. 14, pour d&ruire 
l'amitte. 

Ofrl$ n.pr. m. I Chr; 8. 4. 

HJjnw chaid. /. Explication : rnrjil 
fring Dan. 5. 12, et ^explication d'6- 
nigmes (v. njn). 

W»$ n . pr. m. I Chr. 4, 2, 

">1n£ in. (pi. u rniiiq ). 1° Derrtere, 
Occident, avenir ; "^Ha-n^ lyiryj Exod. 
33. 23, tu me verras de derri&re; 
•^dan -nha Exod. 26. 12, le derrifere du 
tabernacle 1 ; *rinjw trmfbM Is. 9. 1 1 , et 
les Philislins du c6t6 de l'occident ; 
•ft r^K"*^ , *V! '°^ 23. 8, si je vais 
& l'occident, jene le voisplus; rr^n 
■vinab rrt*nan Is. 41 . 23, annoncez ce 
quf arrivera dans l'avenir. — 2° Adv. 
En arrifere : "rirwj iaaS bh*i Gen. 49. 17, 
et son cavalier tombe en arrifere ; torn 
r^n^ *rin*uf Prov. 29. 1 1 , mais le sage 
le refoule en arri&re, ou : le calme dans 
son interieur (cceur). 

t\\r\H f (p/. nfnna). Socur, pa rente ; 
femme d'une roftme tribu , d'un m£me 
pays; alltee, ainie : : rntajs-taj vna-i? 
Job 42. 11, tons ses frfcres et toules 
ses soeurs (pour parents et parentes) ; 
anha t+tq ffnpj-ra ^t» Nomb. 25. 18, 
Gozbi , fille du prince de Midian , leur 
socur, leur compatriote; ^'rw^nn^V 
nVa Cant. 4. 9, tu m'as enlev6 le cceur, 
ma bien-aim^e, ma fiancee. Pr6c6d^de 
m»^ Tune I'autre : wjhwrt^ mg« Exod. 
26. 3, Tune dans I'autre. 

tn$ (fat. tnjh, rarement thjo) Se 
construit avecle rig. direct et avec a. 
1° Saisir, tenir, se tenir, soutenir, 
prendre : in^ wyk*} Jug. 12. 6, ils le 
saisirent; raftif •n^ ir4» b^nExod. 15. 
14, la terreur saisit les habitants de la 
Palestine; :nn im^ Cant. 3. 8, tenant 
le glaive; ia^ p-n* rryfr) Job 17. 9, le 
juste se tient dans sa voic, il y reste 
ferme ; pa-*ana} ' nm Esth. 1. 6, 
soutenus par des cordes de byssus; 



Digitized by 



Google 



...in* 

o4a$ «i-WK Cant. J. 45, prenez pour 
nous des renards ; a ^ on n^ tn« *w% 
Nomb. 31. 30, un d6sign6 (pris par le 
sort) entre cinquante. 

2°Fermer, couvrir, enchevfctrer : w»a; 
whan ninVrjnN^h. 7.3, ilsfermerontles* 
portes, ct vous les fermerez & verrous ; 
wtk •**» rron-nK that*} I Rois 6. 10,- 
il couvrit la maison de bois de c&dre ; 
iron ntvpa trw ^bab 6. 6, pour ne 
point 6tre enchev£tr6 1 emboli , dans 
les murs de la maison. 

Niph. 1° fitre pris : fp&S tmg Gen. 
22. 13, il&ait pris dans un buisson.— 
2° Prendre possession, s^tablir : wnabi 
dMha Nomb. 32. 30, qu'ilss'6tablissent 
au milieu de vous. 

Pi. Fermer, couvrir : ro^sif.tW? 
Job 26. 0, il ferme, il couvre, la sur- 
face du trdne. 

Hoph. fitre enchftss6 : wnn^ra II Chr. 
9. 18, (six degr^s et un marche-pied 
d'or) gtaient encbftss6s dans le trOne. 

N}fc* (possesseur) n. pr. 1° Achas, 
roi de Juda, II Rois 16. 1. — 2° I Chr. 
8. 38. 

HP^S/. 1° Propria, possession : 
*og-nm^ Gen. 23. 4, unc propria de 
sepulture ; ron$ v& wj L6v. 25. 48, 
ils(les esclaves) seront votre posses- 
sion. — 2° Une bande, une troupe : 
**??? ****£ Gen. 26. 26, et une troupe 
de scs amis. Selon d'autres, n. pr., 
Achusath, 1'un de ses amis, de ses 
compagnons. 

Tn8n.pr.rn.N6h. H. 13. 

n^tnfcf et ^nN (possession de Dieu)' 
1° Ahasia, fils d'Ahab, roi d'Israel, 
I Rois 22. 40. — 2° Ahasia , fils de 
Joram, roi de Juda, II Rois 8. 24. 

OftKJ (leurbien)n.pr.m."lCh.4.6. 

nin$$ (possession) n. pr. Gen. 26. 
26(v.rwn^2°). 

V# n. pr. Ehi , fils de Benjamin , 
Gen. 46. 21. 

VlnN pqtron. de rrina II Sam. 23. 
9,28. 
^n.pr.ro. 1^ Chr, 8.18; 2«7. 34, 



vim 



lfr 



OKT^ n . pr. m. II Sam. 23. 33. 

•TOBI chald. finigme (rryn h<Jbr.) : 
17*1$ r^J'TK'jDan- 8. 42, et Implication 
des dnigmes. 

Wlfct (ami de Dieu) n. pr. 1° Ahiyah, 
fils d'Ahitub, pontife, I Sam. 14. 3.— 
2° Ahiyah, Silonite, prophfcte sous Ja- 
robeam, I Rois 11 . 29. — 3° Pliisieurs 
autres, Rois et N6h. 

"tVVOfc* n . pr. m/Nomb. 34. 27. 

1^ n . pr. m. 1° II Sam. 6. 3. — 
2° I Chr. 8.14. — 3° 8. 31. 

MENTIS (bon frfere) n.pr. m. 1° I Sam. 
14. 3. — 2° II Sam. 8. 11. 

•n^0$ (frfcre de celui qui est n6) 
n. pr. m. II Sam. 8.16. 

DVlK (v. 13k). 

nlD^N (frfcre de la mort) n. pr. m. 
I Chr. 6. 10. 

1>9™ (fr^re du roi)n. pr.l°Ahi- 
m41ech, fils d'Abitub, pr6tre, I Sam. 
22. 9.— 2° Ahira&ech, fils.d'Ebyathar, 
pontife, II Sam. 8. 17. 

1TO n.pr.m. 1° Nomb. 13. 22, 
Abiman, un des fils d'Enak. — > 2° I Chr. 
9. 17. 

KJWflt} n. pr. m. 1° I Sam. f ,14. 80. 
2° Fils du pr6tre Zadok, II Sam.18.27. 

r™ n. pr. m. I Chr. 7. 19. 

^IJT^ (frfcre gdnSreux) n. pr. m. 
I Rois 4. 14. 

0)^0$ (alltee k la grace) n. pr. 
1° Ahinoam, femme de Sadl, I Sam. 
14. 50. — 2° Ahinoham, femme de 
David, I Sam. 27. 3. 

IjOD^nK (frfcre de Tappui) n. pr. m. 
Exod. 31 .6. 

*W0$ (frfcre du secours) n. pr. 
1° Ahteser, fils d'Amisadal, chef de la 
tribu de Dan, Nomb. 1. 12.— 2° I Chr. 
12.3. 

Dp;0^ (frfere 61ev6) n. pr.m. II Rois 
28.22. 

DT0$ (frfcre 61ev<9 n. pr. Ahiram, 
fils de Benjamin, Nomb. 26. 38. 
WW! n, pr. Ahira, .fils d'Enan, 



Digitized by 



Google 



chef de la Iribu de Nephthali, Nomb. . 
1.15. 

ipttNw (fp^re du matin) n. pr. I Chr. 
7. 10. 

*^n» (frtre du chant) n. pr. I Rois 
4.6. 

b$wn$ t (frferede la sotlise) Ministre 
de David, complice d'Absalon, II Sam. 
15. 12. ^ 

^n» u. pr. d'une ville. Jug.l. 31. 

^n« interj. pi<u au Ciel : wfr; 4n$ 
wi Ps. 119. 5, pltkt au Ciel que mes 
voies fussent r6gl6es ; *m II Rois 5. 3. 

^n« n.pr.m. I Chr.Y 31. 

n 95?^ /"• Nom d'une pierre pr6- 
cieuse, Tam^thyste, Exod. 28. 19. 

NntpHN chald. n. pr. Ahmetha, ca- 
pitate dela M6die, Esdr. 6. 2. 

**?M!( n . pr. m. II Sam. 23. 34. 

*H?N Kal. Tarder. Ex. unique : in$j- 
nwjp? Gen. 32. 5, j'y ai s6journ6 jus- 
qu'& maintenant. 

Pi. ^na, fut. "tfw; (ra/w. et intrans. 
Tarder, differer, s'attarder, arrdler:-«V 
*i?sn nnx Gen. 34. 19, le jeune homme 
ne tarda pas ; ^ nrw ?*ra Jug. 5. 28, 
pourquoi les pas (c. d-d. le passage de 
ses chariots) tardent-ils tant? nrwn »b 
•tei^j Deut. 23. 22, tu ne differeraspas 
deYcn acquittcrj'pjrri? trnnawbProv. 
23. 30, & ceux qui s'attardent' aupr&s 
du vin ; ■*}« nnair-iK Gen. 24. 56, ne 
m'arrdtez pas, ne me retenez pas. 

JJiph.: T?iah-p? nirfq (keri) II Sam, 
20. 5, il tarda au deli du temps (qu'il 
lui avait fix6). V. w. 

^0$ adj. (f. rnnsj, pi. d^irw. rvhriH). 
Autre, Stranger, suivant : irw$ dftn 
Gen. 37. 9, un autre songe ; rnnspj rwa 
Gen. 17. 21, dans l'ann6e suivame; 
o-nna din^Deut. 11. 16, des dieux 
Strangers. Et soul : vro iru$ Ps. 16. 4, 
ils s'empressent aupr&s des idoles, ou: 
ils leur offrent des presents (v. -tfro). 

*inx prep, et adv. 1° Apr&s : i*MrpnK 
Gen. 9, 28, aprfcs le deluge ; qoi^ ?|Vn 



rm nrnGen. 37. 17, Joseph alia aprfts 

ses frtres. — 2° Derrifcre , ensuite : 

owniiK Exod. 11. 5, derrtere le 

moulin ; nn$ V*rhsm Gen: 22. 13, et 

void un b&ier derrifere (lui) ; An ■"iiw 

rong»r*K Nomb. 19. 7, et ensuiteil en- 

trera dans le camp ; •& w, plussouvent 

IS TK«> aprfes cela, ensuite.— 3° Conj. 

Aprfcsque:*; *iyi -m Job 42. 7, aprds 

que Dieu eut dit ces paroles. Sotivent 

avec ^ : tw wwj nq}a iqk Ez. 40. 

1 , aprfes que la' ville 'avail 6t6 frapple. 

• Plur. *n»58» avec suff. *yr* % TniTH, 

1 °$ubst. (a Le derri&re : *jntKn tos vtgg 

rMnri II Sam. 2. 23, Abner le'frappa 

avec lederrifcre dela lance, c.-it-d. avec 

le bois. (6 Les descendants : omywi Ps. 

49.14, etleurs descendants.— 2°]Vep., 

adv., conj. Apr&s,. ensuite, aprfesque, 

puisque : spris &r6§ yyrvn -nn$ Gen, 

41. 39, puisque Dieu fa fait connaltre 

(tout cela) ; teni yn -HnK tfjx lyoHta Prov. 

28. 23, celui qui fait de la morale aux 

hommes trouvera gr&co ensuite aupr&s 

d'eux; selon d'autres, "nna : celui qui 

fait de la morale aux hommes apr&s 

moi, & mon exemple. *ywo De derri&re, 

d'aupr6s, derrifeie : txj *yy$q II Sam. 

20. 2, (tous les Israelites seretirferent) 

d'aupr&s de David, Tabandonnferent; 

-qppn r«ra -myp J6r. 9 . 2 1 , et comme 

une gerbe derrifcre le moissonneur; 

T?ȴ* 5>$> TKJ8 i? derrifcre. 

ll^IJS adj. (/". miwfij). Dernier : •*$ 
•fhn* ^ ii«5»Tls. 44, 6, je suis le pre- 
mier et je suis le dernier; yhns itiV 
Ps. 48. 14, in la posterite; yhrjj uv& 
Prov. 31. 25, de Tavenir; fmm ojn 
Deut. 1 1 . 24, la mer d'Occident^ la mer 
M^dtterran^e. Plur. ^inrw les descen- 
dants : o^Snej uwgj loii-ij Job 18. 20, 
la posterity sera ^pouvant^e de son 
sort; roSnx^, nji-inxba la fin, dans la 
suite ; r^hnsjjj rrnn rn* II Sam. 2. 26, 
ce sera amcr dans la suito. 

n?n« n.pr.m. I Chr. 8.1. 

fyT?D8 n. pr. m. I Chr. 4. 8, 

^QK chald. odf;. (p. n^^rjK), Autre : 
wr$*D^Dan.2.39, un autre royaume. 



Digitized by 



Google 



*y$i chald. prep. Aprfcs : h}* "^n* 
Dan. 2. 29, aprfcscela, aprfcsce temps. 

H™ chald. ado. Aveci? : Dan. 4. 8, 
jusqu'& la fin, en dernier lieu. 

n^ntf f u Fin,' suite, extr6mit6, ave- 
nir (recompense), posterity, reste : 
ro$ rwj$ in Deut. 11. 12, (du com- 
mencement) jusqu^ la fin de l'annta ; 
tfn?jn tnnnxa Is. 2. 2, dans la suite des 
temps; ts; rww^ Ps. 139. 9, & Tex- 
Irtfirite de la mer ou du couchant; 
min* «h-«j •* Prov. 23. 18, il est un 
avenir, nne recompense ; yyr^ ^y^\ 
anrnj Amos 9. 1, et leur posterity je la 
d<Hruirai par le glaive ; ijrwnj^ Ez. 23. 
25, et ce qui reste de toi (ton peuple). 

W™ chald. M6me signif. 

173^ chald. adj. Un autre : tjjij 
*rn» tA Dan. 2. 11, et il n'en existe 
pas d'autre. 

n*Jln« adv. En arrifcre: rwVrw *d!jb 
Gen. 9. 23, Us march&rent en arrifcre, 
*l reculons ; tr^h^ toajif** Jjabh npjtn 
I Rois 18. 37, tu as tourn6 leur'coeur 
en arrifcre, tu as change leurs senti- 
ments. 

OWn^MJ persan ro. Les satrapes t 
Esth. 3. 12. 

r???!?'?^ chald. Les salrapcs : 
•WST^Dm. 3. 2. 

ttmitfnN n- pr. Ahasv6ros, Assud- 
rus, roi de Perse, Esth. 1. 1; tJ^rot 
(cheth.) Eslh. 10, 1. 

TW? WJ n. pr. ro. I Chr. 4. 6. 
D^">ntfnK persan m. pU Droma- 
daires, Esth. 8. 10. 
nmj( v . in,). 

&H {pi. WMt) !• Sorciers : *Vt nth?; 
tt^suj-i^ triftyBj Is. 19. 3, ils consul- 
teront leurs idoTes et leurs sorciers. — 
2° Adv. Lentement, doucemeni: *$»?}3 
•w* I Rois 21 . 27, il in arch a lentement ; 
Vote t*k tao Os6e 1 1< 4, et douaement 
je lui ai ~donn£ de lauourrtture, ou d*o 
<de nw): jelui aipr6sent6 de quoi man- 
ner. Plutfreq. u^p/wi : ***)> hVw« 
Gen. 33. 14, je suivrai doucement ; 



Ht 



21 



*i?ii -i-ofiA II Sam. 18. 8* (ogis) dou- 
cement & regard du jeune homme. 
Adj.'ixfft »*£ ^73 J°b *8. 11, et la 
parole 6tait douce in ton 6gard. Selon 
d'aulres, de D$i. . 

1!?$ m. fipines, buisson d'gpines : 
itjarriK a^n-is ^a*n Jug. 9. 14, 
tous les arbres dirent au buisson. - 

"K?N n. pr. ro.: iD«n tjxb Gen. 80. 
11, dans la grange d'Atad. 

P&8 ro. Fil, tissu : wyrp •)*»$ Prov. 

7. 16, tissu dUgypte. 

0£N Fermer, boucher : T»a? w$ty tarn 
Prov; 1 7 . 28, tel qui ferme ses lfcvres pa- 
rait intelligent ; ^mtaokls. 33.18,celui 
qui seboucheroreille;o^oo»to^^J^ , iin 
1 Rois 6. 4, Ez. 41. 16, des crois^es 
vofltees et bouchees, c.-fc-d. grilles. 

Hiph.: iaw oaip tiy\ Tn$"to Ps. 88. 

8, comme la sourde vipfcrc qui se 
bouche l'oreilie. 

1$N Former. Ex. unique : -rouj-iio 
rp* n«3j *b* Ps. 69. 16, el que le puits 
ne ferme pas son ouverture sur moi 
(v. i»*i«). 

"*©N (Ite ou muet)n. pr. ro. 1° Esdr. 
2. 16. — 2° 2. 42. 

"TC?N adj. Lte, serrt: 'b'nyp? *ra« d^t 
Jug. 3. IS, un hommeli6,emp6ch6, de 
sa main droite, c.-ft-d. un gaudier. 

'» , HitJ et HJ adv. Oft : T™ i:?* •* 
Gen. 4. 9, oft est Abel ton fr&ret nnt 
w}»hGen. 19.8, oft sont les hommcs? 
Avecsuff.: nsj«Gen. 3. 9, oti es-tu? 
*"»•) Exod. 2/20, oik ost-il? djk Is. 19. 
12^ oA sonl-ils! m *% LequeU quel : 
-ids 1 * m ^x Eccl. 11.6, lequel r^ussira, 
poussera 7 tm *x D'oCi, de quel : wa nc 
Kiatn II Sam! 1. 3, d'oft viens-tu ? -w 
t^rpra Jon. 1. 8, etde quel peuple? 
f^V-r&jej rvkb *k J6r. 5. 7<, comment, ou 
par quelle raison, puis-je te pardonner 
cela? 

^ (fc«r»,comm«^) Point : tf*?}i*i< 
iwj ^ Prov. 31.4, et pour les princes 
point de liqueur forte; selon d'autres : 
aux princes (il nc sied pas de deman- 
der) 06 est la liqueur forte (v. IV •«). 



Digitized by 



Google 



81 



^ 



I **? m. (pf. ffw»> par except.}** Ez. 
26. 18). Terre bord6e par la mer, jcdte, 
He : •*$ •ouj'h Is. 23. 6, habitants de la 
cflte, des rivages ; ■vinaa •« Mr. 47. 4, 
He de Caphtor; vy>hyi ta^nn Is. 66. 
19, les Hesou rivages lointains. Bare- 
ment terre ferine, contrte : rvhha irx$) 
tr*f$ Is. 42. 18, je changerai leurs 
fleuves en terre ferme ; rm ^m ?&* Is. 
20. 6, Inhabitant de cette contrte. 
II "N ($li &**& seul usit6) Des ani- 
maux hurleurs : wiwabfiC} &•»»»' roan * s ' 
13, > 22, : les hiboux (ou les chacals) 
mugiront dans ses palais (v. rw$). 
Jit *$ .interj. (pour **•&). Malheur : 
■p« ^-^Eccl. 10. 16, malheurfr toi, 
pays f ft •*") Eccl. 4. 10, raalheur k lui ! 
Autre version iVw. 
IV *$ ndv. Point : tm-* taitarj Job 22. 
30, il sauve(mSme) celui qui n'est point 
innocent; selon d'autres : Tinnocent 
sauve (toute)une contr6e (v. I •«); xrff>t$ 
ftoa ■»* *i$|i I Sam. 4. 21, elle appela 
Tenfant : point de gloire, la gloire n'est 
plus ; selon d'autres : oil est la gloire? 
Tfc^K n . pr. I Sam. 4. 21 (v. IV-*). 
20$ Hair : Tp^j&rwj ww Exod. 23. 
22, je halrai deux qui' te halssent. 
Part. a;ia, /".rqyw halssant ; subst. ad- 
versaire, ennemi : to-w* a?k b«^ TT? 
I Sam. 18. 29, SaQl haissait David, 
£tait son ehnemi ; ■* ^pajk wfcjprbs 
Mich. 7. 8, ne te r6jouis pas, toi, mon 
ennemie. 

n?$f. Haine : rrofoj raw Gen. 3. 
15, j^tabiirai une haine (rac. *?«). 
*W m. Malheur, raisfcre, mine: 

Ts-tfh} V'WP! Ps - ***. 19 > ils m ' ob - 
s&dent au jour de mon raalheur ; ^V\ 
•frisV ybj Job 18. 12, etla misfcre s6ra 
prftte d son cdt<* (v. 3*?); ij?b TO-fctyi 
Job 31. 3, la ruine n'est-elle pas pour 
Thomme inique? dt*» rvirn« Job 30". 
12, les voies, de rleur malneur (pour 
voies funestes). . 

HHJ f, Autour, oiseau de proie : 
nj« T5 «n$}» *&>) Job 28. 7, Tceil de 
Tautour ne I* a jamais aper^u. 



5* 

n$* n. pr. m. ■!• Gen. 36. 24. — 
2° II Sam. 21.8. 
nn* adv. Oil (v. **). 
31*** (hal) n. pr. m. Job; en dehors 
du livre de Job, il n'est fait mention de 
Job que dans Ez. 14. 14, 20. 

^?r* *• f>r- Wbel f femme d'Achab, 

fille d'un roi sidonien, I Rois 16. 31. 

nr« ouT^ado.Cto?(de''«etro): 

r$*n ww Job 38. 19, oik est la vpie? 

(V. vers. 24.) 

T$ fldw. et inter;. Comment? ah! 
comme! wre& tp^Gen. 26. 9,etcom- 
ment (pourquoi) as-tu dit? Affirm.: 
*w V&[ ip* Ruth. 3. 18, comment la 
• chose 'se d6cidera ; , *yy? natjb rrj ^ 
Ps. 73. 19, ah! comme ils ont 6t6 d6- 
vastes en un instant (abr6v. de roN*) ! 
nj^ adv., plus fr6q. inter/. Com- 
ment? ah ! comme ! •*?$ «^ m^Deut. 
1. 12, comment pourrai-je porter seul? 
Affirm.: Hi^D'riimw^nD^Deut. 12. 
30, de mdme que ces nations servent 
(leurs dieux) jtq rttf; m^Lam. 1 .1 f 
ah! comme elle est assise solitaire! 
ny^n rtj^Cant. 1.7, oa tu.mfenes pal- 
trVton'troupeau? na^ p. itd^kII Rois 
8. 13, oft? 

niyyt (forme redouble de rw^, ou 
comp. de ■« et m*) Comhient : roD"^ 
wk-jI tew Esth. 8. 6, comment pour- 
rai-jevoir? 

V^J m. (pi. B*p). Cerf : aSsp i^ 
b^-^fcK-i§ Ps. 42. 2, comme le cerf 
soupire^aprfes les sources d'eau. Le 
verbe au /2m. par except, (v, »*J»). 

^ m. (p/.o*welt>*$). l°B6lier: 
ttitoc i^-j Gen. 15.. 9, et un Wlier Ag6 
de trois'ans. r- 2° rermedarcW*.: 
nnttrrt"^ ^roji Ez. 41. 3, il mesura le 
jambage de la porte. , . 

>;U w. Force. Ex. unique : -*p« r»^y? 
ijMjPs. 88. 5, comme un homme.sans 
force (v. in»). 

^ m. pi. tf'H 1 " Hommes puis- 
sants, grands : skto ^Exod. 15.15, 
les puissants de Moab. — i° Arbres 



Digitized by 



Google 



'** 

puissants, chAncs ou t6r6binlhes:tota? 1$ 
o^ktsIs. 1 . 20, car ils scront honteux k 
cause des chines (que vousaimiez). Lo 
sing, n'existe que dans le n. pr. yixj V<g 
Gen. 14. 6, plaine ou chine de Pa ran. 

H^JH /l (de *ja, plur. frftnt, const. 
*v&*»). Biche : rvftjw Y^p njtja II Sam. 
42/ 84, ilrend mespieas semtlablcs k 
ceux des biches ; txrf>xd r**$ -iMp Gen. 
49. 21 , Nephthali est line biche Janc6e, 
ou un ch*ne Planed. 

Ttytf n. pr.;i* Ville do la tribu de 
Dan, Jos. 19. 42. —2° Ville de la tri- 
bu de Zabulon, Jug. 12. 12: 

]1^N n. pr. 1° Dune ville de la tribu 
de Dan, Jos. 19. 43. — 2* Elon Hi- 
teen, Gen. 26. 34. —3° Fils de Zabu- 
lon, Gen. 46. 14. — 4° Elon, juge, 
Jug. 12. 12. 

niV^l n . pr. (v. nW). 

rK^$ f. (de V^). Force : wwi tjA^i 
rrtjwi Ps. 22. 20, ma force (Dieu), viens 
avec hite k mon sccours. 

D^N ferine d'archit. (pi. a^V* et 
rvniVv). La corniche , le fronton , Ez. 
40.16,22,26. 

0^8 et nD^ tt .pr.Endroitoueam- 
p&rent les Israelites en sorunt de 11S- 
gypte, Exod. 15.27 (otiil y avait 12 fon- 
uinesot 70 palmiers, v. W), 16. 1. 

7^9 chald. ro. Arbre: nejn« «ia^ ^ 
Dan. 4. 7, unarbre au milieu de la 

terre (v. T&»)i 

n^K et nl^J n. pr. ElathouEloth, 
\ille desldomiensconquise par David, 
DeuU2.8, IRdis9. 26. 

n^JK fj (v. r&**)« Biche : wn^ rfcnt 
Prov. 5. 19, biche d'amour ; •^i^nby* 
Ps. 22. 1, biche d^ Taurore* Norn d'un 
instrument ou d'un chant. 

*H adj. (/*. raja). Terrible, <pou- 
van table: *m *y&\ ra Habi f : 7, il est 
terrible et effroyable ; niV]» rwjaCant. 
6.4* terriblecommedesbandes armies. 

n^U £ Terreur, Ipouvanle, fraycur : 
rtnjrotfn ny^ r?m:Gen.,18. 12, et 
voici unc terreur et tine profpade ob- 



i 



W 



28 



scuritS ; •nVj r^M Prov. 20. 2, la ter- 
reur du ro\\ c.-ft-d. la terreur que le roi 
inspire ; -«wt* Job 33. 7, ma terreur, 
la terreur que j'inspire. Avec n parag. 
nwt§ Exod. 15. 16. — Plur. trta** et 
b*V* 1° Terrcurs , objets ipouvanta- 
bles, idoles : njij ntoni-j Ps. 55. 5, et 
les terreurs de la mort ; *p«$ T^3 P s « 
88. 16, je porte tes terreurs ; wv*V 
*Mw Jir. 50. 38, ils se rehdent in- 
sensis par leur idoles. — 2° N. pr.: 
wj sQdj— a^cwiDeut.2.10,lesfim6ens 
(ou les grants) y demeuraienL 

• W* Quand, Aboth. 
1?$ (const. T*)l° Subst. Un rien, le 
niant : ^ TSR ^5 Ps. 39. 6, mon 
existence est comme un rien devant 
toi ; yyh trerh ^nim Is. 40. 23, qui 
change les princes en niant. — 2° Adv. 
avec suff. ws, ^k. Point, ne pas, non 
(comme «£>,* avec cette difference que 
A se met devant le passi et le fut. , et 
T*k presque toujours devant le part, et 
les su6s(.); avec T*st on sous-entend un 
temps du verbe Mre : vw* •AjrjGen, 37. 
30, Tenfant n'y est plus; w^ Lament. 
* 5/7, et ils ne sont plus ; niaa Cfe*-r$ 
Gen. 37. 29, Joseph n'6tait plus dans 
la citerne ; ■*:?» nnp itfrn*) Gen. 30. 1 , 
sinon que je meure. •* y% il n'est pas 
k moi, pour : je n'ai pas ; suivi de Vinf. 
avec i : il n'est pas permis de : *x& t^ 
Esth .'4. 2, il n'est pas permis de venir ; 
ste y% Gen. 3 1 . 50, personne ; w— ya 
Exod. 5. 1 1 ; twnw y* I Rois 18. 43, 
rien. — 3 9 Sans: ^n T^Gen. 41. 49, 
sans nombre, innombrable. V* 3 } Lors- 
qu'il n'y avait point, sans : niwijT^ 
Prov. 8. 24, lorsqu'il n'y avait point 
d'abfmes ; rroin "pxa Ez. 38. 11, sans 
muraille. "n 8 !* Comme rien, pour rien, r 
il s'en fallait de peu : **;id«s re»^ yvta Ps. 
73. 2,encore un peu,et mespaseussent, 
^t4 renverste. p»b A celui qui u'a pas : 
rp -p«tV II Chr. 1 4. 1 0, k celui qui*st sans. 
forceVr*« II n'y a pas : tn& "p« Is. 50 . 2 , 
faute d'eau; 5jto -pw J6r. 10i 6, il n'y 
en a pas comme toi ; a^i** two Is. 5. 9, 
sans habitant; *ntt$ .TJrt J6r. 30. 7, il 



Digitized by 



Google 



.n'ycn aurapas<eu de scmblable. — 
4° Adv. Oft, *fKo d'oti : *Ht* &r,a; ywo 
Ps. 121. 1 , d'oii me viendra\e secours! 
?^ (pour ywi) Ex. unique : -ti; "p*"} 
*fi;-nnn no I Sam. 21. 9/ n*y a-t-fl pas 
1& sous ta main ? 

W (v. TTWO-" 

• IID^N Defense, chose d6fenduc :, *&•) 
■w*fl Rituel, et non avec des choses 
dgfcndues (v, *iok). 

npH> /". (raremeftt wmi). Mesuro de 
capacity : hron nt^Prov. 20. 10, deux 
sortes de mesures*; pro rrob^ nyg Deu t. 
25. IS, une mesurc parfaite et juste. 

rfBHJ ado. Oti : mjj-r*^ Job 38. 4, 
oti 6tais-tu (lorsque j'ai jete les fonde- 
ments de la terre)? Par except., com- 
ment : w^ljwj nb'w Jug. 8, 18, com- 
ment, ou ; qui latent les hommes (que 
vous avez tu6s)? 

NlB^ Done, ainsi : .^ K-iirw rw n^s 
Prov. 6. 3, fais.donc ceci , *mon . fils 

(V. Kit»}). ; ; . - »., 

• *W* Nomdu 2° rtois de l'annta lu-* 
naire, corfespondant k avril-mai. 

&$ m. (p/.D^^;£lusgdn6r.b^JK, 
const. -ngjs et tfw ^a). Homme, un 
homme , 6poux , male : an; ti'w-^K 
■*-n^Ps.ll2. 1, beureux l'homme qui 
craint Dicu ; mti^b-bi jwa Gen. 3. 6, 
elle en donna aussi & son 6poux ; vta* 
taton Gen. 7. 2, male et femelle. Quel- 
quefois (principal, au plur.) homme 
dislingu6 , courageux : row thK-ar&n' 
I Sam. 26. 15, n'es-tu pas un vaillant 
homme? o^djHb wi nprnrirf I Sam. 4. 9, 
prenez courage et sbyez des hommes. 
&&oppo8i aoiK, grand; oppose a la 
Diviniti, faible tnortel : ■b'n^j baibx* 
tana ^a-iij *bp) anp& Prov. 8. 4, je vous 
appelle, vous granefs, et ma voix (s'a- 
dresse aussi) aux fils de l'homme, aux 
petits ; titptb anr$ •*«&& bwils. 31 . 8, 
Aschur tombera par le glaive de celui 
qui n'est pas un faible mortel ; rn •ngjg 
I Sam. 23. 3, les gens de David, ses 
compagnons; b-*rri>wj ti^ Deut. 33. 1, 
serviteur de Dieu f Sarin *ft b"»«fca bnbi 



rvN 

Ez. 24. 17, tu ne toangeras pas le pain 
des parents, le repas envoys par les 
parents & celui qui pleurait un mort ; 
itfjty? tf*K Jug; 7 . 1 4, i un Israelite ; 
plus freq.<collectif, les Israelites, Jos. 
9. 7. Joint & un autre subst., celui-ci 
lui sevtde qualificatifim/nh^ ttatguer- 
rier; y*ti** un homme* .iniquc ; x5^ 
ow un homme sanguinaire ; man tin^ 
un homme col&re. Avec mk et ?n Tun, 
l'autre (v. rw et %i) : tita} tf*K Is. 3. 5, 
Tun contre l'autre. nh» Chacun, quel- 
que : "hAn x&*x Gen. 40. 5, chacun son 
songe; tup-riii Gen*. 15. 10, chaque 
morceau ; de mime tfapi), tfv n^a , 
tf*} «to (v, ntte, tfga et »t«). 

n^anehK w . p f . Fils de Saill, II Sam. 
2.8. 

■ttlBtoj n . pr.m. I Chr. 7. 18. 

flt^N m. (diminulif de tf*). Petit 
homme; la prunelle, parce qu'on s'y 
voit en petit : bv ym^ Deut. 32. 10, 
comtiid la prunelle'de son ceili'.^W*^ 
T!5-na Ps. 17; 8, comme la A prunelle, 
fille de roeii ; et le milieu : **■* Ti«hxa 
Prov. 7. 9, au milieu, c.-fc-d. dansTob- 
scuril^ de la nuit; 7f$n "jiTt^K^ (frert 
Itttaa) Prov. 20. 20, au milieu des t4- 
nfebres, dans d^paisses tenfebres. 

^«n. pr.m. I Chr. 2. 13. 
4 Ifr^H m. Entree. Ex. unique : wsri 
Tirr«n (kerf) Ez. 40. 15, la porte de 
l'entrte (v. nn«). 

W« chald . T (de ni«, h<5br. «h). II est, 
il y a : Tpyoic^ -c» w^Dan. 5. 12, il 
y a un homme dans ton royaume; 
^b ■vvwil est & moi, j'ai, je poss^de (v. 
Esdr. 4, 16). Si le sujet est un pron., 
il s'ajoute h ^rj^ comme suffixe : ^ito 
tu es, "tnin^M il est, ton** nous sommes, 
•fffrpn vous files. " , ... 

. '^VW (Dieu Qst avec moi) n.pr. 
Prov. 30. 1. ., 

n 9^ (contrfie de palmiers) n.pr. 
Ithamar, fils d' Aaron, Exod. 6. 23. . 

IpV adj. * et subst. (raremeni in«). 
Fort, solide, dur ; force, impfituositfi : 
intjp -jiyNjC} a^ni Gen. 49. 24, son arc 



Digitized by 



Google 



nnt 

reste fort, litt&r. est assis dans la force ; 
tfa^fa'pTO Nomb. 24. 21, la demeure 
est solide ; de mSmeyv^ rnj J6r. 49. 49, 
demeure solide; in^t *i* Jtfr. 8. 18, 
peuple fort, puissant; )n*x bro Deut. 
21. 4, un champ dur, aride; trtj 
*,ws *+$* Prov. 13. 15, le chemin des 
perfides est dur, difficile ; yj% rvhro 
Ps. 74. IB, des fleuves imp&ueux ; se^ 
Ion d'autres : des fleuves qui coulent 
toujours; i»y»«^ — wj ai$*3 Exod. 14. 
27, la mer reprit son . imp6luosit6. 
Plur. Les puissants, les grands : trynpg\ 
tfeV) Job 12. 19, il renverse les puis- 
sants ; wn^ti rrr^s I Rois 8. 2, du mois 
d'Ethanim, le septi&me mois de Tann6o, 
correspondant k septembrc-octobre ; 
# tr**m& tvhai *br*\ Rit. , il se souviendra 
de son alliance ,avec les pa tri arches. 

in^n.pr.m,IRois5.11,Ps.89.1. 

"»!*$ conj. et adv. l°Gertes, oui, mais : 
P^Sb T^l* P«- 88. 1 £ t certes il est uno 
recompense pour le juste ; tfjb fcpa 75$ 
Gen. 44. 28, oui, sans doute, il a6t6 
d6chirt ; ^«-n3 tki r$ Gen. 20. 1 2, (elle 
6tait ma soBur, fille de mon p&re) iqais 
pas.fille de mam&re. — 2°Seulement, 
rien que, & peine : d?WJp|Exod. 10. 17, 
seulement cette fois encore ; bah ^kPs. 
39. 12, rien que vanity ; rrafc; ^ Deut. 
16. 15, rien que joyeux, enticement , 
joyeux; ap£ wr wp rpj.Geu. 27. 30,* 
& peine Jacob 6tait-il sorti. . . 

"l$$ ti. pr. Ville bftlie par Nemrod f 
Gen. 10.10. 

SttN adj. (rac. atD)..Trompeur, per- 
fide; atDttito *Vri;rm.i*hJ6r. 18. 18, 
tu es pour inoi comme une source trora- 
peuse ( brg sous-eniendu ) ; a^a$ . ^ 
biofcp ^^V ata$b Mich, 1 . 14, (je ren- 
drai) les maisons d'Achsib perfides en- 
vers les rois dlsrael (ou semblables k 
uno source trompeuse). ■ ' 

31?N n. pr. 1° Ville de la tribu de 
Juda, Jos. 18. 44. ^-*» Ville de la 
tribu d'Aser, Jos. 19. 29, 

y*t* el *JJ?B adj. Hardi, cruel, bar- 
bare, violent : ttw *si "flaa-rib Job 41 i 
2, iln'est pas si^nWpide.qu'il le r6- 



vcille; raj* it^ J<*r. 80. 42, Us sont 
cruels; TO&b •nR-r^Lara. 4. 3, la fillo 
de mon peuple est devenue barbare; 
-it^a mt^ tfcrvj Deut. 32. 33. et le poi- 
son violent, mortel, des basilics. 

™*1pN f. Cruaute, violence : iwjaa$ 
rrm Prov. 27. 4, la violence de la colore. 

' fij^fc* f. Nourriture : rip*** i£f ?&) 
vc+in I Rois 19. 8, il marcha fortiito 
par cette nourriture (v. baa). 

^?^ n. pr. Roi philistin, 1 Sam. 
21.11. 

'3$ Manger, goAter, jouir, dGvorer, 
consumer, d&ruire; aved'acc., avec 3, 
avec yo , rartm. avec b : iwa^i ^3^1 
Deut. 11. 16, tu mangeras et tu seras 
rassaste; nafas baa rib 1 ] Job 21! 28, il 
n'a gotitd aucun bfen ; oyti *ijq *?^ 
Prov. 1. 31,ilsjouirontdu"fruitdeleur 
voie; a'jn bawn trgbri II Sam. 2. 26, le 
glaive d^vorera-t-iVtoujours? hba» *fco 
TOW-*™ Job 18. 34, le feu consumera 
les tenfe's de celui qui re$oit des dons 
corrupteurs ; o-wn-ba-r* rib* 1 } Deut. 
7. 16, tu d6truiras tous les peuples; 
onb baa manger du pain , pour goflter 
delanourriture, faire un repas, et Amos 
7. 12, vivre; on-attb-na nbaai Os6e7. 
7, ils tuent leurs juges ; S^-w$ bak} 
Eccl. 4. 8, il dGvorc sa chair, c.-ft-d. 
se consume, se ronge ; metaph. : Adt*-* 
hfrra ta^tndi Ez. 42. 8, car les colonnes 
en mang&rent une parlie, c.-&-d. prirent 
dejeur place (nbai"* pour *a«^). 

Niph. fitre mang6, pouvoir 6tre 
mangd, fitre consume : nj^Kn-nb,^ 
J^r. 29. 17, (des figues) qui ne sont 
point mangles (tant elles sont mau- 
vaises); rt^^n rnr^n L6v. 11. 47, un 
animal qui peut 6tre mangg, c.-d-d. 
dont il est permis de se nourrir (v.* 
Zach.9.4). 

' Pi. D^vorer, consumer : ^« vibaxn Job 
20. 26, le feu le tiGvorera (p.wib»«tj). 

Pou. fitre consume , 6tre .ddvor6 : 
b^H wj"»» ro©m Exod. 3. 2, le buissori 
n ; 6tait pas consume ; Ashr a-jn Is.' 1. 
20, vous serez d^vor^s par le glaive. 

Hiph. b^axn (Jut. VokJ, inf. V»dwi). 



Digitized by 



Google 



26 



iw 



Faire manger, donner h manger, nour- 
rir, faire jouir, d^vorer : t^k enim^ 
Tynja t»n$ i$9gi. Exod. 16. 3$ , le 
pain que jo vous ai fait manger dans 
le desert; spaa a^sj rftn> tpribwrj Is. 
58. 14, jo teferaf jouir de l'hSritage 
de Jacob ton pfere ; V^r* Ez. 21 ♦• 33, 
(pour V*^) pour divorer ; V*1a Os6o 
11.4, je (leur) ai donng dela nourri- 
ture (pourVttK*). 

'3$$ chald. (/b(.iasQ). M6raesignif. 
Mitaph.: kjjvt; •«! •prwjB Aasn Dan. 
3. 8, its mang&rent les morceaux de 
la chair des Juifs, c.-fc-d. ils les ca- 
lomniferent (v. •pp). 

'•?** m. Nourriture, manger, provn 
sion, proie : t&aa-V^-iw Gen. 14. 11, 
et toute leur nourriture ;teuj w&Ruth 
2. 14, au temps du manger; -r» tt^RTj 
V^iriaGen. 41. 35, ils assembleront 
toutes les provisions ; tek-*^ ten*; iqto 
Job 9. 26, comme un'aigle qui fond, 
sur sa proie. 

^W n.pr. ro.Prov. 30. 1. 

n ??N /". Nourriture : rftaxV mrn w* 
Gen. 1 . 29, (cela) sera votrV nourriture. 

13** adv. et eon/. Vraiment , certes, 
mais , cependant : rwn bipaa •* «fc £$ 
Gen. 28. 16, certes Dieu est en"cet en- 
droit ; iip ww$ ^hPs. 31 . 23, mais tu 
as entendu ma voix (suppliante) ; "gaj 
titeto twrrpTi Job 32. 8, cependant 
c'est resprit dans l'homme. 

*)?*$ Forcer. Ex. unique : vb* Sfiap? 
vpo Prov. 16. 26, car sa bouche le 
force (au travail). 

*)?*$ m.Poids. Ex. unique -tpto^DX") 
la^nft Job 33. 7, mon poids ne'pfcsera 
pas trop sur toi ; selon d'autres : ma 
main, comme ^s. 

"9** m. Cultivateur, laboureur : ^ 
frori J6r. 51. 23, le laboureur et sa 
paire de boeufs ; p/. D-nas (v. td). 

H?*?N n. />r. d'une ville de la tribu 
d'Aser, Jos.- 19. 25. , 

'% particule nig at. (v. *&). Ne point, 
ne pas : m$ ama-is Gen. 15. 1, 
Abram , ne crains point ; 119*19 yir\ «ri» 



Gen. 13. 8, quit n'y ait point de que- 
relle. Le verbe qui suit est presque 
toujours au futur; quelquefois le verba 
faire,. agir, est sous-entendu : ^a b$ 
I Sam. 2. 24, (n'agissez) point ainsi , 
mes fils; ym *?"** Gen. *®* *8,non, 
mon Seigneur, jete supplie (n'agis 
point ainsi). Subst.: *rin ix) tilg^ Job 
24. 25, et qui r6duira ma parole & rien, 
& n6ant? nya-fc* rn^ Tf^fl Prov * **• 
28, et (dans) le chemin fray$ (n'est) 
point la mort, ou : est rimmortalit6» 

*>H chald. M6me signif. , 

^N («/. &•**) Force, pouvbir, biros, 
Dieu. Cette dernifere acception est la 
plus gi4n6rale : +r iaV-tf; Gen. 31 . 29, 
ma main a le pouvoir (de vous faire du 
mal) ; *ria| i$ Is. 9. 5, h&ros puissant ; 
OT'iij1 139' vtppft' Ez. 31 . 11 , je les li- 
vrerai dans la main { du puissant , du 
h6ros des nations, c.*&-d. deNebucha- 
donozor ; i*** b& Gen, 14.1 8, an Dieu 
supreme ; ^*m£xod« 15« 2, il est mon 
Dieu; ^TT?S Ps* 80. 11, des cfcdres 
de Dieu, c.*i-d. les plus haute; -*v*i? 
V» Ps. 36. 7, comme les montagnes de 
Dieu, trfes 61ev6es ; d*$ ^ Ps. 29. 1, 
fils des dieux, grands, princes; in* ikb 
Exod. 34. 14, et ^ i« Ps. 81. 10, un 
dieu Stranger, une idole. 

• ^ pron. Ceux-ci : iwj tf^}j»iGen. 
19. 8, k ces hommes; K$-jrij s*oi« 
I Chr. 20. 8; ceux-ci naquirent k Ka- 
pha (v. r*s). 

^ prip. (presque toujours stoivi d'un 
makkeph, constr. po^t. 4at, avec suff. 
**> «f*»|,"f4«; vi»t, w-4h, w*^, excep. 
wt4» Ez. 31 . 14, poit. i»*» Ps. 2. 5). 
l° v Apr^s les veroes qui indiquent le 
mouvement, la direction, soit du corps, 
soit de resprit : &, vers, dans, en, sur, 
contre : ta y n-bsj napyp Gen. 2. 22, il 
l'amena a'Xdam; -ix ta| «i*Rtrj a»a 
T^? ^hW "^^ ^ s * **8. 2, Ez^chias 
tourna sa face vers le mur et invoqua 

Dieu ; rawr*$ W^ Gcn - *• * 8 » tu vien * 
dras dans f arche ; *torfy wk| Lam. 4. 
17, nous avons mis notre espoir en un 
peuple ; •ircpj-iij m^^tt*} ^ 1 Sam 4 



Digitized by 



Google 



17. 49, il frappa lePhilistin au front; 
■ma byj-iij XP. ^5 Gen. 4. 8, Cain so 
leva contre son frfere Abel ; tf\% wn 
•ft* Jer. 80. 3i, me voici contre toi 
criminel. — .2° Aprfes les verbes qui 
n'indiquent pas le raouveraent : fc, sur f 
en, dans, parmi, avec, jusqu'fc, prfcs 
de, de, au sujet de, d'aprfes : vna^ en 
inVrfrri* I Rois 13. 20, ils etaient as- 
sis d la table ; rcrjjn-iw r^pm-W Exod. 
26. 28, d'une extreraite k I'autre ; oi*a 
d-h-ia Nomb. 30. 18, d'un jour a l'au- 
tre ; w-S« v+r& trouble I Sam. 17.3, 
les Philistins etaient places sur la mon- 
tagne; taM« a*?n*3 Gen. 6. 6, il fut 
attriste en son coeur; 1W* *r$?"^l 
Deut. 23. 28, tu n'en mettras pas dans 

ton sac; tf4?*T*« «a*3 I Sam - 40 - 22 » 
il etait cache prfcs des bagages ; Kto 
ffro-^ qasi Lam. 3. 41 , elevonsnotre 
cceur avec nos mains ; o^«n-i« *$* 
nvrtv Jer. 51.9, sa condemnation a 
touchy jusqu'aux cieux, c.-a-d. a ete 
grande ; V»r^J *$$}* rratotri* Os6e 9. 
i> no terejoiiis pas, Israel, jusqu'a 
Tall^gresse ; ^h»^ ink rap m Gen. 49. 
29, enterrez-moi prfcs de mes p£res ; 
rNg-iij Dm» tqtoy Gen. 20. 2, Abra- 
ham dit de Sara (elle est ma sceur); 
•« ^-i« Jos. 18. 13, d'aprfcs l'ordre de 
Dieu. >» precede quelquefois d'autres 
propositions sans rien ajouter au sens: 
*nn« ia demure moi ; nnn b« sous ; 
rob i« en face; tv$« i« & rinterieur; 
yim i* au dehors ; "pa^K entre. 
*v8 n. pr. *n. I Rois 4. 18. 

* *V# Seulement : row »b$ Rituel ? 
que toi seulement. 

*^??7$ m. Gr61e ; toujours precede 
deia^Ez. 13.11, 13. 

OW^X Rois de corail (v. t™$«). 

"Hr$ (celui que Dieu aime) n. pr. m. 
Womb. 11.26. , 

nJH^« n. pr. m. Gen. 28.4,Eldaah, 
fils de Midian. 

Fl/H tnfran*. (de i»). 1° Jqrer, mau- 
dire: tin?} r£$Osee 4. 2/jurer.(faus- 
semenf)etmentir;triK *n^,Jug. 17.2, 



Am 



27 



tu as maudit , tu as fait des impreca- 
tions.— 2° G&nir : niw^.-iK Joel 1.8, 
gemis comme une vierge. 

Hiph. Faire preter un serment, ad- 
jurer : in^nV I Rois 8. 31, pour le 
faire jurer*; &*»tt* bws} i*ta 1 Sam. 
14. 24, SaOl ad jura le peuple. i$*3 fut. 
apoc. ni*b (pour nbg*). 

n < *$ f' (P*« **&*)• 1° Serment, impre- 
cation, malediction : wyiyj} ni* kj ^pj 
Gen. 26. 28, qu'il y ait un serment 
entre nous; vbq vr^ rA« Ps. 10. 7, sa 
bouche est pleine de maledictions ; 
itfto nia^ iwzji Job 31. 30, pour de- 
mander sa mort par des imprecations. 
— 2° Synonyme de twa Alliance, chose 
juree, promise: TO^^Tffli 
.ini«y Deut. 29. 11, pour te faire en- 
trer dans Talliance de rEtcrnel ton 
Dieu et dans son pacte. •**» Mon ser- 
ment, serment qui m'a ete prete : njjjr} 
*rbxq Gen. 24. 41, tu serais degage de 
la promesse que tu m'as faite ; o^* 
ni^Neh. 10. 30, ils prttfcrent ser- 
ment; nbija ink Haj3 Ez. 17. 13, il lui 
fit prater serment. 

fi?8 f. (v.i4k). Chene. Ex. unique: 
ntan nnrj Jos. 24. 26, sous le chene. 

n?« /".Terebinthe ou chene: rktgn wig 
Gen. 38. 4, sous le terebinthe(v. W). 

^^ chald.suibKCp^^nbx^heb.mlj^. 
Dieu, Divinite : Yjna ^k*w« nb Dan. 
3. 29, il n'y a "point d'autre Dieu ; 
kodd"; Harm *rbt6 vn%& Dan. 8. 4, ils 
gforifiaient des dieux d'or et d'argent ; 
T»hbK-nabDan. 3. 28, & un fils deDieu, 
a un ange. 

^?^ pron. cUmon.T(; p/. (de m, v. b^). 
Ceux-ci, celles-ci; ceux-lfc, celles-la. 

^^, chald. Voici : «■>*$ ^n bi^ *gp 
Dan. 2. 31, et voici une grande statue. 

^^ cory . Si : w ^iro^l Q' , w^ *•}! 
Esth. 7. 4, et si nous avions ete vendus 
comme esclaves et comme servantes. 

51^ m. Dieu, Divinite : rrfoj ^»*5 
nnfcjrj Deut. 32. IB, il' abandonne le 
Dieu qui Ta tree ; *oj ry6i| Dan. 14. 39. 



Digitized by 



Google 



28 



1 



fc 



un dieu (Stranger. Usit6 principalement 
en po6sie, pour designer le vrai Dieu, 
avec suff. : •inftai irb «it Hab. 1. 11, sa 
force, il l'atlribue h son Dieu (v. in). 

P/. W]**** const. *»tAk, avec suff. rffa 
$prtK..l° Dieu (renfermant toutes les 
forces, tous les attribute), dieux, juges, 
anges : Mn tf*nftp tw^« Jos. 24. 19, il 
est un Dieu saint ; v?vfQ *rh* Exod. 
12. 12, les divinites de l'figyple; -n#t 
otj*>k ■Rp^i; Exod. 22. 8, celui que les 
juges condamneront ; wA« ^W h ?^ 
ww Ps. 82. 6, j'avais dit : Vous Gtes* des 
anges. Avec Yart. : wAktj le Dieu, le 
vrai Dieu ; mtah mi •* ■* Deut.4. 35, 
car rfiternel esf le (vrai) Dieu ; tmSg q 
(p/. b'Vi^Kh ^a comme d"4« «gj) Gen. 
6. 2, Job 1 . 6, fils de Dieu, les anges ; 
mifegn ti^Deut.33.1,rhommedivin, 
titre donnd & Molse; N6h. 12. 24, & 
David; I Sam. 2. 27, il dSsigne pro- 
phfete en g6n£ral ; Jug. 13.6, ange. — 
2° adj. Divin, grand, excellent : «■»&} 
ta^» Gen. 23. 6, un grand prince; 
wiiit**j monlagne de Dieu, c.-ft-d. 
trfcs fertile bu trfcs 61cv£e ; tnte ab§ 
Ps. 68. 10, ruisseau bienfaisant." 

'1 ?$ m. Le sixifcme mois de Tann^e, 
corresp. k aoAt-septembre, N6h. 6. 15. 

V6« chelh., J6r. 14. 14 (Jem Wk). 
Vanity, sottise. 

T^N Plaine : tnra -ota) Gen. 1 3. 18, 
dans les plaines deMamrd ; o^D-una t&k 
Jug. 9. 37, la plaine, des magiciens. 
Suivant d'autres : chines (v. y&s). 

T&N m. Chtoie : woa t&k Gen. 35. 8, 
chSne des pleurs. 

)^« n. pr. m. I Chr. 4.37., 

I^N m !• Ami, conseiller, maltre, 
prince : spix^ vroan-iK Mich. 7. 5, ne 
mettezpas votre confianceenvotreami ; 
•v^vi ^AaPs. 55. 14, mon conseiller 
et mon ami ; runs* *n*} spin J6r. 3. 4, tu 
es le maltre de'ma jeunessc ; i^tn epis 
£en.36. 15, prince Themon.— 2°Tau- 
reau : trbqoy «■*$*« Ps. 144. 14, nos 
taureaux sont charges de graisse ; 
tfh* tosaa J6r. 11.19, comme l'agneau 
ct le taureau (pour tyfcp,) ; selon 



d'autres : comme un agneau apprivoisl, 
rendu docile (v. sAk et tbvC). 

• tth?H n. pr. Station dans le desert, 
Nomb. 33. 13. 

*9$$ (present de Dieu) n. pr. m. 

I Chr. 26.7. 

ni»K iSTal inusite. Corrompre, per- 
vertir. Niph. fitre corrompu, Gtre.per- 
verti : vAw w Ps. 14. 3, ensemble 
ils sont pervertis. 

W^J (grflce de Dieu) n. pr. m. 

II Sam. 23. 24. 

3*r5>$ (dont Dieu est le pfere) n. pr. 
m. 1° Eliab , fils de Helon , chef de la 
tribu de Zabulon , Nomb. 1.9. — 
2° Frfere de David, I Sara., 16. 6. — 
3MChr. 16. 5. 

'^ V$ (Dieu est ma force) ri. pr. m. 
l°IChr. 11. 46. — 2* 5. 24.— 
3* 8. 20. 

•"W^f (Dieu lui est venu) n. pr. 
m. 1 Chr. 25. 4. 

Tfr& (Dieu Jaime) n. pr. Elidad, 
fils de Chisloh , chef de Benjamin , 
Nomb. 34. 21. 

JHl^V (Dieu le connait) n. pr. m. 
!• Fils de David, II Sam. 5. 15. — 
2°IRoisU.23. 

n;J>» f. Queue : rrow rrtan iaiij 
L6v. 3. 9, sa graisse (savoir) la queue 
entire, ou : la graisse de la brebis et 
la queue entifere. 

n;>« et V$H (dontl'fiternel est le 
Dieu) n. pr. 1° Clie le prophfete, I Rois 
17. 1 . —2° I Chr. 8. 27. — 3* Esdr. 
10.21. 

,n ^U (dont il est le Dieu) n. pr. m. 

I Chr. 26. 7. 

«W^ n . pr. 1* filihou, fils de Ba- 
rachel, ami de Job, Job 32. 2. — 
2° I Sam. 1.1. 

TJ£ln^« (mesycux sont dirig^s vers 
Dieu) n. pr. m. Esdr. 8. 4. 

^Hi^« n.pr. m. Mftraesignif. I Chr. 
3. 23, et plusieurs aulres. 

K ? , ?-i ) 9 (Dieu le cache) n. pr. m. 

II Sam. 23. 32. 



Digitized by 



Google 



^n^$ n * pr. m. I Rois 4. 3. 

^$ m. Vanitd , n6ant , idolAtrie , 
idole : &*■*% o^rn '♦rAfirba Ps. 96. 5, 
tous les dieux des nations sont des 
vanites, des idoles ; oai^ bi» \nh Job 
13. 4, vous 6tes tous aes m^decins de 
ntanU inutiles ; V4ag wj£] J6r. 14. 14, 
et divination et idolfitrie. 

"•I^V^S (Dieu est son roi)n. pr. m. 
beau-p6rede Ruth, Ruth 1. 2. 

??$ et tf *J chald. prow, pi. Geuxci, 
Dan. 2. 44, 6. 7. 

19^ (Dieu l'augmente) n. pr. m. 
1° Eliasaph, fils de Deouel, chefde 
Gad, Nomb. 1. 14. — 2° Fils do Lael, 
3. 24. 

n JJT^ (Dieu est son secours) n. pr. 
1° Eltezer, serviteur d % Abraham \ Gen. 
15. 2.-2° Fils de Molse, Exod. 18. 4. 
Et plusieurs a u ires. 

0)J^$ n. pr. m. 1° Eliam , pfcre de 
Bathscba, li Sam. 11.3. — 2«23. 34. 

T9^« n. pr. 1° Eliphaz, fils d'Esad, 
Gen. 36. 4. — 2° Eliphaz, ami de Job, 
Job 2. 11. 

^$ (q«e Dieu juge) n. pr. m. 
IChr. 11.35. 

1Pli>f> % i>H (que Dieu distingue) n. pr. 
m. IChr. 15. 18. 

Dj)D^« (Dieu est son refuge) n. pr. 
m.l°IChr.3.6 — 2° II Sam. 23. 34. 

TW^ r (Dieu est son rocher) n. pr. 
m. filizur, fils de Sedeur, chef de la 
tribu de Ruben, Nomb. 1.5. 

]Btf^N (Dieu le protege) n. pr. m. 
!• Nomb. 3. 30. — 2" 34. 25. 

"P^n. pr. m. II Sam. 23. 26. - 

°T?J^ (que Dieu relfcve) n. pr. m. 
1° II Rois 48.18.-2° Eliakim , fils du 
roi Josias (v. t^irT;). — 3° Eliakim, 
prttre, N6h. 12. 41. 

, OT^Hl (dont le serment est Dieu) 
n.pr. Elisaba, filled'Aminadab, femmo 
d'Aaron, Exod. 6. 23. 

H^^IJ n. pr. 1° Elisa, fils de Javan, 



Gen. 10. 4. — 2° D'une province prfcs 
de la mer, Ez. 27. 7. 

jnitf^N (Dieu est son secours) n.pr. 
Fils de David, II Sam. 5. 15. 

^^r^ (Dieule recompenses) n.pr. 
m. I Ghr. 3. 24, et plusieurs a u Ires. 

yDttf^ (Dieu Texauce) n. pr. m. 
I 9 Elisama, fils d'Amihuii, chef dTEph- 
raim, Nomb. 1. 10. — 2° Plusieurs 
autres. 

JH$^9, (Dieu est son salut) n. pr. 
Le prophfcte £lis£e, II Rois 2. 1, 

HChr. 23* 1. 

™?§H n . pr. Le mfime que wjtf4$. 

*$** chald. pron. Ceux-ci , Dan. 
3. 12. 

ty* interj. Malheur ! toujours avec 
■* Job 10. 15, malheur & moil : : 

d!?« Kal inusite. Niph. fitre ou de- 
venir muet, se taire : rnobw Is. 53. 7, 
ellc se tait; Tj^n^fc? n$«b»n Ps. 31. 
19, qu'cllcs devicnucnt muettes ces 
lfevrcs mensongferes. 
' Pi. Lier : o^ba D^ka* wax Gen* 
37. 7, nous 6tions \ lier des gerbes. 

D)^ adj. Muct : ynsnnes prf oia ojcwi 
Ps. 58. 2, la justice selon laquelle vous 
devriez parler est-el.le muette? Selon * 
d'aulres, pourtrta: voushommes forts, 
ou : bien que vous parliez forlement do 
justice ; selon d'aulres : hommes assem- 
bles, de dV} Pi; l^s, unis; bi$ wii-i* 
tfitfnh Ps. 5&. 1 , sur la colombe muette 
au milieu des Strangers , nom d]un air; 
selon d'autres : sur Toppression des 
forts dans Texil. 

Oj?N adj. Bluet : tA» wtop* Exod. 
4. 11, qui rend muet; o'nato* .cqte Is. 
56. 10, chiens muets. 
. o)x (pour tbm) Mais, Job 17.' 10. 

D'?0^ w. pi. Rois rare, I Rois 10, 
1 1 ; par transpose mn&* II Chr. 2. 7, 
bois de corail. ' 

TTiD*>N n . pr. m. Almodad, fils de 
Joktan, Gen. 10.26. 

t n^« f. Gerbe:D^Gen.37.7,des 



Digitized by 



Google 



so 



>tm 



gerbes; "nrtiia Kto'aPs. 126. 6 $ celui 
qui porte ses gerbes. 
• K$D>« (pour ft wj) ** Aboth , s'ii 
n'y avail point. » 

l}>^tf n; pr. Ville de la tribu d'Aser, 
Jos. 19. 26. 

19^ t». Veuf : v*Aot— *¥j*n V&P* 
Jiir. 51 * 5, Israel nest point veuf de 
son Dieu (Dieune l'a point abandonn6). 

10^ m. Veuvage : lb**?! Vb«} Is. 47. 
9, privation d'enfantset veuvage. 

I n #?^ /".Veuve : rrb$a t»^} wj 
Exod. 22. 23, et vos femmes devien- 
dront veuves ; r*»n tw&* II Sam. 20* 
3, veuves du vivant de leurs maris ; 
metaph., d'un 6tat sans gouvernement : 
rmabK2tig& Is. 47. 8, je ne serai 
point veuve, c.-fc-d. sans roi. 
H ntip^J/Vpf. (pourPiOT^). Palais: 
y*nta£it2 Is. 13. 22, dans ses palais ; 
ww&arrjn Ez. 19.7, il connut ses 
palais, ou : ses veuves (v. an;). 

nttD^g /".Veuvage : wwiAk vja$ Gen . 
38. 14, les v6tements de son veuvage; 
melaph.i ipwobg r ff7\ ^ s - ^4. •*» * a 
honte de ton veuvage, c.-fr-d. de ton 
exil. 

^0^*m. Untel, uncertain; toujours 

' avecAo : "sbbi* *Aii nbTD«} Ruth. 4.1, 

viens ici toi im tel ; .^bis *Ab dipa-ia 

I Sam. 21. 3, vers un certain endroit. 

tfN (v. T$a) Geux-ci.' 
Dl?3^9 (Dieu sa grace) n. pr. m. 
IChr. 11.46. 
IW^V (que Dieu a donn6) n. pr. m. 

II Rois 24. 8. 

^9/^ it. P*\ d'une province, Gen, 
14.1. 

"Oft* n.pr.ro. IChr. 7. 21. 

nnj;pK (que Dieu revfit) n. pr. m. 
IChr. 7.20. 

TOJfa (Dieu cstVobjet de ma louan- 
ge) n. pr. m. I Chr. 12. 5. 

^JV?^ (que Dieu protdge) n. pr. m. 
1° Elazar, grand pontife, fils d'Aaron, 
Exod. 6. 23. —2° Plusieurs autres. 



I 



b» 



*W* et n&> n. pr. Ville de la 
tribu de Ruben, Nomb. 32. 3. 

n ^?^ (que Dieu a cr66) ru pr. m. 
lMChr.S.39.-rS»'J6r.S». 3. 

V^ Apprendrei s'accou turner : -^ 
njh-jfc tfcwj Prov. 22. 25, pour que tu 
ne t'habitues pas & se& voies. 

Pi. Enseigner, instruire:rr?»ntjfii*gg 
Job 33.33, el je t'enseignerai la sagesse ; 
spD rpy c|ho Job IS. 5, ton iniquity in- 
struit ta bouche, ou : ta bouche ensei- 
gne, proclame, ton iniquit6;nfcrpp»tt&3 
yyt Job 35. 11, il nous instruit paries 
animaux de la terre (rfrq pour t)5?K7a). 

Hiph.\ Produire des milliers: wik* 
hir»b»«P8w>144. 13, nos brebisen pro- 
duisent des milliers (v. t)bi$). 
. *)/*? m., 1° Gros b6tail(plur. seul 
usild) : *p»V« nj«} Dent. 28. 5* la portee 
dc ton b6tail ; tin t3-«Dbto ng'x Ps. 8. 8, 
tout le menu et fe grosbgtail (v.t)*&s); 
— 2° Nom de nomb. Mille : w^j *»?iw} 
Mich. 6. 7, It des roiliers de briers ; 
b^D^K deux mille ;v*t\x w$g six mille ; 
t)i$ rwo cent mille. — 3° M . Groupe 
d'hommes, famille: bn fctfjto* Tift* ■Mg&n 
Nomb. 1. 16, ce sont les 'chefs des fa- 
milies d'Israel ; msa^ Vnn -qjbg Jug. 6. 
15, ma famille est la plus pauvre de 
celles de ManassG ; "fc^ whijb t*s% 
nw Mich. 5. i , trop faible pour fitre 
(compt6)parmi les families de Juda. — 
4° JV. pr. Ville de la tribu de Benjamin, 
Jos. 18.28. 

n}>$ et *)5>« chald. Mille, Dan. 5. 1. 
ty^n.pr.m. IChr. 14. 5. 
^H?p£ (oeuvre de Dieu) n. pr. m. 
IChr. 8. 11. 

Y?*$ Kal inusitS. PL Ex. unique : 
vrsftttn? Jug. 16. 16, elle le tourmen- 
tait, Timportunait (v. *pa). 

]$*)# n. pr. Exod. 6. 22, le mfime 
queiwbKl . 

D^pJ^ Ex. unique : "to tapi* ^bi 
Prov. 30. 31 , et un roi auquel rien ou 
personnener6siste;comp. detaettfip; 
selon d'autrcs : et un roi entourg de 
son peuplc (v. wp\). 



Digitized by 



Google 



pfct 

n ?i?rtf (que Died a crto) n. pr. m* 
l*Exod. 0, 24. — 2» Pfcre de Samuel, 

I Sam. 1.1. —3° Plusieurs autres. 

^PW nom patron. Le proph&te 
Nahum d'Elkosch, Elcfcs, oul'Elkosite, 
Nah. 1.1. 

1>1n^ (v. niin). 

*!>$)% et HJ5n^ n . « r . Ville de la 
tribu de Dan, Jos. 19. 43, 21. 23. 

VP$W n. pr. Ville de la tribu de 
Juda, Jos. 15. 59. 

OS f. (avec suff. *wt, plur. rvhw). 
1° Mfere, aleule, bienfaitrice : wyyj kvi 
*4t^d o* Gen. 3. 20,' elle fut la mfcre 
de tout ce qui vit ; ^^ &* tnRti 
Jug. 5. 7, jusqu'fc ce que je me sois 
lev6e, moi, mfcre en Israel. — 2° Gapi- 
tale, ville principale : WfjfcpJI v$) w 

II Sam. 20. 19, une ville, une rafere, 
une ville principale, en Israel ; jyjwj t» 
Ez. 21. 26, mfcre du chemin , «ndroit 
ptii la route se bifurque. 

DN conj. ct ado 1° Si, quand m6me, 
quoique, ou : lata tnpn^-o* L<W. 26. 
3, si vous suivez mes commandements ; 
p)% ■fc-Vyr ** Nomb. 22. 18, quand 
m6me Balak me donnerait; wnAt^o* 
a^ y?\ Nab. 1. 12, quoiqu'ils soient 
puissan'ts et nombreux. 

v&rcpiti : Ou, ou ; soit, ou : rrornpaK 
xSrvrnat Exod. 19. 13, que ce soit un 
animal ou un homme ; ^toj-o»i ti^-ok 
Jos. 22. 22, si c est par rebellion ou 
par d&obgissance ; ^n^vnstk V»ntop 
Ps. 81. 9, Israel, ah! si tu voulais 
m'6couter! ■♦ . 

2° Quand , lorsque , certes, mals : 
•i^^ i*^-ds| nttSWD Is. 24. 13, comme 
dcs grappea quand la vendange est 
terming; ta^n rprr-oto Nomb. 36. 4, 
et lorsque viendra le jubite ; dk n? — 
tat ^ n? jusqu'ft ce que (v. dk ^); 
jr*; wn m&Hat Prov. 3. 34, certes, 
ll se raille des railleurs. 

3° Nigal. Non , ne pas (formnle de 
sermon!) : awk lYjV" * ** s ' 89. 36, je 
ne manquerai point de fid6lit6 k David ; 
YWr^i ^TT 08 ! Nomb. li. 23, ils ne 



HDH 



St 



verrontpas le pays, sous-entendu je 
jure. Simple nig at.: rro'-iv nyp-oij -w 
Jug. 5. 8, on ne voyait ni bouclier m 
lance; nti T *fr& to-ok} Prov. 27. 24, 
et la couronne n'est pas. pour toutes 
les generations. 

4° Interrog. Si, est-ce que? n^roat 
m 4n$II Rois 1. 2, (allez demander) 
fci je rel&verai de cette maladie; n»-ta? 
•*ii» a^ Job 6. 4 2, est-ce que ma force 
est comme celle des pierres ? Quelque- 
fois avecn: •* w v* &*M Job. 6. 43, 
est-ce qu'il n'y a plus de secours pour 
moi en moi-mgme? Aprts une inter- 
rogation, ou : vn$-on nwj «in Jos. 
5. 13, es-tu pour nous ou pournos 
ennemis? eft-aa tain •£ fffcapW Gen. 
24. 21, (pour savoir) si Dieu a fait 
prospgrer sa voie ou non. 

f "19N Estimer : rrhaa *fo$A h^& htg\ 
A both, ne donne pas sou vent la dime 
par estimation. 

' n 9£ f> (?'• rrinw). Servante : rfttjtnj 
wn««-n^ Exod.' 2. 8, elle envoya sa 
servante ; selon d'autres : elle 6tendit 
son bras (v. rw»); spjw-ns r^^nntV, 
I Sam. 1. 11, n'oublie pas ta ser- 
vante ( ne m'oublie pas ) , v. *n* ; 
sjrnwn* Exod - 23 - 12 » Ie fil» de ta set- 
vante, ton esclave. 

•"*$** f. 1° Coud6e, mesure : ww 
tha-na:a| mirr; rriaa Deut. 3. 11," sa 
largeur dtait de quatrecoudles d'apr&s 
la coudto (ordinaire) d*iin homme; 
ttymz deux coudles ; ntwtiVdtrois 
coud6es, ou rnra 9$y* quatre coudtes ; 
fig.: tpx^ n«$ *^p wj J6r. 81. 13, ta fin 
est venue, la mesure de tes raprnes(est 
pleine). — 2°. Colonne, fondement. 
Ex. unique : Q*wgn rtfa* wjj Is 6. 4, 
les colonnes des seuils furent 6bran- 
I6es; na«3 an«II Sam. 8. 1 (v. ano). 

n©tj n. pr. dune colline surle che- 
min de Gu6bon, II Sam. 2. 24. 

n$t$ cbald. (p/o^x).Coudfte,Dan. 
3.1. 
HOIJ /•. T^rreur (v. rw-^). . 
n ?^/" (?'• «eul usiti). Peuple, 



Digitized by 



Google 



32 noM' 

tribu (v. o»b) : nrm «toh Norab. 25. 4 5, 
chef des tribus ; o-niwj-b* vnrtijti Ps. 
117. 1, peuples, loucz-ie tous. 

H8N chald. (pi. y^aetKjwj). M6me 
signif., Dan. 3. 4, 7, fesdr. 4.' 10. 

I T^ m. Pupille : •)•«« ftw rnhxi 
Prov. 8. 30, j'6tais auprfcs de luisa 
pupille , j^tais 61cv6e auprfcs de lui. 
Selon d'autres : j'gtais artisan , archi- 
tecte, aupr&s de lui (v. "pM?i yum). 

II ]1 £ (pour Than) Foule , multitude f 
J6r. 82. 15; peut-6tre aussi 46. 25: 
tiro jtoij multitude de No. n 

HUtotJ n. pr. m. 1° Anion, roi de 
Juda, fils de Manass6, URois 21. 18. 
— 2° Divinity 6gyptienne, J6r. 46. 25 
(v. II T«» et frag-ib). — 3° Plusieurs 
personnages, I Rois 22. 26, N6h. 
7. 59. 

flON et I^S m. (pi. o^wjk). Fid61it4, 
foi : m pan-xb o^$ Deut 32. 20, des 
enfantsen qui il n'y a point de fid^liie ; 
fi^>raK «$•*« — to — 1? Prov. 20. 6, 43. 
17, 74. 5, un homme, un messager, 
un t£moin de fid6lit6, sur qui on peut 
compter (v. •;«$). 

HJlOg f. (p/. nijrowt). Fennel, con- 
stance, fid61it6, v6rit6, probit6(loyau- 
Ui) : rwra m* wi Exod. 17. 42, ses 
roams gard&rent la termed, rest&rent 
fermes ; rrrv\ irw^fj p^vi) Hab. 2. 4, et 
le juste vit par sa Constance ; njuwt fc« 
Deut. 32. 4, un Dieu fiddle ; rona^; max 
J6r. 7. 28, la v6rit6 est perdue ; Tjnjttwt 
ti**p n tt } -» u ; Ps. 36. 6, ta v6rit6 delate 
j usque dans les qu6es ; rvbttMjj «r$ Prov. 
28. 20, un homme de probity. 

^toK (fort, vaillant), n. pr. Amos, 
pfcredu proph&te Isaie, Is. 1. 1. 
• pD« m . DureU*,violence : aton-pasc} 
Rituel, par la durete du coeur (v. yvx). 

V* n. pr. m. Esdr. 2. 57. 

&m (v. mn), 

T^ 1 ?** (pour*,w:x) n. pr. Fils de Da- 
vid, II Sam. 13. k~0. 

Y**?# adj. Fort, puissant: yn«$ na^-on 
mn Job 9. 49, s'il s'agit de force, voici, 



il est tout puissant. Le plus Convent 
suivi de rt» Is. 40, 26 (v. yv$). 

*M?*J m. Sommet : t*ojj thiols. 17, 
6, & la pointe du sommet (de I'arbre) ; 
■vnaaitj tonhn raws Is. 47. 9, comme 
l'abandon de la forflt et du sommet 
(de la colline). Selon d'autres ; branche, 
arbrc. 

'9£ fitreabattu , languir; Kal seu- 
lementau part.: rjnab rAox rro Ez. 46. 
30, comme ton coeur est languissant. 

Pou. h\w Eire fapG, ftetri; 6tre 
abattu, languir, 6tre d£sol£ : ytiy ihm 
bbTjK -(tab rnp i$w Nah. 4 . 4,' Basan 
et Garmel sont (16tris, et les fleurs du 
Liban so fanent; ^13-°? ^^ *V a f 
Is. 24. 4, ils sont abattus les chefs *<iu 
peuple de ce pays; m a#h-i:j bVo^j-j 
Os6e 4. 3, tous ceux qui l'habitent 
sont d6sol6s. 

V^ t ad[).Faible,iropuissant: wwwj 
tfbVggri N6h. 3. 34, ces Juifs affaiblis. 

D&N n.pr.Villedela tribu deJuda, 
Jos. 15.25. .. 

l&N *° Elever : $b1n ■** fi^wn Lara. 
4. 5, ceux qui 6taient 61ev6s sur du 
pourpre. Part. act. W*(f. iwk)Celui 
ou celle qui 61fcve, qui a so in d'un 
enfant : R*n-«$ ycten xw *\$kb Nomb. 
11.42, comme le nourricier pbrle l'en- 
fant ; rookb "ii-^nj Ruth 4. 16, ellc 
(No6mi) devint sa garde (elle prit soin 
de l'enfant de Ruth). — 2° fit re fid&le, 
part, passifiratk, pi. OTtaat les fidMes : 
•« *& rnva* Ps ? . 31. 24, Dieu protdge 
ceux qui sont fiddles ; "waft ^id ^bs< 
h^fep. II Sam. 20. 49, je suis parmi 
les paisibles et fiddles en Israel. 

Niph. £treport£, 61ev6; dtre so- 
lide, ferme; fitrc stable, 6tre durable: 
njwn w-by iprt^Is. 60. 4,et tes filles 
seront port6es(ou ^levees) sur le bras, 
c.-fr-d. avec soin, tendrement; ^injn 
l^so Dip«a rcwpwi Is. 22. 25, le clou en- 
fonc6 dans un endroit solide ; tjn-»a yqxa) 
II Sam. 7. 46,et ta maison sera stable; 

Dcul'28. 59, des plaies grandes et 
opinidtres, des maladies dangereuses 



Digitized by 



Google 



'JDM 
t\ pers6v£rantes, incurables. <— 2°£tre 
fid&fo, 6tre confiant: *«n ym TT&W 
Notnb. 12. 7, il est fiddle dans toute 
ma maison; «ra^n aV^ Is. 7. 9, car 
\ous n'avez pas de confiance, de foi ; 
selon d'autres: vous n'aurez point do 
stability ; tfwaaA rrtq *rq$ Job 12. 20, 
il Ate la parolelceux qui onlconfianoe ; 
selon d'autres: & ceuxqui saventparler 
(dedw);irenb«-rw tmto kVjPs.78.8, 
son esprit n'a pas £t6 confiant enDieu. — 
3° Eire v6rifi6, sertaliser: DynyiWRpi 
Gen. 42. 20, vos paroles seront re- 
connues vraies ; *fw w yet$ 1 Rois 8. 
26, puisse ta promesse se rgaliser. 

Hiph. •paan Avoir confiance, 6tre 
assure, croire ; quelquefois sans regime, 
le plus soiivent suivi de a, i, ou de •»* : 
^TwrjGen. 15. 6, il eut confiance en 
Dieu r*f*»S| T^O ifei Deut. 28. 66, tu 
neseraspassurdetavie; wtabTroipTO 
Prov.14.15, le sot croit & Voute parole; 
nrto iip-^ )w; *&i Job 39. 24, il ne 
croit point que c'est le son de la 
trompetle ; selon d'autres : il ne reste 
pas immobile , car (il entend) la trom- 
petle ; comme au Niph. 

II 79$ Hiph. Aller * droite. Ex. 
unique : vnasn td Is 30. 21, lorsque 
vous voudrez aller k droite. t*k p. )&;. 

?9^ chald. A ph. "|Wi avec 3 Avoir 
confiance : w*»B iwi •*! Dan. 6. 24, 
parce qu'il avait mis sa confiance en 
Dieu. Part. pass. Ge qui est certain, 
vrai: *nuj* •parro* Dan. 2. 46, et son 
interpretation est vraie. 

tf?*J m. Artisan : ya& *t ntoso Cant. 
7. 2, oeuvre des mains de l'artisan. 

T9$.l° adj. Vrai : iwj "trt^'Is. 68. 
16, par le vrai Dieu. — 2° adv. d'afr 
firmation. Certainement, ainsi soit-il, 
amen :•*» hi^p 15 *pw* J6r. 28. 6, amen, 
puisse Dieu agir ainsi; yg* wirtj too 
tout le peuple rgpondra amen Ala fin 
de plusieurs psaumes : yg$\ *|tt* . 

]6K m . Fid6lit£, vdrite. Ex ' Unique : 
yap hjn» Is. 25. 1, (tes desseins s'ac- 
complissent) avec fid6iite f avec v6rit6. 



ytsw 



33 



njp^ f. 1° Alliance : h}^ wvjh wpa 
N6h. 10. 1, nous contractons uno al- 
liance. — 2° Salaire: &rrytah|n-i? rwwp 
N6h. 1 1 . 23, et un salaire fixe pour les 
chantres, ou : une surveillance devait 
6tre exercge sur les chantres. — 3° n. 
pr. d'un fleuve, II Rois 5. 12. — 
4° n. pr. d'une montagne, Cant. 4. 8. 

TO$N f. Linteau. Ex. unique : -i*| 

et leV linteaux^qu'Ez^chias avait cou- 
verts (d'or). ' 

n W$ 1% Education, tutelle: -h&» 
•tew hjwja roj*n Esth. 2. 20, comme 
lorsqu'elle 6tait sous sa tutelle. — 
2° adv. En v6rit6: *»nin^ ««*-&£; Gen. 
20. 12, aussi en v£rit6 (Vile est) ma 
sceur. 

1^9** (fiddle) n. pr., fils atn6 de Da- 
vid, II Sam. 3. 2. 

D}*?$ <*dv. Stirement, certes, en v6- 
rite : 15-^p iinyi; q»k Job 9. 2, certes, 
je sais qu'il en est ainsi ; *» prat Is. 
37. 18, il est vrai, 6 Etemefl ^ wwt 
Job 12. 2, il est stir, il est vrai que 

(v. m)\ 

D?9*f adv. Mfime sign., toujours avec 
une interrogat. : &ra* t$n Gen. 18. 13, 
est-ce qu'en v6ril6?\fTQ3D ia*« aft wt«n 
Nomb. 22. 37, est-ce 'qu'en \-6rit6 je 
ne puis pas t'honorer? 

YQ*$ {fut. yvt&) £tre fort, 6tre cou- 
rageux, vaincre : TOia^RMj •»$ Ps. 142. 
7, car ils sont plus forts que moi ; pm 
yreo Jos. 1. 7, sois ferme etcourageux; 
rrw; •»» ****£) M Chr. 13. 18, les en- 
fan ts de JucUT vainquirent. 

Pi. Affermir, fortifier, inspirer du 
courage, soutcnir, consolider, avec A 
endurcir : yvtm rta'p ts^^ Job 4. 4, 
tu as affermi les genoux chancelauls ; 
^ P|2f^» &7n? Ps; 80. 18, Thomme 
que tu as fortifig. pour toi (que tu t'es 
choisi); *t>-ixq k?»bkk Job 16. 5, je 
vous encouragerais par mes paroles ; 
^irqraK-pII Chr. 24. 13, ils consolid&rent 
(la inaison de Dieu); *paV*« yv**} * 
Deut. 15. 7, tu nendurciras pas ton 



Digitized by 



Google 



34 



YDN 



coeur; •s*« m *P£ *TWP ^ s * **• **« ** 
s'est choisi un bois fortparmi les arbres 
de la fortt, ou: il afferrait, 61feve, etc. 

Hiph. S'affermir : *$i ■pon?] Ps.27. 
14, et que ton coeur s'affermisse. 

Hithp. i°S'emprcsservivement, 6tre 
fermement r6solu : ros-raa rvfrsb yvtff\^ 

I Rois 12. 18, il s'empressa de monter 
dans son char; vm n»a«ha-^p Ruth 1. 
18, qu'elle 6tait fermement r6solue. — 
2 U Vaincre : t»arn-i? ttrngm II Chr. 
18. 7, ils vainquirent Roboam (v. 

p3N adj. Brun. Ex. unique: wad 
ot*o$ tf«n^ Zach. 6. 3, 7, des chevaux 
tachetgs et bruns (v. pan). Selon 
d'autres: vigoureux, de yv*l 

Y%** m. Force : vo> ept* d^Tphta 
Job 17. 9, et celui aonlles mains soiit 
pures augmentera de force. 

n ¥9^ /"• Force, soutien : * rao» 
ttopn* Kfy Zach. 12. 8, les habitants 
de Jerusalem seront pour moi un sou- 
tien. : 

% V?H (raon fort) n. pr. m. I Chr. 
6. 31. 

n$9fc* (Dieu est sa force) n. pr. 
1° Amasia fils de Joas, roi de Juda, 

II Rois 12. 22; w*o«t 14. 1. — 
2° Amasia prfitre, Amos 7. 10. — 
3° Plusieurs autres. 

"N?*t (/uf. no£i, TOta et noihi, in/l 
■YhM*, *iSa(Kj f ^MJ?, "to**) Dire, parler, 
ordonner ; quelquefois penser. La per- 
sonne k laquelle ou dont on parle prend 
b« et \>. Part, nnown qui est dit, qui 
est appel6, Mich. 2. 7 : inrrba n? iok*5 
Gen. 4. 8, Cain dit & Abel; •* *ro» na 
ainsi a parl6 lTfiternel ; *rok ^s"wy*n 
Exod. 2. 14, penses-tu me tuer? *noa 
oaaafaPs. 4. 5, pensez en votre coeur; 
aoarjb *rw} Esth. 1. 17, il ordonna 
d'amener; tow rfeft *w*3ll Chr. 24. 
8, le roi ordonna et ils firent (ou que 
Ton fit). Avec le r6g. dir. : iV nog dnbi 
I Rois 11. 18, il ordonna de la nour- 
riture pour lui, il lui fournit la nour- 
riture. 



1DN 

Niph. fitre dit, fitre appelG: *«»; 
afc>y* Nomb. 23. 23, il sera dit & Jacob ; 
nownu^Dan, 8. 26, (el la vision) qui 
t'a 6t6 (Site, communique ; ft iok? tiinj; 
Is. 4. 3, il sera appel6 saint; noio 
impers., on dit, il est dit; nwjfa-b? 
Gen. 40. 9, e'est pourquoi on dit. 

Biph. Faire qu'un autre disc: , ^t« 
twatm tu as fait dire (promettre; & 
Dieu; ^TOjn wi Deut. 26. 17, 18, et 
rfiternel ' t'a ' fait promettre. Suivant 
d'autres : glorifierou choisir (v. Hithp.). 

Hithp. S'enorgueillir. Ex. unique : 
TjK •&*-%& rww.Ps. 94. 4, tous les 
artisans d'iniquit6s s'enorgueillisscnt. 

*N?N chald.(/tif.np«j, in/ligKo, nop). 
Dire, ordonner ; iok y4p tfcn Dan. 7.1, 
il en dit les principaux points; not* 
rb rntsA Dan. 2. 46, il ordonna de lui 
offrir,' etc, . 

"N?N m. (avec suff. riw , plur; w^oa 
cnoa). Parole, ordre : no* vroaProv. 
22. kl, les paroles de v6rft6; i»^oK 
Nomb. 24. 16, paroles, ordres deDieu ; 
)>*» inoK ninji Job 20. 29, et .Heritage 
que lui aura 616 ordonnd, assign^ par 
Dieu, ou : "ho^ pour les paroles, dis- 
cours de lui (i'impie). 

")©*? chald. m. (pi. T»ns«). Agneau : 
nso ranx ynaKEsdr. 6. 17, quatre cents 
agneaux. 

*l?» n. pr. m.ttr. 20. 1. 

")$N tn. Langage, parole, cantique, 
ordre, dessein : D^ny^inok-'ps Ps.19. 
4, ce n'est pas un langage , ce no sont 
pas des paroles; no> noj Ps. 77. 9 f 
Tordre est-il arrfit6 (pour toutes les ge- 
nerations) ? •$ du;i nok-nijrn Job 22. 
?8, et.lorsque.tu asarir6t6 un dessein, 
il s'accomplit (v. w)i .. ,! 

Tr$t* f. ( pi. rvh»K ). Parole : #a«J 
wok Ps. 17. 6, teoute ma parole ; 
ninhij hino« •« ni-m«Ps. 12. 7, les pa- 
roles de Dieu sont des paroles pures. 

^19$ /• Parole : innw} a?ka Lament. 
2. 17, il a accompli sa* parole. '• • 

VP§ n.coll. Les Amorrh6ens, peu^- 
plade deChanaan, Gen. 14. 13. 



Digitized by 



Google 



*??* (Eloquent) h.pr. m. I Ch. 9. 4, 
nne» et ^9$ (promis de Dieu) 

n. pr. de plusieurs, Chr., Esdr., N6h. f 

Soph. .:; 

'§39$ i*. pr. Amraphel, roi de Se- 
near, Gen. 14. 1. 

#9** ado. et sub. Hier, la nuit pas- 
s6e, nuit : tfc$ ■*?*•; II Rois 9. 26, j'ai 
vu hier; •*£ *»»«>»$ Gen. 31. 29, la 
nuit pass6e il m'a dit; n^fohw n#to ti»$ 
Job 30. 3, nuit de la destruction et de 
la desolation. 

^9$ f. (p. t^jA dei«j). V6rite, fid6- 
lite, probity, stiretd : *jm*a "^Tp Ps. 
25^ 5, fais-moi marcher dans te v6rit6 ; 
rgp n$$ Prov. 23. 23, achfcte la v6rit6; 
***& ^ 'H9? *T*??1 Gen. 47. 29, et si 
tu veux exercer envers moi grace et 
fidSlite; rcatQ w(ty ^ Esth. 9. 30, 
paroles de paix et de fid£lit6, d'amilte; 
r»« -ndiA Exod. 18. 21, des hommes 
(aintegrit^intfcgres; mjg dftti mr*^ 
•wjj Is. 39. 8, car il y aura en mes Jours 
paix et sArete ; ra$ tvk Jos. 2* .12, un 
signe sflr, certain. 

nrjnipK f. (pf. const. rrin&w). Sac : 
•vint-raga Wff Gen. 42. 28, le voici dans 
monsac. : 

• V?*?ty (sincere) n. pr., p&re du pro- 
ph^te Jonas, Jon. 1. 1. 

^?9*J chald. fimr. •way) Dan. 7. 7, 
(une bfite) forte, ou gpouvantable. 

?*? et H}« (de y*)adv. Oa? *#* plus 
fr6q. roOT (Toil : i« i? , nj« i? jusqu'fc 
quand? T qwjiri'|«i Sam/lO. 14, oa 
allez-vous? «a-*?« no$ -o^y Gen. 37. 30, 
et moi pti irai-je? rahros ici et lfr; 
hjaj hjBj dwa ^r^b|I Rois 2. 36, tu ne 
jsortiras pas delfr (pour aller) ni d'un 
c6W ni 4? i'autre r ,. I, ^ 

JK (y. fta) n 9 pr. - - 

WJ^ chald. pi? friq. hjH pron. Moi : 
w»an;Dan. 2;8 f jesais.: 

W3K inter;. Ah! je te supplie, de 
grftcfc : Hfrfwii wan WExod. 32. 31, 
ah 1 ce'^euple a Commis un grand 
crime. Plus g6n£ral. suivi de 1'tmp^r. 



ou du/ut. : to Kto him Gen. 50. 17, de 
grAce, pardonne(le crime de tes fr&res). 
Quelquefois ra« p. »$»> .' . • • / 

' 33$ chald. Fruit (v. a«). 

I HJ« G6mir : nwt A^ uai Is. 3. 1 
26, ses portes gSmironl et seront en 
deuil(v. fta). 

II H^K |faj inusit6.Pt. ro« Faire ar- 
river, amener : -hji m« d^w^ Exod. 
21. 13, entre la main duquelbieu l'a 
anient, Ta fait tomber. Pan. fitreamen^, 
survenir, arriver: wj tpi$ *«$*?•*& Ps. 
91. 10, aucun malheur ne t'arrivera; 
•)i«Ha p^A tntenkh Prov.' 12. 21, au- 
cun malheur ne survientau juste.' 

Eilhp. Ghercher une occasion i'tywm 
■* wm II Rois 5. 7, il cherche un prk 
texte, une occasion contre moi pour 
me nuire.,, 

i *Wadt;. Oa?(v..i«). " 

^ chald. Moi (v. kjk). ' 

H3K interj . De gr£ce (y r W). 

1^ Nous, J6r.,42. 6 (Keri mx*). ' 

•' W w. f TW/"-* chald. Eux, ces : i^i 
iwjt xjaia Dan. 2/44, de ces rois. 

^tt^ m. L'homme (rarement un 
homme), le vulgaire, lo mortel, le m6- 
chant ; plus po6t. que d'jK : ^-\tJi3K-rm 
«nstn Ps. 8. 5, qu'est-ceque Thomme 
pour m£riter que tu te souviennes de 
lui ? *2W «5iDK tutm Ps. 55. 14, mais 
toi un homme dont j'avais fait mon 6gal; 
tt5ia« ranna Is. 8. 1, avec un burin du 
vulgaire, avec un burin ordinaire^ 
c.-fc-d. (6cris) en caractferes connus ; 
httri «5i5H ft-jna WT»Ps:9.il, quelespeu- 
ples sachent qu'Hs ne sont que des mor- 
tels; wi»j ^w*«}-^d Ps. 56. 2, lliomme, 
le m6chant,'veut med6vorer. Plur. 
a^j^ const. •»»}» (v. tfw). - • ; 

^tt^ n. pr. Enos, fils de Seth, petit- 
fils d'Adam,.Gen. 4. 26. " : • ' ' ; 

njij Kal inusit6 (v. p««). Niph. G6- ; 
mir, soupirer, avec ij6 ou b?:"^ ^a^j 
mb»ir-|ti b«nioi Exod. 2. 23, lea i enfants 
dlsrael g&nirent k cause du travail ; 



Digitized by 



Google 



35 nj« 

•*?» wtoo •* wati Lament. 1.21, ils ont 
entendu que je soupire. 

fiH}N f. (p/. ninjK). G6missement t 
soupir : ^h^ rrian Lament. 1. 22, 
nombreux sont mes soupirs. 

WHJ^ pron. pers. pi. i rc pers: Nous. 
Quelquefois wra . 

NOT etHjf«J chald. Nous. 

^fcf et avec pause *?** pron. pers. Je, 
moi, comme •d'jjj . Quelquefois, je suis : 
•j ■»?** je suis lTSternel. 

*J$ m. el/". Des vaisseaux, une flotte : 
»w •»?« I Rois 10. 11, la flotte de Hi- 
ram; trng-OK Is. 33. 21, vaisseaux h 
rames(v. *$$). 

HJ3NJ f. GSmissement : njajtn mm 
mvp Is. 29. 2, il y aura soupir et g6- 
missement (v. nut). 

HJ?^ /*. Vaisseau ; plur. rvfaK : rwat 
tfmj'*} rrxa Jon. 1. 3, un vaisseau qui 
allait & Tarsis. 

°JT^ (g&nissement du peuple) n. 
pr. m M IChr. 7. 19. 

**]}fc| m. Plomb, sonde : ^ noirri? 
tga i-ra Amos 7. 7, (le Seigneur 6lait 
deb out) sur un mur tir6 au cordeau, 
et dans sa main (il tenait) une sonde ; 
TgK Dto ^n vers. 8, void je mets la 
sonde (dans mon peuple), c.-fc-d. je le 
jugerai avec s6v6rit6. 

V?3N pron. pers. Je, moi. 

W9(v.Ti«y 

D 3N Forcer, conlraindre : wh -p&< 
Esth. 1. 8, nul ne for^ait (fc boire). 

' DiN Rituel,m.:^nvwka par con- 
train te ou de plein gr6. 

D 38, chald. : •$ w»p& n tei Dan. 4. 
6, qu'aucun secret ne le fait violence, 
ne te cotite de peines pour le p£n6trer. 

H3^ /ill. t&£ (souffler, aspirer, v. C|K 
de 1&) S'irritei% se focher ; avec s contre 
quelqu'un: •»$ wmhIs. 12. 1, tu as 6t6 
irrit£ contre moi. 

Eithp.M&me sens.*" tuann la-ej Deut. 
1 . 37, aussi contre moi l'Elernel s'irrita. 

*)3fct chald. (j> /. seul usit6 "p*}*).. Vi- 



sage, face; w'bhj to toj Dan. $. 46, 
il se jeta sur sa race (v. Ww* Wb.). 

, n §3^ /"•* nom d'un oiseau impur, le 
h£ron ou le perroquet, L6vit. 11. 19. 

P3» fut. pa£(v.roK,.p3n, p»etpw) 
G6mir, pousser des plaintes, soupirer : 
Vm p'»g wja ioa* J6r. 51. 52, et dans 
tout le pays les blesses gAmiront. 

iVtp/i. M6me sens : th pawn Ez. 24. 
17, g^mis en silence. 
. nj5}^ /". const. pp»j . 1° G6misse~ 
ment, soupir: r^jto' *oa Mai. 2. 43, 
pleurs et g6missements.— 2° Nom d'un 
animal impur: ngjam L6vit. 11. 30, 
le h£risson ou une espece de lizard. 

#3$ fitre souffrant, 6tre incurable, 
douloureux : tropin Ps. 69. 21 , et je 
suis souffrant, (selon d'autres, de «to) ; 
rv&atk i^p* etmaplaie estdouloureuse; 
•*n tiv>x Job 34. 67 ma flfeche, c.-fc-d. 
ma plaie, est incurable ; &? akn ap* 
Kin uSao J6r. 17. 9, le cceur est perverti 
plus que toutes choses, et il estmalade, 
c.-fr-d. m6chant. Metaph. ti«« at* J6r. 
17. 16, jour malheureux 
; Niph. ri^pi II Sam. 12. 15, et il 
tomba malade. 

#}** chald. Homme: tfca ^ Dan. 
7. 13, comme un fils de Thomme, un 
morlel ; pi. tfntfiK 4. 14. 

nn}£ et ty*$ chald., pron. per$;Tu, 
toi. . . 

NDN n. pr* Asa, filsd'Abiam, roi 
de Juda, I Rois 15. 8. 

^OH m . Vase, pot: ^ "jpoa II Rois 
4. 2, un potd'huile. 

fiDN m. Accident, malheur: nw fifti 
•pox< Exod. 21. 22, sans qu'il y ait eu 
d'accident, c.-fc-d. de mort; yiOK vth^. 
Gen. 48. 38, si un malheur lui arrivait. 

n 1DK plur. d^bK Liens, chalnes : 
»w d-nw^ Eccl. 7. 26, ses mains sont 
<Jes T chalnes ;. ^b^n rr% Ht. 37. .15, 
prison (rac. ^wj). • 

^D^ chald. ; Chatne : in$ •*! ytogp 
Dan. 4. 12, et avec une chalne de fer. 
. TP$ m* R^coltev temps de lard* 



Digitized by 



Google 



c6lte : tpb«n an Exod. 34. 22, fete de 
la nteolte (rac. t|b«). 

"M?N m. Prisonnier: om$&*tww 
Job 3. 18, ceux qui Gtaient en chain 6s 
jouissent ensemble du repos ; fcrara 
tf^Tps Ps. 68. 7, il ddlivre les prison- 
uiers (rac. *\&k). 

1'Ptf MGmesignif. TOarrals.lO^, 
sous le prisonnier. 

^P8 n. pr., iils de Koreh, Exod. 
6. 24. 

D7?9$ tw. 'pi. Greniers , celliers : 
vatoj *p*o« w Vn ^ rov - *• 10* tes gre*- 
niers regorgeront d'abondance. 

«JP« n. pr. m., Esdr. 2.50. 

1?J99 n. pr. d'un roi ou satrape as- 
syrien, Esdr. 4. 10. 

njp$ n. pr. f. Asnath, fille de Puti- 
phera prttre d'H61iopolis , femme de 
Joseph, Gen. 41. 45. 

*)P9 (/ii/. C)b«;, pi wtpg) i°Amas- 
ser, assembler, 7assembler, accueillir: 
iterr-n^ wpw Nomb. 1 1 . 32, ils amas- 
sment les cailles ; awon-tv* nysti) 
Exod. 23. 10, tu recueilleras les fruits; 
ivrfif] "flypHj WW[ Exod. 3. 16, tu 
assembleras les anciens d'Israel ; t)bwp 
hct^yriw dnk Gen. 42. 17, il les mit 
ensemble en prison ; *fv% ^in-itj iayjwn 
Deut. 22. 2, tu l'accueilleras dans ta 
raaison ; iruna* inta t)bs£ II Rois 5. 3, 
il Taccueillera de sa lfcprc, c.-fc-d. le 
fera rentrer dans la soci6l6 des hommes 
en Id gu£rissant. — 2° Retirer, 6ler, 
faire disparattre , tuer : -is vifn tptg\ 
napjn Gen. 49. 33, il retira ses pieds 
dans le lit; $f£'tfo$ I Sam. 14. 19. re- 
tire ta main ; ^^j-na vyb* C)&k Gen. 
30. 23, Dicu rMma honte; m 

yrwp yy& ^ r * '*• *'* ^ le de * a terre 
ta inarchandisse; & cjdk rjbtj Soph. 1. 
2, je ferai tout disparattre (de la terre), 
le /ul. tfeH Hiph. de tpb ; nr; todk 
Ez. 34. 29, des hommes morts de faim ; 
*fl>8 P^Jl Jug. 18. 25, tu causeras ta 
mort, tu't'Ateras la vie. — 3° 15 fto 
*j$^E Is. $8. 8 t la gloire de Dieu mar- 



*\QH 



37 



chera derrtere toi, fermera ta marche 
(v. Pi. 2°), ou : t'accueillera. 

Niph. 1° S'assembler, 6tre accueilli: 
tf^^tow^^K , i?Gen.29.8,jusqu*fc 
ceque tousles troupeaux soient assem- 
bles ; dj«ro Cfiijn-^ Nomb . 1 2 . 1 5 , j usqu'fc 
ce que Miriam f At accueillie (re^ue dans 
le camp, aprfcs la gu6rison de sa Ifcpre) ; 
TB?-i$ tjwo Gen. 49. 29 ; mfa^-i$ Jug. 
2. 10, 6tre rGuni & son peuple, auprfes 
de ses p&res, c.-fr-d. roourir. Et seul : 
tfox? prwi Nomb. 20. 26, et Aaron 
sera r^uni (k ses pfcres). — 2° Se reti- 
rer, disparattre, cesser, pSrir : ram 
juq£ tf^tfn Ps. 104. 22, le soleil luit, 
ils se retirent; lp?Q"^ *V?#! J6r.47.6, 
(glaive,) retire-tdi dans ton fourreau ; 
t)&$? *& ^T1 Is. 60. 20, ta lune ne 
cessera pas d*6clairer ; V»ji m«ipratfl£} 
J6r.48.33,lajoieetrall6gressecessent; 
ut>£ a;n •yrm'] Os6e 4. 3, et les pois- 
sons de la mer p&riront aussi. — 
3° fore enseveli : w»£ vb Jdr. 8. 2, ils 
ne seront point ensevelis ; a?t^ "raj* 
tppg vb) Job 27. 19, riche il se couche 
(devient malade) et n'est point enseveli, 
ou : il ne meurt pas (riche). 

Pi. 1° Amasser, accueillir: TO^a 
«ibd&h Is. 62. 9, ceux qui l'amassent 
le mangeront ; nmjn »i«C[W|^ +* r?l 
Jug. 19. 16, person ne'ne les accueil- 
lait dans sa maison. — 2° Former l'ar- 
rifcre- garde: ntrjttrHjab tf^m Nomb. 
10. 25, formantrarri^re-garde de tous 
les camps ; btrfift **fi§ &?&*$«* Is. 52. 
13, et le Dieu alsrael marchera der- 
rifcre vous. 

Pou. fitre amass6 9 6tre assemble : 
*M$ t\W) Is. 33. 4, votre butin sera 
amass^. 

Hiph. Ddtruire, an^antir: ^^k-^p 
fa? I Sam. 15. 6, pour que je ne te d6* 
truise pas avec lui (p. ^dkk). 

Hithp. S'assembler : 05 ^»^j tfMnjtrq 
Deut. 33. 5, les chefs du peuple s^tant 
assembles. 

^9^? ( celui qui assemble ) n. pr. 
1° L6vite du temps de David, auteur 
de plusieurs psaumes. Ses descendant! 



Digitized by 



Google 



S8 



t\Q* 



tjOH ^a existaient encore au temps ate- 
dra et de.N6h<5mie. — 2° Is. 36. 3.— 
3°N6h. 2. 8. 

• ^ D £ (pI.seulusit^d^^ita^Dttsojnna 
I Chr. 26. 15, 17, magasin, lieif dans 
la partie exterieure du temple oti Ton 
mettaitles provisions; d^^n^bRN^h. 
12. 28, les magasins des portes\^elon 
d'autres: seuils des portes (p. to). 

*]$** m. Action d'amasser, r6colte : 
th* ^ tfox Is. 32. 10, la r6colte ne vient 
point; W?nn t)&fc Is. 33. 4, comme on 
amasse les sauterelles. Plur. ]^-*toks 
Mich. 7. 1 , comme les rdcoltes de Wti! 

H§p» y. Assemble, reunion. Ex. 
unique : rnodK wmoIs. 24. 22, ils sont 
assembles en une seule reunion, c.-&-d. 
tous ensemble. 

•• rvfBDN f, pj, Ex. unique : nittDK 4*3 
Eccl. 12. 11, hommes (membres) des 
assemblies (de sages). 

D^BDN, (v. t)b«). 

*)9?5^ m. Ramassis de gens, popu- 
lace! Ex. unique : •fcnpa •ttte C]OBb»m 
Nomb. 11.4, la plfebe qui 6tait\dans 
son scin. " 

**}1§9$ chald., adv. Avec zfele, soi- 
gneusement : tfwrn? a^&bat Esdr. 5. 
8, (et ce travail) est fait avec soin. 

NHSDN n.pr.persan,filsdeHaman, 
'Esth. 9.7. .... . 

1QN 1° Lier, attacher, raettre des 
chaines, emprisonner, enfermer, atte- 
ler, seller (v.itk) ; **+$■ W* *1$* Gen. 
49. 10, il altachera son £ne k la vigne ; 
tn^-jji a^nh^a^^b^ TibR-D^ Jug. 16. 
1 1 , si on me lie avec des cordes neuves ; 
ink tow Gen. 42. 24, on lui mit des 
chalnesT; Kte nra vrjo^s II Rois 17. 4, 
on Tenferma dans la prison ; ^b»Gen. 
40. 3, emprisonnd, cnfermG; D^wirvng 
Eccl. 4. 14, la. prison (p. wn«io«n); 
rtj^a ni^rrr^ btnoai I Sam. 6. 7, 
"attelez les vaches &la voiture ; tojr 
Dt&fen J6r. 46. 4, attelez les chevaux ; 
nbijl Rois 18; 44,- attelle, sans regime. 
*aJ"2° rranian tok I Rois 20. 14, en- 
gager le combat. Avec ^ i? s'engager, 



se lier, s'interdire quelque chose : & 
mfta b§ rritjK -nda Nomb. 30. 10, toute 
chose qu'elle s'est interdite, qu'elle 
s'est engag£e & ne point faire. 

Niph. Eire lte, fitre enchain^ : rm 
nt>wn Jug. 16. 10, par.quoi peux-tu 
6tre li6? nwjnww Gen. 42. 16*et 
vous, vous serez enchatngs, empri- 
sonn6s. 

Pou. fitre fait prisonnier : r*rm raw* 
Is. 22. 3, ils ont &t& faits prisonniers 
ensemble. 

^9^ et ^9^1 Voeu d'abstinence, op- 
pose k to vobu d'action : wjwn wyp 
Nomb. 36* 5, son vobu ou son enga- 
gement ; 1^3 i§ ^ ib*A 30. 3, pour 
se lier par un engagement (s'interdire 
une jouissance). 

"^98 m. chald. Defense, prohibition: 
n&rt NDgnV* Dan. 6. 8, et de faire une 
defense s6vfcre. 

JfnPriDfcJ n pr., roi des Assyriens, 
fils et successeur de Sanchgrib, Is. 
37. 38. 

"K?9# *»• pr. Esther (mot persan, 
sigtiifie : 6toile ; son nom h6breu est 
win myrthe), 6pouse d'Ahasw6ros 
roi die Perse, Esth. 2. 7. 

V9 et NJJK chald. Rois : dtowa *tf\ 
Kjinsa Esdr. 5. 8, la charpente se pose 
dans la muraille. 

I *]H conj. Aussi, ro6me, et aussi, et 
pourtant : v& rtfrirtyty *yrtfk L6vit. 
26. 16, moi aussi j'agirai ainsi avec 
vous ; iisttoi i& c^ Nomb. 16. 14, tu 
ne nousam&ne pas conduits; V^n^ 
dBHtt-tjK I Sam. 2. 7, il abaisseet aussi 
if 6lfcve"; wwt)K Ps. 44. 10, et pour- 
tant tu (nous) as repouss6s. Avec n in- 
terrogatif : r^ji? t&n Gen. 18. 23, vou- 
drais-tum6me ddtruire? r«lrt3a-5»L6v. 
26. 44, et m6me alors, n^anmoins. 
r$ r^p^t6, et, et mSme : t# wfi i? CK 
t»t| p«^ tthtrts t% wrt? Is. 40. 23, 
ils n ont 6t6 ni plants, ni sem^s, et 
leur tronc n'a m6me point jet* de ra- 
cines dans la terre. -^ cj« 1° A plus 
forte raison : mnfi tf «J^-n? t)H II Sam. 



Digitized by 



Google 



4. 11, combicnplus pes hommesmS- 
chanls; rb*y\ asna-^D t)K Job 15. 16, 
corobien plus cet kre corrompu et per- 
verti. De mime t)« seul : toh-^m •»»!» Sjk 
Job 4. 19, combien plus ces habitants 
de maisons de limon. — 2° Bien que, 
quoique :' laKh-^ t)K Job 35. 14, quoi- 
que tu dises ; mtta l rap* C)» Gqn. 
3. 1, quoique Dieu ait Jit, ou bien : 
est-ce que Dieu adit? 

'• ^» W Quoique, Aboth. 

*)8 chald. M6me, aussi, Dan. 6. 23. 

II *)*? (rac. Cfi« avec suff. •*&) 1° Nez : 
•prrvr; *&•; w$ tjsPs. 115. 6, ils ont un 
nez, et ils ne sen tent point. — 2° Colore, 
fureur : wa •*-*$ rnm Deut. If. 17, la 
colore de TEternels'allumera contre 
contre vous; t)X i?a Prov. 22. 24, un 
homme colore ;* *rk. C|« b? Ps. 138. 7, 
(tu dtendras ta main) contre la fureur 
de mes ennemis. Selon d'autres : p. t$ 
i? aussi contre mes ennemis. 

Duel wax 1° Narines : . >wea nw 
d^n rarb Gen. 2. 7, il souffla dans ses 
narines un souffle de vie. — 2° Colore : 
rronVoa vb) *&&* afei Dan. Hi 20 , ni 
partacolfcre, m par la guerre. De Ik : 
ww* Ijjk Prov. 14. 29, lent k s'irriter, 
patient ; r ta^DK-^j Prov. 14. 17, iras- 
cible, t— 3° Visage : '*p#* *w:j Gen. 3. 
19, k la sueur de ton visage ; iriMfil 
rvrvti otk$ Gen. 19. 1 , il se prosterna 
la face contre terre ; w *»?&$ I Sam. 25, 
23, devant David, comme^;rm tm 
q^dk I Sam. J .'5, (& Hanna il donna) 
unepart(comrae) pour dcuxpersonnes; 
selon d'autres : un beau morceau k 
cause du chagrin (de Hanna); ou: avec 
chagrin , tWstesse , de ce quelle 6tait 
sterile. "-' . '-' 1 ' 

^Se revAtir (de l^phod) : itow 
-•ia iV L6v. 8. 8, il Ten revdtit. 

• "to** n. pr. m. Nomb. 34'. 23.' 

*yH^ f* Ephod, vitement du pontife ; 
vGtement, ornementrimw* a^mExod. 
28. .8, la ceinture de s6n 6phoa ; ngm 
sjarn ro^ Is. 30. . 22, Jes orncments ae 



^D« 



39 



vos idoles d'or. Selon d'autres : lame 
d'or qui recouvre les statues. 

H§tf Palais : by* ^r$Dan. li. 45, 
les tentes de son palais. 
, 7)pH (/iii. n^b) Cuire (au four) : n$ 
«k »«m^» Exod. 15. 23, vous cuirez 
ce que vousvoudrez faire cuire ; v*hi 

I Sam. 28. 24, p. unaaten, part, tjskbou- 
langer; D^n nto Gen. 40. 1, le chef 
des panetiers. >\ 

Niph. fitre cuit : ym nyxn *& L6v. 

6. 10, (Toblation) ne sera pas cuite 
avecdu levain. ' 

1&N et N1&« adv. et conj. Ainsi , 
done : 16$ Ab-d» Job 9. 24, s'iln'en est 
point ainsi ; ^ arte* rw-rrte* Prov. 6. 
3, agisdonc ainsi, mon fils ; Kin Kittr^ 
Gen. 27. 33, qui esl-ce done? 

Ite« l°Ephod, vAtement des pon- 
tifes : am nfesh-ttj to* 1 ] Exod. 28. 4, 5, 
ils feront TAphod* d'oV, (d'hyacinthe, 
de pourpre, etc.) David porta ungphod 
de lin dans une solennite religieuse, 

II Sam. 16. 14. — 2° Idole : -n$ wipvj 
Tto$n teg Jug. 18. 18, ilsprirentTimage 
sculpt6e de I'Aphod. 

1te« n. pr. m. Nomb. 34. 23. 

D^ n. pr. m. I Sam. 9. 1. 

9 1^$$, M6me, quand m6me, Aboth. 

^BtJ adj. Tardif , ce qui tarde k 
mArir : wj rviVw y Exod. 9. 32, parce 
qu'ils dtaient tardifs. 

D?B» n. pr. m. 1 Chr. 2. 30. 

P^« 40 adj. Fort , puissant : rpro 
iwn &T?^ Job 12. 21, il dflie la cein- 
ture des puissants ; wwra •«b , *h Job 41. 

7, les puissants boucliers. — 2° SubsL 
Torrent, lit d'une rivifere : b*ro p^w? 
ras* Job 6. 15, ils passent comme le 
torrent des valines ; Kb* rtnrrj Tj^-ia 1 } 
d^ Joel 4. 18, et de toutes les sources 
'defjuda coulera Teau ; "ng^-ift-i? r*yj 
Is. 8. 7, il sortira partout de son lit, 
ou : il passera sur tous ses canaux. — 
3° Champ, valine: )>$*$* TJT^ v*yT* 
d^pfiKa Ez. 34. 13, je les ferai pattre 
sur les montagnes d'lsrael et dans les 
values (traverses par des riviferes).— 



Digitized by 



Google 



40 



^DN 



4° Barre , tuyau : mtom t?w w 
Job. 40. 18, ses os sont des tuyaux 
d'airain. 
\> % S%n.pr.(y.pBt$. 
•Dnip^ ro. fipicurien, ath6e , 
Aboth. 

^§« adj. Sombre: ft mbntViiwoAmos 
5. 20, il est sombre ei sans clart6. 

^$N m. Obscurity : i^fibj3 Job 30. 
96, et robscurita est siirvenue ; rvhft 
i&fc-ta} Ps. H . 2, pour tirer dans Tob- 
scurit6, c.-fc-d. en embuscade. 

nJ)§M f. Obscurity, 6paissest6nfebres: 
h^ap^n Exod. 10. 22, obscurity 
profonde ; "^re nft?*a Is. 89. 9, nous 
marchons dans d'6paisses t6nfcbres. 
^?*J (juge) n. pr. m. I Chr. 2. 37. 
. 19» m . Ex. unique : TOMrt? w w 
Prov. 25. H, une parole dite en son 
temps, bien k propos. Selon d'autres : 
roues (v. T^ta), parole dite sur ses 
roues, c.-&-d. dans Tomifere, & sa 
place, convenablement. 

DBK intr. Cesser, fitre 6puis£ : bfi«n 
•ton n*A Ps. 77. 9, sa grftce a-t-elle 
cess6 pour toujours? tfon qnt •»$ Gen.47 . 
15, car l'argent est 6puis6 (v. aw). 

D^fcjt l°fiubs(.Fin,terme, extrdmitS: 
■jna t&tt* Ps. 2. 8, les extr&nites de la 
tcrrc, les pays les plus 61oign6s. Duel 
fi^D&M ^ Ez. 47. 3, eau des extr6mit6s 
qui' cpuvre seulement les chevilles 
des pieds. — 2° ado.de n^gat. Point, 
rien, sans : tripe ww* t? Is. 5. 8, jus- 
qu'fc ce qu'il n'y alt plus de place; 
aann wbBMi Deut, 32. 36, il n'y a 
plus de retraite ni de forteresse. t>$» 
ti* ou in* ^m*, comme in* y* point 
d'autre : i*wb mab tin* *rfe bfitfill Sam. 
9. 3, n'y a-t-il plus persoiine de la 
maison de Saal? tti ■wan ^?h Is. 47. 8, 
moi, et point d'autrejtjn^nbTa *$g dwoi 
Is. 41. 12, tes hommes de guerre se- 
roiit comme rien; virn vmq Is. 40. 17, 
comme (ou moins que) le n6ant et le 
vide ; wta Is. 52. 4, pour rien, sans 
.motif; tre? &$aa Prov. 26. 20, sans 
bois ; rnpn Wja Job 7. 6, sans espoir. 



— 3° con}, et adv. Mais , seulement, 
cependant : my\ visg &§»•; Nomb. 23, 
13, mais tu verras une partie seule- 
ment ; osn t?-tp DM Nomb. 13. 28, ce- 
pendant le peuple est fort. 

WjFl D^K n . pr., endroit de la tribu 
de Juda, I Sam. 17. 1 ; tfnfi b* I Chr. 
11.13. 

V!?N Rien, n^ant. Ex. unique :ttb*w 
**wo Is. 41. 24, et voire oeuvre nest 
que n6ant(p. &w$*) ? Selon d'autres : 
votre oeuvre est comme celle de la vi- 
pfcre(v. row}). 

HJ## m. et f. Vipfere, aspic : row$ 
tg-unj efttoi Is. 30. 6, la vipfcre et le 
serpentvolant (rac. tob). 

fJSN Environner : r^T*}" •**** Ps. 
18. 5, les liens de la mort m'envi- 
ronnent ; avec ^? : nfan •**-«»$ ^ Ps. 
40. 13, car des maux m'environnent. 

p8$ Kal inusita. Bithp. Se faire 
violence, se contenir : rton ritajsj pttKtw 
I Sam. 13. 12, je me fis violence (je 
m'enhardis & agir contre la loi) et j'of- 
fris Tholocauste ; ptffff *N** Vbyi&i 
Gen. 45. 1, Joseph ne put plus se con- 
tenir; powjn nifirisn Is. 64. 11, aprfcs 
tout cela te contiendras-tu encore, 
c.-fr-d. emp£cheras-tu ta misericord e 
d'agir? upwejn •*$ spprnjls, 63. 15, ta 
pitte pour moi se contient, ne s'6tend 
plus sur moi. 

P§N (forteresse) n. pr. de diffcrentes 
villes. 1° Jos. 13. 4. — 2° I Rois 20. 
26. — 3° I Sam. 4. 1. La premifcre 
est aussi appctee p^w* Jug. 1. 31. 

HJ5SK (forteresse) n.pr., ville de la 
tribu de Juda, Jos. 15. 53. 

"1$$ m. Cendre : ^ti *y> ■qHyj Gen. 
8. 27, et je ne suis que poussifere et 
que cendre ; *i$$ *)*fo Job 13. 12, pro- 
verbes de cendre, vaines maximes; rep 
*m Is. 44. 20, il se repalt de cendre, 
s'occupe de choses vaines. 

"»§W m. Voile : T»r^-i? h»w} te|nw 
I Rois 20. 38, il se d^guisa par un 
voile (qu'il mit) sur les yeux (v. *«»). 

D'autres traduisent: cendre,comme^. 



Digitized by 



Google 



1BN 

d^?^ m. Le petit <Tun oiseau : d^tj 
ffimii i? r>»H Deut. 22. 6,et larafcre 
est assise sur ses pelits (rac. fro). 

1^?^ Litifcre , sopha. Ex. unique : 
Cant. 3. 9. 

D !!?N n. pr. Ephraltn, fils de Jo- 
seph, souche de la tribu de ce nom, 
Gen. 46. 20 (v. trjsq). 

K3JTW chald., n. pr. d'un peuple, 
les Apharsdens, Esdr. 4. 9. 

H9FTMJ et HSTOI* chald., n. 
pr. de deux peuplades, Esdr. 5. 6, 4. 9. 

n 19* et npipfl n . pr . f Ville ap- 
petee aussi Beth-lehem, Gen. 48. 7, et 
Beth-lehera-ephratha , Mich. 5. 1. — 
2° Pour Ephraim, Ps. 132. 6. — 
3° Ephrath, femme de Chaleb , I Chr. 
2. 49. lYfl* 4° Habitant de la ville 
d'Ephrath * fephratten , Ruth 4.2.— 
2° De la tribu d'Ephraim, Ephralmite, 
I Sam. 1.4. 

* ^W Possible : ity^ ■* Rituel , il 
serait impossible. 

OHDN chald. Ex. unique: &&* dhtx 
ptjnnEsdr. 4. 43, adv. enfin cela por- 
tera prejudice aux rois. Selon da litres : 
subst. le tr£sor des rois en souffrira. 

Jl3tt$ n . pr . m . 4° Gen. 46. 46. — 
2° I Chr. 7. 7. 

J>?¥9 /"• (jplur. ni*:^). Doigt: i*a*$ 
nwnL6v. 14. 16, le doigt de samam 
droite. Milaph. vm D^rfaj *$»t Exod. 
8. 15, c'ost le doigt de Dieu (le pou- 
voir de Dieu se manifeste); corame me- 
sure : nnra»< s^t* ros] J6r. 52. 21 , 
l'epaisseur 6tait de quatre doigts; doigts 
de pied, II Sam. 21. 20. 

V3¥$ chald. Mfime signif. 

'*VN a dj. Homme disiingu£, noble : 
bsHfep* ^j * , aprt$n Exod. 24. 11 , et aux 
Israelites nobles, ' distinguls ; H^xk^ 
; p iy o p Is. 41 . 9, et je t'ai choisi parmi 
les nobles (de la terre). Selon d'autres : 
je t'ai appete de tous les c6t6s, des ex- 
tr6mit& de la terre , comme tat c6t6. 

VHW et n^?« (pfar. tft- et nr) Ais- 
selle : spj; mV*i| wr J6r. 38. 12, sous 



les aisselles de tes bras ; *g *)m is? i$ 
Ez. 13. 18, sur toutes les aissellos de 
mes bras (p. Spaules) ; rfc%$ nia * ^ 
Ez. 41. 8, six coucfces jusque sous 
Taisselle, c.-fr-d. longues comme le 
bras. Selon d'autres : six grandes cou- 
d6es (v. V*k). 

'ifN Mettre de c6t6, r&erver. Avec yo 
prendre, 6ter, refuser(v b$»): ni^-alri 
ra^** Gen. 27.36, n'est-cepas quetu 
m'as r6serv6 une benediction? •**$*} 
T& ^ 9«p9 Nomb. 11.17, j'6terai 
de Tesprit qui est sur toi; wro iA$« & 
Eccl. 2. 10, je ne leur ai rien re/us<6. 

Niph. krag •ja-i? Ez. 42. 6, c'est 
pourquoi on 6ta de la largeur, on r6- 
trecit (les chambres supdrieures). 

Hiph. rks ^ i?rrrp9 i$K»n Nomb. 
41. 25, il prit de Tesprit qui 6tait en 
lui (Mouse). 

'*$ (noble) n. pr. m. l°Fils de 
Simri, I Chr. 8. 37. 2° Un endroit 
prfcs de Jerusalem, Zach. 14. 15. 

ty# (avec suff. ■**») 1° m. C6ld: 
dwsb^sraEz. 40.7, ducfltfdu vestibule; 
3J.?n iswp 05 1 Sam. 20. 41, Use leva du 
cOte du midi. — 2° prep. A cflt£, pr&s 
de : nawib»tL6v. 1.46, prfcsdeTautel. 

V» T % ?M! n'."|)r. m. II Chr. 34. 8. 

0#* n. pr. m. I Chr. 2. 45. 

rnj#$ /". Bracelet : -b* ^ m^pji 
irSt II Sam. 1 . 10, et les bracelets de 
son bras. 

IJftJ Amasscr, accumuler (v. ^ ) : 
^pnia« vt»j ^§ki II Rois 20. 47, et ce 
que tes p&res ont amassd ; wn D*n}1wi 
wwj«btt"*c} 1W3 Amos 3. 40, ceux qui 
accumulent des tr6sors de violence et 
de rapine dans leurs palais. 

Niph. fitre amass6 : )&£ vb\ •■««? vb 
Is. 23. 48, il ne sera point amass£ ni 
mis en reserve. 

Biph. Confier le soin du tr^sor : 
rvhsriK i? ^TpKj N6h. 43. 43, j'6tablis 
pour avoir soin des greniers (v. <, cri»). 

yf% (trfsor) n.pr. m. Gen. 36. 24. 

n^JJ^ m. Ex. unique : mfj» ^an Is. 
54. 42, des pierres pr^cieuses, qui 



Digitized by 



Google 



jettent un vif 6clat ; des escarboucles 
(v. wig). . 

1j?8 m. Nom d'un animal, chi&vre- 
cerf ou bouc sauvage, Deut. 14. 8. 
, IK (v. irisi el *;)... 

K^n.pr.m.IChr.17. 33. 

'N"!*J Ex. unique : hym *p*2 bfeana 
Is. 33. 7, leurs h6ros g&nisscnt daris 
les rues, D'aprfes le Talmud : categoric 
d'anges. Selon d'autres: ils g&nissent 
; sur.leur autel (ou sur Jerusalem, v. 
iywt). Selon d'autres: contracts de 
wVrn$T$,.jeleur feraivoir (des raal- 
heurs) qui les feront g6mir; j • 

^£")K n.vr. m., Gen. 46. 16 ; n. 
patro;, Norob. 26. 17, 
-.31£ (/uf. aS*£) Dresser un pi6ge, 
guetter, Spier, semettre en embuscade. 
Aveci, is, a, le regime direct et sans 
r6g.: ft yy$\ Deut. 19. 11, il le guct- 
tait ; aya^m^}-}'^ Prov. 12. 6, les 
paroles des m^chants sont: Epie le sang, 
c.-&-d. elles tendent fc verser le sang ; 
tt«J-i? e-yjjj Jug. 9. 34, (quatre 
bandes) se mirent en embuscade contre 
Sichem. Par*. a^ta celui qui guette ; 
collect, armde plac£e en embuscade: 
•wipa* mm ag yyfeuyj Jos. 8. 14; la 
troupe, placle en. embuscade quitta 
promptement le lieu oti elle 6tait ; 
rcfrin jryinnJug. 20. 37, l'embuscade 
arriva promptement. />•', part. Mra , 
pi. mrvw Jug. 9. 25, des gens" qui 
sont en embuscade. Avcc i* II Gbr. 
20. 22. 

Biph. tym w I Sam. 18. 5, il se 
rait en embuscade dans la plaine, p. 
a 1 ?*?? ou de wi il combattit. 

^. (embuscade) n. pr. , ville dans 
les montagnes de Juda, Jos. 18. 82; 
patron, wm* II Sam. 23. 38. 

21$ m. Embuscade , tannine, en- 
droit oti les animaux se mettent en 
embuscade : a'jfcp'ai m w^j Job 38. 
40, ils se tiennent dans le buisson eh 
embuscade ; a'jK-to rw Kiatjs Job 37. 
*8, la b«te rentre dans la tannifere. 

?)** m. Piige: •ifiK tf*£ try^* J6r. 



9. 17, dans son interieur il lui dresse 
un piege. 

^?1* (v. tvftt n*a). 

n|H8 m. Sauterelle : nyw *uwfc t& 
^mExod. 10. 19, il ne restapas'une 
seiile sauterelle. 

n l1$ f- Pi6ge. Ex. uniqae : Vtyijm 
w rrbT* t» Srmj Is. 28. 11, il abais- 
sera son orgueil en mSme temps que 
les pteges de ses mains. Selon d'autres : 
les aisselles de ses bras, c.-ft-d. sa 
force; ou: Dieu humiliera par la force 
de ses bras l'orgueil (de Moab). 

nyijtj /l 1° FenAtre, ouverture, 
Scluse (du ciel) trunaej rrtihn tt^Jirj Eccl. 
12.. 3, et que les yeux qui regardent k 
travers. les fenfires s'obscurcissent ; 
rreqw} rrtn-jK nfc?**; rqm II Rois 7. 19, 
quand Dieu ferait des 6cluses dans le 
ciel ; vnjM fiTown rriar^j Gen. 7 . 11 , les 
cataractesdu ciels'ouvrirent.-r-2°Che- 
min6e : rajs* i^w Os6e; 13. 3, et 
comme la fum£e (qui s*6chappe) de la 
chemin6e. — 3°Colombier: -h$ wytoj 
drnnln^ Is. 60. 8, et comme les pigeons 
dans leur colombiet . . . 

ttfcn$ n.pr. d'une ville, I Rois 4. 1 0. 

W}8 /".(TOaT«,r^^m.)n.(fenom6. 
Quatre, quelquefois quatrifeme,p.tp5^ : 
arrw www i? Ez. 1 . 8, & leurs quatre 
c6t6s; «h*f$ *$t* ro^a Zach. 7. 1, 
dans la qualrterue ann6e du rfcgne de 
Darius. Avec suff. : dwb^ Ez. 1. 8, 
pour eux quatre. Z>ue/o^wf5^HSam. 
12.6, au quadruple. P/urVtfW^qua- 
rante ; v\* t^?a^$ Gen. 8. 6, quaranle 
jours! 

V$y&n.'pr. m. Arba, un giant, 
Jos. 14. 18. 

ySl« et n^21» chald. Quatre.Dan. 
3.8. 

XT® Tressef, tisser. Part, jnk, fim. 
txrp tisserand (v. an^): t^ W(Mr*t 
v}tr\ nifiirro an} Jug.l 6. 1 3, si tu tresses 
les sept oouclesdemes cheveux; d^in 
roi^ du3 niank II Rois 23. 7, les fetnmes 
avaient tressi en ce lien des tentes ; 
nrwg tt^^p? •^P'! Is. 89. 8, ils tissent 



Digitized by 



Google 



nit 

des toiles d'araignee ; rik rtgye Exod. 
28. 32, ouvrage du tisserandf" 

*J*$ Tissu, navette: s^wtt^^j 
Jog. 46. 14,il arracha fe pieu'du tissu 
ou du tisserand; «$-^ Ag •*»; Job 7. 
6, mes jours passent plus vile que la 
navette des tisserands. 

33"]8 n. pr. d'une province en Basan, 
au del* du Jourdain, Deut. 3. 4. 

' 13f?8 m. (v. iww) : 131713$ II Chr; 
2. 6, en pourpre, 

NJJfJfc chald. M6me signif. : fcojiTj 
tiaV» Dan. 5. 7, il se vfitira de pourpre. 

tt*}8 m. Coffre, botte : tj^ im^a 
I Sam. 6. 8, vous (le) mettrez dans le 
coffre. 

fl?f]N m. Pourpre: yap* 1$$ Nomb. 
4. 13, un drap de pourpre ; yqffg\ Exod. 

26. 4, et de la pourpre. 

Y?8 et T8 *• pr- m. Ard, fils de 
Benjamin, Gen. 46. 21, Nomb. 26. 40. 

jl'TjH n . pr. m. I Chr. 2. 48. 

^^J Cueillir, arracher : *?to *tm^ 
■nftft-w? Cant: 5. 1 ,' j'ai cueilli ma 
myrrhe avec mes aromates ; -te mwj 
^ *$* Ps. 80. 13, tousles passants 
en arrachent (des fruits de la vigne). 
. *H$ ( chald. ; Void (comme A$ , heb. 
ran ou : voyez I **o transpose) : «o 
•nrj* hrirj Daii. 7 15, e,t voici un autre 
animal. 

[ "it?** n. pr. m. Nomb. 26. 27. *rh^ 
f Gen. 46. 46. 

. ' ^Nn.pr.Ajradus,villephenicienne, 
Ez. 27; 8. *iJ7§ Gen* 40.18, n. patro. 
' 7 W$ jf. (p^nV^ const. rt7jetntn»). 
Creche, et probabtemeht attelage : rina} 
rrert^loHI Chr.32.29, des creches po'iir 
ie betail ; b^b r\¥$ I Rois 5. 6 ; 'ntn» 
tr^id II Ghr.' 9 . 25 ,attelages de chevaux! 
' ?n$ Ex. unique : ^iyraji W'jw Ez. 

27. 24, et des bois de ceare, ou : des 
meubles de cedre etaient ton commerce 
(v.ri*i*)... •;: • 

rDVlNj et n ?$/. Bandage, gueri- 
son, salut: ^ iwk ritet* Jer. 30. 47, 
je t'appliqueraiun Bandage, je te gu6- 



m.N 



43 



rirai; rrajh rrjrpy *ft*^ Is.*58. 8, ta 
guerison, ton salut, arrivcra vile; hrt* 
tfetyrt) rvtohi tr$nt$ Neh. 4. 4, la repa- 
ration des murs de Jerusalem avan$ait ; 
vrft naa&^y rw« bxt& H Chr. 24. J 3, 
letravail de la reparation (des murs) 
reussissait, avan^ait sous leurs mains. 

ntp'HW n. pr. d'une ville prte de Si- 
chem, II Rois 23. 26. ' ' . 

DW*H Rois 46. 6. Chelh. tn^ 
JSTcrt, des Idumeens. 

JtH* m. et /I Botte, coffre, arche, 
cercueil : nrj* Th» II Rois 12. 40, (Jeho- 
jada, le pontife, prit,) une botte; yhqt 
troAat I Sam 3. 3, l'arche de Dieu ; 
trnqn $** Jos. 3. 6, arche d'alliance ; 
wwi fh^ Exod. 25. 22, arche do t6- 
moignage : differents noms donnas k 
l'arche sainte dans laquelje les tables 
de la loi etaient renfermees; fhm tfg^j 
Gen. 50. 26, on mit Joseph dans un 
cercueil. 

njyitj n . pr. (v. lyy*) 

• npr>t$ /: Fiancee, Ritucl (v. te^). 

H$ m. (plur. OT-nK). C&dre, bois de 
cedre : yteb% n» Ps. 92. 43, comme 
le cedre sur le Liban ; tpM^Dh I Rois 
6. 48, tout etait de bois de cedre. 

r *^n^ A de r$ (comme ns? de f?)De 
cedre, lambris, parquet de cedre : ^ 
nrj? hr« Soph. 2. 44, car laboiserie de 
cedre T est mise k nue, est arrachee. 
'- H1K Marcher, cheminer, voyager: 
rr^jji rnij'j Job 34. 8, il marche en so- 
ciete^avecdes artisans d'iniquite).?^*. 
m* Yoyageur, passager, etranger : 
l^brroj ij^o Jer. 44. 8, comme un 
woyageur qui entre pour passer la nuit ; 
birrptfto Jer. 9. 4 , glte des passage*** 
HlNt (passager) n. pr. m. Eftdr, 2. 5, 
HlH m. et f. (pt. nirTT«, const, rn'rryj 
'avec suff. drtr« et w;W*) % 4° Chemin, 
voie/conduite, defttinee: w^ Mrryj 
Ps. 8. 9, lcs sentiers de lamer; mk 
D^n Ps. 46. 41, le chemin de la vie ; 
wirniof n^ij Is. 2. 3, marohons dans 
ses voies; wflq nirryj Pjpov/2, 8, les 
voies de la justice ; . VWpi^J • Hjhp 



Digitized by 



Google 



** ma - 

Job 34. 11 , Dieu fait arriver h rhomme 
seton sa conduite ; o*nt5» rnk Gen. 18. 
11, (Sara iTavait plus) T les ordinaires 
des femmes ; Vk toW tarrirruj'!? Job 8. 
13, telle est la destine de ceux qui 
oublient Dieu. — 2° Voyageur, cara- 
vane : nwpa nyb •*** Job. 31 . 32, j'ou- 
vrais mes portes au voyageur ; wain nirnij 
Job 6. 19, les caravanes de Thgma. 

nn*|« f. Caravane : w4setoitf! nnnk 
Gen. 37. 25, une caravane (TIsma6lites ; 
&wj rrirrw Is. 21. 13, les caravanes 
de Dedamms. 

nn"]tj chald. : »nntrj» Dan. 4. 34, ses 
voies ; iftrry* 5. 23^ tes voies. 

nrnfcf /. Portion de nourriture, en- 
tretien: p"£ nrna Prov. 15. 17, une 
portion de ldgume ; w nina intfyn 
J6r. 52. 34, et son entretien, un en- 
tretien rGgulier lui fut donn6). 

^N m. (plur. d-"^ et nfna). Lion : 
xtep}1 *f&\ Nomb. 23. 24, il Ygl&vera 
conime le lion ; fiin« o^ I Rois 10. 
19, deux lions; o^k "nto d^iti I Rois 
10. 20, douze lions. 

^W (lion de Dieu ou lion fort) 
H6ros, Jerusalem, autel: nx trm «nn 
ante h$y§ -jtj II Sam. 23. 20, il a de- 
fait les deux h6ros de Moab ; b«n« •nn 
in ran nnp i«ns Is. 29. 1, ah ! Ariel, 
Ariel, cit6 dans laquelle David a camp6 ; 
Jerusalem, appel£e ainsi, soit ville de 
l'autel, du temple, soit ville des h6ros; 
^•ns nriq* d^sj iap^m Ez. 43. 16, 
l'autel avait douze coud£es de longueur 
(v. baon). 
^T!$J n. j>r. m. Esdr. 8. 16. 
H n .N n. pr. m. Aridai, fils de Haman, 
Esth. 9. 9. 

NAT"!** n. pr. m. Aridatha, fils de 
Haman, Esth. 9. 8. 

n^W m. (n« avec n parag.). Lion : 
•jM-teah ipaa rrw Is. 11 . 8, le lion 
cbmme le Wuf mangera de la paille ; 
rms* xrp*\ Is. 21 . 8, il cria comme un 
lion. . 

TirjW chald. Lion, plur. fc ,;;n» et a& 
wjjna Dan. 6. 8, dans la fosse aux lions. 



*V* plur. *^(?. nyt). 

H^ n. pr. m. !• Arioch, roi d*El- 
lasar, Gen. 14. 1. —2° Arioch, chef 
des gardes du roi Nabuchodonozor, 
Dan. 2. 14. 

VW, n. pr. m. Arissal, fils de Ha- 
man, Esth. 9. 9. 

T!*$ intrans. fare, devenir long, se 
prolonger, s'6tendre : fiti ii»T« ^ Tj 
tfnajn Gen. 26. 8, lorsque les jours se 
prolongeaient pour lui en cet endroit, c- 
&-d. aprfes y avoir s6journ6 longtemps ; 
ttnajn iow Ez. 12. 22, le temps se pro- 
longe (il se passe de longs jours); 
wnriBntt^rn Ez. 31. 5, ses branches 
splendent. 

Biph. 1° trans. Rendre long, pro- 
longer, allonger, persister, retarder : 
tri'Vf^^iHn Is. 54. 2, allonge tes 
cordages ; on' 1 ?*^ ID *WJ Ps. 1 29. 3, ils 
ontcreus^de' longs siUons ; ytoi on^ 
Is. 57. 4, (contre qui) allongez-vous 
la langue , parlez-vous avec orgueil ? 
*P9! ^ "^W * Rois 3. 14, je prolon- 
gerai tesjours. frr6quem. avecow vivre 
longtemps : tp\9*rwy?*yttyTib Deut, 4. 
26, vous n'y Vivrez pas longtemps ; 
iwja 7p"^ro 5^1 Eccl. 7. 15, le m£chant 
persiste (Jans', ou : vit longtemps par 
sa m6chancet6 ; ■«* 1^*$ Is. 48. 9, je 
retarderai ma colfere, j'agirai avec lon- 
ganimity. Sans t)K : ft Tpara* Eccl. 8. 
1 2, et qu'il retarde pour lui (sa colore), 
qu'il est indulgent pour lui. Avec ti$ 
fitre patient : -mfco T^awr^ Job 6. 11, 
pour que je'sois patient. — 2° intrans. 
Eire long, se prolonger (du temps), 
rester longtemps : ana* wy$$ I Rois 
8. 8, les batons dtaient longs ; ^ 
*P9? T *^ Deut. 5. 16, afin que tes 
jours se prolongent(que tu vives long- 
temps); T^arrt? i^n "^nKWa Nomb, 9, 
22, quand la nu6e restait longtemps 
sur le tabernacle. 

T2&, chald. (part. !pT«). Convenir : 
w»3^ Kjb if'w-Ki Esdr. 4. 14, et ilne 
nous convient pas de voir. 

IfiX adj. Long: n^oj ^ Ez. 17, 3, 



Digitized by 



Google 



( un aigle qui a) do longues pennes ; 
tyn TfjsEccl. 7.8;et plus ftfquemment 
o^ ^Exod. 34. 6, patient, clement, 
(ayant) de la longanimity. 

T^ f. ran* adj. Long: KI7 tot* Ur. 
29. 28, lWii sera long ; wro yy& **?$ 
Job 11. 9, sa mesure est plus longue 
que la terre ; raja rronban wn II Sam. 
3. 4, la guerre fut longue. 

T}$ n. pr. d'une ville en Babylonic, 
Gen. 10. 10 ; selon les Targ., Edesse. 

Tl** m. Longueur: wyrji* myb Gen. 
13. 17, dans sa longeuretsa largeur; 
D*ny;TR«Ps.21. 8, longue vie; a^j^kb 
Ps.23. 6, pour de longues anndes, ma 
vie durant; trw "q^K Prov. 25, 15, pa- 
tience, longanimity. 

n3"JK chald., f. Longueur , dur^e : 
tR$*fr r&K trm in Dan. 4. 24, peut- 
6tre la dur^e sera-t-elle accordee & ton 
bonheur. 

ny$ (v. rw*). 

'■ nniSW cbald.; f. (a prosth;, awn 
transp. de i^). Genou : xrbx* W}^T«1 
•jt^j Dan. 5. 6, et ses genoux s'entre- 
choquerent. 

HUfH^ plur , nom patron, de la ville 
de^yj, Esdr. 4. 9. : 

^tf nom patron, de ^ , II Sam. 
15.32. .., 

0^* const. tran. pr. 1° Aram, fils 
de Sem, Gen. lb"! 22. — 2° La Syrie, 
un Syrien; quelquefois laM&opotamie, 
Nomb. 23. 7. Plus g6n6ralement ap- 
petee a^ratm Gen. 24. 10, la Syrie 
entre les deux"fleuves,le Tigre et l'Eu- 
phratc; et wjn'jgi Gen. 25. 20, la 
plaine de la Syrie. — 3° Aram, fils de 
Kemuel, Gen. 22. 21. 

JiDIN m . (plur. const. Hran*). Pa- 
lais (rac. &»n) : ttoj TtaTar* Is. 32. 14, 
car le palais. est abandon^ ; rbsx) 
tvrtoar** Amos 1. 7, il eji d6vorera les 
palais ; ifem rt% fia^I Rois 16* 18, 
forteresse,* citadelle du palais royal. 

VT&Xf' rra^t) adj. adverbial. En 
arameen, en langue arameenne: t^rqi 



p*nyt fcfnas tw Is. 36. 11 , parle done h 
tes serviteurs en aram£cn (chald^en ou 
syrieg). ' , . 

^l** m. (/".rwna, plur. w«). Ara- 
meen, Syrien , JlVsopotamicn : w*n 
ran II Rois 5. 20, ce Syrien; i*wwa 
•mym Gen. 25. 20, Betuel de MSsopo- 
tamie. 

n }&7* n. r,r., fils de Safil, II Sam. 
21.8. ' 

ft* n. pr. m. Gen. 36. 28. 

H** m., nom d'une espfcee d'arbre : 
Tnktttt Is. 44. 14, il plan la un pin ou 
un frGne (?). 

ft** n. pr. m. I Chr. 2. 25. 

roj'Jtf f. Lifcvre, U\. 11. 6, Deut. 
14. 7. 

T^*)** n. pr. d'une riviere et d'une 
valine formant la frontifcre entre Moab 
et le pays des Amorrheens, Nomb. 
21, 13. 

V)*:ti. pr.m. I Chr* 3. 21. 

]r& ou Hjp« n . pr. d'un J6busten 
de qui David acbeta l'aire pour y dres- 
ser un autel et od Salomon fit b&tir le 
temple, I Chr. 21. 15, II Sam. 24. 16. 

n^ ilSam.24.1 8 (chelh. p. mp$). 

jnij et emph. Hin» chald. i°m. 
Terre (hebr. *p«): Ky$!"*9 **&& Dan. 
2.35, et clle remplissait toute la terre. 
±-r 2° Suivi de yq adv. Au-dessous de: 
•jjss ^k Dan. 2. 39, inferieur (t toi. 
1 WPpi /". chald., Partie inferieure,le 
fond : «a» «?D*$ to? «^ Da"« 6. 25, 
ils n'6taient pas encore arrives au fond 
de la fosse. -..,•■•• 

^?"1^ n. pr.\ ville et contr^e dans la 
Syrie, II Rois 18. 34. 

1^DB"JK n. pr. Arpachsad, fils de 
Sem, Gen. 10.22. , , -']',,_- . . 

rW Ai quelquefois m. Terre, conti- 
nent, pays, champ : yyxn r«i Gen. 1. 
1, et la terre; fig. p. les habitants de 
la terre : 'pK^? Wl Gen. 11 .1 , selon 
Tusage de toute la terre ; y^b rf^ Job 
12.8, parle & la terre , c.^-d. ^cequi 
rampesurlateri^e; y^rn^*t3^iWs«^v 



Digitized by 



Google 



46 ma 

Gen. 1. 10, Dieu appela ce qui 6tait 
sec, aride, terre; ym yyg\ wsjp? p$ 
Gen. 47. 13, le pays d'Egypte.et le 
pays de Canaan; -pan airaa Gen. 47. 
6, dans la meilleure partie du pays; 
^na, tpn* mon, ton pays; ma, ta pa- 
trie; fwi r$p Va Joel 1. 2, tous les 
habitants* Au pays* de la Terre-Sainte; 
t)95-i|3«J niwo *ana p$ Gen. 23. 15, 
iin champ, une terre de quatre cents 
sides d'argent. Fig. pour lieu each* : 
vy$ rvtaanfia ^pnjis'j Ps. 189. 15, j'ai ete 
forme dans les profondeurs de la terre, 
c.-&-d. dans le jsein maternel. Plur+ 
rvi:r« Pays, souvent pays strangers 
(opposes k la Palestine) : o$np rvurjawi 
Ps. 107. 2, il les a rSunis (en les de- 
livrant) des pays strangers ; rvis^ttj vfa$ 
II Rois 18. 35, les dieux des pays 
Strangers. 

•MftK .n.' pr.m. I Rois 16. 9. 

NR18 chald.,p. *t«Terre:^Kjr&wt 
Via* vb *#y$\ «*««* J^r. 10. 11, des 
dieux qui n'ont point cree les cieux et 
la terre. 

■HK Maudire (/ill: ^i impir. rr«, 
p/ur. »rrte) : w$ Tp-yjbi Gen. 27. 29, 
qiie chacun de ceux qui te maudissent 
soit maudit; di^T}** Job 3. 8, qui 
maudissent le jour, leur sort, c.-fc-d. 
les malheureux. 

: Niph. passif. fitre maudit. Part. : 
d*wj otni$ rnwja Mai. 3. 9,.vous etes 
maudits par une malediction ; selon 
d'autres, vousetesdetruits (de y$). 

Pi. *n& part, Tjipj Maudire, apporter 
la malediction : ■* wyjs ^ Gen. 5. 29, 
(la terre) que Dieu a maudite ; vw 
&*nwjn Nomb. 5. 22, les eaux qui 
am&nent la malediction. 

Hoph. passif tire maudit: 4ttj -Hgyp 
*«!n Nomb. 22. 6, celui que tu mau- 
diras sera maudit. 

&T& n'. pr. d'une province de l'Ar- 
m6nie, J6r. 51 . 27; la montagne Ararat 
dans cette. province oil s'est reposee 
Farche de No<&, Gen. g. 4. 

*V& nomip^tron., 11 Sim. 33.23; 



ttfftt 
*yy$\ d'Arar ou lo montagnard (pour 

fen** (v. th*) Kal inusite. Pi. \xx 
fiancer : iro^'inK **fa Deut. 20. 7, 
(quelqu'un) qui ait fiance une femme ; 
* T**W Osee 2. 21, 22, je te fiance 
ft, moi. 

Pou. fitre fiance : rtyjk-Si iti* rtyw} 
Exod. 22. 15, une vierge qui n'etait 
point fiancee.Par/. Ny*o Deut. 22. 23. 

ryftVi f. Ex. unique : ratofep t^wPs. 
21. 3, et la parole; selon d'autres : 
le desir, la demande de ses lfevres. 

n. pr. de plusieuirs rois des Perses. 
1° Artaxerxfcs , probablement le faux 
Smerdis, ou Cambyse, Esdr. 4. 7. — 
2° Artaxerxfcs Longue-Main. Sous son 
rfcgne, Esdras ramfcne une colonie juive 
& Jerusalem, Esdr. 7.1. 

byotojt n. pr. m. (que Dieu a lie 
par un serment). I Chr. 4. 16. 

^ntftf n. w. m., Nomb. 26. 31 ; 
nom patron. **nty$ . 

*}% (avec suff. *ns«, co^) f. % quel- 
quefoism. Fen, eclat: oatfaj ^ «A 
Is. 50. 11, marchez k la lumtere de 
votre feu. Mitaph. ff*A$ ti* Job 1. 16, 
feu de Dieu, la foudre; repp tfK-no 
Tiatirra : Nomb. 21. 28, car un feu esj 
sorti* de Hesbon, c.-ft-d. la guerre; 
ate ■*»$ Ez. 28. 14, pierre de feu, c- 
ft-d." des anges ou des . rois ; selon 
d'autres: pierresi brillantes ; hiak:«5$ 
^yrp riw Joel 1. ,19, le.feu (le soleil) 
devore les pftturages du desert; .tiK^ 
rr&ij Nah. 2. 4, par l'eclat de 1'acier 
(v.'rrAi,). . .: :; 

N^ chald. Mfimesignif.: ww mpt 
Dan. 7. 11, au briilement du feu, au 
feu pour etre brdie (v. fitjgl). 

^« II y a, il^st (v. «5;) : T«ai* «5» b« 
VroterA«» II Sam. 14. 19 , il n*y a fr se 
tourner ni k droite ni k gauche ; li^ 
v&j m$ ttJ^' Mich. 6. 10, la maison 
dumechant est-elle encore? ou :• y 
a-t-il encore dans sa maison (un tre- 
sor, etc.)! i- • -; ■ e t ...m.~.x 



Digitized by 



Google 



^5#8 n . pr. m. Asbcl, fils de Ben- 
jamin, Gen. 46. 21 ; nom patron. ^$1$* 
Nomb. 26. 28. 

RtfN n . pr. m . Gen. 36. 26. 

I?3#tf n. w- m - G e J ure )- 1 chr - 
4.21. . : 

^3^« n. pr. Esbaal, His de SaQl, 
I Chr. 8. 33. 

*T#$ m. Ex. unique : d**^ i$fl 
Nomb. 21. 15, le.cours des torrents' 
Selon d'autres : les plaines dans les? 
quelles dgbordent les torrents. 

n^tj /.Revers,basd'unemontagne, 
plaine dans laquelle se pr&ipitent les 
eaux desmontagnes : hibpn mHhJk Deut. 
3. 17, le bas, le pied <Su Pisga ; rfmtn 
rYhtiwyj Jos. 10.40, la plaine et les re* 
vers des niontagnes. 

"rt^tj n. pr. Asdod, une des cinq 
villes principals des Philistins , Jos, 
11. 22 ; ■nMtt'fifnir- w*ri*n*t d'Asdbd, 
N6h. 13.23. ' ' ! 

n ^ f-(A e ^ ou pour mfca/". de 0i«*)i 
const.n$$, quelqiief. absolu ; avec suff. 
•*«}«, sjrwte; except, *|m}« Ps. 128.3; 
plur. d^' const; ■nb} (rfote'Ez. 23. 44). 
l°Femme,femelle,6pouse:n*tt fch^rwti 
Gen. 2. 23, celle*ci sera appetee femme ; 
mg&tta Ps. 58. 9, (comme) Tavorton 
d'une femme; selon d'autres : (comme) 
un avorton (et comme) une taupe ; ^ 
in$o Gen. 7. 28, le male et sa femelle ; 
•kw^ rniGen. 13. l,lui (Abram) et sa 
femme, son Spouse; fig. pour homme 
lftche, mou ; tn^j ^a? Nah. 3. 13, ton 
peuple , tes citoyens ,. sont devenus 
(comme) desfemmes ; aftnig-te:} rroo 
T^ap? Eccl. 7. 28, de to u les les femmes 
je n'en ai point trouy£ une parfaite ; 
tf*t rate L6v. 20. 10,' femme marine ; 
•jn m&$ Prov. 11. 16, femme gracieuse ; 
Wrnt^ Prov. 31. 10„ femme forte, 
pieuse ; &wa rvteProv. 27. 18, femme 
querelleuse ; njra* raft* 1 Rois 7. 14 , 
veuve ; new* txm Jug. 4. 4, prophg- 
tesse. — it tihacune, avec nimj ou tw^ 
Tune, l'jMitrQ : wn»^ mto *h$n Exod. 
3. 22, chacune empruntafc sa voisine; 



WH 



47 



wyir^-itj n$* tviai^ Exod. 26. 17 , 
attaches Tunc ix Tautro ; n^pMwnrrafft') 
J6\\ 9. 19, (enscignez-vous) Wunes 
aux autres des complaintes, 

n #N (const. mat, ptur. consti ■»$$ , 
de «5» feu) ro. Offrande, sacrifice con- 
sume par le feu : nh"0 »yn ntfa L6v. l t 
9 , offrande d'une agrdable odeur ; 
*4 rrc« Exod. 29. 41 , offrande k Hfiteis 
nel ; *j ^ L6v. 2. 3, sacrifices con-* 
surahs par le feu en rhonneur de Dieu 
(d'une offrande non brutee, seulement 
L6v. 24. 9). J 

]W^ m. fori (v. ito*). 
.TWfcJ (p/. dt^st)/:i Pas, d-marche 
(rac. iqj$) : ^k tjb&Ps. 17. 5, tu sou- 
tiens raes pas ; tr^fProv. 15. 14, son 
pas.— 2°Esp£Ce de'cfedret'ng *to* : 1p}*p 
d^wfcrra Ez. 27. 6,'ils ont fait tes ais 
(ou ton gouvernail) d'ivoire enchassd 
dans du bois de cfcdre ; ou, un seul 
mot, ffi^rofctas (v. ; -rt«5^).- . :* ~ 

y\&&i°f. Pas, d^mafc^e :nri? tt^ 
waatj Ps. 17. 4 11, maintenantils en- 
tourent nos pas de'tous les cdUJs; se- 
lon d'autres : ceux qui nous estimaient 
heureux nous assi^gent maintenant (v. 
^k) ; *nwfcj n^n tax Job : 31. m 7, si mon 
pas s , est\d^tourn^ (du chemin). — 
2° n. pr. Assyrie :,nwfe$ p« Is. 7. 18^ 
le pays d'Assur. Nom patron. ^u«$ *%* 
iannq Is. 19^ 23, TAssyrien ' viendra 
enfegypte. . Aprta la destruction de Tern* 
pire d'Assyrie, on designe par ce nom, 
outre les anciennes ' provinces de cet 
empire/ Babylone et quelquefois la 
Perse/" -Vit- - • r - ■ • 

oyah^ n . pr., ' fils do Dedan. Geni 

28.3.,' ' ,';,'.. ,_. ;,;• 

>in^^ (noir) n.pr.m. I Chr. 2. 24* 

W^Ex.' unique i.»wi^J« ftwJir. 
50. 1 5, ses fondements,ses piliers, sont 
renvers6si cheth. Hrbn&% (v. ttW«). •'• 
» '"'Hj¥^ chald. , seulementp/ur. Fonde- 
ment, base : «jwk nn 1 ; Esdr. 5. 16 f U 
posa les fondements. J 



Digitized by 



Google 



48 Wtt 

NOH?N n. pr. Asima, une idole des 
habitants de Hamath, II Rois 17. 30. 

n T#*. (v. m#0- 

ttW^ m. pi. Ex. unique : -np ^tfwt 
t^hn Is 16. 7, les fondements, ou : les 
forts 1 , les braves de Kir-Hareseth (v. 
vtft*). 

ntf^N f. Gateau. Scion d'autres : 
cruche, bouteille : nna trfrti* II Sam. 
6. 19. Plur. ntotfKCaint.2.8, et^K 
dra»Os6e 3. 1, lesgAteaux de raisin 
ou les bouteilles de vin. 

*$** m. Testicule : rpfa »Tto L6v. 
21. 20, qui a les testicules 6cras6s 
(v.irha). 

fettfy m . (p/ur. nfart) et rritap^j). 
Grappe : wax* ifn^«f« *Wyn Gen, 40, 
10,sesgrappesavaientdes raisins mflrs; 
"^bq.tatyg Cant. 1. 14, une grappe de 
raisin de Gypre ; Vavt* ft* Mich. 7.1, 
il n'y a point une seuie grappe (a man- 
ger). 

fe^« n. pr. i°Eschol, allte d'Abra- 
ham, Gen. 14. 13. — 2° La valine 
d'Eschol, Nomb. 13. 23. 

0?^ n.pr. Aschenaz,filsdeGomer, 
souche d'un peuple de l'Asie, Gen. 
10. 3. (Les Juifs modernes d£signent 
par ce nora TAUemagne.) 

ISyttt m. Present : wtg; *cpfa Ps. 
72. 10; ils offriront des presents. 

'$# m. Espfcce d'arbre, tamaris : 
to* «U3 Gen. 21. 33, il planta un 
tamaris ; selon d'autres, collectif: des 
arbres, un bois, I Sam. 22. 6. 

OtfX et 0?te (Jut. tiw;) 1° Se rendre 
coupable , se reconnaltre coupable : 
«wj tthpin rmujfijn Nomb. 5. 6, et cette 
personne se sera rendue coupable ; 
■*i digtj taW« L£v. 5. 19, il s'est rendu 
coupable envers TEternel. La chose 
par laquelle on s'est rendu coupable se 
met aveci et a : rforc rmi ditfao ** L6v. 
8. 5, lorsqu'il se sera rendu coupable 
par Tune de ces choses ; b?3$ dw&j™ 
Os6e 13. 1, il s'est rendu coupable 
en adorant Baal ; rate^-n^K"!? Os6e 



Dttflt 

5. 14,jusqu'fece qu'ils se soient recon- 
nus coupables. 2° fitre puni : ■wbi 
toizjK? prv*$ Ps. 34. 22, les ennemis du 
juste seront punis ; iraao ^^? J^r. 
2. 3, tous ceux qui l'ont d6vor6 seront 
punis. — 3° litre d£vast6 ( v. mti , 
dig;) rw^iitjttt «wft?! Ez. 6. 6, et vos 
autels seront d6vast£s, abandonn6s. 

Niph. w^jTfibBi , «wia| Joel 1. 18, 
les troupeaux de brebis seront aussi 
d£truits. 

Hiph. tf*A« w^tm Ps. 8. 11 , Dieu, 
punis-les, frappe-les. 

0#$ m. 1° Faute, p6ch6: ten* •* 
dtfK rwia J4r. 51 . 8, quoique leur pays 
soit rempli de p6ch£. — 2° Ce qui est 
acquis par un d61it, mal acquis : n^m 
•tofcroj ic^«-r«s Nomb. 5. 7, il rendra 
le montant du d£lit, le prix entier de 
Tobjet mal acquis. — 3° Sacrifice de 
p6ch6 : ■*£ in^-n^ 6«m L6v. 5. 6, il 
offrira & 1 Eternel un sacrifice de p6ch£, 
(different de naan sacrifice d'expiation; 
les p6ch6s pour lesquels on offre un 
w#j, v. L£v. chap. 5. 14-19 ; Nomb. 6.) 

Btt^t adj. Coupable, celui qui doit 
offrir un sacrifice de p6ch6 : trwg^ inw 
sorjj^ Gen. 42. 21 , mais nous sommes 
coupables ; dtiwj II Sam. 14. 13, comme 
un coupable ; TierVw di?$so Esdr. 10, 
19, ceux qui avaient a offrir un sacri- 
fice de p6ch6 (promirent) un b61ier. 

not^K f. I* Inf. du verbedT&t : rroqtoi 
rcjL6v. 8, 26, pour se rendre coupaole 
par elle. — 2° P6ch6, faute, aveu d'une 
faute : rtrtzinfo ?pro •tyhwjtfs Ps.69.6, mes 
p6ch6s ne te sont point caches ; no^ab 
wh* *; II Chr. 28. 13, pour nous faire 
commettre une faute contre Dieu ; d*haj 
Sraitfk L6v. 8. 24, le jour de Faveu de 
sa faute, ou : le jour qu'il offrira le sa- 
crifice de p6ch£. 

O^Dtfg p/ur. m. Ex. unique: trostfKa 
dirngsls. 89.10, (nous errons)dans ies 
tenfebres comme des morts, ou (de dwtJ) 
dans les lieux d^sol^s; selon d'autres: 
(de *p?ti) dans de grasses campagnes , 
ou : parmi les gras, les vivants. 

rryflfte .rTyiD^ ( CO nst. rrpife,pl. 



Digitized by 



Google 



•rvtw}«, de w^). Veille; la nuit *tait 
divisto en trois vcillcs : wh^«J« «fcM> 
Lament. 2. 19, au commencement des 
veilles, premiere veille; n'jbiijKnttfch 
trtfanm Jug. 7. 19, le commencement 
de la veille du milieu ; ^jin mbtJaExod. 
14. 24, veille du matin, la derni&re. 

2^*$ m. Barreaux d'une fengtre, 
treillis : •*$%& •yxq^ n?} Prov. 7. 6, je 
regardais k travers mon treillis. 

PJtf'S ti.pr.de deux villes de la tribu 
de Juda, Jos. 15. 33, 43. 

W$*} n pr. d'une ville de la tribu 
de Juda, Jos. 15. 52. 
f H^tf m. h6br. etchald. Mage, ma- 
gicien ou astrologue; plur. h6br. a^pi^s 
Dan. 1, 20 ; plur. chald. rtytfc 2. 27 ; 
KjwffitDan 4. 4. 

*Wtf A Carquois : nyaja wjn t** 
Job 39. 23, prfes de lui retentit le car- 
quois^. ry;) ; rififet ^ Lament. 3. 13, 
fils du carquois, filches. 

, WftJ chald., n. pr. du chef des eu- 
nuques de Nabuchodonozor, Dan. 1. 3. 

: ^Wty w. lift ^«fyj II Sam. 6. 19; 
tine mesure, ou un morceau, une por- 
tion.; I Chr. 16. 3 (de *&} compter, 
roesurer, ou de ^ briser) Seloh 
d'autres : un morceau de viande rdtie 
(de «h| feu, et ^ taureau). 
[ f^tf m. (plur. rvin*«}«). Fumier 
(rac. rqif): fftft d-n; iwJhs Ps.113.7, 
du fumier il relive le malheureux; 
nb^n *\$6 N6h.2.13, porte du fumier, 
et niw$n ~cn} 3. 13, une des portes de 
Jerusalem. 

1^R#8 n. pr. Ascalon , ville des 
Philistins, Jug. 1 . 18 v v^^ Jos. 13. 3. 
Ascalonite. 

y&t* Marcher, se guider : itfft ™&F\ 
ny* Prov. 9. 6, marchez dans le che- 
min de l'intelligence. 

Pi. trans, etinlrans. l°Guider(dans 
le droit .chemin) (v. ^), diriger, 
conduire, marcher: y-isn ntfg Is. 1. 
17, guidez, ramenez dans' le droit 
chemin l'oppresseur, ou fortifiez l'op- 
primi; *j$ if£* ^l Prov. 23. 19, 



.*wy» 



49 



dirige (bien) ton coeur dans ce chemin ; 
hjrrwj ^fc$« Is. 9. 15, ceux qui con- 
duisent ce peuple. — 2° Estimer heu- 
reux : rvb$ wwa Gen. 30. 13 , les 
femmesm'estimerontheureuse; &*rafr$& 
b*tf Mai. 3. 15, (nous) estimons heu- 
reux les superbes. 

Pou. nw» pass, du Pi. 1° rryafoitt Is. 
9. 15, et ceux (d'entre le peuplV) qui 
sont conduits. — 2 0, pwj^^P3.41.3, 
il sera estimg ou rendu heureux sur la 
terre. 

7$*$ (heureux) n. pr. 1° Aser, fils 
de Jacob et de Zilpa, Gen. 30. 13. La 
tribu de ce nom habitait le nord de la 
Palestine.*^ nompatr., Jug.l. 32. — 
2° Ville prfcs de Sichem, Jos. 17.7. 

T^ jo p ronom re j. sing. e t pi urm 
Qui, que; lesquels, lesquelles; celui 
qui : "rtty-"^ njyj L6v. 25. 30, la 
maison qui est dans la ville ; o^^ui 
rvtya n^^g^Nomb.l3.15,leshommes 
que Moise avait envoy^s ; *«n ■v^o 
Nomb. 22. 6, celui que tu maudiras. 
•rcfoi ft, celui qui; •«$«* de celui qui; 
*n$K i$ ft 1'endroit que, oil ; d^ -h$$ oti ; 
d« n^| d'oA ; tvtf -nto la oft : nft-^ 
rfcrj* d^ Gen.13.3, ft lendroit oti 6tait 
sa tente. ft n^ auquel; wjIk ■nty* les- 
quels; 1a *u$$ dans lequel; uqn? i^t 
duquel, dont; fc ^ qui est & ; se met 
souvent k la place du ggnitif pour 6viter 
un double 6tat construit : ^ K^pit9 
iwtii II Sam. 2. 8, chef de l'armge de 
SatiY; hbtttji -n^ tt*ynfo ^ Cant. 1.1 , 
Gantique des Gantiques de Salomon. 

2° Conj. el adv. Que, afin que, parce 
que, si, et, oft, lorsque, oui, certes : 
•* tf^irri^K w$ wm$ Jos. 2. 10, nous 
avons appris que Dieu s6cha (les eaux) ; 
t£ 2&v) *tife Deut. 4. 40, afin que tu 
sois heureux ; txfetn «J^?^^ I Rois 
15. 13, parce qu'elle fit une idole; 
Kttn; »^j ^^ L6v. 4. 22, si un prince 
p£che; »sftr^^t I s © Os^e 12.9, iniquity 
et crime; rn^i^alD Eccl. 5. 17, ce 
qui est bon et beau ; wn^ ^ p«n 
Nomb. 13. 27, le pays oil tu nous as 
envoyGs ; •« Vip} w^J n^ I Sam. 15. 

4 



Digitized by 



Google 



50 



-itya 



20, ccrtes j'ai oWi k la voix du Seigneur; 
ym yypi txrm *ii$k Deut. 11. 6, 
Iorsque laterre s'entr'ouvrit. 

^aca Oft, l&oft, parce que : Tvran ^$9 
RutlTl.17, oi!i tu mourras; yn» ^$3 
Jug. 5. 27, lit oil il s'est agenouill6; 
in» •« tows Gen. 39.23, parce que Dieu 
^tait^avec lui ; *& i»«a Jonas 1 . 8, 
& cause de qui ? — *rato Comme celui 
qui, 'comme, parce que, Iorsque, si : 
dro^isKTOao Job 29.25, comme celui 
qui console les afflig6s ; *b* nwn ^kd 
Gen. 34. 12, comme vous me ledirez ; 
-»b tan^tt to*» Nomb. 27. 14, parce que 
vous avez 6t6 rebelles k mes ordres ; 
»3? ^«? Exod. 32. 19, lorsqu'il s'ap- 
procha ; •r&bti *i^k? Gen. 43. 14, si je 
dois^tre privdd'enfants. — *n$tb Aceloi 
qui, k ce qui : "irra-b? -rtvb Gen. 43. 
10, k celui qui Stait k la t<He de sa 
maison ; Tjnatnraj ijk ito^ Gen. 27. 8, 
en ce que je t'ordonne. — *tok« De celui 
qui, d'oCi, parce que, que comparatif: 
h^w *ni Esth. 4. H, k Fexception de 
celui (auquel le roi tend le sceptre) ; 
wron ^Kp Exodi 5. H, d'oil vous eh 
trouverez ; ^to n^g; "roaro Is. 43. 4, 
parce que tu es'cher'fc mes yeux; 
•nto?;^ tfjan rrakp *ntf«a sto "pn Eccl. 3. 
22, rien n'est meillcur pour l'homme 
que de se r6jouir de son travail. 

"Kjto m. Bonheur; plur. scul usite, 
const. -n^Bt (lesfclicit6s de); interj., 
heureux celui qui! ija troii ffja ■nute 
Ps. 84, 13, heureux I'fiomme qui met 
sa confiance en toi ! iarfep *?*#* Deut. 
33. 29, que tu es heureux , 6 Israel ! 
rntii* Prov. 14. 21 , il est heureux 
(v. *n&j). 

1#N m. Bonheur: ■ntiKaGen.30.13, 
(L6a dit :) pour mon bonheur (v. ^x). 

n^N^K n . pr. m. I Chr. 28. 2. Le 
m£me, vers. 14, h^nra*;. 

m T B?H , rarement rrn»K (plur< tfntfK 
et mnigtjt) Divinit6 syrienne, appelde 
aussi n^httJs; bois ou arbre consacrd : 
rndKbi taab II Rois 23. 4, k Baal et k 
Aschera, ou : au bois consacre ; orn^fco 
yurcan Deut.. 7. 8, abattez leurs.bois; 



-nit 

M^«to?v, H Chr. 33. 3, il fit des 

Ascheroth , ou : il planta des bocages. 

** J"J?*N chald . m. Muraille : rm Kjn»jn 

rttaibb Esdr. 8. 3, et d achever ce mur. 

tf?te Kal inusite. £WAp. Ex.unique: 
^tttenrrj rwrw Is. 46, 8 , souvenez- 
vous de ceci et prenez courage, soyez 
forts(v. tt^ttte), ou devta soyez hommes. 
Selon d'autres, de tta et rougissez. 

HB^H Femme ; selon quelques-uns 
(une fois), taupe: Ps. 88.9 (v. w»). 

VlNntfN n .pr. ,ville dans la tribu do 
Juda, Jos. 16. 33. 

TPintfN c hald. Rebellion : wnrfc-j 
nja^ y*r& Esdr. 4. IB, et on y excitait 
des rebellions. 

Ti^n.pr.m. I Chr. 4,11.- 

Qntfi* Uv. 0. 29, r\Tpmq**cheth. 
on wk« keri en deux mots, leplomb 
est consum6 par le feu. 

riorrcte et Jiton^w Ville tevitique 
dans la tribu de Juda, Jos. 18. 80, 
21. 14. 

AN chald*, le m6me que ni» h6br. : 
ajn« Dan. 3. 32, les signes, prodiges; 
vrintj 3. 33, ses signes; "pro 0. 28, 
les prodiges. 

J?8 cheth.' Tu, toi (v. nns). 

J?N et AN pr. pers., 2°per$. sing, 
fan. Tu, toi (v. una m.); rarem. tnasc. 
I AN avec makkeph m$ (avec suff. 
■>nk, Tjnx, , ?^n«, ink, nn«, «n«, twnK, 
rarement sank, dnk/^nk, 'rarement 
winij ou wink). — 1° Pron. pers. et 
dimonst. Le, lui, lui-m^me; moi, moi- 
mdme; celui m6me : ui-hfejs; n^ n^^^n 
nkm irto|rrT« J6r. 38* 1 6, par la vie"de 
l'Eternel, celui-1^ m^me qui nous a cr£6 
cette Ame; *« Danspw Agg. 2. 17, et 
vous-m£me vous ne vous tournez pas 
vers moi ; on« ta^in rn ^kEz.34. 2, qui 
se gardent eux-m6mes. — 2° Particule 
qui precede le regime direct. II marque 
Taccusatif , se place devant les subst. 
avec l'article, ou sans article k l'6tat 
construit, ou s'ilsont un suffixe; aussi 
devant les noma propres ; tmsn n^ 



Digitized by 



Google 



T1K 
injjn tuft Gen. 1.4, (Dieu crda) los 
cieux et la terre ; t^jtw* tsanyii Ruth 
2. 15, Booz ordonna* ft, ses serviteurs ; 
roTrn^ $$> Jon. 2. 1, pour engloutir 
Jonas. 

II n$ avec makkeph naj (avec suff. 
■*!?«, Tpw, '1nat, *%**)• Pr&P* Auprfcs, 
prfcs, sur, outre, clans, avec : irwjt tt^ji 
Job 2. 13, ils 6taient assis auprfcs de 
lui ; rriHjnV} "^ I Hois 9. 26, qui est 
prfes d'Eloth ; •*» t\$* t^p 1 ? 1 ? Gen. 
30. 29, (tu sais) ce que tes troupeaux 
sont devenus prfcs de moi, c.-ft-d. entre 
mes mains; ww vfi **&? Ps.67.2, qu'il 
6claire sa face sur nous ; ins y*ff>tr\ 
I Rois 9. 28, il briile de l'encens sur 
lui (l'autel) ; wjTiayb^ n$ Exod. 1.14, 
outre tousleurstravaux; nwfpan-fcj n$ 
r^wj I Sam. 7. 16, (il jugea Israel) 
dans tous ses end roils; wignwttjfl Gen. 
34. 10, vous demeurerez avec nous; 
wynij rtsh rwi Gen. 37. 2, il gardait 
les troupeaux avec ses frfcres; DyA^jrrr^ 
Gen. 5. 24, (Henoch marchait) avec 
Dieu, selon Dieu. — n$g De, de chez, 
de la part de : •* r^ Jos. 11. 20 , de 
Dieu ; inara Gen. 8. 8, d'auprfcs de lui ; 
^«P. ^ «^« Exod. 29. 28, de la part 
des Israelites; "N?n*T«j ^n&qpf Exod. 9. 
29, quand je serai sorti de la ville. 

III ri£ (avec suff. 1n&; plur. din$ 
et dnna) m. Pioche, faux ou hoyau, 
8oc: "iPK-njjiISam.lS. 20, etsa pioche; 
pwb tania-jfj vrva) Is. 2. 4, et ils for- 
geront de leurs 6p6es des pioches, des 
faux ou des socs. 

^31?$ (avec Baal) n. pr. Ethbaal, 
roi de Sidon, I Rois 16. 31. 

nriK et **£*? (plur, un$ , fut. mt& , 
^?«3i WS3» et apoc. rw*, plur. wjk;, 
imper. tok). Venir, arriver, survenir, 
s'en aller, T passer; r6g. indir. aveci et 
T9 : jjb w« J6r.3.22, nous venons ft toi; 
nnwn'Tp'wMich. 4. 8* elle viendra ft toi; 
1WKJ5 sq^jj Is. 41 . 8, ils approchent ot 
ils arrivent; ^t^^ t ^y^ m m Job 3; 28, 
ce que j'ai craint tn'est survenu , m'est 
arm*; w«g t$tja trirci Job 16. 22, le 
petit nofii&re deroea ann£es s'en va, 



paspo. Part. rt*hS» les choses qui arri- 
vent, Tavenir : •wit*!} t^rkn Is. 48. H , 
ils me demandent les choses futures. 

Hiph. nrn p. hnan Apportcr : vrq wn 
Is. 21 . 14, apportez de l'eau. 

™?N chald. Venir: ttjar*! ^? Dan. 7. 
22, jusqu'ft ce que vienne. Inf. wro. 

A ph. wn, inf. iwy? Apporter, 
amener : "^rnrib *™?7* ^ Dan. 8. 13, 
il ordonna d'araenerSadrach. Passif 
■»rv*rj £tre apportS, amen6. 3* pers. sing, 
fim. rrn^rji p/ur. iwn : vqbq wp w**n 
Dan. 3. 13, ils furent amends devaht 
le roi. 

ring pron. pers. m. Toi , fim. na; 
quelquefois de toi , ft toi (quelquefois 
rit$ cheth.) : nna-o| tffrvH a^ian *jA* 
I Rois 21.19, leschiensWcherontaussi 
ton sang ; nr«p)K &i*fi ^WT^i Prov. 
22. 19, je te le ferai savoir ft toi aussi. 

fln$ f. Anesse : "bh^ ^ Gen.49.il* 
le fils, le petit de son Anesse; pi. rvbn^ 
Gen. 12.16. 

pPiB chald. m. et f. Fournaise : 
^nx-Klai ntfyji Dan. 3. 6, il sera jet6 
dans une fournaise. 

p^tf Ez. 41. 18, cA«(A. p. prqi 
Colonne. 
^^ p. tn«i Toi, fern, sept fois cAe/A. 

'W n. pr. m. 1° II Sam. 18. 19.— 
2° II Sam. 23. 29. 

P^S m. Colonne, portique : dT?^W 
a*o& Ez.41.16, et les colonnes autour. 

DJ?S pron. pers. i'pers. plur. masc. 
Vous. 

Dptt n. pr. d'une ville k la fronttere 
de FEgypte, Nomb. 38. 6; de Id le de- 
sert d'Etham, 83.8. 

bteip^ et ^ Dr ?$, une fois biw^ 
(v. Vten) ado. Hier, temps pass^ : G'to 
i-iian^ ^s. 90. 4, comme la journ^e 
dliier; wjtoij tawjjjp *?pap:? Is. 30.33, 
car Topht6 est prtpar6 depuis long- 
temps (v. wjto^i) ; OttSp 1 ; srtob -nj? Jwarnj 1 ; 
Mich. 2. 8, depuis longtemps mon 
peuple se l^ve, se r£ volte, comme un 
ennemi ; selon d'autres , compost de 



Digitized by 



Google 



iwwjcontremon peuple il se lfcve,£tc 
(v. d*p Pi.). 

?n* p. i^. 

1$N pron. pers. %*pers. pl.f. Vous ? 

HJHK et H3PIK Vous, p. inn Gen. 
31.6, Ez. 13.20. 

njnw /*.Don,priximpur: ^irranrona 
Os6e 2.14, ils m*appartiennent comme 
un don (v. 13^). 

^HN (mon present) n. pr. m. I Chr, 
6. 26. 

13HN et 13*?** (avec suff. •sans*) Don , 
prix do prostitution (de "gn, rac. nan, 



k prosth.) : •&$ tb$> Ez. 16. 31, pour 
estimer le salaire (v. tftg); noit tjp^ 
Deut. 23. 19, salaire de* prostitute, 
fig. prixdettdotetrie; ^na-ta-jMich. 
1.7, et tous ses dons de prostitution , 
d'idolatrie; m$t}$ naw-j Is. 23.17, elle 
retournera & ses richesses impures. 

^0** m. chald. Lieu, endroit: •«! *tn^ 
Esdr. 6. 3, lieu oil (v. Tron). 

D n in« (lieux) n. pr. ro. d'une ville 
dans la Palestine: d^nt^n Tft-jNomb. 
21. 1, chemin vers AtharinT, ou le 
chemin des explorateurs, p. d'ninn. 



3 Beth rra, de rro maison. Deuxifcme 
lettre de Talphabet; son nom derive de 
sa forme. Comme chiffre a signifie 2 ; 
a 2,000. Gette lettre se permutte avec 
les lettres a, a. Exemple: *wa p. ^ 
rdpandre; ao-ia p. aoTngras (v. n et a). 

3 (avec suff. *a; *ja rarement naa, 
f. -ria, ia, rcj, ua, oaa, -jaa, dra, t^, ^a) 
prepos. 1* Dans : ^nbinii wa Is. 56. 5, 
dans ma maison et dans (l'enceinte de) 
mes murailles; wrtn rras Jug. 10. 8, 
dans cette anuSe; rroforpj Gen. 1.1, 
(dans le) au commencement. Entre, 
parmi: D*yift$ Lament. 1. 3, entre les 
nations ; d-nrapa II Sam. 15. 31, parmi 
les conjures. En : dtfro^ en paix. Sur : 
iawa Is. 66. 20, sur des chevaux. 
Par, (Taprfcs, selon, & la manifcre de : 
pwaGen.21. 12, par Isaac; d^Ptthra^ 
Ps.' 1. 1, dans, ou d'apr&s le cdnseil 
des m6chants; ijK^Ka Job 34. 36, k 
la manures des hommes iniques. 

2° Prfcs, auprfcs, k : y)?a I Sam. 29, 1 , 
prfcs dela source; tms^ Prov. 30. 19, 
au ciel; tirrrm «hh I Chr. 27. 1, nj^ 
njtia L6v. 25. 53, chaquemois, chaque 
ann6e, litl6r. Tannde prfcs de Fannie. 
Avec: naa Ps. 29. 4, avec force ; Ttyrty 
Exod. 12., 11, avec hate; nxrbaa Is. 
9. 11, avec, malgr6 tout cela.frar, 



pour, de, contre: arja Lament. 2. 19, 
par la famine ; ti$aa ti$ Deut. 19. 21, 
vie pour vie ; ^tfr'tib d^^L^v. 22.4, 
il ne mangera pas des choses saintes ; 
tea tij Gen. 16. 12, sa main sera con tre 
tous. A cause de, au sujet de : rroans 
Gen. 18.28, k cause de ces cinq; b?aa 
■ri«l Deut. 4. 3, au sujet deBaal Pcor! 
Aprfcs : d^nsaiDa Nomb. 28. 26, aprfcs 
vos (sept) semaines ; ^ i*«} Exod. 6. 
3, comme Dieu puissant, ou sous (mon 
nom de) Dieu puissant. Quelquefois aj 
est superflu : d^oa avant que (v. d'jo) ; 
*v^n -p^a Is. 44, 4, parmi les herbe^s. 
a ajoutd k Hnfinitif se traduit par: 
en, lorsque, aprfcs que, bien que, parce 
que, k cause de. 

? chald., comme a h6breu, 

^9? /*. Entree : rw^? nm maph hm 
Ez. 8. 5, cette idole de la jalousie 
£tait k Tenure (rac. ata). 

^N? chald. adj. M6cham, criminel : 
Kgvjuqt mri? *r*g> Esdr. 4. 12, (ils 
reconstruisent) cette ville rebelle et 
criminelle (v. ttfc^). 

™2 Kal inusitd (v. T*a, -na). 
Pi. *m Graver distincteraent, expli- 
quer : ninih-i? ^a>i Hab. 2. 2, marque 
(le) distinctement sur les tablcttes; 



Digitized by 



Google 



■ma 

nk*n rTj-iWT^J -wffl Deut. 1 .8, il cxpliqua 
cetle loi. 

"V? f. (plur. rvrw^, constr. n-hna). 
Puits, fosse : rwn *warm* *prm Gen. 
21 . 30, j'ai creus6 ce puits ; nm3 ^ 
Ps. 85. 24, fosse de destruction. 

'"Wa (puits) n. pr. 1° d'une station 
dans le ddsert, Nomb. 21. 16. — 
2° D'une ville en Palestine, Jug. 9. 21. 

D Y$* "^ (puits des puissants)n. pr. 
d'une ville dans le pays de Moab, Is. 
18. 8. 

n N # "l y? 1H3 (puits du vivant qui a 
vu [Dieu]) Nom donn6 au puits prfcs 
duquel un ange est apparu & Agar, 
Gen. 16. 13, 14. 

M# "Wtt (puits du serment) n. pr., 
ville de la tribu de Simeon, & rextrS- 
mite m&ridionale de la Palestine, Gen. 
21. 31, Jos. 19.2. 

*W (puits) n. pr. m. IChr. 7. 37. 

*!**? (puits) n. pr. m. I Chr. 8. 6. 

pi" 1 **? (puits) n. pr., ville dans la 
tribu de Benjamin, Jos. 18. 28; waa 
H Sam. 4. 2, et ^ha I Chr. 11. 39 J 
de Beeroth. 

?RXT3? ril-1^3 (puits desfilsde Jaa- 
kan) n. pr. d'une station dans le de- 
sert, Deut. 10. 6, et ujy* *aa Nomb. 
33. 31. 

•Kfa Giterne : rrhaa drft 2srb J6r. 2. 
13, pour se creuser des citernes ; et 
plusieurs fois chethib, pour "ria. 

*!**? n. pr. m. 1° Gen. 26. 34. — 
2° Pfere du proph&te Hos6a, Os6e 1.1. 

^| (Jul. tian*) Sentir mauvais, se 
corrompre : *&p «ton* Exod. 7.18, et 
le fleuve rlpanara une mauvaise odeur ; 
vfen*! Exod. 16. 20, (et la marine) se 
corrompit. 

Niph.i mitaph. Se mettre en mau- 
vaise odeur, so faire hair, se rend re 
odieux : tttnt^oa ta^fcr* uten? I Sam. 
13. 4, Israel s^taitfait hair paries 
Philistins; ^pa«-r« intixaa II Sam. 16. 
21, tu t'es rendu odieux & ton pfcre 
(ou: tu as deshonorg ton pfere). 



^33 53 

Wph. 1° trans. GAter l'odcur, fairo 
sentir mauvais, rendre odieux : 13*0} 
iffi* 1 T$$ «T^? ti"^ tyyf Eccl. 10. 1 1 
quelques mouches mortes g A tent la 
bonne odeur de 1'huile du parfumeur 
et la font fermenter ; m^sa •wg'^orfc 
pan Gen. 34. 30, en me rendant odieux 
& i'habitantdu pays. — %°intrans. Sen- 
tir mauvais, se corrompre, dire haF, 
odieux: tthaan t&) Exod. 16. 24, (la 
manne) ne se corrompit point ; nfcon 
ia?} tf*an I Sam. 27. 12, il sera hai 
par son peuple. 

Bithp. Se rendre odieux : wfootjn 
wj-o* IChr. 19. 6, ils s'dtaient rendus 
odieux & David. 

tftf? chald. fttre mauvais, affliger, 
chagriner: w'i* tiaa ants Dan. 6. 18, 
cela le chagrina vivement. 

tfN? in. Mauvaise odeur, infection, 
Amos 4. 10; avec suff. : -taton niyj 
Joel 2. 20, sa mauvaise odeur se r£- 
pandra. 

n^N3 f. La mauvaise herbe, Tivraie, 
Job 31. 40. 

D % tffcO plur. Mauvais raisins, 1am- 
bruches : D^Ka tow Is. 8. 2, il a pro- 
duit des lambruches. 

^O^l plus g6n6ralemen t ^na chald., 
prip. Aprfcs : wi TOc&Dan. 7. 6, aprfcs 
cela. 

* 22 emph. NDJ chald. Porte, puis 
tribunal ; en h6br. *&$ : «aa *\ wb* 
Rituel, et auxjugesdu tribunal. 

H3| f. Prunelle : "b^? naa^i Zach. 2. 
12, k la prunelle de son ceil (comme 

*33 n.pr.m. Esdr. 2. 11. 

??| (confusion, v. Gen. 11. 10) 
n. pr. Babel, Baby lone , la capitale de 
la Babylonie, Gen. 10. 10; la Baby- 
lonie, Ps. 137. 1. Sous Tempire des 
Perses, le titre de roi de Babylone est 
souvent donn6 aux rois des Perses, 
Esdr. 8. 13,N6h. 13. 6. 

v?3 chald. Babylonien ; plur. a?baa 
Esdr. 4. 9. 



Digitized by 



Google 



54 



JD 



33 m. Nourriture : wyiib aab sparw 
Ez. 25. 7, chethib, je te donnerai en 
pftture aux nations. (/Ten tab en pil- 
lage, v. anna.) 

^3| (/lil. *to;, une fois wl) Trom- 
per, trahir; 6tre infid&le, perfide. Se 
construit avec a , quelquefois sans re- 
gime, rarement avec le regime direct 
et avecp? : aa-ba^aExod. 21. 8, l'ayant 
trahie , abandonee ; ma m% wi ba 
Lament. 1 . 2, tous ceux qui l'aimaient 
lui sont devenus infideles; msn maa 
nrro l6r. 3, 20, (comme) une femme 
qui trahit son araant ; bn3~raa viaa *m 
Job 6. 15, mes freres sont devenus 
traltres, se sont 61oign6s de moi comme 
un torrent; anina rwr; mjia J6r. 3. 8, 
Juda, sa soeur perfide; nana irian Is. 
21. 2, le perfide trahit, ou: Toppres- 
seur exerce sa violence ; lyia "nw Hab. 

2. 5, le vin, Thomme pris de vin et 
perfide, ou : qui agit avec violence. 

"1J? m. (une fois fern. ; plur. d^-iia , 
une fois rtfu^, const. *«$). 1° v£te- 
ment, couverture : tfTJrvuaExod. 28. 2, 
des v6temcnts saints (pontificaux); 
naa towiNomb. 4. 6, ils Gtendront une 
couverture ; tpn^aa-ba Ps. 45. 9, tous 
tes vGtements. 

2° Perfidie , infid61it6 , trahison : 
*ua *!&-ba *bti J^r. 12. 1, (pourquoi) 
ceux qui' commettent des trahisons 
vivent-ils en paix? «nja a^aia -ij^ Is. 
24. 16, et les perfides font la trahison, 
mettent le comble & la trahison, k la 
perfidie. 

tthJS j)j. /". Ex. unique : ntwa ^jk 
Soph. 3. 4, des hommes de trahison, 
des hommes perfides. 

n*Ti^? adj. f. : rrwr; wyinK rrma J6r. 

3. 7, 10, Juda, sa soeur perfide. 
^3 n. pr. m. Esdr, 2. 2. 
^??? />rrf/). A cause de (v. bbj). 
N™2 n . pr. m.Esth. 1. 10." 
10J? n . pr. Esth. 2. 21 : ajraa 6. 2. 

I "13 m. Partie : rnm naa *ia Exod. 
30. 34, il sera d'une partie comme de 
l'autrc, tout sera dc m£mc poids, en 



portions Agales (rac. Tia). Avec i, 
^badv. A part, seulement ; rrirmtia 
nab trinytfa Zach. 12. 12, chaque fa- 
mine & part; *|*«J ^rptj sft-^b Is. 26. 
13, nous nous souvenons seulement de 
toi, de ton nom. Avec suff. i^ab, spiab 
moi, toi, seul : •'•nab lautNomb. 11. 14, 
moi seul ; ^ab — nw* Exod. 18. 14, toi 
seul ; -tab ap*j Gen .32. 25, Jacob seul. 
Suivi de "p pr&p. Sans, outre : tpg? nab 
Exod. 12. 37, sans les enfants; T?b 
b?*TV9 Nomb. 29. 39, outre les of- 
francles de vos voeux ; une fois avec b* : 
a^nrrba-b? *qb Esdr. 1. 6, outre tout 
ce qu'ils offrirent volontairement. labia 
M6me signif. : apypja ^ naba Gen. 4&. 
26, sans les femmes des fils de Jacob. 

II "13 m. Lin blanc : ^-roap Exod. 
28. 42, des calegons de hn blanc; 
plur. ffrtia vehement de lin : wa «feab 
Dan. 10. 5, v£tu de lin. 

III ^3 {plur. seul usit6 ) BAtons , 
fortes branches de l'arbre, membres 
du corps : a^au} *x* •*£ Exod. 25. 13, 
des b&tons de bois d'acacia ; &*na toni 
Ez.17. 6, elle (la vignc)produisit, porta 
de fortes branches ; "his •*« ba&b Job 
18. 13, il d£vorera les membres de son 
corps; selon d'autres, ses enfants; ^ 
rwun biawj Job 17. 16, ses membres 
descendrontdanslatombe, ou:(les es- 
p^rances)descendront(^apr^p. p. ^, 
v. •*?) dans la tombe,v. Via^ ; T-ja mian 
Os6e 11.6, elle d^truira ses branches, 
c.-&-d. les villages ; selon d'autres : ses 
h6ros, princes. 

IV "13 (p/un Q^a seul usit6) Men- 
songes,vanteries, devins, detfja: ysn& 
wa Is. 16. 6, sesmensonges sontvains, 
insens6s; selon d'autres: Tinjusticede 
ses princes, de ses h6ros ; wa fryvg-vb 
Job 41 . 4, je ne me tairai pas sur ses 
vanteries, ou : sur la puissance de ses 
membres (du leviathan) ; a^rrbfij a*jn 
J6r. 50. 3t>, guerre contre les (devins) 
menteurs ; Q^a nirit. *■*« Is. 44. 23, 
rendant vains les signes des devins 
trompeurs. 

^H Inventer : dHTia m* ?jaba N6h. 



Digitized by 



Google 



T13. 
6.8,tu le8 inventes de ton coeur; -nito 
•iaia? K^a I Rois 12, 33, (lo mois) qu T il 
avait invents, choisi & sa fantaisie. 

^1? (usite seulement au part. Tria). 
fitre seul, isol6 : aj-V? XT* ^*» Ps. 
102. 8, comme un oiseau qui est seul 
sur un toil ; -wma Yria •pfct'j Is. 14. 31, 
nul ne restera \ l^cart au' temps d6- 
sign6, ou : entre ses troupes (v. wra). 

T]| adj. Seul, isoW, solitaire, desert : 
wj£ *ra -* Deut. 32. 12, Tfiternel seul 
le conduira; atthYiaL6v. 13. 46, il 
demeurera seul, & l'6cart ; t$ rryeca to 
Is. 27. 10, la ville forte est dtae'rte; 
vr& i»W Mich. 7. 14 , demeurant 
isol£, seul. 

"Ha n.pr. m. Gen. 36. 35. 

•TJS n* pr. m. Esdr. 10. 35. 

^? m. fitain, Nomb. 31 . 22 ; plur. 
Sp-FJT** tryqifi Is. 1. 25, j'dterai tout 
ton 6tain (m£16 aux m6taux prgcieux); 
Vn^h fafij Zach. 4. 10, pierre detain, 
le niveau (v. "jan). 

^3? Kal inusit6. Niph. l°Se sparer, 
s'61oigner; avec "p? • T^W ' n SS *TV?1 
Esdr; 10. 11 , s6parez-vous des peuples 
du pays ; rwn rtwn 7pm? A^an Nomb. 
16. 21, 61oignez-vous de cette assem- 
ble. Avec i«, s'tioigner pour aller 
vers : *ryr±i$ (ta I Chr. 12. 8, ils se 
retirfcrent pour se rendre auprfcs de 
David. — 2° fitre s6par6 , distingu6, 
choisi, sans regime et aveci : «w Awj 
•jrtDhEsdr. 10. 16, le pontife Esra (el 
des chefs de famille) furent choisis ; 
frwViavj I Chr. 23. 13, Aaron fut 
choisi. Avec it? en mauvaise part, Stre 
exclu : nViwi bn^na iw avrjEsdr. 10. 8, 
il sera exclu, chass^de l'assembtee de 
ceux qui revenaieut de la captivity. 

Hiph. 1° SGparer, faire une separa- 
tion, arracher;oab ro^an nV*iamExod. 
26. 33, le voile vous sgparera (le saint 
du saint des saints) ; &■* -pa Vwraa wi 
o^oi Gen 5 1; 6, qu'il serve de separa- 
tion entre les eaux et les eaux ; Vw *6 
I>6v. 1.17* il ne l'arrachera pas(raile). 



ona 



55 



— 2° Savoir distingucr, discerner : 
^ron y*& araan f% V«tanV L6v. 11 . 47, 
pour savoir distinguer entre ce qui est 
impur et ce qui est pur ; Dab n$*an-^$* 
L6v. 20. 25, que je vous ai fait dis- 
cerner (comme Giant impur). — 3° S6- 
parer, choisir; ou, en mauvaise part, 
exclure, avec ya , i$* : -p? Dar« >^hj 
fiw L6v. 20. 26, je vous ai si&par^s 
des autres peuples (pour 6tre & moi); 
•*in Bati-r* •* VwrartDeut. 10. 8, TEter- 
nel a choisi "la tribu de L6vi; Vnn 
ia? b?s ij "oV«pj; Is. 56. 3, TEternel 
m'exclut de son peuple. 

'I? m. Morceau, bout : •jaHn} Amos 
3. 12, le bout de l'oreille. 

H?"121 in. Selon les uns, nom d une 
perleou d'une pierre pr6cieuse(v. Gen. 
2. 12, oil il est mentionn6 entre Tor et 
l'onyx); selon les autres, bdellium 
(v. Nomb. It. 7, oil la manne lui est 
compare pour la couleur). 

HI? n. pr. 1° Bedan, un des juges, 
nomm6 seulement I Sam. 12. 11; on 
l'explique comme 1-rT? descendant de 
Dan, le juge Samson (v. Jug. 13). — 
2° I Chr. 7. 17. 

p1| R^parer un Edifice : p?nii pSai 
rvzn II Chr. 34. 10, pour Sparer et 
consolider le temple. (Dans laMischna, 
examiner, inspecter.) 

Pll m. Ce qui a besoin de repara- 
tion, fissure, crevasse : p'j^-r^pjn'jdrn 
tr^an II Rois 12. 6, et ils r^pareront les 
ruines de la maison ; d'un vaisseau, 
Ez. 27.9, 27. 

^I?7? (Thomme qui perce) n. pr.. 
Bedkar, capitaine des gardes du roi 
Jehu, II Rois. 9. 25. 

"H? chald. (h6br. ita, ^to) Pa. : nga* 
inaaK Dan. 4.1 1 , etr^pandez-enles fruits. 

<rta m. Le vide (toujours avec «Tin) : 
viai mh nipft pwyj Gen. 1. 2, la terre 
6tait informe et vide, nue ; vn^aH Is. 
34. 11, le niveau du vide (pour la 
rendre vide, la d6truire). 

fc«?3 m. Porphyre ou marbre rouge/. 
Esth. 1. 6- 



Digitized by 



Google 



»« vo: 

l^tf? chald. Promptitude, hate : 
ditirv* *Wna Atqt Esdr. 4. 23 , ils 
allfcrent k la hate a Jerusalem. 

"i?! od;. Clair, brillant : awi wia 
tPptroa Job 37. 21 , il brille derrifcre 
les nuages(v. -ira). 

^H| jfa/ inusite. Afyfc. 1° Eire ef- 
fraye, epouvante f trouble ; trembler : 
nto: brar** jnni I Sam. 28. 21, elle 
vit qu'il etait extremeraent effraye ; 
inarn iftj sun Job 4. 5, le malheur t'a 
touche et tu es dans le trouble; •n^ 
^Wr^iroEz.7. 27, ctles mains 
du peuple trembleront. —2° Se hater, 
etre prompt, arriver soudainemeut': 
T!? *3 «h* yini iira Prov.28, 22, Thomme 
cnvieux a hate d'acquerir de la fortune ; 
•jjbn •p»» itt?n-^ Eccl. 8. 3, ne sois 
pas prompt k te retirer devant lui, ne 
le quitte pas avec precipitation ; nia ^ 
rt^p ninaj-^t Soph. 1. 18, car if fera 
une extermination soudaine. 

Pi. 1° Effrayer, troubler : ^tto *ft>jn 
ftixn^ Job 22. 10, et une frayeurVou- 
daine te troublera ; airpn Sjtrooai Ps. 
83. 16, tu les effrayes par ta tempAte. 
— 2° Se hater, agir avec precipitation, 
avec h et b? : *b tvrb — irn-vj Esth. 2. 9, 
il se nata de lui donner; ^pB-te iron-ij$ 
Eccl. 5. 1 , ne laisse pas ta bouche 
etre prompte (k parler). 

Pou. pass, fitre prompt, etrepresse. 
Part.: vbrpa iwr Esth. 8. 14, ils sor- 
tirent presses, avec precipitation ; nim 
rtn'aa Prov. 20. 21, un bien acquis 
promptement, trop prtcipitamment. 

Biph. 1° "oWon -«ngn Job 23. 16, 
le Tout-Puissant m'epouvante. — 2° Se 
hAter: Tqtrnti arart nbrovj Esth. 6. 14, 
ils se hatferent d'amener Haman. — 
3° Chasser promptement : trara nmWn*i 
II Ghr. 26. 20, ils le chassfcrent promp- 
tement de cet endroit. 

^D? chald. Pa. Effrayer: ^an •mm 
•wiro'; Dan.4.2, etlesfantdmes,visions 
de ma tete, m'epouvantferent. Ithpa. 
passif. Etre effraye: inanp aortg Dan. 
5. 9, il fut extramement effraye. 
Ithpe. inf. rftnyjri, employe com me 



substantia precipitation : isbh nit^wt} 
W&.Dan. 2. 25, il fit entrer Daniel 
avec precipitation (v. *Wis). 

n?n| /".Terreur, destruction r^Bwrj 
r*r$ tD«A* Lev. 26. 16, j'enverrai sur 
yous la terreur ; rfcna£ rip &Vj Is; 65. 23, 
ils n'engendreront* point pour la de- 
struction ; r&rxq* wyb^Ps.78.33,(il fit 
passer) leurs annees dans les terreurs, 
ou: avec rapidite ; plur. nftr$ Jer.15. 8. 

n 9?? f- (const, nmj, avec suff. 
?jinrra ). Bate, nom gener. de tous les 
quadruples; principalement gros b&- 
tail, animal domestique : totf;} mra^ 
•pK-'ftwj Gen. 1. 24, les animate do-' 
mestiques, les reptiles et les bates sau- 
vages ; ue^-byi ujfle Nomb. 32. 26, 
nos troupeaux (demenu betail) et tout 
notre gros betail. Dans la poesie, bate 
sauvage : te$-rA$* wtaryryi. Deut. 32. 
24, j'exciterai contre eux la. dent des 
animaux sau vages ; et plus generalemenf 
dans ce sens avec pytfj, T?^» » tfly j , •*£ 
animaux dela terre/des champs, de 
laforat. * , 

Job 40. 15, voici te Behemoth que j'ai 
cree, un grand animal (elephant ou 
rhinoceros). 

]?3 fn M avec *n pouce, avec ij'n or- 
teil, Exod. 29. 20; plur. rvbha Jug. 
1.6,7. 

ftfc) (pouce) n. pr. Bohan, fils de 
Ruben ; d'aprfcs lui, ynb inij Jos. 15. 6 f 
nom d'un endroit. 

prta m. Ex. unique : wn pna Lev. 
13. 39, c'est une eruption de taches 
blanches sur la peau (raais qui n'est 
pas la lapre). 

^HJ f. (plur. nf^). Tache sur la 
peau : rbzb rHr# L6v. 1 3. 38, des taches 
blanches. 

H13 (pr&t. «^, n& f. r*$ et tm 
tu es venue ; ua p. vx$ I Sam. 25. 
8 ; inf. «a, «ia avec suff. t;wi et ^ka, 1 
/ut. Kin;, m;i Deut. 33. 1(3, nrwinn 
elle viendra). — 1° Entrer, oppose k 
tun; seconstruitavec a, J«$, i, n local: 



Digitized by 



Google 



rianrr** tvta* Gen. 6. 18, tu enlrcrfts 
dans l'arche ; Ka )n«a wa; aacra *ynp 
row IIRoisl3. 20, des bandesde Moa- 
bites entr&rent dans le pays & l'entrSe 
de l'ann6e ; selon d'autres, pour m en 
cette ann6e ; avcc Voce. : rnarc} «ta Ps. 
400. 4, entrez dans ses portes ; to ib^ 
•htr-W} Gen. 23. 18, en presence de 
tous ceux qui 6taient entr£s dans les 
portes desaville;rwsn ■*$ II Rois 11.9,- 
ceux qui entreut en semaine (en fono 
tion pendant une semaine); rraKiaaia 
cohabiter, gpouser : iriatKia Gen. 3d. 3, 
cohabite avec elle; quelquefoisaveci?: 
trby ib; iroa*; Deut. 25. 5, son beau- 
frfcre l'gpousera; du soleil, seconcher: 
rwn town w Gen. 15. 17, le soleil se 
couchait ; avec wiaa ta enlrer auprfcs 
de ses pfcres, mounr : tjninariK aian wwi 
Gen. 15. 15, toi, tu mourras (en paix); 
nbV$ *$-«&* a^n igiz}« 1 Rois 10. 14, 
le poids de Tor qui arriva, rentra a Sa- 
lomon ; avec a p£n6trer, se mdler, Stre 
admis : rvn -na 6bni Ez. 2. 2 , Tesprit 
pen^tra en moi ; hfath d^ias tfia-'Fiiab 
Jos. 23. 7, pour ne point td m61er parmi 
ces nations ; * bnpa "ft *b;-a& Deut. 
23. 3, il ne sera point admis dans 
l'assembtee de Dieu ; «ai tun sortir et 
entrer; mani&re d'agir, de se conduire : 
rwraa n?« sjna* ^nnat *r?} ^ I Sam. 
29. 6, ta conduite dans le camp me 
plait ; avec tawj •»»!? sortir et entrer do- 
vant le peuple,* 6tre k sa t£te, le dinger, 
le gouverner : &rp»i «ai aqrh awrr^s 
I Sam. 18. 16, car il marcbait & leur 
t6te; sans pr6p. : tcb) tvqb *ri* te%raft 
Deut. 31. 2, je ne puis plus (vous) di- 
nger; D-wa Mg Gen. 24. 1, (Abraham) 
6tait avanc6 en jours ; bb«J«j Mia entrer 
en jugement. 

2* Venir, arriver (oppose & •jjVj s'en 
aller), survenir, surprendre , assaillir,* 
s'accomplir, absolet avecix, i?, b,*t? a, 
ou Tacc.: "hatya tea Exod. 42. i4, cela 
est venu (au travail) pour son prix, 
c.-&-d. {on n » en es t pas responsable) 
parce qu'on en a pay6 le prix, la loca- 
tion; ,«a ato-wHb? (p. toaa) I Sam. 
25. 8, nous sommes venus en un jour 



*M3 if 

de joie ; hm ift ^iain-^Ps. 36. 12, 
que le pied de 1'homme orgueilleux ne 
vienne pas jusqu'fc moi; oiTngjfg •o»i 
rata drnrd^rro* Is. 66. 18, quant a moi,' 
leurs oeuvres et leurs pehs6es sont ve- 
nues (jusqu'ft moi) ; selon d'autres : rw^ 
ests6par6, je (connais) leurs oeuvres et 
leurs pens^es; il est venu(le (emps),etc. ; 
«orj«^ tw-ia Ps. 44. 18, tout cela nous 
est survenu ; wpa 1 ; Triti w&ws Job 15. 
21 , au sein de la paix (il craint que) 
le dgvasiateur ne Tassaillisse ; on^ 
raia jjnionn Job 22. 21, par eux le 
bonheur to visitera ; wtaro rvixn tq% 
Deut. 13. 2, lors mdme cjue le signe et 
le prodige s'accompliraient ; ta^n w 
mja rnxpj Prov. 13. 12, un d£sir qui 
s'accomplit est un arbre de vie ; ton 
d^jd Is. 41. 25, il marchera sur, ii 
foulera aux pieds les princes ; &$$ Mia 
venir avec son nom, c.-&-d. 6tre men- 
tionn£ ou inscrit nominativement : hta 
rvhroa d**tan I Chr. 4. 38, ceux dont 
les noms sont rapportes , mentionn^s ; 
w« niiai? «ia« Ps. 71. 16, je vais p6- 
n^trer dans, je vais raconter les mer- 
veilles de mon Dieu; avec to et ba 
atteindre , 6galer : «a-A hibVwrp 1 ?) 
II Sam. 23. 19, il n'ggala pas les trois 
(vers. 23 : i*}). Inf. «ab, tk& t? pour* 
venir a; termesde geographic, jusque, 
vers: ron«abNomb. 13. 21, jusqu'a 
HamathVf^n itiafc? I Rois 8. 65, de- 
puis Hamath; dem^merw^ia-ro Jug.* 
6. 4, (jusqu'fc ton arriv^e ti) jusqu^a 
Azah ; »ttx rntta Gen. 13. 10, jusqu'a 
Zoar; ^a Kiai «a pirr*\ Gen. 24. 62 t 
Isaac vint du puits, exact, revint d'une 
course au puits. 

3° Aller: *a-w mjjj Gen. 37. 30, oA 
vais-je aller? (que vais-je devenir?); 
rronbai >)fita; to^nwi Nomb. 32. 6, vos 
frferes iront-ils k la guerre ? tfn&w d?^ 
t<ini< vb Ps. 26. 4, je ne vais pas avec 
les hommes dissimul£s, c.-a-d. je fuis 
leur soci^td. 

Hiph. (^an, n«an, ^xan et ■n^aq 
avec suff. ; jut. aca;, «a;, inf. «*on, **&$> 
et &oai). 1° Faire entrer, amenerv 
mettre , faire p^n^trer dans : ^ vmvj 



Digitized by 



Google 



58 



na 



hatnnGen.6, 19, tu feras entrer dans 
l'arche ; wr»b« oii-nj wa;i Gen. 19,10, 
ils firent rentrer Loth auprfcsd'eux; 
ip*^ tr; K^p Exod. 4, 6, il mit sa main 
dans son sein ; w'^tea} fcoan Lament. 
3. 13, il a fait p6n6trer (ses filches) 
dans raes reins; nsam II Sam. 9. 10, 
tu feras rentrer (les blks) ; niaa tfntfbtfi 
•n$ab jrar? Jug. 12. 9, il amena', c.-i-d. 
fitGpouser fcses(trente) fils trente filles 
(6trang6res) ; W'.'jrrasi tbwn viKahi Amos 
8. 9, je ferai quVfe soleil se couchera 
en plein midi ; &try\ itgeo tapaph ^« 
Nomb. 27. 17, qui les conduira et les 
dirigera, ., 

2° Faire venir, faire arriver, laisser 
s'accomplir, apporter, offrir (un sacri- 
fice) : -tads n»-orn& Esth. 8. 12, Esther 
n'a fait vehir(n*a invite); hWfa&rt)Kls. 
46. 11, ct je Taccomplirai ; -na w^ani 
■** Pyn ttt^n« Gen. 42. 34, amenez- 
moi votre plus jeune frfcre ; fcoan bam 
Wh-d$ Gen. 4. 4, Abel offrit lui aussi*; 
avec b? : ann to 1 ** "rumn L6v. 26. 25, 
je ferai venir survous le glaive (ven- 
geur); rTOna3bfcoaf}Ps.90.12,etnous 
acquerrons un coeur sage , ou : nous 
appliquerons notre cocur k la sagesse. 

3° Faire aller, conduire : *oan *itg«b 
•hja mb« Job 12. 6, k celui qui conduit 
son dieu par la main (HdolAtre), ou : k 
qui Dieu a mis dans la main (la, ri- 
chest) ; hb*«b jcapa Ps. 74. 5, comme 
celui qui lfcve (une hache). 

Boph. passif du Hiph.: tjb'h rva wain 
Gen. 43. 18, ils furent amends dans' la 
maison de Joseph ; njn mjxan Ez. 40. 4, 
tu as 6t6 amen6 ici ; ^b n«an -rote Gen. 
33. 11, (accepte le present) qui t'est 
offert; n*a*3 t»*$-t* aasrnExod. 27.7, 
les batons seront mis dans les anneaux. 
: tta (v. ma, fut. wa;) M6priser, d6-. 
daigner ; avec b, rarement avec le r6g.. 
direct : vcnb ta Prov. H. 12, qui ma- 
prise son prochain ; ntopj d'hb ta *a 
Zach. 4. 10, qui m6prise le jour de 
petttes cboses (des 6v£nements peu 
importants), p. ta ; ajfcbwa;«bProv. 6. 
30, on ne m^prise pas lc voleur (lors- 
que, etc.). 



To 

fia m. M6pris : vo watoj Ps. 123. 3, 
nous sommes rassastes de m6pris. 

na n, pi\ l°Buz, fils deNahor, Gen. 
22. 21.-2° Nora d'une peuplade et 
d'une province del'Arabie, J6r.25.23. 
— 3° D'un homme, I Chr. 5. 14. 

nna f, : nj« ^7^3 N6h. 3. 36, nous 
sommes devenus un objet de m£pris. 

T 13 1° n. pr. Buzi, pfcre d'£z6chiel, 
Ez. 1 . 3. — 2° De Buz, Job 32. 2. 

H3 if. pr. m. N6h. 3. 18. 

Tpa Kal inusit6. Niph. fitre embar- 
rass6 , 6gar6 ; 6tre dans la consterna- 
tion : yyn &n tro^a Exod. 14. 3, ils 
sont 6garYsdans le pays; naiaj itfnri wni 
Esth. 3. 15, la ville de Suse 6taitdans 
la consternation ; iga «mj e'aj Joel 1. 
18, les troupeaux sont dans la conster- 
nation 

^13 m. 1° Fruit, production : b« ^ 
' ■ib-wto* a*vj Job 40. 20, les montagnes 
lui fournissent la nourriture ; y* b*ab 
Is. 44. 19 , k un morceau de bois, ou 
& une branche d'arbre. — 2° b*a rri; 
I Rois 6. 38 , mois de boul , nom du 
huitifeme mois de l'ann6e, correspon- 
dant k octobre-novembre, des pluies 
qui tombent alors (v. ba;, b*a«), appel6 
aussi fntfrrro. 

pa v.* "pa (dans plusieurs d6riv6s). 

HJia (sagesse) n. pr. m. I Chr.2.25. 

^Wn.pr. rn.N4h.il. 15. 

Dia (fut. o*a; et via; , part, o^ia) 
Fouler aux pieds, 6craser(les ennemis), 
m^priser : ntan on?3} tm'ia Zach. 10.5, 
foulant aux pieds la boue des rues ; 
w»3* wa; Ps. 60. 14 , il foulera aux 
pieds nos ennemis ; ntb wan rtjafej u3w 
Prov. 27.7, une ftme rassasi6e meprise 
le miel , comme nan ou foule aux pieds.) 

Pit. wia Fouler aux pieds : ^otjia 
7|tfr(H3 Is. 63. 18, ils foulent aux pieds 
tonsanctuaire,le souillent,le profanent. 

Boph. passif basm^w Is. 14. 19, 
comme un cadavre fouU aux. pieds. 
Hithp. I^Q^f nj^iano Ez. 16. 6, 6tant 
foul6 aux pieds, du te roulant dans 
ton sang, 

pa m. Byssus, lin blanc et fin : 



Digitized by 



Google 



wa-fctf! Esth. 1. 6, dcs cordons dc 
lin fin. - 

JTTte n. pr. d'un rocher prfcs de 
Gabaa, I Sam. 14. 4. 
pl3 Vider, d^peupler (v. pga). 

^I? a Y-' rtgowi nj^a Nahum 2. H, 
(Ninive est) un endroit vide , une so- 
litude. 

TZI3 m. •oaj Tsia-D Amos 7. 14, je 
ne suis qu'un berger, propr. bouvier, 
de^a. 

>13 Ex. unique : nt-i?" 1 ^ ■naVj Eccl. 
9. 1, et d'examiner tout cela, oil pour 
■to wf„ de -naj. 

•'Tla mi (plur. 'rvhk, v. ^). Fosse, 
citerne, prison, tombe : *wtto nani 
Tian tfr* I Chr. 1 1 . 22, il frappa le lion 
dans une fosse ; a^wi rW» Deut. 6. 14 , 
et des citernes crcus£es (construites) ; 
Tian-p? w^p Gen. 41. 14, on se hftta 
de le sortir de la prison ; liar? r*aa Exod . 
12. 29, dans la prison ; Tia ^-h frs. 28. 
1, ceuxqui descendent dans ia tombe; 
■fb-fl* Is. 14. 19, les pierres de la 
tombe, c.-fr-d. la tombe de pierres, ou : 
le fond de la tombe 

* 113 m. Ignorant : Kan an*! *tftfp¥l 
Aboth, rignorant ne craint pas le p6ch6. 

VftS (prit. vyq&, fut.tite?) 1° Avoir 
faonte, 6tre honteux , ! Stre confondu , 
d^u : Vta$\p}a ^ Esdr. 8. 22, car 
j'avais honte de demander (au roi) ; 
•n^tpajaria Ur. 17.13, tous ceux qui 
t'ont abandonnd seront confondus ; 
***$* &t$a^$*$ »*}a? B^2pw &| J6r. 2. 
36, tu seras confondue, d6$ue du c6t6 
de rEgypte, comme tu Tas 6t6 du c6t6 
de FAssyrie (6lre honteux pour avoir 
vainement esp6r<$); tfia-t? Jug. 3. 25, 
II Rois 2.17, (faire une chose) jusqu'ft 
en 6tre honteux, impatient, c*-»&-d. 
longtemps (v. Pi.). — %°Dela nature 
inanimee. Dess^cher : *hiptp «5ia^ Os6e 
13.15, sa source dess6chera ,. tarira, 
ou plutdt de tfa;. 

Pit. ti#ia Tarder : rtrb tvaga ti^a-no 
Exod. 32. 1, que Molse tardait k des- 
cendre. (Jug. 5.28.) 

Hiph. causaL du Kal. Rendre hon- 



TT3 



89 



teux , couvrir de confusion , faire 
honto : tfl&qn wxftm Ps. 44. 8 , tu 
couvres de honte nos ennemis ; wj 
tbk tt^aa rft^p Prov. 29.15, un enfant 
abandonng k lui-m6me fait honte k sa 
mfcre. Part. tfnra , mha^j EhontS, m6- 
chant, sot; opttos6 frV^«kProv.40.5 

(v. II* 3; ). 

Hithp.ihtonn: ■retearr* a*; Gen. 2. 25, 
et ils n^taient point honteux. 

iTCfia f. Honte, confusion, m^pris: 
m$»ia ys>ye\ Obad. 10, la honte te 
couvrira ; m$*a y4* rw' Ps. 89* 46 , 
tu Tas envelopp^ *<fe m6pris. 

rvia chald. ™» na* Dan. 6. 19, il 
passa lanuit fcjeun. 

*3 m. (rac. tta). Butin, proie, pillage: 
tan wNomb.34. 32, lerestedu butin; 
tai w Norab. 14. 3 , ils deviendront 
un butin , une proie : ir« tab J6r. 15. 
13, j'abandonnerai au pillage. 
' ■ ' t? adj. D^daigneux: d'jKiaita'rttjifij 
Aboth 4. 3, ne m^prise personne. ' 

**$ Ex. unique : isna tfnn} hkt^ Is. 
18. 2,7, des fleuves ont d6vist£, ra- 
vage son pays (pour wta)., ou: des 
fleuves traversent son pays. 

•7JI M6priser, dldaigner ; se constr. 
avec Tacc. avec h et b? : nta ^-^t^ 
Nomb.15.31 , car il a m6pris6 la parole 
de Tfiternel ; «pj^ tan Esth. 3. 6 , il 
parut m^prisable k ses yeux, il le d6r 
daigna (de se venger, etc.) (v. wa). 

Niph. £tre m6pris6 : &^» itRpi^a? 
Is. 53. 3, m^pris^ et abandonng des 
hommes. 

Hiph. Avilir : irpa^ VT^ rvit ?^ 
Esth. 1. 17, pour avilir leurs maris k 
leursyeux. 

* rtt| adj. verb. ti|rntai Is. 49.7, k 
celui qui est m£pris£ des hommes. , 

Ht3 f, (rac. tta). Butin , d^pouille : 
d'jj-nK mbti & ntaa^i Esth. 9.10, ils ne 
inircnt pas la main au butin. 

• ^? m . Mtepris, Rituel. 

t!| (plur. itta, wa et ttita, fut. taj, 
inf. ta) Piller, sans r6g. et avec Tacc: 



Digitized by 



Google 



60 



*?3 



•6 ^ wa Nomb. 31. S3, (les soldats) 
pillfcrentcbacun pour son compte ; wb*i 
^ Gen. 34. 27, ils pillfcrent la villeT 

M'pA. (in/"., riari, fut. ria^.). fitre 
pill6 : Tpnww wbji Amos 3. H, tes 
palais seront piltes. 

Pou. wan J6r. 50. 37, ils seront piltes. 

P'**? m. (rac. ma). M6pris : -jiva *n% 
tptgj Estb. 1.18, etassez de mGpris et 
de chagrin. 

n V?^3 n. pr. d'une ville dans la tribu 
deJuda, Jos. 18.28. 

PI? m. Ex. unique : ptan rwroa Ez. 
1. 14, comme l^clat de" la 'fo'udre 
(v. Pft). 

. p$ -n. pr. d'une ville chananienne, 

Jug. 1.4, I Sam. H. 8. 

; ">!? (v. -N}) Rtyandre, distribuer : 

•ninronb Dan. H. 24, il leur distri- 

buera. 

Pi. ma* n*a Ps. 68. 31, il disperse 
des nations. 

. Nnj?n. pr.m. Estb. 1.10. 
- Jini! adj . Fort : -era* TOa spnnj Tina 
j£r. 6. 27, je t'ai plae6 dans mon peu- 
ple comme une solide forteresse, ou 
comme explorateur (v. y\tx^ , }n% et le 
m£me exemple & -oas), 

Pnj m , Ex. unique : wra w*pn Is. 
53,13, on y avait 61ev6 des tours," des 
donjons (pour observer, v. ina). 

"Nnj m. (p/ur. o-i^na, ^na). Jeune 
bomme: sjwr^a -«na rrafejEccl.il. 9, 
jeune homme , r6jouis-toi dans ta jeu- 
nesse; homme non marte, c61ibataire, 
Ruth. 3.10, Deut. 32. 25. 

V\\W% f pi Jeunesse : spvrra ^9 
Eccl. 11.9, aux jours de ta jeunesse. 

1V3 Is. 23. 13. rwia cheth. % v. ym 
(keri). 

TH? adj. (rac. ina). Elu, bien-aim6: 
* vrn taf II Sam. 21. 6 , Saill, l'61u 
de rEternel; *r*qbgiq\ Is. 45. 4, 
Israel mon 4Iu ; des hommes pieux , 
des prophfctes, du Messie,Ps.l05.43, 
Is. 42. 1. 



'03 Ex. unique : *a r&na tato-e^ 
Zach. 11. 8, et leur &mV aussi est 
d6gotit6e de moi (de mon culte). 
Pou. tbrbo cheth. p. ker% % ninbo Prov. 
20. 21(v.i^ Pou.). 

]0| (fat, yyy*), fiprouver, distinguer, 
tenter, examiner, sonder : ihaa onnana* 
^OTT^* Zach. 13. 9, je les 6prouverai 
comme Ton dprouve Tor ; aVi rrh£a inSa 
Uv. 11. 20, il sonde les reins et le 
coeur; )me\ y&a ir&r*ftn Job 12. 11, 
l'oreille ne distingue, ne juge-t-elle pas 
les paroles? D*rrt« wra Mai. 3. 15, ils 
ont tente Dieu. " 

Niph. passif: wjan r^ Gen. 42.1 5, 
par cela vous serez 6prouv6s. 

* Hiph. hW -pa* wh y% TTp^Rituel, 
pour distinguer entre le jour et la nuit. 

103 m. Ex. unique : inaj i$* Is. 32. 
14, tour et forteresse, ou donjon (v. 
T»na). ^ 

Ida m . Epreuve : yrh ^ Ez. 21. 18, 
car ce sera une Gprcuve; inaiaij Is. 28. 
16, une pierre d'6preuve (6proiiv6e). 

">D? {fut. ^mi) Choisir, 61ire, aimer, 
d^sirer; se construit avec Tacc, avec a, 
avecb, rarement avec i? : nn^ a^-^a 
a; ft Ps. 135. 4, l'fiternel s'est ctioisi 
Jacob ; avec ya pilferer: CjfcitnDh ■wna 
wra vr*« rv*aa Ps. 84. H," je pr^fere 
6trc sur le scuil de la maison de mon 
Dieu que d'habiter (les tentes des me- 
diants); •u^pabriw* '■ina-'i* I Sam. 20. 
30, car tu aimes le fils d'lsai; Tfc ina>i 
Dicn^ Zach. 1. 17, il aimera de nou- 
veau Jerusalem; ^ban w^inyn^iba. 
II Sam, 15. 15, tout ce que mon seigneur 
le roi d^sirera ; ty nrnpgrn^j ton II Sam. 
1 9. 39, et tout ce que tu d6sireras sera k 
ma charge ; *& t mq ^nyi* Is. 48. 1 0, 
je t'ai choisi, ou : je fai 6prduv6 (comme 
sptnana) dans la fournaise, ou : dans le 
creuset de la misfere. 

Niph. passif. tr*m r»j« ^reii J6r. 
8. 3, la mort sera preferable & la vie ; 
pari, -trapr^cieux, agr^able, absol. 
et avec -pa: p^ frcft ^naa CjoaProv. 10. 
20, la langue du juste est un argent 
prricicux ; naja -nb ^n^3 Prov. 21 . 3, 



Digitized by 



Google 



(pratiquer la justice) est plus agrlable 
& Dieu que les sacrifices. 

Pou. chelh. *\rxp t ^ to Eccl. 9. 4, 
celui qui est choisi (d'entre les vivants) ; 
keri -^m qui est assocte (aux vivants). 

onna m. pi. 1*313* Nomb. 41. 28, 
entre les jeunes homines qui servaient 
Molse, commernnj, ou : depuis sa jeu- 
nesse (v. tYhwia). 

D^jnj n . pr., village dans la tribu 
de Benjamin, II Sam. 3. 16. 

WJ3 n* patron. I Chr. H. 33. 
Par transp. ^n^B II Sam. 23. 31 . 

*«P3 et^VI Aoi a^nntnpn^ngiattfc 
Prov. 12. 18, tel profere des paroles t6- 
m6raires (qui fontcomme) des blessures 
d'6p£e. Pi. (plus usite) , m6me sens, 
accompagng de tmttes? avec tes lfcvres : 
D*T)rtjn wgab L6v. 6. 4, en proferant, 
pronongaht de ses Ifcvres des paroles 
irr6fl6chies. 

• *ID? m. w$Q t •*&$ Rituel, la parole 
t6m6raire des l&vres. 

n©J 1° Avoir confiance, mettre sa 
confiance en quelqu'un, avec }, b*$, i§ 
et i : "J3 *no$ Is. 26. 4, ayez confiance 
en Dieu ; ledatif ajout6 : taai ^mjan-iw 
-tgrin T$T"^$ J^ r - 7« 4, ne raettez pas 
voire confiance en des paroles menson- 
gferes. maa part. pass, ou adj., ayant 
confiance, Is. 26. 3, Ps. 112. 7.— 
2°£tre rassur6, tranquille, sans crainte, 
absol.: ttj^ &\ noa*$ Is. 12. 2, je suis 
rassurt.et je ne crains point ; ng'n* ogti 
Jug. 18. 7, paisible et tranquille ; 

•*wr*< T3T Wr* ^V J°k ^* *3, il 
est in6branlable, le Jourdain sorlirait- 
il, d6borderait-il jusqu'it sa gueule ; 
quelquefois aussi, dire 16ger, impru- 
dent: noia* *qffns Vud^ Prov. 14. 16, 
le sot s'irrite, ou : est arrogant, et plein 
d'une confiance temGraire. 

Uiph. causat. du Aa/, inspirer de la 
confiance, remplir de confiance , ras- 
surer, avec ty et i* : WJ e»rj-wj ar^yi 
tjj^-i? J6r. 28. IB, tu as rassurS ce 
peuple par lemensonge ; TP^? VW 
■n^t Ps. 22. 10, tu m'as rassure, c.-k-d. 



^£03 



61 



tu aseu soin de ma nourriture en me 
raettant sur les mamellcs de ma mfere, 
ou : tu m'as fait esp6rer d&s le temps 
que je sucjais, etc. 

n©$ 1° m. Confiance, s£curit6 : 
noaj oBttjrj Is. 32. 17, tranquillity et 
s^curitS. — 2° adv. no$ et rro^i Avec 
s6curit<*, confiance, paisiblement, har- 
diment, sans crainte: no^-owj^Deut. 
12. 10, vous y demeurerez en s6curit6; 
•y4* no^i pfy Deut. 33. 12, il y de- 
meurera paisiblement; -rcfn-l? sway 
tng^ Gen. 34. 26, ils entrferent rGsolu- 
ment dans la ville ; na^ mi rei^wyj Jug. 
8. 11, le camp gtaitsans crainte. 

n©J n. pr. d'une ville, II Sam. 3. 8 f 
appel£e aussi nriaa I Chr. 18. 8. 

HQtp? f. ttnaaa* oB«Jrp} Is. 30. 15, 
dans la tranquillite et la confiance, 
Tespgrance. 

JilTO? m . S6curit6, espdrance : ng 
ran yinaan Is. 36. 4, quelle est cette 
confiance ? yins^ u$: Eccl. 9. 4, il y a de 
Tespdrance. 

nln^S plur. f. M6me signif. nina^* 
i$ T*7* J°b 12. 6, et la sgcuritepour 
ceux qui irritent Dieu. 

'©? Cesser de travailler, chflmer, 
rester oisif : rvbnbn &oa»i Eccl. 12. 3, 
celles (les dents) qui broient ch6ment 
(v. frja) ; ,#, rryta TflW ?V®J °* A both 
4. 12, si tu cessesde t'occuper de i'6tude 
de la loi. Niph. nj^j io^hi Aboth, 
de Tabandonner, 'Annulef, ddtruire: 
so^Kjib m'attjrra bap? Rituel , dgtruis les 
projets de nos ennemis ; is ^^ ba? 
n1uJ^ nlnta Rituel, d^tourne de nous tout 
arr^t cruel ; ialri ^p ^jis-j 5a? Aboth, 
annule ta volont^ devant la sienne. 

^P? chald. fitre interrompu . rtaaj 
wjiwj-n^ trrvs Esdr. 4. 24, la con- 
struction de la maison deDieu fut inter- 
rompu e. Pa. Interrompre, emp^cher: 
ian &03>i Esdr. 4. 23, et ils les emp6- 
chferent (par force). 

* n^3 Chose vaine, inutile : r6»ib 
pour rien, inutilemenU . ";' 



Digitized by 



Google 



♦ D^fcf m . plur. Des obstacles, dcs 
emp6chements, Aboth. 

' ]9? /*. Ventre, corps, entrailles, sein, 
intGrieur de rhomme, coeur, pens^e : 
rax Tpo^-r^f Nomb*'8. 21^ et ton 
.ventre enfte ; ■•'W*tpjnj Hab^ 3. 16, et 
mon corps tremble; ^^-nn Deut. 7. 
13, le fruit detes entrailles (tes en- 
.fants);*)o^ Os^o IS. 4, dansle sein 
maternel ; Vteti ^ Jonas 2. 3, du sein, 
du fond de rabime ; rwro yon ojo^ 
Job 15. 38, leur cccur prepare la trora- 
•perie ; 1MTST3 Prov. 18. 8, dans Tin- 
.t&rieur au coeur. — 2° Terme d'archi- 
tecture : ^n na^t) I Rois 7. 20, pr&s 
du ventre, de la par tie saillante de la 
colonne. 

jtJJ n . pr. d'une ville dans la tribu 
d'Aser, Jos, 19. 28. 

D^p3 m.pl. Pistaches: D*ig«}*a^t# 
Gen. 43. 11 , des pistaches et des 
amandes. 

D^D3 n . pr M village dans la tribu 
deGad, Jos. 13. 26. 

n ? inter]. DegrAcel pardon! je sup- 
plie, ou vlur. nous supplions : vw ^ 
Gen.43.20, degrftce, ou: je vous sup- 
plie , mon Seigneur I 

[ V? (jprtt. xa$ ef*yb^, fat. r?;, inf. 
TO) se constr. avec Taccusat. avec aj, 
%* Hji V>» et sans r6g. — 1° Apercevoir, 
: voif, regarder, distinguer, remarquer, 
consider, prendre. garde, faire at- 
tention & : ro^hj^j N6h. 13. 7, 
j'aperQUs le mal (qu'il avait fait); 
ft rviP^ tfrp'l Job 9. 11, il passe et 
je nele vois plus ; tFfcnra* osa np^M} 
Esdr, 8. 15, et je regardais (de tous 
les cfltGs), je cherchais parmi le peuple 
et les pr&res ; man mq$ Prov. 7.7, 
je remarquai parmi .les fils; ym y% 
Tpj^b "ngqpn*} Prov. 23: 2, corisidfere 
bieii ce qui est devant toi; yq/j fi&i 
: ap3£ vfi* Ps. 94. 7, le Dieii de Jacob 
n'y^prend pas garde, ne le voit pas; 
•* ria^ftjj uro; tfb Ps. 28. 8, ils ne font 
pas attention a ux oeuvres de Dieii ; 
*n^Q "pai Dan. 9. 23, prtte attention & 



p 

cette chose. Des choses inanim6es : 
-njK rawro «a*3; tfjo^ Ps.S8.10 f avant 
que vos pots aient remarqug* senti (la 
chaleur) des Opines ; selon d'autres : 
avaut que vos Opines soient devenues 
un buissou. 

2° Comprendre, savoir, connaltre, 
avoir Tintelligence , 6tre intelligent : 
Va« vb) nj^ -flp Dan. 12. 8, j'enten- 
dais, mais je ne cdmprenais pas; 
&*n^9 *w^ Dan. 9. 2, je savais, ou : 
j'eus Tintelligence par la lecture des 
livres ; wb nrosj Ps.439. 2, tu as eom- 
pris, dticouvert ma pens£e; i^ ^J* 
TOj kVj Ps. 49, 21, Thomme qui est en 
honneur et qui n'a pas d'intelligence. 
Part. plur. my : mm ra? rraj J6r. 
49.7, le conseil a disparu des hommes 
intelligents, ou : pi. de w de leurs en- 
fants. D'autres ne rangent sous Kal 
que ce part, my et nn}* Ps. 139, 2 ; 
toutes les autres formes sous Biph. 
(v. pi. b. Biph.). . 

Niph. fitre intelligent, sage : Tito ^ 
Is. 10.13, car je suis intelligent. Part. 
yina, mbz hommes intelligents, sages, 
habiles: ^ -p 3 ? I Sam. 16. 18, habile 
k parler, Eloquent; uinbfna Is. 3. 3, 
habile, initio k la science mystique 
(v. *#). 

• Pit. vwta-; «iriiMfa^ Deut. 32. 10 , il 
l'entoura, il veilla sur lui (selon d'au- 
tres, il Tinstruisit). 

Hiph. ywi (fa^ TT!) Faire com- 
prendre, expliquer, instruire, ensei- 
gner, rend re sage, distinguer, appren- 

dre : ^^rraj tlnYW ^ an * ^- *^» 
explique h celui-ci la vision; o^j^ian 
c^Jj-wj N6h. 8. 9, qui instruisirent le 
peuple; vpyn rp?p*~m Ps. 119 t 27, 
enseigne-moi la voie de tes comman- 
dements; W'qwi ^ raijiv Job 32. 8, 
e'est le souffle du Tout-Puissant qui 
les rend intelligents ;' ^i aio-rq yvrb 
I Rois 3. 9 , pour distinguer entre fe 
bien et le mal; 'ttpiu^.y^j Is. 28. 19; 
apprendrelanbuvelle. Part, yon Intel? 
ligent, instruit; vers6 dan» les sain tes 
ficritures ; r^T>N I Chr. 27. 32, un 
homme instruit. ........ 



Digitized by 



Google 



Hithp. Les m6mes significations que 
Kal : Tja* t^| *B^$3 1 Rois 3. 21 , je 
le consid^rai le malin; yf&$ Ps. 119. 
100, je deviens intelligent, je m'in- 
struis. Se construit comme le Kal et 
quelquefois avec i?. 

T3 (avec suff. T*» *|T3* ^ et m; 
^raetwiyna; oyri* b^T* etoiyir*) 
l°Milieu, intervalle, duel. Ex. unique: 
Dfs^n tint I Sam. 17. 4, 23, Fhomme 
du milieu, Goliath, qui se tenait dans 
Tintervalle qui s6parait les deux camps. 
De 1& 2* proposition. 

1° Entre : *m* V* Prov - 6 - 19 ' entre 
des frtres. R6p6t6 : ^pj-v *m Gen. 
16. 8, (Dieu jugera) entre moi et toi. 
T*VT* • to^ r£ ^^ Is. 89- 2 , 
entre vous et votre Dieu; wi d^ T5 
Gen 1. 6, entre les eaux et les eaux. 

* 5 »T* • *&&) ty*} Tl ' oe l *-* 7 » enlre 
ie vestibule et Tautcl. On sous-entend 
souvent le mot la diffirence :-p3 *"3W 
jr* ate II Sam. 19. 36, est-ce que je 
sais (la difference) entre le bien et le 
malT s&b p^TI T3 WT*tt* Mal « 3. 18, 
vous verrez (la difference) entre le juste 
etlcmSchant. pai r^ ou iT5 signifie 
quelquefois Tun ou l'autre : >p r$ a*5 T* 
II Cbr. 14. 10, (de secourir) le fort ou 
le faible; fj *p3* aits y^ L6v. 27. 12 , 
: qu*il soit bon ou mauvais. • 

2° Dans, dans l'int&rieur de, dans 

.l'espace'de :* wjSwJ t;* ,ob - 2 *» **» 
entre leurs murs; nia'rnn -ps Prov.26. 
. 13, dans les rues ; .wna; rn% y% N6h. 
5. 18, dans Tespace de dix jours. Avec 
d'autres propositions : T5"V» ni**-ii$ 
Ez.l0.2,31.10,entre;rrb$Ez.l9.tl, 
jusque entre; t*» Ps.104.12, d'entre. 
•Par euph&n. rtiys TV? <* en: *&• 10, 
(ce qui vient) ; d T entre ses pieds, sa 
, posterity ; o^^.Hfr^i? Ez.10.2, entre 
les chOrubins; fofi Is. 44. 4, parmi. 
T3 <*aUL M6me signifvque r* h^br. 
A? 1 ? f. (const, rr* , plur. rtisni). In- 
telligence, jugement, connaissance: 
rwws ft nrqji Dan. 40.1 , il eut l'intel- 
ligence de cette vision ; np* v*$ Ttofc Is 
% 33. 49, langile inintelligible (v «•» 



a* 



TP3 63 

Niphji to* rvbTrt? & Is. 27.11, c'est 
un peuple sans jugement ;-i* *ftr*-^ 
1?«hn Prov. 3. 5, ne t'appuie pas sur 
ton propre esprit ; two wf^-w ijri Job 
38.4, dis-le, situ as cette connaissance ; 
tfwb ny* iy* I Chr. 12. 32, qui sont 
instruits des 6v6nements' du temps 
(de ym distinguer, reconnaltre). 

n^? chald. M6me signif.,' 
• ^1^3 adj. pim. nw^ entre les deux* 
moyen, mediocre. t 

Pl^9 f. (plur. OTpa seul usite). CEuf: 
nint5 troni Is. 10. 14, des ceufs aban r 
donnas (const. *&%)• ■ ' : ' 

T3 ten'. Citerne, Wr. 6.7, pour *ria 
cheth. - ■ '•'';>'•■' /*.": ,'.''■ ' : •■ v 

rn^? /Xhftteau*fort,'citadelle,palais f 
capitale: rry^h ^ N6h.7.2^ chef de la 
citadelle ; nyw tt"ji$i & I Chr. 29. 1', 
ce palais, ce temple, u'est pas pour un 
homme; itj^rj ^i«5 Esth. 1. 5, Suse, la 
capitale. ' 

ny? chald. BKme signif. wjT^ 
Esdr, 6. .2, dans la capitale. 

n 7T3 f- (p'. seul usit6). Citadelle: 
r.i*)7m rmrp^ iyj II Chr. 17. 12, il 
construislt des citadelles eh Judee. 
• ]n^? chald. ocf/.p/.Mauvais : TT1«^ 
a p4*ttRituel, toutes les mauvaises ma- 
ladies (v. .«te$).. •'.''.' 
4 ^9 m. Homme timide, Aboth. 

n^3 m. (const. rr%; plur. di^, de nj^ 
bfttir). l°Maison, demeure(deshommes 
et des animaux) : thri rna rrajn ^ Deut. 
22. 8, lorsque tu bfttiras une maison 
nouvelle ; rvs wcro tftiartai Ps. 84. 4 f 
Toiseau aussi trouve une ' demeure, un 
nid ; irv^ ti?? h?3) Job 27. 48, il b&tit 
sa demeure comme le ver ; r^ir?} Gen. 
48. 3, rv^a 'y»V; Gen. 47.^ 27, esclave 
n6 dans la maison de' son maltre ; 
milaph. tote rv% Eccl. 12. 5, sa mai- 
son 6ternelle, sa tombe ; ; iir^ «^ Is. 
14. 18, <tous reposent) chacun dans 
sa demeure,' dans sa tombe; i^rr-vj^ 
Job 4. 19, maisonsde limon, c.-inl.les 
corps humains ; Trtprb*' ^^ Is. 22. 15, 
chef.de la maison, intendant ; n^ fri<{. 



Digitized by 



Google 



64 



rvn 



p. n-^n dans la raaison ; \fj ti tiTft tt£n 
Gen. 2'4. 23, y a-t-il dans la maison de 
ton pfcre? Avec le n local : tjoi^ rwai 
<Gen. 43.17, dans la maison de Joseph ; 
de Ik roTty Exod. 28. 20, k l'interieur ; 
-rri^oGen. 6.14, k rinterieur, dedans 
.(oppose k yvro). 
* 2°Tente, palais, temple, partied'une 
maison ', salle , chambre ; nirw d^jh 
ta^ tnQ ir.Rois 23. 7, les femmes y 
•avaient tiss6 des tentes; oti^twsj 
Jug. 18. 31, maison de Dieu, la tente 
^assignation; nan* n^ Gem 12. 18, 
palais de Pharaon ; itakn la* rro IRois 
7. 2, le palais du boisiu Liban ; "* ma 
I Rois 6.35, le temple de Dieu ;rmtto rr% 
V5nEsth.7.8, salle dufestin; ^^n^wj 
'II Rois 23.7, les salles des prostitues. 
3° Lieu, endroit, receptacle, reser- 
voir : ^Sa^ rrhat?"^* Neh. 2. 3, lieu 
'de sepulture, de mes p£res ; niaw tr*aj 
; Prov. 8. i\ endroit ott les chemins se 
croisent, carrefour, ou: dans les sen- 
tiers; vyin *inn^ Is, 3. 20, bottfs de 
{mrfums (que les femmes portaient sur 
e coeur) ; mm$ &^ Exod. 26. 29 , 
: ff«Bi m^* Exod. 37. 14, receptacles 
'aux barres, aux batons (pour y passer 
les barres, etc.); w&j rvq^ I Rois 18. 
:32, (pouvant contenir) deux seahs; 
*rvi*Vx rroj Ez. 41. 9, l'espace pour les 
chambres ; mix rv% Job 8.17, terrain 
pierreux. 

, 4° Famille , posterity , gens d'une 
maison, serviteurs; ^mB-ig'j ntjg Gen. 
7. 1 , toi et toute ta famille ; 4*9 in^ «$■*$ 
Exod. 1.1, its y arrivfcrent chacun avec 
|sa famille ; ife mg Exod. 2. 1, maison 
'deLevi, posterity de Levi; nans maj 
• Gen. 80. 4, (Joseph dit aux) serviteurs 
de Pharaon. ni$ rv$ Maison du pfcre, 
.famille, la plus petite subdivision de 
la tribu (moins que nrroto) : tanirufi^ 
J&rparv^b Nomb. 1.2, d'aprfes leurs 
families et leurs maisons ; de meme 
t *niaij seul (v. a«). ma nba;, n^ ntoaj 
,B&tir, fonder une maison, c.-fc-d. for- 
mer une famille, avoir de la posterity. 
Avec V Donner de la posterity k quel- 
'qu'un : b$$ft ww^-wy^ uaj i^ 



ma 

Ruth 4. 11, qui fond&rent elles deux 
(Lea et Rachel) la maison d'Igrael ; 
.fik-n»a$ n*$ II Saui,7.27, jetedonnerai 
de la posterite ; d^dtjV toajy Exod, 1 . 
21, il leur donna de la posterite ; selon 
d'autres : il leur donna de grands biens. 
La maison et ce qu'elle contient, la 
fortune, les biens: w^p^Ta} Gen. 
.18. 2, rintendant de ma maison, de 
mes biens. 

|JK IV3 (maison d'idolatrie) n. pr., 
ville dans la tribu de Benjamin, k 
rOrient de Bethel, Jos. 7. 2, 18, 12, 
: ^^3 (maison de Dieu) n. pr. 
Bethel, appele aussi t& Jos. 18. 13, 
ville situee sur une montagne, oik se 
trouvait le tabernacle , Jug. 20. 28 , 
(U$ maj lorsque cette ville etait deve- 
nue le siege du culte idol&tre, v. \?$); 
*\&J **% 1 Rois 16. 34, de Bethel. 

'¥#*? ^9 n.pr. % ville dans la Judeo 
ou la Samarie, Mich. 1.11. 

bHF$ rvg n . pr. d'une ville, Osee 
10. 14. 

ItyD ^S n<3 n . pr., ville dans la 
tribu de Ruben, Jos. 13. 17 ; aussi 
Tiam i?l Nomb. 32. 38, et liana mj Jer. 
48.23. 

^13 IVJ ii. pr., ville dans la tribu 
de Simeon,. I Ghr. 4. 31 (la maison 
de ma creation). 

. n T3 n, 3 Ville prts du Jourdain, Jug. 
7.24. 

T$T^9 (maison do la haie) n. pr. 
d'une ville, IChr. 2. 81. 

'?7?n n^J n. pr. % ville entre Jericho 
et le Jourdain (v. \>%)i), Neb. 12. 29. 

V)DJ rv$ (maison de Tadulte) n. pr., 
ville de Moab, Jer, 48. 23, 

DJO^l n^ „. pr . % ville de Moab, 
Jer. 48. 22 (v. t^yi). 
. T 1 ^ n '3 n, pr . 1 • Ville dans la tribu 
de Juda, Jos. IS. 41. — 2° Dans la tribu 
d'Aser, Jos. 19. 27. 

0"}? H 1 ? et W n '3 (maison de la 
montagne) n. pr. % ville de la tribu de 
Gad, Nomb. 32. 36, Jos. 13. 27. 



Digitized by 



Google 



JV3' 

n ^? 1 ? n "3 n. pr., ville de la tribu de 
Benjamin, Jos. 15. 6. 

??TTV9 (maison de la grfrce) n. pr. 
d'une ville, I Rois 4. 0. 

flln IVJ n.pr.. deux villes de la tribu 
d*EphraIm, Jos.l 6. 5, 1 Rois 9.17; Tune 
aunord: Beth-Horan yhbaj Jos. 16. 8, la 
haute; l'autre fanta Jos. 16. 3, la basse. 

tfDttHn IV3 (maison du desert) n. 
pr., ville de la tribu de Ruben, Nomb. 
33.49. 

"I? ^3 (maison de Tagneau) n. pr., 
ville aux limites de Juda servant de 
citadelle aux Philistins, I Sam. 7.1 4. 

CTJjn rv$ (maison de la vigne) n.pr. , 
ville de la tribu de Juda, J6r. 6. 1. 

nifcOprvS (maison des lions) n.vr., 
ville de la tribu de Simion, Jos. 19. 6. 

DO? ^5 (maison du pain) n. pr. 
Bethlehem. 1° Ville de la tribu de Juda; 
aussi nrrafct Gen. 35. 19; Bethlehem 
Jehuda,iluthl .1 ; Bethlehem Ephratha, 
Mich6 5.1.-2° Ville de la tribu de 
Zaboulon, Jos. 19.15 ;wfrn n^ISam. 
16. 18, de Bethlehem. 

Tnty) n^3 „. pr^ v ui e de la tribu 
de Benjamin, Mich. 1. 10 (v. rtap). 

• tfJH? rP3 (v. ytiq ten rro). 

^912? n % 5 n. pr., ville au bas du 
Hermon, II Sam. 20. 14 (v. iwo). 

nta^srrrva (maison des chars) n. 
pr., ville de la tribu de Simeon, Jos. 
19. 5,IChr.4.31. 

rrjD) rTC? n. pr., ville de la tribu 
de Gad, Nomb. 32. 36; aussi rnos 
Nomb. 32. 3; tirnoj *» Is. 15. 6, les 
eaux de Nimrim. r 

riV, ^3 (maison de d&ices) n. pr., 
ville syrienne sur le Liban, Amos 1 . 5. 

rnopprg et njo|K n . pr., ville de 
la tribu de Juda ou Benjamin, N6h. 
7.28,12.29. 

p$]ff? n^J ( maison de la plaine ) 
n. pr., ville de la tribu d'Aser, Jos. 
19.27, 



rva 



65 



, nftJ£Tl>3 (maison de l'icho) n.pr., 
ville de la tribu de Juda, Jos. 15. 59. 

roj^n^ n . pr., ville de la tribu de 
Nephthali, Jug. 1.33. 

W? TRIPES (lieu de reunion des 
pasteurs) n. pr., endroit prfcs de Sa- 
marie, II Rois 10. 12 ; et igjrtrqi verr 
set 14. 

n ?132|? n^3 (maison du d6sert)n. pr. , 
ville aux limites de Juda et de Benja- 
min, Jos. 15. 6, et sans tt% 18. 18. 

&/$ rv^ (maison de refuge) n. pr., 
ville de la tribu de Juda, Jos. 15. 27. 
TIP? IV3 n.p.,villedeMoab,donn6e 
k Ruben, Deut. 3. 29, Jos. 13. 20. 

yy® IVJl (maison de la dispersion) 
n. pr., ville de la tribu d'Issachar, 
Jos. 19. 21. 

TUHVJ (maison du rocher) n. pr., 
ville forte de la tribu de Juda, Jos. 
15. 58. 

alrrjTKSJ (maison de la rue) n. pr , 
ville dela tribu d'Aser, Jug. 18.28;. 
aussi ata Jos. 19. 28. 

JNtf-n^ et W n ^ (maison du repos) 
n. pr., ville de la tribu de Manass6, 
I Sam. 31. 10, Jos. 17.11. 

mptfo IV3 (maison d'acacias) n. pr., 
ville prfcs du Jourdain, Jug. 7. 22. 

ttftj^ HE (maison du soleil) n. pr. 
1° Ville appartenant aux Invites, Jos 
21. 16, pour: les habitants de Beth 
Semes, I Sam. 6. 13, ^^n-rna de 
Beth Semes, 6. 14, 18. —2° Ville de 
Ja tribu de Nephthali, Jos. 19. 38. — 
3° Ville de la tribu d'Issachar, Jos. 
19.. 22. — 4° H&iopolis en Egypte. 
J6r. 43. 13. 

pIDFnVJD (maison du pommier) n. 
pr., ville de la tribu de Juda, Jos. 
15. 53. 

H?3 chald. wyjj, wj^. Maison: tr% 
»jtjl Esdr. 5. 17, maison du trtisor; 
*VW°. *** Esdr. 6. 1, archives; plur. 
•pra. 

1^? m. Palais, const.: Tfcap "R^ r$» 
Esth. 1. 5, le jardin du jJalais du roi. 

5 



Digitized by 



Google 



66 



K33 



N?3 m . 1° aoan pa?a Ps. 84. 7, 
n, pr. , dans la vall6e des larmes , proba- 
blement une valine triste et sterile, ou : 
valine des mflriers , comme 2° plur. 
d^ nom d'un arbre, mtiriers : 'nsana 
traaan II Sam. 5. 24, au sommet des 
mflriers ; selon d'autres : poiriers , ou 
un arbre r^sineux (v. naa). 

n ?l (/til. *??!» ?R!3) R6pandre des 
larmes, pleurer : nV4a roan iaa Lam. 

I. 2, ellepleure pendant la nuit; avec 
r«, ba, b? et b, acfi/, pleurer quelqu'un, 
leplaindre; avecb?, quelquefois pleurer 
sur quelqu'un , entre ses bras, & son 
cou : rby ^jw Gen. 50. 1, il pleura sur 
lui, c.-fc-d. k son cou; pleurer contre 
ou auprfcs de quelqu'un: ■tonaa^.Nomb. 

II. 13, ils pleurent (crient) contre 
moi (v. Jug. 14. 16). 

PL Pleurer quelqu'un , avec Vacc. : 
Ez. 8. 14; avec b* : n^a-b? ma« brn 
J6r. 31. IS, Rachel qui pleure ses 
enfants. 

n?£ m. Des pleurs: rnpjn vsn ^aa-ia 
roa Esdr. 10. 1, car le peupfe versa 
beaucoup de larmes. 

"lis? m. {plur. D^naa const.' ■niaa, 
f&m. p/ur.n'h'ba). Premier-n6 : Tfoa-ba 
Exod. 11. 8, chaque fils premier-n6; 
vnga ^is^ Nrt. 10. 37, les premiers- 
n£s*Ae notre b^tail; ia&bt ryhba* Gen. 
4.4, des premiers-n6s de ses brebis ; 
scion d'autres : des meilleurs. Metaph. 
Le premier, le meilleur de son, genre, 
le pr6fer6 : vot^ -ria^ ^»-r)H Ps. 89. 28, 
etmoi je.r6lablirai.nion premier-n6, 
mon pr6fer6; d^Vi ■niaa Is. 14. ,W, les 
premiers-n6s des pauvres, c.-fc-d.. les 
plus pauvres, les plus malbeureux; 
rjs *riaa Job 18. 13, le premier-ne* de 
la mort, c.-ft-d. une mortcruelle. , 

m r lM et HIM f. Primogeniture, ai- 
nesse : rnaan oircf? : DeMt,. 21. 17,. et 
seul rrpa T Gen. 25. 31-34,. droit d'al- 
nesse firnaaa Tta^n Gen. 43. 33, l'a!n6, 
selon le rang que lui donne son Age. 

n-viS? (rn^ Is. 28. 4) f. Fruit mflr 
avant les autres, fruit pr6coce : rnraaa 



123 

iTOtra Os6e 9.10, comme les premiers 
fruits d'un figuier. 

rni33 /*. PrGcoce: nha^n-wna Ur. 
24. 2, comme les.figues prGcoces. 

0^135 et D^? plur. m. Pr&nices, 
les premiers fruits des arbres et des 
champs, fruits pr^coces ; ■rotrta *y®* 
fcs^K} Nomb. 18. 13, les pr 6m ices de 
tous les fruits de leur pays ; TW "^1 
tra» Nomb. 13. 20, le temps ou les 
premiers raisins mflrissent ; *n»^ rv^tn 
tft&r* Exod. 23. 19, les prtmices des 
fruits prGcoces de ta terre ; o^Joart onb 
LeW. 23. 20, pain des pr^mices, fait 
avec le bU nbuveau, offert au temple 
k la fete des semaines ; &n*aan dtd* 
Nomb. 28.26, et au jour, k la fete des 
pr&mices, k la Pen teed te (rac. -o^), 
• nilM (alnesse) n. pr. m. I Sam. 
9.1. 

HIM f, Pleurs : r*aa Tibs Gen. 35. 8, 
le chine des pleurs (rac. naa). ' 

*?? m. (avec pause "o^, avec suff. ■waa, 
rac. naa) Action de pleurer, de se la- 
menter; pleurs, larmes : "o^a rfeip yya 
Je>. 31.16, empGche ta voix de pousser 
des gGmissetncnts ; brij *oy saa^ Jug. 
21. 2, ils fondirent en larmes; ^aa 
D^-ran Je>. 31.15, des larmes araeres ; 
*?aa hip ■* s«« Ps. 6. 9, Dieua entendu 
la voix de mes larmes, plaintes. Afetap/t . 
Gouttes : wan ni-ina ^aaa Job 28. 1 1 , il - 
empgche les fleuves de laisser couler 
des gouttes, de s'Gcouler, de filtrer. 

O^? 3 (les pleureurs) n. pr. d'un en- 
droit, Jug. 2. \. 

ny?? adj. f. (m. iTaa). L'atnde : 
rrj^aah od I Sam. 14, 49*, le nom de 
l'aine'e. 

H 1 ?? f. Pleurs, deuil (rac. roa) : 
•irrea -w Gen. 50. 4, les jours, le temps 
de son aeuil. 

"'S^ Kal inusit6 (mflrir, arriver, 
naltre le premier). PL 1° *&y\ **£*& 
Ez. 47. 12, tous les mois il portera 
de nouveaux fruits. — 2° *«ab baw tkb 
revwn-jrnKDeut. 21. 16, ifne pourra 
reconnaitre comme son ain6 le fils dc 



Digitized by 



Google 



cello qu'il aimc, c.-&-d. lui donnor les 
droits du premier-ne. 

Pou. ^V % tK} , ; fc iq}H % vb:pp Lev. 27. 26, 
roais le premier-ne qui , en sa quality 
de premier-ne ^ appartient k l'£ternel. 

Hiph. rmoattj mt J6r. 4. 31, des 
douleurs comine celles d'une femme 
qui enfanle pour la premiere fois. 

^?? m. Ex. unique : i^ro i^p Is. 
60. 6 , des dromadaires , ou : jeunes 
chameaux de Midian. 

T?? n..pr. m. 1° Becher,; fils de 
Benjamin, Gen. 46. 21.-2° Becher, 
filsdlSphralm, Nomb. 26.35; n.patr. 
•naa. ''•'■■ 

IT}?? f. : Hkg mp Jiv. 2. 23, un 
jcune chameau femelle et agile (v. m. 

rd3 n . pr. m. I Chr. 8. 38, 

*"!?? n. pr. m. II Sam. 20. 1. 

^3 1° Rien, point (v. ■ia): ^Mnsf 
asrjtn-ia Ps. 17. 3, tu m'as eprouv6 et 
tu n'as rien trouve rien de mal) ; isb) 
T^-i* Prov. 23. 7, mais son coeur ne 
sera point avec toi ; vnria tft wja-feg cjk 
Is. 40. 24, ils ne sont pas encore plants, 
ils ne sont pas encore semes, c.-&-d. 
ils sont k. peine plants, k peine se- 
mes. — 2° conj: Pour que ne : ro^-is 
Is. 14. 21, pour qu'ils ne se Invent pas 
(Ps. 10. 18); sp^'af-ipi* Ps. 32. 9, 
pour qu'il napproche de toi (qu'il ne to 
blesse), ou: autrementil n'approchera 
pas de loi,ne t'obeira pas. 

^ ctiald., m. : wrorngbi^ dto Dan. 
G. 15, il prit k cocur, il dirigea son es- 
prit, il rtsolut de delivrer (Daniel) 

'3 (contracts detoa, i?ale puissant) 
n. pr. d'une des principales divinites 
des Babyloniens, Bel, Jer. 50. 2, Is. 
46. 1. Ce mot eutrfe dans la composi- 
tion de plusieurs noms propres baby- 
loniens. ...*■. 

**$>? chald. Pa: v^T t Tt^ft *$*!&& 
Dan. 7. 25, il opprimera, tourmentera, 
les saints du Trfcs-Haut (v. rA^ 'PL). 

TT^3 (Bel est son maltre) n. pr: du 



nfci 



67 



p6ro deBerodach-Baladan, roi des Ba- 
byloniens, II Rois20. 12. 

*?% Kal inusite. Hiph. 1° intrans. 
Reprendre des forces , se remettre , 
s'epanouir : oanj nyiaao Job. 10. 20 , 
pour que je reprenne mes esprits, que 
je respire un peu (Ps. 39. 14). — 
2° trans. Fortifier, consoler : rtaan 
w-i? ifc Amos 5. 9, il fortifie la devas- 
tation ou le devastateur contre Je puis-, 
sunt {part. v. rv*y4ac). 

H|J>? n . pr. m., Neb.' .12. 5 ; nb$ 
Neh. 10.9. 

*H?3 n. pr. m., un des amis de Job, 
Bildadde Suah, Job 2. 11. 

np| S'user par le temps, par l'Age ; 
vieillir, deperir , tomber en decompo- 
sition, en pourriture. Des vdtements : 
£a wh?p sQ^iob^ Jos. 9. 13, nos vete- 
ments et nos chaussurcsse sont uses ; 
?piyg nrta vb *]**«$ Deut. 8. 4 , tes 
vetements he sont point tombes de toi, 
ne se sont point dechires sur toi. De 
Thomme : ^nba vjrt$Gen. 18. 12, aprfcs 
que je suis devenue vieille; •*&% A3 
Ps. 32. 3, mes os ont vieilli,' deperi; 
rhy\ ajra wn) Job 13. 28, et lui 
( riiomme ) tombe en decomposition , 
est consume vite comme une chose 
pourrie. Metaph. niatn *i£ga Yy$r\ Is. 
51. 6, la terre s'en ira comme' un ve- 
tement use. 

PL trans. Faire vieillir, faire depe- 
rir, user, consumer : -ntoa r*a Lam. 
3. 4, il fait deperir, if dechire ma 
chair; rv&ab *nw\ Ps. 49. 15, leur face, 
bcaute, s'evanouira, sera detruite (dans 
l'enfer); djw; afaa *a-; Job 21. 13, 
ils usent, c.-ft-d. ils passent, leurs jours 
dans les plaisirs; ^naia^ on^n nto^ 
Is. 65. 22, meseius useronteux-memes 
les ODuvres de leurs mains, c.-ft-d. 
ils en jouiront longtemps ; *^"ift] 
•iniab nbw-^aa I Chr. 17. 9, les me- 
chants ne le detruiront, pu :. ne l'hu- 
milieront plus. , [ . 

n^| adj. (f. n^, p/ur. d4^, f. m1>a). 
Use, vieux: D*»ba D"»p?b Jos. 9. 4, de^ 
sacs uses; Mw'nbab nwnEz. 23. 43 f 



Digitized by 



Google 



je dis (alors) de cette femme qui a 
vieilli dans la debauche. 

n?? n. pr. d'une ville dans la tribu 
de Simeon, Jos. 19. 3 (v. wjba). 

n?| />t M chethib dirte D^nba^ Esdr. 
4. 4, et les effrayaient, les troublaient 
dans leur travail (p. d^brn* keri) ; de 
Ik nrkz. 

^$2 f. (plur. mhia, const. /rtrtba). 
Terreur, epouvante : nnia mm a 1 ^ rob 
Is. 17 14, au soir et void, il yaura 
terreur; mobs ninb* Job 24. 17, les 
frayeurs des tenures de la mort; 
rppi ^iw nirAa Ez. 26. 21, je ferai de 
toi un oojet d'epouvante, et tu ne seras 
pins; selon d'autres: je te reduirai au 
neant (de rm, rm et ba). 

n«?}>? n pr. 1° Balhab, servante de 
Rachel, qu elle donna pour femme k 
Jacob, m&re de Dan et de Nepbthali, 
Gen. 30. 3.-2° Nom d'un endroit 
dans la tribu de Simeon, I Chr. 4. 29, 
appele aussi Hba Jos. 19. 3. 

ft^? n. pr. m. 1° Gen. 36. 27. — 
2° I Chr. 7. 10. 

"? chald., m. Un genre d'impdt, 
la taille: tjbm iba mac Esdr. 4. 13, 
(ils ne payeront plus) ni tributs, ni 
impflts, taille, ni dons, ou : peage. 

OWft? m. pi. (rac. nba). Ce qui est 
vieux, use : rvtan&ri ■w'ba'jer. 38. 12, 
des morceaux d'etoffes us6s et dechires, 
verset 1 1 *nba pour i*iba. 

"HtH^fs Nom chaldeen de Daniel, 
Dan. 1.7. 

v? (de ba, avec •» paragog.) 1° m. 
Destruction , corruption : ^a rjjjtin 
■*} mga Is. 38. 17, tu as tire avec 
amour mon ftme de la fosse de la cor- 
ruption. — 2° adv. Point, ne pas; 
prep. y sans : ^lsa rrwo *»ba II Sam. 1 . 
21, (comme s*)'if n'eflt point ete sacre 
de Thuile sainte; «ia; **a C)pk Is. 32. 
10, la moisson ne reviendra plus; 
yfxjn ^ ciyyD Is. 14 6, persecution 
sans reiache (v. C)Vto) ; d^-iba ^a Job 
30.8, des hommes sans nom, sans 
consideration. 



Avec des prepositions: rer-ia^Deut. 
4. 42, sans le savoir, par imprudence ; 
ph-iab Is. 8. 14, sans mesure; ^-q 
point, parce qu'il n'y a plus, faute dej 
sans que : ib-*5}d Job 18. 15, qui n'est 
point k lui, qu'il a quittee ; wn-»ba« 
Is. 8. 13, parce qu'il n'a point eu d'in- 
tclligence; d*n^M) d^p-y^b^n Exod. 
14. 11 , est-ce parce qu'il n'y a plus de 
tombesen Egypte ? a#* -*a* Jer. 2. 18, 
de sorte qu'il n'y a plus d'habitants ; 
d^an wpjVHb n^j •*}* Eccl. 3. 1 1 , sans 
que l'homme puisse trouver (double 
negation); rvr «4a-i? Ps. 72. 7, jus- 
qu'k ce qu'il n'y ait plus de lune; 
ib rw iba-b? Gen. 31. 20, parce qu'il 
ne lui avait pas dit. 

' v? m. Fourrage (melange d'orge 
et d'avoine, v. bba) : "ib^ba-b? ^wtiw dx 
Job 6. 8, le boeuf mugit-il lorsqu'ii est 
prfcs de son fourrage ? 

HO^? /; Neant : rra^-b? yyt. hbh 
Job 26. 7, il suspend la terre Vur le 
neant (de rro-4^ sans rien). 

ty&}>? (de ^ba sans, br* profit, ulilite, 
v. ban, ou de bto sans joug) Mechancete, 
perversite; aussi destruction, devasta- 
tion: nm b??ban «h* I Sam. 23. 28, 
cet homme mechant ; V^ba-^a ^a« 
Jug. 19. 22, des hommes pervers; 
b?jba-r^ I Sam. 1. 16, une femme 
pervertie; b^ba 1? Prov. 19. 28, un 
temoin injuste, faux; b?jba-w Ps. 
101. 3, une chose injuste, iniquite; 
5»5*a •&$ Ps. 18. 8, torrents devasta- 
tors ; ia psj b?*ba-q?| p s . 41 . 9, une 
chose (maladie) dangereuse, ou le 
malheur s'est repandu sur lui (v. le 
meme exemple k par) ; b?jb^ tjbdb ^bsm 
Job 34. 18, dit-on k un roi: Tues un 
mechant, un destructeur ? *ri* cpd'h kb 
b^ba tja-^asb Nah. 2. 1, le destruc- 
teur ne passera plus au milieu de toi. 

^| (Jut. ba;) !• Meier, confondre, 
meianger, arroser : r*^ vi bb^ dt^a 
rm** Gen. 11.9, car Ik l'fiternei 
confondit le langage de toute la terre ; 
nbaj Gen. H. 7, p. nbaj confondons; 
part. pass. : yatga mb*a rip Lev. 2. 8, 



Digitized by 



Google 



0^3 

de la fleur de farine m61ang6e (p^trie) 
avec de rhuile ; -gap yaty irt$ Ps. 92. 11 f 
j'ai 6t6 arros6 (oint) avec de rhuile 
fraiche. — 2° Ex. unique : ta^bnb bw 
Jug. 19. 21, il donne du fourrage aux 
toes (de W^ fourrage). 

Hithp. Se mgler: awn vwa witoj 
bbiarv! Os6e 7. 8, Ephraim se m61e aiix 
peuples. • 

D?9 Serrer, brider. Ex. unique: 
teibab f<n* iro-ana^ Ps. 32. 9, il faut 
serrer la bouche (du cheval) avec le 
mors et le frein. 

D ?| Ex. unique : cw*} sbto Amos 
7. 14, et cueillant des figues, ou des 
fruits des sycomores ; selon d'autres : 
comme bba, les m61ant avec d'autres 
choses (pour en nourrir mes trou- 
peaux). 

y?$ Avaler , engloutir , d^vorer : 
r^b^ itej WTtaj Is. 28. 4, k peine 
lVtol dans sa main qu'il l'avale (le 
mange avec avidity) ; tybg^n rorb^ini 
trip*] Gen. 41. 7, les 6pis tenus a6vo- 
rferent; tank raby Nomb. 16. 30, (la 
terre) les englo'utit; Tfj vba-n? Job 7. 
19, (tu ne me donnes pasde relache) 
pour avaler ma salive, c.-fc-d. pour 
respirer un instant. Metaph. •piw? ^$b^ 
J6r. 81. 34, il m'a englouti comme un 
dragon. 

Niph. b*niy* *b^i Os6e 8. 8, Israel a 
416 d6vor6 , d6truit ; T5ITT? *p^ Is. 
28. 7, ils sont abattus, absorbs par 
le vin. 

Pi. 1° Engloutir, d6vorer; plus g6n6- 
ralement d&ruire, antentir : ro^i ^ 
TjfipJta*; Prov. 19. 28, la bouche 'des 
merchants d6vore Tiniquitd ; an^n 2^33} 
wn p*$ Hab. 1. 13, lorsque le ml- 
chant ddvore celui qui est plus juste 
que lui ; ■* riaj Lam. 2. 2, TEternel a 
d6truit (sans piti<6) ; n^b njan *i$ Is. 
25. 8, il an&ntira a jamais la mort. — 
2° Couvrir, envelopper: shpn-wj s\nq 
Nomb. 4* 20, tandis qu'on enve'loppe 
les choses saintes. 

Pou.y passif de Pid. fitre d6truit, 
anianti; pirir : 6^ wbwj^ Is, 9. 



xhi 



09 



15, etceux qui se laissent dinger par 
lui serontd^truits; avecb:?|bijb sb^-fl 
II Sam. 17. 16, pour que la ruine ne 
soit pr6par£e au roi, pour qu'il ne p6- 
risse; sto; ^ tf^ *tok-dk Job 37. 20, 
si quelquMn pensaitune chose pareille, 
il pgrirait ; selon d'autres : quelqu'un 
diraitril cela, comme si c^tait une 
chose cach6e, un secret pour lui? 

Eilhp. rt^wran-bai Ps. 107. 27, 
et toute leur sagesse s'est 6vanouie, est 
angantie. 

V^9 m.l° Absorption i^-nH^ioh^ 
1^73 J6r. 51. 44, je ferai sortir de sa 
bouche ce qu'il a absorbe. — 2° ran« 
^T^T*? Ps* 82. 6, tu aimes toutes 
les paroles de destruction, qui tendent 
k la ruine, ou : les paroles de ruse (de 
*ba Pt., envelopper, cacher). 

)J?9 n. pr. 1° Ville prfcsde Sodome, 
appelle plus tard *v"s Gen. 14. 2. — 
2° Bela, fils de Beor, roi d'£dom, Gen. 
36. 32. — 3° Bela, fils de Benjamin, 
Gen. 46. 21 ; worn patron, •tfba N$mb; 
26. 38. — 4° I Chr. 5. 8. 

^y^S (comp^debsnon^^wvers), 
toujours avec yq. ^b^o prep. Sans, 
outre, hormis : wb$ i ^bacq Is. 36. 
10, est-ce sans (Fordre de) Dieu que je 
suis entri (dans ce pays) T ■* n^tc *wb» 
Jos. 22. 19, outre l'autel de Internet ; 
•* TH*OT lyftwt'nj Ps. 18. 32, qui est 
Dieujsinon fEternel? 

TJ3&9 (avec suff. -roba, *rvT*b$)M6me 
signif. : "rob^ rat* Is. 45. 6, hors moi 
il n'y a 'nen ; T ^h wjk mijj *TOb$ 
Job 34. 32, outre ce que je vois, c.-a-d. 
m6me ce que je ne vois pas, enseigne* 
le-moi; ^baj Gen. 14. 24, rien pour 
moi ; Gen. "41. 16, ce n'est pas moi , 
loin de moi d'y pr^tendre ; ^p?^ Gen. 
41 . 44, et sans ton ordre. 

°X^? (sans peuple, Stranger) n. pr. 
1° Balaam, fils die BeordePethor; ses 
proph^ties, Nomb* 22-24. — 2° Nom 
d'un endroit dans la tribu de Manass6, 
au delft, du Jourdain, I Ghr. 6. 55. 

pi>| D6vaster> ravager : p»nt pgia 



Digitized by 



Google 



70 



& 



p» 



mgbian Is. 24. 1, il rend le pays de- 
sert et le d^vaste, dGpouille. 

Pou.\ passif: njjbra njyaw tqm Nah . 
2. 44 , elle (Ninive) est piltee, d£vasl£e, 
ravagge. 

P?% (d^vastateur), n. pr. Balak, roi 
des Moabites, Nomb. 22. 2. 

I»«^3et1^«^n. pr. Baltas- 
sar, dernier roi des CbaldGens, Dan. 
5.1, 7. 1. 

W)^ (orateur) n. pr. m. Esdr. 2. 2. 
, *P^3 (avec suff. TOba, *]**}) fl<fo. et 
prep. Point, sans, sans que, hors : 
*W Tims ^nb}' I Sam. 20. 26,* il n'est 
point pur ; rno *nba rise Is. 14. 6, des 
coups sans r6pit ; oatna Db^n« ^baj Gen. 
43. 3, sans que voire frfcre soit avec 
vous; -toba T* r^wi Os6e 13. 4, de 
sauvcur, il n'y en a point hors moi ; 
ok *v\b% Gen. 47. 18, si ce n'est. Avec 
les propositions : iaab-wt ^nbab Deut. 
17. 20, de ne point Clever sdncoeur; 
^asrib TObabll Rois23. 10, de ne point 
fairs passer (sacrifier h Molecb) ; "^bab 
»•*$ vh3 J6r. 23. 14, afin que personne 
ne se convertisse (de ses crimes); 
wj ^nb^bsiEz. 13. 3, etsans qu'ilsaient 
des visions; Tft^to ■*$** Ez. 16. 28, 
parce que tu nete rassasies pas; -1? 
crab ^nia Job 14. 12, jusqu'fe ce qu'il 
n'y ait plus de ciel, c.-&-d. jamais. 

n 9? f.(plur. nioa, const. rvta$, ■rvnaa 
etTO^avecsuff.^faa, *prvraa). ^Hau- 
teur," colline, montagne : \\n tpnifca-b* 
II Sam. 1 . 19, il a 6t6 tu6 sur tes mon- 
tagnes; obi* r^aa* Ez. 36. 2, et ces 
hauteurs Oternelles ; wt??p **freL by] 
Ps, 18. 34, il m'a.plac6 sur mes col- 
lines, c.-it-d. dans des lieux 6lev6s et 
fortifies; ip*rn wni«a-b? Deut. 33. 29, 
tu foules ses hauteurs sous tes pieds, 
c.-fr-d. tu domines lepays deTennemi ; 
a* ■**» Is. 14. 14, les hauteurs des 
nu^es^d^rjca Job 9. 8, les hauteurs 
de la meK c.-fc-d. les nu£es, les vagues 
les plus 61ev£es. 

' 2° Hauts lieux oil des sacrifices 
6taient offerts & Dieu , avant , et con- 
trairemcnt & la loi, m6me aprfcs la con- 



struction du temple; plusg£n6ral., lien 
consacrg au culte impie des idoles ; 
rroaaa;bdi*r!ratISam.9.12, lepeuple 
offre aujourd'hui des sacrifices sur le 
hautlieu ; v*p& hioart pn II Rois 12.4, 
seulement its n'avaient pas 6X6 les hauts 
lieux; rvraaniwj I Rois_43. 32, les 
temples des hauts lieux ; rraa est mis 
pour Mean ma temple ou autel: roa* tk 
rroa rrb'bi I Rois 11. 7, alors Salomon 
construisit un .temple de haul lieu ; 
rvfebo rvtaa Ez. 16. 16, des hauteurs ou 
des autels couverts d'6toffes varices, 
bariol6es(ces temples n'6taient souvent 
que des tentes). — 3° S£pulcre : ^«»* 
wrm^ wrobd Ez. 43. 7, et par les ca- 
davres ae leurs rois (dans) leurs s6- 
pulcres. 

^n?? n. pr. m. I Chr. 7. 33. 

1M (v. «te). 

riiD^ (hauteur) n. pr. d'une ville 
dans Moab, Nomb. 21. 19; appel£e 
aussi b$:j tYm$ Nomb. 22. 41 . 

?3 (rac. nja, const, 13, quelquefois pi, 
une fois ^afien. 49. 41, et toq Nomb. 
24. 3, avec, suff. ta, ^; p/ur. my, 
const, *ja) 4°Fils, quclquefois petit-fils; 
jeune homme , gar$on : drnaK-ja pnr* 
Gen. 25. 19, Isaac, fils d'Abraham ; 
nj^ na-to nr» la-to Exod. 21. 31, s'il 
frappe un gar^on ou une fille ; Tiro-fj -jab 
Gen. 29. 5, Laban, fils (petit-fils) de 
Nahor; a^$a nra« Prov. 7. 7, j'ai 
remarqu6 parmi les jeunes gens ; de 
m£me desanimaux: wn-j^L6v. 12,6, 
le petit d'une colomoe; a^ ^ab Ps. 
147. 9, aiix jeunes corbeaux; Tja"T? 
jeune taureau ; des plantes : ; rnb ia 
Gen. 49. 22, branche d'un arbre f^cond; 
•$ nnwx W^Ti Ps. 80. 16, et sur la 
brancfie que tu as con sol id £e pour toi; 
?paM ^3a Gen. 49. 8, les fils de ton 
pfere, tes frferes. 

Plur. Enfants, descendants ; avec le 
nom d'un patriarche, peuple, nation : 
o^a 'i-nan Gen. 30. 1, donne-moi des 
enfants jbK'jfep.'ga les Israelites; *}% 
yim les Ammonites ; de m6me d^w ^b 
Joel 4. 6, aux Grecs. — 2° Soumis t 



Digitized by 



Google 



obtissant comme un fils; scrviteur, 
disciple ; ou aira6 comme un fils, . le 
bien-aim6, Mu; ^k *gai.tpr}$ II Rois 
16. 7, je suis ton sefviteur et ton fils, 
je le suis d£vou6 comme k un p&re ; 
mpqpi'giB I Rois # 20. 35, (ttn) des 
disciples des proph&tes; Tang cnyi** 
•^i Os6ell. 1, et de Tfigypte je t'ai 
d£sign£ pour mon fils (61u). SSuivi d'un 
nom de ville, habitant de: )i*$ ^2 ha- 
bitants fie S ion. ' 

mi *pj Fils de la maison, esclave n6 
dans la maison du mattre : !«&-*:» nr^jti 
Deut. 32. 14, et des briers de tasan; 
trra-$ ISam. 20. 31, Hw3«pjDeuL 25. 2 r 
le fils de la mort, qui a b6rit6 la roort, 
qui a mgritg d'etre frapp6 ; sum d'un 
mot qui d£signe le temps, dg6 de : 
rod "ja &g4 d'un an ; rk^im Jon. 4.' 10, 
flg6 (Tune nuit ; suivi d'un qualificatif, 
•ja est synonyme de &$: "fcag^f 19 un 
mSchant, ban •jaun sage, V*n ia un vail- 
lant homme pa^aa Prov. 31 . S^t 1 ^ thj 
Ps. 72. 4, les pauvres; n^jj-^g Jlob 
41. 20, fils do rare," fl&che; ^ntf-ps Is.! 
14.' 12, fils de l'aurore, l'Stoile du ma- 
tin ; t|'«h \32 Job 5. 7, les oiseaux, oil : 
les 6tincelles (v. tffrj)\ "TUT? 1 I g - ^*? 
10, et le fils de mbn aire", la paille; 
**rtwn iaj Job 1 . 6, les enfants de Dieu, 
les anges. 

T3 chald. M6me sign., employ 6 sett- 
lement au pluriel : "pa^, ^ (v. ^ *mgf. , . 
fils). ,. " r 

13 n.jw.m. I Chr. 15. 18. Les autres 
noms propres composes, avee ^ sont : % 

^1lC]| (enfant de ma douleur) Nom 
de Benjamin, que lui donna Rachel en 
mouranid'es douleursde l'enfantement, 
Gen. 35. 18. V . 

1% ni!n? n. pr. m., port* pap trois 
roisdeDamas et de Svrie. 1° I Rois 
15. 18. — 2° I Rois 20, 1. — 
3* II Rois 13. 3. , 

rXTH9. (vaillant guerrier) n. pr. m. f -. 

IIChr.17.7. '■ '' 

1}C^I (fils du gracieux) n. pr. m., 

IjChr.4. 20^ . 



nj3 



71 



r?n? w. pr. m. : fv^m tf*$ pour 
yn?^3, un homme de la tribu do Ben- 
jamin, I Sam. 9. 1. • r 

«# chald. (v..nja). 

n 2? (/w<. njys /til. apoc. *)a*j)Bdtir, 
construire, fonder, former, recon- 
struire : Yji iat rr^ ^a na^ I Rois 
8. 13, je tai b&ti cette maison qui te 
servirade demeure ; ^ Tpiyfc^ Ez. 1 6. 
31, en construisant tes hauls lieux; 
mj^-r^ -p}^ Gen. 10. U, il fonda 
Ninive; mfoi — yhpr^ orfV» *j lyj 
Gen. 2. 22* Internet Dieu forma de la 
c6te (qu'il avail prise ' d'Adam ) line 
femme ; hiatfj ffn* wyi Amos 9. 14, 
ils reconstruiront des villes d6sertes. 
Avec a} travailler it, aider & construire : 
bstns soai Zach. 6. 15, ils travailleront 
It la construction du temple ; quelque- 
foisrecouvrir : rv*an rvhrip-mij ym I Rois 
6. 15, il recouvrit les murs du temple, 
(& l'interieur, d ? ais de cfcdre). Avec b? 
batir autour, enfermer : •** ro$ Lam. 
3. 5, il a b&li autour de moi (roe tient 
cnferm6) ; »r»bp njai Eccl. 9. 14, il bdtit 
(des citadclies ) T autour de la ville; 
metaph. bSrw vfc\ o^ruj T^ J^r. 42. 
10, je vous.^aifierai et je ne vous ren- 
verserai pas (je vous donnerai. un bon- 
heur durable); rr$ roa donner de la 
posterity ; vvr& rr^-wj r^T^^ **fo Dent. 
25. 9, qui ne rel&ve pas la maison de, 
son fr^re, ne lui donne pas de post6- 
rit6 (v. ri*;a). 

Niph., passifdu Kal. £tre rebdti ; 
tnttaph. (des hommes), 6tre Mtabli , 
redevenir heureux : w "^in^ «oa5i J6r. 
12. 16, ils seront rgtablisau milieu de 
mon peuple ; mm ^T^ aw*3 tMt Job 
22. 23, si tu reviens & Dieu, tu seras 
heureux; npro rosa ^* Gen. 16. 2, 
peut-6tre aurai-je' de la post^rit^ par 
elle. 

n 3?' ^3? chald. Batir, part.passi 
roa, inf. wa« et msaa : mirk ton arv*a 
Esdr. 5. 9, de construire ce temple. 

Hithp., pass. ::\b\ *|a$ wyro wm 
Esdr. 5. 8, quelle soit construite avec 
de grosses pierres. 



Digitized by 



Google 



7* 



U3i 



^3? n.. pr. m. N6h. 7.. 15, et plu- 
sieurs autres. 

rt*$ plur. derm. 

^ (Mti)n. pr. m. II Sam. 23. 36, 
et plusieurs autres. 

^ n. pr. m. N6b. 9. 4. 

P"!?"^? n. pr. d'une villede la tribu 
de Dan, Jos. 19. 45. 

TRXV2? (v. wh(m) n. pr., station 
dans le desert, Nomb. 33. 31. 

n$3 (bftti par Dieu)n. pr. ro. I Chr. 
4. 36, et plusieurs autres. 

n $? fim. Edifice, bdtiment : mafx\ 
TT^y^K] Ez. 41. 13, Edifice etses 
murs. 

,n -S? n. pr. ro. II Sara. 8. 18, et 
plusieurs autres. 

D!» (v. t,). 

TPt?? (fils de ma droite, c.-fc-d. mon 
fils bien-aim6 (v. •pa;), mon bonbeur) 
n. pr. Benjamin, dernier fils de Jacob, 
patriarche de la tribu de ce nom, Gen. 
35. 18. La tribu de Benjamin forma, 
avec celle de Juda, le royaume de 
Juda; n. pair. w w^ GtTV r 

W39 ti. pr. ro. Esdr. 10. 32. 
1 ?#? m. 1° Edifice: ujajri -vriKz. 41. 
12, et le murde cet Edifice, — 2° Mu- 
raille : yvzn an'n Ez. 40. 5, la largeur 
de la muraille. 

*$}? chald. Batiment, Esdr. 5. 4. 

■ WJ? (notrefils)n.pr.ro.N6h. 10.14. 

DJ? chald. S'irriter : &$} K»bo Dan. 
2. 12, le roi s'irrita; selon dWres, 
a prip. et Di *ti6*f ., le roi 6tait en co- 
lore, fureur. 

KJ#? et HJtf? n . pr. m. I Chr. 8. 37, 
9.43. 

n rf D ? (dans le secret de Dieu) n. 
pr. ro. N6h. 3. 6. 

*M ri. pr. m. Esdr. 2. 49. 

DD$ (v. M ). 

"N?3 et "il?^ colfecf . Fruits non mflrs, 
aigres ; raisins verts : Vok *^i« Is. 1 8. 5, 
et le fruit vert qui commence & milrir ; 



•ha* ?$}$ bbm Job 15. 33, il rejettera, 
comme la vigne, ses raisins aigres, 
encore verts. 

HI?? chald. (v. n*a). 

TK? et n l?3 (avec suff. *igB et w*S, 
*n?3* twa, wjj et *0Tg*t tDT?5, troa) 
1° Autour : i n?8 *T2| kam. 3.7, il a fait 
une haie autour demoi; *¥&$ *vi« r^-jVl 
Ps. 139. 11, etla nuit est lumineuse 
autonr de moi ; t&$n\ n#h To} ■* uj 
Zach .12.8, rEternel protegera les habi- 
tants de Jerusalem ; arAn -cm} Jug. 3. 22 t 
autour de la lame. — 2° Pour, it cause 
de, en faveur de : t&-i$» *rt* Job 2. 4, 
peau pour peau ; njit rroK-wj Prov. 6. 
26, k cause d'une femme prostitute ; 
"H^S *TO}*n Exod. 8. 24, priez pour 
moi ; +m ibyi **Ps. 138. 8, Dieu Tach6- 
vera en* ma faveur ; *i?^ ^ II Chr. 
30. 18, (Dieu)leurpardonnera'(p.d'wa, 
v. ^). — 3° Au travers, au milieu , 
parmi,par, derrifcre: *b*rA»nwtJoel 
2. 8, et ils tomberont au travers des 
6p£es ; txpyi v*rs$ tp*ftty\ tinn-aft Amos 
9. 10, lemalheur ne s'approchera pas 
et ne viendra pas au milieu de nous, 
ou : ne nous surprendra pas ; 'jraj tab 
nirm toj rw Is. 32. 14, les tours et 
forteresses seront parmi les, dunombre 
des cavernes, c.-fc-d. chang6es en ca- 
vernes; likm^ Gen. 26. 8, par la 
fen&re; rxs^n toj II Rois 1. 2, par la 
grille, la'fenGtre ; njtan nirin ^w 
rw Jug. 3. 24 (Ehud) T ferma les portes 
de la chambre derrifere lui, ou sur 
(Eglou); oiM£ ^T5 wyn Job 22. 13, 
jugerait-il demure*, ou : & travers Fob- 
scurite? iron *r wj I Sam. 4. 18, prfcs 
(du cdte) de la porte; fig. "o» — ^d 
Drn i?2 fermer le sein, rendre sterile; 
'rpwfi n??T5 Cant. 4. 1, derrifcre ton 
voile (v. rm$). 

nj$ l tt^-roani3^Is.64.l,(comme) 
le feu fait bouillonner Teau. — 
2° (comme le chald. atgq) r*$a ^ro^a-o^ 
Is. 21. 12, si vous voulez prier (ou : 
cherchcr), priez (cherchez). 

Niph. l°rn$fefl noin^ rro? Is. 30.13, 
(une partie qui menace mine) ot qui 



Digitized by 



Google 



forme une saillie dans une haute rau- 
raille, ou : brfeche ouverte dans une, etc. 
— 2° twxo «cK}j Obad 1 . 6, ses trdsors 
sontrecnerchte, ou d6couverts. 

n X?etW T ? chald. 1° Chercher : 
hpy* i*yi Dan. 2. 1 3, on cbercha Da- 
niel. — 8* Prier, avec "pa, tng, m% i* : 
vqftQTTQ wpi Dan. 2. 1 6, il pria le roi ; 
ww$ turban. 6. 14, il fait sa pri&re. 
. W? /". chald. Demande, prifcre: ^ 
wj Kgy pyte Dan. 6. 8 V quiconque 
adressera une demande ; wj»^ Dan. 6. 
14, sa pri&re. 

*riy? n. pr. m. 1° Pfere de Balaam, 
Nomb. 22. 5. — 2°Beor, pfere de Bela, 
roi idumden, Gen. 36. 32. 

WpiJQ m. pi. Terreurs : lyfoj Mwa 
Job 6. 4 , les terreurs divines, qui 
viennent de Dieu (rac. n?a). 

H£ n. pr. m. i°Booz, qui a 6pous6 
Ruth, Ruth 2. 1 . - 2° Nom dune co- 
lonne plac6e devant le temple, & gauche, 
IRois7. 21. 

^1?? Fouler aux pieds, regimber : 
^^J T^ 1&t$ ^ eut - 32. 18, Ieschou- 
roun est devenu gras et il regimba, 
c.-&-d. se rivolta ; v\y$ tiw^n haV 
I Sam. 2. 29, pourquoi foulez-vous 
aux pieds, pourquoi m^prisez-vous, mes 
sacrifices? 

■y? m. Prtere(rac. haft). Ex. unique: 
ij-rft^ ^yt& y* Job 30. 24, la prifere 
est en vain, (quand Dieu) 6tend sa 
main; selon d'autres : (Dieu) n'gtendra 
pas la main vers la tombe ($prep. y 
■* ruine, tombe). 

^V? m., collect. B6tail, aussi bite 
desomme:ttp*'SNpN$ wo Gen. 45. 17, 
chargez vos b6tes (rac. *ra). 

'3£5 (/i«f. iapp) Dominer, poss£der, 
tyouser, cohabiter : tjniw dw$* wtaj 
Is. 26. 13, d'autres maitres que toi 
ont doming sur nous; avec h : ^n^M 
a$n*I Chr. 4. 22, qui avaient pris pos- 
session de, ou qui dominaient dans 
Moab ; Tp^j *&*¥- h V vt! l ^^ *S?r9 Is. 
62. 5, commele jeune homme Spouse 
lavierge, ainsi tes fils t'6pouseront(de- 



fca 



73 



m cure ron t avec, en toi); n^ti^nPT^ 
nhyy Deut. 24. 1, lorsqu'un homme 
Spouse une femme et cohabite avec elle. 
Part. •jf*5h Is. 54.5, plur.emph., ton 
maitreou ton 6poux ; part. pass. hiwf 
et i?$ riyj femme marine ; mitaph. 

tbmi yxyb* Is - 62 * *» el ton P a y s C sera 

appelS) Spouse, c.-fc-d. terre habitue ; 
avec^: da nni$:j ^bai J6r. 31. 32, 
tandis que'moi je les avais 6pous£s, je 
m*6tais attache k eux ; selon d'autres : 
je les ai mGprises, rejet6s(v.Jcr. 3.14). 

Niph. fitre 6pouS6, 6tre pris pour 
femme: mitaph. b*$& ^an$ < jls.62.4 9 ton 
pays sera 6pous6, remplid'habitants. 

I 'M m. (avec suff. -i**, mi**, plur. 
p"*$V const. "*?e; ^?3} et rrka«| ses 
mattres,eUm0.son ma!tre).Mattre, pos- 
sesses, 6poux: ffyia *4sja Is. 16. 8, les 
mattres des nations ; njyi Vn Jug. 19. 
23, chef de la maison ; niwti i?a Exod. 

21. 28, le proprtetaire du boeuf; rig, 
Exod. 22. 14, son mattre ; V?a aaa* k> 
w^ L6v. 21. 4, mattre, chef de la 
nation, il ne se rendra pas impur ; se- 
lon d'autres : pour i?aa m^me pour un 
chef, un grand ; wiaja-i? nbori] II Sam. 
1 1 . 26, elle pleura'son 6poux ; *** ^9 
Exod. 21. 3, un homme mari6; i>?5 
m;wj Joel 1 . 8, 1'gpoux de.sa jeunesse. 
Suivi d'un nom de ville, habitant de r 
comme ^a, ^wj« : irrnpi** Jos. 24. H , 
les habitants de Jericho ; wii ^9 
Jug. 9. 51, les habitants de la ville. 
Suivi d'un qualificatif (subst. ou adj.), 
il est employ^ dans diverses acceptions, 
comme i^ et «J^ : nlciim i?^ Gen. 37. 
19, lTiomme aux r6ves, r6veur ; ^3 
Mftyi II Sam. i . 6, cavaliers ; "iga 
ta^n Gen. 49. 23, archers ; v*m i?5 
Exod. 24. 14, celui qui a une affaire, 
un proems; tj» ta$Prov.l. 17, oiseau; 
rviifc-»B i5» Is. 41 . 15, (un chariot) avec 
beaucoup de dents defer; rf^a 1 ^* 
Gen. 14. 13, les allies; tft^ Prov. 

22. 24, homme violent; tfigj i?5 Prov.: 

23. 2, qui est malt re de son &me, de. 
ses passions ; v*^ aio-^^-i« Prov.. 
3. 27, ue refuse pas le bienfait k ceux 



Digitized by 



Google 



74 



5ya 



& qui il appartient, aux pauvres ,■ ou : 
jTemp6che pas le bien du bienfaiteur ; 
# n i?3 Aboth 1.7, plaideur. 
IlfyS (maltre) Baal, divinite ph&ii- 
ciennejavecrarl.rlwjnJug.e.SS.P/ur. 
tri>*n Jug; 2. H, statues de Baal. Les 
peuples qui l'adoraient ont ajout6 au 
nom principal divers qualificatifs : tea 
rwa Jug. 8. 33, Baal de I'alliance (vl 
a»j et -ri*tt). Ce mot entre dans la com- 
position dun grand norabre de noms 
de villes. 

^K3 n. t pr. 1° D'une ville, I Chr. 
4. 33.-2° D'un homme, I Chr. 5. 8. 

T| 'S3 n. pr. , ville au pied du mont 
Hermon, Jos. H. 17. 

• Iton >M. n . pr., ville, Cant. 8. H. 
I? 1 ? U*3 (mattre de la grace) n. pr. 

1° D'un roi d'fidom, Gen. 36. 38. — 
2° I Cbr. 27. 28. 

ittn ^3 n . p r#i v nie ^ la limite 
d'Ephralm, II Sam. 13. 23. 

]iD-)n b)» n . pr., ville prfcs dii Her* 
inon, Jug. 3. 3. 

W ^ (lieu d'habitation) n.pr., 
ville de la tribu de Ruben, Nomb.. 
32. 38. 

OT!?"to3 (ville des baches, de 
Irruption) n. pr., lieu oft David rem- 
porta une grande victoire sur les Phi- 
listins, II Sam. 5, 20. 

]1M ^J» n. pr. d'une ville <*gyp- 
tienne prfcs de la mer Rouge, Exod. 
14.2. 

Vtity ^JS n. pr. d'une ville, II Rois 
4.42. 

ion bj23 (lieu des dattes) n. pr. 
d'une ville, Jug. 20. 33. 

. nTTP, $39 n.pr. dunevillclISara. 
6. 2; aussi rb?% et d^-tan rwfc Jos. 18.9. 
'1$ chald. m. Homme (v. Iia^) t 
Esdr.4. 8(v..D?tj). , 

• n &3 /". (de ten). Mattresse : nte* 
man I Rois 17. 17, la mattresse de la 
maison ; aiK-rtes I Sam. 28. 7, pytho- 
nisse; Mjttft nte$ Nah, 3. 4, une ma- 
gicienne. . 



^39 n. pr, d'une ville. 1° Jos'. 
18. 9 (v. nw -ftp). - 2° Jos. 18. 29, 
dans Juda. / 

nitya w. pr. d'une ville de la tribu 
de Juda, Jos. 18. 24.' .. 

VTt^? n. ^r. f fils de David, I Chr. 
14. 7, appel^ aussi.rn^jll Sam. 8. 16. 
. ^12? n ; pr. m. IChr. 12. 8. 

&!?J$ n. pr.d'un roi des Ammonites, 
J6r. 4l). 14. 

• JyJ23 n. pr. d'une ville de la tribu 
de Dan, Jos. 19. 44. 

*»«?"n^(lieu du puits) M n. pr. 
d'une ville aux limites de Simeon, Jos. 
19.8. 

IV? n. pr. d'une ville, Nomb. 32. 3. 
M}]Q n. pr. m. 1° I Rois 4. 12. — 
2*4. 16.— 3°N6h. 3. 4. 

n^| n . pr.m. 1° II Sam, 4; 2. — 
2° 23. 29. — 3°Esdr, 2.2, 

^Jl? (/uf. w:) 1° trans, et mlrans. 
Brtiler, consumer, d6yorer ; ,6tre em- 
bras6, se consumer, 6tre allumd, s'al- 
lumer; se construit avec le r6g, dir., et 
plus g6n£r. avec q : m^ rnapa irn^j in» 
Is. 30. 33, comme un torrent de soufre 
quil'embrase; wj-i?^ tfe$Ps.83.18,. 
comme le feu consume la for6t; -rom 
■* ti$ t^ Nomb. 11. 1, le feudel'fiter- 
nel les dgvora ; ti*^ ^i rawi Exod.. 
3. 2, le buisson 6tait embrasg par le 
feu ; rotwi ^raft $*ra Exod. 3. 3 , 
pourquoi le buisson ne se consume 
point; n$kc mato ^m mf Os6e 7. 4, 
comme un four qui a 6t6 allum£ par le 
boulanger; h»jb w o*iro fs; 18. 9, 
des charbons en ont i\6' allum6s. 
Melaph. s'enflammer (de colore), bril- 
ler : -tea b?*s wp» Ps. 2. 12, car sa 
colfere s'enflamniera bientftt ; mn?^^ 
*w* T«ftb^Is. 62. 1, et(jusqu'^ceque) 
son salut brille comme une torche. 

2° fitre stupide, insens^ (v. ^a) : 
Ads?! wy nrwan J6r. 10. 8, et soudai- 
nement; (ou tous ensemble) ils de- 
viennent stupides et insens6s; selon' 
d'autres : avec Je m6me (bois) ils font du 



Digitized by 



Google 



feu et ils font leurs sottises (idoles). 
Part, m tf^ Ps. 94. 8, vous les 
plus stupides parmi la multitude. 

Mpfc.- fitre, devenir stupider ^a? 
rmo tfTH-i^ J6r. 1 0. 1 4, to usees homines 
sont stupides, malgrt leur science, ou : 
parleurari; h-yra rnfsls.19.il, (leur) 
conseil est(ou est devenu) stupide, fou. 

Pi. *q$ (jut. *yr t , inf. w et *w*) 
4° Brfller, allumer : '-'<* rtBro-i? *<$& 
N6h. 10. 35, pour brftler sur Tautel de 
Dieu ; wi ot$ rwj Is 44. 15, il sert 
k lTiomme pour brfller; «te roypfc 
Exod. 35. 3, vous n'allumerez point 
de feu. 

2° Oter, mettre de cAt6, faire dispa- 
raltre, exterminer: rfj&rp? tt^OT **}yj* 
Deut. 26. 13, j*ai At6 de la maisoft ce 
qui est consacrt; wooa typa ♦taW-riVi 
Deut. 26. 14, je n'en ai point mis k 
part (Stant impur ; Vs^JW w; **&& 
Jug. 20. 13, nous ferons disparaltre le 
mal du milieu dlsrael; souvent n^?av 
ms yjtj tu Ateras le mal du milieu 
de toi (ldrsqu'un supplice est ordonnd); 

Wm? y&\ ""#3 ^TT^S TW'^TW- 
1 Rois 14; 10, n et je nettoierai la maisbn 
de Jeroboam comme on dte l'immon- 
dice, c.-fc-d. je l'exterminerai ; tart? 
W? *%$! *OT Nomb. 24. 22, si Kayin 
estpouircha'ss6,banni; •wVwyjji natfj 
Is. 6. 43, il sera de nouveau d&ruit; 
^ nv> Is. 4. 4, un esprit qui exter- 
mine ou qui embrase. 

3°Pattre, ravage^ avec^: rrtpj -otv 
in* Exod. 22. 4, et il patt dans le 
champ d'un autre, ayec le rig. dir.; 
wyjn wy^* Is. 3. 14, vous avez ra- 
vage la vigne; ^i mr\ Is. 5. 5,,elle 
sera ravag£e. 

Pou. Eire allumi : rwpnj «na$ rwn-TM 
Ut. 36. 22, et,T&tre devant lui 6tait, 
allum6. ; 

Hiph. 1° Allumer, brftler, faire con- 
sumer ; rnwmj ^a*3 Exod. 22. 5, 
celui qui* allume Tincendie; ^T?ani 
naan •#:£ Nah. 2. 14, je ferai consu- 
mer son char par la fum£e. — 2° Faire 
disparaltre, exterminer, avec TKJS '• 

**3 *y&) *#p *ej* "«^ "W J Rois 



*»3 » 

16. 3, j'exterminerai ce qui resle de 
Baasa et de sa famille. — 3° Faire 
paltre, ravager: tfja-iK tvft tf^r^ ^ 
Exod. 22. 4, lorsque quelqu'un ravage 
un champ ou une vigue. 

1J15 Stupide : ■w** Ps, .92. 7, 
Thomme stupide ; ^33 Vn» Ps. 49. 11, 
le sot et Thomme stupide (v. *&% 2°). 

N'Tja n . pr. Baara, femme de Saha- 
rayim, I Chr. 8. 8. 

n^y? f Incendie, Exod. 22.. 5 (v. 
■URi fftpA. 1°).. 
ntfjy n . pr. m. LChr. 6. 25.; 
HtjfjJS n. pr. " Baasa , roi dlsrael , 
successeur de Nadab; il d£truisit la 
maison de Jeroboam, I Rois 15/27-29. 
H'jn^l (p. tTTOtf* ma) n. pr. d'une 
ville de la tribu dV kanass6, Jos. 21. 
27 ; appetee niin^5 1 Chr. 6. 56.. 
; HK| JSTaHnusita. Niph. rea* fctre 
effray6, s'Spouvanler : ^53? ivcq* Dan. 
8. 17, k son arriy^e je fus 6pouvant6 ; 
^y? *5*\* w^? TW1 Eslh -^- 6,Haman 
f ii t ter nfi6 devant le roi . 
' Pi. n?a (/uL rwa 1 ;) Effrayer, 4pou- 
vanter, inqui6ter, agiter : w? nisk* 
Is. 21. 4, un fr^missement m'dpou- 
vante, je siiis saisi de terreur ; wrow, 
wp";-nn I Sam. 16i 14, un mauvais es- 
prit Tagita, ou rassaillit. 

n CX? /*• Terreur: .iw^ hini J6r. 8. 
15, et il n'y a que terreur (rac. ;wa). 

^3 m.: ^ yaa .^ijh.Wr. 38.22, 
lorsque tes pieds ont 6t6 enfonc^s dans 
un bourbier, engages dans la boue. 

n^f? f. Marais : np'i&| K^it^j-si 
Job 8. 11, le jonc pousserait-il sans 
marais TP/wr. wtuwj Ez.. 47. 11, pour 
rwtoai ses marais. - . • 

; *3 n. pr. m. Esdr. 2. 17. ; . r? 
. Tlt| m . !• Vendange 1 a^ ^^1 
ynt-nK L6v. 26. 5, la vendange durera 
jusquii T6poque des semailles. — ! 
2° arf;. wan w; 15; Zach. 11.2, la 
for6t qiii 6tait forte , haute, inacces- 
sible, a M coup6e,. comme -«bj cheth. 
(v.^R). 



Digitized by 



Google 



76 t,jj a 

W??? (sousl'ombre de Dieu) n. pr. 
m. 1° Exod. 31 . 2. — 2° Esdr. 10. 30. 

NltyS n. pr. m. Esdr. 2. 82. 

0^¥? m. pi Les oignons, Nomb. 
11.8. 

W? (/uf. ray*) 1° frans. Couper, 
briser : cite d^-aj m Amos 9.1, brise- 
les (les chapiteaux aes colonnes pour 
qu'ils totnbent) sur la I6te de tous. 
6?$d imper.y pour d*^. intrans. Etre 
bless6 (v. **$) : w$^ Kb Joel 2. 8, its 
ne sont point blesses. — 2° Ravir, d6- 
rober; plus g6n£r. , recbercher des gains 
illicites, amasser avec avidity 6tre cu- 
pide : *; y® -jp? y£fl Ps. 10. 3, le ra- 
visseur, 1 avare, qui s'enricbit, s'estime 
heureux et irrite l'fiternel , ou : blas- 
pheme et irrite, etc. (v. , ?pa); tq $sfc 
Prov. 1 . 19, et fr£q. celui qui recherche 
un gain illicite, qui est cupide, avare; 
9*1* ^ cgn rrjjn-ra Job 27. 8, quel 
est l'espoir de l'hypocrite, quoiqu'il 
amasse du bien avec aviditt ? 

Pi. l°Couper, retrancher, arracher : 
*iy*T t nfcra Is. 38. 12, il m'arrache de 
la trame (de ma vie), v. r*3 ; tn **n 
i$**:yn Job 6. 9, qu'il 6tend"e sa main 
et qu'il me retranche. de cette vie. — 
2° Ravir, extorquer : p&% tjw ■wjnnj 
Ez. 22. 12, tu as extorqug le bien de 
ton prochain par la violence. — 3° Ao 
complir, achever : Irrraij na Lam. 2. 
17, il a accompli sa parole ; swypa rnm 
ttfeyrhprq } *f% Is. 10. 12,'lorsque 
Dieu aura accompli toutes ses oeuvres ; 
r^jann rn*] Zach. 4. 9, et ses mains 
l'ach&veront (le temple), 

3#9 m. (avec suff. "^p). Proie, 
butin, gain illicite, profit, int6r6t: 
dwp •*£ '^wrorj Mich. 4. 13, je con- 
sacrerai & i'Eternel leurs biens (ravis 
aux autres) ; vijji & qox ?x^ Jug. 8. 
19, ils n'emportferent point de butin 
d'argent ; wa wto Exode 18. 21 , ceux 
qui sont ennemis du gain illicite ; -rrq 
9^1 Gen. 37. 26, quel profit y a-t-il 
(pour nous)? "tapi #*$ Is. 56. t l 1 , cha- 
cun cherche ses int6r6ts. 



p£| S'enfler, se gonfler: A tjbjnj 
ngx^ Deut. 8. 4, ton pied n'a point 6t6 
eufl*(N6h. 9.21). De \k 

PS?? m. PAte : ip$B Exod. 12. 34, 
sa pate. 

Hj3¥! n. pr., ville dans Juda, Jos. 
18. 39. 

Tt% 1° Couper (principal, des rai- 
sins), vendanger: •ti^*6^ , nj. , »3|*-rw] 
L6v. 28. 8, tu ne couperas, recueilleras 
pas les raisins de les vignes non tail- 
l6es; rj/Q^ -tan ^ Deut. 24. 21, lors- 
que tu vendangeras ta vigne ; mitaph. 
h*Vto ?rn ■Vsa? Ps. 76. 13, il abat 1 es- 
prit (orgueilleux), ou : il retranche la 
vie des princes. Pari, nris vendan- 
geur. — 2° Fortifier, rendre inacces- 
sible. Pari. "ttB( seul usit6, fortifig, 
fort: vrvcxy nVi| tw Deut. 1. 28, des 
villes grandes et fortes; rr«cj rain Is. 
2. 18, forte muraille; melaph. mwi. 
rvhsyi roVi} sft J6r. 33. 3, je te dirai, 
des choses grandes et inaccessibles (& 
Tesprit), c.-fc-d. caches, ou prodi- 
gieuses. 

Niph. fitre inaccessible, Atre impos- 
sible : ora •qtt'n&Gen. H. 6, (rien de 
ce qu'ils ont m£dit6 de faire) ne leur 
sera impossible, ou : ne sera n6glig6 
par eux ; rats ?pp? "41T?&1 Job 42. 2, 
aucun projel n'est trop difficile pour 
toi, ou : aucune pens£e ne te manque. 

Pi. Fortifier: nyinn -mails. 22. 10, 
pour fortifier la muraille; Di-ra -q^n ■on 
W5 J6r. 81. 83, diH-elle (^abylonej 
fortifier encore sa formidable hauteur. 

^3 et "IX? (p/tir. tav^) m . Mati6re 
pr^cieuse, or ou argent: •ni^*iw-i?-n , n^ , » 
Job 22. 24, il r^pand Je Yor sur la 
terre, ou : jette Tor sur la poussi&re ; 
nra vb Job 36. 19, non point Tor; 

T3?R *& tr ?7\ iob 22 - 28 i q uel « Tout- 
Puissant soit ton or. 

"*¥? n. ^r. 1° D'une ville 16vitique 
dans la tnbu de Ruben, Deut. 4. 43. 
— 2° D'un homme, I Chr. 7. 37. 

fn$|i f. Bergerie : rro$ ykn Mich. 
2. 12, comme un troupeau dans une 



Digitized by 



Google 



bergerie; selori d'autres, n pr. d'une 
ville, richo en troupcoux. 

»TJlf| (forteresse)n. pr. d'une grande 
ville iduradenne, Is. 34. 6, 63. 1 ; une 
fois corame ville deMoab, J6r. 48. 24. 

1^3 m. : Tin»ai w* Zach. 9. 12, 
retournez&la place forte (v. ^2°). 

HltfJ f. S6cberesse : rrjka w^ J6r. 
17.8, dans une ann£e de s^cheresse. 

n1^3 f. p i. Nhfw-i3rr*ttar. 14. l, 
& cause de (touchant) la s^cheresse 
(mais rnta Ps. 9. 10; 10. 1, est com- 
post de rm et a prip.). 

pfcj?3n. pr.m. Esdr. 2. 51. 

p3i?3 m. : da* p^fja I Rois 14. 3, 
(un vase) une cruche de miel. 

•T!i?3i?5 (devastation de Dieu) n. pr. 
m. Mh. 11. 17. 

Ij23|?3 n. pr.tn.IChr. 9. 18. . 

*$\n. pr. m. 1° Nomb. 34. 22, — 
2°IChr. 5. 31. 

injj?3 n . pr. m. I Cbr. 25. 4. 

JFj?? m. (plur. seul usite). Crevasse, 
brfcche : ropa ib^n rrjwj Amos 6. 11, 
(il ruinera) la petite maison par des 
crevasses, des brfeches ; -to ^p^ r*o 
'to Is. 22. 9, les brfeches de.la ville de 
David (rac. *ga> 

JJj2| .(/til. yg*i) 1° Fendre, percer, 
faire jaillir, dScbirer : b-»*? ?gia EccK 
10. 9, qui fend lebois ; &; *pa Ps. 78. 
13, il fendit la mer ; ^b»n ninn wpsj-i? 
Amos 1. 13, parce quils ont fendu le 
ventre des femmes enceintes de Galaad 
(ou: perc6 les montagnes); orjb tnspa* 
tpa-i^ Ez. 29. 7, tu leur as fendu, d6- 
chirG, toute Wpaule ; iroj ^are w*pa mast 
Ps. 74. 15, tu as fait jaillir des sources 
et des torrents. — Fendre des oeufs, 
6clore ; aixa rr??TJ WJIR^ Is. 34. 15, elle 
les fera 6clore, et elle rassemblera (ses 
.petits) k l'ombre(de ses ailes). Avec a 
percer dans, p6n6trer : raftri **pw 
tPtw^a toto} di-naMi II Sam. 23. 16, 
les trois h£ros p6n6trfcrent dans le camp 
des Phiiistins. 
2° Battre en brfcche* conquSrir: -nttto 



•rt« ta^ai II Chr. 32. 1, il rtoolut de 
les conqudrir. 

Niph. 1° Se fendre, s'entr'ouvrir ; 
6tre rompu , bris6 , 6branl6; percer, 
jaillir: rnyjwj spaai Nomb. 16. 31, la 
terre s'entrouvrit; aVip} pah spat^ 
I Rois 1. 40, et la terre s'6branla par 
leurs cris ; wpaa dfai II Chr. 25. 12, 
et ils furent tous 6cra$6s, brisks; t« 
*fri» -ijtos spa 1 ? Is. 58. 8, alors ta lu- 
mifcre percent comme Taurore; wpaa-* 
trn "HTis3 Is. 35. 6, car des sources 
perceront, jailliront, dans le desert; 
rowj span mwrn Is. 59. 5, si on l'dcrase, 
il en sort un aspic. — 2° Etre conquis, 
<Hre pris: *pani m wi Ez. 30. 16, 
No sera conquis ; ■wrii span} J6r. 52.7, 
la ville fut battue en brfcche, conquise. 

Pi. 1° comme Kal.i rb* w an?a?3 
Gen. 22. 3, il fendit le bois pour l'hor 
locauste ; span taqwihiyj II Rois 8. 12, 
tu fendras le ventre de leurs femmes 
enceintes; ?p$ firnin rri'ms Job 28. 10, 
il fait jaillir des ruisseaux en fendant 
les rocs; wp^ ^tofix TTls. 59. 5, ils 
font Gclore des oeufs d 'aspics; rrj^n rm 
dspjan Os£e 13. 8, les bates feroces les 
d6chireront, — 2° (du vent) Faire 
6clater, faire souffler avec impetuosity : 
rvh*o-tw *r)*pa* Ez. 13. 13, je ferai 
.£clater une tempfite; span rftw ijnj 
vers. 11, et une tcmpGte g'clatera. 

Pou. 1° £tre fendu , 6tre rompu ; 
wyy* wivTrj! Os6e 14. 1 , etses femmes 
enceintes auront le ventre fendu ; D-*a 
&^);a^ Jos. 9. 4, (des outres) us6e& 
ct rompues, ou fendues. — 2° fitre 
battu en brfeche, 6tre conquis: w 
rc^m Ez. 26. 10, une ville prise, 
conquise. 

Biph. 1° Conqu6rir un pays: roypw 
wb» Is. 7. 6, et conqu6rons-nous-la 
(la Jud6e). — 2° Avec i« : -i« rpy* 
d-ftat ifen II Rois 3. 26, pour percer, se 
faire passage jusqu'au roi d'Edom. « 

Boph. wi; wpw J6r. 39i 2, la 
brfcche de la ville fut faite. 

Bithp. wtjan^ o^wm Mich. 1. 4, 
les valines s'entr'ouvriront ; Kty&jn rnrn 



Digitized by 



Google 



Jos. 9. 13, et voici elles (les ouires) 
sont fcndues. 

yj2? m f (de *pa fcndre, une moitte). 
Beka , la moitte dun side, Esdr. 38. 

26(v.i|#). 

n lJp3 f-;(plur, rri*|#). Plaine, val- 
lto:.itj|9Q;wm«i Gen. H ? 2, ils trou- 
vfcrent une plaine ou valine. - 

riHJJJchald.f. Valine, const., Dan. 
3.1 . , 

PP3 Vider, faire le vide, dSpcupler, 
d6pouiller, piller: y^wn ppia •* n in Is. 
24.1, rEternel rencira le pays vide, 
desert; n*»ppSi wpjja ^ Nah. 2. 3, car 
le$ pillards les pilfent ; intrans. pgia •}&* 
i&ntej* Os6e 10. 1, Israel est une vigiie 
vide, sans sfcve ; mitaph. rcfsrrvj ^pa* 
mnrr\ J6r. 19. 7, je ruinerai, renver- 
serai, les desseins de Juda (je rendrai 
Juda vide de conseil). 

Niph. (de pg$ ou de pa), pass, da 
Kal : yyxn pnun pian Is. 24. 3, le pays 
sera d6peupl6 ; mitaph. tt*n»njri hga^ 
"isnpa Is. 19. 3, Tesprit de Tfigypte 
sera renversG dans son sein (l'figypte 
n'aura plus d'intelligence) ; hgaj p. 

■Pi. jnsrw-rw 'ipph'n J6r. 51. 2, ils 
ravageront, videront, son pays. 

"*p? Garder des troupeaux; de \k 
tpta berger. Pi. Rechercher soigneu- 
senient, examiner, inspector, passer 
en revue, avoir soin, avec b : ^ga'pft 
ahan Trigi ypri L6v. 13. 36*, le prStre 
n'aute point k examiner si le poil est de- 
venu jaune. — Avec y*%: ato-p* *®T t •& 
ani L6V. 27 * 33, il ne recherchera pas 
s*il est bon ou mauvais (il ne distin- 
guera pas entre le bon et le mauvais); 
fta-tpj ^ai* Ps. 27, 4, et de contem- 
pler son temple, ou d'y gtudier ; selon 
d'autres: de t$b d'y aller tous les ma- 
tins ; ow^a* Ez.34 J 1 , et ■oafarr^ *iga» 
vers. 12, je visiterai, je passerai en re* 
vue, mon troupeau ; ^•nwn^njnrquM 
ryg& I J Rois 16, 15 „ quant k Tautel 
d'airain, c'est k moi k en avoir soin, k 
m'en pccuper, ou: je le visiterai, j'y 
sacrifierai de temps, en temps;. in$l 



ip3 

^ai dtytj Prov. 20. 25, et aprfcs avoir 
fait des voeux de s'en occuper (de r6- 
ftechir aprfcs coup sur l'engagement 
qu'on a pris). 

ip? cbald. Pa. *iga chercher, re- 
chercber, visiter: Kjaw "too* ^igy* ** 
Esdr. 4. 15, que Ton fasse des recber- 
ches dans les livres dTiistoire ; tri%& 
bi^rrii w-i?Esdr. 7. 14, d'inspec^ 
ter, de visiter, la Jud6e et Jerusalem. 
Jthpa. passtf. *m% msf. ^fcarr; Esdr. 
5. 17, qu'il soil fait "des recherches 
dans le palais du tr6sor. 

TR3 m. (/".Job 1. 14). 4«B(ieuf: 
Mtf'Tja Nomb. 7. 17, deux boeufs; 
"tga -to* ^ 7. 3, douze boeufs; aup/. 
trTgap Amos 6. 12, avec des boeufs. — 
2° collect. Gros Wtail : •vgyryk* Gen. 
13. 5, des troupeaux de menu et de 
gros batail; Tja-^, T^a-ja i| jeune 
taureau ; "iga-13 >j? veau ; rvft* ^;a Gen. 
33. 13, des vaches qui allaitentV 

ijja m . (pi. a-^). 1° Matin (de 
iga distinguer, v. aussi -oa): ^a -qatD 
Job 38. 7, les 6toiles du matin, "du 
jour; -lgaa Gen. 19. 27, le matin, de 
bonne hcure; De mfime *^a seul : ->gii 
^P *o*te Ps. 5. 4, dfes le 'matin tu en- 
tends ma voix ; *i£*ab Deut. 16. 4, jus-: 
qu'au matin ; ^aa ^a^ Exod. 30. 7, 
*&h -ig5A I Chr. 9. 27, tm#$ Is. 33. 2, 
o-n^ai Job 7. 18, chaque matin ; rwov* 
^ga>r*T$ Jug. 6. 31 , qu'il meure jusqu'au 
matin, c.-^-d. avantle lendemain m^ 
tin. — 2°adv.(synon.de l vra). Domain, 
bicntdt : ttyupp ngh!i Exod* 16. 7, de- 
main vous verrez v ; «n yf* 1 ] ^gi Nomb. 
1 6. 5, demain Dieu" fera connattre ; 
tpon ^ha w^s Ps. 90. 14, rassasie- 
nous de ta mis^ricorde d6s le matin; 
bientdt, ou: dans ce matin desalut; 
^tt D*n^j ty w^Ps.49.15,lesjustes 
les domineront bient6t. 

n^J f m ^f, nann^^f Ez. 34. 12, 
comme le soin, la sollicitude, du berger 
pour son troupeau (v. nga Pi.). 

n ?p? /*. rnmj rv^ L6v. 19. 20, le 
supplice du fouet aura lieu (de ^ 
une lanifere de peau de brcuf servant 



Digitized by 



Google 



typa 

de fouet); selon d'autres: une instruc- 
tion, enqudte, aura lieu. 

tfR? Kal inusite. Pi: «J^ 1° Cher- 

cher, rechercher, desirer, vouloir ; se 

construit avec Yacc. avecb etsansreg.: 

iron yVm^j? Prov. 14. 6,' le moqueur 

chercne la sagesse (et il ne la trouve 

point); •wV^gn-^ Job 10. 6, si tu 

recherches mes peches ; hms-pi taati&a* 

Nomb. 16. 10, vous desirez m6me le 

pontificat; irron «5wjj Exod. 4. 24, il 

voulut le tuer ; \vec ib : tinfb •* nJga' 

•iaaVa I'Sara. 13. 14, rfiternef s'est 

choisi un homme selon son cocur. 

m* tigaRechercher la faced'un homme,' 

vouloir le voir, s'attirer sa faveur : 

rriAti *wt« ti^as jnsn-iyj I Rois 10. 

24, toute la terre voulut voir Salomon ; 

itf 1 *"*^ d^jsm ft^nProv. 29. 26, plu- 

sieursrecherchentle regard, la faveur, 

du dominateur. — De Dieu : •njt ra5p&$ 

■man Ps. 105. 4, cherchez sa face, in- 

voquez-le sans cesse ; itiyz ^ai *ra» tfe 

©gax ■* ^B-wj to Ps. 27. 8, mon coeur 

dit au sujet de toi (ou de ta part) : In- 

voquez-moi ; Seigneur, je chercbe ta 

face ; ■« ^-n» w ttJ^a^p H Sam. 2t . 1, 

David interrogca ITSternel, ou : pria 

Dieu!, Sans bto: ■* itfjjaia Ps. 105. 3, 

ceux qui rechercfienVVteternel, qui 

Tinvoquent. Avec rcn vouloir le mal- 

heur, le prejudice de quelqu'un: i&| 

iron «5g?Tj Nomb. 35. 23, et il ne chcr- 

chait pas & lui faire du mal ; tr^fjaan 

^w-naExod. 4. 19, ceux qui voulaient 

t'Oter la vie. Sens oppose : *tif>'3) ta^^n 

I'ttoProv. 29.10, etles justes cherchent 

k lui conserver la vie (ou ils attentent 

ft la vie de I'enncmi de l'homme simple). 

— 2°Demander, exiger: Dtji-tfjja* tnn 

Ps. 37. 25, et ses enfants demander 

(mendier) du pain. Plus freq. avec 1* 

et to : Dte« hm tfg&* Ps. 104. 21 , 

pour demander it Dieu leur nourriture ; 

ddto n»t ttJija-** Is. 1. 12, qui exige 

celade vous; ti&a« ^jj« itfTjEz. 3. 18, 

je te redemanderai son sang, je venge- 

rai sa mort sur toi ; tfgy\ k*i ** ' os - *^« 

23, T£ternel s'en verigera., en deman- 

dera compte. — Avec *p?, v$ro prier. 



+ 13 79 

supplier! iw-J>* uytom >n#?3}3 Esdr. 
8. 23, et nous invoqu&mes Dieu k ce 
sujet; waH>? •njtto tigaivEsth. 4. 8, 
et de le supplier' en faveur de son peu- 
ple ; •fetor** tfjgai Esth. 7. 7, pour sup- 
plier (Esther) de lui sauverla vie. (Le 
dages dans la 2* lettre radicale ayant 
un schwa manque souvent.) 

Pou. pass, fitre cherche, etre re- 
cherche , examine : ianfer f»?J-w$ ttJj?a* 
Jer. 50. 20, les peches d*Israel seront 
recherches; ^(^roEz. 26. 21, tu se-' 
ras cherche ; Twn ufoa^ Esth. 2. 23, 
la chose fut examinee/ *" 



. f. Prifere , demande : *nti;ya 
Esth. 5. 7, ma prifcre. 

PSm. (avec suff. ^a), poil. Fils, 
comme en chald. : ^aaa— 13-rrosi **)a-rra 
Prov. 31. 2, quoi! (que dire? ou7 
qu'as-tu fait?) mon fils ! quoi 1 fils de 
mes entrailles; *q-*iptM Ps. 2. 12, em- 
brassez le fils, c.-ft-d. le roi ; selon 
d'autres : la purete (v. II ^ca) (rac. W19 
ou rna). 

II ">3 adj. (/". rvja,rac» -na). 1° Choisi, 
elu, prefere : fctriVhb aon rn$ Cant. 6. 9 f 
elle est la preferee de sa mere. — 
2° Pur, serein, sans tache; narern^ 
Cant. 6. 10, sans tache comme le so- 
leil ; freq. sens moral : aab-^a Ps. 24. 4, 
ay ant le cceur pur ; rn^ v;rn» Ps.19.9, 
les commandements'de^riJternel sont 
purs. — 3° Vide : tj wafi$d^6i« y^ 
Prov. 14. 4, sans bestiaux la Vreche 
est vide ; selon d'autres : sans bestiaux, 
point de grains dans les crfcches, ^ 
sous-entendu (v. Ill ^ca). 

III^3et*tt m . file, grains: na *in$ 
Gen. 42. 3, pour acheter du ble; 
principal, des bies rentres dans les 
granges, battus et vannes (v. n-na); 
quelquefois des bles en epis : ^-noa 
Ps. 72. 16, abondance de ble (v. ras); 
*ta-siBijyj; 0^05 Ps. 65. 14, les valiees 
se revetent d'epis. — 2? Campagne : 
*iaa wr\ Job 39. 4, ils se fortifient dans 
la campagne (v. vc# chald(.). ; 

^3 chald. m. Fils: rn^Dan. 5. 22, 



Digitized by 



Google 



80 



13 



son fils ; 7rt&pa Dan. 3. 25, un fils 
dc Dieu, un ange. 

< 13 m. (rac. •■na). 1° Puret6, inno- 
cence : tw njjib ^h» II Sam. 22. 26, 
selon mapuret6, selon que j'6tais pur 
k ses yeux ; plus fr6q. avec a*!; ou dro : 
*t* *aa Ps. 18. 21, suivant mon inno- 
cence ; spa? *tna bVw Job 22. 30, il (le 
coupable) sera sauvc par. la puret6 de 
tes mains. — 2° Comme nrna, ce qui 
sert k purifier, savon , soude : ■rtwm 
is? TfcM} Job 9. 30, j'ai nettoyg mes 
jnains avec du savon. 11 servait aussi 
k la decomposition des m6taux: epxHi 
^aq naa Is. 1. 25, j'6purerai ton 6cume 
comme par la soude. 

W}% CrGer (tirer du n6ant), faire 
naltre, produire : trwen «$ mfag ana 
yytsn nan Gen. 1.1, (au commencement) 
Dieu cr6a le ciel et la terre ; aha dto 
D'jKtrtT^K Gen. 5. 1 ,le jour oft Dieu cr6a 
rhomme'; uvh% *"«?a t ^ a£ Ps. 51 . 
12, A Dieu, cnte, fais naltre en moi un 
coeur pur ; hW tAtfsn'j-ns fi^ia ^jn Is. 
65. 18, voici, je fais naltre en Jerusa- 
lem l'allggresse ; exact.: je cr6e Jeru- 
salem (j'en fais) une ville d'all£gresse. 

Niph. Eire cr66, 6tre n6: t»nan a-na 
Gen. 5. 2, le jour oft ils furent cr££s ; 
r\sna:-^tf» fiipe^ Ez. 21. 35, dans Ten- 
droit oft tu es n£e. 

Pi. toa 1° Couper, abattre, d6fri- 
cher : ai s$ n*na*i Jos. 17. 15, tu cou- 
peras lft*(le fcois, pour y demeurer) ; 
injoa* vers. 18, tu Tabattras (la for6t); 
anianna inni» ana* Ez. 23. 47, qu'ils 
les atattent, percent de leurs glaives. 
— 2° (v. rna) Choisir : n»*ha ana nyj 
h?j Ttf Tjyi Ez. 21. 24, choisis une 
place, choisis-la & Tentr^e du chemin 
qui conduit k la ville ; selon d'autres : 
(comme signif. 1°) ouvre-toi un en- 
droit, etc. 

Hiph. Engraisser : rrotone aaarnarA 
I Sam. 2. 29, pour vous engraisser des 
pr£mices (des offrandes de mon peuple 
d'Israel). 

N'ja chald. m. Campagne: ana nw 
Dan. 2. 38, les animaux des champs. 



Wfri 73*1? n# pr . Berodach Ba- 
ladan, roi des Babyloniens, II Rois 20. 
12, appete aussi fja&g "?p*ro Is. 39. 1. 

n !**l? (que Dieu a cr66) n. pr. m. 
IChr. 8. 21. 

0^*13 m. pi. Ex. unique : b'na^ 
roiast I Rois 5. 3, et de la volaiile 
engraiss6c ; des oies, selon quelques 
commentateurs. 

"H? Gr61er: wrmaTOiIs. 32.19, 
il grglera quand la for6t tombera, 
c.-fc-d. la forGt tombera sous la grGle 
(rminf.ie tv;); selon d'autres: lagrSle 
tombera dans la for6t (rnrmsubst., la 
gr6le, comme tna, et -na veroe, gr&er). 

"H? m. GrSle : nac naa ^ja Exod. 9, 
18, une trfcs forte gr&le/ 

^1? (pft/r: ^•'T^j) <m&". 2 trans* Gen. 
31. 10, (des brebis) qui avaient des 
taches blanches comme de la gr61e ; 
a«*na awa Zach. 6. 3, des chevaux 
avec des tacbes blanches ; selon d'au- 
tres, simplement : tachetes. 

"Q5 n. pr. d'une ville, Gen. 16. 14. 

TJ$ n. pr. m. I Chr. 7. 20. 

nTt? Gr£le (douteux), Is. 32. 19. 
(Selon d'autres, inf. dew, v. tna.) 

n}3 lo Manger (v. fcna Hiph.}: 
ani tan« wyj^'! II Sam. 12. 17, il ne 
mangea point avec eux ; rrroa rro*) 
II Sam. 13. 6, pour que je mange ce 
que sa main m'offrira. 2° Choisir 
(v. *na) : tthK teHna I Sam. 17. 8, 
choisissez-vous un homme. 

Pi. ixb tvi^ai rn Lam. 4. 10, ils (leurs 
enfants) leur servent de nourriture(»n/l 
ou subst.). 

Eiph. er& ivrr^ niwi II Sam. 3. 
35, pour raire 'prendre k David de la 
nourriture ; tanh ^^) II Sam: 13. 5, 
qu'elle me donne k manger. 

^5 (b6ni) n.pr. m. 1° Baruch, ami 
deJ6r6mie,J6r.32.16.— 2Tfeh.3.20. 
— :i°N6h. 11.5. 

QVty m. pi. Ex. unique : -wai 
wha Ez. 27. 24, et avec des caisses 
pleines d^toffes riches, pr^cieuses. 



Digitized by 



Google 



•^ ro. 1° Cyprus ou sapin : nrjQ 
ti^hianyragnls. 85. 13, ft la place da 
buisson s'll&vera le cypres ; •n^'ha *\m* 
Is. 37. 24, les plus beaux de ses cypres. 
— 2° Instrument de musique fait de 
bois de cyprfes; wntf'h} *& ib} II Sam. 
6. 5, avec toutes sortes d'instruments 
dc musique. — 3° Bois de la lance, p. 
lance : *ann o^'hyr; Nah. 2. 4, ctles 
lances s'agitent (v. Van). 

n ^? Ex. -unique : ow'^ Cant. i.i7 f 
(nos lambris sont) de cyprfes. 

*W$ /"• Nourriture : tivh , Wft "'wya 
Ps. 69. 22, pour nourriture ils m'ont 
donnl du fiel (v. rn$ !•). 

"n1-)3 Ez. 47. 16, et W II Sam. 
8. 8, ti. pr. d'une ville. 

™n3 n . pr . i chr. 7. 31 (rryj* ten). 

^H3 m. Fer, chalnes de fer, instru- 
ment de fer : Vn$ tffsft Ez. 27. 12, en 
argent, en fer fiyjj ogtfj} Ps. 2. 9, avec 
une verge de fer ^j^^sj^^kPs. 107. 
10, des captifs dans "la misfcre, et 
charges de fers ; itttoj na$ bt-yj Ps. 1 05. 
18, son corps fut charge de chalnes ; 
ina MVtt^II Sam. 23. 7, il se couvre de 
fer (d'une armure); tttyr%9 ^ ^JTW^l 
II Rois 6. 5, le fer, la hache, tomba 
dans 1'eau. 

^D5 (de fer) n. pr. m. 1° II Sam. 
17. 27. — 2*Esdr,2. 61. 

rn^ 1° Fuir, s'enfuir : -is 1 ; tfn rnavj 
fc-nqft Gen. 31. 21, il s'enfuit avec 
tous les siens; tfciry) Gen. 27. 43, 
fuis. Fuir (levant quclqu'un, avec *p?, 
^p?, ^to?, quclqucfois avec r*ra, to ; 
s'enfuir dun endroit, avec )*; s'enfuir 
dans, vers un endroit, avecia,i,ou le 
regime direct : ifj vjn« nw I Sam. 
22. 20, il s'enfuit aupr&s de David. — 
2* Traverser (d'une barre) : •qirc} rnafc 
ttt}y%n Exod. 36. 33, (pour que la 
barre) courflt entre, traversal les ais 
(d'une extrlmitl ft I'autre). 

Hiph. 1° Faire fuir, chasser: wppj 
D^wrrV^-r^ I Chr. 12. 15, ils rairent 
en fuite tous les habitants des valines; 
tvfe-y} wp *%?-& Job 41. 20, la flfeche 



TO »« 

ne le fait point fuir; *&** vnynastj Nth. 
13. 28, jc le chassais'dc ma presence. 
— 2° Traverser : n^jh-bK nsjfir")* n^« 
Exod.26. 28, (la barre) t'ravVrsait d'une 
extrlmitl k Tautre. 

D^ (v. !T^).- 

*"!? m. Purell: Tvpftlob. 37 - **• 
mime (dans) la puretl de l'air (v. le 
mime exemple ft rna ct & ■n). 

HS n. pr. m. I Chr. 7. 36. 

N*?! (v. *oa Hiph ) adj. Gras, en- 
graissl : lira tfn^ «5^ yftjan Jug. 3. 17, 
Eglon Itait un homme exlrlmcment 
gras; ^'rirnyi Gen. **• *• ( et se P* 
vaches) grasses de chair; rYi«iTa41. 5,* 
(des Ipis) plcins ; nana ite^i Hal) 1.16, 
sa nourriture est grassc, exquise; 
/&n. nynyi Zach. 11.16, d'une bite 
engraissle ; vtajfl rur^hEz. 34. 3, vous 
tuez les bites engraissles. 

n«n^ f, ( rac . K ^a) : ^jn^nh^f-^i 
Nomb. 16. 30, si Dieu crlc une (nou- 
velle) creation , c.-ft-d. s'il fait, une 
chose nouvelle, inoulc ; selon d'autres, 
deans/'*., s'il fait une destruction, 
une catastrophe terrible. 

nyi? f. 1° Nourriture, mcts : nntoy| 
*rpW"tt$ ^r?^ II Sam. 13. 5, qu'elle 
prepare devant moi ce inels (v. m$ 1°). 
— 2° adj. rrna m$ Ez. 34. 20 , une 
brcbis grasse (v. k^). 
• n^3 pi, rvrna. Crlature, homme: 
MS^-te w&k Riluel,-Dieu de tous les 
llres. ! 

0^ et D^ m , : dis DW^a ^rvirrj 
Is. 43.14, j'ai abattu tous les luyards, 
ou : ccs verroux , comme rpna (selon 
d'autres, je les ai conduits tous dans des 
vaisseaux poussls par le vent, do rvri); 
ry^^ymi Is. 27. 1, Leviathan, ser- 
pent quifuit, alerte, ou serpent im- 
mense. , 

nn$ n . pr.m. I Chr. 3.22.' 

nnj m , 1» Barre, verrou : Drprtt 
ta^Mt} w Exod^ 26. 26, des barres de 
bois. d'acacias ; rr*a* orrWDeut. 3.5, 
(ayant) portes ct verrouxV ^TTPi TW} 
tbxA *&$ Jon. 4 2/7, la terre (a ferml) 

6 



Digitized by 



Google 



8J 



na 



ses bflrrifcres sur moi & jamais. — 
2° Mitaph. (v. Ill ^). Protecteur, sou- 
tien : •vbr'T? nmna Is. 15. 5, ses chefs 
(fuient) ; selon d autres : ses fuyards 
(vont) jusqu'fc Zoar (v. rr^s). 

nJTI?(malheur f 'v..I Chr. 7. 23) 
n. pr. m. 1 Q Gen. 46. 17 ; ^^a nom 
patron. , Nomb. 26. 44. — 2° I Chr. 
7. 23.-3° Plusieurs autres. 

n*!? /. (de rryj ou an$ couper). 
Alliance, pacte, accord, contrat. Entre 
des nations : rwa ^Wra own Jos. 9.6, 
maintenant contractez avec nous une 
alliance ; entre amis : wj inrirr; rfta*3 
n^-pj I Sam. 18. 3, Jonathan 'et David 
firent un pacte ; entre l'homme et la 
femme : tjn^ w$yi *|tf$n jwi Mai. 2. 
14, elle est ta corapagne et l'epouse 
liee k toi par un contrat ; princip. de 
l'alliance de Dieu avec les patriarches 
et le peuple d'Israel : rrna-n$ rt^f\ vb) 
*pnh*j Deut. 4. 31, il n'oubliera pas 
1 alliance contractee avec tes ancetres 
(de m6me mfcan r^ Lev. 26. 45). 
Les allies, twa *»Wa, igatg ; contracter 
une alliance : iwa-iro, d^pn, rm, ttfto, 
iwa$ ia*, Mia; rompre une alliance : 
rrna-^fcn,* ats, a ipaj, w. — m^n jnaj 
Ez.30. 5, la Palestine ; n^nan ^pAa Mai. 
3. 1, messager de l'alliance, Messie ; 
iwan rrimfr, Ti^i *i$t>livrc, arcbe, tables 
de l'alliance, con ten ant la loi divine ; 
quelquefois concr. pour signe de I'al- 
liance, circoncision : taa^aa «rm* niyjrji 
Gen. 17. 13, mon alliance sera (mar- 
quee) dans votre chair; plus complet, 
vers. 2 : rwa nfe signe de l'alliance ; 
o* rm$ ^jpuj-j Is. 42. 6, je ferai de toi le 
repr&entant de mon alliance avec le 
peuple; r&p tv^ Dan. 11. 28, sainte 
alliance, p. peuple de la sainte alliance. 

1"^ f. (rac. •via). Lessive, soude, 
potasse, alcali (vegetal) : prnii ijjpflrjm 
Jer. 2. 22, et si tu emploies une grande 
quantity de soude (pour te purifier) ; 
roqatt rvna^Mal. 3. 2, comme la les- 
sive des blanchisseurs. 

11? (fut. T>y) 4° S'agenouiller : 
r^-i? Tp^s II Chr. 6. 13, il se mit 



k genoux ; *p»i na^a? Ps. 95. 6, age* 
nouillons-nous devant l*£ternel. — 
2°Louer, benir, employe seulement au 
part. pass. (peut-etre aussi Yinf. 7p? 
Jos. 24. 10, et toyA plusieurs fois, 
mais plus probablement du Pi.) : •jp-q 
wro* wk -*rtw ■* Gen. 24. 27, loue 
soit Internet, fe Dieu d'Abrabam mon 
maltre ; ** ^ Tpa Jug. 17.2, que mon 
ills soit beni de 1 fiternel ; fern, na^ 
*£ iwRuth 3. 10, puisse le Seigneur 
te combler de ses benedictions; for- 
mule de congratulation et de benedic- 
tion ; w* iwo* ^s 7jro»i I Sam. 25. 
33, beni soit ton bon jugement et sois 
benie toi-m$me ; p/ur. *b beu* dwcj Ps. 
115. 15, soyez benis devant l'Eternel. 

Dliph. fitre beni, se benir: *r ^orqf\ 
Gen. 12. 3, par ou en toi seront de- 
nies (toutes les families de la terre). 

Pi. ^ 1° Louer, cxaller, invoquer 
(Dieu), benir : ro^Vg •« «ona Ps. 103. 
20, vous, ses messagers, louez lTSter- 
nel; •*-«* *$t} *d^j Ps. 103. 1, mon 
Ame, exalte le Seigneur; 13» Tpa« Is. 
66. 3, il invoque des idoles ; Tpa^ 
•* wwj Deut. 21. 5, pour invoquer 
Dieu ou pour benir en son nom ; 
(des hommes) louer, saluer, adresser 
des felicitations , des souhaits : Tpas 
iinj iipsj vi?n Prov. 27. 14, celui qui 
loue son ami & haute voix ; vtapcran *<$ 
«a*;an Kill Rois 4. 29, si tu rencontres 
quelqu'un, nele salue point. 

2° Benir, donner $a benediction, 
combler de benedictions, de bienfaits; 
prononcer des formules de benedic- 
tion... Se dit des benedictions de Dieu, 
d'un pfere, des ponlifes, d'un prophfete : 
w&* tr.k yiy*\ Gen. 1. 22, Dieu les 
benit ; ■*}« srwi Wi Gen. 27. 5, afin 
que mon ft me te benisse ; i^» na^n ntin 
it^c ^Deut. 33. 1, voici la benedic- 
tion que Mofse donna (au peuple); 
nam ipyj kvt^ I Sam. 9. 13, c'est lui 
qui benit le sacrifice. Avecb : oawj ui-j^i 
d^jwi iai Neh. 11. 2, le peuple benit 
tous les hommes (qui s*offrirent volon- 
tairement k aller demeurer k Jerusa- 
lem). Avec deux rtg. dir.: •* ^a^ ^ 



Digitized by 



Google 



•pa 

«ph^Deut. 15. 14, (les bienfaits) que 
Dieu t'a accordes. Avcc a : -«$ Tp? wj 
ifca wtjs» Gen. 24. 1, I'fiternel combla 
Abraham de toutes sorles de bienfaits. 
Des choses inanimees : Tparjb-r« tp:« 
Exod. 23. 25, il benira ton pain(et ton 
eau). 

3° (sens oppose) Maudire, o (Tenser, 
blasphemer: •nVoj d 4 ^ wyy$ I Rois 
21. 10, tu as blasph^m^ contre Dieu 
et le roi; wnb* norm ^.wiyn ■**a Job 
1. 5, peut-etre mes fils ont-ils peche 
et ont-ils offense Dieu ; rnjj &■*£* ^ 
Job 2. 9, blaspheme contre Dieu (se- 
lon d'autres, loue Dieu) et meurs ; 
.T?a »sh* Ps. 10. 3, celui qui poursuit 
des gains illicites blaspheme, ou s'en 
feiicite (v. swr). 

Pou. -ttSq Eire loue, etre beni : rypq 
Ps.37.22,ceuxquisontbenis(deDieu); 
itfy* wn TT?to Prov. 22. 9, I'homme 
genereux est loue, ou sera beni. 

Hiph. (v. Kal 1°). Faire ployer les 
genoux :'tr$a|i3 ip^g Gen. 24. 11, il 
fit ployer les genoux aux chameaux (les 
fit reposer). 

Hilhp. Se benir, etre beni, vouloir 
etre beni, s'estimer heureux, se felici- 
ter, se glorifier. Avec^: «pnpj .^^yjifl 
yypi •wuViD Gen. 22. 18, tous les peu- 
plesde la terre se ben iron t par ta pos- 
terite , souhaitant une benediction 
pareille ; d^ ia ^^^71 J*r« 4. 2, les 
peuples s'estimeront heureux par lui 
(Dieu); >* -ttfeca ^arrj paa tom« 
Is. 65. 16, celui qui voudra etre beni 
sur la terre voudra etre beni par le 
Dieu de verit6; -tanVaj Hff^n) Deut. 29. 
18, il se glorifiera en son coeur. 

^11? chald. 1° S'agenouiller : ^ k*i 
trta^-i? Dan. 6. 11, (trois fois par 
jour} il se mit ft genoux. — 2° Benir: 
Tinrfcst T^a Dan. 3. 28, beni soitleur 
Dieu." Pal ift? Louer, exalter (Dieu), 
avecV:- wwb pfyfb ^ Dan. 2. 19, il 
adressa des louanges au Dieu du ciel. 

T[# f. Genou : ^-^ *y& *^ Is. 
45. 23, tout genou flgchiradevant moi. 
Duel tiplut. viyi : try h}$& PW^-^j 



ana 



88 



Ez. 7. 17, et tous les genoux sd fon- 
dront en eau (seront sans force) ; ni™ 
■tf^-i? Gen. 30. 3, pour qu'elle en- 
fante sur mes genoux (pour que je re- 
vive son enfant sur mon sein). 

T3? chatd-Genou:^^ Dan. 6.11, 
ses genoux. , 

bxyg (beni de Dieu) n. pr. m. 
Job 32. 2. 

713^ f, (const. r^uj, pi. M'b'ja}, const. 
tYto^). 1° Benediction, paroles de bene* 
diction,bienfaits,faveurs(duciel),objet 
de benediction : ro^a^httfj4^rjKai^ 
Gen. 27. 12, je m'attirerais une ma- 
lediction, et non pas une benediction ; 
«hn •** wi» rana Job 29. 13, le mal- 
heurcux me comblait de benedictions; 
*ro3*n aon •* nqpp Prov. 10* 22, la be- 
nediction de Dieu enrichit; ta^tj tbyi 
Gen. 49. 25, les benedictions, les 
bienfaits du ciel ; vm%$ r\$^-r« Gen. 
28. 4, la benediction, c.~&-d. lps fa- 
veurs promises & Abraham ; ro^ rnfi 
Gen. 12. 2, sois un objet de benedic- 
tion; *r& nisnawy'ttjnPs. 21.7, tu fais 
delui un objet Jie benedictions & jamais. 
— 2° Present , don : T?^"«J ** m HB 
Gen. 33. 11, acceple mon present; 
•* rrj* \bm ro^ dai nghISam.30.26, 
voiciun present, pour vous, du butin 
des ennemis de Dieu ; i^tpi r^^noBj 
Prov. 11. 25, qui a T&me genereuse 
sera engraisse, prosperera. — 3°Paix: 
h^n ^k wy II Rois 18. 31, faites la 
paix avec moi. 

njr$ f. Reservoir, piscine : Tto^ft n§na 
II Sam. 2. 13, la piscine de Gabaon; 
a?o nia^a * wirjaj Eccl. 2. 6, je me 
suis fait' des reservoirs. A Jerusalem, 
il y avait deux reservoirs aliments par 
la source de Siloah, Tune appeiee la 
haute piscine nji^rj ro^hll Rois 18. 
17; hi^n Tancienne, Is. 22. 11; "tjian 
du roi, Neh. 2. 14 ; n^n Neb. 3. 15; 
Tautre appeiee hjimnQrj rtt^Qls. 22.9, 
la basse piscine. 

rpyj$ (que Dieu benit) n. pr. m. 
1° Neh. 3. 4. — 2° 1 Chr. 3. 20. — 
3° Plusieurs autres. J 



Digitized by 



Google 



84 



m 



•-^nj^'ti.- pr. ni. 1° Berechyahu, 
pfere du prophfete Zacharie,Zach. 1. 7 
(rrcftjj vers. I). — 8° Plusieurs autres. 

01? chald. adv. Mais, cependant', 
Dan. 2. 28,4, 12; Esdr. 5. 13. 

VI? n. pr; m; B6ra, roi de Sodome, 
Gen. 14. 2. 

Jl??3 (v. ttftj; n. pr.). 

pT# Faire briller des Eclairs : p-h^ 
pyaPs. 144. 6, fais briller les Eclairs, 

p^| ro.ficlair, foudre : to^TO rAfc w 
Exod. 19. 16, il y eut da tonnerre et 
des Eclairs. Metaph, d'iine arme : ysiA 
nant p-na ftb-rrn Ez. 21. 15, elle est 
pofie pour quelle ait de T6clat ; -W} 
^73 pT$ 'flyiwj Deut. 32. 41 , si j'aiguise 
mon glaive brillant comme l'6clair, ou 
foudroyant, mot k mol: l^clat de mon 
glaive. De m&nep*^ seul : SrnS»a pn^ 
Job 20. 25, etl'£p6e foudroyante, bril- 
lante, (est tir6e) de son fiel. 

p^| n. pr. Barak, fils d'Abinoam, 
chef de l'armle, Jug. 4. 6. 

Dip^S n. pr. m. Esdr. 2. 53. 

0*?jV?3 m. pi. Esp&ce d'lpines ou 
de ronces, Jug. 8. 7, 16. 

. np;g Exod. 28. 17 , et np^ Ez. 
28. 13, une des douze pierres pr6- 
cieuses qui ornaient le rational du 
grand-pr6tre (Smeraude!). 

TI?. 1° S6parer , trier , choisir : 
kd« i&txfi Ez. 20. 38, je s^parerai de 
vous (W rebelles) ; rrivianftg -pfai N6h. 
5. 18, six brebischoisies; D^jn^h^^ 
I Ghr. 16. 41, les autres hommes 
choisis (pour cela). — 2° Purifier, 
6purer, sens physique et sens moral. 
Part. pass. *wx& : wa ynb wto?^ 
Is. 49. 2, il fait de moi une flfcche 
brillante, c.-fc-d. aiguis^e, dont la 
rouille est enlev^e; mrq h$b$ Soph. 
3. 9, une lfevre pure; adv. T*&? *ft\ 
ni|« ww| Job 33. 3, mes lfcvres ex- 
prime nt une science pure , litter, la 
science de mes Uvres est de parler 
purement •*- 3°£prouver, examiner: 
DttVtan w$> Eccl. 3. 18, que Dieu 



1»3 
les 6prouve,ou les choisit (v. "via et 

*Niph. Se purifier: •* 4* ■s&fcp nyi 
Is. 52. If, purifiez-vous, vous qui 
portez les vases de Tfitemel. Part. -aj 
celui qui est pur : T&rp\ w-tt} Ps. 18! 
27, avec celui qui est pur tu te montres 
pur(bon). 

Pi. t^Dan.l i . 35, et pour purifier. 

Biph. comme Pi. Du bU : whji aft 
•nni *oVj J6r. 4. 11, ni pour Yanner 
ni pour purger; d'une flfcche: nan 
twin J<ir. 51. 11, dtez la rouille des 
fl&ches, c.-fc-d. aiguisez-les (selon 
d'autres, de ^ p. rawi donnez des 
ailes aux flfeches). 

Bithp. So purifier, se montrer pur, 
bon : Mfcvyj i-rp* Dan. 12. 10, ils se 
purifieront et lis se rendront blancs ; 
™ Ps. 18. 27 (v. Niph.); nan* 
II Sam. 22. 27, p. *nyjn. • 

J^"?? (fils de la raachanceta) n. pr. 
Birsa, roi de Gomorrhe, Gen. 14. 2. 

^? n. pr. d'une riviferq, I Sam. 
30.9. 

rnifett (v. rnto}) 

Off? ou 0^1 m. Baume, aromate : 
■»atoa-tt? 17m tyi^ Cant. 5. 1 , j'ai cueilli 
ma myrrhe et mes aromates, ou mes 
baumes. 

C£| et D^a m. (ptor. tratea). 
1° Baume, herbe odoriKrantc, aro- 
mate, 6pice: DtoSan njw Cant. 5. 13, 
un parterre de plantes aromatiques; 
^rvyjwqqp I Rois 10. 10, une 
grande quantity d'aromates ; -fee tijh} 
d^i Ez. 27. 22, avec les meifleures 
6pices. — 2° Arome, parfura ; ftto^-jc|p 
cinnamone, cannelle aromatique ; -njp 
oighExod. 30. 23, canne aromatique; 
m Ari Cant. 4. 16, et que ses par- 
fums en dtooulent, se rtpandent. 

n 9^? (celle qui embaume) n. pr. f. 
1° Basemath, femmed'EsaQ, Gen. 26. 
34. —2° Fille de Salomon, I Rois 
4. 15. 

"S? Kal inusiui - W- **B Annoncer, 
pubher, porter un message ; plus g$- 



Digitized by 



Google 



n6raleiflent apporter un bon messager, 
une bonne nouvelle : *n hryy* p^j T>^ 
Ps. 40. 10, j'ai annoncg la justice dans 
une grande assemble ; *rtoy\ •* tYfehhn 
Is. 60. 6, ilspublieront les louange's 
de Dieu ; ^an t& ran tftoii II Sam. 1 8. 
20, aujourd'hui tu n'iras point porter 
le message ; *foa& aio-j I Rois 1 . 42, tu 
apportes un heureux message ; ^ ^« 
■oktk J6r. 20. 18, qui a apport* k 
roon pfcre l'heureuse nouvelle; part. 
itop messager, celui qui annonce une 
bonne nouvelle; ^aw I Sam. 4. 17, 
le messager (ici, porteur d'une mau- 
vaise nouvelle) ; rwa *faa«a mT-Mm 
II Sam. 4. 10, & sespropres yeux il 
6taU, il croyait 6tre, le messager d'une 
bonne nouvelle ; an «as nHtyysri Ps. 
68. 12, (des paroles) qui annoncent la 
victoire & la grande arm^e, ou : le nom- 
bre de celles qui apporlent de bonnes 
nouvelles est grand ; ytaf *&ffl I s - 
40. 9, celle qui annonce la bonne nou- 
velle k Sion, ou : Sion qui est l'heu- 
reuse messagfere. 

Hilhp. ^an •oha ntasn* II Sam. 18. 
31, que mon seigneur et roi se fasse 
annoncer, qu'il 6coute, une heureuse 
nouvelle. 

^| m. 1° Chair, viande : ^35* *>toa* 
Gen. 2. 23, et la chair de ma chair; 
fwrrinti^toaibKls. 22. 13, manger de 
la chair et boire du vin ; "htoa* *}t)*p» 
Job 31. 31, qui (nous) donnera de sa 
chair; ■ntoA ■*** npan Ps. 102. 6, 
mes os sont attaches k ma chair (c.-fc-d. 
ils collent k ma peau). — 2° Corps : 
nxxh Imfc t ^io , srt^ Ps. 16. 9, mon corps 
aussi reposera en paix; ntoa rev; Eccl. 
12. 12, fatigue du corps; tbjtsi^^ 
•nfoa Eccl. 2. 3, de fortifier mon corps 
parle vin. — 3° collec, ^a-la Toute 
chair, toutes les creatures, tous les 
homines : ^rij «a •rtjyfcj yVi Gen. 6, 13, 
la destruction dc toute chair a 6t6 rd- 
solue par moi ; ^toa-iab urb ^a Ps. 136. 
25, il donne la noumture k toutes les 
creatures; Sanrr^ -toa-ia rvnTsn-^ Gen . 
6. 12, car toils les hommes avaientcor^ 



Sl£f3 85 

rompu leurs voies, leur conduite ^sou- 
vent ntoa signifie morlel, homme faible, 
impuisVant: *4 -tya nto^-rn? Ps* 86. 5, 
(je ne crains rien)que peut me fa ire la 
chair, ThommeT ^'tya'TOtt Job 10. 4, 
as-tu les yeux de la chair (de Thornm^)? 
ijm&} -tea arrow; Is. 31 . 3, leurs che- 
vaux ne sont que chair, et non pas es- 
prit. — 4° Parent, proche : ^toa* ■rca? 
nrtM Gen. 29. 14, tu es mon os et ma 
chair (mon parent) ; awn «o^a wn« Gen. 
37. 27, il est notre frfcre, notre chair, ; 
sens plus g6n6ral: prochain; tftty}** 
tetenn vb Is. 58. 7, ne te d6robe pas k 
ton frfere, ne neglige pas ton prochain 
( pauvre , malheureux ,. v. natf ). -r 
5° Les parties sexuelles, de l'homme : 
•Nga L6v. 15. 2, trigf Ez. 23. 20 ; de 
la femme : rrjto} L6v. 15. 9. 

If?? chald. (v. *toa h6b.). Chair: 
anto ->to^ 4a« Dan. 775, dSvore beau- 
coup de chair; *nbja-w? Dan. 2. 11, 
(les dieux qui ne demeurent pas) au 
milieu dies horn mes. < 

mto et n-Jffr? / , .(rac.^).i°Nou- 
velle, message : bi*n nn« rnto^ aha & 
ran II Sam. 18. 20, aujourd'hui ce ne 
sera pas toi qui apporteras le message ; 
*h; naio rrrftoa-ia} 18. 27, il vient an- 
noncer une bonne nouvelle. — 2° Prix 
du message : natsb rnto3}-pK roVi II Sam^ 
18. 22, il n'y aura pas pour toi de re- 
compense pour le message (v. aya) ; 
rntoa ft-^nni -nba II Sam. 4. 10, lui k 
qui j'auraisdA donnerune recompense 
pour le message. 

^? 1° Cuire : wjnna trvx* A^a-o| 
Ez. 24. 5, et que ses os cuisent dans 
elle. —2° Marir : *rajj iiga -no Joel 4. 
13, car la moisson est mftre. 

Pi. iwt a>na ^ iwarpft Ex. 23. 19, 
tu ne feras pas cuire le chevreau dans 
le lait de sa mfcre; tab^a I Rois 19.21, 
il fit cuire pour eux. 

Pou. pass, t^ffla i^a« Exod. 12.. 9, 
cuitdans Teau. 

Hiph. Marir: oma» " iy n^aw« iVM$ah 
Gen. 40. 10, ses grappcs marissalenl 
des raisius (avaient des raisins triors); 



Digitized by 



Google 



8< ^3 

- ty% adj. {fim. nbtfg). Ce qui est 
cuit: r&u^ *Sjn Nomt. 6. 19, l'epaule 
cuite ; lu|a Ex'od. 12. 9, cequi est cuit. 

D )^9 (p. t*«h9 fils de la paix) n. 
pf, m. Esdr, i. 7. 

. Wl n. pr. Basan, province au del& 

du Jourdain, cei&bre par ses fortts et 

sesgras pdturages(v.Nomb.,cbap. 21 

et32). 

. fij^l (rac. «Ha)f. Honte : d^^j nj^ 

rqv\ Osee 10. 6, Ephraim sera couvert 

de honte. 

Dttte Ex. unique : in-i? wtrtNa yv< 
Amos 5. 11, puisque vous foulez k vos 
pieds le pauvre (v. wa). 

H^a £ (rac. ttHa, avec suff. ^atia). 
1° Honte, confusion: m±j-w$ay* Tpoto 
Job 8. 22, tes ennemis seront rev6tus 
(couverls) de honte ; utrchn h ^? J^r. 
3. 25, nous sommes couches (nous de- 
meurons) dans notre honte ; freq, avec 
trot: "ores w tttoi Ps. 44. 16, la 
confusion de mon visage me couvre, 
p. la confusion me couvre le visage ; 
hqta-rro Mich. 1. H, dans la nudite 
et la honte ; selon d'autres : les parties 
honteuses decouvertes. — 2° Honte, 
idole, culte honteux: rvfyb rijpj Osee 
9; 10, ils se consacrent auxidoles; 
wrtoK sw-mk r&aa rngam Jer. 3. 24, 
le culte honteux des idbles a d6vor6 les 
biens de nos p&res. 

I n 3 /".(p. wa,/em. de-ft, rac. nja; avec 
suff.^,pfur.niia).i°Fille,jeune fille, 
petite fille, posterite(feminine), femme: 
&k i»-na Gen. 24. 23, de qui es-tu la 
fille? rub ft -iyno mjA Esth, 2. 7, 
Mardochee l'adopta pour fille ; wan I? 
rvfoan "pa Cant. 2. 2, telle est ma bien- 
aimee entre les jeunes filles. Metaph. 
jeune branche d'un arbre : m*ai rma 
•wti-** Gen. 49. 22, ses branches s ; eten- 
dronlau delfc du mur; wtaj -wiitoGen. 
30. 13, les femmes m'estiment heu- 
reuse; onKh rvb3j Gen. 6. 2, les filles 
del'hbmme, les femmes; i*» rvbyaGen. 
36. 2, d'entrc les filles de Canaan, Ca- 
naan i tes ; b#jb^ ni^II Sam. 1 . 24, filles 



nha 

dlsrael, femmes israeiites.— Adepte, 
adoratrice d'une idole : -oj b$rn$ *R* 
Mai. 2. 1 1 , il Spouse celle qui adore un 
di?u stranger. Suivi d'un nom de ville 
ou de pays , habitante de : ftaf n*ba Is. 
3. 16, les femmes de Sion ; dxtyrr* rrba 
Cant. 1. 5, 6 filles de Jerusalem. 

2° En po&ie, rq coffee. , les habitants 
d'une ville, d'un pays ; freq. la person- 
ification d'une ville , d'une contree , 
d'une nation ; quelquefois avec le mot 
rftsiW} : tttoh spim )^T^ r**wj *fc typfe 
thflnt] n$ rtpjnls. 37. 22, la viergei 
fille de Sion, t'a railie, la fille de Je- 
rusalem a secoue la tete derrifcre toi , 
c.-ft-d. les habitants de Sion, de Je- 
rusalem ; *qrr% ^^-i? Lament. 2.11, 
k cause de la ruine de mon peuple ; 
Vaa-rcftPs. 137. 8, Babylone; -narAvsf 
tfroa Jer. 46. 11 , vierge fille d'Egypte, 
p. 1 Egypte. — 3° Village, dependence 
d'une ville : iw^-teyi lianfn^ Nomb. 
21. 25, dans rfesbon et les villages 
qui en dependent ; trtpqn yhg* Jos. 15. 
45, Ekron et ses villages — 4° Suivi 
d'un nom de norabre, Ageede : rotin-r^ 
rmj Gen. 17. 17, agee de quatre-vingt 
dix ans. Suivi d'un qualificatif, il a di- 
verses acceptions : n-najn rYba Eccl. 12.4, 
filles du chant, chanteuses (ou oiseaux 
qui chantent); ^?-na Lament: 2. 18, 
la fille de ton ceil, ta prunelle (v. }a). 
II ft? m. et f. (pfur. twa). Mesure de 
capacite, contenant autant que l'epha : 
mr\ *tm -|ah narn wwj Ez. 45. 1 1 , que 
repha et le bath soientd'une egale me- 
sure. Mais le bath est pour les liquides, 
tandis cfue l'epha est la mesure des 
matieres solides ; un bath contient dix 
*rab, et dix bath font un *»h. 

na chald. Bath, mesure : rwy *p&* 
Esdr. 7. 22, cent bath. 

D^ms (fille de la multitude)n. pr. 
d'une porte de ville, Cant. 7. 5. 

Mtf-n? (fine du serment) n. pr. 
Bathseba, femme d'Uria et plus tard de 
David, mere de Salomon, II Sam. 11.3. 

nn| f, : nra vrn^sy Is. 5. 6 f j'en fe- 
rai un lieu desert, inculto. 



Digitized by 



Google 



nH3Y/D(4vastlition t ruine: d^vijv 
rrirqn *bnaq Is. 7. 19, ilft se reposeront 
tous dans de$ plaines d6vast£es. 

bw\T\$ n. pr. 1° B&huel , pfcre de 
Laban et de Rebecca, Gen; 22. 22. — 
2° B6thueU une ville, I Chr. 4. 30 ; 
apptee aussi iwj Jos. 19* 4. 

n^inj jr 4 Vierge, jeune fille : nbva 
vert* * ^ Gen/ 24. 16, une viergej 
aucun homme ne l'ayant touch6e ; 
nrtojn rrtanp] Amos 8. 13, les belles 
jennies filles ; rarement jeune femme : 
rrnwj ia»"i? p^-r^ari ttyrop **$ Joel 
i/8, g6mis comme une' jeune femme 
qui se revAt d'un sac pour (pleurer) 
l'gpoux de sa jeujiesse, pcut-Stre son 
jeune fiance; fr6q. avant des noms 
de ville et de pays comme personnifica- 
tion d'une ville ou d'une nation (v wa) : 
igi&p nbOT} wp tfiirraft rbt) Amos5.2, 
elle lombe sans pouvoir se relever, la 
vierce dlsrael, p. le peuple d'Israel. 

D^irCji' m . pi 1« Virginia : mfc* mr\ 
ny; rrivcja L6v. 21. 13 , il Apousera 
une femme vierge ; •tywr^S "SW! * u 8- 



11 . 37, afin que je pleura ma virginity 
— 2° Marque de virginiti :.4w| r**v 
•*pj Dent. 22. 17, 6t void les preuves 
de la virginity de ma fille. 

TiV&n.pr. f. I Chr. 4. 18. 

0*p? Des maisons (v. rvja). 

pO| Kal inusite. Pi.: tattoo? Wp 
Ez. 16. 40, ils te perceront, ou Us 
t'abattront, avec leurs glaives. 

**0? Couper , diviser : tkh ^taft-TW 
TjaGen. 15. 10, il ne dgcoupa pas 
l'oiseau.Pt.: ypn tank ^JJJ Gen. 15. 
10, il lesdicoupa, divisa par le milieu. 

^01 tn. (avecsuff. tiny). Morceau,; 
partie: •hn^nzh** Gen. 15. 10 , chaque 
morceau, chaque partie, des animaux 
coupes; tnna liv. 34. 18, ses inor- 
ceaux ou parties. — 2? n. pr.: ina n*l 
Cant. 2. 17, les montagnes de Bother. 

TH| chald., pripos. Derrifere : Wftv 
Dan. 2. 39, et aprfes toi (s'61fevfcra). 

Jftna n . pr. Betheron, d6fil4 prta 
du Jourdain, II Sam. 2. 29. 



a Guimel, V&*;. Troisteme lettre de 
l'alphabet. Le'nom vient de la forme , 
qui reprtsentait le long cou du cha- 
meau (Vw). a vaut 3, 5 3,000. 
Celte lettre se permute avec a etp. 
Exemples : nab et "Ob fermer, bou- 
cher ; i^ et Vd^ calomnier ; atij de r$* 
mfiler ; »; et pxj i5Tip^- , placer ; ?-a» et 
rx?^ coupe. : 

Hi (rac. naj) adj. Fier, orgueilleux: 
to tu Is. 16! 6, il est extrftmement or- 
gueilleux. 

n £2 (/to. w$*$ 1° Soever, monter, 
croltre : ^to*? ^ **B(!\ '°^ *®* *'»' 
si elle (ma t&te) s'61eviut, tu me pour- 
suivrais comme un lion (sa proie), ou : 
(ma.misfere) augmente et tu me pour- 
suis* etc.; 0^*3 wps Ez- \*1- 5, car 



les eaux avaient monte , s'6taient en- 
flies; mp *&} a**™*?*! Job 8. H , 
le jonc croltrait-il sans marais? — - 
2°poeJ. fitre 6lev6, majestueux: r»a-^ 
rm Exod. 15. 1, car il s'est «ev« hau- 
teinent, avec majesty. 

• Hilhph. rn«™»n Rituel, il s'ilive 
majestueusement. 

n^f, Orgueil: Tiw-jma Prov. 8. 
13,orgueilet fiertf. 

HW (ptwr. bw) adj. Haut, 61ev«, 
hautain, orgueilleux, superbe : -ta i? 
d^j n«s Is. 2. 12, sur tous ceux qui sont 
61ev6s"et grands; r^r^™?. Job 40. 
11, regarde tous ces hau tains, su- 
perbes ; ■* nv\ o^g n^ Prov. 15. 25, 
1'Eternel renversera la maison des or- 
gueilleux. 



Digitized by 



Google 



**. flttJ 

. ^^f (grandeur deDieu) h. pr. m. 
Nomb. 43.45. 

nj^/. 1* Gloire, raajest6, magni- 
ficence; ^n;M awp^S Deu *- 33- 29, 
et qui est ie glaive de ta gloire ; irnjoa* 
enpnti Deqt. 33.26, el dans sa majesty 
(il est au-dessus) des nu6es; ^tKm^i 
tana* Job 41 .7,: sa majesty (se mbntre 
dans) ses puissants boucliers, ou pour 
rnj son corps est couvert de, etc.; 
*W**?fcrrfc8 Ps. 68. 35, sa magni- 
ficence delate dans Israel. — 2° Fr6q. 
fiert6, orgueil, emportcment : V^tim 
•injKi'Is. 28. 11, il abaissera son or- 
gueil ; injioa a^n-wto-* Ps. 46. 4, les 
montagnes tremblenf par son emporte- 
ment (de la mer). 

D vW| m. pi. D61ivrance : -toa* rod* 
naa Is. 63. 4, Tann6e de ma d&ivrance 
(quej'op6rerai)estvenue,ou/>ar(.pass. 
de i*u : de ceux qui seront d61ivr6s par 

?1H| (rac. rwj) 1° Gloire, majesW, 
grandeur,magni licence, ornement; aHa* 
?piM Exod. 15. 7, par la grandeur de 
ta gloire ; 'feh& TEJW Is. 2. 10, devant 
T6clat de sa majeste ; wat* bipa Job 
37. 4, avec sa voix majestueusc (celle 
du tonnerre) ; rv^ar&i yitoV Is. 4. 2, 
un objet de grandeur, de gloire et de 
beaute ; ra£;yiKj&o-rro Job 40. 10, re^ 
vGts-toi de magnificence et de gran- 
deur; wrato ^jVrns *a» Ez. 7. 20, et 
sa parure ddicieuse , dont il avait fait 
un ornement, une gloire ; a'pan y\&i 
Ps. 47. 5, Torgueil, la gloire cfe Ja- 
cob (la . Palestine) ; s'pa^ •pjos ■* sank 
Amos 8. 7, r£terneUjur6par lagloire 
de Jacob, c.-ft-d. par lui-mfime ou par 
le temple. — 2°« Orgueil , fiertS : -g$ 
Via* ^ati Prov. 16. 47, avant la mine," 
Torgueil ; Tptfx* ai^a Ez.. 16. 56, au 
temps de ta fiertd ; ^U yi&oa Job 38.1 1 , 
avec Torgueil de tes'flots; •jn-jm y\M* 
J6'r% 49. 19, de Torgueil du Jourdain, 
son impetuosity ; selon d'autrcs : de ses 
rives superbes. 

ntW/. lo Ce qui s'flfcve, ce qui 
montc. Ex. unique : )ti* rvntft Is. 9. 17, 



des tourbillons, des colonnes de fu- 
m£e (v, ^w). -7- 2° Grandeur, majesty 
magnificence: t$ai rwu Ps. 93, 1, il 
se rev6t de majeste; rmi rvro* Is. 28. 1 , 
la couronnc de magnificence, p. cou- 
ronne magnifique ; rfc» r*sj ^ Is. 1 2. 5, 
car il fail des choses magnifiques. — 
3° Orgueil , fierttS : r*aoa to Ioti Ps. 
17. 10,leurboucheparlaavec orgueil; 
6jn nwja itfra hnx Ps. 89. 10, tu do- 
miues sur Timp<Huosit6 de la mer. 

OW!? m. pi: (rac. mo) adj. Or- 
gueilleux : a^-paa* nan Ps! 123. 4, le 
ntepris des orgueilleux; fren, deux 
motsro^r^tA des orgueilleux oppres- 
seurs (v. h£). : 

n *£? /"• P l - Les values (v. irji), 
I '*?$ l°Racheter(unbien de famillc, 
un objet consacr6, un esclave); fr6q. 
ddlivrcr, affranchir : to •rot? n* bw-j 
L6v. 25. 25, il rachfctera le'bieu que 
son frfcre a vendu ; ^iKJrn* mja ?jWk» 
Ruth 4. 6, rachMe, toi, ceque j'ai le 
droit de racheter; jouis, toi, de mon 
droit de rachat ; •in^-n»bKji^pan-D» , j 
L6v. 27. 15, si celui qui a consacrg sa 
raatson veut la racheter ; u^ty* wajt? in$ 
L6v. 25. 48, un de ses fibres lerachV 
tera (celui qui s'est vendu comme es- 
clave); apan ina* •* 1>k* Is. 48. 20, 
Tfiterncl a d61ivr6 son-serviteur Jacob. 
Avec to et t*q : sn-iaa ^ inin Gen. 
48. 16, qui m'a d^livre de tout mal; 
apn» *ct db^vi Ps. 106. 10, il les a d6-. 
livr^s de la main de Tennerai. 

Part. i»Kk Parent, celui qui a le droit 
de rachat : rbx a'^n «ft«a L6v. 25. 25, 
son parent le plus proche; mm «oi«i« 
Ruth 2. 20, il est de nos parents ;"Sxi 
wn le vengeur du sang, le parent le 
plus proche de celui qui a &i<S tu6 : 
nxSn-nnn^ KVidnhiK»Nomb.35. 19, 
le vengeur du sang tuera Thomicide; 
de m^me sans m: \>vpQ aijrab Nomb. 
35. 12, (pour que ces villes 'servent) 
de refuge contre le vengeur ; *»n *k» 
Job 19. 25, mon lib£raleur, ou: celui 
qui defend- ma cause, est vivant. — 
2° Epouser la veuve d'un parent : 



Digitized by 



Google 



Jay; *■*» ^ttoT^ Ruth 3. 13, s'il veut; 
t'gpouser, cestbien, qu'il t'ipouse. 
. Niph. fitre rachet6 , se racheter : 
rA^ hjttfi rti-wii L6v. 25. 54, s'il n'est 
point rachelg de cette manure; m'ten-ia 
tojyi 1*n L6v: 25. 49, ou, s'il en a les 
moyens, il se rach&tera lui-m£me. 
II $£| Souiller : ty&ft Train vitor Job 
3. 5, que 1'obscunte et 1 ombre de la 
mort le souillent (ce jour); selon d*au- 
tres, del ta»: 'qu'elles le r6clftment, 
redemandenV. : 

NiphJ hca et tohj fitre souill6 : itoi} 
m± Lament. 4. 14, ils sont souiI16s de 
sang; n^uira-no Soph. 3. 1, ville 
rebelle et souill6e (de p6ch6s). 

Pi. Souiller, profaner : spit*} na* 
Hal. 1 . 7 , par quoi t f avons-nous souill6, 
profan6? 

Pou. l*i«5m tank Mai. 1. 7, un pain 
impur. — £• fitre d6clar6 impur, Aire 
rejeta : ny y n q stoirp Esdr. 2. 62, ils 
furent rejette du sacerdoce. 

Hiph. Souiller : *vb*ft ^Vo-ton Is. 
Q3. 3, j'ai souilld tous mes v6tements, 

p. "&VW- 
Hilhp. Se souiller, se rendre impur: 

rfntn t^-r^ to^r* *«#t Dan. 1. 8, : 

qu'il ne se souillerait pas en mangeanl 

les metsdu roL 

^m 4 Avilissement, souillure: ^ 
nron N6h. 13. 29, les souillures, l'avi* 
lissement du sacerdoce. 

HJW f m l* Rachat, droit de rachat, 
prix du rachat : n^wnh-ton rfc»*»rto 
Ruth 4. 7, (lorsqu'if s'agissail) de ra- 
chat et d^change ; y^tfb wb i*k$ L6v. 
25. 24, vous accorderez le droit de 
rachat pour les terfes ; rAw rfp J6r. 
32. 8, c'est fc toi k exercer le droit de 
rachat; plus com pi. htaftrt wrote vers. 7; 
•fr&xrra* y*ifr rati ^ L6v. 25. 52 , It 
proportion des ann^es il rendra le prix. 
du rachat. — 2° Parents : *pjtoui **}}* 
Ez. 41; 15, tes parents. — *>D6- 
livrance, affranchissement, Aboth. 

3| ro. (avec suff. «*a| , plur. treji et 
trta*). !♦ Dos: w$y\ Ez. 10; 12, et 
leur dos;,n8pjn a* nrj'Ez. 43. 13, ceci. 



K3J 



*f 



6tait le dos de Tautel, c.-a-d. la super-' 
ficic ; t»m« ^| ^5 Job 15. 26, avecle 
dos 6pals de ses boucliers. — 2° Hau- 
teur, hautlieu, monument: ni T^rjnj 
Ez. 16. 24, tu te conslruisun hautlieu 
(parall. rro'j) ; ^a| Tpnia:^ vers. 31, en 
conslruisant tes hauls lieux, tesautels , 
ou: tes maisons de fornication, tes 
maisons infames; cd^si *rorr>a^ Job 
13. 12, vos monuments sont des mo- 
numents de limon, ou: vos pensges 
profondes, sublimes, ne sont que des 
arguments vains, frivoles; d'autres Ira- 
duisent: vos corps. — 3° Jante (d'une 
roue): V**^} WW1 Ez. 1. 18, leurs 
jantes 6taient d'une hauteur (ef- 
frayante); w^? rub* vrby\ m£me vers., 
leurs jantes 6taient remplies d'yeux, 
ou leurs corps. — 4° Avec T3 sourcil : 
•pj** rt^ p^«j L6v. 14. 9, et ses sour- 
cils. • 

^ chald. Dos ; de la a* to sur, des- 
sus : *rcg|-to Dan. 7. 6, (elle avail) sur 
son dos, ou au-dessus de soi ; * to rb* 
yrrgft Abolh, monte au-dessus d'eux, 
c.-fc-d. les surpasse. 

3| m.pl. crew ou tpsk II Rois 25. 12, 
eheth. des laboureurs. f 

I^tn. Planche : d^j ^¥3*"S 1*?$ 
1 Rois 6. 9, il recouvrit le temple de 
planches; selon d'autres: le plafond 
de dessous, infirieur. 
11^5 m. Citerne f puils: woi-bs^ca Jir.*. 
14. 3, ils viennent prfes des cilernes, 
des puits ; b^a» II Rois 3. 16, des 



III 3! m. (v. al>). Sauterelle : b^| pvfo% 
•iapgW Is, 33. 4, on se jettera dessus 
comnie se prtcipitent des sauterelles 

(v. pw). r . 

3* et XZ\ chald. Fosse : wj};*JI| *&\ 
Dan. 6. 8, dans la fosse aux lions, plus 
souvent«ai. 

H?| m. Puits, fosse ivarq ff;a tfiorto 

Is. 30. 44, el pour puiser de Teaudans 

une fosse, un puits; tw» in^ Ez. 

47. 11 , ses marais et ses fosses. ' 

* D^|l Les collecteurs v les receveurs i 



Digitized by 



Google 



9& 



nai 



' 1 ^T , T!WW!OT'^^t' l » les receveurs 
reviennent constamraent. 

• fl?| (/i/f . • Mays in/*. &hf et nwai ) 
1° Etre haut, 61ev6, grand : Hrvop ktdi 
Ez. 31. 5(p. nnai), sa hauteur 6teit 
(plus) 6lev6e que, dgpassait (cellc des 
autres arbres); "yyo «rai tf^mi thJi 
Job 35. 5, considfcre les nuGes qui sont 
61ev6es au-dessus de toi; urn-toa &aya 
I Sam. 10. 23, il futplus grand que tout 
le peuple (de toute la t6te). Sens moral : 
DMhaa Kita^af •* *nya. Is. 5. 16, Ffitemel 
Zebaoth sera* 'grand par la justice. — 
2 9 fitre fier, s'enorgueillir : nrqan-i» 
lir. 13.45, (6coutez, pr£tez Toreille) 
ne soyez point orgueilleux ;hr*nawn 
Ez. 1 6. 50, elles s'enorgueillirent (p. 
rorcaMtt). Fr6q. avec si : *& pnj-«V 
Psl 131. 1, mon coeur ne s'est point 
enorgueilli , crifte d'orgueil ; tod-^&V 
&&-& mx\ ProY. 18. 12, avant la ca- 
tastrophe le coeur de Thorame s'enor- 
gueillit. En bonne .part : iai mw 

* wis H.Chr. 17.6, son coeur s'&eva 
dans la voie de Dieu, c.-a-d, fut plein 
de zMe pour le service de Dieu. 

f Hipk. tram. Elever , rendre haut : 
fcVttJ yv watt? Ez. 17^ 24, j'ai 6lev6 
Tarbre qui 6tait. petit, bas; jsp^-^ 
tgpi-ntfb J6r.*49, 16', quoique tu 61fcves 
ton nid comnie l'aigle ; inr\* fcrara Prov. 
17. 19/ cehii qui 6l6ve, rend haute, 
Tentr6e de sa maisori ; rpar tps-ijp-DK 
n^j Job 39. 27; iest-ce par ton ordre 
que Taigle s^lfcve (dans les airs)? 
rftrfoV *aan ia Is. iMl, ou 6lfeve ta de-' 
manae jusqu'en haut, c.-a-d. dcraandc 
qu'un signe paraisse au ciel ; wajaari' 
rasft Ps. 413. 5, qui demeure Si haut, 
dbnt la demeure est si 41ev6e ; cp* *frr«a£ 
Job5. 7, ils 61fcvent leur vol, ils volent 
haut. : , . : 

* ^3| toujours const, adj. filevd, or- : 
gueilleux : D^?-naiPs. 101. 5, n*nm& 
Eccl. 7. 8, aWrai Wov. 10. 5, dont 
le regard, Tesprit, le coeur, est 61ev6,' 
orgueilleux. . 

$2* adj. -(const, Rhi, fern. nhhi). 
i° Haut, <Hev6 : osrrlwg nhal Sam. 6.2, 



1M: 

plus haut que toil t le peuple ; «J?rtl ** 
mha I Rois 14. 23, sur toute colline 
61ev6e; subsl. "irroip *h» I Sam. 16. 7, 
l'616vation de sa stature.*— 2° Orgueil- - 
leux; h&aujn ovjhj *yv) Is. 5. 15, les 
yeux des orgueiileui seront abaisste; 
nrp* wjb» ^"ttj wi-jpj-bH I Sam. 2. 3, ne. 
dites pas' tant de chQses, de paroles 
prgueilleuses. 

H35 m . (avec suff. •irai). 1° Hau- 
teur: ■ira}.D'«rK rahaAmos 2. 9, sa. 
hauteur est comme celle .des cadres ;. 
plur. tnati *rp» Job H. 8 t la hauteur 
des cieux. T — $? Majesty, magnificence : . 
wjij lifiu w-rrw Job 40. 10. rev6ts-toi. 
de 'majesty et de magnificence. — . 
3° Fierte , insolence : /bia« irq* .J6r. 
48. 29, son orgueil, son insolence et 
sa fierte ; de m6me avec t)« et rph : wh 
to-iTr^a iiRt waia Ps. 10. 4, lem^chant 
avec Tinsolence (qui paratt) sur son; 
visage ne s'inquifete de rien ; vftisb *}&}. 
rvn rqi Prov. 16. 18, Torgueil pr6cfede t 

la chute. . 

. nirni Orgueil : wtm wrna rngn Is. 8. 
17, l'orgueil de rhomme seraabaiss6.: 

Vofet ^ 1° Frontifcre, limite , 
borne , bord , rebord : a»"ra b»A 1?^^ 
Nomb. 21. 15, il touched la fronttere 
deMoab;^ \*Q) «n atiDeut. 19.14, 
tu ne reculeras pas la borne (du champ) 
de ton prochain; wjiH Mb iopi Ez. 
43. 17, le bord tout au tour'; -ii* »A«m 
tntfy Ez. 43, 13, et le rebord * lW- 
tr6mit6. .— 2° (Ce qui. est entre les li- 
mites,) territoire , 6tendue d'un pays, 
d'une extr6mit6 k i'autre : -rw t,jb ^d» 
9fbiQ|-^<Exod. 7. 27, je frapperai tout 
ton tcrritoire. Fr6q. plur, : .Ip^o^ Is.. 
60. 18, dans tes terres, ton pays. . 

n ^ 3 ? f. (plur. rritaf et n*aj). 1° Li- 
mite, borne : wto? niinf Job 24. 2 , ils 
reculent les bornes (des champs); 
Hnia* rvwr Is. 28. 25, (il .sfcme) de 
rgpautre* Vans ses liraites (k la place 
qui lui convienl); wm r&n» air Deut. 
32. 8, il fixa les limites des peuples. 

liS| et "to? adj. et subst. 1° Fort, 
puissant v vaillant; h^rps, guerrier: 



Digitized by 



Google 



Ti^Sai Gen. 10. 9, un fort chasseur ; 
pj«a *>a* tvhni inn tun Gen. 10. 8, il 
commen$a k Atre puissant sur la terre, 
il fut le premier h£ros; t* rriMji d^^ 
Is. 5. 22 , vaillants k boire du vin ; 
Vn *riai n*n tfwni II Rois 5. 4, il atait 
un vaillant guerrier ; V*nn ^yiai ia Jos. 
1. 14, tous les guerricrs. Quelquefois 
puissant par la fortune, riche : ^iai-te 
iw? II Rois 15. 20 , (Manahem leva 
l'argentsur) tous les hommes puissants 
et riches; Vjn Tjto| ^TWy N6h. H . 14, 
leurs frferes, tous hommes puissants, ou 
z&Us. — 2" Chef d'arm6e , chef : ni»t 
*rr* ^$r&vria*n rvtaitf II Sam. 23. 8", 
voici les noms des cnefs des armies 
de David ; t^^n «nki I Chr. 9. 26, 
les chefs de ceux qui gardent les portes. 
— 3° En mauvaise part, homme vio- 
lent : *iiaw nana ttntja-*^ Ps. 52. 3, 
que te glorifies-tu de ta mgchancetg , 
homme violent? rain ••via* II Sam. 22. 
26, 1'homme pur, parfait, comme "Of , 

nyi3^ f, l* Force (corporelle), pou- 
voir , puissance , courage , valeur : 
njtf miw) nSo^ tap, Ps. 90- 10, les 
ans (de notre vie sont) pour les plus 
robustes, ou : si le nombre en est fort, 
de quatre-vingts ; ^tf^ kVj rrroja Eccl. 
10. 17, pour la force, pour se fortifier, 
et non pas pour (le plaisir) de boire ; 
&Vi* in'yaja >to • Ps k 66. 7, par sa 
puissance il domine l'univers; Ww*; ^ 
^ nfrmj Ps. 106. 2, qui peut racoiiter 
les ocuvres puissantes de Dieu? inyoyi 
rrtj* 1^ I Rois 16. 27, les actes de 
valeur qu'il accomplit (les combats 
qu'il livra); fronted Tft'j'oyi Is. 3. 25, 
ta force, p. tes hommes forts, tes guer- 
riers, (pSriront) dans la guerre. — 
2° Victoire : 'ftjej nia* bip f% Exod. 
32. 18, ce n'est point le bruit des cris 
de la victoire. 

Nrrvta! chald. f. Puissance : «ncsn •«! 
aon nWi m» Dan. 2. 20,* k qui 
apparliennent la sagesse et la puis- 
sance. t .. ... .'» 

, 031 adj.: w\ im L6v. 13. 41, il a le 



devant de la tdte chauve, il est chauve 
par-devant; oppos6 k rng chauve par 
derrifere. 

n03l /*. Endroit chauve, le devant 
de la tdte sans cheveux, front d£garni : 
nnaia la nn^aL^v. 13. 42, sur le haut 
ou sur le devant de la tdte sans che- 
veux. De m6me d'une dtoffe qui a perdu 
son poil : innaj^ Sk tetfpBf vers. 55, 
k Tenvers ou k I'endroit ; selon d'autres, 
k lacorde ou au poil. 

^?n. pr.m. N6h.il. 8..' 

B^?5 n. pr. d'une petite ville dans le 
voisinage de Jerusalem, Is. 10. 3i. 

HJ^fi f. Lait cailU, fromage : w^ja} 
^^ttfjtD Job 10. 10, tu m'as fait Spaissir, 
coagiller, comme le laitcailld, comme 
le fromage. ' 

IT?* m.l°Coupc:tiban5^a^?^i-njJi 
Gen. 44. 2, et ma coupe, ma coupe 
d'argent ; y* w&« troai J6r. 35. 5, defr 
coupes pleines de vin. — 2° Ornement 
en forme de coupe: *?***) Exod. 25; 
31, ses coupes (du chandelier dans le 
tabernacle). 

■P?| m. Maltre , dominateur : njij 
vpn«l wj Gen. 27. 29, sois le domi- 
nates de tes frfcres. 

AT*?? f. Maltresse, freine ; se dit aussi 
de lamfcre d'un roi : ny»a$n flinty trim* 
I Rois 11. 19, la soeur de la reine 
Thachpenfes ; trnffo rrityn I Rois 15.1 3, 
il lui cnleva I'autoritg de reine (&Maa 7 
cha, samfere)(y. rnaa). 1 , 

'^?| m. line pierre pnicieuse, ou t 
cristal : w; vb ^aj 1 ] rvhwn Job 28. 18, 
(auprfes d'elle) on nesonge plus au 
corail et au cristal (v. ^ii«et ni^). 

; 1?3| Limiter, former une fronlifere, 
fixer une liraite : •inK-iiaa 1 ; )Tpy\ Jos. 
18. 20, le Jourdain forme sa fronti&re 
(du c6t6 de TOrient) ; wWh-i *aj ■*& 
Deut. 19. 14, (tu ne reculeras pas la 
borne de ton prochain) que tes ancgtres 
ont fix6e, placde; avec a confiner; 
ta-iaatn nttn-Da*j Zach. 9. 2, Hamath 
aussi touchera ses fronti^res, ou : aussi 
(sur) Uamath, qui confine avec elle. 



Digitized by 



Google 



Hiph. w-n? ■^1?3 E*°<L 19, 23 i. 
mots des limftes autour de la niontagne. 

^3? n. pr. % d'une villa ph&ricienne, 
Ez. 27. U;.o4:?ih I Rois 8. 32, des 
hommes de Gabal ; selon d'autres : des 
tailleurs de pierrc, de tea liniiter, me- 
surer exacteroent ; -irjw y^tm Jos. 13, 
8, et le pays des Gablites. . 

-??| n. pr. Province au sud de la mer 
Morte, Ps. 83. 8. 

^ (V. *D|). 

. <°^(v.*u). 

n^3| f m ; rt^ rte^ Exod. 28. 22 , 
des chalnes tressGes, enlac6es comme 
des cordes, ou des chatnes terminant 
le pectoral, c.-fc-d. attaches au bout. 

13? m. Bossu : flft-fc L6v. 21 . 20, ou 
s'il est bossu. 

D 1 ?^ m . pi.: v^i d*vj ...tt Ps. 
68. 16, 17, montagnes... montagnes 
fornixes debeaucoup de collides ; selon 
d'autres, de a* raontagne 41ev6e. 

V3| n; pr. d'une villa tevitique dans 
la tribu de Benjamin, Jos. 18. 24, ap- 
petee aussi -proa *a} Jug. 20. 10. 

«V^n.pr. m. I Chr. 2. 49. 

n J#* A. (ptar. tvis**). *° Colline • 
rwiw *3fch Exod. 17. 9, le sommetde 
lacotline; wfcx/n rip$ Jos. 5. 3, col- 
line des prepuces , lieu oti les Israe- 
lites furent circoncis par Josu6. — 
2° Dans la composition des noms pro- 
pros de plusieurs villes situ6es sur des 
hauteurs : ■pw* "??* * Sam. 13. 2; 
appetee aussf *Vw^ -rm% 11.4; twa 
wvAxn I Sam. 10. 8. niawi Os6c 8. 8, 
et rtfe* I Sam. 10. 26, Gebaa, appart. 
iila tribu de Benjamin ; h»i Jos. 18. 
87, & la tribu de Juda ; bro^ roni Jos. 
24. 33, it la tribu d'Ephraim. 

AW n. pr., villa de 1 la tribu de 
Benjamin, Jos. 18: 28; &*<&}» II Sam. 
21. 1, les habitants de Guib'ton. 

\ /JPI m. Tige. Ex. unique : rwrcton 
tea* Exod. 9. 31, le liii avail des tiges* 
s'dlevait en tigos. 



"133 

ni??l n; pr. d'une villa de la tribu 
de Benjamin, Jos. 18, 2$. 

13| (A**. i»yd l°£tre fort, puissant; 
vaincre : Twyj-i? iron ^ Ps. 103. 11, 
sa grdce est* puissante en favcur de 
ceux qui le craignent ; vr$$ "Qj nwj 
I Ghr. 8. 4, Juda a 616 puissant parmi 
ses frfercs; :r*ia ^j ^ Lament. 1. 16, 
car Tennemi est devenu puissant, ou 
a vaincu; «roj rvrnara II Sam. 1. 23, 
ils Itaient plus forts que des lions ; 
tMjjxh kA» «rop* II Sam. 11. 23, 
parce que ces hommes ont eu le dessus, 
quelques avantages sur nous ; nb*p 
•nin rb^-i?«iSaj *p}» Gen* 49. 26, les 
benedictions de ton pfcre (de moi) sur- 
passed cclles de mes anc&res; nbn tkh 
tiw-iaf! I Sam. 2. 9 , ce n'est pas par 
la force que Thomme est vainqueur.— 
2 U Augmenter de force, crottre : vcj^j 
&w Gen. 7. 18, les eaux crurent; 
Vyj «naro| Job 21.7, et ils augmentent 
de* force, ou de richesses. 

Pi. Rendre fort : ** wwa?} Zach. 
10.12, je les rendrai forts dans l'fiter- 
nel; 'qffj.or&jji Eccl. 10. 10, il faut 
qu'il augmen teles forces , qu'il emploie 
toutes ses forces. 

Hiph. Rendre fort, confirmer, triom- 
pher: .tnnb rv^ "roam D an - 8. "• tl 
confirmera 1'aHiance , ou : il contracte 
une solide alliance avec un grand nom- 
bre; t^h vagdA Ps.12.8, nous triom- 
pherons par notre langue. 

Hit lip. l°Se montrer fort, braver, 
s'enorgueillir, grossir : na|rr* ro^-i? 
Is. 42. 13, il se montre fort contrc ses 
ennemis; -a^m Tptf^i Job 15. 28, et 
il brave le f out-Puissant ; ^M}'!'* Job 
36; 9, parce qu'ils sont violenls, ou : 
enfl6s d*orgueil ; * ■vawjan ijjna Aboth , 
une source qui grossit.' 

" ^5! m. (p/. Q 1 ^^ v. ttJ^t). l°Homine, 
mAle, mari : rw} nl^-«i Saj J6r. 22. 
30 , un homme & qui rien ne rgussira 
tant qu'il vivra ; *Aj mh Job 3. 3, un 
homme a 616 conQU (un enfant m&le) ; 
^ai-ngn Prov. 6. 34, la fureur du mari. 
Gucrrier : ^f^n ^aj^ «J"^J^ Job 38. 3, 



Digitized by 



Google 



121 

ceins tes reins comme un homme feme, 
ou comme un guerrier. Plur. ffna£ 
Jos. 7. 14, homme par homme. — 
2° Ghacun : -paVj inkt?«$ *^» Joel 8. 8, 
chacun(chaqucsaulerelle) suit sa voie. 

^?| n. pr. ro. I Rois 4. 19. 

^3| ni. Homme : tran ^i Ps.18. 26, 
homme pur (forme chald.). 

^3? m. chald. Homme: wyftj ^-p? *q$ 
Dan. 2. 25, un homme dent re les 
captifs; plur. y^ai 3. 8; kj^»6. 6. 

1?? u.pr. d'une ville, Esdr. 2. 20. 

TJJ m. chald. H6ros, guerrier: T$* 
Inn Dan. 3. 2, les vaillauts guerriers 
(c. "fa* h6br.). 

bynaa (homme de Dieu) n. pr. 
L'ange Gabriel, Dan. 8.16. 

tiro* /'.(avecsuff.wn*). Maltresse: 
wpi ■•Sj Gen. 16. 8 , Saral ma mal- 
tresse ;" wypi Prov. 30. 23, sa mal- 
tresse; ma rnn$&Vi*l Is - * 7 - 7 : i e 
serai toujburs la maltresse (domina- 
nce); nxAm rvyj* 47. 8, la maltresse 
des royaumes. 

fl n ?? n. pr., ville de la tribu de 
Dan. Jos. 19. 44. 

*! m. (const, *t, avec suff. ni; pfar. 
rvi*|). Toit: rvi»| i^ra Ps. 129. 6, 
comme l'herbe qui crolt sur les toits ; 
iu-m Exod. 30. 3, son toit (le dessus 
de Pautel). 

I "1? ro. Coriandre : «nn ^-yro lyrj 
Nomb. 11.7, la manne£tait comme la 
grainede coriandre. 
II "1| (c. 11 bonheur) n. pr. Gad, une 
idole; la fortune, comme *i$, ou la 
m£mc que i$. 

"1| m.' Bonheur. Ex. unique : ija 
Gen. 30. 11, avec bonheur. Keri 13 x$ 
le bonheur est vcnu. 

"1| n. pr. 1° Gad, fils de Jacob, Gen. 
30. 11; *njl Deut. 3. 12, k la tribu de 
Gad. — 2° Gad, prophfcte.du temps de 
David, I Sam. 22. 5. 

N*!? - }? m.pU chald. Les trtsoriers, 
intendants , Dan, 3.2,3 (v. tjji). 

n 1^ *»• V* < * une 8lallon dans le 



ru 



03 



desert, Deut. 10. 7, appetee aussi ih 
ivyn Nomb. 33. 32. 

"HI (v. ■**) S'associer, se rtunir en 
bandes : p^s tttori? wis; Ps. 94. 21, 
its se rtunissent en bandes (Us con- 
spirent) contre la vie du juste. 

Hilhp. 1° Comme Kal. *n*n& row 
Mich. 4. 14, maintenant tu te r£unis 
par bandes; wiSm^ J6r. 5. 7, ils se r6- 
unissent. ~ 2* Se faire des incisions 
(en signe dedeuil, ou comme pratique 
idolAtre) : taaiwto rrjtoY»j I Rois 18. 28, 
ils se fi rent des incisions suivant leur 
usage. 

"Hf chald. Couper : wV* wk Dan. 
4. 11, coupez, abattez Varbre. 

*V (v. n*j). 

n*]| ou * r J? (pfar. const, seul usit* 
rvhi) Rives, bords d'un fleuve : -ia-i* 
•wjinj Jos. 3. 15, (le Jourdain regor- 
geait) par-dessus touss es bords; tit*} 
IGhr. 12. 15, chelh. p. winj. 

"TIT? m. (p/ur. DTetni-). 1° Incision 
(sur la peau) , sillon : rm\ BT^^? i? 
J6r. 48. 37, des incisions sur toutcs 
les mains; »TW$nro Ps. 65.11, 6galises- 
en les sillons.'— 2° Bande armee, 
troupe lggfere, se livrafit au pillage et 
faisant des invasions dans les pays voi- 
sins : ww; nnj i| Gen. 49. 19, Gad , 
des bandes armies s'uniront contre lui, 
feront une invasion dans son pays, ou: 
des troupes s'uniront , se formeront 
dans son sein (pour faire la guerre) 
(v .ti») ; mrrwjT! ^nx t)*m I Sam .30.8, 
poursuivfai-jecette troupe? wtj'^j 
Dvtfif II Rois 5. 2, les Syrienssortirent 
en maraudeurs ; Q-nni tint ^ro* Os6e 
6. 9, comme l'attentc des bandits (qui 
6pient) un homme ; win ^ II Chr. 
25. 13, les bandes, troupes. Poet, -na 
w» Mich. 4. 14, fille de la bande, p. 
bande de pillards. Melaph. *8er w 
•pwa Job 19. 12, ses troupes viennent 
ensemble (les maux que Dieu envoie). 

^f"tt et /"1| (const, Vhj, Vi^, quel- 
quefois Vn) adj. 1° Grand , conside- 
rable, consideri,nombreux, important: 



Digitized by 



Google 



94 



na 



ViiMi ojnNomb. 34. 6, la.grande mer ; 
Vbi tbdb Gen. 50. 10, un grand deuil ; 
nVi} rosin Gen. 15. 12, une grande 
(profondej) obscurity ;Wnj tai*n wGen. 
29. 7, le jour est encore grand (long), 
ou : il fait encore grand jour ; wiay 
B*h* N6h. 42. 43, de nombreux sa- 
crifices ; nVhj ia niofj Nomb. 22. 18, 
une chose' petite ou grande, impor- 
tante ; Hb-VnyiNah. 1. 3, grand par la 
force ; irwn Vii J6r. 32. 19, grand par 
le conseil. *$uist. ^5i^tV?aa Exod. 15. 
.16, par la grandeur, puissance, de ton 
bras. Plur. tnVu rtift Ps. 106. 21, qui 
a fait de grandes choses, des merveilles; 
nftSja noferri&Ps. 131. l,jen*ai point 
cherchg k p6n6trer des choses grandes 
(et au-dessus de moi). — Grand (par 
TAge), aln6 : VftOT w ^ Gen. 10. 21, 
(Sem)frfcrede Japhetn, FalnG (douteux 
si Sem 6tailTaIn6 ou Japheth?). Grand, 
consid6r6 : *tm njn r^aa ifrj ttrwGen. 
39. 9, nul n'est plus considers que moi 
dans cette maison ; nVha nw II Rois 
4. 8, une femme consid6r6e ; Vina u^k 
wik vth II Rois 5. 1 , un horame puis- 
sant auprfcs de son maltre ; Vft»n ypti 
Zach. 3. 1, le grand pontife; Vhan^bah 
II Rois 18. 19, le grand roi, tilre des 
rois d'Assyrie ; plur. D'tof les grands: 
^V 1 ?*^?^^ 1 ^ * on - 3. 7,' par l'ordre 
du roi etde ses grands, ou princes. — 
2 6 Orgueilleux, impie : roVia nn^'ro )iti\ 
Ps. 12. 4, une langue proferant des 
paroles orgueilleuses, irapies. 

n^rrj. rfyn} e t rfyns f. i« Grande 

action , merveille : rrk^m-bs rw tr*to* 
nam II Sam. 7. 21, tuas fait toutes 
ces grandes choses ; hb'jbok *p}*??* 
Ps. 145. 6, je raconterai tes merveilles. 
— 2° Grandeur, puissance, majest6, 

floire : r*iwi •* t|i I Chr. 29. 1 1 , k toi 
Itefnel (appartient) la grandeur, la 
majesty ; inbsna t-.'jKBn Esth. 1.4, la 
magnificence de sa puissance (du roi) ; 
•■nVj} yin Ps. 71. 21, tu augmenteras 
ma gloire. 

. ^H? (plur. seulusit6). Moquerie, 
insulte (rac. tfej) : 0^*1 i«?fejT! Is. 43, 



28, (j'ai livrt) Israel aux insultes; 
»in»jrris Dntowi Is. 51 .7 , ne vous laissez 
point gpouvanter par leurs insultes. 

n&na f. Opprobre: W^niwiTi 
Ez. 5. 15, elle sera un sujet de honte 
et d'opprobre, 

T1T^ (haie, mur) n. pr. 1° D'une 
ville dans les montagnes de Juda, Jos. 
15.58.-2° D'un homme, I Chr.8.31. 

HtT| plur. (v. mj). 

™ n. pr. m. II Rois 15. 14 (v. n$ 
n. pr.). 

^3 n.pr. m. Nomb. 13.11. 

^? m. Chevreau : *n$n *$#b Jug.14. 
6, comme on d&hirerait un chevreau; 
D^rnbiitfISam.l0.3,troischevreaux; 
fr6q. avec m? : **** *ni ^ Gen, 27. 
9, deux chevreaux. 

^H* n. pr. m. Nomb. 13. 10. 

rr H} A (v. *\*) : ^n*tt-n* "W Cant. 
1 . 8 , et mfcne pattre tes chevreaux , 
ou : tes jeunes chfcvres. 

B^l! m. 1° Gerbes entass^es : tesgi 
tfvij Exod. 22. 5, et si un tas de gerbes 
est consume. — 2° Monument de se- 
pulture (fait en forme de monceaux de 
gerbes): Tipsp tf^j-kn Job 21. 32, il 
court vers sa tombe, ou il y repose; 
selon d'autres: il repose pr6s des gerbes. 

^3| (fut.)nv\) 1° fitre grand, gran- 
dir, 6tre 61ev6 : r&gVipaD Gen. 38.14, 
que Sclah 6 tail devenu grand ; <taa*j 
ta^jn Gen. 25. 28, les jeunes gens 
grandirenl ; Saa *Vi$ Stia o^Vjn I Rois 
12. 8, les jeunes* gens quY avaient 
grandi avec lui , c'est-fc-dire qui avaient 
616 6lev6s avec lui ; nap *&$ ^wp? ^ 
Job 31. 18 , car depuis ma jeunesse il 
a grandi k mes c6t6s comme prfcs d'un 
pfcre (•*}, comme m»), je Tai 6lev6.— 
2° fitre, devenir grand, puissant, con- 
sid6r6, riche : *wq nW ^r6« ^Ps.104. 
1, titernel, monDieu, combien tu es 
grand ! *ptoaro iWiro Ps. 92, 6, que tes 
oeuvres sojit grandes; ;pp?ta*$ K^rip^ 
Gen. 41. 40, jeno^ serai plus j^rand 



Digitized by 



Google 



*rw 



«ni 



9i 



avec i? s^levcr contre quelqu'un i 
rro ot^ *pij ^jq-Ik 1 ] Obnd. 12 , tu no 
parlcras point avec orgucil au jourdu 
raalheur; w-ijp Aw Soph. 2.10, ilsse 
sont clevis avec insolence sur le peuple 
(do I'fiteruel) ; •** vty«tfm Ps* 35. 26. 
ceux qui me traitent avec hauteur; 
Awiyj ■** Ps.38. 17, ■ ils s'616vent contre 
moi; .imp; •*-%? Ur. 48. 26, il s'est 
6lev6 contre Dieu. Transit. Lever ; 
ag* •** y^ Ps.41.10, il lfcve le talon 
contre moi. 

• Bilhp. 1° Se montrer grand : njVaijrq 
Ez. 38. 23, je me inontrerai grand 
(je ferai voir ma grandeur).— 2° Soe- 
ver avec orgueil, s'enorgueillir, aveq 
!>? : V^-i? i^l Dan. 11. 36, il g'616- 
vcra avec arrogance contre tout dieu ; 
•ft™ *rt&-to *&} • "vitoan ^mj^-djj Is. 10. IK, lascies'enor- 
combien le roi gueillit-elle , se soulfcve-t-elle (contre 
celui qui Temploie)? 

^"l| paH. ou adj. verbal (de Vj*). ro. 
Ce qui est, devient grand : bgvaij wni 
VjJV^ 1 I.Sam. 2. 20, le jeune Samuel 
allait grandissant'/Vjj'j ■jfiiij ^VjvGen. 
26. 13, il allait s'enrichissant; -tya •bit 
Ez. 16. 26, (qui ont) de grands corps. 

^M n. pr. m. Esdr. 2. 47. 

^1* m. (avec suff. iVij, une fois iVjj): 
1° Grandeur, magnificence, gloire, 
honneur: spfht b«jh» Ps. 79. 11, selon 
la grandeur (puissance) de ton bras ; 
*jVua irw ^a-l* Ez. 31. 2, k qui res- 
sembles-lu dans ta magnificence? «ij 
«^^ Via Deut. 32. 3, rendez gloire 
k notre Dieu. — 2° Avec a^b orgueil, 
fierU* : m-^ x$> Vih Is." 10. .12, 
Torgueil du roi d'Assyrie. 

^3 (v. ^i). 

n h? (v. t&i). 

n#T| et-WJ^TI (que Dieu dfcve) 
n. pi*. 1° Gedalyah, (ils d'Ahikami , 
isra&ite, nomm6 par Nabuchodohozof 
gouverneur de la Jud6e , II Rois 25.' 
22, Ur. 40. 5. — 2° Esdir. 10. 18. — ■ 
3°J6r. 38. 1. 

D^1| m. pi. 1" 



que toi que par le trflno (je n'aurai de 
plus que toi que le trAne) ;' ttvp? i^ys 
Gen. 26. 13, cet homme devint grand 
(riche).— 3° fitre exalte, glorify : Vzy*\ 
tpjtf II Sam. 7. 26, ton nom sera exalte ; 
■« igy; Ps. 35* 27, que Internet soit glo- 
nfte; iyw} nm D-tai *$m rftni I Sam. 
26. 24, (comme) ton &m'e a 6t6 aujour- 
d'hui chfere, prtcieuse k mes yeux. 

Pi. ^i (Is. 49. 21, *») 1° Faire 
grandir, faire pousser, faire crottre, 
Clever (des enfants) : itfio "n*j ryf b?s 
Nomb. 6. 5, (il doit) laisser crottre les 
cheveuxde sa t6te; i*?\ d^ji Is.44.14 ( 
la pluie le fait crottre (l'arbre) ; my 
■*&** Is. 1 . 2, j ai 6lev6 des fils ; ta^-ispa 
ni^i Is. 81. 18, de tous les enfants 
qu'elle a 6lev6s. — 2° Rendre grand , 
puissant, considers : 
Tftwn Esth. 5.11, et 
1 avait rendu grand ; $]Vn| in* ran Di*n 
Jos. 3.7, aujourd'hui je commencerai 

k te relever (aux yeux de tout Israel). — 

3°Exalter, louer, glorifier : rrinani^uap 

Ps. 69. 31, je Fexaltcrai par des ac- 
tions de graces; ^m *b *Vi| Ps. 34. 4, 

exaltez avec moi rfeternel. 

. Pou. trfttt* Ps. 144. 12,. (nos fils) 

qui poussent, croissent. * 
Hiph. .1° Agrapdir, rendre grand, 

faire. quelque chose de grand : ^nbw 

•fyy-q Eccl. 2 4, j'ai fait de grands 

travaux ; sppn bgatn Gen. 19. 19, tu as 

rendu grange la' gr&ce (que tu m'as 

accord^e) , (tu m'as accords cettc grace 

signage) ; , fc»V« rwn& iw Ps. 1 8. 51 , 

il accorde un grand secours k son roi ; 

od» ^jrpi^x r^ «n I Sam, 12. 24, 

voyez les grandes choses qu'il fit pour 

vous. Avec un infinitif : n , ito^V ,, ;V ,,! !?'7"^? 

Joel 2. 21, car Dieu a fait de grandes 

choses ; V*i$n yf^vf I Sam. 20. 41, 

sous-entendu n^l, (ils pleurferent tous 

deux) jusqu'a ce que David pleura plus 

fort. — 2° Devenir grand, puissant : 

Tko-w i"«ijh aw i^y Dan. 8: 8, le 

bquc devint extrtmement grand; n^*; 

Vwian^ iasrp Dan. 8. 4 v il fit selon sa; 

yoiont* etil devint puissant. ^Avecr^l r ....... . JT ... T -.-„ 

parler avec orgueil, agir avec orgueil ;H22. 12, tu feras des ills tresses (des 



t 

m 



l»tj o^H} Deut; 



Digitized by 



Google 



cordons, des franges aux quatre coins 
de ton vGtement). — 2° trbn I Rois 7. 
47, des guirlandes, festons (orneraent 
d'architecture). 

Vfa* n. pr. m. I Ch. 25. 4. 

in? Abattre , couper, briser : wi 
dw* iwt>n Is. 10. 33, et les hautes 
branches seront abattues ; rwij TJjt-ia 
Is. 15. 2, toute barbe sera couple ; 
*ppj-w$ ^yijil Sam. 2. 31, je couperai 
ton bras, c.-fr-d. je d£truirai ta force ; 
hgihp to V» t^-'nrta ru Lament. 2. 3, il 
a bns6 dans sa colore' la corne d'Israel 
(sa force). 

Niph. fitre abattu , renvers6 ; Atre 
coupg, 6tre bris6 : yyb nrn? Is. 14. 
12, tu as6t6 renversG k terre; tai^n^w 
upj rati Jug. 21. 6, aujourd'hui une 
tribu a 6t6 couple , re tranche e (d'Is- 
rael) ; vpsyn kfm) Ez. 6. 6, vos sta- 
tues du soleil seront bris^cs. 
. Pi. Abattre, briser: ?*» bt-p wn^ 
Ps. 107. 16, il a brise" les verrous de 
fer; ^w*n onytifio Deut. 7. 5, vous 
abattrez leurs statues, ou leurs bois. 
. Pou. fitre abattu : w$ o*n?jD«3 Is. 9. 
10, les sycomores ont 616 abattus. 

?ty*?? (quiabat)n.pr.G6d6on,juge, 
Jug. 6.11. 

tiJH,3 n. pr. d'un endroit de la tribu 
de Benjamin, Jug. 20. 45. 

^JH? n. pr. m. Nomb. 1.11. 

HI? Kal iniisite. Pi. cft» Outrager, 
blasphemer : tj&w n^rj ■na-natls . 37.23, 
qui as-tu insula et outrage? «nn ^-ntj 
t)32* Nomb. 15. 30, (en agissant ainsi) 
il blaspheme , il outrage le Seigneur. 

"HI Entourer d'une haie, d'un mur; 
61cYerun mur, une haie: wj^-rej wnai 
Os<5c2.8, j'&6verai un murdevantelle. 
Part, *h* maQon : -pa *m Is. 58. 12, 
r6parant, refermant les brfcches ; ta^abi 
II Rois 12. 13, et aux masons ;rne/apA. 
^•jttjn rv^-b? -m rtjpg Ez. 13. 5, vous 
OOavez (point) entourd d'une haie, 
ou : d'unmur, lamaison d'Israel (vous 
ne la protggez point).. Sens oppose : 
*oa t&) v^pj ^Lament. 3.7, iia 6lev6 



nm 

un mur autour de moi, je ne puis sor- 
tir; tij ww Job 19. 8, il entoure mon 
chemin d'une haie (et je ne puis plus 
passer). 

"H! deux fois *rj| constr., f. etro. 
l°Mur, haie d'enceinte:^^ nto^Mich. 
7.11, pour rebatir tes murs ; rrwjn w 
Ps. 62. 4, une haie renversie ; ■vjj'j 
vpx Prov. 24. 31, sa muraille de 
pierre. — 2° Endroit entoure* de mu- 
railles, sflr : *h$ uHnrt} Esdr. 9. 9,et 
de nous donner une retraite sflre (en 
Jud6e). 

*H* n. pr. Gu6der, une ville canaa- 
nlenne, Jos. 12. 13. 

rn*33 f. Mur, haie : Tnyflir^ wp| 
Ps. 89. 41, tu as abattu toutes'ses 
murailles; rvfrip d^jim Nah. 3. 17, 
(les sauterelles)qui campent,s'arr£tent, 
sur les haies. Avec 1 )** pare, Stable: 
tm) yki rnn| Nomb. 32. 16, nous con- 
struirons des pares , ou des ^tables, 
pour notre b^tail; rnnj* ro»} ^3^ 
I Chr. 4. 23, et qui demeuraient pres 
des plantations et des pares, ou : dans 
des haies, c.-a-d. dans les champs. 

^731 n. pr. (avec Yarticle) d'une 
ville de la tribu de Juda, Jos. 15. 36 ; 
•vwji de Guederah, I Ch. 12. 4. 

rri"H| n. pr. d'une ville de la tribu 
de Juda, Jos. 15. 41 ; avec Part., II Chr, 
28. 18. 

DJOlTft (deux pares) n. pr. d'une 
ville de la tribu de Juda, Jos. 15. 36. 

TJ} De GuSder, I Chr. 27. 28. 

n 73? f. (v. rr™), Ez. 42. 12, mur 
ou estrade, v. l'exemple k "pan. 

fl£ pron. p. hi. Ex. unique: iwj m 
Ez. 47. 13, ce(sont)les bornes, limites. 

ni ?$ (v. mn) Eloigner, ^carter le 
mal,gu6rir: "viro ras hron-ai 1 } Os6e 
5. 13, il ne vous gu6rira pas de votre 
mal (v. le m£me ex. k lira). 

n \!3 f. Gu^rison, remade. Ex.uniq.: 
wj| ntj«H m*) si Prov.. 17. 22, un coeur 
joyeux rend bonne, facilite, lague>ison f 
qu fait du bien (comme) un remede. 



Digitized by 



Google 



133 Se pencher, se courber, s'6ten- 
dro: rtfw nn^j I Rois 48. 42, il 86 
courba , pencha k terre ; tA* ^nj*3 
II Rois 4. 34, il s'6tendit (de tout son 
corps) sur lui. 

13 m. (avec suff. «m, dj|). Dos, corps 
(v. ■* et a}) : tjw -nrpi in^n V)*] I Rois 
14. 9, tu m'as jet6 dern&re ton dos , 
on ton corps (derri&re toi, tu m'as n6- 
gligg, oublte). 

^ chald. ( const, ii et pi»). L'inte- 
rieur ; avec des pripos. : ty et Kiaa au 
milieu , dans : r*$f ^T^ Tpl Esdr. 
5. 7, et ainsi il 6tait 6crit dans (la 
lettre);&jH}4. 15, m^6. 2, danselle; 
•pwnriai Dan. 3. 6, dans une fournaise ; 
iew arir-jq Dan. 3. 26, (ils sortirent) 
du milieu du feu. 

\J m. (avec suff. *t§, *p»). .1° Dos: 
o^oi iot «f|| Is. 50. 6, j'ai pr6sent6 
mon dos & ceux qui frappaient ; txA^rt 
■wjrrfcj 5fla -nrft| Is. 38. 17, tu as jet6 
derrifcre ton dos (derrifcre toi) tous mes 

[>6ch£s (tu les as pardonngs). — 2° Mi- 
ieu : *tiyr\ ng-pj Job 30. 5, ils sont 
chassis du milieu des bommes (v. i|). 

Kti (v. 1* chald.). 

3te Sauterelle : ^ii ato Nab. 3. 17, 
comme des sauterelles sur des saute- 
relles, ou: comme les plus grandes 
d'entre les sauterelles; *aii pi. p. myto : 
■*» vfr Amos 7. 1, il cr6a, produisit, 
des sauterelles. 

3fa (foss6) n. pr. Gob, endroit oil 
David livra une bataille aui Pbilistins, 
II Sam. 21. 18. 

^(v. ato);. 

afa n. pr. 1° Gog, prince de Magog 
(v.Ez.,chap.38et39).— 2°IChr.5.4. 

■fi* Se rtunir (par bandes), v. ^nj : 
ag* w k*ti uw nrtj *t| Gen. 49. 19, 
Gad, des bandes armies s'uniront 
contre lui, feront une invasion chez 
lui, mais lui fera une invasion sur leurs 
pas, en les poursuivant k son tour; 
selon d'autres : des troupes s'uniront , 
se formeront dans son sein (pour faire 
la guerre), et il sera rtuni en revenant 
sur ses pas, il reviendra de la guerre 



nj 



tl 



sins avoir perdu du monde; n?i nfoV 
ii^Hab. 3. 16, lorsqu'ilmontera vers 
un peuple qui rtunit ses troupes contre 
lui. ' 

I n^ f. Corps : m§q iqrjj tfey Job 20.25, 
il tire (la flfcche) , et elle perce le corps 
(y. «tj^); selon d'autres, fourreau': il 
tire et sort l'armo du fourreau. / 

11™ /l(p.rm|).l £l6vation:«iV^«Jrr^ 
mi *rwten Job 22. 29, k celui qu'ils ont 
humili6, ou: quand ils sont humiliis, 
tu dis : Elevation , courage. — 2° Or- 
gueil : hja 13^3 iir. 13. 17, sur (voire) 
orgueil ; my* ^o hjji Job 33. 17, et 
il cachera 1 orgueil de Homme, ou : il 
6loignera, d6livrera, I'homme de l'or- 
gueil. 

n 53 chald. Orgueil: rnj$ f^ins"^ 
Dan. 4. 34, (il peut abaisser) ceux qui 
se conduisent avec orgueil. 

W 1° Passer, disparattre : uHj 1$-$ 
Ps. 90. 10, car elle (la vie) passe 
vite, ou: (le fil de la vie) est vite 
coup6 (v. m). — 2 Q Faire sortir, faire 
venir: ■nfo rtn$ -npa wp? Ps. 71. 6., 
part, ou adj., tu m'as fait sortir du sein 
de ma mfcre, ou : dfes le sein de ma 
ra&re tu es mon bienfaiteur ; mbig ijji 
wttq Nomb. 11. 31, il fit venir des 
cailles du cAt6 de la mer. 

Htoad;.(v.ro). 

^ tn. Jeune oiseau : tpry* "nirunV? 
Deut. 32. .11, il (l'aigle) plane sur ses 
petits. Plus g6n6ral., jeune cqlombe : 
£rta *\h) Gen. 15. 9, une tourterelle et 
une jeune colombe. 

Iff* n. pr. Gozan, province dans la 
M6sopotamie appartenant aux Assy- 
riens, II Rois 17. 6, 19.12. 

Ol*(v,rn*)- 

vfo m. (avec suff. *to t plur. d?i», deux 
fois cheth. tr^i, const, •wii). Peuple, 
nation : wyis -pan Gen. 17. 4, une mul- 
titude de nations ; sp'i nrra^j} nfctyi Ps. 
106. 5, pour (me) rgjouir'de la joiede 
ton peuple; ?i» Soph. 2. 9, mon peuple; 
a'TpD P n WB* ^an Gen. 20.4, feras-tu 
mourir aussi un peuple juste T p. des 

7 



Digitized by 



Google 



*ft 



*M 



hommesjustes, innocents. — Bande 
d'animaux, essaimd'insectes: -irw-to 
■Hi Soph* 2. 14, tous les animaux par 
bandes; Tw-i? rto •na Joel 1. 6, un 
peuple est venu fondre sur mpn pays 
(une quantity .d'insectes) ; plur. d'yia 
fr6q.,peuples6trapgers, ennemis, bar- 
bares , palens : &?i*b ta^ain btprttj 
N6h, 5. 8, (nous avons rachet6) les 
juifs vendus aux Strangers; d?ia un; 
Ps. 9. 21', queces barbares apprennent; 
wyfonifcl oar rm& *$**\ Is. 42. 6 , je 
ferai de toi ralliance' du peuple (de 
Dieu), la lumifcre des (autres) nations ; 
•ia? D*yto wnn Deut. 32. 43, nations , 
glorifiez son peuple ; ffyi* t|Vo iyinn Gen. 
14. l f Thideal, roi des nations , ou 
n. pr. f roi deGoyim. 

HJfl /• i Q Corps : wju-wt -»ni$ Gen. 
47* 18; (il ne nous reste rien) que 
notre corps ; Wttnaa* trtyqo wM|-ian 
N6h. 9. 37, Us dominent sur nos corps 
et sur notre btitail. — 2° Corps mort, 
cadavre : r^ rfa* raj tatq} rw$m$ I Sam. 
31. 12, le corps (mort) de SaQl et les 
corps(morts) de ses fils; rrj^suj rwaJug. 
14. 8, dans le cadavre du lion (v. 1 njg). 

bu (v. **)• 

n?in rarement nia, f. (rac. nil). 
1° Emigration, captivity, exil : nikn-n? 
I Chr. 5. 22, (ils restfcrent en ces lieux) 
jusqu'& Texil (jusqu'fc ce qu'ils furent 
exiles) ; hVfc **aa Ez. 12. 7, comme les 
effets de quelqu'un qui part; aft nViaa* 
T]bn Jer: 48. 11, il n'est pas all6 en 
exil ; niiih *»sa les exiles, aussi ceux qui 
6taient revenus de Texil : nbiah Tn-nD 
•$ tevy oijia Esdr. 4. 1 , que* ceux qui 
6taient revenus de Texil construisaient 
un temple fcTEternel. — 2°Sensconcr. 
Les exiWs, les captifs: nViiirbg k& jjbi 
Ez. 3. 11,. va aupr&s de ceux qui ont 
6X6 cmmcngs captifs ; niun injM? Esdr. 
10.8,.de Tassembl^e de ceux qui 6taient 
revenus de la captivity. 

fy* n. pr. Golan, villa dans Basan, 
Deut. 4. 43, donnle aux Invites, Jos. 
21.27 (cheth.-jfy). 



Yty* in. Fosse. Ex. unique : *\tir 
Vd^ ia -pan Eccl. 10. 8, celuiqui creuse 
une fosse y tombera. 

*JM n. pr. 1° Gouni, fils de Ntfph- 
thali, Gen. 46. 24. — 2° I Chr. 5. 15. 

* Dia filever , gonfler, s'enorgueillir : 
rvh b| Aboth, orgueilleux; Hiph. vb) 
iai ono Aboth , il ne gonfle pas son 
coeur, ne s'enorgueillit pas. 

W| (/ill. aw) Expirer, p6rir: *wj 
rwj} Gen. 25. 8, ilexpira et il mourut, 
c.-Vd. il mourut d'une mort douce ; 
■tfiss am aft iroj «5-w hvtj Jos. 22. 20 , 
il n'a pas p6ri seul par son p£ch6. 

r)te Ex. unique : Hiph. rviripin w^ 
whig N6h. 7 . 3, ils fermeront les portes, 
et vous les fermerez & verrous, ou avec 
des barres. 

* rpJi m. Corps : cpi "b^ Rituel, il n'est 
point un corps. 

npto f. Corps mort, cadavre : t^nrt^ 
TOanbunto^KU I Chr. 10. 12, le corps 
de SaQl et de ses enfants. 

7)Z i° Demeurer, sojourner, habiter 
comme Stranger; se constr. avec 3, oa>, 
rw, et poit. avec le r<*g. dir.: ^V^? 
•wi Gen. 32. 5, j'ai demeur6 chez 
Latan; nkm ynaa ^1 Gen. 26. 3, s6- 
journe dans ce pays ; aKia w? ^ja w 
Is. 16. 4, mes fugitifs habiteront au 
milieu de toi, Moab; Tjifto ^n-ja-ia Ps. 
120, 5, que j'ai demeur6 & Mesech(v. 
1^») ; nisSK tt$$ iiai n^; ^ Is. 33. 14, 
qui de nous peut demeurer pr&s de ce 
feu d6vorant T Des animaux : am nji 
toa^-D* Is. 11. 6, le loup demeurera 
avec Tagneau. Part. *n : oaairta njn wj 
L6v. 17. 12, T6tranger qui demeure 
parmi vous; wr*g nni^ Exod. 3. 22, 
de celle qui demeure dans sa maison 
(sa voisine); nj-Daja iro •po Job 28. 4, 
le fleuve d^borde, s^lance de Tcndroit 
oA il s^journe (de son lit) ; Aa^ tt*vk 
Is. 5. 17, ceux qui viennenty demeurer 
(des Strangers) s'en nourriront. 

2° Comme *6; craindre, avoir peur, 
trembler ; avec t«, -wo et le r6g. dir. : 
d*^ «iw *irw8tt Job 41. 17, s'il s'6l6ve, 
les forts sont saisis de crainte ; ^w & 



Digitized by 



Google 



11* 

th^r^ Deut. 1. 17, necraignezjter- 
sonnc ; tv« stf* o*$ •*& Deut. 32. 27,- 
si je n'apprthendais point la fureur de 
l'ennemi. • ' 

3° Comme *^ s'assembler, se r^unir 
*(poufr un complot) : w& *h* to; Ps. 
50. 4, les forts s'assemblent contre 
moi ; *»ni»p d$k *to; -rii V3 Is. 54. 15, 
on s'assemblera, complotera, contre toi, 
mais sans moi (ce ne sera pas par mon 
ordre); Vto? tfb& tjijk ip* Is. 54. 15, 
celoiqui complote contre toi tombera 
dans ton pouvoir, ou : sur ta terre, ou : 
se souraettra k toi ; trans. rrterAa to; 
Ps. 140. 3, ils multiplient les combats* 
ils s'assemblent pour faire la guerre, 
ou : ils excitent les combats (v. rnj). 

Hithp. 1° Demeurer, sojourner : 
ww ^iint? 1«H^ I Rois 17. 20, chez 
laquelle je demeure comme hflte. — 
2° S'assembler: miirv* ttttroi ijyfc* 
Os6e7. 14, il s'assemblent pour avoir 
du M6 et du vin ; T?tej9 *^ '^r. 30. 
23, une tempgte qui s'amasse, ou qui 
continue, qui dure. 

tfe et la (v. ***) m. Jeune lion : 
rvh^ •nia^ Ur. 51 . 38, comme de jeunes 
lions; whi «n^ tftbrrns Nab. 2. 13, 
ltf lion dtehire pour les besoins de ses 
petits. 

"Hi m. Animal jeune; princip. jeune * 
lion qui suit encore sa mfcre : ijronrai 
Ez. 19. 2, elle (la lionne) a 6lev6 ses 
petits ; plus complot. mvn rnna to Gen. 
49. 9, Juda est un jeune lion ; npjh 
yTnn Lament. 4. 3, elles (les betes 
sauvages) allaitent leurs petits. 

y& n. pr. Gour, endroit prfcs de Je- 
bleam, II Rois 9. 27. 

^KS*^^ (demeure de Raal) n. pr. 
d'une ville dansl'Arabie, II Chr. 26. 7. 
Vjfe m. (p/ur. rvfryii). i Q Sort, ma- 
ni&re de decider par le sort : ihh Wi* 
VjataA iftVib) *jg L6v» 16. 8; un sort 
pour Internet efun sort pour Azazel, 
c.-fc-d. un sort destinera le bouc qui 
sera immote k Dieu, et l'autre lebouc 
qui sera envoys k Azazel, le bouc dmi** 
saire ; Info d$ **HZ] Jos. 18. 6, je 



j etterai le sort pour vous } Vyfiwfc ^tfy) 
Joel 4. 3, ils jeltent lo sort au sujet de 
mon peuple, ils se le partagent au sort. 
Aveci? Ps. $2. 19, —Wi, V»»r}, y$ 
inia^V^h Jeter le sort; ri* his ^tga 
Vjiwi Wv. 16. 9\ (le bouc) quele sort 
aura d6sign6(pour 6tre iinmol6 k t)ieu).. 
— 2° Sort, destin6e, et ce qui estdonnd 
par le sort, la part, Heritage, le tienY 
^ii jp?i& rm« Ps. 16. 5, tu soutiens 
ma destin£e, ou ce qui m'est ichu par 
lo destin ; 4^ •*&$ nta Jug. i. 3, vieris 
avec moi dans le pays qui m'cfst Achu 
par le sort; *jWi nb*rn Dan. 12. 13, 
tu te tiendras dans ton heritage, ou : 
tu jouiras de ta destin£e ; b^n ?jWfo 
*DDiroj Prov. 1. 14, tu jetteras ton sort 
au milieu de nous (tu: partageras notre 
destinge). 

tffa w. Morceau (de terre): tifatyMf) 
to Job 7, 5, (ma chair est converte) 
de vers et de mottes de terre. 

t| m. (rac. nj). 1° Tonte, toison : 
*jjks tjk Deut. 18. 4, la toison de les 
brebis. — 2° Toison des champs, 
herbe couple: t j-i? *&va Ps. 72. 6, 
comme la pluie sur l'herbe couple; 
^W nti Amos 7. 1, la coupe pour le 
roi (l'herbe repoussait aprfcs qu'elle 
avait 6\6 couple pour le roi, v. u*j&). 

^|J? m. TrGsorier: -^t|n rmnqEsdr. 
1. 8, Mithredath, le chef du tr&6r du 
roi des Perses. 

NJ2?J? chald. m. pi. Les trteoridro, 
Esdr. 7. 21. 

HJ? £ (rac. m, v. tj). Toison: H>$ 
mil m»n Jug. 6. 39, k la toison seule; 
liipi ri^ 6. 37, la toison de laine. 

Tl| (/u(. A;) -Tohdre , couper : t^i 
iMbt-wj Gen. 31. 19, pour tondre ses 
brebis ; T^wul Sam, 25.7, ils tondent 
pour toi (ses* brebis); Swttk* tjjji Job 
1 . 20, il coupa les cbeveux. de sa t^le 
(signe de deuil); '^t? ^ JeV. 7. $9, 
coupe tes cheveux. Jytplr. fiiifaph;ftm 
ddtriiit: w-jwiajiyj Nah 1 . <1 lU, itf 
seront coupes, d^truiu, #'«' iitHl 



Digitized by 



Google 



100 



m 



1$ (celui qui tond) n. pr. m. I Chr. 
2. 46. 
n^tl (rac. tij ou ro) Action de tailler 

ges pierres), la taille : n^jyTt^haynft 
xod. SO. 25, tu ne b&tiras pas, elles 
(les pierres) 6tant de taille, C.-fr-d. tu 
ne b&tiras pas (1'autel) avec des pierres 
tallies ; rota teu* I Rois 8. 31 /pierres 
de taille. 

^1| (/bl. M?0 Arracher, prendre de 
force, enlever, s'approprier injuste- 
ment, d6rober, voler, opprimer : *4jk 
tambyo &3i»Mich.3.2,ilsleurarrachent 
la peau ; ^ppw w n^nh-w* ita*j II Sam. 
23. 21 , il arracha la lance de la main de 
Ffigyptien ; T&raK *to At* i$k Gen.21 . 
28, (les puits) que lesserviteursd'Abi- 
melech avaientpris de force ; -nKitttr^ 
■wasptytajGen. 31. 31, que tune vou- 
lusses peutr^tre me reprendre de force 
tes filles ; «ftt| iris irftWron Jug. 21 . 23, 
des danseuses qu'ils avaient enlev6es ; 
■nR ^a* Dtt«J» VtaVj Is. 10. 2, de faire 
violence au droit des pauvres de mon 
peuple; m^^A.ai^-^o^At^dh-dirrjss 
Job 24. 19, (comme) la s6cheresse et 
lachaleur d^robentles eaux de la neige 
(absorbent la neige fondue); tok iti» 
•iwoProv. 28. 24, qui vole, d6robe, 
son pfcre et sa mfere. 

.Niph. fitre d6rob6, enlevi : r&ntt 
tsra^ Prov. 4. 16, le sommeil leur est 
enlev6 (ils ne dorment pas). 

'!! ro. (const. in). Vol, rapine, rapt: 
Vrj Atyi Ez. 22. 29, et ils ont commis 
des vols, des rapines; p*w w^a hw 
Eccl. 8. 7, la violation du3roit et de 
la justice. 

n ft?/. (const. rftti).Vol, objet vol* : 
toipfift Wj r^nls. 3. 14, le bien ravi 
aux pauvres est dans vos maisons ; 
ijj rribtf Ez. 18. 12, il a commis des 
vols, des rapines. 

D{| m. Esp&ce de sauterelle, ou che- 
nille : WW te$ ot|»3 w Joel 1.4, ce 
que la chenille avait laiss£, la saute- 
relle l'a mang6. 

D$ n. pi*, ro. Esdr. 2. 48. 



IN 

ty* n. pr.de la ville de Guiso ou de 
Guison, I Chr. 11. 34. 

J>$ ro. Souche, tronc: fcjiwmj^y 
Job 14. 8, et (quand) sa souche meurt 
dans la terre; ^. *ijb ^h vcr) Is.* 
11. 1, il sortira un rejeton du tronc 
d'Isale. 

^!| (/iit. ^ et ■rtyO 1° Couper, di- 
visor , enlever : ^*>r«$ H* * **ois *• 
26, coupez l'enfant (en deux); nn*3 
wnwn II Rois 6. 4, ils coup&rent du 
bois; tfto-v: -tjii Ps. 136. 13, & celui 
qui a divis6 la mer Rouge ; "PE"^ **£J 
Is. 9. 19, il enlfcve, il prend & droite. 
— 2° In trans, fitre enlevi : hteija in 
■)»* Hab. 3. 17, les brebis sont enle- 
v6es des stables, des bergeries. — 
3° Decider, arrtter: -wk-njjnj Job 22. 
28, et lorsque tu arrStes un dessein. 

Niph. 1° fitre fcoup6 , retranchd, re- 
jet6 , d^truit , an£anti : ta^ri yy$q *\i$ 
Is. 83. 8, il a 6t6 retranch* dela terre 
des vivants; «nwi *fra rwyj Ps. 88. 6, 
ils ont 6t6 par ta mam arrach6s (d'entre 
les vivants) ; •* rrc&* -in? ^ II Chr. 26. 
21, car il a 6t6 rejete (exclu) de la 
maison de Dieu ; ww? ww* Lament. 
3. 84, jepensais: Jesuisd6truit, perdu; 
*& «-jt53 Ez. 37. 11, nous sommes 
perdus.' — 2° fitre d6cid£, arrtt6 : rw\ 
rfbs il$"*v$$ Esth. 2. 1, et cequi avait 
6t6 d£cid6 au sujet d'elle (la peine k 
laquelle elle avait 6t6 condamn6e). 

"fl? chal. Decider. Part. plur. y^tf 
Dan. 2. 27,(ceux qui d&udent, jugent, 
de Tavenir) les augures; kj^iji Dan. 
4. 4, et les augures. 

Hithp. ia« rnjwjn -^ ^ Dan. 2. 34, 
jusqu'fc ce* qu'une pierre se d6tachftt 
(v. ntj h6br.). 

■^11 m.Moirceau: i^wjia^itih'psGen. 
18. 17, enlre ces morceaux; mitaph. 
on-jtji tjfio-on T}ft ^ s . 136. 13, & celui 
qui a divisl la' mer Rouge en deux 
parties. 

• ^!| m. Arrtt, decision : ttywi ^r* Ri- 
tuel, I'arrtt dans notre cause, notre 
sentence. 



Digitized by 



Google 



"*& n. pr. d'une ville 16vitique de la 
tribu dTfcphralm, Jos. 21. 24. 

dans un pays desert (exact, de nuditt, 
sans habitants ni vegetation).— ' 2° Ar- 
rtt, decision : rntfg niitj-kgRituel, tous 
les arrets durs, s^vfcres. 

*™ chald. f. Arrdt : awi k*4* rvwyi 
Dan. 4. 21, c'est l'arrtt, la sentence, du 
Trts-Haut. 

*V$} f. 1° Figure, forme : tan}}* y^$ 
Lament. 4. 7, leur figure 6tait coramo 
lesaphir. — 2° Une partie du templel 
s6par£e (ou : dont la facade se d6ta^ 
rthait, s'61evait aii-dessus) du reste de 
Edifice, Ez. chap. 41. 

*?$ n. pr. d'un peuple voisin des 
Philistins, J Sam. 27. S(cheth. •n-ja). 

T^ m. Ventre (des animaux ram- 
pants) : 7^5 *ghi-i? Gen. 3. 14, tu 
ramperas sur ton ventre. 

Tp! et ^a n.pr. Guehazi, servi- 
teur du prophfete Elisie, II Rois 4. 45. 

n fa- f. (plur. trtna, *m). Charbon 
ardent: oarfc rtro-pK Is. 47.14, ce no 
$ont point des charbons pour s'y chauf- 
fer ; . teao-i? hnh mm tfinj Prov. 25. 
22, tu amasses des charbons ardents 
sur sa t£te , c cst-ft-dire tu Gveilles en 
lui des chagrins, des remords; nasi 
■*$"*"«$ II Sam. 14.7, ils vculeiit 
6teindre le charbon, tison, qui me reste 
(luer le seul fils que j'ai encore). 

P03 n- pr. Gaham , fils de Nahor, 
Gen. 22. 24. 
"»03 n.pr. m . Esdr. 2. 47. 

^ et **)* m. et/. (rareraent an, «n, 
const. «n et *t; plur. r&*&% , une fois 
rtikn). Plaine, valine, vaflon : aoj-ba 
Ktor Is. 40. 4, toute plaine sera 6lev6c ; 
w*% nttojDeut.3.29, nous demeurftmes 
dans la valine ; *ypw et o^n-^i Zacb. 
14. 5, valine enlre les montagnes; 
ta"»a««3nr| Is.28. 1 , valine fertile ; *rni»^} 
Ez. 35. 8 , et tes vallorts ; rtiwii Ez. 
6. 3, et aux valines ; aoan Nomb. 21 . 
20, la valine, ou n. pr. d'un lieu dans 



bu *oi 

lo pays de Moab; dkry-ft **g J6r.7.32, 
dln-^| Jos. 15. 8, et k^ J6r. 2. 23, 
valine prfes de Jerusalem, 1 oft dans les 
temps d'imptete on sacrifiait & Moloch ; 
nVo-Kn II Sam. 8. 13, valine du sel, 
prfes de la mer Morte. • 

T*} m. l°Nerf: ntfin S^Gen.32.32, 
nerf ou tendon (sur la concavity de la 
hanche des betes); rrrp •»?* Job 40. 
17, les nerfs de ses testicules; b^» 
Ez. 37. 6, des nerfs. — 2° Barre : 
WB *JT*. *V\ Is - *8. 4 f ta nuque est 
une barre defer. 

D^ou W(f u t. n^;) 4<» Sortir, d6- 
border; trans, faire sortir, tirer de- 
hors: K£&irro , irr^Job38.8, lorsque, 
s'£lan$ant, elle (la mer) sortit comme 
du sein (d'une mere); y**p ito;-^ Jot 
40. 23 , le Jourdain de'borderait-il ! 
tfrtirvy n^i Ez. 32. 2, tu debordais 
avec tes fleuves ; 10^3 *n\ nntj-^ P$. 
22. 10, tu mas fait sortir du sein 
(maternel).— 2° Gerair (en enfantant) : 
Ti^-na ^mj Mich. 4. 10, et gemis, 
fille de Sion (comme une femme qui 
enfante). 

Hiph. Sortir, s'eiancer : bvrtt}* yyt) 
ivpyo nw Jug. 20. 33, et les Israe- 
lites en embuscade sortirent, s'6lanc&- 
rent, de la place (oft ils se tenaient). 

lyiou.Ote chald. Aph. : ttfb'Vpfi 
h^"i Dan. 7. 2, (les quatre vents) 8'61a'n- 
c^rent sur la grande mer, ou agitaient 
la mer, ou luttaient Tun contre Tautre 
sur la mer. 

Jin 1 ! n. pr. 1° Guihon, source pr&s 
de Jerusalem, I Rois 1. 33. — 2° Gui- 
hon, un des quatre fleuves qui sortaient 
du jardin d'Eden, Gen. 2.13; il coule 
autour du pays de (vto) l'Ethiopie. Ob 
presume que c'est le Nil.' 

b 1 ? et to* Ser6jouirt Ti*2|-n5*w«^ 
Zach. 9. 9, r^jouis-toi extrimement, 
fille de Sion. Avec a : tjV^rrc? •*Ayj Is. 
65.19, je me rgjouirais dans (ou au 
sujet de) Jerusalem ; ^Vwj '^Tl P8. 
35.9, mon &me se r^jouit en Dieu. 
Avec b?: Tp^? i^; Soph. 3. 17, il se 
r^jouit au sujet de'toi.-^ Sens oppose : 



Digitized by 



Google 



tot Vj 

Craindre, trembler: *•*; rA* was* 
Os6e 10. 5, et ses prfttres tremblent & 
son sujet (au sujet de l'idole) , ou : les 
prfitres (de cette idole) qui en faisaient 
leur joie (seront dans les larmes); 
njfH ■6 ,| ¥| Ps. 2. 11, rtjouissez-vous 
(en bieu)avec trcrablement. 
V 1 } m. 1° Joie, altegresse: distort 

Vrt* J °k 3 » 22, 9 ui se r ^i° uissenl 

jusqu r fr Talldgresse ; -1>$ ^ffifi wrtprtoj 
W 0*6e 9. 1, Israel, ne te r^jouis 
pas jusqu'fc Tall^gresse (comrae les 
autres peuples). — 2° G6n6ration, ftge : 
t»V»» ^» Q^V?^ Dan. 1.19, les jeuues 
gens de votre Age. 

n^ et rfr? f. Joie , altegresse : 
*V* tfi ^1 Is. 35. 2, elle sera r^jouie, 
(ne sentira) que l'alWgresse, Is. 65. 18. 

^y? De la ville de Guiloh, II Sam. 
15. 12 (v. rAi). 

ny? n.pr.m. IRoislB. 21. 

"TO ou 1? m. Chaux: ir»w Is. 27. 
9, corame des pierres de chaux (cal- 
caires). 

TO ou KTO c hald . : »tevi bna^ *m-i>? 
Dan. 5.5, sur la chaux du mur du 
palais. 

W m. (v. •*). Stranger : d^jwt-1* 
o*nnn II Chr.2.16, tous les Strangers. 

&\ n.pr.m. I Chr. 2. 47. 

b? m. (rac. ibj; p/ur. &•**). l°Mon- 
ceau (de pierres), ruines : roh hm is 
Gen. 31. 52, ce monceau (de pierres) 
est t&noin; Vh$ OTna-ba Jos. 7. 26, 
un grand monceau de pierres ; tjoto 
h%i wa Is. 25. 2, tu as fait de la ville 
un monceau de pierres, des ruines; 
tri^i tea wwj J6r. 51. 37, Babel sera 
rtdiiite* en ruines. — 2° Source : bi*j b| 
Cant. 4. 12, une source ferrate (ina- 
bordable) ; pi. yagues, flots : r4| Kitos} 
Ps. 89. 10, lorsque ses flots s'61fcvent. 
. 731 Vase, ex, unique : rrato-b? vk%) 
Zach. 4. 2 tJ et son vase (ft Thuile) au- 
dessus de lui, ou p. nripi, ou sijnple- 
ment pour nty un vase , et mappik eu- 
phonique (v. rft»). 

^Kv.^i). 



3?2 m. Barbier : erqto? *?fc &• 5. 
1, un rasoir des barbiers. »• • 

Ji^l n. pr. Guilboa, montagnedo 
la tribu dlssachar; Safll et ses fils y 
trouvfcrentlamort, I Sam. 28. 31. 

*>*)* m.(p/.ty»iilft).l°Roue:i|ia , !a3'; 
Ez. 23. 24, (avec)'char et roue; VAifcji 
rwN&z Is. 5. 28, et ses roues sont comme 
une temp£te ; roue pour puiser de Teau : 
hian-bx bAm pJlEccl.12.6, et(avant) 
que la roue se rompe sur lq puits. — 
2° Tourbillon , poussifere soulev£e par 
un tourbillon : i|iw *ft?2 Vip Ps. 77. 
19, la voix de ton tonnerre dans le 
tourbillon (la tempfite) > ou : sous la 
votitec61este; i|i*n Kyip tjnlEz.10.13, 
on (une voix) les appelait (les roues) 
tourbillon, ou les appela par leur nora 
de roue ; ijip farv*} *hV« Ps. 83. 14, 
mon Dieu , T rend-Ies semblables k un 
tourbillon de poussifcre , ou comme une 
roue qui tourne sans cessc ; ou comme 
de la boue (v. tti) ; widTMji iib^ Is. 
17.13, comme un tourbillon de pous- 
sifere devant une tempSte. 

^3 chald. Roue : pin to Tr&$* 
Dan. 7. 9, ses roues un feu ardent. 

^ m. Roue : iriba* i|i* Is. 28. 28, 
la roue de son chariot. 

^? et ^¥1 (roue, cercle) n. pr. 
Guilgal (Galgala), ville entre Jericho 
et le Jourdain, Jos. 4. 19. Appel6e 
aussi M»n ma N6h. 12. 29. 

n^a f. CrAne, tSte : ribkiin IIRois 

9. 35, le cr^ne; ^bi-tw IChr. 10. 

10, sa t6te, ou son crane; nbkWb -rob' 
Exod. 16. 16, un omer par tfite (par 
personne) ; on^hb ^ot-bs Nomb. 1. 2, 
tous les miles par tgtes. 

"1^-3 m. Peau de Thomme : *i# ^ 
Job 16. 15, sur ma peau. 

n^| (/u(. nba^, apoc. bjO tn/ra»w. 
Se d6couvrir, apparattre; trans, cou- 
vrir, decouvrir, r6v6ler, faire connaltre: 
mxn nbj Prov.27.25, Therbe appyall; 
trio nbV-DK ^ Amos 3.7, s'il n'a r6v616 
son secret (aux prophfetes); mn ^bjn •nipo 
Jc^r. 32. 14, ce contrat ouvert, non 



Digitized by 



Google 



nh* 



scell*; d^m-te^^j Esth. 8. 13, il 
fut publi6, on lit connattro k tous les 
peuples. Avcc ijk ouvrir loreille, ap- 
prcndre : iawatf ijk-nx nij *jj ISam. 9. 
15, r£ternel avait rev616 k Samuel; 
^ti< rAj« Ruth 4. 4. je veux te le faire 
savoir ; nynA &jjh bj»j Job 36. 10 , il 
leur ouvre Torcille k la morale. . 

2° £migrer, Aire emmeng en captivity, 
6tre exilG , banni : o^k «kh} Ay; raj* 
Amos 6.7, maintenant ils seront men£s 
en caplivitd k la tdte des exiles ; 
pan rvibj wvn? Jug. 18. 30 , jusqu'au 
jour que les habitants du pays furent 
emmen£s caplifs. De Texil volotaire : 
rmpA rnja rftkr&yi II Sam. 15. 19, tu 
tes exil6 icf, (retourne) vers ta de- 
meure. Des choses inanimSes : Dispa- 
raltre , 6tre enlev6 : Vnfcjv? tbs nij 
I Sam. 4. 21 , la gloire a disparu d'ls- 
rael ; ywn toitoia tbi Is. 24. 11, la joie 
est banniede cepays ; Sw*8 bw ty\ Job 
20. 28, les fruits, richesses, de sa 
maison, seront enlev6s. 

Niph. 1° fitre & d&ouvert, k nu; se 
d^couvrir, se montrer, apparattre , se 
rdv&er, 6tre annonc* : lib 1 ; hiai Ez. 
13. 14, et ses fondements seront k d6- 
couvert , paraltront ; ina nft# nftMTD 
o*pnn II Sam. 6. 20, (deux inflnitifs) 
comme peut se d^couvrir ou se mon- 
trer un des plus vils , frivoles ; wbpi, 
d»t*k I Sam. 14.8, nous serons apergus 
par eux; rw-ngrq} *jl Ajjn Job 38. 17, 
les port$s do fa mort tWt-elles Hi 
ouvertes ? QNi^jr;rtx *ih} di§. Gen. t 
35. 7, Ik Dieu s*Staitnftv616 k lui ; tj>yr\ 
** ^Haaj Is. 40. 5, la gloire de Dieu se 
maiiifestera ; Ircn nbin PrOv. 26. 26, 
sa mgchancetd sera ctecouverte ; yypa 
vsbrrb^ w« Is. 23. 1, cela leur a 616 
annonc6 du pays de Chiltim. 

2° Pamf du Kal 2 : *to r6$j *&? *vta 
Is. 38.12, le' temps (de ma vie) est 
rompu, el s'exile, s'61oigne de moi. 

Pi. nh, fat: r&y;* ^- l°D6couvrir, 
6terlac6uverture, ouvrir: T^vro rrifci 
Ruth 3. 4 , lu d6couvriras (la couver- 
ture) du c6t6 des pieds ; trbi ■nw* •* 
Is. 57. 8, tu Ves d6couverte (ent'iloi- 



gnant) de moi . txcht tyy nfcg Gohabiter : 
^n*&?pn^^nr# 1.6V.18.16, tu no 
d6couvriras pas la nudity de la femme 
de ton fr6re ; hb tA-rgn? L6v. 20. 20, 
il a d6couvert fa nudite de son oncle, 
c.-fc-d. il l'a d6shonor6 en sdduisant 
sa femme, en souillant sa couche; 
wia *W"N$ *J *ST3 Noinb. 22. 31 , Dieu 
ouvrit les yeux do Balaam, lui fit voir 
ce que Tocil de l'homme ne voit pas 
d'ordinaire; b^? ■*&* Nomb. 24. 4, 
qui a les yeux ou verts, le voyant, le 
proph&te. 

: 2° D6couvrir, faire connaltre ce qui 
est cach6, d^voiler, r6v£ler, manifester: 
vntj^-w* *rt| J6r. 49. 10, j'ai d6cou* 
vert ses secrets, ou sa retraite ; in?* *rtoi 
ijij-i« Prov. 25. 9, ne d6couvre pas le 
secret d'autrui ; in^^pf r*a Ps. 98. 2, il 
a manifesto sa justice ; ot i?-^fa-^^ t 
Lam. 2.14, ils n'ont pas di&couvert (ce 
qui couvrait) ton iniquity ils ne t'ont 
pas montr6 , pr^sente , ton iniquity ; 
^n^ttrr^ *** ^m. 4. 22, il a d6cou- 
vert tes p6ch6s. 

Pou. rrnkj a^mNah. 2. 8, Houtzab 
sera amen^en captivity, ou sera mis 
*nu, souill6(v. awi).- 

Hiph.(ptyet nhn,/ii(.rtavj, *};3).Me- 
ner en captivity: rn^jcta^ IIRoisl5. 
29, il les mena en captivite.en Assyrie. 

Hoph.passif: r&* mnrr; hbjn J6r.l3. 
19, Juda tout entier sera men6 en cap- 
tivity; nhh et nn^h Esth. 2. 6, qui 
a <H6 ^mmen6, emmenie, en c^ptivite. 

Hilhp. 1° So d6couvrir, se mettre •& 
nu^: "ftrw ^iw} iw?*5 Gen. 9. 21, il se 
d^couvnt dans sa tente.— 2°D6couvrir„ 
faire connaltro : •air\4|tjnaProv. .18.2, 
quand sa pens6e se d6couvre, s'exprUne. . 

H^ et N^| chald. R6v61er, mani- 
fester : WvjPto^ Wju^ «ij »«in Dan;2«» 
22, il r6vfele les choses profondes et 
cachges. » 

1 Aph. Mener en captivity, exiler*. 
teaV iban rrasyEsdr. 5. 12 f et il mena 
le ipeuple en cxil k Rabylone. 

rtb| n.pr. dune ville dans les mon* 
tagnes de Juda, Jqs. 1 5.51. \ 



Digitized by 



Google 



104 



r\bi 



. njfei (v. hmi). 

'*fy\ f. (rac. tt|). 1° Source : tro rty 
Jos.15.19, des sources d'eau (v.i|2*). 
— 2° Cruche, coupe, vase : rAjn pro 
Zach. 4. 3 , k droite de la cruche (k 
Hmile); an** rty m Eccl. 12. 6, 
(avant que) la coupe d or se casse. — 
3° Terme d'architecture : nSrtn rflty 
I Rois 7. 41, et les coupes ou boules 
aux chapiteaux. 

4 *b\ m. Ce qui est ouvert, public : 
^bj3j Rituel, en public, publiquement. 

• "W$ Action de dicouvrir: ni*v •«** 
d&puverte de la audit* (des parents), 
1'inceste. 

-0^9$ m. plur. (rac. tti, bloc rond, 
ou v. W|, immondice, -abomination). 
Idoles :* da^A* T»i da'Wrt ii^VTl Ez. 
6. 4* je ferai tomber vos cadavres de- 
vant vos idoles ; wy*H ng-i wyw)tt}-r« 
Deut. 29. 16, leurs horreurs et leurs 
abominations, c.-&-d. leurs idoles. 

01^? (rac. &$*) ro. Manteau : w&j* 
rAaa Ez. 27. 24, avec des manteaux 
d*hy'acinthe. 

|1^ n. pr. (v. -|Vi»). 

rflb| /". (r*» Obad. 20, rac. r*j). 
1° Emigration, exil, captiviti : wybti* 
Ez. 33. 21, (la douzi&me annie) de 
noire captivity. — 2° Collect. Les exi- 
16$: te^ n^ nwj rvty l6i J6r.29.22, 
k tous les exilis de Juda qui sont it 
Babylone; rh$) T*?1. Is- **• * 3 » >' 
renverra libres mes exiWs. 

nib| empA. wyfti chald. f. Exit : 
*nA$ «*a Dan. 2. 25\ Esdr. 6. 16 , les 
exiles; W3*i^ Rituel, les chefs de 
Fexil. Le titre de Resch Gualoutha 6tait 
celui du representant des juifs k la cour 
des derniers rois de Perse et de. leurs 
successeurs les khalifs. . 

n^| Kal inusit6. Pi. Raser, se raser: 
atyh-wj m*$yDeut. 21.12, ellerasera 
sa tete ; nk^V <Jen. 41 .1 4, il se rasa ; 
mitaph. wj£ •« r*y; Is.7.20, Tfiternel 
rasera avecle rasoir', HdGvastera.tout. 

Pou. passif: igj •<r*^ J6r.41 .5, ayant 



la barbe couple (exact, rasls de barbe); 
•w*i-ok Jug. 16. 17, si j'Atais ras4 (si 
Ton me rasait la t*te). 

Hithp. r*|rjm L6v. 13. 33, il se ra- 
sera, ou sera ras6. Avec l'accusatif : 
•hj?-«5 Hrib|rri -m Nomb. 6. 19, aprfes 
qu'il se sera coup6 ses cheveux de Na- 
zar6en. 

]r$ m. 1° Plaque polie, table (pour 
inscrire, graver) : Mn| Tt&i *jb-ne Is.8. 
1 , prends une grande table (et 6cris-y) ; 
selon d'autres, un rouleau, livre. — 
2° Plur.: cfton Is.3.23, les miroirs; 
selon d'autres, des v6tements d'une 
Atoffe fine,' transparent (qui laissent 
voir le corps, denbi). 

^| (rac. iii) \°adj. Ce qui est rond, 
tournant : oiVij nreoj 1*93 mb* yy 
I Rois 6. 34 , les deux battants a'une 
des portes Itaient tournants, tournaient 
facilement, ou.gtaient orn6s de choses 
rondes.— 2° m . Anneau : am ^| Cant, 
5. 4, des anneaux d'or. — 3° Cercle , 
district, province : d?to3 V»ij Is. 8. 23, 
le district des paiens ; plus g6n6rale~ 
ment : Win Jos. 20. 7, I Rois 9. 11, 
la Galilee /district de vingt villas de la 
tribu de Nephthali. , 

n ^V? f* (v.^i»3°). District, cercle, 
contrte ; b^iyi mVij-ijD Jos. 13. 2, 
tous les districts, tout le pays, des Phi- 
listins; ^wj mV»ii Jos. 22. 10, les 
environs du Jourdam. 

Dv3 (sources) n. or., ville de la 
tribu de Benjamin, I Sam. 25. 44. 

n;^| et H2^| n. pr. Goliath, g^ant 
philistin, tu6 par David, I Sam. 17. 
4, 23. 

^b| (sing. ^n-Si, plur. Aij, impir. 
Mi et ik, une foisi| Ps. 119. 22) Eire 
rond (v. les d6riv6s : tourner, rouler) : 
rviVn c^?a« 4k Jos. 10. 18, roulez de 
grandes 'pierres ; tfy^ap? t^»TT^ ^** 
ba4ys Jos. 8.. 9, j*ai roul6 de dessus 
vous*, c.-it-d.j'ai 6X6 de vous, la hontc 
de PEgypte ; *|yv? ^? iii Ps. 37. 5, 
confie k Dieu ta voie, recommande-lui 
ta vie; sans reg.x vn^kr; ^->^ !>k Ps. 



Digitized by 



Google 



M. ; adj.: lui qui se confie en Diea ; 
ou impir. 3 # per$.: qu'il mette sa con- 
fiance en Dieu, Dieu lesauvera; ou 
infinitif: seconfier & Dieu (cela) le 
sauvera. 

Niph. l°£tre route: tw^n^^iAi^ 
Is. 34. 4, les cieux seront routes comme 
un livre. — 2° Rouler, se pr£cipiter, 
fond re: wpfi vm}t*\ Amos 5. 24, le 
jugement fondra (sur vous) comme 
Teau (comme un torrent). 

Poual. Eire route, 6tre vautrg : rtyotof) 
tfn?7} r^Vtoj Is - 9. 4 f le vAtement route 
dans le sang. 

Pilp. Faire rouler : ro^h-pa *pQi|ia} 
J6r. 51. 25, je te ferai rouler du haut 
des rochers. 

. Biph. i^rrr^ ij*j Gen. 29. 10, il 
roula (enleva) la pierre (de dessus le 
puits). 

Eithp. Rouler, se pr£cipiter : i^krra 
on* II Sam. 20. 12, roulant dans son 
sang; w$» bbkwA Gen. 43.18, pour se 
prfcipiter sur nous, pour nous acca- 
bler. ' 

Hithpalp. *£**}* h$W nntn Job. 30. 
14, sous la templte, ou dans ma deso- 
lation, ils se pr&ipitent sur moi. 

Vft m. (rac. »»). , 1° Objet rond, 
ex^ment : biin *i?y; ntyp I Rois 14. 
10, comme on 6te l'immondice, la 
fiente. — 2° Ce qui tourne autour, ce 
qui a du rapport avec; seulement avec 
3, \bpi en rapport k % en faveur de, k 
cause de: t#>p Gen. 30. 27, k cause 
de toi ; mn Tjtti hbp Deut. IK. 10, & 
cause.de cette chose , pour cela ; bbftft 
Deut. 1. 37, ii cause de vous. T ' \ 

^| n. pr. m. 1*1 Chr. 9. 15. — 
2°N<ih.li.l7. 

?l$ cbald.m. Objet qui doit 6tre 
route , c.4-d. lourd, pesant : ii$ ^ 
Esdr. 5. 8, des pierres lourd es, grandes. 

V}i m.(rac.W»;pI.o^>i>, const. 4i|). 
Fiente, excrement : na** rqgb •&*'» Job 
20. 7,' comme son excrement J sera 
rejete, il pdrira k jamais ; trbbVQ «■»** 
Soph. 1.17, et leur corps (sera rejcte) 
comme la fiente, la boue. 1 



* tyi n. pr. m. Nihil 2. 86. 

D^| Plier : &*^ •fcroarns «m*$ ngy 
II Rois 2. 8, Ehe prit son manteati et 
le plia. 

O/J m. l°Mattere informe, foetus: 

*FT? **3 ^1 F s * * 39 - 46» tes yeux 
ont vu raa masse informe (lorsque 
je n'gtais qu'une mati&re informe).— 

* 2° dbk Aboth , homme sans intelli- 
gence, stupide. 

*RB^| adj. Solitaire , abandonnl : 
rrnxbl) rtimti ^jkj Is. 49. 21, je suis 
privge'd'enfantsctseule, abandonee; 
iw*} nt; rcihri nV4n Job 3. 7, que cette 
nuit soit d£serte, dans la solitude; 
n«A| twd^ ^rm Job 30. 3 , avec la 
pauvreteet la faim ils 6taient abandon- 
n£s, ou : ils 6taient maigres, sees, de 
mis^re et de faim. 

Vb| Kal inusite. Hithp. Se m«er 
d'une chose, s'engager : 3&|rv; W-tai 
Prov. 20. 3, mais chaque sot se mile 
(de la querelle) ; *fc|r^ rTOjwrte^'Prov. 
18. 1, il se mftle de toutce qui est sage, 
sens6, c.-fc-d. se donne Fair d'aimer la 
sagesse ; selon d'autres, il s'irrite contre 
tout ce qui est sage ; y*yj rtpjn ^fcij 
Prov. 17. 14, avant que la querelle 
s'engage. •■ 

1)#3 n. pr. m. i* Gelad, fils de 
Machir; nompatron.*r&i Jug.ii.L— 
2° Galaad , province au del* du Jour- 
dain, Nomb. 32. 26, dans laquelle se 
trouvaient une vijle et une montagne, 
de ce nom, Gen. 31. 21, Os<ie 6. 8. 

^tt^i n. pr. d'un monument de pier^ 
res 61ev6 par Jacob (monceau de teinoi- 
gnaffe), Gen. 31. 44-48. 

#?| Ex. unique : ytb* im wJ^ Caut, 
4. 1, 6. 5, (comme un troupeau de 
chores) qui descendent de la montagne 
de Galaad ; selon d'autres , qui sbnt 
vues, qu'on apercoit, de la montagne. 

D| conj. 1° Corame p)t$ Aussi, m6me, 
pourtant : b*>Kgb& «wroi toy^ Gen* 27. 
31 , il prtpara lui aussi un mcts ddli- 
cieux; aV^iy! prrtjp^ o| Prov. * 4. 13, 
m6me quand on rit. le coeur souffre; 



Digitized by 



Google 



•4 nb^j-tft &|Ps.l29. 2, pourtant ils ne 
m'ont point vaincu . Quelqucfois mis par 
surabondanco : txt&z bh"TT«-D| aiwj 
Gen. 29. 30, il airaait Rachel encore 
plus que Lea; bag} aiicn-njj a* Job 2. 
40, nous accepterions le bien ! Pour 
donner plus d'energie k l'expression : 
ran o§ nyy I Sam. 24. 12, vois, vois 
done! wsr&! wjit ntteM 1 ; I Sam. 1. 6, 
sa rivale lui causa chagrin sur chagrin. 
d| — a§ Et, et aussi, comme, dememe 
que, ainsi que : u$» a^ KiDtj«-d| l^ft-aft 
Gen. 24. 25 , nous avons de la paille 
et du fourrage en abondance ; wiwrtai 
i^ y»ajn iepp-*i$t.ot Gen. 44. l(f, et 
nous et aussi celui entre les mains de 
qui la coupe a ete trouv6e; bta&-&| 
aiVT-ai Exod. 5.14, hier comme au- 
jourd'hui ; a^ti-di ba«)tf rrab Gen. 27. 
45, pourquoisefai-jeprive(en unjour) 
de vous tous les deux f rfttn na^n-** G| 
Is. 1.15, quand njeme vous multiplie- 
riez vos priferes ; nanaitfn rtxrni Is. 49. 
15, quand mflme celles-ci oublieraient. 

**9? Kal inusite: Pi. Boire, humer: 
p»-H^ Job 39. 24, (le cheval) hume 
la terre, c.-fc-d. dans sa course rapide 
il semble devorer la terre; selon d'au- 
tres, il enfonce la terre (en piaffant). 

Biph. Faire boire : a^»-o?» to TV^^S 
Gen. 24. 17, donne-moi k boire un 
peu de Teau (qui est dans ta cruche). 

t*ty m. Roseau , papyrus , ecorce de 
papyrus : wak-rwrn Job 8. 11, le jonc 
pousserait-il (sans marais)? rcok r>an 
Exod. 2. 3 , unc caisse ou bofte de 
jonc, de papyrus; awSntaa* Is. 18. 2, 
et sur des vaisseaux de papyrus. 

*l$3 m. Nom d'une mesure de lon- 
gueur : m*$ *m% Jug. 3. 16 , sa lon- 
gueur etait d'iin gomed, coudee ou 
empan. 

0*7?? m. plur. Ex. unique : D^iayi 
wri ■^•ib^uraa Ez. 27. It, les guerriers 
etaicnt dans tes tours; selon d'autres, 
nains, pygmges, de i^k, hommes de 
courte taille. 

V»P$ (sevrt) n, pr. m. I Chi\24.17, 



^W m.(rac.i«|). !• Action, auvra 
(bonne ou raauvaise) : b*r| a^rt-bki) 

flayer, rendre, (selon) les ceuvres, se- 
on le merite; ■& on^ r*g bwxp-o^ 
Jug. 9.16, et si vous lui avez fait selon 
ses ceuvres, selon son merite ; W bwj 
ft ntoyj Is. 3. 11, il lui sera fait selon 
ses ocuvres, ses crimes. — 2° Recom- 
pense, bienfait :&**!% Vro} Is.35.4, la 
recompense de Dieu ; virojrba < *7a«to baj 
Ps. 103. 2, n'oublie pas tous ses bien- 
faits. 

n^lB* f, MAme signif.: rviba| bsy Is. 
89.18, selon les ceuvres, lesmerites; 
h&n rtynyn ^ban ijViyy; naVi II Sam. 
19.37,'pourquoi leroi m'accorderait-il 
une telle recompense? 

^9? n. pr. d'une ville de la tribu de 
Juda, IlChr. 28.18. 

♦ n1«nto©| f. plur. Geometric: rviwpi? 
rityicpyi Aboth 3. 19 , les calculs des 
revolutions celestes et la geometrie. 

* Hl^pi f t Pratique, exercice: wbi»| 
D^n Rituel , la pratique des bonnes 
ceuvres, la charity la bienfaisance. 

I ^9| (Jut. bbr) 1° Faire du bien ou 
du mal , causer du bien ou du mal k 
quelqu'un ; avec i'accusat. : *}&b*i una 
rvryn *pab*f ^aj naian I Sam. H\ 18, 
tu m'as faitdu bien, et moi je t'ai fait du 
mal. Avecb : nan ohb *oj Is. 3. 9, ils 
s'attircnt le mal k eux-memes (par leurs 
actions). Fr6q. sans nai» faire du bien, 
combler de bienfaits : ncn ^ idtii bvi 
Prov.U .17, Thomme pieux fait, attire, 
du bien k son ftme. Avec b? : ^5 i«j ^ 
Ps. 13. 6, car il jn'a combie de bien- 
faits; *pn$-b? ib*Ps.ll9.17, accorde 
des bienfaits k ton serviteur. — 2° Ren- 
dre lapareille, recompenser, punir; 
avec Taccus. , avec b? et i: *&yfy •* ^r 
Ps. 18.21, Dieu me rendra, recompen- 
sera, selon ma droiture; o4»i tarrmn , j 
wi* II Chr. 20; 11, et voici comment 
ils nous recompensed (ils rendent. le 
mal pour le bien); *r45 bej ^^w *fy 
Ps. 103.10, il ne nous a pas punis sui- 
vant nos peches; hfiimhf^ n; bn J)eut. 



Digitized by 



Google 



3M' 



iof 



32. 6, e«t~ce ainsi ainsi que vous r6- 
compensez Dieu, c.-fc-d. que vous 
montrez voire reconnaissance pour ses 
bienfaits? 

II ^9| 1° Sevrer (un enfant) : fctepi? 
ink I Sam. 1. 23, jusqu'A ce qu'elle 
I'eAtsevri; part, tails. 11. 8, renfenj 
sevrt . — 2* Milrir , arriver k maturity : 
v+feti Mqvj Nomb.17.J3! il avaitmAri, 
produit, des amandes, produit des 
amandes mfires ; i$i Tjh* Is. 18. 6 , et 
le raisin vert mflrissant, qui commence 
k mdrir. 

Niph. fitre sevri : toyo ^jn iwj 
Gen. 21.8 , l'enfant grandit et il fut 
sevrt. 

^?| m. et f. (vlur. trip»|). Ghameau 
(mile et femelle; : &■$** rrjto Gen. '24. 
10, dix chameaux ; n^'i&r'fyc* Gen. 
32. IB, des femelles de chameaux qui 
allftitaient (leurs petite). 

y9| (qui garde les cbameaux) n. pr. 
m. Nomb. 13. 12. 

'8 v93 (recompense de Dieu) n. pr. 
Gamliel, chef de la tribu de Manassi, 
Nomb. 1. 10. " 

"ti?| (fut. nhp) 1° Accomplir, ache- 
ver : ^» *wk^> Ps. 57. 3, >(j!invoque) 
le Dieu qui accomplit, (sa favour) pour 
moi , ou qui achdve, defend, ma cause ; . 
•*n*$ nhj*! •* Ps. 138. 8, Tfiternel achfe-. 
vera, dgfendra, ma cause, ou ach&vera' 
en ma faveur (ce qu'il a commence). — 
2° Cesser, finir, n'6treplus: sn ac^y* 
m>&\ Ps. 7.10, que la perversity des 
mlchants' cesse ; 'Sh y *nfc *\iqk *m| Ps. 
77. 9 , sa parole a-t-elie fini , cess6 , 
pour toutesles gyrations f tion nor** 
Ps. 12. 2 ^ caril n'y a plus d'hommes 
pieux. ' " " : ' ' ' r 

TO* chald. part, passif : *«dj Esdr. 1 
7.12. se rapporte k Esdras, docteur 
accompli ,' savant ;selon d'autres, (le 
roi k Esdfas et ' l k) 1 'tous les J autres ; 
d'autrea traduisent': (paix) parfaite, 
salut ! 

ty* n.pi\i° Gomer,ttls de Japbeth, 
Gen. 10. 2. — 2° Gome r, un peuple au 



Nord, Ez. 38. 6. — 3° Gomer, .femme 
du proph&te Os6e, Os6e. i. 8. 

n ll?? (que Dieu a rqndu . parfait) 
n. pr. m. J4r. 29. 3. 
Wffi} n . pr . m . j<$ P . 36. 10. 

Jl m f et f. (rac.^gj, avec suff. *n; 
plurl o^ii). Jardin : ywp|D , *^'**&*3 
Gen. 2. 8, rfiternef Dieu plant* un 
jardin dans le paysd*Eden; •*-)» Gen. 
13. 10, comme le jardin de"rgtprael 
(FEden); p^jn )^ Deut.11.10, comme 
un jardin potager. 

^35 (A*f. ibf!) Voler, dirober, jenl*- 
ver : aajn iftExod.20.14, tunpvoleras 
pas; v(^-r« *&» rvA Gen. 31. 30, 
pourquoi as-tu d6rob6 mes dieux? 
wib «naj* yby Job 21. 18 , comme la 
menue paille que le tourbillon em- 
porte ; ww *fdj* jwto II Sam. 19. 42, 
pourquoi nos frfcres t*ont-ils enlevg? 
part, passif wee •» paragog. : bi"» T?J|. 
Gen. 31. 39, celle qui ma 6t6enlev6e 
pendant le jour; ^kabjns Gen. 31 .27,. 
tu m'as tromp^, ou tu t'es d^rob^ k 
moi ; )*\ tb^ a>^ abj*j Gen. 31. 20, 
Jacob volale coeur de Laban, c.-&-d. 
il trompa Laban. ' 

Niph.'-itre vol6 : •»»» aj}^. abi-o«^ 
Exod. 22. 1 1 , mais s'il lui" est vole ? ' 

Pi. j comme Kal : ^yr ^y l&r. 23. 
30, qui d6robent mes paroles (les uns 
aux autres) ; • *ty& ai-t^i .oft^aian 
^^. II Sam. IK. 6, Absalon gagna le 
coeur de tous, les gens d'Jsrael (il s'in- 
sinua aupr^s d*eux en \qs trompant). 

Pou. passif: ^M|* aij-^a Gen. 40. 18, 
car j'ai 6t6 enlev^j'ai^ *v* ^1 Job 4. 
12; une parqlem^ 6t6^ite i la d^robde. 

Hithp. :'wnKiaiwnntri*aB5na|pj*3 
II Sam. 19. '4,, le peuple en ce jour 
entra furtivement it la ville. 

3|3 m. Voleur : a|l r\^ J6r. 2.26, 
comme le voleurest,copfus; tnyi Obad 
5, des voleurs. ,, 

^92?- A Vol f objet voU : n^p Exod. 
22* 3, la chose yol6e; ^^22. 2,' 
pour son vol. . <.\ ' • 

H5^ n.pf. m. I.Robili 20. 



Digitized by 



Google 



108 



nn 



H|j£ (v. ii ; plur. triii). Jardin: 
i* y« o^-ntto nm* Is. 1. 30, comme 
un jardin qui n'a point d'eau ; ii* ni» 
nnj Nomb. 24. 6 , comm6 des jardins 
prfcs d'un fleuve. 

n ?? /". (const, r^*). Jardin : ria« r^| 
Cant. 6. 41, le jardin des noyers-^ re* 
l^rr in^ Esth. 1. B, le jardin du pa- 
laisduroi. 

Of}* m. pi. (const, ■w). l°Trtsors: 
?&bh *rfl Esth. 3. 9, les triors du roi.— 
2° Botte, caisse : tmi^ •wa* Ez. 27. 
24, et avec des caisses pleines d^toffes 
riches. 

n?l chald. pfur. Trdsors : Kjtji troja 
Esdr. 5. 17, dans la maison du~tr6sor! 

^!?l m. : rat^ I Chr. 28. 11, et les 
chambres du tr6sor (du temple). 

?3| Proteger , secourir ; avec b? : 
nam *tcmt-V* •flriiji Is. 37. 35, je pro- 
tegerai cette ville ; inf. sans regime : 
V^i lis* Is. 31. 5, protegcr et sauver. 

Biph .f* roWger: taVqjwig nisas *j «gj 15 
Is. 31. 8, ainsi l'Eternei Zebaoih prote- 
gera, secourra, Jerusalem ; avec n*3} : 
taVqJvT; a#h *wa •* ^j Zach.l 2.8,rfiternel 
prot6gera les habitants de Jerusalem. 

fl^i (jardinier)n. pr.m. N6h. 10.7, 
appelg aussi *in}i N6h. 12. 4. 

nj$ Mugir, beugler: law •jfin I Sam. 
6. 12, all ant mugissant : litf-roy) on 
fob 6. 8, le bocuf mugit-il (pr&s de son 
fourrage)? 

n Jte n. pr. d'un endroit prfcs de J6- 
rnsalem, Wr. 31. 39, riro'i vers Goah. 

•>#! Repousser, rejeter avec hor- 
reur, avoir en horreur, en abomina- 
tion : DDtw -»«}m ntoji L6v. 26. 30, mon 
Anje vous aura eh norreur ; avec 2 ; 

T#B n ^$ T^PH** J6r - **• *9. ou si 
toh.Ame a Sion en abomination; rtarit 
miniai^ Ez. 16. 48, (une feimne) 
qui repousse avec horreur son 6pbux 
et ses enfants. 

Niph.pass.&ntiA )yo i?« tttfHSam. 
1.-21, \k a 6te rejet6, r^pudid, le bou- 
clier des hdros. 

Biph.. b?j; l&T.*Wt -W^ Job 21. 10, 



son taureau (couvre) la vache , et il ne 
rejette pas la semence en dehors, sans 
feconder; selon d'autres: sa vache con- 
$oit et ne rejette, n'avorte pas. 

^21 n. pr. m. Jug. 9. 26. 

tyj m. Repugnance, dugout: Wuj 
Tpot>5 Ez. 16. 5, par le dugout que ton 
corps inspirait, ou : 6tant un objet de 
dugout et d'horreur k toi-m6me. 

^)l\ Rgprimander, menacer ; avec 3 
et Tacc.: t^k to-w^ Gen. 37. 10, 
son pfcre le rgprimanda; o?b tro» Ps. 
9. 6, tu as r£primand6 (ch&tte) les na- 
tions ; itjton *p "« l w Zach. 3. 2, 
TEternel te rtprimande, 6 Satan! il te 
menace, te dompte;te^toinrw , jMal. 
3. 11, je rtprimanderai en voire fa- 
veur le dgvastateur, c.-fc-d. j'empdche- 
rai les insectes de ddvorer vos fruits ; 
**™rtt$ »i w ^sn Mai. 2. 3, je r6- 
primanderai k cause de vous la semence 
(pour l'eropficher de produire), ou : je 
la detruirai ; vynn t)to-fc;a ^^j Ps. 
106. 9, il reprimands, mena^a, lamer 
Rouge, et elle s6cha. 

ftyiyf. R^priraande, menace: yh) 
rro* ^-«i Prov. 13. 1, le moqueur 
n'6coute pas la r^primande; rn»» , od» 
'iru* Is. 30. 17, (vous fuyez au nombrc 
de mille) devant la menace d'un seul ; 
flew; *jrv^n» Ps. 104. 7, (les flots) 
fuient Levant tes menaces. 

^H| fitre <4mu, secouS : «J?^ **??*!3 
yyxn Ps. 18. 8, la terre est dinue, se- 
cou6e, elle tremble. 

Pou, wj it^h'j Job 34. 20, des peu- 
ples chancellent (et pgrissent). 

ffithpa. Yiyn d?^ ttJ?Mj,3 (km 
^WJ) H Sam/22. 8, la terre estse- 
cou^e, elle tremble; two itt5?*rr» niinp 
J6r. 46. 7, ses eaux sont agit&s comme 
des torrents. 

Bithpo.Eire agitS, chanceler: «ra5sinryj 
Abhnnn J6r. 25. 16, ils chancelleront,' 
ils seront hors ( d'eux-mfimes (comme 
des fous). 

&XI n. pr. d'une montagne de la 
tribu (Tfiphralm, Jos. 24. 30: ftj.^ 



Digitized by 



Google 



H Sam. 23. 30, plaihes de Gaas , au 
bas do cette montagne. 

On)>J n . pr. m . Gaetham, fils d'fili- 
phas, Gen. 36. 11. 

*)l m. 1° (comme si) Dos, sommet : 
rnjj *»»Ha ^|-i? Prov. 9. 3 , sur le 
sommet des hauteurs de la ville. — 
2° (comme tpa) Corps, personne : -d» 
fib; inaai Exod. 21. 3, s'il est venu seul, 
de sa personne, c.-&-d. sans femme ni 
enfants. . 

*)! (. chald. (vlur. -p^i). Aile: -pw) 
i* i^p* Dan. 7. 4, elle avait des ailes 
d'aigle (v. *)»*). 

Ill m. et/l (avec suff. ^i, pi. w}ty). 
Vigne , cep de yigne : itfjfcp. pgia lift 
Os6e 10. 1, Israel est une vigne vide, 
sans sfeve; vtb ^j mn-j Gen. 40. 9, et 
void, il y avait un cep de vigne devant 
moi; plus complet : fsn "flow Nomb. 
6. 4, (ce qui vient) du cep cle vigne ; 
mto i$! II Rois4. 39, vigne de champ, 
vigne sauvage. 

^ m. Nom d'un arbre rdsineux, ou 
d'une espfcce de cfcdre : totw ran 
Gen. 6. 14, une arche de bdis de Go- 
pher (Parche de No6). 

n^f)| f. Soufre : rvrji ins Is. 30. 33, 
un torrent de soufre. 

i| m., rrj* fim., fart, de to Habi- 
tant, demeurant. 

"W[ m. (rac. ■*», avec suff. spi, -hi). 
Habitant dun pays qui n'est pas sa pa- 
trie, granger; *vr\ rc?JW Lev. 16. 29, 
Tindigfene et F6tranger (qui demeure 
parmi vous); quelquefois avec avftn : 
^«? a^in "wb Lev. 25. 47, & un Stranger 
qui est Stabli chez toi, dans ton pays ; 
&yfo yyto wwi wnr** Deut. 10. 19, 
car vous avez 2t6 Strangers dans le 
paysd'figypte ; ?p$rib «rj3« ffnj-tt I Chr. 
29. 15, car nous sommes (comme) des 
Strangers devant toi, nous ne sommes 
que des passagers devant Dieu. 

T*. (v. -ni). 
la (v. ii*). 

WJI n. pr. Gera, fils de Benjamin, 
Gen. 46. 21. 



mj 



409 



^| m. Gale, sfcche : des hommes , 
Lev. 21. 20; des betes, Lev. 22. 22. 

2?* n. pr. 1° D'un homme, II Sam. 
23. 38. — 2° D'une colline prfcs de 
Jerusalem, JSr. 31. 39. 

VJ2 m. (plur. B^rjl). Grain d'un 
fruit, baie : o^i^i t\x^ 0*3^ Is. 17, 6, 
deux ou trois Uaies (olives). 

n1^3 f. pi. Cou : ippfii} OT?W 
Prov, 1. 9, et une parure, un riche 
collier, pour ton cou. 

"$f$ n. pr. Girgasi, fils de Ghanaan, 
Gen. 10. 16, souche d'un peuplecha- 
naaneen, les Gerges6ens, Gen. 15.21. 

Ttt Kal inusite. Gratter. Hithp. Se 
gratter: la T**?^ '°^ 2. 8, pour se 
gratter avec cela/ 

n^ Kal inusite. Pi. Exciter , tou- 
jours avec )rm querelle : trip rwrj ti'w 
yi-ra Prov. 15.* 18, I'homme colfere ex- 
cite des querelles. 

Hilhp. 1° S'exciter, s'irriter ; avec a;: 
m si^mj^ rryin •noWj Prov. 28. 4, ceux 
qui observent la loi s'irritent contre 
eux. — 2° S'engager dans un combat, 
attaquer, combattre : m vwin-iK Deut. 
2. 5, ne les attaquez pas; rv^wjn ^3 ■* 
Jer. 50. 24, car tu as lutte , tu t'es rt- 
voltee, contre le Seigneur ; ^ riMja-iK'j 
rrania Deut. 2. 9, tu ne t'engageras 
pas dans un combat avec eux; tvye\* 
rronbab Dan. 11. 25, il engagera un 
combat; de toSme : nana rrjinn n*bj 
II Rois 14. 10, pourquoi veux-tu t'en- 
gager dans une malheureuse entre- 
prise, t'exposer au malheur? ttjan^ 
hba-w Dan. H. 10, il poussera le 
combat, il avancera en combattant, jus- 
qu*& la forteresse. 

HT| f. (rac. *H»). 1° Rumination, 
toujours avec rA*n : mm rn| rAara Lev. 
11. 4, il est ruminant; une fois avec 
*na: *M^b ma 'awn vers. 7, il ne ru- 
mine point. 

2° Guera, petite piece de monnaie, 
la vingtieme partie du side : tri* &yip> 
bgtinExod. 30. 13, le side est de vingt 
guera (v. rt$x£). 



Digitized by 



Google 



MO 



T)2 



V^ mi (e<5nst. fh$.- Gorget goster; 
ccfti: fi^ftrtp Is. 88* ty cris de la 
gorge ; (fr, haiite voix) ; pjn ntf^-ttg 
Ps. 5. 10„leur gosier est un s6pulcre 
ouvert; yh* nrro} Is. 3. 16, (les lilies 
de Sion march ent)le cou tendu (la t6te 
haute, fiferement). 

n! ™ f. Habitation, s£jour passager 
(v. ■**) : wtod wnjf natja J6r. 41. 17, 
Us restfcrent dans raubergefc Chimham; 
selon d'autres, dans Habitation de 
Ghimham. 

H| Kal inusite. Niph. (comme -im?). 
fitre coupg, 6tre retranchg : ijj* ^pjj 
spy»? Ps. 31. 23, je suis retrancW, re- 
jet^, de devant tes yeux. 

T!| ou T]$ n. pr. d'une peuplade 
voisine des Philistins, I Sam. 27. 8 
(keri^i). 

DT!| n. pr. d'une • montagne , la 
montagne de Garizim , dans le pays 
d'Ephraf m , en face du mont Ebal , 
Deut. 11.29. 

7T?3 m. (rac. n*). Hache, cogn£e: 
yn% y&j rtn& Deut/ 20. 19, pour polis- 
her, mettre la hache, la cogn6e k (la 
fordt). 

ty (v. Vjfc). 

01? (v. on): i$l\ wjj *& Soph. 3.3, 
ils de gardent, ne laissent point m^me 
les oS jusqu'au lendemain matin. 

Pi.- Briser, ronger les os : Drrob^i 
ttSij Nomb. 24. 8, il brisera leurs os; 
mlttiph. 4d^ n^rrmj Ez. 23. 34, 
et tubriserasde tes dents les morceaux 
(de'Wtte coupe), ou : tu les rongeras, 
c.-fc-d. tu s£cheras les plus petites 
gouttes qui y resteront. 

4 CJ1? (iauser, exciter : rt*^ wii Aboth, 
causant dinnal, du^malheur. 

Oil m. 1° Os : brj* W?»$ to^ Job 
40. 18, ses os sont comme des barres 
de fer; 031 ifan Gen. 49. 14, un fine 
aux os forts, un ftne robuste. — 
2° Substance, la chose mime (v. o»): 
nbqtj o"JJ^ U Roi s 9. 13, sur les de- 



1TH 

gr6sm£me4; seldtfd'autre^ sur le plus 
haut des degrts, 

0*3? chald. Os ; np^n lirrwi-to 1 ] Dan. 
6. 28, etils leur bris&rent tous les os. 
. V*}% (osseux)n. pr, m. I Chr. 4. 19. 

H* rn. (avec suff, ^n; p/ur. niyji, 
const, nirj*)* Aire, grange : rfirfln w6w 
•a Joel 2. 24, les granges sont remphe's 
de bid ; initaph. T$m Is. 21. 10, 
fils demon aire, la paille (peuple brisd 
comme la paille, oppriml ; v. le m6me 
exemple k n^na), — Pour le bid. qui 
est dans la grange : errj tkh nj^j yji 
Os6e 9. 2, la grange et le pressoir ne 
les nourriront pas ; yja^ I Rois 22. 10, 
II Ghr. 18. 9, dans une grange; selon 
d'autres , dans une place (k l'entrte de 
laville). 

D13 fitre* brisci : ■*}$ my Ps. 119. 
20, mon ftme est bris6e (languissaute). 

Hiph. Rompre, broyer : yynfi d^pi 
*<$*} Lament. 3. 16, il a brisd mes dents 
par des cailloux. 

y^ (v. ar:*) Oter, diminuer, re- 
trancher, couper, fetirer: wj| 7Qrby\ 
J6r. 48, 37, toute barbe sen/coup^e*,' 
ras6e; w? p*#* **%?& Job 36. 7, il 
ne retirera pas ses yeux du juste; 
jnjK *»?k-o^ Ez. 5. 11, moi aussi je re- 
tirerai de vous(mes yeux); selon d'au- 
tres: je vous diminuerai, je vous r6- 
duirai k rien ; w s^tn-ifc J£r. 26. 2, 
n'en retranche pas un mot ; anan v&) 
nqo Deut. 13. 1, tu n'en retrancheras 
rien ; ^r^h ror*? anpv] Job 15. 4, tu 
diminues, tu arrStes, la prifcre devant 
Dieu; m»n Tpi» jnjh-j Job 15. 8, la sa- 
gesse aupr&s de toi est-ello si peu de 
chose? ou: as-tu attirt k toi seul la 
sagesse? selon d'autres : et cependant 
la sagesse te manque. 

Niph. fore retrench^, itre diininud, 
6tre moindre, 6tre inftrieur: ^.httb 
votpa^ Nomb. 27. 4, pourquoi le nom 
de notre p^re serait-il retranche (de sa 
famille)? quelquefois unipers.: iniw 
ZSf\ wj^ 1 ? Nomb. 36.3, il sera retrench^ 
de la part de nos possessions; an^s -p* 
^ osn^o Exod. 5. 11, rien ne'sera 



Digitized by 



Google 



diminui de votre travail ; vys mANomb. 
9.7, pourquoi serions-nous inWrieurs 
(aux autres)? ou : pourquoi sommes- 
nous privte (d'offrir, etc.)* 

Pi. Diminuer, rcndre fin: srwj ** 
W!«-«dj Job 36. 27, car il diminue, 
rend fines, les gouttes d'eau ; selon 
d'autres : il attire, amasse, les gouttes 
d'eau. 

^ En trainer : m-j* litthp ins Jug. 5. 
21, le fleuve deCison les a entraln6s, 
emportes. 

T!3 (/ill. *6;, irh;) 1° Tirer, attirer, 
emporter: ■ha-jrcj vnr; Hab. 1. 18, il 
l'attire dans son filet : njiy; otj«h-iW 
Prov. 21. 7, la rapine ou la violence 
des michants les emportera. — 2° At- 
tirer en haut (les aliments), c.-fc-d. 
ruminer: ^-ni rrji wn-j L6v. 11. 7, 
maisilne rumine pas(ou forme Niph.). 

Pou. fitre sci6 : mgjp ntYjfcy I Rois 
7. 9, (les pierres) avaient ht& seizes 
avec une scie. 

"H? n. pr. Guerar, ville des Philis- 
tins, Gen. 20. 1 : "Hr-im Gen. 26. 17, 
la valine de Guerar V 

&}\ m. Objet broy6, princip. des 
grains :Vj-y? fen»L<W. 2. 14, des grains 
broy£s, sortant d'epis pleins; wfcftia 
vers. 16, de ses grains broy6s. 

^1| Chasser, rGpudier, rejeter: ^jn 
^batn-r* npyffo «hi Exod. 34. 11, je 
chasserai dovant vous les Amorrh6ens ; 
mtotg rn$vu rrojo L6v. 21. 7, une 
femme rgpudtee par son mari ; *«h$*j 
tanoj tit*} two Is. 57. 20, ses eaux ire- 
jettent'sur le rivage la vase et la boue. 

Niph. 1° fitre chassS, rejet6 : w^3 
^w *»&* Jon. 2. 5, jesuis chas$6, re- 
jete, de devant tes yeux.— 2° fitre agitt 
(des flots que le vent soul&ve et chasse): 
tfja? dj» ^^TJ'! I s ' 87. 20, les me- 
diants sont'eoinme Une meragitge; 
&nxa •tiswD n^tt rv&yp) Amos 8. 8, il 
sera agitg et submerge comme par le 
fleuve de l'Egypte. 

Pi. Chasser : di*n «c\* nth* Gen. 4. 
14, tu m'as chass6 aujoura'hui (de la 



surface de la terre) ; a«m hwtiy «h* 
Gen. 21. 10, chasse cette servante. " T 

&}$ m. Co qui est pouss* dehors , 
ce qui est produit ; wiry; «hj Deut. 33. 
14, le produit des mois (lesfruits que 
chaque mois produit). 

H^ f. Expulsion, action de chasser 
quelqu'un de ses biens : to^feha wnn 
■w b$a Ez. 45. 9, faites cesser,' 6par- 
gnez, vos exactions & mon peuple, ou 
vos tributs, irapdts. 

1^13 n. pr. Gerson, fils de L6vi, 
Gen. 46. 11 ; n. patron, •'itthi Nomb. 
3.23. . 

Qbh$ (Stranger en ces lieux) n. pr. 
Gersom, fils de Molse, Exod. 2. 22. 

""tt'l n. pr. Gcssur, province de la 
Syrie, II Sam. 15. 8. 

v0% n . pr. 1° D'une peuplade qui 
habitait les valines au bas du mont 
Hermon, Deut. 3. 14.-2° D'une peu- 
plade dans le voisinage des fchilistins. 
Jos. 13. 2. 

0#3 A'attnusiuJ.irip/i^v.otf^Faire 
pleuvoir : D^tfyo tfyian 4nn^ thn J6r. 
14. 22, y a-l-il'parmi les' faux "^dieux 
des nations qui fassent tomberla pluie? 

0&?3 m. (plur. vvo^i, const. i*«$i). 
Pluie (plus forte que *\uv) : &*m trim 
Is. 55. 10, la pluie et* la nelge'; vtil 
nm i Job 37. 6, titipw Zach. 10. 1* 
pluie forte, abondante; to'wh ■»&nji 
m$z L6v. 26. 4, je ferai tomlier vos 
pluiesen leur temps (propres & chaque 
saison). 

D^n. pr. m. N6h. 2. 19; natk 
N6h. 6. 6. 

D^ chald.(avecsuff. a*«3i, Tirwja). 
Corps: saw ito«3* Kjatf ia^ Dan.' 4. 
30, son corps fut tremp6 de la ros^e 
du ciel. 

0#3 m . pi u i e : b^j Q ^ itotoj j<i Ez. 
22. 24, elle n'aura point sa p(uie au 
jour de la colfere (ou Pou., de &&, 
elle ne sera pas arrosde de pluie). 

'Vf* n. pf- 1° Gessen, province de 
1'Egypte, dans laquelle demeurtrent 



Digitized by 



Google 



in cm 

les Israelites depuis Jacob jusqu'fc leur 
d<$livrance, Gen. 45. 10. — 2° Ville et 
contrde dans les montagnes de Juda, 
Jos. 40. 41, 15.51. 
KBtfj n ,pr. m . N6h. 11.21. 

Bfcta Kal inusite. PL «}»» tttonner, 
marcher en UUonnant : *v»p ff^}*? ntiti*? 
Is. 59. 10, nous allons comme des 
aveugles en tfttonnant le long du mur. 

H| f. (p|. nim). Pressoir : r\aa TpHsIs. 
63, 2, comme (les habits) d'tyi homme 
qui foule ie vin dans un pressoir. 

H3 n. pr. Une dcs cinq villes prin- 
cipals des Philistins, I Sam. 6. 17; 
w de Gath, II Sam. 6. 10. 



IfO ria avec h local *^n roj* (pres- 
soir creusg) n. pr. d'une ville de la 
tribu de Zabulon, Jos. 19. 13. 

0^1 (deux pressoirs) n pr. d'une 
ville de la tribu de Benjamin, N6h. 
11. 33. 

^W Nom d'un instrument de mu- 
sique (en forme de cuve), Ps. 8. 1, 
81. 1; peut-6tre de n§, psaume com- 
post k Gath. 

"»H| || # pr. Gether, filsd'Aram, Gen. 
10. 23. 

JlBTTiJ (pressoir de grenades) n. pr. 
d'une ville de la tribu de Dan , Jos. 
19. 45. 



1 Daleth. rA*, de r6* porte. Qua- 
trifeme lettre de l'alpha¥et; son nom 
lui vientde son ancienne forme. Comme 
chiffre i signifie 4, i 4,000. Cette 
lettre se permute avec i, a et x Exem- 
pt; ^ et q?t eteindre; w» cercle; 
i«a rangfee ; i&wri et Jiprj n. pr.; g^ti 
et wrh n. pr. % 

H^| chald. (h£br. n't et n*lt) pronom 
dimonstratif fim. Gette, celle-ci, cela: 
Mnb »n Dan. 5. 6 , celle-ci k celle-lfr 
(un genou heurtaitl'autre); tfnrrncj vbn 
fettja^ taa Dan. 4. 27, n est-ce pas \k 
cette grande Babylone ? 

3*H Souffrir, languir, se consumer 
(v. s'ik) : Ti* roapi wtyhTlVj J6r. 31. 
12, ils ne continueront plus k souffrir 
(ils ne souffriront plus) ; ran-i titt-ta; 
T\xbo J£r. 31. 25, j'ai rassaste toute 
Amelanguissante; ^fr-wo ratty w Ps. 
88.10, mes yeux se consument k cause 
de ma misfere (selon d'autres , fondent 
en iarmes, v. nit). 

Hiph. Gausat. du Kal : uJt; rtma* 
L£v. 26. 16 , qui feront souffrir voire 
Ame (pour rtmrra, ou Hiph. de aw). 

n^*n /"• Angoisse , terreur : w$* 
rDK^I yvm Job 41.14, la terreur saute, 



court, devant lui (v. le m6me exemple 

P a yi m. Souffrance : «toj yb*ni 
Deut. 28. 65, et la souffrance /la triV 
tesse de Tftme. 

3*H m. (v. w). Poisson : «w mpqq 
N6h. 13. 16, (qui) apportaient des 
poissons. 

J1TJ Craindre; £tre inquiet, 6tre en 
peine; avec et sans r£g. : -r« a&n ^k 
vmrm J6r. 38. 19, je crains les Juifs 
(je crains qu'ils ne me maltraitent) ; 
an* v&> rvja* n$a*i J6r. 17.8, dans une 
ann£e de sGcheresse il n'est point in- 
quiet; ^txyrn ana Ps. 38. 19, je suis 
inquiet k cause de 'mes p6ch£s; *cb atfTj 
I Sam. 9. 5, (de peur) qu'il ne soit en 
peine de nous. 

*& (craignant)n.pr.Doeg,Idum6en 
au service de Safil , I Sam. 21 . 8 (rn* 
chethib, I Sam. 22: IS). 

n ?*T! f> Crainte, inquietude, souci: 
Aa* ngep t»rji Ez.12.19, ils mange- 
ront leur pain dans la crainte; nap 
njni£ tf*-ata Prov. 12. 25, HnquU- 
tude dans le coeur de l'hoiume l'abat. 

™1 Voler : itfin nyr* ^^ Deut. 



Digitized by 



Google 



28.49, comme l'aigle vole; -fc* tfjs 
wm Pa. 18. 4i t il vole, plane , sur 
les afles du vent. 

fi^H m. Oiseau de proie, L6v.ll. 
14; vautour? milan? (Deut. 14.13, on 
lit mn). 

ntfl n. pr. (v. *Yfo n. pr.). 

Ift et all tn. et /*. Ours, ourse : 
atarrttj'i *y$l iq* I Sam. 17. 34, il ve- 
nait unhon ou un ours; i*cwg rfi Prov. 
17. 12, une ourse & qui on a ravi ses 
petits; cr^-iti^ II Rois 2. 24, deux 
ourses. 

31 chald. Ours, Dan. 7. 5. 

N^fa m. Force, vigueur.Ex. unique: 
?|Kn^ *pnw Deut. 33. 25, et comme tes 
jours sera ta force, elle durera autant 
que ta vie; selond'autres, comme ta 
jeunesse sera ta vieillesse (v. ix* lan- 
guir). 

* VJ Faire parler : ot#; ■*$$ »ft 
Cant. 7. 10, (le vin) qui fait parler les 
l&vres de ceux qui dorment, oil qui 
glisse doucement sur les lfevres etc. 

n?* 5 ! f. (rac. aw). Propos; frSquem. 
mauvais propos, m6disance, mauvaise 
reputation : -i» tvfi tajym* tfit» fcoji 
wtok Gen.37.2, v Joseph rapporta leurs 
mauvais propos h leur pfcre ; MnrwJ •* 
tran n^ Ps. 31. 14, car j'ai entendu 
les discours injurieux (les outrages) 
de plusieurs ; avon & *F&V t P r °v. 25. 
10, et tes mauvais propos ne revien- 
dront pas, c.-fc-d. tu ne peux plus les 
retirer, rttracter, ou ta mauvaise repu- 
tation (rSsultat de tes mauvais propos) 
restera , ne s'effacera pas. — nan irain 
Rgpandre des calomnies , d£crier : 
pin-i? w* *e$ihi Nomb. 14. 36, en 
d6criant le pays comme mauvais; 
^a«tt wifcoyhM Prov.10.18, et celui 
qui calomnie est un sot. 
♦ IteT m. Parole : 'ma wiaRit.,en une 
seule parole, un scul commandement. 

rrnto'l f (p/. o^*). Abeille : rr»in*«j 
■wfct yya{ im Is. 7*, 18 , et k Tabeille 
qui est clans le paysd'Assur ; tfHafit rro 
Jug. 14. 8 , un essaim d'abeilles. 



P31 



113 



n^to 1 *] n. pr. Deborah, proph6tesse 
etjuge, Jug. 4. 4. 

nj^ chald. Sacrifier (h<5br. n^j) : 
•pnyi T*W*I **}« Esdr. 6. 3, lieu'ott 
Ton sacrifiait des hosties. - 

nil (plur. V»nyi) chald. Sacrifice, 
hostio, Esdr. 6. 3. 

0^1^. m. pL Fiente de colombes: 
tnjttp afefi sa'nj keri, II Rois 6. 25, le 
quart d -une mesure de fiente de pigeon 

^y\ m. (de w Tendroit de la pa- 
role, de l'oracle). L'interieur du tem- 
ple, appeld aussi tfnfoNj «hp le Saint 
des Saints : vq#\ i^2 y^ I Rois 6. 
5, autour du temple et du sanctuaire. 

^V\ n. pr. d'une ville de la tribu de 
Juda, Jug. 1. 11 (v. n*y>)* 

i^yj f (const, ttoj, plur. tfto*). 
Une masse serr^e, entassge; sp6c. de 
figues, gftteau de figues sfeches: ntej nh* 
I Sam.30.12, un morceau d'un gateau 
de figues; trb^n ffjnwa I Sam. 25.18, 
deux cents g&teaux de figues sfeches ; 
plus compl. OTHn r&yj II Rois 20. 7, 
un gAteau de figues. 

npyj n. pr. d'une ville, Ez. 6; 14. 

'DJO^H (deux gftteaux) ft. pr. d'une 
ville dans Moab, Nomb. 33. 46; ap- 
pel6e aussi wbyn rr% J6r. 48. 22. 

p^\ et pTl (/til. p^, -inf. njft*) 
l°Etre attach^, rester attache, colte; 
aveclw, b et a : wo^j'iinjh p:^ ■vfljfi 
ttha J6r. 13. 11, comme la ceinture est 
attache autour des reins d'un homme; 
nj^a-j t»nb wi'tib* Job 29. 10, leur lan- 
gue 6 tail comme attache a leur palais 
(parcrainfe); tmxn ^ p^nr^^ Deut. 
13. 18 , qu'il ne reste nenattacW k ta 
main , tu ne prendras rien (de. ce qui 
doit 6tre d^truit) ; >pT} •Npj •ifo Job 
41 .15, les parties pendantes de sa chair 
sont (cependant) fortement attaches. 
— 2°S , attacher,sejoiudreiiquelqu , un: 
l^ann •*■*■«$! wjtrw Ruth 2. 21, tu 
te joindrasli mes gerviteurs; p^nnn 
tratThtt^ 2. 23, elle se joignit aux 
servantes de Booz.— S'attacher h quel- 

8 



Digitized by 



Google 



m 



P?1 



qu'un, lui 6tre, fidfele , Taimer; avec ^ 
et ^yv$ : tati^ pa-rj Gea. 2. 24, il s'at- 
tachera k sa femme; ^attf'Ratti oruo 
Deut. 4. 4, mais vous r qui voiis 6tes 
attaches k Tfiternel (votre Dieu); tpan 
taataa II Sam. 20. 2, (mais les hommes 
de' Jqda) restaient fidfcles k leur roi ; 
sp^rw* ^m njja* Ps. 63. 9, mon Ame 
s'est attachte aprfes toi, k te suivre. — 
3°Atieindrei poursuivre (synou. de 
Jrt&n)': wj* ispansns Gen. 19. 19 , de 
peur que le malheur ne m'atteigne. 
Avec i^rw ; awna pa^ ^ J6r. 42.16, 
Ik (la faim) yous atteindra. 
*Pi. spnraaiai pa-i) Ritiiel^ attache 
notre coeur k tes commandements. 

Pou. Jipa't; tswyi. Job 38. 38, et lors- 
que les mottes de'la terre 6taient soli- 
dement jointes ensemble (s'attachaient 
entre elles) ; upa-T; nmnija-tthK Job 41 .9, 
1'iju est fortement attach k i'autre. 

ZftpM °Attacher : ?f»n-iHp i »a i w xtftib* 
Ez. 3. 26, j'attacherai ta iangiie k ton 
palais; ian^ wvfcj-W} *** ^pff]* 15 
J6r. 13. 11, ainsi j'avais attache k moi 
toute la maison dlsraeL— 2°Atteindre, 
joindre, poursujyre; avec le r£g. dir, 
etavec^na: vwain w&suti 4»ai aa**i 

•• "I » '\ • I • i ( j • •• ». — V ¥ T 

II Sam. 1. 6 f , les chars et les cavaliers 
le pqur^uivaienj, pu Tavaient atteint; 
Dirp5W$ rw^i^ivj ^Sam.14.22, eux 
aussi lesppur^y ( iyirqnt.(sipa'p p. ^an?); 
ii^paw Gen v 31. 23, UTatteignit,'"le 
joigmt.' 

Uoph. passif: irl^s pa^^i^ Ps. 
22716^ et malangue est attache (est 
comme colte^) k mon palais. 

pT\ chald.. Attacher : y^pa* ft*-aV| 
tippo* n^jDan. 2.43, etilsnedeineu- 
rerontpowt ^ttacbte Tun k I'autre. 

p?l adj. verb. Attach^ : pan art* wj-j 
rwa Prov. 18. 24, il y a tef ami plus 
attache qu'un frfcre ; avian cgai njjan 
^nwi II Ghr. ». 12, attache k l'aile'de 
Pautre clterubin. 

P^l m. Jointure, soudure: pa$ nek 
awi aita Is. 4l. ( 7, il dit de la souSure : 
Elle est bonne'; J^./P^dl^ta^pa^n^a 
I Ro is 22.34, entre les jointures de la 



cuirasse; salon ^aut^ e^re r^pai^le 
etlapui^sse, 

I "^51 Parler, dire; part.: r^n^rpgi 
w Job 2. 13, nul n$ lui dit aucune 
parole; nna*i intfof traa, •)» Nomb.27.7, 
les lilies de Selophbad partem bien, 
c.-fc-d. elles ontraison; •najirtjww 
Prov.25. 1 1 \ une parole dite ft s^ place ; " 
inf. ^ja-ja pwn yn& Ps. 51 . 6, afin que 
tu sois rewjinu just? dans ton dire, 
dans ce que tu as dit. 

Niph. S'entretenir : •* "^ *Vp ^ 
Mai. 3. 16, alors les hommes qui crai- 
gnent Dieu s'entr^tiendr'pnt er^tre eux. 
Avec a: ^>wm Ez. 33. 30, qui 
s'entretiennent de toi ; "pa*!? •« Ps.119. 
23, ils s'entretiennent demoi, ils par- 
lent contre moi; Tpto io'rg'n-rtD Mai. 3. 
13, qu'avons-nous tfit con ire toi ? 

Pi. (w, avec pause •nan, fut. ^7;). 
Parler,dire; absol. et avec r^g. : w. v*y> 
Is. 1. 2, car Tfiternei a parte; -n«teVa 
-« ^. Exod.24.7, tout ce que i'Eternel 
a dit. La personne k laquelle on parle 
se construit avec i«, V, w, r«, i? et a ; 
la personne oij la chose au sujet de la- 
quelle on parte se met k Tacc. ou avec a, 
quelqu^fois avec i? et i«. — )w\m rgni 
war^n ^ ia^ Ruth. 4) 1, etvoici lo 
parent dont Booz avait parte qui pas- 
sait; aw ^ m Gen. 19. 21, la 
vill^ dont tu as parte; 7p» ^wj Ez. 2. 
1 , je parlerai avec toi ; 4$ sjj •Stk ^jjo 
•»a« 1 Sam. 19. 3, je parlerai de toi k 
mon pfere ; www-b? *-^anV I Rois 2. 
19, pour lui parler au sujet d'Adonia- 
hou; ■** iwa* Dan. 10. 19, et lors- 
qu'il me parlait. 

Fr6quemment avec a Parler contre 
quelqu'un, en dire dn mal : ^n» ^-mi 
ntoaprjK-j Nomb. 12. 1, rfiriam"et 
Aaron parterent contre Mofse ; ^a^t 
d^«a Ps. 78. 19, ils parterent con'tre 
Dieu. Quelquefois avec ^ Parler par 
quelqu'uo, parTentremise, l'organe de 
quelqu'un : vbh •«. *m rrqfcMpp p-tn 
^tta^Nomb. 12. 2, est-qe seule^ 
ment par Utois^e que^ Di^ a pajte 4 ? ^a- 
t-il pas aussi parte par nous (9U — 



Digitized by 



Google 



k Motaewftussi & now)? •q-ypi *j fyn 
II Sana. 23. 9, i'csprit de Dicu parte 
parmoi,ou en moi. -^laV** ^V ^T^\ 
fcV ^§1 hj Se dire k soi-m£me, penser : 
^M>j$ na* hfa^ tnq Gen. 24. 45, je 
n'avais pas encore acbev6 de me parler 
k moi-iu6me ; m$W* ^'T? ^*? *W! 
I Sam. 1. 13, Hanna parlait dans, son 
coeur; ^V"o* ^ ^^ Eccl. i. 16, je* 
pensais en mo.HuSmeV*'?* tj^TJEccl. 
2. 15, je mo dis en moi-m6me. i$-*»a^ 
&* ai Parler au coeur de quelquun, 
lui dire dQ bonnes paroles, le consoler: 
•wn ai-i$ •n'jp Gen. 34. 3, il parla au 
coeur de la jeunefille (il la consola par 
de bonnes paroles); &)V4g wp Gen. 
80. 21, il leur parla avec douceur, 
avec bont6. 

ishaii^aio wAnnoncer, promettre, 
du bien k quelqu'un : -i* ato-ia* *paj 
i*rftp Nomb. 10. 29, car TEternel a 
prom is de donner de grands biens k 
Israel ; spi* naiarma wrote iba I Sam. 
25. 30, tout le bien, ainsi qu'il t'a pro- 
mis; ^arri? afcnyi *rc)$ Esth. 7. 9, 
(MardocnGe) qui avait* parte pour le 
bien, le salut du roi ; wt4* ^T^ fiy* 1 
J6r. 26. 19, (il se repenfitdu) mal qu T iI 
avait r&olu sur eux (pour les affliger). 
b«, n$ .tYfrb w Parler k quelqu'un avec 
bonte: rvbb ia«. ^aw II Rois ?5. 88, 
il lui parla avec bont6 ; spin ina'Tpa 
niate Ur. 12.. 6, lors m6me qu'ils te 
parlent avec bont6 ; virrw* ffftti v^a 
wj J6r. 9. 7*, (chacun) parle de paix, 
a la paix dans la bouche, en parlant k 
son prochaia; •iarluj ofttf *\*T t Ps. 85. 
9,il annonce la paix, lebonheur, k son 
peuple; ^a^w-tw^ Ps. 122. 8, 
je prononce la paix sur toi, je te sou- 
baite la paix, rxvr* &*&*} & Ps. 35. 20, 
ils ne parlent pas do. p^ix, ils n'ont paa 
des paroles de paix. 

2° F^ire parler, promettre, ordonner, 
reciter, chanter: Vwwa wp to ni^vj 
I Sam. 25. 39, DaviS envoya' et fit 
parler k Abigail (la fit demander en 
mariage) ; Tpnh^b rrb ^ i^t Deut. 
19.8, (le pays) qu^it avait promis k tes 
p&re$ de te donner ; w^t n^ ii trty*} 



T2TT *M 

ExocK 29. 22* si ta fais tout ce que je 
t'ordonno; ^J-*^ Jug. 5. 12, chartte 
un cantique ; rtrmn *ypr** ** "V! ^«& 
rwn Ps. 18. i,qui a prononc£, chantik, 
en Thonneur de TEternel , les paroles 
de ce cantique. 

' Pou.passif. Tpa ^^ wh^a? Ps. 87. 3, 
des choses glorieuses ont 6t6 dites de 
toi; *i% na^-tn>& Cant. 8. 8, au jour 
q& il sera" parte d'elle (qu'on la de- 
mandera en mariage). 

Hithp. Parler. Part, wn^t p. lOf&n 
seul usit* : y*$ 19 •« l*>n Nomk 7. 89 y 
la voix qui lui parlait; 15*3, Tjiwii ^w 
mn II Sam. 14. 13 t (pourquoi) le roi 
dit-il une chose pareille ? ou Pi r comme» 
"ft* "R^ que le roi ne dise pas.. 

IP3T Kal inusit6. Pi. D6truite f ex- 
terminer : rtsbm* yTt-ia-r« ^wll Chr. 
22. 10 v elle extermina toutela race 
royale; de m6me, selonquelques-uns: 
•iDKa ifc^K naT.Ps. 2. 5, danssa colore 
il cfetruira leurs puissants (v. W); 
mais le vrai sens est : il leur parlera, 
io^K p. tjrt^ix. 

Hiph* Assujettir, SQumettre: t vgr£ 
^nnn a^a? Ps. 18. 4$, et qui m'assu- 
jettit des peuples. 

1?^ m. (const. ^, piur. orjasj).. 
1° Parole, mot, prome$$a„ Qrdre tl com- 
mandemeoit, sentence, oracle, conseil, 
nouvelle : t^TtjH vrsfp Gen. 11, 1, et 
les mfimes. paroles';. ^ ink wr»Vr 
II Rois. 18. 36,/ils p.e li>i rfipondirenf 
pas un seul mot ; «?m nan ttftri I Sam. 
17.29, ce n'est qu'une parole^ c.-it-d. 
je n'ai fait que parler; w liawl Sam. 
16.18, habile dans (ses) paroles; ^gj;;} 
inan-r^ I Rois 8. 20, lfHernel a ac- 
compli >a parole, sa, promesse;, -na^ 
rtoig E$th. 1. 19, un ordre du ^oi ; 
b^w hntos Exod. 34. 28, les dix 
commancCeineiUs i rbtrp ^nan Eccl. 1 . t, 
sentences de Kobele.th ; inaTr« nto^n 
II Sam. 17.6, suivrons-nous' son con- 
seil? w ^a^rn Gen. 37. 14, et' tu 
me rapporleras^des nouvelle3 (de tes 
fr^res). Quelquefois devant un autre 
substantif: ce qui est k dire, d'uga chose, 



Digitized by 



Google 



iifl 



W 



an sujet de, it regard do : rvhtt* w* 
Job 41. 4, (ni) ce qui est k dire au 
sujet de sa force ;h»wn w mi Deut. 
18. 2, voici ce qui conceme Vann^e de 
relAche ; rocSn 13* mi Deut. 19. 4, voici 
(la loi) k regard deYhomicide. 

2° Chose, quelque chose, 6v6nement, 
fait, action, rien : wfi-tt* iy»fc?5 ^ ^ 
njn Gen. 22. 16, puisque tu as fait 
cette chose ; jbg *q* Ik Vhi w I Sam. 
20. 2, une chose grande ou petite ; 
"&? "59 »ifS5 Gen. 18. 14, y a-t-il rien 
de trop difficile k Dieu ? r$*h D^-nnn nrw 
Gen. 15. 1, aprfcs ces choses, ces 6v6- 
nements; tfnjjh ijyj I Chr. 27. 24, 
£v6nements des jours (Merits et r6unis 
en livre), histoires, chroniques, fastes ; 
ti&q *m wi I Rois 11 . 41 , et le reste 
des actions a e Salomon; w y*oI Sain. 
20. 21, et ce n'est rien, if n'y a rien k 
craindfe ; w$-to tt*T* *c$fl Jug. 18. 
7, ils n'avaient rien, ils n'avaient 
de rapports avec personne ; w-is 
Nomb. 31.23, toute chose, touV ce 
qui ; ■tei^ tfr-*m Exod. 5. 13, (ache- 
vez) la tftche du jour, ce jour m£me ; 
rrbh^yj ^ypN* I Sam. 10.2, (ton pfcre 
ne pense plus) a l'affaire des ftnesses , 
aux ftnesses qui avaient 6t6 perdues ; 
rtfi* ^n Ps. 65. 4, les iniquitds ("vytt 
par surabondance). 

3° Cause , motif : te-*^ wn mn 
?^vr Jos. 5. 4, et voici la causVpouir- 
quoi Josu6 a circoncis. w-i?, TPT^? 
A cause de, parceque : •nto wrt?fcen. 
12. 18, k cause de Sara; "rote wrb? 
tow* wiRnfc Deut. 23. 5, parce qu'ils 
nesont point venus au-devant de vous; 
bywri? Deut. 4. 21, ft cause de vous. 

*4° Differend, affaire en litige : »wp» 
•q^dhb Exod. 18. 16, lorsqullV ont 
quelque diffcrend ensemble ; -to-i? 
*#rnyj 22. 8, en toute affaire oft il 
s'agit de fraude; b*w tea-* 24. 14, 
quiconque aura des difftrends, des 
contestations. 

"O^ ro. Peste : *ito rs$ *%* Exod. 
9. 8, une trfcs forte peste; p/ur. *pw 
Os6e 13. 14, tes pestes, tes plaies. 



tut 

^ m. (v. ^na). Lieu oft Ton con- 
duit, les besiiaux, pare, pftturage: 
iwn ?fira to» Mich. 2. 12, comme le 
troupeau dans son pare; ta^p^ wi 
vyrp> Is. 5. 17, les agneaux paltront 
comme dans leur p&turage, ou selon 
leur habitude, comme k l'ordinaire. 

nrai f- (p/wr. wha?). Parole, doc- 
trine. Ex. unique : spn^?* Kte* Deut. 
33. 3, il recevra ta doctrine, ou il s'in- 
struira de tes paroles. 

H^T fA° Manure rp-i^^wwris 
Ps. 110. 4, k la man&re ae Malchi- 
sedech, i parag. (v. Gen. 14. 18); 
selon d'autres : parce que (tu es) un 
roi qui aime la justice. — 2° Parole, 
cause, comme w : tfyfi tf»ipa bvAartiji 
Job 5. 8, j'adresse ma parole k Dieu, 
ou j'expose ma cause devant Dieu ; 
d-jwj *» nw-i? Eccl. 3. 18, k cause, 
au sujet , des hommes ; *fcg r^yr-i* 
o-jKh vcfar* Eccl. 7. 14, parce que 
l'homme ne trouve point, ou afin qu'il 
ne trouve, etc. ; 'vlur. niw paroles : 
sjftg nhyr, Rituel , et tes saintes pa- 
roles. 

rn^Tchald. Cause: •*? rvwj-to Dan. 
2. 30, k cause de, afin que.' 

ntl^h f. pi. Radeaux : b?^ ^jap 
bjs ni-o*i I Rois 5. 23, et j'en ferai des 
radeaux sur mer. 

&TI m. (avec suf. "qyj). Miel : roo 
tiyj I Sam. 14. 43, un peu de miel! 
Les fruits sucrts: ttbnn II Chr. 31. 5, 
(les pr&nices) du miel, c.-fc-d. des 
fruits doux, des dattes; miel des rai- 
sins, c.-fc-d. du moftt qu'on 6paissit 
en en faisant cuire une partie , Gen. 
43. 11, Ez. 27. 17. 

rHjfyi f. Bosse de chameau : m^*rtsi 
&*9f Is. 30. 6, et sur la bosse des cha- 
meaux. 

n#2T n. pr. d'uneviile, Jos. 19. 11. 

^ m. (plur. o^, const, w). Pois- 
son: bjn ij«i Nomb. H. 22," les pois- 
sons de la mer. 

n n f- (const, nj^). Poisson : ^jj» 
ri^yi Jon. 2. 2, des entrailles du pois- 



Digitized by 



Google 



nn 

son; collect, sp^kv-r^n Ez. 29. 4, les 
poissons de tes fleuves. 

^H Se multiplier (corame les pois- 
sons) : r* uw Gen. 48. 46, et qu'ils 
se mullipllent consid6rablement. 

fal (poisson) n. pr. d'uneidole des 
Philistins, I Sam. 8. 4. (Sa forme 6tait 
moitig homme, moitte poisson.) 

V^ (v. i$*) Dgployer r&endard, se 
distinguer, se signaler: ikn? otiVk M$p 
Ps. 20. 6, aunomde noire Dieu," nous 
dSploierons T6tendard. Par/, passif. 
tnyyo \>m Cant. 5. 10, il se distingue 
entre dix mille (il s'61fcve au-dessus 
d'eux). Niph. fitre pourvu d'un dra- 
peau : rvftrn? tm*§ Cant. 6. 4, terrible 
comme (des troupes) pourvues de dra- 
peaux, c.-fc-d. armies, ranges en ba- 
taille. 

'H *w. (avec suff. •fttt, plur. triyv, 
const. 4^). Drapeau, banni&re, 6ten- 
dard : rrvr; njrra lj^ Nomb. 2. 3, le 
drapeau du camp de Juda; *to •ftjfri 
nans Cant. 2. 4, et sa bannifcre qinf 
dSploie au-dessus de moi est (celle) de 
l'amour. 

Wl m. (const. )x\). B16 : tgyj n^DKi 
Deut. 11. 14, tu recueilleras tonbW; 
T*3 1J7 *!« Lament. 2. 12, oft est ie bl6 
(le pain) et le vin ? 

Vl Couver, assembler (les petits) : 
•A; kVj ijT anp J6r. 17. U, (comme) 
la perdrix couve (des oeufs) qu'elle n a 
pas pondus; alsarrwils. 34. 15, et 
elle rassemblera (ses petits) k Tombre 
(de ses ailes). 

"VI p/ur., const. *$n seul usite. Ma- 
raelles, sein : r\?-tea qyyj rwi Prov. 
8. 19, que son sein* ses charmes, 
t'enivrenten tout temps (que son amour 
te sufGse); tpvi Ez. 23. 21, tesma- 
melles , ton sein. 

HTl Kal inusite. Hithp. myri p. 
rmnn Marcher lentement: tro-4* dvuj 
&^&j| Ps. 42. 5, je marche lentement, 
c.-fc-d. avec rccueillement, devant ou 
avec eux , jusqu'b la maison de Dieu 
(o comme wj|?) ; ^^-ia rrcw Is. 38. 



nn 



117 



IB, je marcherai lentement, c.-fc-d. 
avec contrition, tristesse, toutes les 
annges de ma, vie. 

HT w. pr. 1 Q Dedan, fils de Raama, 
Gen. 10. 7, souche d'un peuple habi- 
tant prfcs du golfePersique, Ez. 27. 18. 
— 2° Dedan , petit-fils d'Abrabam et 
deKetura, souche d*un peuple de l'Ara- 
bie, Gen. 28. 3, J4r. 28. 23; mri Ez. 
28. 13;p/ur.d^jls. 21. 13." 

&yf* w. pr. Dodanim, fils de Javan, 
souche d'un peuple, Gen. 10. 1. 

2\F[m. chald. (b£b. am). Or: tA} 
airp* Dan. 3. 1, une image d'or; 
fconn vers. 8. 7. 

N^ (cheth. Kim) m. pi. Les Dte- 
vSens, peuple dont une colonic habi- 
tait la Samarie, Esdr. 4. 0. 

V*T\ Kal inusita. Niph. Eire 6tonn6, 
stup6fait: fim? tfwa J6r. 14. 9, comme 
un homme stupgfait, interdit. 

"IJH Galoper, trotter : itfi-ewi Nah. 
3. 2, des coursiers qui galopent, battent 
des pieds. 

rnrpl f, Battement des pieds du cbe- 
val, galop, course imp6tueuse: nhhtp) 
m« trhm Jug. 8. 22, par la course 
imp6tueuse, le galop de ses guerriers, 
ou de ses chevaux vigoureux. 

3ft (v. a*). 

Ml Hiph. Faire souffrir (v. atei 
Biph.). 

Vn ou J* 8 ! Pficher (de w): tt**p J6r. 
16. 16, ils les pgcheront. Biph. p. 
dwnm. 

^H w». PGcheur : d^w Ez. 47. 10, 
des pftcheurs. 

H JV1 f. P6che ou poisson : rovr rvfrtty 
Amos 4. 2, avecl'hamegon dela pdche, 
ou (avec lequel on prend) le poisson. 

nil m. (avec suff. •to, plur. trtn). 
1° Ami, amant, bien-aim6 : ^fh r\yw 
Is. 8. 1, le cantique de mon ami; ^ 
* "T^ T^ Cant. 6. 3, je suis k mon 
bien-aim£, et mon bien-aim6 est k moi. 
— 2° Oncle, frfcre du pfere; une fois 
cousin: y^Ti \3aiNonib. 36. 11, aux 
fils de leurs oncies; i^tf *rrc I Sam. 



Digitized by 



Google 



418 



nn 



JO. 15* l'oncletie Safil; *ft ^m lit. 
32. 12, fianamel, mon cousin (v. 
vers. 9). — 3° Amour, plaisir (seulem. 
au j>Jur.); pjc tpfi b^to Cant. 1. 2, 
ton amour est meilleur que le vin; 
b*n rrj^a Prov, 7. 18, emvrons-nous 
de plaisirs, <Tamour„ 

*tn *n.(plur. b^t» etb^*). l°Pot, 
chaudron : W3 fe I Sam.?.l4, oudans 
le pot, ou 1q cta^udren ; tf*ra» rrh^a 
II Gbr. 38. 13, dans des pots et dans 
d$s chaudrons. — 2° Panier : nhaj wn 
b^j&ttn liv. 24. 2, dans un panier il y 
avait (d'excellentes) figues ; w* w 
hphttS Ps. 81. 7, ses mains 6taient 
di&arrassges du panier ou du pot, 
c.-fc-d. il n'Stait plus assujetti & des 
travaux vils. 

^n dans les livres post&rieurs "WJ 
(ami) n.pr. David, deuxifeme roi d'ls- 
rael : tw w I Rois 3. 1, la ville de 
David, Sion ; ^-m nra Is. 7. 13, la mai- 
son de David, la faraille royale de Juda ; 
-m *«n? Ez. 84. 23-24, 37. 24, mon 
serviteur David, le Messie (qui sera 
descendant de David). 

n*yn(fim. de*rft) Tante, soeur du 
pfere, femme de 1'oncle : irvj*i w'^ Exod. 
6. 20, Jochebed sa tante, la soeur de 
son pfcre; fcwi tftfi L6v. 18. 14, elle 
est ta tante (la femme de ton oncle). 

OW-TH m . pi. (const. ^), 1° Pa- 
niers (v.w2°): m%n ^w vti J6r. 
24. 1 , deux paniers p\eins de figues. 
— 2° Nomd'une plante, mandragores : 
rr!?"^} b^wn Cant. 7. 14, les man- 
dragores orit r^pandu leur odeur. 

nyj Souffrir, dtre malade, sp^ciale- 
ment de la souffrance menStruelle des 
femmes: arti tv$ ws L6v. 12. 2, 
comme aux jours de l'impuretg de sa 
maladie (oft elle est s£par6e , impure , 
h cause de sa maladie); twj inf. ou 
subst. . 

WFI adj. (fim. tm). L&nguissant , 
souffrant^ malade, affligg, triste : ninn-j 
ttij^a L6v. 15. 33, celle qui est souf- 
frante de son impuretd meustruelle ; 



mj -ittj B^wn Is, 30. 22* iu les rejetteras 
comme (le linge souillS) d'une femme 
qui a ses mois ; «$i nj'j nyj nj-l?Lam. 
8, 17, c'est pourquoi notre coeur est 
malade, triste; mn w'^is Lament. 1. 
13, (il m'a rendue) triste, afflig6e f pen- 
dant tout le jour. 

nil Kal inusiui. Biph. rr*m 1° Re- 
pousser, chasser: *?rwi J6r. 51. 34, 
il m'a chass6, repoussif— 2° Laver, 
nettoyer : rtoh-tt$ %rt+r< bti Ez. 40.38, 
c^tait Ik qu'ils lavaienflesWocaustes ; 
ra^jwo tTn; tAtivp ' | tt|-fvo Is. 4. 4, et 
(ap'rfes qu^ii aura lav6 Jerusalem du 
sang qui est au milieu d'elle. 

Y| m. (rac. m*). Maladie, douleur : 
to to^-i? Ps. 41 . 4 , sur son lit de 
clouleur; *nrb *yn hah Job 6. 7, (ce 
que je refusals de toucher) est devenu 
ma nourriture dans ma douleur, ou 
comme une nourriture aprfes laquelle 
je languis. 

*H <*dj. Malade, souffrant: w •nVj 
Lament. 1. 22, mon coeur est souf- 
frant; w aaW?1 Is. 1/5, tout coeur 
est malade. 
*1TJ (v. w n. pr.). • 

^11 Piler, broyer: ra'njatt'i'toNomb. 
1 1, 8, o\i ils pilaient (la manne) dans 
un mortier. 

• I5W m. Pupitre, estrade, Rituel. 

n§Wl f. Nom d'un oiseau impur, 
L6v. 1 1.19 (huppe ou coq de bruyfere ?). 

HDII f. (rac. b«rc). Silence ; pail, lieu 
oft rfegne le silence, la tombe : nwi w 
Ps. 115. 17, ceux qui descendant oft 
rfegne le silence (dans le s^pulcre); 
^3 wn iTOtt) b?»3D Ps. 94. 17, mon 
&me reposerait presque dans le silence 
(de la tombe). 

nD11 n . pr. \o Dumah, fils dlsmael, 
Gen. 25. 14. — 2°Tribu et contr<*e 
dans r Arabic, Is. 21. 11/ 

*™?V ! 1/'. (rac. w\ oune^).l° Subst. Si- 
lence, repos : rmn **&** Ps. 39. 3, 
je me suis tu, (j'ai garcte) le silence; 
■* njosrrH^ nWi Ps. 22. 3, m6me pen- 
dant la nuit, il n'y a pas de silengo 



Digitized by 



Google 



"bVi 

j^oH* Yttdi (je *e tofe tais pas), bu il n^ 
a pas de repos pour moi.—l* Adj. Si- 
lencieux, tranqiiillfc, tonfiant : b^-i* 
<*# h**\ Ps. 61 2, tabii ftme est 
tran^uille en l)ieu (elle espferie en lui) ; 
r*nh rwj *ft Ps. 68. 2, & toi (convient) 
une louange silencieuse, (tu es au- 
dessus des louahgefc), ou les louanges 
fattfendeht (k Sion). 

byn adj. Silencieux, muet: •gif 
tiwils. 47. 8, reste assise en silence, 
silencieuse; w ^ Hab. 2. 19, & la 
pierre muette. 

pfr^Vn pour pto** n. or, Damas , 
IIRoisl6.10. 

pi ou 111 Juger* rendrfc justice, pu* 
nir: l*WY a V?n •}* J6r. 22. 16, il ju- 
geait, dtfendatt, la cause du pauvre et 
de 1'ifldigetot ; wfy ^ Gen. 30. 6, 
Dieu flfa rendu justice ; *sfa fn Gen. 
18. 14, (la nation qu'ils serviront) je 
la punirai; tateb b-pef -wi yft;-n& 
Gen. 6. 3* mon esprit ne lutterapas 
toujours dans 1'horarae (contre ses 
passions) ; selon d'autres : ne res- 
tore ou ne rfegnera pas toujours dans 
l'homme. 

Niph. yft* litre en contestation , se 
difcputer: yhjcttwr-ia vi^ II Sam. 19. 
10, toutle pelipleWit en contestation, 
en dispute. 

ffiph, (fut. f^Jf inf. yn p. rtf). 
1 Q Gouverner, rigir : yjK-^wfc yHJ «* 
I Sam. 2. 10, Tfiternel gouvernera^ou 
jugera* les extr^mites de la terre; 
wa^wj T+m nwrw} Zach. 3. 7, tu rt- 
giras, gouverneras* aussi ma maison 
(toon temple). — 2° Juger, rehdre jus- 
tice, faire rendre justice, venger, pu- 
nir : ia? ■pT TjGen. 49. 16, Dan jugera 
son peuple*; b^$ y*rj *j Ps. 7. 9, 
Tfiternel jugera les peuples ; •■» y*j\ 
TraioProv. 31. 9, rends justice au pau- 
vre et k Tindigent ; w^n sfrroap* Ps. 
84. 3, et par ta force fais-moi Vendre 
justice, defends ma cause; t*tj vtt> 
h-w Job 36. 31, par eux (les nuag^s) 
il punit les nations. De m£me avec a: 
tryiis y*r Ps. 110. 6, il juge, piiftit, les 



nations. — Xtifc tifr Se fispliter : nfe 
^ tpfeQn) ai ^4i iov* Eccl. J(J. 10, if 
ne peut fentrer en contestation avec 
celui qui est plus fort que lui. 

fn cbald. Jiigef: K^^V^*)in^ 
Esdr. 7. 28, qui doivent juger* toutle 
peuple. 

m Justice, jugement : ^TtfJQin^ 
Job 19. 29, keri (cheth. T^)i ann que 
vous sacbiez qu s il y k tin jugement, ou 
un juge. 

Jffa et *ift m. Cire : my ^j^S P*. 
97. 8, (les montagnes) se fondent 
comme la cire. 

yv\ Danser % se rSjouir: yrtQ r>v$* 
row Job. 41. 14, (litt.) devant lui se 
rdjouit la terreur, c.-&-d. la terreur se 
change en joie pour lui ; selon d'autres ; 
devant lui saute, court, la terreur, il 
rtpand la terrear. 

p-ll chald. Se briser, Atre broy* 
(v. pg£) : rrjro up* y*p% Dan. 2. 38, 
alors se bris&rent en m6me temps (le 
fer, etc.). 

yn Demeurer : Stth-Arw^ *vi^ Ps. 
84. 1 1 , que de demeurer dans les tentes 
delam6chanc6t6; trans, b^asjn Stt d^ 
tptmx* Ez. 24. 8, range aussi les os 
sous elle (la marmite) ; selon d'autres t 
fais brfller les os (i. trynn). 

yn chald. Demeurer, habiter. Part. : 
Krjx-tea TT« , r , «! Dan. 3. &t, B. 26 
(&eri ■pT!?)» qui habiteht toute la terre. 

Ill m. 1° Cercle : ?pto ivw wari-j 
Is. 29. 3, jecamperai comtae en cercle 
autour de toi. — 2 b Balle : ^t§ Is. 42. 
18, comme une balle (v. les deut ex. 
k iws). 

Tfa et 11 m. l b G6n6ration , race, 
conteroporains, temps, durte de la vie : 
•Ynn-is brmgNomb. 32. 13, jusqu'kce 
que toute cette g£n6ration fQt ^teinte ; 
«5ga> -tii Deut. 32. 8, une race perver- 
tie; . y%} +fb Is. 38. 12, le temps, la 
durte de ma vie est finie ; selon d'autres, 
ma demeure est arrachee ; •h'fcrhHi Is. 
83. 8, et ses contemporains (v. k h^to) ; 
•hj ^ de g6n6ration en g6n6ration , 
pendant de longs si&cles, toujours; 



Digitized by 



Google 



190 



in 



•vbj •frittj wb«J Ps. 61. 7, ses annees 
auront la duree de plusieurs genera- 
tions, ou : les annees de sa race dure- 
ront toujours; ^Sj ■Yft-isa Ps. 145. 13, 
dans tous les sifccles, toutes les gene- 
rations ; ■ fc fn-*iwb«J Deut. 32. 7, les 
annees des socles passes, des genera- 
tions passees; de m£me *rn *rA, *ft tA, 
■hj "for*, -ft **ra & jamais, toujours. 

Plur. tF*fo et rvWi ; le premier n'est 
employe qu'avec "to les stecles, l'eter- 
nite : ^pnia^ ttnto -vh^ Ps. 102. 25, tes 
annees s'etendent dans reternite ; rvhti 
est plus generalem. employe: whSa 
Gen. 6. 9, dans son temps, au milieu 
des hommes de son temps. Freq. les 
generations & venir, la posterite : ngn 
tn^ryvh DVi* Lev. 3. 17, une loi eter- 
nelle pour toutes vos generations. <— 
2° Demeure, sejour : wtoa 'tfT-tp Ps. 
49. 20, jusqu'fc la demeure de ses 
p&res, c.-fc-d. jusqu'ft la tombe. 

Th et itfn (demeure) n. pr. d'une 
contree et d'une ville prfcs du mont 
Carmel, Jos. 17. H, 12. 23 (v. mm). 

N^TI chald. n. pr. d'une plaine dans 
laBabylonie, Dan. 3. 1. 

tfVi ou #11 {fat. tirr) ficraser, fou- 
ler, briser, battre le bie : ffyia tfsrm C|«a 
Hab. 3.12, dans ta colore tu brises les 
nations ; TforrQ ^"hj TOpMich. 4. 13, 
lfeve-toi et foule (ecrase-les), fille de 
Sion ; rofr*} rrte* wn Job. 39. 15, 
les animaux des champs la foulent aux 
pieds; TOiMr^ inan nis^na dtftt-i? 
Amos 1. 3, parce qu'ils ont foule Ga- 
laad avec des chariots de fer; ^m^i 
to^toa-ro Jug. 8.7, je dechirerai votre 
chair'; erc?n ufa ly-jan I Chr. 21. 20, 
Oman battait du froment ; tttoii ^tnank 
Osee 10. 11, (une genisse) qui aime & 
fouler le bie (^rana ** parag. ); de 
meme won ni»a J6r. 50. 11, comme 
une genisse' qui foule le bie (et qui 
peut manger tant qu'elle veut) ; selon 
d'autres, de Mfr, qui palt 1'herbe (v. 

Niph. pass, wnti sate tf-ftj} Is. 25. 
10, et Moab sera ecrase sous lui ; 



15M wttrj 25. 10, comme la paille est 
bnsee, ecrasee. 

JJtp/i. iib^ "rid ftfatin-Kb Deut. 25. 
4, tunefermeras, lieras,pas la bouche 
du boeuf lorsqu'il foule le bl6 ; «•«! inf. 
p. tf*tn ou subst. % Taction de fouler le 

bie. 

Boph. passif: rag tiw y^nna *& Is. 
28. 27, ce n'est point avec une herse 
pointue que s'ecrase la nielle ou l'aneth. 

tfTI chald. Fouler aux pieds : pwjnt* 
Dan. 7. 23, il lafoulera aux pieds. 

niV\ Pousser, repousser (chasser) , 
renverser : VdA WW] rhrn Ps. 118. 
13, tu m'as pousse pour me faire 
tomber; trh •* i\t$m Ps. 35. 5, et 
qu'un ange de l v fiternel les pousse, les 
chasse, devant lui; •^nimitt^n'^ 
Ps. 140. 5, qui ontiresolu de faire 
glisser mes pieds, de me faire tomber; 
rnnn^rn *vn* Ps. 62. 4 , une haie ren- 
versee. 

Niph. passif : fitre pousse , etre 
chasse, exile : *tfj iw ircj^ Prov.14. 
32 , le mechant sera rejete dans sa 
malice, il tombera par sa propre faute ; 
m £>t$) «nrn Jer. 23. 12 , ils seront 
pouss6s et ils tomberont (s\jr ce che- 
min, p. w); &»•; ianiz^ tfp Ps. 147. 
2, il rassemblera les disperses, les 
exiles d'Israel ; selon d'autres, p. w» 
dernj. 

Pou. twp ^~vi>) irfo Ps. 36. 13, ils 
ont ete renverses ' et ils ne pourront 
plus se relever. 

Njn^ f, chald. Table, nourriture: 
•YvitfTg J>?jrp6 iimi Dan. 6. 19, il ne 
fit pas apporter de mets devant lui ; 
selon d'autres : des instruments de 
musique. 

TH avec pause wi, m. (rac. rati). 
Action de trebucher, chute : wra *4:n 
Ps. 56. 14, (tu as preserve) mes pieds 
de la chute. 

'&[ chald. Trembler , craindre : 
wrcng-pa ybirr\ Dan. 5. 19, ils trem- 
blaient devant lui. Part. pass. Vwj 
Terrible : iw my\ Dan. 2. 31, et son 
aspect est effroyable. 



Digitized by 



Google 



Pa. V»nEffrayer: njftmDan. 4. J, 
et il m*a effrayd. 

Iff 5 ! m. Nom d'une plante, millet , 
Ez. 4. 9. 

HOI Ppesser, hftter. Part, pass.: 
vyvri *r> n^yj Esth. 3; 15, les coup- 
riers partirent presses, en grande hdte. 

Niphi Se hater : •inra-i$ tjmj «jwj 
Esth. 6. 12, Haman courut k sa mai- 
son ; rwati tjiyij Kvrw-j II Chp. 26. 20, 
et lui aussi se h&ta de sortir. 

pfFl Ppessep, opprimer : w tf*i 

•ppJTT; *& Joel 2. 8, ils no se presseront 

pas Tun Tautre; ptr^pH] Jug. 2. 18, 

et (de) leurs oppresseurs. 

' PO^ m. Besoin, embarras, Aboth. 

*1 (const. ■*, avec suff. T ^?, &**) 
Suffisance, ce qui suffit, co qui est 
assez ; puis adv., assez, suffisamment : 
T*}-* 1 ? Mai. 3. 10, jusqu'ii ce qu'il 
n'y aura plus assez (de place pour la 
contenip) ; selon d'autres : jusqu'au 
delft, de la suffisance, en trop grande 
abondance; tnw ain ^ Ppov. 27. 
27, suffisamment dVlaitde chfcvpe; 
^ "S tn r« «i — e»-j L6v. 5. 7 , 
s'il ne possfcde pas assez (pour offrip) 
un agneau; ft* te« Ppov. 25. 16, 
manges-en selon tes besoins, ce qui 
te suffit; d*i nn*h n^lamExod. 36.7, 
les choses faites, ou les dons, 6laient 
suffisants poureux ; tfijgj fhi* *p* Esth. 
1. 18, assez de mdpris et de chagrin, 
de dispute ; ir^ +# L6v. 25. 26, 
assez pour le prix de son rachat ; *n» 
*» N6h. 5. 8, suffisamment pour nousj 
autant que nous pouvions. 

Avec les prip. *n» Selon : ire^ViTD 
Dcut. 25. 2, selon son injustice, son 
crime ; *& aussi souvent que, chaque 
fois que: Dttqt *& I Sam. 18. 30, 
chaque fois qu'ils sorlaient ; ^'tk ^ 
J6p. 20. 8, aussi souvent que je paple ; 
^wi *b-*ra I Rois 14. 28, toutes les 
fois que le roi enlrait(dans le temple); 
■*$ pour les besoins , pour : wi^ 13a 
Nah. 2. 13, pour les besoins* de ses 
lionceaux; «5»^ Hab. 2. 13, pour le 
feu, pour ne servip qu'au feu ; PTT$ 



W 



lfi 



2. 13, pour pien, inutilement, en vain. 
—Souvent •»? n'ajoute pien au sens des 
propositions auxquelles il sajoute : 
aSi nyw-vo Jug. 6. 5, comme lessau- 
terelles pap la quantity (aussi nom- 
breux que des dauterelles) ; **W ^ 
Job 39. 25, paple cop, au son du cor; 
noti} roti to I Sam. 7.16, d'annle en 
ann^e (chaque ann6c) ; itf]^ shlr ' TO 
Is. 66. 23, de mois en mois, chaque 
mois (v. to). 

*1 chald. (v. -wtot h<5br.). 1° Pron. 
relatif. Qui, que, lequel, laquelle, les- 
quels : Rjhb *rn* Dan. 2. 29 , ce qui 
arrivera ; S$ti *$&"*! 2.11, (la chose) 
que le roi demande; Tirrro *\ 2. 11, 
(les d^eux) dont la demeupe. — II 
marque souvent le ginitif: •w*i*ihj 
7. 10, un fleuve de feu ; w*HT*! *w*J 
Dan. 2. 20, le nom de Dieu'.Par sup- 
abondance : *tti *y-wi wrvoyi «nttjrr«! 
2. 20, cap la sagesse et \a puissance 
sont ii lui. 

2° Conj . Que, de ce que, parce que : 
ttJjK-is ■«! Dan. 5. 7, que chaque homme 
(quiconque); *\> wtfyp* Dan. 2. 23, 
(je te rends gp&ce)de ce que tu m'as 
donn6 (la sagesse); •pti'wre T***p? n **! 
to Dan. 4. 15, parce que 1'esprit des 
dieux saints est en toi. Foptifiant, avec 
le discoups direct : -q* w affi "** ! 8. 85, 
(il lui parla ainsi : *) J'ai ' trouv6 un 
homme. Avec les prep. *iJ} Lopsque , 
dfcs que : yvxri «n» Dan. 3. 7, dfes que 
(les peuplesyeutendirent. TT9 Dfes le 
moment: jnjn *«rpD 4. 23, dfes le mo- 
ment que tu auras reconnu; *i i9g"i» 
(v. >3I?). 

2$l ^ (oA est Tor) n. pr. d'un en- 
droit dans le desert de Sinai, Deut. 1.1. 

V^ n.pr. 1° D'uneville dans Moab, 
Nomb. 32. 34 ; bdtie par Gad, de Ik 
aussi Dibon-Gad, 33. 45 ; appel^e aussi 
!**«! Is. 15. 9. — 2° D'une ville de la 
tribu de Juda, N6h. 11. 25; appelta 
aussi ro*ra^ Jos. 15. 22. 

3*1 (v. aw). 

^J1 m.P^cheur: t^awj w-j Is. 19. 8, 



Digitized by 



Google 



les ptofoetitt 'tfotatot* w$ ttr. 16. 
16, fecn (chelh. v*&b) attx'pkheurs. 

fi*l/. Nom d'un oiseau, milan ou 
vautour, oiseau Impur, Deut. 14. 13; 
oiseau de proie habitant les mines, Is. 
34. 15 ;pmr. wto. 

1*1 m* Encre, Ex. unique : th*$ Jdr. 
36. 1 8, avec de l'encre. 

p'D^einjiD^<v.^t,). 

n (v. Tfo h<5b. et chald.). 

fJ pron. (v. 73). 

n tn. Jugemetft, droit, cause, que- 
relle , dispute : y*i tj5^n bngtia Ps. 
76. 9, du haut du ciel tu as fait en- 
tendre un jugement; TT*n Prov. 
20. 8, le trtne du jugeraent (ie stege 
du juge) ; "^rt pjrpi Deut. 17.8, entre 
la cause, le droit (de Tun), et la cause 
(de l'autre); oin;^ J6r. 5. 28, le 
droit deTorphelin*; "p.^, "pi No* rendre 
justice, dgfendre la cause de quelqu'un; 
nj wj TT*? Esth. 1. 13, tous ceux 
qui connaissent les lois et le droit ; 
T&l?! T*! **ifa Pr °v. 22. 10, et les dis- 
putes et les outrages cesseront ;*•}**! rv*a 
Rit., tribunal ; yn b?a Aboth, plaideur" 

n chald. m. l°Jugement, tribunal, 
droit, justice : an 1 ; ay*] Dan. 7. 10, les 
juges stegent, on juge ; yt* mnyn 4.34, 
et ses voies sont la justice, sont justes ; 
art; Kj^rj 7. 22, et (jusqu'fc ce que) jus- 
tice fftt rendue. — 2° Punition, con- 
damnation : ana i^no fcQni hro Esdr. 
7. 26,qu^m jugementsoitrendu frson 
6gard, qu'on prononce une condam- 
nation contre lui. . 

flyi (la juste) n. pr. Dinah, fille de 
Jacob, Gen. 30. 21. 

Kin fH. pi. chald. n. pr. d'un peu- 
ple assyrien qui fut transplants en Sa- 
inarie, Esdr. 4. 9. 

?H m. Juge, d6fenseur: •£•* *j rnni 
I Sam. 24. 16, que rEternel soit(notrej 
juge; rvtooia pn Ps. 68. 6, et le dtfen- 
seur des veuves. 

JJT. chald. m. Juge : •pjyrj Esdr. 7. 
25, et des juges, des dtfenseurs. 



*2i 

" TJ*I Un6 pifcce de monnaie : tSH 
am Aboth, des dinars d'Or. 

ft^n n. pr. l)iphath, fils de Gomer* 
I Ghr. 1. 6. (n?n Gen. 10. 3.) 

* fi^H f. (v. yw). Joie, alligresse, 
Rituel. 

P^ tn» Retranchement , tour de 
stege. CoUeatA a*q& r* mto ray II Rois 
25. 1 , ilsiietferent des retrahcaements, 
ou ils b&tirent des forts tout autour (de 
la viile); K* 1&* y%) Ez. 26. 8, il 
t'environnera de forts, de totirs. 

* tiyy /"• Demeure i rab rvy^ Ritu&l ^ 
la demeure sous une tente. 

tt^T (v« tfw)* 

#H m. (rac. tWn). BattagG, ftpoque 
o* Ton bat le blft : ■«$-«$ tir** t»b a^rtj 
Lev. 26; 5, l^poque oil vous battrez 
le bl6 atteindra la vendange , durera 
jusqu'fc la vendange. 

ft"l m.Nomd'uneMte, Deut. 14.5, 
espfcce de chfcvre ou gazelle? 

10"I t W*l, |*1 et I*h n. pr. 
l°Dison, filsdeSelr, Gen. 36. 21,30, 
I Chr. 1. 38.-2° Dison, fils d'Anah, 
Gen. 36. 25, 1 Ghr. 1.41. 

^l(rac. mm) adj. Opprito*, mal- 
heureux, humili* : Tftb a>^» Ps. 9. 10, 
un refuge pour Topprim6 ; Tp ato;-i^ 
thy Ps. 74. 21, que l'affligg, le mal- 
heureux , ne s'en retourne pas confus ; 
w «?^ TJ^T*^ P^ov. 26. 28, la 
langue mensong^re (le menteur) hait 
ceux qu'elle a humili^s (litt. ses hu- 
mili^s); selon d'autres: le menteur 
hait ceux qui rhumilient, le punissent. 

^1 chald. pron. Ge, celui-ci; f&m. ^ 
celle-ci: ^j «hb«-rpa Esdr. 5. 17, cette 
maison de Dieu; 7ft wj^R Esdr. 4. 15, 
cette ville. 

«?^ Kal inusii6. Pu vc$\ R^duire en 
poussi&re, briser, fouler (aux pieds), 
opprimer: ij^toyn igiiyt b^t Job. 6. 9, 
ah ! siDieu voulait me r6duire en pous- 
sifere, me d^truire; pwi3> vsm Ps. 
72. 4, il Gcrase Topptesseur ; yyb k^ 
w Ps. 143/3, il foulo it terremon 



Digitized by 



Google 



existence, out il a humilte ma vie jus- 
qu'fc terre («m p. wra); Y*fj wro ay* 
Lament. 3. 34, pour fouler sous ses 
pieds ; h^ wd<ii* &An Is. 3. 15, pour- 
quoi opprimez-vous inon peuple? ^ 
•to 1 ? ytn Is. 53. 10, rfiternel a voulu 
le briser; trit^ vvkiarm Job 19. 2, 
et (combien de temps encore) voulez- 
vous me briser par vos discours? 

Niph. fitre contrit, humilig : ryhnhi* 
wtynai Is. 57. 15, de ranimer le 
cocur de ceux qui sont humilito, con- 
trils. 

Pou. £tre bris6, 6tre 6cras6, 6tre 
abattu, humili6: wfrwayrals. 53.5, 
il est brisg par nos iniquities; rviahN 
^•tj ttttjfr; Job 22. 9, les bras des or- 
phelins sont brisks; fcCDi vb J6r. 44. 
10, ils ne sont pas humiltes (jusqu'fr 
ce jour). 

Hithp. (txfm p. WD3hh).£tre 6cras6, 
opprim6 : wayn nW -qwt] Job 34. 25, 
il tourne (sur eux)* ta nuit, les couvre 
de nuit 9 d'obscuritg, et ils seront 6cra- 
s6s ; wsh «i«^w Job 5. 4, ils seront 
foul6s aux pieds, ou opprimgs & la porte 
de la vilie (devant le tribunal). 

N^T i* m . Humiliation , abaisse- 
ment: km-i? tfba n^n Ps, 90. 3, tu 
r6duis l'homme k 1'abaissement, l'hu- 
miliation; selon d'autres: tu fais ren- 
trer l'homme dans la poussifere. — 
2° adj. Humble, contrit: -iMk to , r i n« , j 
rrnls. 57. 15, et avec celui qui est 
contrit etdont Tesprit est abattu, bris&; 
tTn-NscD-n Ps, 34. 19, ceux dontl'esprit 
est humilte, abattu. 

H^ (y. K5^) ficraser,'ou se courber : 
nWj ttrr* Ps.'lO. 10, il 6crasc, abat (le 
pauvre); ou il se courbe, se baisse (se 
montre humble pour mieux surprendre 
sa proie). 

Niph. fitre bris6, humilte: ww?"] 
*wo-n? Ps. 38. 9, je suis tout brisS ; 
row Tattft-si 51. 19, un coeur bris6 
et numili'g. 

Pi. Briser : wi rrtoss hjiaa Ps. 51. 
10, que mes os que tu as brisks soient 
dans l'allggresse. 



nh 



t** 



ft$*l f. Action d'icraser, broiement : 

STV^l Deut. 23. 2, un bomme mu- 
l par le broiement, c.-&-d. doht les 
testicules ont 6t6 6cras6s, broyds. 

*?;( m. Brisement des flots : Mp 
Wfn rvhnj Ps. 93, 3, les fleuves ont 
aleve leurs flots bruyants. 

]T\ cbald. pron. Ce , celui (v. T|5) : 
1S1 x>7P\ Dan, 7, 20, et cette corne. 

^?T cbald. m. B61ier : "p*!^ Esdr. 
6. 9, 17<, des briers. 

V^7^ (FtfRfb cbald. m. Souvenir, 
m&noire: ttjiw nty aiJH^ Esdr.6.2, 
ceci s'y trouvait 6cnt, un souvenir {fait 
qui m6rite d'etre rappete), ou : il 6tait 
6crit dans ce livre, cette chronique. 

?3?^ chald.m. Souvenir : kj*w wj^ 
Esdr. 4. 15, dans le livre des souve- 
nirs, la chronique. 

I Vl m. (pour r\Vn). Porte : ^nfi^ig Ps. 
141. 3, la porte de mes l&vres, les 
lfcvres, qui s'ouvrent et se ferment 
comme une porte ; selon d'autres : la 
l&vre supGrieure. 

II Vl adj. (plur. tri>i). Pauvre, maigre, 
faible : #m \>t^\ Lev. 14. 21, que s'il 
estpauvre;ntoGen.41.1(^(dtesvaches) 
ch6tives;Vn ram ntn« ymll Sam. 13.4, 
d'oii viens que tu maigris ainsi ? id^k 
n^riB Vnn Jug. 6. 15, ma famille est la 
plus pauvre, la moins considerable, de 
celles de Manassd ; d*ii d*oih i^ti m* 

II Sam. 3. 1, mais la maison de Saal 
allait s'affaiblissant. 

*b*l Sauter: ^Mn-i? ^Q-is Soph. 
1. 9, tous ceux qui sautent par dessus 
le seuil (v. & pDn). 

Pi. Sauter, i r ranchir:rjtDiiij«»A , T;tH 
Is. 35. 6, alors le boiteux sautera 
comme le cerf ; ^ti-ai^ Ps. 18. 30, je 
franchis les murailles. Part, -i? A"^ 
D^nn Cant. 2. 8, sautant sur les mon- 
tagnes. 

n^ Tirer en haut, tirer, puiser do 
Teau: *& rfc r&*ri*n Exod. 2. 19, il 
a m6mepuis6 de i'eau pour nous; 
nsb^ ftvan pwProv. 20. 5,(leconseil 
est dans le occur de Vhomme comme 



Digitized by 



Google 



iU 



n<n 



tine eau profonde,) mais lliomme in- 
telligent Ten tirera, l'y puisera. 

Pi. w*t •* Ps. 30. 2. parce que tu 
m'as eleve, releve ; todo t^gto' ^Vn Prov. 
26. 7, dtez les jambes aux boiteux 
(car elles ne lui servent pas), ou : «ri>* 
(pour *Vn, de iVn) les jambes du boi- 
teux sont pendantes, faibles. 

HpT f. (rac. iVn). Chose mince, pen- 
dante. 1° Fil, trame: w*^ nl-ro Is. 
38. 12, il m'arrache de la trame (de 
ma Yie); selon d'autres: il m'achfcvera 
par cette maladie (v. 3°). — 2° Che- 
veux, boucle de cheveux : ^ah rt^i 
Cant. 7. 6, et les cheveux de ta tfite.' 
—3° Pauvre te, inferiority ;sen$concr., 
classe pauvre , basse classe : -» rfo 
pah II Rois 24. 14, les plus pauvres^ 
la basse classe du peuple ; p lur. rvilwi 
yyur\ Jer. 52. 16, et des plus pauvres 
du pays. 

• WT f. Pauvret6: ft^JowikiRituel, 
la pauvrete (de nos) ceuvres. 

n^ Troubler (Teau) : t^-ni'ini 
spla^ Ez. 32. 2, tu troublais ies ea'ux 
avec tes pieds. 

vT ro. (rac. i**). Seau (pour puiser 
de Teau): •inq tod Is. 40. 15, comme 
une goutte (Teau '(qui tombe) d'un 
seau. 

vT ro. Seau : ijVra u*q if* Nomb. 
24. 7, Teau coulerade ses seaux. 

nj^ n. pr. ro. Neh. 6. 10. 

in$T n . pr. ro. J6r. 36. 12. 

ftyv] n. pr. Dalila, femme de Sam- 
son, Jug. 16. 4. 

n -^ f-pl- Branches : w^i-nwiJ^r. 
11. 16, ses branches se rompent!' 

'7^ 1° fitre pauvre , faible , mise- 
rable : *mq vfci ^ Ps. 79. 8, car nous 
sommes dans une extreme misfere. — 
2° Se dess6cher , tarir, se consumer : 
*ri*« vwo kxw\ &* Is. 19. 6, les ri- 
vieres de TEgypte tariront et devien- 
dront siches (v. *\i*v n. pr.) ;«$•&« Ag 
w Job 28. 4, (les eaux) tarissent, et 
s'eioignent des hommes; selon d'au- 
tres : (les mineurs) sont plus malhcu- 



P <H 



reux, plus miserables, que les (autres) 
hommes qui errent (sur la terre) ; 6? 
binai w Is. 38.14, mes yeux se Invent 
vers le ciel (exact., se consument k force 
de regarder le ciel). 

Niph. Devenir pauvre , faible : Vn*j 
*«* iaflq* Jug. 6. 6, Israel devint ex- 
tremement malheureux ; ap£»raata< 
Is. 1 7 . 4, la gloire de Jacob s'affaibiira, 
s'evanouira. 

Wn n. pr. d'une ville de la tribu 
de Juda, Jos. 15. 38. 

Vl Degoutter, tomber des gouttes , 
repandre des larmes: rv$h t)Vr* Eccl. 
10. 18, la pluie tombera dans la mai- 
son; litt., la maison degouttera; ndta 
iy* Job 16. 20, mon oeil pleure, r6- 
pand des larmes; mitaph. ^tffcj r*i* 
Ps. 119. 28, mon Ame rgpand des 
larmes, se fond. - 

H^J ro. Gouttifcre : *nb t\iy Prov. 
19. 13, et (comme) une goutti&re qui 
coule toujours. 

?^?^ n. pr. Dalphon, fils de Haman, 
Esth. 9. 7. 

P^ (fat. pVr;) 1° Brfller : bhn %pb«yj 
Obad, 18, ilsles embraseront, brAle- 
ront ; &pik trr**} Prov. 26. 23, des 
lfevres brtilantes (qui expriment une 
amitie chaude). — 2° Poursuivre avec 
ardeur, persecuter; avecn*y$etlereg. 
dir. : lyjn p^Vi ** Gen. 31 . 36, pour 
que tu me poursuives; pi*r* *tzfn nj«^ 
wPs. 10. 2, le m£chant "dans s'on or- 
gueil poursuit le pauvre ; v%i* d^ttot^* 
Lament. 4. 19, ils nous ont poursuivis 
sur les montagnes ; Vpr* tr»pyA TOh Ps. 
7. 14, il prepare ses Aches' conlre les 
persecuteurs ; selon d'autres : il rend 
ses flfcches ardentes. 

Hiph. 1° Allumer : ttten pWi Ez. 24. 
10, allume le feu. —~k° Echauffer: 
qrVp 1- Is - 8. 11, le vin les echauffe. 

P^T chald. BrAler: pVi i« Dan. 7.9, 
un feu brQlant. 

Hp^T f. Fievre chaude : ^iwDeut. 
28. 22, et d'une fievre chaude, ou in- 
flammatoire. 



Digitized by 



Google 



rfn 

n /T f. Porte : ft^isaSa^rtwiProv. 
26. 14, (comme) la porte tourne sur 
ses gonds ; inVty II Rois 12. 10, dans 
la porte, le couvercle (du coffre) ; sjnVn 
Is. 26. 20, ta porte; mitaph. rtepaajt'} 
OT? Cant. 8. 9, si elle est une porte , 
c.-fc-d. si elle est facilement accessible. 
Dud mfa, const. tnVn, plur. nit**, 
const. nftnw portes, battants des portes : 
Twb-ro nihbn hfcj* "lrqwi nr$ na-j I Rois 
6. 31, k l'entrgedu sanctuaire il fit des 
portes de bois d'olivier ; rvinVi m\*p 
nfrfcjb Ez. 41 . 24, et chaque porte avait 
deux battants. 

Mitajoh. ^tp irA* Job 3. 10, les 
portes, Vouverture,dusein de ma mfcre; 
r»jfi tnitj 41. 6, les portes de son vi- 
sage, sa bouche; ft^n rtirtfn Ez. 26. 2, 
les portes des peuples, Jerusalem, qui 
6tait fr6quent6e par tous les peuples. 
— 2° Pages, tablettes d'un livre : ufcti 
rwa^i nini* J6r. 36. 23, (lorsque Je- 
houdi eut lu) trois ou quatre pages. 

I PT m. (const, d* , avec suff . *m , 
tow*). 1° Sang (v. ta-iK 6tre rouge) : 
•w *zm-)>x pjj Job 16. 18, terre, ne 
couvre pas mon sang ; fi'jn-ta itai 
I Sam. 14. 33, de manger (la chair) 
avec lesang; irj d*i jomSvjPs. 106. 38, 
ils rGpandirentle sang innocent; d"ji 
w^-p TJ Ps. 94. 21 , ils condamnent 
1c sang innocent, p. Tinnocent; ^rhorn 
•no* tot Zach. 9. 7 , j'dterai de sa 
bouche son sang, c.-fc-d. ses victimes 
sanglantes ; ajywi Deut. 32. 14, et le 
sang du raisin, le vin rouge. 

2° Sang rgpandu , meurtre , crime 
dTiomicide: iHsr; r*ta wjjOsie 12.15, 
il rejetterasur lui le sangque (fiphralm) 
a rtpandu ; wnn ti'tti *&£ ta-n L6v. 
17. 4, ce sera impul6 k cet homme 
comme un homicide ; u* ft y^ Nomb. 
35. 27, il ne sera point regards, ou 
puni, comme un homicide ; -w$ ftTYirn 
Vtoti tffl iro'ty I Rois 2. 9 , tu feras 
descendre sa vieillesse dans le School 
par une mort sanglante; «w^ &* vb-vt* 
tjo-jr; tr\ Ez. 35. 6, n'as-tu pas hal, 
craint, le meurtre ? et le meurtrier te 



nm 



125 



poursuivra ; selon d'autres : n'as-tu pas 
hal ton sang, les prochains? aussi ton 
sang te poursuivra. 

Plur. b*w (const, w) : *pn« to iip 
Gen. 4. 10, la voix du sang* de' ton 
frfere ; m}*rtft$ Ps. 5. 7, homme san- 
guinaire; dw rr% II Sam. 21. 1, la 
maison de sang, la famille qui a com- 
mis des meurtres; &m & -pa Exod. 
22. 1, il n'est point puni comme un 
meurtrier; t^ en^ L6v. 20. 11, leur 
sang retombera sur eux, ils seront pu- 
nis de mort. 

II D^ ou Dl (rac. raj) Ressemblance : 
nrnaEz. 19.10, k ta ressemblance, 
de mdme que toi ; selon d'autres : dans 
ton sang, forte, vigoureuse comme toi. 

I n*?^ Ressembler , 6tre semblable , 
comparable ; avec ta et i : y4s rar-ab 
i^;^ Ez. 31. 8, (aucun arbre) nVlui 
6tait comparable en beauts ; Tort nraj 
Cant. 7. 8, (la taille) est semblable k 
un palmier; ^si *\)~n*y Cant. 8. 14, 
et sois semblable k un cerf (le pronom 
plgonasme). 

Niph. fitre semblable, devenir sem- 
blable: nw? H?ii ^a Ez. 32. 2, tu as 
616 semblable k un lion k regard des 
nations; wp nionas bqto Ps. 49. 13, 
ils sont comparables aux bates, ils leur 
sont devenus tout k fait semblables ; 
selon d'autres, de II raj : et ils p6rissent 
comme elles ; raw ^wah'j Is. 46. 5, 
(k qui) me comparerez-vous (pour dire) 
que je lui sois semblable? ou fut. du 
Kal , que nous nous soyons sem- 
blables. 

Pi. 1° Comparer, faire des compari- 
sons , dire des paraboles , avec ta et 
avec b : ta Twin ^-^i Is. 40. 18*, k 
qui comparerez-vous Dicu? 'nWia'at rto 
Lament. 2. 13, que puis-je trouvef 
pour le comparer k toi ? rww wrapt *ry 
Os6e 12. 11, et par les prophfctes j'ai 
fait dire des paraboles. — 2° S'ima- 
gincr, penser, avoir Tintention, r6- 
soudre : iptoxi ^ann-ta Esth. 4. 13, ne 
t'imagine pas en toi-m6me ; -ni^i n^n 
rpicq twr\$ Ps. 50. 21, tu t'es imaging 



Digitized by 



Google 



!M 



mi 



que te s^Ffus comme toi; ^n wi^j w^ 
Ps,48. 10, nous persons & ta grace,. 
6 Dieu ! ou : nous nous repr^sentons (a 
grace \_ $elon d'autres : nous meltons 
notre attente dans ta gr&co ; wr ini» 
iSni Jug. 2Q. 5, ils ont eu Hntention 
de me luer; w^ n^^j Is. 14. 24, 
comme j'ai r6splu ; tatary* -rajay II Sara. 
21. 5, et qui a form6 de mauvais des- 
seins contre nous , qui a m6dit6 notre 
perte. 

Hithp. Se comparer, 6tre semblable : 
yhi?i rt^nj Is. 14. 14, je serai sem- 
blable au Dieu supreme (p. Mfsnta). 
II HD^ i° Cesser, s'arrfiter (v. m* et 
ofn): rwvrs v&] rr^j •y* Lament. 3. 49, 
mon ceil coule, verse des larmes, et il 
nes'arrGtepas; nywtrixi Ur. 14. 17, 
ils ne cessent point. — %° Trans. Faire 
cesser, faire p6rir, d^truire : *]*« •*wr\ 
Os6e 4. 5, je ferai p6rir ta mfcre, ta 
nation, pu je d&ruirai ta patrie ; ijw 
Ttapna J6r. 6. 2, j'ai fait p6rir la filie 
de Sion (la belle et la delicate) ; selon 
d'autresi, I rm j'avais compart la fille 
de Sion (k une femme belle, etc.). 

Niphs Disp*graltre, 6tre'd6truit, 6tre 
e*termUi£ : ianta*; -|V& rvorr* rib*]* Os6e 

10. 15, le roi d'Israel sera extermin6 ; 
irwij-'tt *V*ia Is. 6. 5, malheur k moi, 
je vais p6rir; ^ wrte rnraSoph. 1. 

11, tout le peuple de' Chanaan sera 
d&ruit ; rain, i^ato tra^j Os6e 10. 7, 
le rQi de Samarie disparaitra, sera d£- 
truit. 

nD* 1 ] chald. Ressembler : — ai mo* 
yfiiatDan. 3. 25, (la figure du qua- 
trifeme) ressemble k un fils de Dieu (k 
un ange). 

HQ^ f. Destruction ; concr., ce qui 
est d6truit : djh rp'na rw$ 'vto ^ Ez. 
27. 32, qui (quelle ville) est comme 
Tyr, comme elle qui est d^truite au 
milieu de la mer ; selon d'autres : 
comme cette ville silencieuse, d6serte. 

1W\ f. (rac. I tm). Similitude, res- 
semblance, image, forme, module: 
KTwar* Gen. 1. 26, k notre resem- 
blance ; ,v**$fi iwp II Chr. 4. 3, et 



des figure* d$ feoevfs : iVt?T?q rwp-m* 
Is, 40. 18, quelle image lui compare* 
rez-vous? iwjs-wi in$ rwn Ez. 1.16, 
toutes les quatre avaient la mfime 
forme. — Souvent dans des visions ^ 
apparence, quelque chose qui res- 
semble k : km rmw Ez, 1. 26, une es- 
pfcce de trdne , quelque chose comme 
un trdne; natan iwn II Rois 16. 10, 
(il lui envoya) le module de l'autel. 
hwt? adv. Comme , semblable k : 
tiro-nan rwp Ps. 58. 5 , comme le 
venin du serpent. De m£me nwj : 
sn-o$ nwt Is. 13. 4, comme (le bruit) 
d'un peuple nombreui. 

y*\ m. Anfiantissement, retranche- 
ment : w. ^^ Is. 38. 10, (averti) du 
retranchement de mes jours ; selon 
d'autres : au milieu du repos de mes 
jours , dans les meilleures annges de 
ma vie. 

*P1 m. Silence , repos ; tqfe wH>r 
Is. 62. 6, ne gardez point le silence, 
ne vous taisez point ; TjV-wrifct w^>k 
Ps. 83. 2, Dieu I ne reste" point en 
repos, c.-&-d. ne soispas indifferent & 
nos souffrauces, viens k notre secours. 

?1 >J ?T m. Ressemblance , image : 
rrns» wm Ps. 17.12, semblable k un 
lion ; litt., son image, son aspect, est 
comme celui d'un lion. 

D?* 5 ! (w, impir. et inf. m> fut. tfa, 
plur. wr% forme irr6guli6re) Se taire, 
garder le silence, gtremqet, immobile, 
stup^fait (d^tonnement ou de crainle); 
s'arrftter, se tenir tranquille : pros taw 
L6v. 10. 3, et Aaron se tut; rt pa^n 
Ez. 24. 17, g6mis en silence; w 
iix^i Ps. 31. 18, qu'ils soient rtduits 
au silence dans le School ; 13*** wr\ 
Exod. 15. 16, ils deviennent muets\ 
immobiles, comme la pierre ; *£>D*taPs. 
37. 7, soissoumis k Dieu, ou mets ton 
espoir en Dieu ; ^33 inb ww Job 29. 
21, ils 6coutaient mon conseil en si- 
lence, ils esp6raient tout de mon con- 
seil ; Dy4x «? n *m§ W I Sam. 14. 9, 
arr£tez-voijs jusqu'^ ce que nous soyons. 
arriv^s jusqu'ii vous ; ai* •ftnffl ^^ 



Digitized by 



Google 



Jo*. \0. 12, soieil, ^te^oi ?u# Ga- 
fe?og; ro$ w$ib. p^j Job34. $4,pou* 
jmej^ we fussp t$n,u, t^nquille. et,que 
je n'eusse os6 franchir le seuil de ma, 
maison; *npi ^ynri J6r. 47. 6, arrtte- 
toi (glaive du Seigneur) et reste tran- 
quilly ne frappe plus. 

Niph. fitre f£duit au silence, 6tre 
anganti, d&ruit , d£vast£ ; pgrir : ' ww 
dfttfn rviw J£r. 25. 37, les habitations 
oil rggnait la paix seront d£vast£es ; 
^ : 'R'tQ-Gi Jdr. 48. 2, toi aussi, Mad- 
men, tu seFas d£truite ; Rra$ wwrlai 
J^r. 54. 6, de peur que vous^ne p6ris-. 
sie& par son iniquity wr) ^r^ my** 
I Sam. 2. 9, les m6chants pgriront 
dans les tenfebres; mHtow J&r. 8. 14, 
(p. haw) pour que nous pgrissions 1&, 
ou: et demeurqns-y en silence, en tris- 
tessc. 

Poe. Faire taire, apaiser: nwjstrj 
•ndw Ps. 131. 2, (si) je (n>i (pas} 
apais£ mon ftme. 

Hiph. win write '*t J6r. 8. 14, 
rfiternel notre Dieu nous a r6duits au 
silence, ou nous a an Mantis. 

n WT f* Silence, calme, l£ger souffle, 
16ger murmure : fi«yft rroo dg; Ps.. 
107. 29, il arrtte la tempGte (et la 
change) en un vent doux; n^n tvqm hip 
I Rois 19. 12, la voix, le son,* (Tun 
murmure faible, doux; de mdrae hwn 
sosjx iipj Job 4. 16, j'entendi^ un mur- 
mure doux, une faible voix. 

ffl ro. Fumier : rro-jy* •$! w Ps. 
83. 11, ils sont devenus, du fumier 
pour la terre. 

Hitp't n . pr. d'une ville (jle. la tribu 
<le Saljtilon, Jq^ %l. 35. 

W!J RSpandre des larmes : sb-in 
*»nt* Hi. 13,. 17, (won rail) rtpandra 
des larmes. 

W\ m. Cannes,, gouttea; tnitaph. 
les liqueurs, levin etFhuile, quiooulent 
en, gouttes du pressoir : ^fr\ *jn$« 
Exod. 22. 28, (les pumices et les 
dimes) de ton bl6 mtir et de tes. li- 
queurs. 

n W^ f* Larmes , pleura : ^^ w^ 



wjyi I6r : . 13. 17', n^pn ceil rtpandra, 
dqa larmea;, plu*. -igq ni*np ^ Lam.. 
2. H % pes yeu* §oqt, consumes, par 
4es lajniqs. 

P^l w. pr. Damas, capital© de la 
Syrie,Gen.l4.15; (fitiezer)de Damas, 
Gen. 15. 2. 

P#!H m. Coin. Ex. unique: ptitfp* 
to** Amos 3. 12, et dans le coin 'dTun 
lit; selon d'autres, p. ptow? k Damas, 
sur des lits, ou * sur dqs lite de Damas. 

H (juge) n. pr. 1° Dan, fils de Ja- 
qob, patriarch* de la tribu de ce nom % 
Gen. 30. 6. — 2° D'une ville au nord 
de la P*le$tjnei, Iqs. 19. 47 (v. t>$). 

JJWJn.pr. d'une ville, II §am. 24. ft. 

Hi chald., emph. tinpron.dimonst. 
(h6b. m). Celui-ci, celuMfr, cela: «n 
njij Dan. 2. 18, ce secret; nj-TD comme 
cela, de cette manifere, ainsi r'rmp hj-pn 
wa Esdr. 5. 7, et ainsi 6tait ^crit dans 
(la lettre); wo hto Dan. 2. 10, une 
telle parole , ou une chose pareille ; 
hn-i?Dan. 3. 16, h cause de cela; 
Wf TW Dan - 2 - 29 i aprfes cela, aprfes 
ce temps. 

HJ1 n. pr. d'une ville de la tribu de 
Juda, Jos. 15. 49i. 

n^nyi w. pr. d'une ville des Idu- 
m^ens, Gen. 36. 32. 

1*$\ (Dieu est juge) n.pr.. Le pro- 
phfcte Daniel v qui vivait k, Babylone, 
Dan. 4. $ ;>«» Ez. 14. 14. 

)F1 m. (rac. J 1 ^, pi. ft^n). Connais- 
sance, science, pens^e :. wj tansn Job 
37. 16, celui dont la science est par- 
faite ; ^k-c« ■flfj.tijwi Job 32. 17, moi 
aussi, je veux annoncer n^on avis, dire, 
ma pens^e ; pin^»V w w»h Job 36. 3, 
je veux Clever ma pense^ vers celui qui 
est dans l'doignement (vers Dieu), ou: 
je veux repren4?e ma connaissance , 
doctrine, da bi en loia,, 

n3?l f. (inf. de an;). Connaissance, 
science, pensie : Wttjm ren Ur. 3.15, 
(avec) connaissance et. intelligence; 
•jpp t^-iawj d^ Jo}) 36. 4..- (celui) dont 
la spience esj parfaite. est avec. toi, ou : 



Digitized by 



Google 



4*8 



mn 



(un homme) dont les connaissances 
sont vraies, ou dont les pensees sont 
pares, sincfercs, te parte; *pr« iw Is. 
11. i), (la terre est remplie; de la con- 
naissance de Dieu ; * rvfrsa ntro *an« 
Aboth, il y a quatre esp&ces de ca- 
ractfcrcs. 

nJH subst. Connaissance : wn T? 
xptoA rroan ProY. 24. 14, telle est pour 
ton &me la connaissance de la sagesse, 
ou impir. de rn (n parag.) ainsi , ap- 
prends la sagesse. 

^JH n. pr. m. Nomb. i. 14; 
i&rcrj2. 14. 

li)Fl S'eteindre , se consumer : w 
w mrahProv. 13. 9, mais la luratero 
des mediants s'eteindra; hBttjBa w; 
*aa Is. 43. 17, ils se consuraent, ils 
s'eteignent, corame la meche (d'une 
lampe). 

Niph. Se tarir (des eaux): nayi? 
dsipaa Job 6. 17, elles tarissent dans 
leur lit. 

Pou. Consumer, detruire : tftfj w*» 
D^ip Ps. 118. 12, ils ont iti feints 
comrae un feu d'6piues. 

njlT/; et m. (inf. de yi;). Connais- 
sance, science, intelligence, sagesse, 
prudence, reflexion : ta^K reypfeo 
]nj$a Os6e 4. 1, el (parce qti')il n'y a 
point de connaissance de Dieu dans ce 
pays. Qufelquefoistwn pour la connais- 
sance de Dieu: tnotro nynn Osee 4. 6, 
tu as rejete la connaissance (de Dieu); 
rann rq^ryjDan. 12. 4, la connaissance 
(de Dieu) se multipliera ; wrpiwa Is. 
5. 13, parce qu'il n'a point eu ^intel- 
ligence; d*}* tjutoA nrn Prov. 2. 10, 
et (si) la science fait les deiices de ton 
Ame; wja rrtjjp dw-ia Prov. 13. 16, 
tout homme prudent agit avec re- 
flexion. 

nyr"*^ Sans intention , sans le sa- 
voir, sans reflexion, sans intelligence: 
tfrgtr™} r V7 nrj-£aa ^ Jos. 20. 5, car 
il a tue le prochain sans le savoir, sans 
intention ; *$*} yk* n?T"4aa Job 35. 
16, il se rtpand en paroles sans re- 
flexion, qui n'ont pas de sens.— Comme 



inf. avec rig. dir. : ink twn Jer. 22. 
16, (n'etait-ce pas) parce qu'il a eu la 
connaissance de moi , parce qu'il m*a 
connu ? 

^ m. Mepris, deshonneur:*p«nna 
^ftn Ps. 50. 20, tu repands le des- 
bonneur sur le fils de ta mere ; selon 
d'autres, comme n^: tu repands des 
calomnies ; * ^a-h vw» Rituel , nous 
avons public des calomnies. 

P9T Frapper, pousscr, pressor (pour 
marcher vite): paii +rh Vip Cant. 5. 2, 
(j'enlends) lavoix demon bien-aime, il 
frappe (fc ma porte); in$ d*h wpyw 
Gen. 33. 13, si on les pressait, si on 
les faisait trop marcher pendant un 
seul jour. 

Bithp. Frapper : hiwr-b? &T?¥3*y9 
Jug. 19. 22, frappantVla porte.' 

n R?T n. pr. d'une station dans le 
desert, Nomb. 33. 12. 

pi adj. fern, rqn (rac. pg-n) 1° Pul- 
verise, fin, mince, tenu, maigre, leger: 
P9 paija Is. 29. 5, comme une pous- 
sifcre trfcs fine ; rig 1 ! a^ao rnbjj Lev. 16. 
i 2, de Tencens d'aromates pulverise ; 
p* aha *&b Lev. 13. 30, un poil tirant 
sur le jaune et mince, fin ; ro'jMh a^arcn 
Gen. 41. 7, les epis minces, tenus; 
■ftfl hip^n Gen. 41. 3, et maigres de 
chair; n^ rmm I Rois 19. 12, un le- 
ger souffle; "ifeaapii Exod. 16. 14, 
(la manne etait) fine comme les grains 
de geiee blanche, ou sub.t. une ma- 
lifcre fine, etc.; Via 1 ; p*a d^ ")h Is. 40. 
15, il enleve les lies comme un grain 
de poussiere. — 2° Petit : prta Lev. 
21. 20, ou un homme ires petit de 
taille, unnain; selon d'autres , lie k 
iro^ un homme qui a Toeil malade, 
ou qui est chassieux. 

pt m. (rac. pp-n). Tenuite; concr., 
objet mince , fin : trwd p*Q ntjiin Is. 
40. 22, qui a etendu les cieux comme 
une toile, ou comme un voilo fin, 
clair. 

*pn?1 m. Examen, etude appro- 
fondie, Aboth. 



Digitized by 



Google 



n?j?*l n.pr.Dikla,filsde Joktan,Gen. 
10. 87, souche d'un peuple de l'Arabie. 

Pj?J (prit. p?, fut. prj) l* llicraser, 
broyer, reduire en poussifcre: «fri& 
pHi^ttrols. 41. 15, tu fouleras les 
montagnes et tu les briseras , ou re- 
duiras en poussifere ; n%r* & Is. 28. 28, 
ils ne le brisent, ne lc broient pas. — 
2° fore ecrase, 6tre reduit en poudre : 
•rob pr-rcto* i* he\x%. 9. 21, jusqu'b ce 
qu'il fflt broye, fin comme la poussifere ; 
P-p^ ** Exod. 32. 20, jusqiTfc ce 
qu'il fAt reduit en poudre. 

Hiph. (pin, inf. pm et pin) comme 
KaLi^Apxn 11 Rois* 23. 15, il (les) 
reduisit en poussifere ; a^ mr hip^m 
Mich. 4. 13, et tu briseras de nombreux 
peuples ; ftg i wjIISam.22. 43, je les*cra- 
serai. — /n/f employ* adverb.: ftf?^"} 
pyj nj^o Eiod. 30. 36, tu en broieras 
finement, en poudre; p^n^ft^ftm 
II Ghr. 34. 7, il brisa les idoles et les 
reduisit en poussi&re. 

Boph. tire ecrase, battu : pw bni 
Is. 28. 28, le bie dont on fait le pain 
est brise, ecrase. 

ppl chald. Briser , ecraser : *p* 
tnvi Dan. 2. 35, (le fer, l'argile, etc.) 
se Brisferent ensemble (p. ^jw). 

Aph. p5n (3 6 per8.,f£m. r$m % fut. 
pro, part, pgw, fim. ng-ro) : yiiary t^$m 
Dan. 2. 34, et.elle les ecrasa. 

^JH Percer: v mfi r« *lpr$ Nomb. 
25. 8, il per$a tous les deux (avec une 
lance) ; w ijyyTj I Sam. 31 . 4, et perce- 
moi avec (ton 6p6e). 

Niph. fitre perce, tu* : *\pr> *wyrb% 
Is. 13. 15, quiconque sera trouvesora 
tu*. 

Pou. d*i#to &■*}& J*r. 37. 10, des 
hommes perc*s de coups ; w; bm} 
ff^'yo Lament. 4. 9, car ceux4fr sont 
mortsperces (par Tepee); selon d'au- 
tres : ceux-ci sont morts ext*nu*s de 
faim. 

Tjyj-(trou) n. pr. I Rois 4. 9. 
Tl m. (douteux). Espfece de marbre 
ou de pierre fine, Esth. 1.16. 



am 



iff 



*H chald. m. (heb. ■**). Generation : 
ft\ -m-d* Dan. 3. 33 , dans toutes les 
generations. 

■Vn (v. ite). 

T^TI m. Honte , opprobre : •j'fcn'fj 
ftVi* Dan. 12. 2, k une honte *ternelle. 

Tl^n m. Objet de degoAt, d'hor- 
reur : ifcR-i&b T^T? *«J1 I*- 66. 24, ils 
seront un objet d'horreur, de degoftt, 
pour toutes les creatures. 

t^Tl Aiguillon : tYbbntp wjw •*??* 
Eccl. 12. 11, les paroles des sages 
sont comme des aiguillons. 

?Tn m. Aiguillon : fa-mn M$nl* 
I Sam. 13. 21, pour fixer Yaiguillon, 
ou pour l'aiguiser. 

PTJI *• pr- 1 Rois 4. 81. *-w I Chr. 
2. 6. 

TTH w. Ronce, chardon : wpj ppi 
Gen. 3. 18, des Spines et des ronces. ' 

DtT^ m. Sud, cdte meridional : ^Vin 
a-hT-ia Eccl. 1 . 6, (le soleil ou le vent) 
tourne vers le sud ; poit. pour vent du 
sud: atrp) yyt ttp^naJob37. 17, lors- 
que la terre est en repos, est *pargn*e 
des vents du sud; selon d'autres : lors- 
que la terre est calme par le vent du 
midi, qui souffle. 

■flV| m.l°Liberte,affranchissement: 
•&n wjanfjn L*v. 25. 10,vouspublierez 
la liberte; ■vhsp rw$ Ez. 46. 17, Tan- 
nee de Taffranchissement, le jubiie. — 
2° Oiseau libre, qui vole en pleine li- 
berie, hirondelle: wi ig frryi Ps.84.4, 
et lT)irondelle a sonnid. — 3°ficoule- 
ment libre (de la myrrhe) : *iin«pB9 
Exod. 30. 23, de la myrrhe qui coule 
d'elle-m£me (la meilleure). 

&$$[ n. pr. Darius. II est fait men- 
tion dans la Bible de trois rois de ce 
nom : 1° Darius, roi des Mfedes, oncle 
et predecesseur de Cyrus (Cyaxares II), 
Dan. 6. 1 ; 2° Darius, fils dHystaspes, 
roi des Perses, Esdr. 4. 5; 3° Darius 
Nothus, Neh. 12. 22. 

^7\ (Jut. tpT») Fouler, marcher (sur 

9 



Digitized by 



Google 



160 



3Y* 



qurtqw rtiose), pr ft*ser, &rawr. ban- 
der. Av0p»i& $ et le r£g. dir- : J*«H>? 
jfvpj in$j Ps. 91 . 13, tu marcbaras aur 
le lion el Taspic; ma-^n^ ytyt ytyrrr*$ 
Dent. 1.36,lepaysqullafoute,Mil a 
march^j *pb«) dj3 ^n* Hab. 3. 15, tu 
foulas la mer avec tes coursiers, ou tu 
fis marcher tes coursiers dans la mer; 
wjiaanwa tfFf; -w Mich. &. 4, et s'il 
entredlans nos palais; \y*r*y& van* -rata 
Job 22. 15, (le sentier) que les hommes 
iniques ont fould ; ^ r* Lam. 1. 15, 
il a fouW le pressoir ; m^ tpp} Is.-63. 2, 
comme (les habits) d'uri homme qui 
foule Je vin dans un pressoir; tttgfp T5 
Tpta qfari&'tot 15, 4p, le fouleur ne 
foulera plus le vin dans les pressoirs; 
et sejH ; wrp dma^r^ i-ciw Jug. 9. 
27, ils venaang&rent leurs vigne$ et 
pressferent (les raisins); m^p^n wjk 
Mich. 5. 15, tu presseras les olives. 
Metaph. ^^ dyypflls. 63. 3, je les ai 
6cras6s dans ma colore (les ennemis); 
tb itfy] ^7? Jug. 5. 21, 6 mon arae ! 
foule aux pieds (les corps) des forts, 
ou marche avec force , en triomphe. 
ta^B T?? Lament. 2. 4, il a tendu son 
arc ; nta^ TOhttte-toj Is. 5. 28, et tous 
ses arcs* sonl tand^s ; ran 1075 Ps. 
64. 4, ils dressent leurs flfcches, ou ils 
bandentleur arc pour tirer les flfcches ; 
a^a^^tDTwNomb. 24. 17, une 6toile 
sortira de Jacob. 

Hiph. \* F^ire raancher, conduire, 
diriger s qpfvpn b^ jm» Vs. 25. 9, il 
conduira les humbles dans la justice 
(dans le sentier de la justice); ^STp 
sproaa 25. 5, conduis-moi selon ta v6- 
rit$;%r^^ ntim? Jug. $0. 43, ils le 
firent sortir de son lieu de repos, de son 
camp; pu: i}s J'atteigajrent a l'endroit 
oil it $e pfpy^it en repos, ep sllre#. 

2° Comme %al. Fouler , marcher , 
dresser: vg*?fi ro yyxs J4r. 51. 33, 
comme l'aife, aij temps oil on la foule, 
c.-i-(} f oft oq y bat le bte ; yry'Tppft 
vnti-r?} Job 28. 8, les fier§ anim^ux, 
les jeunes lions, n'ont jamais fojj}4 (ce 
sentier) ; &■**» TT*71 Is. 1 1 . 1 5, il fait 
qu'on pent y passer avec des souliers, 



3^ 

ft ipie4 ; ojMV*$ &y\$ Jtv. 9,. -2 , ils 
te&dent leur langue ((comme un arc). 

TO1 t». et/, (duet pa 1 ?], pi. own, 
const, wf?). i p Chemin, route , voie : 
1173-** irja Gen. 49. 17, *m serpent 
dans ie chemin ; tj^rr ^ Nomb. 20. 
17, la route rpyale, la grange route; 
is Kb tjTjnnj Is. 30. 21, voici la voie 
que voussuivrez ; p^ttr^^ro ^ wk 
I Rois 2. 2, je marche dans la voie (le 
tout le moQde, c.^a-d. je vais mourir ; 
mia Tj^n Prov. 1. 19, il est en voyage ; 
ii ■jjA'j-^'j I Rois48.?7,iUsten voyage; 
tro rvitort Jug- 17. 8, pour continuer 
ensuite sa route ; D*»nn yy ^ Gen. 3. 
24, le chemin qui conduit & Tarbre de 
vie. — «t» ^v* Le chemin qu'on fait en 
un jouv , une jourata d!e chemin : 
trh Tfj'tj Nomb. 11, $1, en un espace 
aussi grand qu'un chemin qu'on fail en 
un jour ; ms; mfiy jp* Gen. 30. 36, 
Tespace de trois journ^es de chemin. 

2° Voie dans laquelle on marche ; 
mani^ d'agir, de ?e ppnduire ; con- 
duite, action, oeuvres, coutume, ma- 
nifere, usage: mifi T|W dtd^ ^Ps. 
1. 6, (Dieu cpnnalt)la voie (conduite) 
des justes et la voie des m^chants 
(mfene k la perte) ; w?£ ifj^j zhq Is. 57 . 
10, par |e grand nomb re de tes voies 
(de tes d6rfeglements) tu t'es fatigu^e ; 
ta^ ^o Ashvj Prov. 1. 31, ils joui- 
ront da fruit de leur veiQ {de leurs ac- 
tions) ; ivi* n^^Prov. 8, 28, (je suis) 
la prepare pen^« de sa voie . de sa 
creation; iH-^5^5 rv*^ *^»Job40, 19, 
il e^t la pr^miftre des CBMVre^^e Dieu; 

coutume de toute la terre ; &?T3pa !fy$ 
Is, 10, 26, a la manure de TEgypte 
(comme illefit^fiftgypte)pxB ^-!"tt? 
J^r, 1%. 16, (p'ils apprennent) les 
voies de mon peuple (ses usages); 
Wr*** *i^rfn Exp4, 33, i3, fa}a- 
moi connaitre ta voie , la voie de ta 
providence , de ta bonte ; wsj nyy; 
ysmr* Is. 58. 2, ils veulent connattre 
mes voies , ma volontg. De m6me de 
Thomme: sp^yj nite^ Is. 58. 13, en 



Digitized by 



Google 



3Yl 

ne fatsant pafe&fhm tfes votontta, tes 
inclinations* on en toe Voccupant pf«s 
de tes affaires; tatJ-Tga^} Airt6a 8. 
14, la vote de Beemba^ *o.*%<4L le 
cuhe«qii'onpfratiq*eia Beembaj Hh^ 

d V»* y?$ *?*?< 't" 3 ** srjr** p *« '**•'* 

24, vois Vil y a »en moi »la voie de Tido- 
Wtrie, si j'adore tes i#oles, efconduis- 
moi dans la voie de Itettfrnit*, dans la 
religion qui m&ne t TOteniitf t 8elon 
d'autrefc: «i ye suis une voie qui m&ne 
* la peine, la tristesse, si mea afc*- 
tions m4r£tent un obatiment; *pto Vi* 
«HT3 Pa* 37. 8, confie ta voie a" Dieu , 
recommande-Jui 4a vie J ^^I^mM is& 
rnww Job 3. 23* & un homme don* la 
route, aula destin6e„ estineonhue; 
^3 TO G *n. 31 . 38 , les ordinaires 
des femmes; * ij^j tp^ Afooth i usage 
du monde t politesse, livilitt. 

fto?^ in. Une monnaie d'or des 
anciens Perses s darique : q^ tfofervn 
Nah. 7. 70, mille dariques <v. fb^s^ 

ptyQTl n. ©r., pour pto*n Damas, 
IChr.18.Mk 

VTI <*ald. (h<Sb* *H). fcraa : *fr*ik 
q$ •* Dan. 2. 32, et sea bvaa ttaiefit 
d'argent. 

VH n. |>r. m. 1 <5hr. 1 6, 

IVTS iu pr* wu &dr* 2. 86. 

tfT} (/t**. tthTi) •'!• ChfercW, tfe^ 
chercher* s'enquarir* s'occuper, avoir 
souci de , avoir soin; <nK»n»3 -roty r^i 
tr^o tfyj th* L6v* 14, 16,'Mofse dber^ 
cha le bouc d'expiation \fvtycr] -wiy* ^ 
Is. 62, .124 et toi on tfappellera (ville) 
recherche. Avec i : *rh*m ^ysi* Job 
10. 8, et que tu recherches mes mutes, 
Avecw: «h^ ptvH>$ *irw$YJob39, 8* 
et il cherche tous les herbages verts. 

*; tf^ Ghercher Difcu> tai adresser 
sa pri&re, avoir recoup alui, hri de-* 
mander d« secours, l'implorer : ■tftofts 
*pr*} Ps. 34, » 4 j'ai implore l'fiterneh 
Avec i§ et i : b*-i*$ th* *** Job 8. 8* 
(mais) moi j'ai recoup a Dieu; ti-Vft 
•nrrt^b II Ghr, 31. 21 /do recherche^ 
son Dieu. — Refcherchcr un endroit> 



le visiter: V^'*^^ Aitoafc. fc, 
net ecberchfefc'pafc, V Billet pafe 'a Btetttal '; 
JitehihilbtoVDeut. 1ft.*, votis Visiterei 
(rendroit) o& est '& Q6tfMfb k v WfcJ 
oti^fa tbhS-j Ifc. !«. "K, tib jtig* 'qiii 
cbertihe la justices qtii (fttbquitft dfe 
la justice ; M* Wh ^rA« ^-»Stf*^ 
Dent. 11. 12, (in payfe 'dttirilteHTHl 
ton Diet a Sdia ; •ftfyg* "ttyh f* P*i. 
142. 5, nul n*a sbtici dVma vie': Htot 
*rt^ rtb is»to Ps. 10. 18, (letMchant$ 
dit en son coeur que tu ne t*ett^u6taife 
de rien , on que tu ne -p^aiWaia pas ; 
tonabi ^udbq »i*|h-*i Deut «3. 7, tti 
ne cbercheraa yoinxk »lfeur pvafCWtor la 
paix ni le bien^tre ; -isteA isto «^Esth. 
10. 3^ cberehant a folk la biwi > te 
botihtiufr, desonpeuple^, wj^i'wPs. 
38. 13, ceux qui vetdent w6nVaih'eui\ 
2° Interrogets bMdrmch 1 * ^tfstilter, 
sonder; avec lertg* dit 1 ., bve& %, to et 
a, aussi avef« t»a ? itf*j «tjW ©eut. 
17. 4, et si tu t ; en es ^hfwm6 «xac- 
tement ; hfciart «i* II Chf. 32; Si, 
pour slnformer <du prodigei hd& w*ft$ 
II Sam. 11.3, il <ettvoya savoirqui ^tait 
cette femme ; &$ph i? wpw *h*j 
II Ghr. 31. 9, £z6chias ifiteflpogea les 
pr6tres ; *; «5^ r\toi-te I Chr. 88 . 9% 
r£terhel sonde tots les coerurs; ^bni 
*-r*$ ^i Gen. 25* 22> elle alia wn- 
suiter rEternel ; niakij-i^ wj^ Is. 8. 
19, consults les devins ; R'oin-Wt ^ 
^a •jb^'ii Ez. 14. 7, sll vient'aupras 
du proph^te pour me consulter par 
sonentremisejm^Tntfn'iK'j'lSam. 26, 7, 
je veux la consulted ;5ps*p ^ tfJtft ri^ 
I Rois 14. 5, elle vient te consulter; 
irrito *?tk qifyiS II ftois 8. 8, tu cOn- 
sillt^as Dieu par lui. 

9° Detoander , ^elamer, tedetoattddf, 
demaiid^r vengeance ; avati 1(9*6$. dii 4 ., 
avec w, to*? : ink ?prts «h»Ml| fieut. 
22» 2, jusqit'a ce que ton f^art 16 W- 
clame; owhia*jW ^^j-j Pa. 109. 10, 
qu'ils demandent 1^ paih, qu'iU toeh- 
dient ,' loin des i*Uines da I4uns dd- 
raeurea ; ^ «}W ^^htsi Bfiefc 6. 8, 
et qu'est-ee'tfue l^ternel ta deriftttde , 
exige de toi? tn# ^tbrt^ •qiffli Ez. 



Digitized by 



Google 



34. 10, jeredemanderai, jereprendrai, 
raon troupeau d'entre leurs mains ; 
•to» tth^nj ■obK Deut. 18. 19, c'est moi 
qui lui en demanderai compte. — Avec 
tfi, tiw R6clamer, venger le sang, la 
vie, de quelqu'un: HWJWwft ^otto ^1 
tth-u* Gen. 9. 5, je vengerai le sang de 
vot're vie, le sang qui vous anirae; 
ffjnn tt5w-r« tthn*§ 9. 5, je rtclamerai, 
vengerai , la vie ae fhomme ; fiw ifry 1 
Ps. 9. 13, celui qui venge le sang 
(innocent). 

Niph. Etre recherche , redemandG; 
se laisser rechercher, se laisser ftechir 
par quelqu'un, I'exaucer: trayyth tvm 
^•to "wi ntebtti I.Chr. 26. 31 ,' dans la 
quarantine ann6e du rfcgne de David 
ils furent inspects, ou on en fit le d6- 
nombrement ; &«'«$ nfti ^yp Is. 68. 1 , 
je me suis fait rechercher, je suis venu 
au secours de ceux qui nc m'ont pas 
demands ; ifcnfcp-mA shTO rw -ri* Ez. 
36. 37, en cela encore je' me laisserai 
ftechir par la maison d'Israel ; tthron 
dhb ti^ Ez. 14. 3, me laisserai-je 
ftechir par eux? lcs exaucerai-je (u^jk 
inf. pour uhw)! viyy rttn ixw-oy| Gen. 
42. 22, et aussi son sang est rede- 
mand6. 

Pi. w tftnrft Esdr. 1 .17(p. «H**) f 
pour examiner Taffaire. 

Wf^ Verdir, fleurir : *&*ya nfoq wth 
Joel 2. 22, les prairies du desert re- 
verdissent. 

Hiph. Produire de la verdure : vc&m 
w#! ■pwj Gen. 1.11, que la terre pro- 
diiise de la verdure. 

Ntt^ m. Plante, herbe verte, tendre: 
WDT-ij tfrofcja Deut. 32. 2 , comme 
des ondSes sur la verdure ; arch pro* 
Ps. 37 .2, comme la verdure des plantes, 
des herbes, comme des herbes vertes. 

Vlt] Devenir gras, s'engraisser : iaKn 
•\&y\ nfy Deut. 31. 20, il mangera, se 
rassasiera, et deviendra gras. 

Pi. 1° Rendre gras, engraisser, oin- 
dre: o^ri^Tft roio riyrattj Prov. 15. 
30, une bonne nouvelle engraisse les 
os, c.-fr-d. fortifie, ranime, l'hommo ; 



Ml 

■nifoh ^ifa w«fa Ps. 23. 5, tu as oint 
ma t6te avec de Thuile; rwh'j sjnVirj 
Ps. 20. 4(n parag.), il considlsrera ton 
holocauste comme gras, c.-fc-d. il l'ac- 
cueillera avec faveur ; selon d'autres, 
de iti* cendre: il le fera rtduire en 
cendre par le feu sacr6. — 2° De i«ft 
cendre. Purger de cendre : -n$ w^n 
n^tan Nomb. 4. 13, ils Ateront la cen- 
dre de l'autel; w 1 * Exod. 27. 3, pour 
recevoir la cendre (qu'on dte de 
l'autel). 

Pou. £tre engraiss6, £tre fum£, 6tre 
abondamment rassaste, satisfait : tfjfijn 
•ps-rj aira Is. 34. 7, (et leur terre) sera 
fum6e de graisse ; iwnn mnn tit*} Prov. 
13. 4, mais I'&me des homines' labo- 
rieux, aclifs, sera satisfaite ; "w-b? rah* 
•jw't; Prov. 28. 25, celui qui espfcre en 
Dieu sera rassaste, prospgrera. 

Hothp. ain» r&tfnh Is. 34. 6, (le 
glaive) s'est engraiss6, est couvert de 
la graisse (de tout ce qu'il atu6), 

P. rmfthii. 

W*l adj. Gras , plein de sfcve : mtj ( 
Voti) )&; Is. 30. 23, et (le pain) sera 
gras, c.-fr-d. excellent et abondant, ou 
nourrissant ; w er^^ni t^Jttta Ps. 92. 
15, ils seront pleins clesfeve et floris- 
sants. — 2° Riche, puissant : -*oidt^ 
in« Ps. 22. 30, tous les riches,' les 
neiireux de la terre. 

Vt] m. (avecsuff.^tft). 1° Graisse, 
sue, nourriture abondante, abondance, 
fertility : y&n mtpn tiw wyjn J£r. 31. 
14, je rass'asierai d'ahondance Fame 
des prfitres (ou ils seront satisfaits en 
voyant la graisse des sacrifices) ; ^e&fflfi 
^Tf« Jug. 9. 9, est-ce que j'atarl- 
donnerai mon sue, mon huile? nnji 
yft xto ^aniw Job 36. 16, et ce qui esi 
mis sur ta table, les mets, seront abon- 
dants et gras, d61icieux ; ytoyyi *$&** 
•$* Ps. 65. 12, et les chemins par oA 
tu passes regorgent de graisse, sont 
remplis d'abondance, sont fertiles. — 
2° Cendre (de chair consum6e, distinct 
de *\t* qui signifie aussi cendre debois 
consume): ^q ^ L6v. 4. 12, lieu 



Digitized by 



Google 



oO Ton depose la cendre ; japjrr^ 
yfyr\ wa^n J6r. 31. 40, toute la valine 
des cadavres et de la cendre. 

n ^ "/• (P*- const, w).. Loi, usage, 
ordre, 6d.it : "pT? m w^-fca Esth. 1.13, 
tous ceux qui connaissent les lois et le 
droit; tasrira niafc wtwj Esth. 3. 8, et 
leurs usages different de ceux de tous 
les peuples; rvj? n^rorn Esth. 1. 8 r on 
buvait suivant' rordre(do ne forcer 
personnel boire);M injnbEsth. 3. 14, 
qu'un 6dit soit public ; ioV ra uto inaia 
Deut. 33. 2, & sa droite/un feu r6gu- 
lier, permanent, pour eux, pour les 
guider; ou: la loi donn6e au milieu 
du feu, des flammes; selon d'aulres: 
une loi de feu. 

^T chald. f. Loi, religion, 6dit, di- 



ll 18S 

cret : wi$p*! «n* Esdr, 7. 18, la loi de 
Dieu; nr\ ym rronjnb Dan. 7. 25 i 
qu'il pourra changer les temps et les 
lois, ou la religion ;'he$ ww Dan; 2. 
13, et l^dit fut public ; ybn ^r i nij 
2. 9, Tarr6t qui vous condamnera sera 
le m6me pour yous tous. 

.**0T eniph. nan* chald. (comme 
tt$i'h6b.)< Verdure, herbe: •* h^T^ 
*nn Dan. 4. 12, dans lTierhe: ies 
champs. * 

w n?0T chald. m. pi. Les juriscon- 
sultes, juges ou conseillers, Dan. 3. 2: 

?0^ et^O^ n.pr. d'unevilleaunord 
de Samarie, Gen. 37. 17. 

fc^ n. pr. Dathan, un do ceux qui 
se sont r6volt6s avec Gor6, Nomb. 

16. 1. - ! -J • ; 



n 



H H6, an. Ginqui&me lettre de l'al- 
phabet. Gomme chiffre n signifie cinq , 
n cinq mille. Son guttural, il tient le 
milieu entre k et n. II se permute avec 
k. Exemple : Tta*' et yinn foulc; yin 
ct iiK fortune; plusieurs fois a au lieu 
de n pour former le ffiphil on le 
Hilhpael. 

0, n, t n, sctrouventdevantlesnoms 
et pronoms, rarement devant les ver- 
bes. — 1° Comme article difinitif : ffw 
Teau, tiwr\ Thomme, yy$h la terre, 
oann le sage. — 2° Comme pronom 
dimonstratif : di*nce jour, aujourd'hui; 
wran cette fois. — 3° Comme pronom 
relatif: inn K»bnn Jos. 10. 24, qui 
avaient march6 avec lui. 

(n article ou pronom prend ordinaire- 
ment un pathach et est suivi d'un dages 
fort; devant les lettres qui ne prennent 
pas le doges, le pathach se change en 
leamez devant k: 'pnn, Ti*wn; aussi 
devant i : ij'nn ; souvent devant * et n : 
osn, nnn; devant n il prend s&gol : 
limn, ann, et quelquefois devant n 



dans des mots de plusieurs syllabes : 

*TOt W3-) 

3, ?, 0, adverbeinterrogatif.Dm$ 
une question simple : •roH* spfi Fmfcn 
ai*K Job 1 . 8 , as-tu tourni ton esprit 
vers mon serviteur ' Job ? are taSon 
Exod. 10.7, ne sais-tu pas encore? — 
Quand on attend une riponse negative : 
•ttba ^nx Toipn Gen. 9. 9, suis-je le 
gardien de mon frfcre? (je ne le suis 
pas); nwn tm rvs»»;-a« Job 14. 14, 
quand l'tiomme est niort, peut-il re-, 
vivre? — Ou quand on s'attend ^ une 
rdponse affirmative: wyi^'^V^'W Wj' 
Jdr. 31. 20, fiphraim u'est-il pas mon 
fils ch6ri ? Le n interrogatif a rarement 
pathach: ntetjn t|«n Gen. 18. 23, vou- 
drais-tu m6me ditruiref nj^-r«j» i^kn 
Gen. 17.17, est-ce qu'(un enfant sera 
n6) & un homme de cent ans? n avant 
les gutturaux : ptnn? wfcjn? : 

H T comme enclitique exprime le plus 
fr^quemment la direction: nrw vers 
la terre ; n^nnn vers la montagne ; ntro 



Digitized by 



Google 



*iM 



*n 



Gen, 43. 17, (il les fiventrer} <ifmfr 1& 
maison. 

Np ohald. t inter}.. Vois I certesil 
njn mMfWT D^, 3; 2S*oertes je v<ois ! 

Ntt h<Jbr.. et chald., intefj. Voici,: 
yg dbVwj Gem4T.23, voici pburvou? 
de la semence-; «Brnfc "to-*? Dan. 2 4 . 
43* eertesi! dtamdme que le fer, etc. 

fi#$linUiy: CVi demote ou de triom- 
phe :< n^ij ^**} **?*$ Is;44.16 k , aussi 
il se chauffe, et il dit : Bon ! * tpyqjbn 
rnjh,h^jj^ f 40. X§* quldisent fc mbn 
6gaud.: Aft ' o>W bi$#! (qui.sft r^jouis* 
sjont, 4,e mpi> xflftlheur)., 

3H imp*-. ^ve^betaBj donner.. 

* n fcl3P; fb> tymtim On afipplle 
ajnfil)une pfifcreet c6^wppje qweJ'on 
fait & la sortie du sabbat. 

nan adv. (v. arj;). 

D^n?? m.pi. Offrandes: •wanirnt 
Os6e8.13,les sacrifices mes offrandes, 
c.-&-d. qu'ils m'offrent (y. an;); selon 
d'autres : qu'ils brfllent en mon hon- 
?eun f .l|B(^hQlpf^^ps„ 

^3* (Jut. iy??) l°Souffler ;!de,& \qn le 
squffle.— 2° fitre vain comme un souffle 
quijiasse v qgir vainement, sottement : 
#£h*i V^nh^^ ttfe ll Rois 17. 15 ,, 
J&TiJ^l ilsj orit siiivi la vanity (les 
idoles).et ils sqnt devenus.vains,, ou 
ils on|* agi; vaihemeiit., Purler frivble- 
ment, dire des closes .vaines : mjti^"! 
niintn ian Jqb.27. 1*2,, pourquoi t'enez- 
vqus dp v^ips, discours? Avoir une 
esp^rapce vaipe : # Ayjmte Sjyjii, Ps. 62. 
lii ? np j)1^9e& pas ijni vaiiieesp^rance 
dVpsia raping ' 

tfiph h fy&#\ve p^f.des paroles faus-? 

prqph&qs)} vo^ ^tyluisepl, par leurs 
patfole^fauspe^ , 

^i nil .(CRW44 >3**,aye<? suff.^teh,, 
flm<.*&S¥b' <K»*tt, ,| ^)f. 1«° Souffle;, 
ttjh rip. Ps, 57> r 13 , un sguffl.fy les en- 
l&ve.— 2° Ce qiii est passager, vague, 
vain, vanite: w \>^n JoblA^^ mes 
jours : sont un souffle!, un n6ant; inn 
i^hbintjiinn Eccl. \\ 2, vanity des 



notn 

vanity toati esl vaniW ; ^ ^W^J 
tftiftem, 4*. 47, (dims l^uttente) dfun 
vain secftMra, quil nous sauvjerait~ •«— 
3° Vapeur, brouiHard : k$ ^Sp 3 ? 
Eoph 6., 4^ car il est venu entour6.de 
brouillard, ctens* ites t6n&bres ; ou il* est 
venu ep vain, sans but. — 4* Les ldbles 
et leur; culte : wj^iaji P^wQ* Jon. 2. 
9*, qur, adorentfes^f busses i^oles. II 
s'emphrie ^ussi> comme adverbe : 

cours de TEgypte, ser^ ep vain et 
inutilei 

^3^ nt pr. ^bel, $econ<lfilfl,d ? 4>dpm, 
Qen ? ,4. %, 

^30; Tlanitt (v. Sg!j> 

D^9 m. pi. (v. i^): dwm Ez.27. 
i\ qj,4qs ^ois dur^ t de l^btee; selon 
d'autres , le nom d'un oiseau : et des 
paons. 

"l?H Partager, couper. Ex. unique : 
to?9ttj ■nah Is. 47. 13, ceux qui analy- 
sent, etudient, le ciel, pour tirer Tho- 
Wqopfi, f lfts.aqgw^jjdJaiUpes lei font 

qua,nd t il est,piijv serqin t 

HJD n. pn^ d'um eunuque §. la cour 
de; Perse, Estb. 2; 3.; ^n 2.8 t . 

I T\m (fuf.n$y+) l°Mlirmurer, g&nir, 
rugir, mugir : nji^s nmx Is. 38,14, je 
gcmis comme la colombe ; toW}-^ wr\n 
Is.l6;7,vousg^mirez,vouslesafflig6s; 
tr2*f$n nprt' t vtim Is* 3k 4 S comme le 
lioa rugit. — 2^'Parlcr^ chanter, c616- 
brer: rroan^ptni^. Ps. 37. 30, 
la bouche du juste dit, publie, lasa- 
gesse; wI-ij^ «ian;^ Ps>H5.T, ils ne 
parlentpa&, nerendentaucun son-par 
leur gosier ; ^nsi tn^-^'i^ P&. 35. 
28, ma langue c6l&bre ta justice. — 
3° Parler en soUmfime, m6diter Mj^m 
hi^Vi d»i>* "to Jos. i. 8 , tu l'dtudieras 
jour et nuit; rijmp^ aV Prov. 15. 
28, lo coeur du juste m^dite (pour 
r^pondl*e); 

Po. inf: iah: ^5W.ate idrj Is. 
59.13, et notre cceur a m6dit6des 
mcnsonges, ou li'ty* nous avons fait 



Digitized by 



Google 



run 

sOrtif l*# menfeonge* d* noti%« ctttalr, 
c.-*hL. nott* les y averts ptuftta* 

Hiph.* part. *$H#yf fe. 8. 19, les 
magictafc qui DHirrtHiretit,<qui parlent 
tout ba». 

gntti't^t^-fo'Prtrt. 88; 4*, tfter 
Talliage'de l'argeni;' Slbi'ghe*': rM 
wtytfi •iWtffe. 87, 8viM«$ a 61oigri6s* 
ota abattu&y par sort vew imjMtdeux ; 
selofld'aMre*, flaparte'd&fttf&'ti esprit 
sdvfcre , irritf (de I rwt) 1 ; 

Hjrj fWl 1° Hriiit :*• tfgpi^a why Job 
8*7 1 9, <*t le BMiiVqUisorl de stf bouche 
(le' ttmttefrfc); -* 8 d Plkititfe , sdiipir : 
MhffiW Kb- 8M0V d'eB'IaiAfcbtauons 
el 3WpWin'te!s, dfeS *)UJ)iWi -^ 3^ Son, 
parole': h^bt} '^j^**? Ps'. 90'. 9, 
nous dissipons nos ann6es comnie url 
son , une parolev 

HW-! f. ProM*,; meditation : woirj 
n-toh ^i P6;4ft.4v,eft»les paroles e^ges 
qugmoo coernr a ni6dit6e&; littir. etla 
mdditaftion dertoon ctiSiir qui* est de la 
raiaon.' 

^9*111'. P&risffe; agitatioh dtf cceiir: 
^•^ifh'^JttS Ptf. 39. 4", le feu s f efn- 
bf&se dktis mh pens&e,. deTagitatibn 
dfe'mim esprit'; n V l #5 M $W Ps'. 8. 2', 
6coute nies paroles, (penstos). . 

■vtej^ThjIi? ^;Bs. I 98ri y ,aux sons de la 
harpej/fhftyPs^.lT 4 , higgftyon,.ter.me 
de- musique ;.. selon , dr'autres**, ctest> un 
sujpt- de mlditaiioa,, ou< dont nous 
devons nous entrtftenir (v.. njij). --*-• 
2?fcns6o, machinations^ : *n|g *»nteip 
byjtfm )Lam..3.- 62>r le&pacoles^mea 
ennemiset leucg. machinations. ^ 

l^n » ad/. Commode-, oen^able^Tf** 
mUditi^jdiBtt©, a^):ing^»m«?f]fy- 
npjlt BzJ 48c 48-, le dkeuiln< devantr 
le- beatf mur ; » oto'Festrode* commode;* 
ou Festradfe sup- laqnelte • lw • 16vites> 
cbantaient' (de- •)«/);< Selon> d'autres^i 
Fad/; ser*pporteifciT|^ leichfcmin* droits 
directljdevalM fomtt. 



urm 



♦m 



TR* nvptv Agaiv servmiffdi'SMa, 
ifcttcrditifuM/ 6cm. lei'iv i 
. n»3 tl. pt.> JJdKffar, fllS dd ffakft f 

I Cfttt f 1. 38: J>fa*V, A01A d'uri p'euple: 
tfty* P£ «3T. 7, et tWfS^ 1 1 Cflr. 8. 
Id, lfer fiatgartfnieng, Msd&cehdittits 
d'Agar, A&biWiits d'lnW fthtiMTrfiirte 
golfe perslquev 

•Tp ! mV(y.-^).*icliimiearfaejbTe: 
bvjrj *ft^ Ek T ;7,« rft : nx)fi r de 1^^ 
gresse daiik J W nibhttf^iifea. ' ; 

Dan. 3. 27, les gnands iftrifeeHMfe' <& 
roi fa Vd vevhe^i&n coiwtoire* '*i4glr)l 

^TCI ti; p/. Hada*, flls deBedatt, 
roi> idum^en (aii^si' le- nom* d'une diyi- 
riitt syi»ieime)vSi9ii.3«v>35v' 

^JTHif (Had'atf ifet soh'sStbttW)- ti. 
jot 4 : Hadadfesen MEdS8bBiBfctt i ByJtt v 

II Sath. 81 3VdKa>.«*0 , ,dt l I Chr. *tf, 
oil lit^aufesi ijyj'Trti 

II^W n. 'pf.' dWvilfe dins lk 
plaine de Megiddon', 2a<Jti: 1*. l'l 1 ; 
d'aprts lePPKiirg.-, ldtidnf>dfddho^me. 

nirt'(dfe^lanlkih; V: »W)iPreiidW, 
tehdre la main vere'dhii chosfeVl^.iW} 
rtin (s. 11 . 8f ; , l'erl&tit 1 fibvrt f tebtf s'a 
mam. ; ' 

•l^rt tit pr. d'^tin p&ys,,, les fndes, 
fistb. f. l(pour^jh): ( 

QTplQr n.-pp. Hadoram v fiisdeJok- 
tan ; Gbuv 1 . ST^souclie d'unerpeupjade 
arabe. 

T??if*i' pr. ton Ili Sai».:8ar 30. Le 
m^me est appel6 *ym'i Chr. jti*$&*> 
TVJ. Fouler,^ ftjrasArr de&r pieds*(v. 

Ksvv ™$f)' : ^^ JW^ftfi^ Joi 40.7?, 
^crase les inipies k la placehaufiol© qu/ilfe 
occupentv , ... ,-. ; ( ; , 

D^? chald. tm.' Mqrceau"^ pteoe»: 
^na^h i^ijr3)Dan k .iv6v'VOu$/S^nez? mis 
en- pieces. ' ; 

Bin tn., toujourrfsuivCdecrtfyj^Mar- 
chepied : ^i^iinij^Isw 66v4 \ <etla 
terreesfmonmarcbftpied; ^t-piir^ijFtp 
^^Vrfih.Psi ll-0-.-t^ jftsqu-^ ice que 
j'afirai" riduiti tes? efmcfrtiat k" siwrvir 



Digitized by 



Google 



186 Din 

d'escabeau pour tes pieds. Souvent le 
marchepied de Dieu signifie le temple 
ou l'arche sainte : wh^ nVvdiin w-tftn 
•ift« Lam. 2. 1, il ne s'estpas souvenu 
de son marchepied au jour de sa co- 
lore, c.-fc-d. il ne s'est pas souyenu 
du temple ou de l'arche sainte. 

^rj m. (plur. ws>y<). Le myrte : 
&*£; *)*) N6h. 8. 45, et des feuilles de 
myirterta^w "p3 tx& #*tj Zach. 1. 8, 
il se tenait parmi des myrtes. 

n^ri n.pr. (myrte). Norn anterieur 
d'Esther, Esth. 2. 7. 

*)in (fat. tfirj) 1 ° Pousser , heurter : 
jfctoitj qrctip n±a 'y** Ez. 34. 21, parce 
que vouspoussez du cdti et de Tdpaule. 
— 2° Renverser : •itfjn •* •* J6r. 46. 
15, car Dieu Ta renversi. — 3°Repous- 
ser, ddtruire : tjntr* o*^ rm) Prov. 
10. 3, il d£truira les desseins ou les 
d6sirs des m6chants. — 4° Chasser : 
dm^o qwn; Kin Jos. 23. 5, il les chas- 
sera devant vous. 

"n«? 1° fitre 6lev6 : t$k G^wp Is. 
45. 2, j'aplanirai les lieux 61ev6s, 
les chemins raboteux. — 2° Briller : 
•ittto^ w nt Is. 63. 1, qui est si bril- 
lant,' magnifique, dans son v6tcment.— 
3° Trans. Orner, respecter : ^d rijji 
TBJ L6v.19.32, tu respecteras la figure 
du vieillard. 

Niph. fitre respects : rwrn vb &*& t vt} 
Lam. 5. 12 , les visages des vieillards 
n'ont pas 6t6 respects. 

Pi. #, ^ni wA Rituel, de glorifier, 
de b6nir. 

Bithp. ifepo^ wp}ft"i>K Prov. 25. 
6, ne te glorifie pas , ne t'&feve pas, 
devant le roi. 

■n^ chald. Pa. wi Respecter, glori- 
fier: n^mnnaq) vc^ft ^ Dan. 4. 31, 
celui qui vit gternellement, je le louai, 
je le glorifiai ; ' iwwi Bithp., et qu'il 
soit glorifto, Rituel. 

T?0 m. feclat, ornement, gloire: 
:pjm *frinPs. 45. 4, ta majesty et ta 
gloire ; m*o mgj *m Prov. 20. 29, et 
les cheveux blancs sont Tornement des 



vieillards jWp^ L4v. 23. 40, le 
fruit du bel arbre, le cidrat (*t*$); 
tjtifni ym *rin Ps. 104. 1, tu as revdtu 
la majestf et la gloire, la splendeur; 
wbrrtai vm Ttn Ps. 149. 9, c'est une 
gloire, un honneur, pour tous ses pieux 
adorateurs ; tirjp-^ytrsi Ps. 110.3, avec 
un saint ornement. 

TJS m. Ornement : rraAs *nn Dan. 
1 1 . 20, Tornement du royaume, c.-k-d. 
sa meilleure partie ; selon d'autres, les 
tributs du royaume. 

H'Hq f. (const. win). Ornement, 
honneur: •^o-rmn w-a-ja Prov. 14. 

28, la multitude du peuple est* l'orne- 
ment, Thonneur, du roi; ttftp-rmraPs. 

29. 2, avec une pompe sainte, solen- 
nelle, ou dans son sanctuaire magni- 
fique. 

TDITE! w. />r. (v. ^tsmii). 

nn interj . H&as ! di* m Ez. 30. 2, 
malheur k ce jour (v. wis) ! 

in interj. (v. *in) : n-nab tvtarrtea* 
Srrin Amos 5. 16, et dans toutes les 
rues on criera: Malheur! malheur! 

Kin pron. person, et quelquefois der 
monst. y 3 e pers. sing. masc. II, lui, 
ce, celui, lui-m&me; se met quelque- 
fois aussi pour le fern. vw\ elle, dans 
le Pentat. (Gen. 20. 5, 38. 25); trfes 
rarement dans les autres livres. — 
wi *«riGen. 14. 15,lui-m6rae etses 
serviteurs; rvta v& ««tti ^fwt ype* yA Is. 
7. 14, c'est pourquoi Dieu lui-m6me 
vous donnera un signe; souvent il si- 
gnifie, tout seul, Dieu : nto? afti *mx Ktfin 
Nomb. 23, 19, lui, DieuVdirait-ii une 
chose, et ne la ferait pas! awn •»?« •»?« •* 
Deut. 32. 39, car moi seul je suis lui, 
l'6tre par excellence ; ban *wpa Is. 43. 
10, que je suis le cr6ateur.^Celui, ce : 
ft\*Vyi yyrb* ^ ^^ «*»n Gen. 2. 11, 
c'est celui qui coule tout autour du 
pays de Havila ; kw &xn Job 1,1, 
cet homme; fiwnn &ipa\ Gen. 21 . 31, 
cet endroit; min di*3 ce jour, s'em- 
ploie souvent chez les prophfetes pour 
le temps futnr promis : Snab ^ a|to3i 
wmntttoBls. 2. ll f et Tfiternel seul 



Digitized by 



Google 



ton 

sera grand ce jour-U; mn pr6c6dant 
lo nom: trw ^^n wi II Chr. 88. 23, 
ce roi Achaz ; vh^^m wn Esth. 1.1, 
cet Assu6rus. II remplace souvent ou 
plutdt renferme le verbe subst. njn 
Stre : a*i *raj •* Gen. 1. 41, car il est 
prophete; ^ «*»; Gen. 24. 65,'c'est 
mon mattre ; -crtrKri ^ Gen. 14. 8, 
Bela, qni est (aujourd'hui) Zoar. 

Kin chald. pron. II, lui (v. **h h6b.). > 

«JH chald. (v. njri). 

Tin m. 4° Majesty. De Dieu, souvent 
suivi de *nn : ^jti ^ yi yn i rt Ps. 96, 6, 
la majesty et la gloiresont devant lui ; 
d*un roi : wo>» Tin r4* in*j I Chr. 29. 
25, il lui donna (k Salomon) la majesty 
royale ; "feip Tirrr« •* yn?^!"} Is. 30. 
30, le Seigneur fera entendre sa voix 
majestueuse. — 2° Force , vigueur , 
beaut6 : •** iqajn* •nirn Dan. 40. 8, la 
couleur vive de mon visage fut changto, 
jc p&lissais de frayeur ; "hih rm w^ 
Os6e 44. 7, sa vigueur sera comme 
celle de Tolivier ; •hna Tin Job 39. 80, 
son hennissement vigoureux, ou le 
souffle si fier de ses narines. — 3°-*wti 
Tin tx&\ Zach. 6. 43, il portera les in- 
signes royaux. 

Tin n. pr. m. I Chr. 7.37. 

* n*n1n f. : tYi»7irrj Rituel, et des ac- 
tions de graces/ 

njJTfn n. pr. m. (rr vrin louez Dieu). 
4" I Chr. ». 24. — 2^9. 7.-3° Esdr. 
2. 40. 

WVTln n . pr. m. I Chr. 3. 24. 

n r^ n (la gloire de Dieu) n. pr. 
N<&. 7.43. 

HJTln n . pr. . de plusieurs L6vites. 
N6h. 8. 7, 9. 8. 

•nnin /*. Action de grftces, Rituel 
(v.WTih). 

rnn (part, rrin, imp^r. rnh et ^yj, 
/ii/. kwt;) Vivre r (v. rt;n, hjn^exister, 
tore (v.'rnn): ?fcai ta* rnhrnwi N6h. 
0. 6, et que tu veux 6tre leur roi ; 
•iw-ta} trub Hpf** "* Eccl. 2. 22, 
car^qu'est-cequi revient k lTiorame de 
tout son travail f sprwb W} ron Gen. 



Mn 



487 



27. 89, sois le mattre de tes frtres ; 
•h* **&**$ Is. 46. 4, sois-leur un re- 
fuge; «*Tj:d^ ysn Vir$ tiipsj Eccl. 44. 
3, Tendroit oti tombe Varbre, Ik il res- 
tera ; •pa-*!* "ng** aVtfi •* Job 37. 6 
(p. p«i), il dit & la neige : Sois sur la 
terre ; selon d'autres : tombe, descends, 
sur la terre; f n*n iwj inn Aboth, sois 
humble; 'w^wa w Aboth "soyez comme 
des serviteurs , etc. ; verbe auocil.: 
* a#ro •w; Aboth, et compte, calcule. 
— Aspirer k une chose, dteirer (v. 
rro); de lfrnjnd&ir. 

njn et Hjq chald. (/iif.nwetfcon;). 
£tre : nt^n ^ona Dan. 2. 40, (le qua- 
trifcme royaume)sera fort; quelquefois 
les lettres pronominales du futur sont 
remplac^s pari: frt^ Dan. 6. 2, 
pour qu'ils soient ; ■jjjte xfe yf^nrn Dan. * 
5. 47, que les presents soient k toi, 
garde tes presents pour toi. II est sou- 
vent joint k un autre verbe comme 
auxiliaire : vabxb Kinb y^nEsdr. 4. 42, 
qu il sou connu au roi , que le roi 
sache ; rwt nm Dan. 7. 2, 4, j'ai vu. 

njn /l (v.njn, plur. niirj). 4° D6sir : 
t)*irn ta^^j njni Prov. 40. 3, il d^truira 
le cfesir/le dessein, des m^chants ; rm 
iu5fc? Mich. 7. 3, le d^sir, la passion, de 
son ftme. — 2° Ruine, malheur, mort : 
m>h •nb^-n? Ps. 57. 2, jusquVcc que 
le malheur (la calamity) soit pass6 ; 
•*wtj ^tow ig^ iipt^ A Job 6. 2, si mon 
chagrin etmesmaux, mes souffrances, 
6taient pes£s; tvvnn >wq Ps. 94. 3, de 
la peste destructive, des ravages de la 
peste. — 3° M6chancet6 malice : two* 
nto) d^jij Prov. 44. 6, les perfides 
sont pris dans, leur malice. 

nln f 9 Malheur: «ian rnrri? rrin Ez. 
7» 26, malheur viendra'aprfcs malheur. 

D\|1n n. pr. Hoham , roi d'H6bron , 
Jos. 40. 3. 

vjn interj. De menace : KDh^i ^in 
Is. 4 . 4 , malheur k la nation pgche- 
resse ; de plainte : ^n» 1*1 «nto wfm 
I Rois 43. 30, ils lc pleurfcrent T (en di- 
sant:) h61as! mon frfere; d'exhorUi- 
tion : m& «V twx-is •nn Is. 55. 4, 



Digitized by 



Google 



allonsl vousitoiw.qm avea soifi v alfetz 
vers Teau- 

Ipn chald^(tn/^TttTo;./ufc.?fT^^Allep: 
Iff* tfriTjb WTO^Esdr:,8, 8^ jusqu'fc 
ce que 1- affaire: se prtseateua devant 
Darius, qu'elfo lui sera rappontde:; 
•^Tj.Tpfi? &fetiwV^VEsdr',,7i.l3, (ceu* 
qui veulem)r aller k Jerusalem front 
avec toi. 

n W*l f. (rac. »rt; ttfcSm, forme 
plkr., peut-fitre aussr singi, comme 
ntoh p. nttjn). Sbttise\ folie v nftiirn 
taaaia Eccl. 9. 13, et la folie, diss pen- 
s6es folles , sont darns leur coeur. 

nb)/\tvp Folie: itn nSgto Eccl. 
10. 3, une* folie pernicieiise. 

D-m ou D*0-£taouvoir, agiter,, trou^ 
bier (v. tt»h % rah.)-'.:: nViji tvattr* ewwy 
Deut.,7. 23^illes. Iroublera'par une. 
grande terreur, consternation ;: de» Ik 
ffinn lamer agrtee^L'ablme. 

Niph. fitraagit^::i>r4^ wmta tthay 
Ruthi. 19,,toutelarvilie' fuVag5ti§6>"fc 
cause- d'elles; rr>^rt tinm I Rois 1 . 45, 
la, villeiltaitj agitde., Solon d'aulros y lo 
Aftp/uestde.larac. d»rj, 

BiphiYme du bruit, se lamented: 
anaa fwiij' Mich. 2u. 12, (les. villes). 
seront bruyantes par la quantity d'homt- 
mes qui s!yf trauveron t ; x ^nr^ay , ^n^i 
ra*wj.' Ps. 818], 3, f ie ; criefdani me* 
prifcres et je me lamente (v», wi)i, 

DD1H (trouble) rupr. m. LChr: is. . 
39. Le* mdme est nomm# .awr Gen* 
36.22. .•■'",. 

pn ou r^fitreKfeerj.tfaiter-liSgfete- 
ment;de Ik ffiph., agirlfejjfcrement; 
t6m6rairement:,rt^Tn rtoS<vihn3 Deut. 
1. 411 vous avez'agi t&mgtairemenft 
(d'avoir voulu) monter sur la mon- 
tagne; selon (Tautres, vouloir,, 6tra. 
prAt.fr (v-. )t\) :. vou& Atiez prAts k mon- 
ter, etc. 

]in m. Qplur, D^irt). Fortune, rir 
chesse, valeur, prix. d'une chose : -n« 
)ty* in^aiirria»iProvi.6. 31, il donncra. 
toute la fortune de- sa; raaison; — tapy 



l*v^*pprPs.: 44v 43 „ tih vend* ton 
pe'upl* sans: prix y pour rien»;» ^jino^ 
Ez„ 27. 33,i par, fob quantity de tes ri- 
chesse**— 2° j4dt>* Assez :.r«pp4&. v*yi 
)in Prov. 30. 18,. quatre nedisent pas : 
Assez. 

♦iWJJfl /;* (rao.. n£<).. Tromperie : 
5R rwrtrnjRitirel, etf fr&mpattt, suvfai- 
sant, le prochaih: 

^Inffwr. pi. (fatf. itjh);.Whte f an- 
cAtres : nyta ri^' Gen/i9. *4fy le# be- 
nedictions de mes auMfaifci que" mes 
anc^tres m'onr doimtcQii 
9 'T^jf1trVf. Ihstructibn, Aftottt. 

y^ln n^pf. m. IChr. 3. 18'. 

Ji^1h (salmon* pr- m, 1° Nom an- 
terieur de Josu6 r ,sucoesseur de Molse, 
Nomb. 13. 16.-2° Os6e, fils d'Ela, 
void'Israel,-IlRois.llL 30 T ,17. 1. — 
3° Os6ei.filade B6eri, r propHfete„ Os6e 

njJ^B^1n.(Dieuson'8ecours) nipr.fn. 
N&i. 12.34., 

njr^Donniv: Ex* mrique:tt«thfe.56. 

10, il's dorment, ou Us parleni en rd- 
vant ; . 

%J ? m. G6missement, ou' in/cr;., b6- 
las ! ^nv rom' tr^' Ez. 2.. 10 , des 
lamentations] des plaintes et des g6- 
missements. 

W^n prowo >pers<m« &pers~fim..$ing. 
Elle r aussi vari6'dans son^emploi;que 
le masc. bun il, lui (v. ««m) ; dansiplu*- 
sieursfgassagps- ibest 6crit ^n.et on lit 
Kin, nomm^ment oil il a un sens neiitre, 
cela: D^iii fi* wh) (Ueri vm*i) Job 31, 

11, et cela est un crime (du resSort) 
des j juges, que : lbsjuges doiventpunir ; 
TO k^ i»» Ps. 73. 1-a, (/wit vm) 
cetaitmne aifficulte ^.mes yeux; nra 
KWjMich. 3. 4, dans ce tempsi;,-^!* 
hiaxVoDi r^ L6v. 11.39, qpi est.pour 
vous ^ raangQr, r qu'il vous : est; permis 
de manger.. 

^H.ohald.. Elle«: «y»ba}i t«ptj »w 
Dan. 2. 44^ mais elle sutsistera 6ter- 
nellement; hWTni^/fiWir^ Esdr^G. 15, 
quiestrla-,siM6me;ann6oi, 



Digitized by 



Google 



ntlft pi. f. (rac, it*). Chants, can- 
tifcpies qu choeurs : wh^rt? Nlih. 1 2.. 8* 
(prgsidaient) aux chants. 

^TO mv,Cri de joh*: * l Wf*? w? Is.. 
16- 10, yaifaittaire le, cm de joie;. 
rtf£ d^^ n^ .Wr. 25. 30, il pousr* 
sera des cris de joie comme ceux qui, 
foulent levin. 

n^,. const* rvfai, one fois rrjh (fe-ll, 
i 0^, ffft#, n'Np; jwrf. /%fnri*!n (Exod. 
9. 3),, v. njn, et cbald. Wrtjr- 1° Etre,,. 
existed le verbs substantif u rijj ttftijm 
wv Geiu3. 1 , et leserpent 6tait rus6 ; 
■taS tsiMi rviin :rten& Gen.. 2: 18 ,. il 
n'est paVbon que I'homme soit seul. — 
ilawy II est it. moi, j'ai r sftrmj-ift 
w^wA^.Exod. 20; 3, (il ne sera 
pas&.tofyten'auras pasd'auinesidieux; 
r^Tjbl^. 4B._ li s ila seront h toi, to. 
leaauiw; ^wpap&^Jtfj ©steli. 9 r 
je- B&seraL pas to vows,, je . ne serai- par 
votjwDieN^.p'ty ip^isjj'finAE*. 24. IB, 
pour qu'eile eft* de l$clat» — Servir 
de : ttttit$ *^?WTft.hw*^ r^i: ^"TOft «*» i 
Exod. 4. 16, il is ser* comma una 
boAche.ettuiluisAta&comme un Dieu* il 
te.seryira,debpucheet.toi tuJ-inspireras, 

<#mme unJ)ieu;>.on$ h Vt>3 I Sanou 
48. i,7„. t $oiMmpi, c..7^-d.jnentrertoi>. 
moi,, ( cojpjne un.homme vaUlant., — 
8uiyi4!un intfnfrif avec VHUne prfes de, 
Stresur le, point; . *fc& ^o, ^ Gten,, 
Ifl. ^.2,.lp)^qp^.l^ 5oleU.se. eottcliaifc; 
m$>\ ^nfo WJ Jos, .2, B„au moment.de,. 
farmer la, porte (de 1* ville).— .wjrroji 
fitre avep .qjielqu!un r fttre de son parjtu- 
«n;a^7q^ >roj ; tfHRoisl ., 8,41s .u^taienti 
point avec, ou pour, Adonic — ■ ri^j 
n^.ft^ Cohabiter : tw ni^Vfcij^^V 
Gen. 3ft. 10 4 (tnais il ne lWuta) ni 
pour dormiraupres^Telle, ni pourStre. 
avec elle; ^,rm«tpri^ , b^h HSam. 
13.. 20, est-ce que ton frfcre Aminon a 
cohabit avec, toi? Il.sert aussi d'auxi- 
liaire , avec le. 1 participe d'un autre., 
verbe : ^ nja yr% Gen ,4*. 1 T, (p . iw) 
il bitit upe ville; tyitfjh w ^jan Job" 
1. 14> les bceufe Iabouraient ; t»^ 



3^H «9 

•tj'jw ««fH wr; Nomb. M. 83, vos fils 
scront etrants dans le d'dserL 

2° Se* faire,, devenir, nattte, . arriver : 
•vferwi •■* w Gen. {. 3, que Utlu- 
mi^re soft, etla Ibmifcre fut ; n^-bwi 
Is. 6B. 2, tout cela est devehu, s'fest 
form6 (par ma main) ; rife a-^f tjtnj 
Gen. 19. 26; elle devint une statue de 
sel. SWVideV: tf h$ try Exad. 4 ; . 3, 

Sa verge) devint un serpent; my tki 
-mrtm Exod. 32. t, nousne savons 
pas ce quf lui est arriv* ; &Vi* nxqto 
tihSrmn Is. 61. T, unejoie^temelleleur 
arrivera (ils jouiront d'une joie, etc.) 
D*unefemme, &v& ram se donner k 
uir bommer ti^-T^^i&p 0s6e* 3\ 3, 
tu n'appartiendras i aucun homme. 
» mrr £tve comrae^, devenirpareil & : 
^^V^!*? rmjGen. 18. 29* qa'il'ajrri- 
veriEb la m6me chose aui juste comme k 
l'impie; /itf.qiiB/be-justeaenaainsique 
l'impie ; m*m •njtiw* n^i •)(£* «j^ mm 
^nf? Is. 24. 2, le pr^trA sera comme 
lepeuple,, le mattre comme l'esclave , 
la servante comme sa maltresse. Dans 
les livres historiques , souvent w^ il 
arriva, de m6me que dans ies.proph&tes 
rt;m il'arriVera. 

Nigh. m$ 1° La m6tae signification 
que Jrai T "2° : mp -Vh|5 ta^ rnrjah 
Deut. 4. 32, si un aussi grand tene- 
ment est jamais arriv6; tpyn rwn.tsifih 
i^VDeut. 27. 9, ce jourtui esdcvcnu 
une.nationi;Mi5to3i a^n rnrjiimn^Krov. 
13, 19 4l un soubaii rfedisdv accompli, 
esti douxiii rimes' wjjnn nHaintt}< Ezl 
2i, li2,. oertes celaiarrivera^s'accom- 
plira. 

2° Passer, se diasiper, d^faillir: 
^wm "toj^ Dan; 2. l) v et son som- 
meil avaiti pass^, il nespouvait plus 
dormir; selon 4 d'autrea: son* sommeih, 
som rtves lui.pesaiti; *w*y$ b«w^5»j 
ityiwj i *. 27 , et moi , Daniel,; j'etais 
dgfaillant, 6puis6,. languissant otnia^* 
lade. 

Hjn Perte, malbeur (deux fois Iteri 
p. n5n),,Job 6. 2, 30; 13(v, hjn). 

T5 CommentTXp.^): w fan Tpjj 



Digitized by 



Google 



140 



a?n 



rn ^ Dan. 10. 17, et comment peut 
le serviteur de mon Seigneur? Wq^J lf*j 
■»baICh.l3. 12, comment ferai-jevenir 
chez moi (rarche de Dieu)? 

^D m. et/". (rac. ten, ou de quatre 
lettres ba*»h, piur. ntoti', const. •i^)- 
Palais, temple : ^V» ^^ k^ Prov. 
30. 28, et elle est clans les palais des. 
rois; wfeOTi^j Os6e 8. 14, il a bdti 
des palais ; sp^cialeraent le temple k 
Jerusalem : n&;& baw Is. 44. 28, (qui 
dit:) et le temple T sera fond6 (ou 2° 
pers. masc. : 6 temple ! tu seras fond6) ; 
■rahjj baimj Mich. 1. 2, de son saint 
temple (p. le ciel). 

^n et H^anj chald. Palais, , temple: 
wrote ba^hDan. 4. 26, le palais royal ; 
obWro^Ktaw-pa Dan. 8. 2, du temple 
k Jerusalem! 

'jV m. (debbn 6tre clair, briller). 
Etoilebrillante, ^mr-pa bWi Is. 14. 12, 
£toile du matin, V6nu's. 

OV(y. t«n). 

V?k! n. pr. 1° Heman, fils de Serah, 
I Chr. 2. 6. — 2° Heman, fils de Joel, 
0. 18. 

?■? fn. Nom d'une mesure pour les 
liquides, contenant douze ab log, et 
un log six ceufs : "prm tmgb*} Nomb. 
IS. 6, la troisifcme partie du hin. 

^(v.hs). 

"*3\J fitonner , 6tourdir : *tiar)-a& 
*b-v&nn Job 19. 3 (Kal ou Hiph. p. 
>WDhn) , vous ne rougissez pas de 
m^tourdir (de m'accabler), ou de me 
railler impudemment ; selon d'autres , 
do vous conduire comme des Strangers 
cnvers moi (v. -oj). 

n^Sn f. (rac. -os). Action de faire 
connaltre , indication , expression : 
oa nnjj dtwij rnar»Is.3.9,rexpression 
de leur visage uhnoigne contre eux; 
selon d'autres, (de *on) Timpudence 
de leur visage, de leurs traits, etc. 

NpH Eloigner , repousser. Niph. : 
dw ■nab. riHbrom Mich. 4. 7, je ferai 
une nation puissante de celle qui Stait 
eloigndc, repoussdc. De Ik : 



n$y adv. l°De lieu. Au loin, plus 
loin : h*&h-v3|Gen. 19. 9, vaplus loin, 
41oigne-toi ; rwbm wria tto\tr\ I Sam. 
10. 3, tu iras de \k plus loin; rwbrre 
ptotfib Amos 5. 27, au delli de Damas. 
— 2°' De temps : nabm ^njten vtam 
L6v. 22. 27, mais le hultterae jour et 
aprfcs. 

* nt ?$* f- Pr6t, emprunt, Rituel. 

* n^J^n Accompagnement (v. n;jb). 
ofyhrj m . pi. (rac. bbn). Joie, fete : 

B*4rj"*»3 Jug. 9. 27, ils se livr&rent 
k la joie, ils firent des fetes : triAn tiip 
*4 L6v. 19. 24, (tout le fruit sera) 
consacr6, (on c6l6brera) des fetes k la 
gloire de Tfiternel. 

T^n, nt^n. It^n p ron . Celui, celle: 
tin w *nga I Sam. 14. 1, qui est <Ie 
ce c6U~\k ; Ah iron rro II Rois 23. 17, 
quel est cetombeau? rnbn ttapr-qaGen. 
24. 65, qui est cet homme? *t£n yw 
nwftn Ez. 36. 35, cette terre d6serte. 

V?9 ou Tl'D, w. (rac. l£h). Pas , 
marche: rrana wbn yh'pi Job 29. 5, 
lorsque mes pas (mes pieds) se bai- 
gnaient dans la cr&me. 

n ?^H /*• (jplur. rvia^bn). 1° Marche : 
onybha Atia* Nah. 2. (5, ils tr6buche- 
ront dans leur marche, course ; nia'Ah 
*ba Ps. 68. 25, les pas, TentrSe, de 
mon Dieu. — 2° Chemin, direction : 
ib obi* nia*>bn Hab. 3. 6, les chcmins 
quiexistaient de tout temps (s'af- 
faissent) devant lui ; ou la direction du 
monde, ou tout ce qui se passe dans 
le monde, vient de lui. •— 3° Troupe 
de voyageurs , caravane : «a^ ntrtn 
Job. 6. 19, les caravanes qui marchent 
vers Saba. 

^H et ^ (/uf. 7&. 7^5, aussi •jjbrn, 
?|bntv, imper. ?|b, nab; fim. **&. njab; 
inf. Tpbrj, const, rob, avcc sufr. ■wb, 
part. Tjbh) 1° Aller^ marcher, voyager ; 
sedit m6mc deschoses inanim6es :.T|bni 
D^an ^5ii-b? rn^h Gen. 7. 18, et rarche 
llottait sur la surface des eaux ; Tjb^ 
o^a «iab-^? rati II Chr. 26. 8, sa 
renomm^e allait jusqu en Egyptc ; 



Digitized by 



Google 



3<>n 

rrcyitrb? rrfoVin bwjSjh Neh. 6. 17, 
leurs lettrcs arrivaient k Tobie. L'en- 
droit vers oix Ton va est precede de bn : 
inn Dipa-b« *t\* w-t|b Nomb. 23. 1§ 9 
viens avec moi k un autre endroit ; 
de b : ira!* -rjbn inrimi I Sam. 23. 18, 
et Jonathan re to urn a chez lui ; de b* : 
TjVin ■«wp$| b* ^bin ^yp II Sam. 15. 
20, et je vais vers oil je vais sans sa- 
voir oti; avec a aller dans, entrer: 
*anaa tjbh-wrij I Rois 19. 4, il entra 
dans le desert ; robn *owa fttiw-j Is. 
46. 2, eux-m6mes sont alies dans la 
captivity ; «ob$ ^jmts-dk Lev. 26. 3, si 
vous marchez selon mes lois , si vous 
les suivez; ^n« ^bh •rW^i dftw^ Mai. 
2. 6, il a marclie avec moi dansla paix 
et la droiture ; avec le r6g. dir. : nton-** 
thtfta rvbbh T|bab II Chr. 9. 21,' "les 
vaisseaux du roi vont k Tharsis. — 
Avec Tacc. Aller k travers, traverser : 
"ttwria tt* Tjir Deut. 1.19, nous tra- 
vers&mes toufie desert ; ^oh rfex S-riKb 
Job 29. 3, k sa luraifcre j'allais k tra- 
vers les tenfcbres. a* *$n Avoir du com- 
merce avec, frequenter: -Mriar&aj robin 
^n Job 34. 8, et de frequenter les 
impies. •nrw ^bn Aller aprfcs, suivre : 
"NJ* ■*» tp^ ifes Gen. 37. 17, Joseph 
alia aprfes ses triferes; tebmbsS^bv?™'] 
Jer. 2. 8, ils ont suivi(des idoles) qui 
ne peuvent secourir. — Marcher ; au 
/J</., se conduire , vivre : tran -rjbin Ps. 
IB. 2, qui vit dans la simplicity; rfen 
rm Mich. 2. 11, (un homme) qui 
poursuit le vent , c.-&-d. qui s'occupe 
de choses vaines et fausses ; bw •qbin 
Prov. 11. 13, qui va medisant, le md- 
disant. 

2° Partir, s'en aller: &>) Tjbin n>n 
aw5* Ps. 78. 3i), un vent qui* passe, et 
qui ne revient pas; W*» *|b-^b Gen. 
12. 1, va-t'en, sors de ton pays; tjbn 
* ^Vj Cant. 2. H, (la pluie) est pas^ 
s^e, a cess6. Mourir : tow ?]b« tntga 
Ps. 39. 14, avant que je meure et que 
je ne sois plus. 

3° De l'eau , couler : tfobhh rtbwn ■»» 
tajb Is. 8. 5, les eaux de Siloati qui 
coulent doucement. ' 



>n 



141 



4° Continues augmentcr; Vinf. ^ibn 
et le part, d'un autre verbe : wAri Tjb^ 
bw Gen. 26. 13, il continuait ae gran- 
dir, il devint de plus en plus grand , 
riche; ou le part. ?jbh avec un autre 
part. : aioj b^j-j ^jbh b»i»^ nwrj I Sam. 
2. 26, et Venfant Samuel croissait de 
plus en plus et (Hail agitable (k Dieu 
ct aux hommes), ou : k mesure qu'il 
grandit il devint agrGable, etc. — 
^bn k Yimper., avec un autre verbe : 
nrejii fiq-ttb Is. 1.18, venez , que nous 
discutions ; wtpai »b Gen. 37. 27, 
allons, vendoris-le. 

Niph. ^bro : ^nibhj iftioa* bra Ps. 
109. 23, com me l'omfire qui s'abaisse, 
jc disparais, je passe. 

Pi. ^bn Les mGmes significations que 
le Kal: "»tnabh i-p Qi*h-ba Ps. 38.7, 
toute la journ£e je marche morne, 
triste; Tjbrn ^nipirj Ez. 18. 9, il suit 
mes lois; y&xr\ y^rm-va* Prov. 6. il, 
et ta pauvrete viendra comme un voya- 
geur, un hdte, qu'on n 'attend pas, ou 
comme un rfldeur, vagabond. 

Hiph. ^bin (de "$;) Conduire : iwk 
•rt^bin Deut. 8. 2, (lc chemin) par oix 
l r £ternel fa conduit; part.: ^jb ^tjron 
o^brro Zach. 3. 7, jc te donnerai des 
guides (y. ^brra) ; roh ibjn-wj wW! 
Exod.2.9, emportecet enfant; ^M^b-h 
Ps. 125. 5, Dieu les enlfcvera, perdra; 
tpbin 1»»? tani w Ez. 32. 14, je ferai 
couler leurs fleuves comme Thuile ; 
d*n-nK ■* "nbi*! Exod. 14. 21, Dieu 

t - v n *lv - 7 

chassa la iner (par un vent violent). 

Dilhp. Tjbnnn Se promener : Tiihrw 
"nbttn-*™ W"b? II Sam. 11. 3, il se pro- 
inenait sur la terrasse du palais royal. 
Se conduire , vivre : *|i;»Ka TOkhnni 
Ps. 26. 3, je me suis conduit selon la 
verity ; r^fib inbx ^obrrnn ^ti« Gen. 48. 
15, (Dieu) devaht qui mes pfcres ont 
marche, selon la volonte de qui ils ont 
v6cu. 

^^CJ chald. Pa. Aller, se promener : 
™3 ^b*T9 Dan. 4. 26,- il allait, se pro- 
menait.i4pA. «"j«-«^ T$??9 Dan. 3. 
25, se promenant au milieu du feu. 



Digitized by 



Google 



^1^0 m. 4° Voyageur : ti%) S|in *bv» 
•wton II Sam. 12. 4* un voyageur, un 
Stranger, Vint chez Thomrae riche. — 
2° D6coulement .(v. *$t} 3°) : 'ti^i ?jin 
I Sam. 44. 26, dumielqui d&couiait. 

^H ro. chald. P6age: T°t??V*V ^^3 
Esdr.4.13, ils ne payeront pas le 
droit de passage, droit dep6age. 

,# *?fo f. (const. r^in). Rfcgle, loi, 
Aboth. 

^0 l°Briller, luire: ^^isi-uiin* 
Job 29. 3, lorsque sa larope luisait sur 
ma t6te.— 2°Vouloir briller, se vanter, 
extravaguer: Ahij-i^ d-iiini "wok Ps. 
75. 5 , j'ai dit aux insens6s : N*extra- 
vaguez pas; on aux superbes qui se 
vantaieni : Ne vous vantez pas. 

Pi. Louer, c616brer: *pniin 0^3551$ 
419. 164, sept fois chaque jour je te 
loue; nj-Ain (alleluia) louez lT&ternel ; 
iina a^aq Ps. 86. 5, je me glorifie 
en fiieu de sa promesse. 

Pou. litre c6l6br6 : •* «y>R iina Ps. 
4 8. 4 , je m'6crie : Que bieV soiVlou6 ! 
*ii>m tfi wjtortji Ps. 78. 63., et ses 
vierges ne furent pas c6l6br6es (par 
des chants de noces), ne furent pas 
marines. 

Poe.: dan iiirr; ptivn •* Eccl.7.7, la 
violence rend insens6 le sage, lui 
trouble Tesprit. 

Poal.passif: ianp$ ^ ^iin«Ps.l02> 
9, mesrailleurs, mes ennemis, jurent 
par moi, par mes malheurs; ^ax pi'ntoi 
iiirra Eccl. 2. 2 , au rire (ou k celui qui 
riait) j'ai dit: Tu es insens6, ou : Tu 
es une folie. 

Hiph. 1° Fairs briller : d^ia Anj aft 
Is. 13. 40, elles ne feront point briller 
leur lumtere; *ri« intn Job 41. 10, (son 
(Hernument) fait briller la lumifcre, 
jette du feu. — 2° Briller r.-n'K *wwrd« 
inj ^Job31.26,si,envoyantlalumtere 
(le' soleil) qui luit, (mon coeur, etc.). 

Hithp. Etre lou6 , se louer : m»a 
iinrjn tf»n *;-w*7! Prov. 31. 30, la 
femme qui craint Dieu, c'est elle qui 
sera louGe; ^tow rwj) ifewjn-n* Ps. 



on 

52. 3, que le glorifies-tu d* la .malice, 
6 homme puissant? 

Hihhpo. Agir follement, se .montre? 
comme fou, faire Tinsens^^ tnqwn >ii* 
aa/nn ^iihrni J6r. 46- 9 , tnontez les 
chevaux , et couraz follement dans les 
chars ; dTq iihnv, J Sam. 21. 14* il 
faisait rinsensG devant eux. 

* ??3 m. Louange, nom collectif des 
Psaumes 113-118, -qiTon recite les 
jours de fete, etc, 

??p n*pr*m. Jug. 12. 48. 

* 1^?n pron. €es : *iiin rvhin Rituel, 
ces lumifcres. 

D 2H Frapper, briser, se briser : 
bto-qj*? *rabn w Jug. 5. 22, alors se 
sont rompues les comes des pieds des 
chevaux; *rtov> raiinj Jug. 5. 26, et 
elle frappa T J>isara7 din} -jjiji I Sam. 
44. 46, la foule allait et se brisait, se 
dispersait; M9 dinrrr«ls. 41.7, celui 
qui bat Tenclume (biin part. p. tftin, 
ou $ub&. forme ^in) ; y* -win Is .28. 
1, frappSs par le vin, ivres. 

D^i! adv.. de lieu. Ici : diq d'spa-V* 
Exod. 3. 8, n'approche pas d'ici; 
d*rp? ^rjfie>an hs h Sam. 7. 18, pour 
que tu m'aies conduit jusqu'ici, c.-^-d. 
6lev6 k cet 6tat oil je me trouve; d^n 
v\^ thn Gen. 16. 13, n'ai-je pas vu 
ici? 

D>D n. pr. m. I Chr. 7. 35. 

rviD^ij f, (pac. din), Marteau: rooini 
d*w Jug, 8. 26, vei^s le marteau des 
ouvriers. 

D«7 n.pr. d'une contrte habitue par 
les Zuzims, Gen. 14. 5. 

D f3 et H^n pron.pers.frpers. plur. 
masc. Ils,eux; quelquefois pour le 
fern.: dni n^ m& nan-j Ruth 1. 22, et 
elles arrivferent k Bethlehem; il ren- 
ferme le verbe subst.: d^wrnan Gen. 
6. 4, ce sont les h6ros. 

D?? m. Force, richesse : &\ dijp-^i 
drrarro ^ij djiarro Ez.7.11, il ne restera 
rien ni deux, ni de leur foule, peuple, 
ni de leur force ou richesse; selon 
d'autres : ni de leurs enfants; «ou men 



Digitized by 



Google 



inn 

iTe8t tpia le promm bn redotfbll , «ni 
d'aucun d'enx, m d'un seul d'ewtre 
eux tons. 

*TO* (v. wrro). 

n 9P (/u(,rrart;on.oma(.)l Muraiurer, 
bourdopner, rugir : ift^ o^^§ irorg Is. 
89. 11, nous rugissons* tons comme des 
ours; aia? wr? Ps. 59.7,11s aboieront 
corame des chiens; t^5WJ igaj a*w 
rroijjT hm^ Ps.55,18, lesoir, le matin 
et & midi, je m6dite fit je soupire; 
ninahprov.l . 21 , les endroitsbruyants, 
les rues. — Des instruments : wnj rrto$ 
Is. 16. 11, (<nes entrailles)retentissent 
comme une harpe ; rmrt; ta^ro J6r. 
48. 36, (mon cceur) pousse des sons 
comme uneilflte.— De Te.au : n-wjn; «iiarn 
^ Ps f 46, 4,, ses flots mugiront, se 
troubleront. — D'une foule : b^b n»h 
Ps. 46,7, les peuplesfrdmiront; wpp^ 
frtfiS TV!** Ps - 83- 3 » car voilfc que 
tes ennemls frdmissent ou triojnphent; 
■©j} iron ysh yk Prov. 20. 1, le vin est 
railleur, la boisson forte est bruyante. 

2° DeVagitaiion del'&me : 6tre frapp6, 
touchy : •** *iarpi it^w nnnin^-rro Ps. 
42. 6, pourquores-lu abattue, 6 mon 
ftme, et agitee en moi? 'Tpon^wg 
Rituel, que ta mis^ricarde spit touchieu 
— 3° D'une femme perdue : urn rijoh 
Prov.7.11, elle est bruyante, causeuse. 

n^n ij s ( y . a,). 

tori et, fl^n chald. pron. pers. plur. 
frpere. E\ix, Us: n^rai&natfhiEsdr, 
4.10, et il les a fait demeurer dans les 
villes; liah rqjgtrj Dan. 2. 34, et elle 
les a mis en pi&ces. 

rto»J m. (const, fiaq, rac. )^rj ou rroh), 
1° Bruit, tumulte : bi^nynah I Rois 
18. 41 , le bruit de la pluie. — Des 
chanteurs : ^ynS flari tntjr^ Ez. 26. 
13, jeferai taire le bruit de tes chants. — 
De la foule : rn-jf? jtatjfe prjizp. Job 39.7, 
il rit du bruit, T du tumulte, de la ville. 
bro«ft$ rar^-^ TtaJB I Sam.14.19, 
et le bruit tumultueux dans le camp 
des Pbilistins. — 2* La foule m6me : 
v*yr) ytort iip Is. 13. 4, le bruit de la 
foule dans les montagnes ; cnii iiarra« 



»n 



1« 



spans Gen. 17. 8, jq t'ai destine (pour 
fltro) lo p6rc d'une multitude «de fla- 
ttens. — 3° Ricbesse., argent : ank-na^ 
yibha Ecd. 8. 9, et celui qui aime Tar- 
gent. — 4° Agitation, mouvement de 
Tame: *p*« fton Is. 63. 15, Amotion 
de tes entrailles , ta misgricorde. — Une 
fois fitn. : n^ yiruj Job 31. 34, une 
grande foule. 

fton (v. ^5). 

njton n. pr. que donne le prophfcte 
dans sa vision & une ville qui sera dans 
la valine , ou aura lieu un grand car- 
nage des troupes deGog, Ez.39.11-16. 

n x t ?0 /I Bruit, son : ^ rrw Is. 
14.11, les sons de tes instruments de 
musique. 

n^DH et n^l»n />. Paroles , oris , 
agitation: njrra iip^ ninh Vip Ez.1.24, 
le bruit de leurs paroles 6tait comme 
le bruit d'un camp; selon d'autres: le 
bruit d'une multitude agitec et comme 
le bruit, etc.; nVij rikon Vipi J6r. 11. 
16, au bruit de' hauts cris/ou d'une 
forte agitation. 

D$n (fut. bh;) Troubler, mettre en 
mouvement, en agitation. l°Pousser: 
•ihiw **i* bbiji Is. 28. 28, il pousse la 
roue de son chariot. — 2° Gonfondre , 
mettre en fuite : bann* span niid Ps. 
144. 6, envoie tes filches *et mets-les 
en fuite, ou en dGsordre; baah b^^j^s 
rrct-tea II Chr. 15. 6, caVDicuTles 
trouble par toutes sortes de calamites. 
— 3°Detruire, tuer: b^^i baniEsth. 
9 . 24 , de les tuer et de les exterminer ; 
hirjtth a'njja van) Deut. 2.15, pour les 
faire pgrir du milieu du camp. 

]?•? fitre nombreux (v. jian) : yg 
bMnrpb b^jbh Ez. 5.7, parce que voiis 
6tes plus nombreux que les peuples 
(qui vous entourent), ou parce que 
vous multipliez (vos p6ch6s), parce 
que yous surpassez en imptete les peu- 
ples, etc.; selon d'aotres: parte que 
vous vous igitez , vow vous rtvoltez 
(v. tnt<). 

^n n . pr. Haman (Aman), fameux 



Digitized by 



Google 



144 



JDH 



par sa haine contre les Juifs (v. le livre 
cTEsther). 

T??3 m. chald. Collier: -^ tfcywn*! 
torn Dan. 5.7 (cheth.), un collier d'or. 

^993 wi. p/. Paille sfcche : ttte rfipa 
won Is. 64. 1, comme le feu brtlle la 
paille s&che , les rameaux ; selon d'au- 
tres , de wo le feu qui fait fondre toutes 
choses : ou comme le feu brtlle , dis- 
sout, les choses qui fondent, les m6- 
taux, etc. 

I ID pr. pers. 3° pers. pi. fern. Elles ; 
ordinairement njn. )n ne se trouve que 
joint aux propositions a, a, b, a : *wta 
in^ 5pjk "nvn» Gen. 30. 26, pour les- 
quelles je t'ai servi ; yrcn : *|rro inntitn 
jywrbaa Ez. 16. 47, tu as d6g6n6r6 
plus qu'elles dans toutes tes actions ; 
)trD : )n rrtg?£ «in Ez. 18. 14 , et il ne 
fera pascomrae elles, ne les imitera pas; 
V* : h J^ 1 ? Vk*! ^ u * 1.13,(otiilrem- 
place le masc. on) voudriez-vous at- 
tendre apr&seux(attendrequ'ils fussent 
grands). 

II VH avec makkephyi i°Adv.ouinterj. 
Voici que, certes : w^njonjhfi'wi'in 
Gen. 3. 22, voici que l'horame est de- 
venu comme Tun de nous ; aft l&nn 
on-baa* Job 8.19, certes Dieu ne re- 
pousse pas Tinnocent. — 2° Si inter- 
rogatif: *\ftf\ *Vj — nat? yn Exod. 8. 
22, est-ce qu'ils* ne nous lapideront 
pas si nous immolons , etc. ? myi yi 
nata J6r. 2. 10 , si une chose pareille 
est arriv6e? — 3° Si condit. : ^to« in 
D«ro«n II Ghr. 7. 13, s'il arrive que je 
ferine le ciel; itnwK-n« «ft$ n\& yn J6r. 
3. 1, si un homme rdpudie sa femme. 
]k! chald. Les m£mes significations 
quellinb6br.: wnba^nKinDan. 3. 17, 
certes il y a notre Dieu (qui pourra) ; in 
no «a^a-i? Esdr. 5. 17, s'il plait au roi. 

• HWn f. Jouissance , profit : rotia 
Tnwn Aboth, quand c'est leur profit. 

* HJH Jouir : tr* ^ &na nianb Rituel, 
pour que les hommes en jouissent. 

H3H pr. pers. 3* pers. fim. pi. Elles 
(v. I in) : n|n5 w^n-ati Gen. 41. 19, 



je n'en ai pas vu comme. elles (les pa- 
reilles) ; renfermant le verbe 6tre : ^ 
nin rob Gen. 6. 2, qu'elles 6taient 
belles ; avec les pr6p.: nirn toni L4v. 
5. 22,.(unedes choses) par lesquelles 
(rhomme) pfcche ; rymr\ nina :jfe nabta 
II Sam. 12. 8, j'ajouterai pour toi en- 
core beaucoup d'autres choses, tantet 
tant. 

2° Adv. Ici : nan **k otrywps Gen. 
45. 5 , de ce que vous m'avez vendu 
ici (c.-fe-d. k des gens qui m'ont amen6 
ici) ; njnj njn wA Jos. 8. 20, pour fuir 
9& et lsT, d'un cdt6 ou d'un autre; 
njmrpro I Sam. 20. 21, ende^de toi. 
Adv. de temps; ^tan y» fciti-ift ■*a 
nirr-Q Gen. 15. 16, car la raesure des 
p6cb6s des Amorrh6ens n'est pas en- 
core remplie; rorpw tfipt I Sam. 1. 
16 , j'ai parte jusqu'fe present. 

H3H raremcnt nin , form6 de II in et 
nparag.Yoici, voilfc, allez! Ilmontre, 
dlsigne , les personnes , les choses , les 
endroits et les actions qui sont procbes 
ou qu'on fait ressortir : sp^ nin Gen. 
12. 19, voici ta femme; into nin 18. 
9 , la voilft dans la tente; taai Mnnj nin 
1. 29, voici que je vous ai donn6; 
^-r^ wa nin Ps. 134. 1, allez! louez 
l*fiternei. T II se lie aux suffixes qui 
remplacent le pron. pers. : *o w ^jjn 
I Sam.12.3, me voici, dtalarez contre 
moi; nag t» wi Gen. 27. 18, me voici, 
qui es-tuT ^jrpijn Is. 65. 1 , me voici ; 
no T]in Gen. 20. 3, certes tu mourras; 
n^n l$n Gen. 16. 11, te voilfc enceinte; 
apiim Nomb. 23. 17, et il 6tait 1ft 
debout; «in ^ *nq&*\ Job 38.35, vous 
diront-ils: Noiis voici? diw.ftiim Deut. 
1.10, et vous voici aujourd'hui (nom- 
breux,etc); ^nawnnw?-; Jos.9.25 r et 
maintenant nous voici dans ton pouvoir. 

nnjn f. (rac. rvd). Repos, exemption, 
remise : n^j» n'b'ntii nnjm Esth. 2. 18, 
il accorda aux provinces une remise 
(d'impdts). 

. 0*»? n. pr. d'une vall6e (v. *»|). 
VVH n. pr. d'une ville en M^sopota- 
mie, IIRoisl8. 34. 



Digitized by 



Google 



fion 

HDH Reposer. Kal inusite. Pi. So 
taire : 75 "oifd ^tea-te bn Zach. 2. 17, 
que toute chair se taise devant le Sei- 
gneur; bn too Amos 6. 10, il dira: 
Silence! tfig Wp$ wi Neh. 8. H, 
laisez-vous , 'calmez-vous , parce que 
ce jour est saint. 

Hivh. Faire taire : d*h-w$ ate bh*3 
Nomb. 13.30, Chaleb fit' taire, calmia, 
le peuple. 

nyiBH f. ( r ac. ») : rrbtyh two Lam. 
3. 49 , sans rel&che ou sans soulage- 
ment, consolation. 

16H (fat, ^rp) I© Tourner : *fi> ^n 
I Rois 22. 34, iourne ta main , tourne 
bride; tf* in'jto'! ygn Jos. 7,8, Israel 
a tourn£ le dos , a pris la fuite. — 
2°Retourner, detruire : -r* iswi •»&!£* 
*rwj Gen. 19. 21, que je ne c&truiral 
pas la ville. Avec x : dan 113th Amos 
4. 11, j'ai detruit une partie d'entre 
vous, jai fait une destruction au milieu 
de vous. — 3° Changer : abtojb dai ^n 
ia? Ps. 105. 25, il a change leur sen- 
timent pour hair son peuple ; *voty 
yitotoidin&j J6r. 31. 13, je changerai 
leur tristesse en joie. fntrans.: rnsfep 
lai^h-Kb LSv. 13.4, et le poifn'a 
point change (pour devenir) blanc. — 
4°Pervertir: d^hdi^^iyp^diww2 
J6r. 23. 36, vous avez perverti les pa- 
roles duDieu vivant ; umii Is. 39. 16, 
que vous 6tes pervcrtis ! selon d'autres, 
(il m'es t facile) de vous changer (comme 
le potior manie Fargile). 

Niph. Se tourner, se changer, passer 
d'un 6tat & l'autre : tffhrrfcg Ti&n? Jos. 
8. 20, ils se tournfcrent vers ceux qui 
les poursuivaient; iyfofta ^y\ Prov. 
17. 20, celui dont la langue est versa- 
tile ou perverse; ttxn Tftohai Esth. 9. 1, 
mais la chose s'est tourn£e, c.-fc-d. 
c'est le contraire qui arriva f W&15 
d^-wi nacre Lam. 5. 2, notre heritage 
a pa'ssl'feSes Strangers; tp^ it** ttfcha 
I Sam. 4.19, elle fut surprise, assailhe, 
par ses douleurs; litt&r. ses douleurs 
se sont tournges vers elle; aai •^wtji 
oyrrtK mns^s rtn& Exod.14. 5, le cccuv 



m 



145 



de Pharaon et de ses serviteurs fut 
change & regard decc peuple. — 2° litre 
rcnvers6, detruit : rwqi df» dw* nis 
rodhj Jon. 3. 4, encore quarante'jburs, 
et Ninive sera d&ruite. 

Hoph. nir&a ■** Tjwjn Job 30. 15, la 
terreur s'est tourn6e contre moi. 

Bithp. Se tourner, changer: a*jm 
rwhtwj Gen. 3. 24, rep£e qui tourne 
toujours, qui s'agite, une 6p6e flam- 
boyante ; selon d'autres , & deux tran- 
chants; i^na haroj Tjtthna Jug. 7. 13, 
qui roulait dans lecampdesMadianites; 
dnin inhap ?john& Job 38. 14, (la terre) 
change comme Fargile peut changer 
d'empreintes. 

1£0 et ^§0 m. Le contraire : ^"^5 
d^wrid 1J55 Ez. 16. 34, il t'est arrive 
le contraire qu'aux autres femmes ; 
•^rA ^ninj 16. 34, et tu as ete, ou tu 
as fait, le contraire. 

HDSn f 9 Destruction : rrahh tyim? 
Gen. 19. 29, d'au milieu de^la de- 
struction. 

^1??&lJ adj. : *»n vh« rflfi -JiMfinProv. 
21 . 8, la voie de l'homme est tortueuse 
et Strange (v. w). 

* ^5??$ m. La perte : rnxa TODh Abotb, 
la perte d'une bonne action ; tidfch rcr 
•hafeja Abolh, sa perte se compense 
avec son profit. 

^¥^ n. pr. d'unc idole. ou de la 
reine de Ninive, Nah. 2. 8; selon 
d'autres, Hoph* dc ax; : et il est de- 
cide (que le peuple de Ninive ira en 
captivity). 

H^H f % ( r ac. i»). D^livrance : m; 
d^wi^b niosp hi»hi Esth. 4. 14, le se^ 
cours et lsTd^livrance arriveront aux 
Juifs. 

•nil^n f m (rac. rAx). Prosp6rit6: 
nhbxhi mia Rituel, la* benediction et 
la prosperity. 

J#1 wi. Arme : "pfh ?pto ibdh Ez. 23. 
24 (p.. 1 ;*™), ils viendront contre toi 
(avec) des armes (de guerre). 

"•3 m. (avec Tar/, nnn, p/ur. d*»^n, 
const, ^n, v. w). Mont, montagne*: 

10 



Digitized by 



Google 



146 



in 



rrttn own pwj*i Gen. 12. 8, il parlit 
deYfr vers la montagne ; une fois : 
*w nnn ov^jn-] 14. 10, et ceux qui 
6<&appfcrent s'enfuirent vers la monr 
tagne ; pays montagneux , jttvt; nn , 
&TDfc«5 ^pays montagneux appartenant 
k la tribu de Juda , d'fiphralm ; %n 
c^h'bfcjn Exod. 3. 1, la montagne de 
Dieu^la montagne de Sinai; *pn Is. 
2. 3, Ps. 24. 2, Sion, appel6 aussi 
^TR "*S Wjg *<3 etc., sa montagne 
sainte; aussi ■w-mg %n Is. 2. 2, la 
montagne du temple du Seigneur; 
rnitian in sjfta i$jn J6r. 51. 25, je 
vienscontre toi, montagne (forteresse) 
destructrice, d6vastatrice , Babylone. 
Une fois /2m. (selonKimchi): rnnn rraoiri 
wto-in Ez. 35. 15, la montagne de 
Selr sera ruin^e; ta'naba «nij Cant. 8. 
14, les montagnes des' aromates. 

inn ^n n. pr. de deux monts : le 
premier, k la fronti&re du pays d'Edom, 
Nomb. 20. 22; le deuxifcme, au nord 
du Liban, 34. 7, 8. 

NT? n. pr. d'une contrde, probabl. 
la grande M6die, I Ghr. 5. 26. 

^S13 (montagne de Dieu). Nom 
d'un autel dans le temple (l'autel des 
holocaustes?) ; ni*$ sa^a WjWT] Ez. 
43. 15, et l'autel 6tait de quatrecou- 
d6es (v. Vygj). 

n?yi Beaucoup (v. raj Hiph.). 

^0 (/ii*. aSrn) Tuer, assassiner, 
abattre : les hommes : ^a nxyi itira 
a^rya iKitop. Jos. 10. 11, que ceux que 
les enfants d'Israel avaient passes au 
fil de l'6p6e ; wyr* w» tarrfta tj? ojjji 
Gen. 4. 8, Cam se leva con t re son 
frfcre Abel et le tua ; te»w V^i ">» 
Job 5. 2, la col&re fait mourir rinsens6 ; 
les b6tes: oja -re}* y**nrrni$ rin-j Is. 
27. 1, il fera mourir l'gnormc poisson 
qui est dans la mer; les plantes : sirn 
05fi| *rjaa Ps. 78. 47, il abat, perd, leur 
vigne par la grGle ; avec a : aSny 
on*n»«3oa Ps. 78. 31, il tua plusieurs 
eiitre les plus forts d'eux. 

Niph. Etre tu6: rrr&% yfa irtyba 
rnpm a^ Ez. 26.6, ct(les habitants 



mn 

de) ses villages qui sqnt dans la cam- 
pagne seront passes au fil de l'gpta ; 
■jjain^ jnn :nn^ (pour snnra) 26. 15, 
quand aura lieu le carnage au milieu 
de toi (de la ville de Tyr). 

Pou.: r>h vwi m-w Is. 27. 7, 
est-ce qu'il (Israel) a*6t6 frapp6, tu6, 
dans un carnage pareil (k celui qui a 
frapp6 ses ennemis) tu6s k cause de 
lui v ? oivrta «yyin *jft*~*a Ps. 44. 23, 
car nous sommes 6gorg6s chaque jour 
k cause de toi (parce que nous te res- 
tons fid&les). 

J"J«7 m. Meurtre , carnage : «j o*ha 
a 1 ; Is. 30. 25, au jour d'un 'grand 
carnage ; Tjaao jim a-jrpwEsth. 9. 5, 
tuerie et carnage et destruction , ex- 
termination. 

Hfjn f Carnage , boucherie : or* 
m-nn J6r. 12. 3, pour le jour du car- 
nage; mwi -perna ron Zach. 11.4, 
mfcne paltre ces brebis (destinies) k la 
boucherie. 

JTjn Concevoir, 6tre enceinte: wn 
T3TN& *53 Gen. 4. 1, elle con$ut"et 
enfanta Cafn; oj-jo-wj inrn I Chr. 4. 
17 (comme •ftw)),' ellcenfaiita Miriam; 
avec b : ft toii 38. 18, elle con$ut de 
lui, de Juda. Part. fim. nyin Mfcre : 
onnin ntirrin Os6e 2. 7, celle qui les a 
congus (leur mfcre) s'est d6shonor6e ; 
et masc: *yin rbyi Gen. 49. 26, les 
benedictions de mes pfcres. — 2° Con- 
cevoir par l'esprit, m&Iiter : io* mm 
T# ^:i Ps - ?• *&, et il a conciTie 
p6ch6 et enfant^ le mensonge ; inf. "hn : 
\v* «hn Is. 59. 4, et -hh 59. 13. 

Pou. pass. : naa trh *w» f*«*m Job 3. 
3, et la nuit dans' laquelle* on a dit: 
Un homme a 6t6 congu. 

n 17 odj. fim. Enceinte : -t^k &*& 
rryn isjk ft nin Gen. 38. 25, je suis 
enceinte par Toeuvre de Thomme, k qui 
apparliennent ces choses ; rm Ptaryyi 
oVi*.J6r. 20. 17, et que la grossesse 
deson sein durAt eternellement, c.-ft-d. 
qu'ellene m'enfantftt jamais. PL ninn: 
?S>an omqhm II Rois 8. 12, et tu fen- 
dras le sein de leurs feraraes enceintes ; 



Digitized by 



Google 



mn 

selon d'aulres (p. vtpyj) : tu perceras 
leurs montagnes, leurs forteresses sur 
les montagnes ; tjim whn Amos 1 . 
13, des femmes enceintes de Galaad 
(on p. d^rj les montagnes, v. ^5). 
? nirnn m% : <&n *wnna Rituel, par les 
passions du cceur. 

innn chald. m. Pens^e : -i? rtH*l 
in^uj^ Dan. 4. 2, et les pensGes (que 
j'avais) 6tant dans mon lit. 

T^O m. ( de rrjn ). La grossesse : 
^Sm ^top Gen. 3*. 16, ta douleur et 
ta grossesse. 
*^9 Certes, voisl Aboth. 

ninrrpj. f. r Vi rw adj.): wl^ 
vpn* Os£e 14. 1, et les femmes en- 
ceintes (de Samarie) auront leur sein 
fendu. 

]1^n m . Grossesse : )*yi tb *j ye\^\ 
Ruth 4. 13, et Dieu lui fit la grftce de 
devenir enceinte; litt&r. Dieu lui ac- 
corda une grossesse. 

nQ^rj f 9 (<j e vyri). La chose renver- 
s6e, ruine: d^.^b-itj Amos 9. 11, 
je rel&verai ses. mines, ou je rebatirai 
8es maisons renyersies. 

WOnq f, .Destruction : ^in p*H 
Is. 49. 19, et ton pays de destruction, 
plein de mines. 

. Cjn n. pr. Horam, roi de Geser, 
Jos. 10. 33. 

D">n n.pr.m. I Chr. 4. 8, 

TlPTD.m. (p» li«T»). Palais, cita- 
delle i.ttxbrifi rewife Amos 4. 3, et 
vous serez jet6es dans la citadelle ; se- 
lon d'autres, n. pr., dans le pays de 
Harmon (de TArmSnie?). 

T3 1 ? n. pr. m. 1° Uaran, frfcred'Abra- 
ham, Gen. 11. 26. — 2° I Chr. 23. 9. 

Din (f u t . oHrn et o'nrp) 1 ° Renverser, 
d&nolir: iwjawj 091 Lament. 2. 2, il 
a renvers6 dans sa fureur ; *&■) oSrp ft 
rw Job 12. 14, s'il d6molit(un Edi- 
fice), il ne sera pas rebftti ; •ra^-wi 
w^ Ps. 58. 7, brise leurs dents dans 
la bouGhe ; *&$£ *TP9*w?* I s - 28 * * 9 * 
il t'arrachera de ion poste (de tes fonc- 



inn 



147 



tions). — 2° Faire irruption : wiij;^ 
^-5«j r&A Exod. 1Q. 24, qu'ils ne 
(assent pas irruption pour monter Ik 
oti est rfiternel. 

Niph.: y&ft* ninwh ^ Ps. 11. 3, car 
m£me les fondements sont renvers6s , 
ou: tout est renvers6 jusqu'aux fonde- 
ments ; ft^nn ^hj 1 ) Ez. 38. 20, les 
montagnes seront renversges. 

Pi. : wyin bnn ^ Exod. 23. 23, mais 
tu les dttniiras* entifcrement ; ^770 
^ia' |, i™ , » Is. 49. 17, tes destructeurs et 
tes d6vastateurs. 

D*jn m . Destruction : vytn to Is. 
19. 18, la ville de la destruction, ou 
(p. o'jtjh) ville de soleil, Hiliopolis en 
Egypte. 

^TJD, m. (v. nn). Montagne, habitant 
de la montagne: m^a /n-jn Ur. 17. 3, 
Israel, toi qui habites les montagnes 
(pour y adorer les idoles), tout ce qui 
est dans le champ, etc. ; selon d'autres t 
ma montagne , Sion , au milieu de la 
campagne ; -win tmti II Sam. ^3. 33, 
Semma le montagnard ; plur.: it^jtw 
r^ro axnn Deut. 8. 9, et de ses mon- 
tagnes tu tailleras (tireras) Tairain; 
TO-wn Hab. 3. 6, les montagnes 6ter- 
nelles. 

• nnn^n f 9 Destruction, ruine: nnmfcj 
oVi* Rituel, la ruine du monde. 

^3^0 Intelligence (v. i*^). 

D^n n .pr.m. I Chr. 11. 34. 

Wyo^jri /*. (de Vinf. Hiph.de *»*). 
L'action de faire entendre: nwotihi 
d^w Ez. 24. 26, pour le faire entendre 
auxoreilles, pour annoncer les nou* 
yelles. 

^inn m. (rac. ipj). Action de fon- 
dre, fusion: ti^^wij Ez. 22. 22, 
comme l'argent est fonau. 

inn n.pr. d'un Perse, Esth. 4. 51 

^D»3 Kal inusite. Pi. Railler, se 
moquer, tromper : •% Vnn ^^3 Gen. 
.31. 7, votre pfere s'est jou6 de moi^, 
m'a tromp* ; inn ni^tt ttspb* Exod. 
8, 25, mais quc'Pharaon ne trompe 
plus; /til.: ^Vtitj sm?^ tf^i.Jir. 9. 4, 



Digitized by 



Google 



148 



inn 



Tun trompe Piutre; et vrta wja !»r*i 
I Rois 18. 27, et Elie leVrailla." "" 
Pou. : witoh Vtw a* Is. 44. 20, le cceur 
trompe Ta 6gar6. 

OvHCJ m. pJ. Moqueries, trompe- 
ries: -»nttp trtnq *&-»* Job 17. 2, si 
ceux qui sont autour de moi ne me 
disaient pas des choses trompeuses, 
des consolations vaines. 



r 

• TMJ Permission f une chose per- 
mise, non d6fendue, Rituel. 

AC!? Se ruer, se jeter sup quelqu'un : 
tto-i* vnvirnj njap* Ps. 62. 4, jus- 
qu'fc quand vous jetterez-vous tons en- 
semble sur un homme?selon d'autres: 
calomnierez-vous , ou formerez-vous 
des intrigues, contre un bomme? 



1 



1 Waw, 13 sixifcme lettre de Talphabet. 
Sa forme rgpond & son nom , crochet. 
Comme chiffre il signifie 6. II se per- 
mute avec a, comme ro:yi et Kia^i my- 
riade; w^-ra et w&rn *n!pr.\ avec * : 
**J et •*; enfanter ; rnn et wn vivre ; 
hin et mi 6tre; avecY: a* eYcg dos; 
avec n : rra et i* ici ou 1& ; avec « (v. *)• 

] («i devant schewa et devant les let- 
tres p, a, a ; i souvent devant des mono 
syllabes ou devant des syllabes qui ont 
la hra};i devant *muet; i,;etj, devant 
«, k et $). Conj. 1° Et , soit pour Her les 
mots d'une phrase : yjan r«i wjran «* 
Gen. 1. 1, le ciel et la'terre ;' soit pour 
Her les phrases entre elles : raw TTjwji 
Gen. 1.2, et la terre 6tait. Pour Her 
3 ou 4 noms ou verbes, ou plus, on 
donne le i soit & chacun d'eux(v. Deut. 
14. 26), soit au 3 e et aux suivants 
(v. Gen. 13. 2, II Rois 23. B), soit 
m£me au 2*, et non pas au 3° : naVii 
las — *nte>i — w£k Job 42. 9, Eliphaz 
et Baldad (et) Zophar allferent (v. Ps. 
45. 9). — 2° ExplicaUf: rwj^ vnajw 
vroa* I Sam. 28. 3, et ils Tenterrtorent 
dans Ramah , & savoir dans sa ville 
(natale) ; &a*»a* taa^rro tf aa »*jn*i Amos 
4. 10, j'ai fait monter la puanleur (des 
morts) de votre camp (& savoir, ou 
jusqu^fc vos narines. — 3° A u gmentatif: 
y? *ja *%r& *Vty Job B. 19, (dans six 
calamity il te sauve) aussi , et m6me 
dans sept le mal ne te touche pas. — 
i°Relaiif % remplagant le pronom ou la 
pr6p. exprimgs dans la phrase qui pr6- 



cftde : ttti**t mrf* &) Ps. BB. 20, et qui 
ne craignent pas Dieu; m**} ^k **ra 
fMfTJ ^ r«i Gen. 49. 2B, du bieu 
de ton pfcre qui t'aidera et du Tout- 
Puissant qui te b<*nira. — 8° Alors: 
■Wl *X E ™d. 16. 6, au soir (alors) 
voussaurez; irt>rin§a ra rot nat**}-*? 
I Sam. 2. 13, quiconque prtsentait uq 
sacrifice, alors arriva leserviteur du 
pr6tre. — 6° Comparatif: fta vhrtiri 

^^p*^ TO WW Job 12.H\ roreille 
ne doit-elle pas j uger des paroles comme 
le palais goUte les metsr — 7° Mais, 
quoique : nrm y*& Gen. 2 17, mais 
de Tarbre de la science (du bien et du 
mal); prar^J «^« wa-r*i Gen. 17. 
21, mais je conclurai mon alliance 
avec Isaac ; **ki ^ -ok-. Gen. 18. 27, 
quoique je ne sois que poussifcre et 
que cendre. — 8° Ou : i*o rq» %&* 
Exod. 21. 17, celui qui maudit son 
pfcre ou sa mfcre. — 9° Car : twUn ^i 
ffyj Ps. 60. 13, car le secours de 
Thomme est vain. — 10° Gependant : 
T«*w trh a* wtaj Is. 88. 2, cependant 
ils mecherchent chaque jour; done: 
wp P»- *• *» sachez done. — 11° Pour 
que : ag^ bKthfKi Nomb. 23. 19 , 
Dieu n'est point un homme pour qu'il 
mente. — 12° Quand : me$i Ruth 2.9, 
quand tu auras soif. — l3 *n^^i 
Jug. 14. 16, comment te le dirai-je 
fctoi? J 

?|WW ii est le 3 qui change le futur 
en pr&drit, comme *ratf»i il dit, *rp*> 
il appela, b*s il fit; et le"i, qui faitdu 



Digitized by 



Google 



pr6t6rit un futur : rjhyj tu donneras ; 
rrtoy\ tu feras. 

* ^T! ad;. Certain : •wj &*}» un sacri- 
fice pour un p6ch6 certain, qu'on est 
stir d'avoir commis. 
' *W1 Aveu, confession : n$ •**$ Ri- 
tuel, par l'aveu de la bouche, c.-fc-d. 
une confession en paroles, mais qui 
n'est pas sincere. 

T7! w. pr. d'une contrte d'Arabie , 
Wedan, Ez. 27. 19; d'autres tradui- 
sent : et Dan. 

2™ (signification douteuse) n. pr. 
d'un endroit: rafca arrrrqj Nomb. 21. 
14, Waheb dans Supba, province de 
Moab ; selon d'autres : am comme an; 
ce que Dieu a donn6 (h son peuple, ce 
qu'il a fait pour lui) dans la mer Rouge. 

^3 m. (p/ur. to*n, const. *vi). Clou, 
crochet: am wynj Exod. 26. 32, leurs 
crochets d'or. * 

^D adj. Coupable : in tf*t Prov. 21. 
8, le criminel. Cependant presque tous 
les commcntaires l'expliquent comme 



IDT 



149 



w; adj., se rapportant&^laconduite 
de lTiomme est Strange. • 

***?$ n. pr. du plus jeune fils de 
Hainan, Esth. 9.9. 

"^1 m. Enfant (v. ^) : **i *b ^ 
Gen. 11. 30, elle n'avait pas H'en'fant. 

^3 m. Enfant : *j*$rwj-i& II Sam. 
6. 23 (cheth. ni;), elle n'avait plus d'en- 
fants (depuis ce jour). . - 

HJJI n. pr. m. Esdr. 10. 36. 
' *Ufl m. Reunion : n?} mg tjtj^ tr; 
tfn»r£ Aboth, que ta maison soit une 
maison de reunion pour les savants. 
* TfHl f. Reunion , rendez-vous : 
mot-rrpj^ Rituel, par le rendez-vous 
pour commettre fornication. 

V$) n. pr. m. Nomb. 13. 14. 

*$} n.pr. Wasni, fils de Samuel, 
I Chr. 6. 13 (le mime est appeW btffr 
I Sam. 8. 2). 

V># n. pr. (la belle T). Wasthi, 
femme d'Assu6rus, reine de Perse, 
Esth. 1.9. 



T 



T Zayin. *pt septi&me lettre de l'al- 
phabet, signifie comme chiffre 7. Sa 
forme rtpond k son nom : arme, hache. 
11 se permute avec n,n, &,&,*,«; 
exemples : rqt, rqo et chald. na* immo- 
ler; to et -wo cider, reculer; ti* et oV$ 
Iriompher; p*j et pre crier; ant or, et 
ahs couleur d'or, jaune; tyj et tivj 
trembler ; avec -i : pt$ et p^ Eclair. 

2%\ m. Loup : tearta; a»t *y\ Is.ll. 
6, le loup habitera avec l'agneau; *o«] 
an; Soph. 3. 3, les loups du soir, qui 
sortent le soir pour surprendre la 
proie. 

2%] n. pr. Zieb, un prince des Ma- 
dianites, Jug. 7 28. 

n*ft pron. dimonst. fim. sing. Gelle, 
celle-ci, cela (v. le masc. rtj celui-ci). 

T3J Donner, gratifier: '^o'^'TO? 



aita to Gen. 30. 20, Dieu m'a fait un 
dou excellent. 

"l?J m. Don (v. nat). 

1?1 (don) n. pr. 1* I Chr. 1. 36. — 
2° 7. 21. — 3* H. 41. — 4° II Chr. 
24. 26. 

n?l n. pr. !• Jos. 7. 1 . — 2° I Chr. 
8. 19. — 3° 27. 27. —4° fWh.li.17. 

Vl?l (don deDieu) n.pr. Zabdiel, 
fits de Hagdplim, ou fils d'un des 
grands, N6h. 11.14. 

nnjt n , p r . de plusieurs hommes, 
I Chr. et Esdr. 

in^p! n. pr. 1° I Chr. 26. 2. — 
2° II Chr. 17.8. — 3° 19. 11. 

yo\ m. Mouche: ma •o«t Eccl. 10. 
1 , des mouches mortes, ou qui donnent 
la mort, des mouches venimeuses; 



Digitized by 



Google 



150 



131 



tat to* II Rote 1.2, le Dieu des mou- 
ches, Beelzebub, divinity adorge chez 
les Ekronites. 

TOT (le donn£) n. pr. I Rois 4. 5. 
: TOI .(le donn6) n. pr. Esdr. 8. 14. 

ST^ttt (la donnte) n. pr. Zebouda , 
mfereduroiYehoyakim, II Rois 23.36. 
• Tttt et v^J m. Demeure : wja riaa 
$ iat rr*$ I Rois 8. 13 , j'ai bitfune 
maison qui sera ta deraeure; iry» tivti 
rftat w Hab. 3. 11 (n parag.), le so- 
leil, la lune, s'arrdtferent dans leur 
demeure ; •& Va*a Ps. 49. 15, (ils iront 
It Tenfer) chacun de sa demeure , ou 
(dans l'enfer) qui sera leur demeure. 

flVoi* fpX et &%] (deiathabiter) 
n. pr. Zaboulon , fils de Jacob et de 
L6a, Gen. 30. 20, souche de la tribu 
de cenom; n. patron, ^^ot Nomb. 
'26. 27. 

n?t Immoler, 6gorger, sacrifter: 
^rnratnn I Sam. 28. 24, elle le tua (le 
veau); taai n$ ^« "itg« '•nat-fc* Ez. 39. 
17, au repas (que je prepare des vie- 
times) que j'6gorge pour vous ; special. 
offrir des sacrifices k Dieu : *ji wjsji 
wfatExod. 8. 23, et nous sacrifierons 
au Seigneur notre Dieu ; aussi av$c vtfc : 
■j *»> nat wia* I Rois 8. 62, (le roi et 
tout Israel) presentment des sacrifices 
devant lTfiternel. 

. Pi. Sacrifier souvent, avoir coutume 
de sacrifier: trpjjw fta} n$t II Chr. 33. 
22, Amon sacrifiait (aux idoles) et les 
adorait; ^itan n$t« w* 28. 23, je 

* veux leur sacrifier (aux idoles), et elles 
m'assisteront. 

njt m . (avec suff. «, plur. tynat, 
const. •»nat).Victimei sacrifice : a*n-^nat 
Prov. 17. 1, (une maison pleine) de 
victimes, de bates 6gorg6es pour le 
repas, avec des disputes (et oft Ton se 

-querelle) ; b^to d**^} Exod. 24. K, 
des hosties pacinques',. des sacrifices 
de remerciement ; tram rnt I Sam. 1 . 
21, le sacrifice annuel'; nnM}» nat 20. 
29, un sacrifice offert par une famille. 

' Le plur. une forme fim. : Br»ha»a wfcni 



Os6e 4. 19, pour qu'ils soient couverts 
de honte It cause de lours sacrifices 
(offerts aux idoles). > 

- H?t n# pr. Zebach , roi des Hadia- 
nites, Jug. 8. 5, Ps. 83. 12. 

^3! n. pr. m. Esdr. 10. 28. 

Nf3| (achet6) n. pr. ro. Esdr. 
10.43. 

^3J Habiter, demeurer: ^rydwri 
*$•* Gen. 30. 20, cette fois, c.-*-d. 
d&s maintenant, mon mari demeurera 
toujours avec ou aupr&s de moi. 

?3J chald. Acheter, gagner : ww^ 
•pjat -pnjij Dan. 2. 8, que vous voulez 
gagner du temps. 

Vi m. Peau du raisin : xry) ^sto 
Nomb. 6. 4, depute les p6pins jusqu'fr 
la peau (du raisin). 

*tt adj. (rac. w), T4ra6raire, or- 
gueilleux , superbe ; aussi subst. \ or- 
gueil: teflj.pi *r«rj *q Prov. 21, 24, 
Torgueilleux , le pr&omptueux , rao- 
queur est son nom; p*it yi^natfrrj 
Is. 13. 11, je dompterai l'orgueil des 
superbes ; t$f* ^n wnj b| Ps. 19. 1 4, 
preserve ton serviteur aussi desp£ch£s 
d'orgueil (ou de p6ch6s volontaires); 
selon d'autres : tiens loin ton servi- 
teur de la compagnie des orgueilleux. 
• ThJ m. (const. Tint, rac. w). Orgueil, 
arrogance : fite «h;i yht *a Prov.H . 2, 
lorsque vient Tarrogance, vient aussi 
la honte, Pignominie ; ?[ H Ttt$ wi; ^ 
I Sam. 17. 28, je connate ton orgueil; 
concr. l'orgueilleux; itp\ "jtn iqjai J6r. 
50. 32, et le superbe (le roi de Baby- 
lone) trgbuchera et tombera ; * linta 
.Rituel, par t6m6rit6,(unp6ch6commis; 
volontairement, avec intention. 

^1 (fim. r^t, plur. rA») 1 Q pron. 
dhnonst. Celui-ci , celle-ci : mrw\ m 
Gen. 5. 29, celui-ci nous consolera; 
•npagr^tq Ruth 1.. 19, celle-ci est-ce 
bienNo6mi?mfe$ tew* rwbGen. 2.23, 
celle-ci sera appel^e femme ; mtn^is 
Gen. 3. 14,parce que tu as fait eel a. 
Avec le subst.: rwn divi ce jour, wir 
mti cette chose; devant le subst. et sans 



Digitized by 



Google 



ro 

art., il renferme le verbe subst. Atre : 
di*n nt c'est le jour ; *ia*n nt c'est la pa- 
role, ou c'est la chose. Emph. : ■w? nt 
Jug. 5. 5, ce Sinai 1 wjfyj d**fVKm ^ 
Ps. 48. 15, que ce Dieu est notreDieu 1 
Miprisant: nt wro}*-irg I Sam. 10. 27, 
comment pourra nous sauver celui-Ifc? 
«a mirj rtitbrm !*$ mn Gen. 37. 19, 
voici cot homme aux rgves qui arrive 1 
Avec lepron. interrog.irrt «vi *o Esth. 
7. 5, qui est-ce? tix-rva iGen. 27. 20, 
qu'est-ce? comment* cela? re rnh Gen. 
18. 13, ponrquoi done? ' nrtq* ntfrna 
Gen. 3. 13, qiTas-tu fait, ou pourquoi 
as-tu fait cela? rn-i^ nt Is. 6. 3, Tun 
It l'autre. 

* 2° Pron. relat. Qui, lequel : *p}a6 »g*} 
*DVl HJ Prov. 23. 22, Scoute ton pfcre, 
qui t'aengendrt; ia twati nt Ttapni Ps. 
74. 2, la montagne de Sion , sur la- 
quelle tu r&idais. 

3° Adverbial., du lieu : ma tu ««} 
Nomb. 22. 19, restez done ici* (k cet 
endroit); tm Gen. 37. 17, d'ici ; tm 
yrub two* Jos. 8. 33, des deux cfltesde 
l'arche; du temps: D*wa nt Gen. 27, 
36, d6j& deux fois; mti nia nt Zach. 
7. 3, dtyh tant d'annGes ; D*ty* ■i-nt 
rotf Gen. 31. 41, il y a maintenant 
vingtans que je suis(dans ta maison); 
tta nt-ron *rfci VipCant. 2. 8, (j'entends) 
la voix de mon ami, le voici qui vient ; 
yyrth baafcuntai nte II Sam. H. 25, 
c'est ainsi quelle ddvore, ou: l'6p6e 
d6vore tantfit celui-ci , tantflt celui-lfc ; 
rrosn rnyi natoj retail Rois 5. 4, ainsi 
et ainsi'a parte,' telle et telle choses a 
dit , la jeune fille. 

rlt pron. demonst. fern. sing. (v. nt). 
Gelle-ci, celle : wn n't-afti II Rois 6. 
19, et celle-ci n'estpas laville; nt-a| 
rv 9p}' i Wl Eccl. 9. 13, j'ai vu aussi 
cette sagesse, ou : j'ai consid£r£ la sa- 
gesse de cette mantere, sous un autre 
point de vue. 

PJ (p. nto) Agneau : ywm nt ufy] 
I Sam. 17. §4, (cheth.) il emporta un 
agneau du troupeau. 

2HT m. (const, ant, une fois ant* Gen. 



It 



151 



2. 12). 1° Or : e$aj am Exod. 25. 3, 
de Tor et de l'argent; aussi pour J>g^ 
am side d'or: t&g«fc am rriq* Gen. 
24. 22, leur poids 6tait do dix sides 
d'or. — 2° Au fig. % de la puretd del'air : 
row ant yiawD Job 37 . 22, du nord vient 
l*or(l*air pur, oule ventfrais, qui rend 
le ciel clair, serein) ; baa ant-oia J6r. 
51.7, Babylone est une eoupe remplie 
de vin d'or, c.-fc-d. clair, excellent (ou 
une coupe d'or) ; aren vrvbrq BVPTfl 
Zach. 4. 12, qui font couler d'elles 
l'huile (claire comme de l'or) 

D»?J Kal inusiti. JPt. Donner du d6- 
goflt: wji injn \v&\r\ Job 33. 20, et le 
pain m&me lui Sonne du d^gotit, 
(exact, son ftrae, ou l'6tat dans lequel 
son ftme se trouve, lui inspire du du- 
gout pour le pain). 

DO! (d6goftt) n. pr. m. II Chr. 
11.19. 

*V3J Briller, 6clairer. Kal inusit6. 
Hiph. 1° lnstruire, enseigner, avertir, 
ddtourner : anna nrnntn 1 ) Exod. 18. 20, 
tu leur enseigneras ; •ia-tfna arch ^tni 
nybTj Ez. 3. 18, pour avertir, a6- 
toVrner le criminel de sa voie coupable ; 
^m ante ftTTtn 1 ; 3. 17, tu les averliras 
pour moi, en mon nom. — 2° Intrans. 
Briller : rpttr} o^ato^ Dan. 12. 3, 
mais les inteiligents brilleront. 

Niph. fitre averti, instruit, selaisser 
avertir: ^3 *a nw t»n Ez. 3. 21, il 
vivra, ca/'il s'est laiss6 avertir, il a 
6cout6 l'avertissement; dna^ims^^-bj 
Ps. 19. 12, aussi ton serviteur est 
averti, instruit, par eux ; -lmri •*» Eccl. 
12. 12, mon fils, laisse-toi avertir, 
6coute cet avertissement. 

"151 chald. Avertir. Part. pass. : "pT*!p 
iin Esdr. 4. 22, et soyez avertis , pre- 
nez garde; * w ^n Aboth, observe, 
fais attention It. 

lift m. ficlat : Tpy} TH^ Dan. 12. 3, 
comme l'6clat du firmament. 

M m. ficlat, floraison, nom d'un 
mois : it ^"iha I Rois 6. 1 , dans le mois 
de ziw (mois de floraison d'arbres et 



Digitized by 



Google 



152 



IT 



de plantes), le mois de *i;^ f qui cor- 
respond & avril-mai. 

1t et It pron. dimonst. et relate pour 
nt etntft : w Tfoh Ps. 42. 8, cette gy- 
ration ; wto^k it ijhyj Ps. 132. 42, et 
ma loi que je leur enseignerai ; aussi 
plur.: wit* « trotfn •gwp Ps. 17. 9, des 
m6chants qui me font violence. 

Sit Couler: tro o«;i Ps. 78. 20, et 
l'eau coulait; de l'6coulement p6rio- 
dique des femmes : rat rrnn-^D mfco 
L6v. 15. 49, et une femme qui aura 
le flux menstruel ; et en g6n6ral : 
mm ait a*ir-o rrafen L£v. 15. 25, une 
femme qui* aura T (Ws le temps or- 
dinaire) comme un flux menstruel; 
aussi d'un homme : at mr\ *s> «$•« ^ 
i^^tt 45. 2, tout homme qui souffrira 
de ia gonorrhSe; ^xn at J6r. 49. 4, 
ta valine est inond£e (du sang des 
morts); d^"to *iatj Dhti Lam. 4. 9, 
car ceux-l& sont morts' (leur sang a 
coute) perc6s par l'6p6e ; selon d'au- 
tres : ceux-ci sont morts ext6nu6s (de 
faim); tfyn ain nat yj« Exod. 3. 8, 
une terre abondante en fait et en miel. 

3ft m. £coulemenl , la gonorrh6e 
simple ; avec suff.: iait L4v. 45. 1 , 33 ; 
de la femme : iwi ait 45. 25, et wait 
45. 26, ses ordinaires, ou flux pareil 
au flux menstruel. 

Tit Agir avec malice, pScher, se r6- 
volter: wris «nj *m& "0*3 ^Exod. 48. 
44, car la chose, c.-»Vd. lament, par 
lequel ils ont p6ch6, s'cst pr6cipit£ sur 
eux , ou : (Dieu a puni les figypliens) 
parce qu'ils ont agi criminellement 
contre eux (les Israelites) ; mr ^-ia i» 
J6r. 50. 29, parce qu'elle s'est 61ev6e, 
r4volt6e, contre le Seigneur. 

Hiph. 4° Faire cuire : T»n apap wj 
Gen. 25. 29, Jacob fit cuire un mets*; 
selon d'autres, le verbe et le subst. de 
la rac. w et ntjj pour wj. — 2° Les 
m6mes significations qu'au Kal: ^ 
«7** ^^ N6h. 9. 40, qu'ils ont agi 
avec malice, ou avec orgueil, contre 
eux;tfqn-te «ft* ntj-wExod. 24. 44, si 
quelqu'un commet un crime affreux 



contre son prochain, ou s'il pr£m£dite 
un crime, etc. 

* tto Qui commet un pdchl volon- 
tairement, et tnaa (commettre un p6- 
ch6) avec intention, de dessein pr6- 
m£dit6. 

Tltchald. Agir avec insolence. Aph. 
inf. rtjm: mw* nap* wyrtj Dan. 5. 20, 
et que son esprit s'affermtt dans son 
arrogance, littir. k agir effront&nent, 
avec insolence. 

W inusite. S'agiter, se mouvoir (v. 
nt) : 'ixaipM iniK -ppta y% Aboth , ils 
ne le remuent pas de sa place. 

BTft n. pr. d'un peuple habitant un 
pays voisin de la Palestine. Gen. 44. 5. 

HO* n. pr.m. I Chr. 4.20. 

njlt f m Coin {plur. seul usit£) : rtapj 
rats Zach. 9. 45, comme les coins, les 
comes, de l'autel ; rtiaorra rtota wyba 
Ps. 444. 42, nos filles sont comme les 
colonnes angulaires sculptges, orn6es. 

tot (v. iit) Rgpandre , prodiguer , 
m6priser : iraa am erijii Is. 46. 6, qui 
tirent ou qui prodiguent Tor de la 
bourse. 

Hithp. MGpriser, insulter : tr^as-i* 
rvbvt] Lament. 4. 8, tous ceux qui 
ftionoraient Tont m6pris£e, insure 
(p. 1*6*13). 

nplt prip. (avec suff. •**«, ?p4tt). 
Outre, hors, excepts, seulementTrtat 
pwj-d? r&* II Rois 24. 44, excepts 
les* plus pauvres du peuple; •**« i*« 
Is. 45. 21, aucun(Dieu) outre moi; 
aussi -»ni»it pour riw : htyfn aW^Vit 
Deut. 4 7 36, except Caleb, filsde Ve- 
phon6; wrortnm} ini*it I Rois 3. 48, 
nous deux seulement. 

Jit Nourrir : nyim am Jos. 6. 25, 
Rahab l'hdtesse (d'autres traduisent : 
courtisane, de rwt) ; *ii^ oVfcwrr« "gn 
Rituel, qui nourrit le monde entier. 
Uoph. tryna «?*b J6r. 5. 8, cheth., des 
chevaux bien nourris, gras (v. "jt;). 

pt chald. Nourrir. Ithp. fVf\ *W* 
infcja-ta Dan. 4. 9, et de lui se nour- 
rissent toutes les creatures. 



Digitized by 



Google 



n l* f- (rac. njj) : mtoo Sfcjn ww 
Joel 4. 3, ils ont donnS l'enfant~ pour 
prix d'une prostitute (v. i*t). 

WSe remuer, bouger, trembler: 
row *pfti Esth. 5. 9, et il ne se re- 
muait pas de sa place, ne bougeait pas 
pour lui ; mgh i^yW w*^ Di*a Eccl. 12. 
3, le jour oft les gardiens de la maison 
tremblent. 

Pilp. tpefjanq «jj^ Hab. 2. 7, ceux 
qui te tourmentent, tes oppresseurs 9 
s eveilleront. 

W chald. Trembler, craindre. Part. : 
T^J-hriDan, 5. 19, (Am-p™) ils 
tremblaient; >«; a6 rmaii Abotfi , ne 
t'en Sloigne pas (ne t'Scarte pas de ces 
maximes). 

^IJU /". Agitation , terreur : mmn 
pwj rrcAro ibi rwti JSr. 15. 4, (ten 
rrajjele^feraierrer, je lesdisperserai, 
dans tous les royaumes de la terre ; 
ou : je ferai qu'ils soient un objet 
d'agitation, d'horreur, pour tous les 
royaumes t etc.; rwrpn rrrrj Is. 28. 
19, il n y aura que tremblement , que 
terreur. 

I Tit Pressor, fouler, Scraser du pied: 
WfW-ryjj ^v. Jug. 6. 38, il pressa la 
toison ; mwj by;-^ n&ten Job 39. 15, 
et elle oubhe qu'un pied pourra les 
Eraser ; intrans. : itfyi felVj inHft Is. 1 . 
6, {frit, forme Poo. ouPou., p. writ) 
(les plaies) ne sont pas pressSes 'ni 
bandies, pansSes ; part. pass. : mm* 
ro$» ygqe\ Is. 59. 5, exact., et si (l'ceuf) 
estScrasS, si on l'Scrase, il en sort un 
aspic. 

Pi. T&n TJ^rj! II Rois 4. 35, et Fen- 
fant Sternua. 

II y(t (y. **&) Se dStourner, s'Sloigner; 
Stre, devenir, Stranger : **wo w-^s -ypi 
Job 19. 13, et mes amis *se sont Sloi- 
gnSs de moi, se conduisent envers moi 
comme des Strangers ; diyj* d^n n't 
Ps. 58. 4, les impies se son t dStournSs 
(du droit chemin) dSs le sein de leurs 
mSres (tfaZ, forme Poo. ou Pou.). fitre 
contraire , rSpugner : *in«to6 rnt *wn 
Job 19. 17, monhaleine rSpugne^ ma 



tn 



153 



femme. Part, ou adj. ijfitranger, bar- 
bare : P(tk tfiafc .trnt Is. 1 . 7, les Stran- 
gers la dSvorent; m-nt-j d 4 *** i^ai •tini*}} 
JSr. 51. 2, j'enverrai contire Babylone 
desbarbares qui la pilleront, exact, qui 
la traiteront comme un pays Stranger, 
ennemi; selon d'autres(de mt), des 
vanniers qui la vanneront; ij^Kb Ps. 
44. 21, & un dieu Stranger, It une idole 
adorSe des autres peuples ; rnt rrafe 
Prov. 2. 16, une femme dSgSnSrSe, 
prostituSe; rnt tig LSv. 10. 1, du feu 
profane; rvht *»ii Prov. 22. 14, labou- 
che des Strangles ou des prostitutes ; 
rvht lan* *pji? Prov. 23. 33, tes yeux 
verront des cboses Stranges. 

Niph. ^inn »nto Is. 1. 4, (le mSme 
que Kat) ils sont relournSs en arri&re 
(se sont SloignSs de Dieu). 

Hoph. part, ^n^i^h-waps. 69.9, 
je suis devenu comme un* Stranger t 
mesfrSres. 

nDt S'Scarter, sesSparer.JTalinusitS. 
Niph.: i^nri m^i 1 ) Exod. 28. 28, que 
le pectoral ne soit sSparS (del'Sphod). 

$0t lo Ramper : to *nt Deut. 32. 
24, qui rampent dans la poussiSre, les 
serpents. — 2° Craindre : *»n!jnt 15-i? 
amo Job 32. 6, e'est pourquoi j'ai 
craint, je n'ai pas osS (dire, ma pensSe). 

npilT n . pr. d*un rocher prSs de JS- 
rusalem : nbiim «n« I Rois. 1.9, pierre 
des eaux qui coulent, ou des serpents ; 
Tharg.t rocher d'ott on domine la con- 
trSe. 

ItTfc adj. m. (rac. »m). IrritS, impS- 
tucux: o^iwri man Ps. 124. 5, les 
eaux enflSes, les flots impStueux. 

I^t chald. m. Eclat, sSrSnitS: mv) 
*W£ Dan. 2. 31, et dont TSclat prodi- 
gieux ; ■frii* yvq W|i 5. 9, et la sS- 
rSnitS de sa figure changea, il changea 
de couleur, pftlit. 

H m. 1° Comme vj ficlat : awjwhm 
itriaa nfo Is. 66. 11 , pour que vous 
soyez rSjouis de TSclat ou de Tabon- 
dance de sa gloire. — 2° De w ce qui 
semeut. BSte, animal: ^w *n^ *%) 



Digitized by 



Google 



154 



P? 



Ps. 50. 11, et les b<Hes des champs 
sont k moi, ou me sont connues. 

«H (6clat) n. pr. m. 1° I Chr. 4. 
37.— 2° II Chr. 11.20. 

npt (6clat) n. pr. tn. I Chr. 23. H. 
Le m6me est appel6 kjm, vers. 10. 

**n n. pr. (v. nnt). 

* ]£! m. Emotion : ante y*t ig Rit., le 
bruit d'une grande agitation, Amotion. 

JT? (Amotion) n. pr. m. I Chr. 8. 13. 

*^t n. pr. 1° Ziph, ville de la tribu 
de Juda, Jos. 15. 15, prfcs du desert 
du m6me nom: ^n-wral Sam. 23. 14. 
dwi 26. 1, les habitants de Ziph. — 
2° Ziph, fils de Jehallelel, I Chr. 4. 16. 

nsn n. pr. m. IChr. 4. 16. 

n1p n t f. pi. (v. oitt). fitincelles, 
flammes, brandons: nipn i^jkcIs. 50, 
11, vous qui lancez des flammes, des 
brandons, ou qui 6tes arm6s de bran- 
dons (v. *m). 

nn m . (const, rw, pi. ww). 1° Oli- 
vier: rreb rraK*3 Jug. 9. 9, les arbres 
dirent k l'ollvier. — 2° Olive : rm» 
nM-rfrin Mich. 6. 15, tu fouleras les 
olives. — OT'OT -**3 Zach. 14. 4, la 
montagne des Oliviers, dans le voisi- 
nage de Jerusalem. 

?n\! (olivier) n. pr. m. I Chr. 7.10. 

Ill et ^|! (f&m. rot) adj. Clair, pur: 
■jjt rro "pari Exod. 27. 20, de 1'huite 
d'olives pure, claire ; rot nabi*i 30. 34, 
de l'encens pur ; au fig.] rot *rbtrp Job 
16. 17, etma prifcre 6taitpure; 7p-DK 
rrritj ^n Job 8. 6, si tu deviens pur et 
sincere, droit. 

* n N?l ou ^?! Juste , innocent : w 
. V**?!} T??3 Aboth , tu les regarderas 

comme des justes, des innocents. 

n ?J (v. *?pj) Etre pur, au sens moral : 
rm<«^V;rat*-rrasi Job 25. 4, et comment 
(rhorame) qui est n£ d'une femme pa- 

s raltrait-il> serait-il, pur? SR6tth rota Ps. 
51. 6 (pour que) tu sois pur dans ton 
jugement; *i*ri«i mm ufa rota 1 ; Rituel, 
et que nous noys rgjouissions bientflt 

. dc.salumi&re. 



IDT 

Pi. Purifier: ^i ^t Prov. 20. 9, 
j'ai purifte mon coeur ; ^W^r; n& 
irn«-rv$ Ps. 119, 9, comment le jeune 
horame conservera-t-il pur sonchemin, 
ses moeurs? 

Hithp. ow? wi pour wth Is. 1 . 1 6, 
lavez-vous, purifiez-vous. 

toj chald. f. Puret6, innocence, ma- 
rite : * nronttjn ot Dan. 6. 23, (parce 
que) ('innocence ou le m6rite a 6t6 
trouv6 en moi. 

* HO? M6me signif. : "»»i 'vfehai rat 
•tew Rituel, le m6rite et la droiture se 
tiennent devant son trdne ; istoy «?w 
rviw inscris-nous dans le livre des met- 
rites ; not Cfci Aboth, (juger quelqu'un) 
en bien, favorablement. 

JVyDT f. Verre ou cristal (rac. rpj) : 
nww am i^-triEi Job 28. 17, on ne 
lui g'galera m l'or ni le verre (ou le 
cristal). 

■*BJ m. (v. ta Dt).Lemftle:^TO|-i?ri^p 
Exod. 23. 17, "tous les males d'entre 
toi se pr£senteront. 

TOl (souvenir) n. pr. m. 1° Nomb. 
13. 4. — 2° I Chr. 4. 26. — Et plu- 
sieurs autres. 

^1 (pur) n. pr. m. Esdr. 2. 9. 

■S|5J (v. rot) fitre pur: stow? iwnjj w 
Lament. 4. 7, ses princes. (ou naza- 
r6ens, consacr^s k Dieu) 6taient plus 
blancs , plus purs, que la neige ; au 
fig.: yw} myb vwti} Job. 15. 15, les 
cieux ne sont pas purs devant ses 
yeux. 

Hiph.: •»&$ Tha ^wrp Job 9. 30, et 
que j'auraisnettoy6 mes mains avecdu 
savon. 

^3J (/til. to^) Penser, se souvenir, 
mentionner. Xvec l'acc. : wA*J "tyy 
nb-rw Gen. 8. 1, Dieu se souvint de 
No6 '; mj^tt« wpj Nomb. 11.5, nous 
nous souvenons des poissons ; wat •* 
Ps. 115. 12, l'Eternel s'est souvenu de 
nous; aveci: *|rra* ^J Deut. 9. 27, 
souviens-toide tes serviteurs; avec a: 
•fcrvcDr* vb) J6r. 3. 16, on n'y pensera 
plus i'absol. : *^n m"r^ "^t Job 7. 7, 



Digitized by 



Google 



131 

considfcre que ma vie n'est qu'un souffle; ' 
*•« *p«} r**4n ^-ot Ps. 119. 55, j'ai 
mentionn6 dans la nuit ton nom , 6 
fiternel ! natoi •*£* *-»rot N6h. 5. 19, 
souviens-toi, monl)ieu, T en ma faveur 
(de toutce que j'ai fait pour ce peuple); 
wynq* rrot aft Lament. 1.9, elle n'a 
pas r6fl6cin sur sa fin. 

Niph. 1° fitre rappel6 : ^fcV D, nW! 
•j Nomb. 10. 9, l'fiternel se souviendra 
de vous; litt&r. vous serez rappel6s 
devant rfiternel, yous serez presents 
k son souvenir; .ta^ta n^nrj . owm 
tf^sa 1 ; Esth, 9.. 28, etces jours res- 
teront dans le souvenir et seront cel6- 
b£r6s, etc. 

2° De -oj fitre n6 mftle. Ex. unique : 
•ttjn *fltj»"£}l Exod. 34. 19, et tout ton 
b£tail nSmftle, chaquo animal male. 

Hiph. 1° Faire souvenir, rappeler : 
rtrj^a WTDtrrjGen.40.14, fais men- 
tion de moi, parle pour moi k Pharaon ; 
yi* ^Dta-KWrj Ez. 21. 28, mais il rap- 
pellera le souvenir de leur iniquity ; 
/nami iy* Ps.78. 1,70. 1 ,(psaume)de 
David, comme souvenir, pour rappeler 
un fait , un 6v6nement ; tuftf*. vfitcto 
n-Qn Is. 48. 1, et qui invoquent le 
Dieu d'Israel; wtan I Rois 4. 2, le 
chancelier, lTiistoriographe. — 2° Se 
rappeler au souvenir par des offrandes: 
ttspb ^rq Is. 66. 3, qui fait sentir, 
qui br&le , de Tencens ; de mime que 
rw»i onii nrnrrjLSv. 24. 7,(rencens) 
ajout6 k ce pain sera l'offrande de sou- 
venir, c.-&-d. la parlie de l'oblation 
br&16e sur 1'autel. 

^I Vw. (jplur. o^f). Ce qui est de 
sexemasculin, mftle; des hommes : *©t 
enk *na ro&M Gen. 1 . 27, il les cr6a 

' male etfemelle ; des ahiraaux t.tran rrtj 
■tttExod. 12. 5, un agneau sans d6- 
faut, un m^le. 

13T et *ttj m. (avec suff, ■to). Sou- 
venir, nom: DiatiaK Ps. 9. 7, leur 
souvenir a disparu ; iirhj; *fcti *rrirn Ps. 
30. 5, et louez sa m&noire sainte, ou 

' son saint nom ; ^t njaa pg ^ 6. 6, 
cardans la mort il n'y a plus un souve- 



«. 



T 



155 



nir de toi, onne peutplus se souvenir 
de toi, ou on ne peut plus te glorifier. 

?11?t et Ti^m.^.D^i-otetniaiw). 
Souvenir : tttftipib T^ Tfc Eccl. * • « t 
il n'y a pas de souvenir, on ne se sou- 
vient pas, des choses pass£es ; p-fflt ^a« 
Exod. 28. 12, 39. 7, les pierresde sou- 
venir (en faveur d'Israel), des pierres 
attaches aux ornements du grand- 
prStre, et sur lesquelles Gtaient graves 
les noms des douze tribus ; rvb'*o?»3 "*t> 
Esth. 6. 1, le livre des choses m6mo- 
rables, les annates. 

^?! n. pr. m. Zichri, fils d'Ishar, 
Exod. 6. 21 . — 2° De plusieurs aiitres, 
Chr. et N6h. 

nn?| (dont Dieu se souvient) n. pr. 
1° Le prophfcte Zacharie, fils de Bere- 
chya, Zach. 1. 1, 7. — 2° Zacharie, 
fils de Jehoyada , prophfcte , II Chr. 
24.20. 

^nnjj (mime signif.) n. pr. 1° Za- 
charias, fils de Jiroboara, roi d'Israel, 
II Rois 15. 8. — 2 u D'un grand sei- 
gneur, Zacharyahou, fils de Yebera- 
chyahou, Is. 8. 2 ; selon d'autres , le 
proph&te rn-ot. — 3° Zacharie, , pro- 
ph&te du temps du roi Ozias, II Chr. 
26. 5. 

™H f* ( rac - *%?)•• Honte, bassesse : 
oni* •«$ w&t o-V Ps. 12. 9, lorsque 
la bassesse s'61feve entre les hommes , 
ou lorsque (les m6chants) s'Slfcvent, 
c'est une honte pour les hommes; 
selon d'autres: comme (le ver) la 
sangsue suce le sang des hommes 
(v. »;l°ct wn). 

& n?l m. pL Branches (de vigne) : 
.rYhptas wiApi'tw] Is. 18. 5, il cou- 
perales branchesdes vignes avecjdes 
serpettes. 

* ^\l m. M6pris : D^iai D^iin ittita 
Rituel, par le m6pris pour nos parents 
et nos professeurs. 

^}\ 1° Faire exc^s, 6tre gourmand : 
aqbi ttit Deut. 21. 20, (il est) gour- 
mand et ivrogne; tab ito *itaa Prov. 
23. 20, de ceux qui divorent de la 



Digitized by 



Google 



156 



jfc 



viande, qui en mangent avec excfes. — 
2° Intrans. litre vil , abject: fcwirrtwo 
iVin? T£ J6r. 15. 19, si tu sais distin- 
guer ce'qui est prficieux de ce qui est 
vil ; rftbit wji. 1 ^ Lam. 4.41, comme 
je suis T avilie. 

Niph. : Ata wnn Is. 64. 2, [plutflt Kal, 
de itj] (devant toi) les montagnes 
tremblent (v. Vtj). 

HSJ?>! et n$>$T/:Ardeur, violence, 
horreur: ayj rvtoit Lament. 5. 40; 
l'ardeur de la faim', la faira extreme ; 
rrtwAi ijrri Ps. 1 1. 6, et un vent brti- 
lant ou imp&ueux; wmx nwit Ps. 
449. S3, la colore s'empare demoi, 
ou je suis saisi d'horreur. 

™f! n. pr. Silpa , servante de Lfia, 
quelle donna pour femme It Jacob , 
mfcre de Gad et d'Aser, Gen. 30. 9-13. 

n$.t f. (rac. mj). 4* Pensfie : •■niai 
*p*a Job 17. 11, mes pensfies sont 
renversfies ; exact, le fil de mes pen- 
s6es estrompu. — 2* Mauvaise pensle, 
malice: v*q* nw^-^D oaProv. 21.27, 
combien plus lorsqu'il l'offre avec ma- 
lice, dans une mauvaise intention. — 
3° Injustice , crime : rw ww^-n^w 
Ps. 26. 10, dans leurs mains' est Tin- 
justice, l'iniquit6; spicial. dfibauche, 
inceste : tm rwt L6v. 18. 17, c'est un 
crime, un inceste. 

n^t w. pr. Zima, fils de Gerson, 
I Chr. 6. 5. 

^nl^t f. (rac. *mt). 1° Branche de 
vigne : rTyrat dot «rtya Nomb. 13. 23, 
Ik ils coup&rent une tranche de vigne. 
— 2° Jeune branche en g6n6ral : WTbj* 
•isanin ^t Is. 17. 10, et tu as plants 
(line branche) un rejeton Stranger; 
unnti on^taN Nah. 2. 3, et ils ont d6- 
truit leurs rejetons ; selon d'autres : ce 
qu'ils avaientdemeilleur, de plusprg- 
cieux (v. rrjw) ; rryhwrrttj mAW am-i 
dbm-^m Ez. 8. 17, et ils approcfiqnt'le 
rameau de leurs narines (allusion & un 
usage desPerses idol&tres) ; selon d'au- 
tres : ils offrent la mauvaise odeur de 
leur encens, l'odeur qui rfipugne & 
mon nez (&w* pour ^k). 



O^ptt?! m. pi. (peuples bruyants), 
n. pr. d'un peuple de grants , voisin 
des Ammonites, Deut. 2. 20. 

■^PJ m. Action de tailler ou de 
chanter (v. I et II nat) : yyi tnwn n? 
Cant. 2. 42, le temps du chant (des 
oiseaux) est venu ; selon d'autres , le 
temps de tailler les arbres ; «p"» ^1 
rap Is. 28. 5, (la coupe) la mine 
humiliera les homraes violents, ou : il 
(Dieu) Itouffera le chant des hommes 
violents, puissants. 

KTQ\ f.(seulem. pi. n*vw). Chant: 
HW* rvhat yrh Job 35. 40, qui inspire 
descantiques pendant la nuit; what 
m»n *-w Ps. 449. 54, tes lois sont 
des' chants, des cantiques, pourmoi. 

rrvpj n . pr. m., I Chr. 7.8. 

OPJ (pril. nw*t et ^fct, fut. bb, 
plur. wj;). Penser, m6diter, former 
des projets, bons et mauvais: wfi mt 
p-*mi Ps. 37. 42, le mtehant forme des 
desseins contre le juste ; ^^T^ ^* 
nnbt J6r. 4. 28, parce que j'ai parW , 
que j'ai rtsolu; de m6me:^-na»r*5 •*?*■! 
Ps. 47, 3, (tu n'as pas trouvd) que j'ai 
pens6 ce qui n'a pas pass6 par ma 
bouche , que ma pensto 6tait autre 
que ma parole (ou inta subsl., ma 
pens£e). 

OPJ m. Dessein : p*&-*$ ia»I Ps. 
440. 9, n'accomplis pas ses mauvais 
desseins. 

]PJ Kal inusite. Preparer, fixer. 
Pou. part.: b^qta w®t\ Esdr. 40. 44, 
et Miaaja WWJ N6h. 43. 34, aux, 
dans les, temps fix6s, marques. 

]Pt tn. (plur. D^|ttt). Temps : ye\ V& 
Eccl. 3. 4, It chaque chose un temps ; 
tewpat^ Esth. 9. 34, (de c614brer ces 
jours de Purim) dans leurs temps, 
chaque ann6e&lam6me 6poque, F6te: 
9 D^m ivrtt}'] thgaqui sanctifie Israel 
et lesfttes. T 

IPt chald. (comme ipt Mb.). Hilhp.i 
•marij ysemtm Dan. 2.^, (keri; pnpatfi 
chelh. Aphet) vous vous files pr6par6s, 
vous 6tes convenus de dire. 



Digitized by 



Google 



pi 

19! et ]Cf (empA. wot, plur. r?*?!) 
chald. m. 1° Temps, fete : wot ra Dan. 
3. 7, 8, It ce moment ; )**} T9p? 7. 12, 
jusqu'au temps et & l'heure; «$*}»* 
rvyj -pjxji 7. 25, de changer les fetes et 
la loi. — 2° Fois: nnhj ■pjarj 6, 14, 
trois fois (chaque jour).' 
It©! Taiiler: nbjn & spa^ L6v. 25. 
4, el tune tailleras pas tavigne. 

Niph.: "vmi.A Is. 5. 6, (la vigne) ne 
sera pas tailUe. 

IP9J 1° Chanter (parler en paroles 
couples, compiles et mesurges?). 
Pi.: **i *tm%. Jug. 5. 3, je chanterai en 
Fhonneur de l'Eternel ; KitfpA TOft Ps. 
47. 7, chantez It la gloire de notre roi ; 
avec Tocc.: Tpav} mqutPs. 9. 3, je chan- 
terai ton nom, It la gloire de ton nom. 
— 2° Chanter sur un instrument, jouer : 
•ib-vm nito* b^p) Ps. 33. 2, jouez en 
son nonneur sur l'instrument It dix 
cordes. 

*)?} chald. m, Chant , musique : bb 1 ) 
wto tjj Dan. 3. 5, et des chants, des 
concerts, de toute sorte (de musiciens, 
d'instruments). 

*U?I chald. m.: **yft Esdr. 7. 24, 
deschantres. 

191 m. Nomd'un des animaux purs : 
not; Deut. 14. 5, et la girafe (?). 

7™?! f. 1° Chant : rn«ri«toj Ps. 81 . 3, 
entonnez le chant. — 2° Husique : 
yrrt{* & rpbnj tm] Amos 5. 23 , et la 
musique de tes psalterions ou de tes 
luths, je ne veux pas l'entendre. — 
3° Ce que Ton chante, c&febre, en g6- 
niral ce qui est le meilleur: rnona wijd 
njn Gen. 43. 11, prenez des chose* 
les meilleures , des meilleurs produits 
du pays. 

*}?! (lliommechant6,c6l6bre)n.pr. 
1° Zimri, roi d Israel, 1 Rois 16. 9, 10. 

— 2° Zimri, fils de Salu, un des chefs 
de la tribu de Simeon, Nomb. 25. 14. 

— 3* I Chr. 2. 6. — 4° 8. 56. — 
•*ra\ w o}*qrb$ rw\ J6r. 25. 25, et tous les 
rois de Zimri, des Zamareniens(?), 
descendants de yjtjt (T). 



PUT 



157 



H?! n.pr. Zamran, fils d'Abraham 
et de Ketoura, Gen. 25. 2. 

rn?t /*. Chant (v. irmt): *•» rvrarj •** 
Exod. 15. 2, Ps. 118714, fs. 12. i] 
Dieu est ma force (ou ma gloire) et 
le sujet de mon chant (p. •*???!'!)• 

U m. Espfcce, sorte : iri$ "p? vwq 
Ps. 144. 13, (les greniers) regorgent 
de toutes sortes de (produits) ; selon 
d'autres , u comme lira , nourriture , 
provision (v. pw) ; plur. a^p II Chr. 
16. 14, toute sorte ae parfums. 

it chald. m. Sorte : xm\ *»5j bb-j Dan. 
3. 5, 7, et toute sorte d'instruments ou 
de musiciens. 

3}J m. Queue : tajt} thtg Exod. 4. 4, 
et saisis le serpent par sa queue; au 
/!</., bout: D , nwj itbjt *nfa Is. 7. 4, 
devant (ces) deux bouts de tison ; aussi 
objet vil, m6pris6 : ajti v&] atohb •* ymp 
Deut. 28. 13, Dieu fera de toi la tate, 
et non la queue, des nations (tu com- 
manderas aux autres nations). 

3}J (d6nom. de ajt) Seulem. Pi. At- 
taquer, tuer la queue de I'armge , lar- 
rifcre-garde : ^prus d^njrrb* tj} ixm 
Deut. 25. 18, qui tua Varri&re-garde 
de ton arm6e, tous les faibles qui mar- 
chaient les derniers ; ante wjait 1 } Jos. 
10. 19, attaquez-les par aerriVre. 

HJJ (/iii. n}]*, apoc. ^j) Commettre 
le p6ch6 de fornication , commettre 
un adultfere; avec Voce.: ow rv^t tw\ 
mfi J6r. 3. 1 , et tu t'es corrompue 
avec beaucoup d'amants ; avec 3 : 
ttj-wia Ez. 16. 17, tu t'es prostitute 
It eux; avec Vij : D^pr-^-i$ ^tni Ez. 
16. 26, tu t*es prostitute aux en* 
fants de r£gypte ; part. n;it une 
femme de mauvaise vie : nyitb ratfmj 
Gen. 38. 15, il la prit pour une'pro- 
stitu6e; au kg., 6tre infidfcle It Dieu, 
adorer les idoles, suivre les coutumes 
des idol&tres, 4tre superstitieux ; ran 
inwr-qa "*A$ *yy$ Deut. 31. 16, et ll 
se prostituera aux dieux des autres 
peuples du pays ; o?fc *yy& Tpbp Ez. 
23. 30, parce que tu t'es prostitute , 



Digitized by 



Google 



158 



Wr- 



en imitant les peuples ; wwr^ rttb 
L6v. 20. 6, en se prostituant k eux 
(aux magiciens et aux devins), en leur 
ajoutant foi. — Aussi des relations des 
peuples entre eux : niaba«-byr« nnaji 
pKn Is. 23. 17, Tyr rentrera en re- 
lation avec tous les royaumes de la 
terre. 

La personne k qui on devient infid&le 
est pr£c6d£e de yq : flap reit-ba trtxqsfn 
Ps. 73. 27, tu anSantis tous ceuxqiii 
te deviennent infidfcles ; de *^rnre : 

t! T?™$P r»W *W) ^J"*^ Os6e * • *t cap 
le pays se* prostitue en abandonnant 
TEternel; de nnw : mj>« mro w*] 
Os6e4. 12, ils se sont prostitugs en 
quittant leur Dieu ; aussi de b*» Os6e 
9. 4. 

Pou. passif: nwt rib ifnnv\ Ez. 46. 
34, on n'a pas couru apr&s toi pour 
te courtiser. 

Hiph. 1° S6duire , pousser k la pro- 
stitution : *p.;$-n$ wtrr| Exod. 34. 16, 
elles s6duiront tes fils k (fadoration 
des idoles) ; ntvbmb *|na-r« binn-bK 
L6v. 49. 29, no profane pas ta fille 
en la livrant k la prostitution. — 
2° Intrans.y comme Kal : tyw\ nw 
&^a$ Osde 5. 3, tu es tomb6 en forni- 
cation, Ephraim. 

D1^| n. pr. de deux villes apparte- 
nant k la tribu de Juda. Jos. 4 8. 34, 56. 

QW\ m. pi. (de rot, le 2 # 3 au lieu 
du n pour lormer le'iufcsf., v. not)'. 
Fornication , adultfere , idol&trie : njn 
tfwtb try* Gen. 38. 24, elle a con$u 
en commettant fornication ; «w ntf« 
trwj ^b?i Os6e 1. 2, uno femme adul- 
tfcreetdes enfants n£s d'adultfcre ; 
*pj« bat*** •wt-*i$IIRois9. 22, tantque 
dureront les fornications , l'idol&trie , 
do Jezabel ta mfcre. 

^1 f* (plur. trtwi). M6me signif. 
que d^w : Tpana* ^nita J6r. 3. 2, par 
tes fornications et par ta m£chancet6 ; 
.DD'Tvot-nK wtoji Nomb. 14. 33, ils por- 
teront la peine de vos infid6lit£s. 

niit pi. f.: «i»tj rvtam I Rois 22. 38, 
ils lavfcrcnt les armes. 



njj (fut. rw$, 4° Abandonner, re- 
jeter : aia bani^ na; Os6e 8.3, Israel a 
rejete Ffitre bon par excellence, Dieu ; 
iwiatfl tnnat-tjB Ps. 44. 40, et tu nous 
as repousses et converts de honte; 
•»tto oftura rwrvt Lament. 3. 17, tu as 
refus6 la paix, le salut, k mon &me; 
ou 3* pers, fim.: mon Ame est priv6e 
de paix (la paix en est bannie). 

Hiph.: n?b *pr*?£ n>^t?t5-o« , j I Chr. 
28. 9, si tu l'abandonnes, il te rejet- 
tera pour jamais ; iqjat ttian-i* rvn 
Tib^n rpjm II Chr. 29. 1*9 , et tous les 
vases, ustensiles, du temple, qu'avait 
souill6s , profanes , le roi Achaz ; 
hi^ih} vrat^rrj Is. 19. 6, (formo h6b. 
par n, etchald. par k) les rivieres ta- 
riront, ou deviendront fttides. 

D'?tm. pi: wowtrotoall Chr. 16. 
14, des aromeset des parfums, ou des 
aromes de toute sorte (v. it). 

pJJ Kal inusita. Pi. Sauter, s^lan- 
cer: l^an-H? PI!*; Deut. 33. 22, (Dan 
est comme un jeune lion) qui saute, 
s'61ance de Basan ; c.-fc-d.: Dan se r6- 
pandra de Basan , s'&endra de Basan 
bien loin. 

njfr f, Sueur : Dnb ba«n *p$s tw^ 
Gen. 3. 19, ft la sueur de ton visage, 
tu mangeras du pain. 

fiJVJ. f. (v. nsjt). Terreur : nwb tmf\ t 
Deut. 28. 25, tu seras un objet de ter- 
reur ; tab 1 ] nwb i/rrn^ ihr» Ez. 23. 46 s 
et je les livrerai k la terreur (aux 
cruaut6s) et au pillage. 

ni9.h. pr. m. Gen. 36. 27. 

^)i\ m. Peu. Adv. Un peu : 'i-vg 
^"^5 w Job 36. 2, 6coute-moi un 
peu, et je te dirai, je te prouverai ; 
dw -rot D)ri t?j Is. 28. 10, (il faut les 
instruire) un peu ici, un peu Ik. 

^V\ chald. adj. Petit : rn^?j *yv* ^g 
Dan. 7. 8, une autre corne petite; 

* kjw w »w Rituel, les grands et 
les petits. 

*W (v. Ipj) fiteindre. Kal inusit6 : 

* D^nba t$ DW-ii Rituel, ils 6tcigncnt 
la colfcre par leur pr i6re . 



Digitized by 



Google 



Niph.: wtj w Job 17. 1, mes jours 
s'6vanouissent, sont abr6g6s. 

OKJ (/u<. t&p et wr;) 1° fitre irrit*, 
6tre en colore ; faire sentir la colore : 
•j" d§t-^ wrn Mai. 1 . 4, et le peuple 
contre qui l%ternel est en colore ; 
nawn^rrwr; *n* rwi tA^rr^njZach. 
l. T 12, Jerusalem et les villes de Juda, 
auxquelles tu as fait sentir ta colore. 
Part, pass.: &$ Viy; •w.wt Prov. 22. 
14, celui qui est r6prouv6 de Dieu y 
tombera; now Mich. 6.. 10, (la me- 
sure fausse)et riprouv^e, abominable. 
— 2° Maudire : •* wt aft t&t$ new Nomb. 
23. 8, commenUnaudirais-je celui que 
Dieu n'a pas maudit? 

Niph. : w^yp ra Pro?. 25. 23, et 
un visage de colore , ou visage triste , 
de mauvaise humeur. 

OJJ1 m. Colore, rage : tfasn wt4*-7Jm} 
Ps. 69. 25, rgpands sur eux ta colore ; 
nan rA»-T? Dan. H. 36, jusqu'li ce que 
la colVre de Dieu soit satisfaite, que la 
peine par lui infligge soit subie ; owq 
ojisft Os£e 7. 16, & cause de la rage 
de leur langue, de leurs discours t6- 
mgraires. 

*)KJ 1° fitre irritS , enrager : ^y\ 
iai tfrp. Prov. 19. 3, son cceur s'irrite 
contre Dieu ; tf^rfrh-w? •tapsj* II Chr. 
26. 19, et en invectivant contre les 
prttres. — 2° fitre triste, abattu : &j™ 
wst Gen. 40. 6, etils 6taient tristes; 
t/ * ' &r ; H P ot&*t »•$$ Dan. 1. 10, (all 
voitj vos visages plus tristes, plus 
maigres, que ceux des autres jeunes 
gens. 

TKJ adj. lndign<* , irrit6 : tfini -to 

I Rois20. 43, triste et irrite, indignS. 

THt m. Colfere, rage : ia* tpJFr* 

II Chr. 16. 10, car il 6tait en colore 
contre lui ; ton? w? ib*s Jon. 1 . 15, 
alors la mer s apaisa de sa fureur. 

PW (fut. p?p, imper. p?j, inf. p*j, 
v. pa$)* Crier (de douleur), invoquer, 
impforer; aveclj : *p?T. ^ O s6e 8 - *» 
Us m'invoquent; avec to$ : ??5T^ 
ta^yi Ps. 22. 6, ils ont crid vers toi, 



V 



15» 



etils ont 6x6 d6livr6s; avec Voce.: p*n$j 
tDhj; Jug. 12. 2, et je vous ai appetes 
au secours. — La cause pour laquelle 
on crie est mise avecb, W ou T^ia : 
pan* aa-toi i$b Is. 15. 8, raon cceur g&. 
mit pour Moab ; ^$«}-i? pami-rm J6r. 
30. 15, pourquoi cries- lu sur ton 
malheur, ta perte? wm wi^ tun^n 
tojjVo ■»»>* I Sam. 8. 18, et vous 
crierez ce jour-lit & cause, de (contre) 
voire roi. 

Niph. fitre convoqu6 , s'assembler : 
jpw-d^jfcptjJug. 18. 22,etles hommes 
s'assembl&rent; w$ ^« vnnrfy *pwj 
Jos. 8. 1 6, et tous ceux qui 6taient dans 
la ville furent convoqu£s, ou s'assem-r 
bl&rent. 

Hiph. Appeler, crier, g&nir, as- 
sembler : np'w d^intf* ai-m Job 35. 9, 
ils ggmissent k" cause 3e tant d'oppres- 
sions (ou d'oppresseurs); ^ p?|55 
*$ 1W3 Zach. 6. 8, il m'appela et me 
dit; taavfe-ns antpo p?w Jug. 4. 13, 
alors Sisara fit assembler tous ses 
chars. 

pit] chald. Crier : p*t y^s b%% Dan. 
6. 21, il cria d'une voix plaintive. 

PW m. Cri : tjjst iip^ tfirr ybn Is. 
30. 19, il sera mis^ricoraieux envers 
toi (lorsqu'il entendra) la voix de ta 
plainte. 

ftftJQ f. Cri, plainte, supplication : 
nng^A dipa **rf>%\ Job 16. 18, et qu'il ' 
n'y ait pas assez de place, d'espace, 
pour ma plainte , ou:que ma plainte 
ne soit pas arr6t6e par l'espace , qu'elle 
monte droit au ciel; rnb^j tfnj npjg 
tr**!-** Gen. 18. 20, le cri contre So- 
dome et Gomprrhe est tr&s fort. 

flT^t n.pr. d'une ville dans le nord 
de la Palestine, Nomb. 34. 9. * 

n$J f Poix : wwm ^n^ rn»npn Exod . 
2.3, elle l'enduisit de bitumeet de poix; 
rrafe r^tb Is. 34. 9, comme une poix 
brAlante. 

D^JPt m . pi, 1° Flammes, brandons : 
&W T*Q Prov. 26. 18, qui lance des 
flammes. — 2° Chatnes, fcrs : *ro£ 



Digitized by 



Google 



160 



H» 



c^t^ ttTota Ps. 149. 8, pour Her leurs 
rois avec des chalnes. 

IRt *n. etf. Menton, barbe : -'iMnfcn 
ates* 1J5T3J nfcfh i^II Sam. 20. 9, Joab 
prit de sa main droite le menton 
d'Amasa ; ttjgt n»V^ 40. 5, jusqu*& 
ce que votre barbe soit crue; Igt-ten 
wj» J6r. 48. 37, et toute barbe sera 
ras6e. 

1J2J (fut. tbji) fitre vieux, devenir 
vieux : prop fej-nD w Gen. 27. 1, 
Isaac Stant devenu vieux; Mtopt ^5x3 
••Mfcj I Sam. 42. 2, et moi je suis vieux 
et tout blanc. 

Hiph.: tw& t vw-*& ITp"^ B * Prov. 
22. 6, m6me quand il vieillira il ne 
s*en 6loignera pas ; aussi des plantes : 
■tohtf yyxz IT^ro* Job 44. 8, quand 
sa ratine vieifiit dans la terre. 

]i2l (const, igt, pi. mpt, const, ^pt) 
*ub$f . et adj. Vieux, vieillard, ancien : 
1BJ bitch* 1 ! Gen. *4. *» Abraham £tait 
vieux; in^ -jpt 24. 2, le plus ancien 
(serviteur) de samaison; toftf) ^f>} 
Exod. 3. 4 6, les anciens d'Israel; wjbj 
nrbBW Zach. 8. 4, des vieillards et de 
vieillcs femmes. 

Tj# m. Vieillesse : «to ianto*! wi 
Iphs Gen. 48. 10, et lesyeuxa'Israel 
s^taient obscurcis & cause de sa vieil- 
lesse. 

n 5l?t /*. Vieillesse : napt robwitfo-^ 
Ps. 74. 9, ne me rejette point dans le 
temps de la vieillesse, quand je serai 
devenu vieux ; kvi ^k njpt-w Is. 46. 
4, et jusqu'fc votre vieillesse je suis le 
m6me (qui vous protege), ou : je suis, 
j'existerai, jusqu'fr l'gternite. 

B^E! m.pl. Vieillesse : ft Hin trappr? 
Gen. 37. 3, il 6tait le fils de sa vieil- 
lesse (qu'il a eu 6tant d6jfc vieux). 

■)j2l Redresser, relever: OT?iMp tjgi •* 
Ps. 446. 8, 1'fiternel redresse ceux qui 
sont courbGs. 

*)£* chald. Dresser: *rft*WTOn"»cppjii 
Esdr. 6. 44, (ce morceau debois) 
sera dress6, plants en terre f (et que 
Thomme) y soit attache. 



mr 

P|2t 4° Lier (Stroitement; de lk titles 
chalnes. — 2° Fondre : V^-'aiJ* &,| P^ 
Job 28. 4, et un endroit (d'oft on tire) 
Tor, qu'on fond, qu'on affine. — 
3° Couler : i*wb> -rac npk* Job 36. 27, la 
pluie coule de son nuage. 

PL Affiner, 6purer: &n« pRtn Mai. 
3. 3, il les gpurera. 

Pou. passif: tarw^ti pfjto Ps. 42. 7, 
6pur6 sept fois. 

"ij fitranger (v. II *w). 

1J m. Ce qui entoure une chose , 
bord, couronne : am it Exod. 25. 44, 
24, une couronne, bordure, d'or (pour 
orner l'arche sainte et la table dans le 
tabernacle). 

*HT (rac. *w ournj)D6goAt : taainw 
veiA Nomb. 44. 20\ et (jusqu T £ cej 
qu'elle soit un objet de d£goftt pour 
vous* que vous vous en d6gofltiez. 

35{ Kal inusit£. Pou. : wrap *arvc\ To} 
Job 6. 17; selon les uns, *:ro c'omme 
tfttj : (les fleuves) quand ils sont re- 
chauffes par le soleil, en 6t4, ils ta- 
rissent ; selon les autres : quand ils 
sont froids, en hiver, ils g&lent, leurs 
eaux se condensent. 

'W5 n - pr. Zorobabel, un de ceux 
qui ont ramen£ les Juifs de Babylone 
dans leur pays, Esdr. 2. 2, 3. 2. 

"HI n. pr. d'une valine , Nomb. 21. 
12, et d*un torrent dans cette valine, 
Deut. 2. 13, 44, prfcs des frontiferes 
des Hoabites. 

1TR Jeter, rtpandre, vanner, dis- 
perser : n«Wrr™ tfcurooNomb.47. 2, 
et qu'il jette le feu loin (de l'autel) ; 
t??W "8^*8 ypS Exod. 32. 20, il le rt- 
pandit sur l'eau ; *oni afti rvhjb »•& 
J6r. 4. 44, ni pour vanner, nipour 
purger le bl$; yyxn -n^^ rnn^ tqt^n 
J6r. 45. 7, et je les ai vann£s avec le 
van (je les ai disperses) vers toutes les 
portes (les villes) de la terre. 

Niph. : rvirjwa nw Ez. 36. 49, ils ont 
616 disperses dans les pays. 

PL 4° R^pandre, disperser : •*ww 
M^iuatar^ Ez. 6. 5, je r^pandrai vos 



Digitized by 



Google 



nt 

os ; rntwj WrkA B. 12, je disperserai 
dans tous les vents. — 2° P6n6trer, 
connaltre : wnt w^j wy* Ps. 139. 3, 
tu connais mon aller et'mon coucher, 
c.-fc-d. tu me connais, tu me p6nfctres, 
soit que je marche ou que je repose; 
selon d'autres , entourer (v. it) : tu 
entoures , tu proteges, etc. 

Pou. : rntM* nrna rrjrntia Is. 30. 24, 
qui est vanned par la pelle et le van ; 
rwfij VTjj-i? rrjp Job 18. 15, le soufre 
sera rgpandu sur sa demeure ; rnitc 
n^jij Prov. 1. 17, le filet est }el&\ 
tendu. 

Mt 1 ! f"> rarem. m. (plur. ^- et rri-). 
1° Bras: *ris^ vbyfi frHp Is. 17.. 5, 
et dont le bras coupe les 6pis; des 
animaux, l'6paule: ?nm Deut. 18. 3, 
l'gpaule (de la victime); rwj yhtnii 
Deut. 4. 34 , et avec le bras 6tendu 
(prtt au combat). — 2° Force : ia* 
^a rhj II Chr. 32. 8, avec lui (n'est 

2ue) la force de l'homme ; rnj wt wbji 
en. 49. 24, les forces de ses mains 
augmenterent (ou furent agiles). — 
3° Violence : yjipj ft ?i^j ti*K) Job 22. 
8, Fhomme puissant, violent, k lui la 
terre ; njiaw^ d^-j rtrhj ^ Ps. 37. 
17, car les bras (la violence) des me- 
diants seront brisks; tp$n nthj* Dan. 
11 . 22, les armies qui arrivent comme 
un flot. 

V^L m. (du Pi. de ^t). Co qui a 6X6 
sem6, semence: apnj *"!j-V» L6v. 11. 
37, toute grainc senile : rnynt nj^ 
rroxn Is. 61. 11, et comme un jardin 
fait pousser ses semences , ce qu'on y 
a plant*. 

nllj adj. f. pi. (v. II *wr part.). 

*)TJt *». Action d'arroser, de foun- 
der : jna tpJT! «Wy» ps - 12 - 6 » 
comme des averses qui arrosent, ou 
fecondent, la terre; selon d'autres, 
subst., averse, ond6e, synonyme de 
MpT]: les averses, les ond6es, (qui 
tombent) sur la terre. 

ITU Fort ou agile : mtro n^*jj Prov. 
30. 31, le fort ou l'agile'de cuisses, 
pom d'un animal ou d'un oiseau : 16- 



vrier, zebre, gazelle, cerf, ou le san- 
sonnet(?). 

fT3| (fat. mv\). Luire, briller, 
rayonner, paraitre: wyte q^naj n^jj Is. 
88. 10, ta lumiere nrillera dans les 
tenfcbres ; tybi rrmi vtyg Nah. 3. 17, 
des que le soleil brifie, est lev*, ils s'en 
vont; rnt q*$ •* lias* Is. 60. 1, et la 
gloire du Seigneur rayonne sur toi ; 
irajM rnrjt rcna™ II Chr. 26. 19, et la 
lfcpre parut sur son front. 

Hiph. Faire briller : * iT^p mh\$ 
•tote*} Rituel, Dieu fera briller 'son so- 
leil. 

fnj m. Action de briller, de rayon- 
ner: wtji mjft d**ia*i Is. 60. 3, et les 
rois (marcheronVy & l'6clat de 4es 
rayons, de ta lumiere. 

rnj n. pr. 1° Zerah, fils de Juda et 
de Thamar, Gen. 38. 30, Nomb. 26. 
20. — 2° Fils de Reouel, 36. 13. — 
3° Fils de Simeon, Nomb. 26. 13. — 
4°FilsdeGerson,IChr.6.6.— 5°Zerah 
l'fithiopien, II Chr. 14. 8. 

V*}1 nom patron, de mt Nomb. 26. 
13, 20. 

njrnt n pr# m# 4 o j Chr# 5 32# _ 

2° Esdr. 8. 4. 

D?I Gouler , inonder , emporter : 
vn\ rw^ mw\ Ps. 90. 5, tu les em- 
portes comme un torrent, ils sont 
comme un sommeil , s'gvanouissent 
comme un rfive. 

Pi. ou Pou.: rviajd^c w^t Ps. 77. 18, 
les nu£es ont verse de l'eau par tor- 
rents. 

0*31 »w. Pluie forte, averse : d^c d-jta 
wjm Is: 28. 2, comme Tinondation 
causae par un deluge d'eau ; *na &to 
28. 2, comme une pluie m616e degree ; 
•vr dw 25. 4, comme une pluie d'orage 
(ft renverser) les murs ; (des comment, 
expliquent dans le m6me sens na&ma 
ww Is. 1. 7, comme la destruction 
causae par une tempgte , au lieu de : 
destruction faite par des Strangers, 
barbares ; v. it). 

^911 /".Semence, sperme:^d^r« , Tt , j 

11 



Digitized by 



Google 



162 jm 

Dtwt Ez. 23. 20, et leur semence est 
comme la semence des chevaux, leurs 
passions sont bestiales. 

yij (fut. s^r) IWpandre, disperser, 
semer, planter: owa Q?^'! Zach. 
10. 9, je les rSpandrai parmi les peu- 
ples; d\oh *en; J6r. 12. 13, ils ont sem6 
du froment ; rronxn-nx veto*))* Gen. 47, 
23, ensemencezla terre ; anjVw a^?-ia 
1. 29, chaque herbe qui porte en elle 
la graine; aufig.: hjj^ ?^i Prov. 11. 
18, celui qui sfeme la justice; ?nj *riK 
p^mi Ps. 97. 11, la lumtere (felicity) 
est sem6e pour le juste, c.-&-d. attend 
le juste; w^t*? ^J rnbw Is. 17. 10, et 
tu y as plaiitil unrejeton Stranger. 

Niph . : owf wi ewiasji Ez . 36 . 9 , vous 
screz labourSes et ensemencSes ; ryp-A 
*ri* spatso Nah. 1. 14, il ne resteraplus 
dSsormais aucun souvenir de tonnom, 
ou : aucun de tes enfants ne portera 
plus ton nom, tes titres; yit *vrvff\ 
Nomb. 8. 28, et elle concevra, Vile 
aura des enfants. 

Pou. : wrta t]« Is. 40. 24, et ils n'ont 
pas 616 sem6s. 

Hiph.: yyi y^t* aig? Gen. 1. 11, de 
Therbe qui porte , produit, la graine ; 
? n ^ ** ™?n L^v. 12. 1, une femme 
qui con^oit. 

JT!! m. (avec suff. w, plur. avec 
suff. taa^?"3). Semence, graine, rdcolte, 
enfant,' race, peuple : ia-bnt -rote Gen. 
1. 11, en qui se trouve sa graine; 
ant toi-wi 47. 23, voici pour vous de 
la semence ; "to*? oawan oa w^ I Sam . 
8. 1 5, et de vos rScoltes et de vos vignes 
il prendra la dime; whj yn* *pnt -pa* 
Gen. 3. IS, entre tes enfants et*sa race ; 
*pnt 5*1} Is. 59. 21, tes petits-fils ; une 



fois const. **tt : kvi ^-sto Nomb. 11. 
7, (la manne) Stait comme la graine 
de coriandre ; isntop. jnt-taPs. 22. 24, 
tout le peuple d'Israel. 

in* chald. M6me signif. que 5^t : 
attfcx ynja Dan. 2. 43, avec la semence, 
le sang humain. 

O^" 1 ?. m. pi. LSgumes : -p «oV-w , n , j 
tnrm Dan. 1. 12, qu'on nous ionne 
des legumes. 

D\iP"?- m « f>'- LSgumes : or& Tobn 
ti^Snj Dan. 1. 16, et il leur donna des 
legumes. 

P?J (/u(. pSn) Jeter, verser, asper- 
ger: rm^im nita ipw Exod. 9. 8, et 
quo Moise la jette vers le ciel ; ^p^ti 
D-nimj d-«o da^* Ez. 36. 25, je verserai 
sur vous de Teau pure ; pnt wh ^m 
natarri? Exod. 24. 6, et de'la moitte 
du sang il aspergea I'autel ; in trans. 
■ia nj5*nt na^-di OsSe 7. 9, m6me la 
vieillcsse est tombee sur lui , ses che- 
veux sont devenus tout blancs. 

Pou.: T4aj RH& mj'^a -* Nomb. 19. 
13, car l'eau de lustration n'a pas et6 
aspergSe sur lui. 

&~l\ n. pr. do la femme de Haman, * 
Esth. 6. 13. 

n*JJ f. Empan : iam mn ia^ mt 
Exod. 28. 16, il aura un empan en 
longueur, et un empan en largeur; 
■jajn mja trwto Is. 40. 12, qui a mesurS 
le ciel avec 1 empan? 

NW! n. pr. m. Esdr. 2. 8, NSh. 
7. 13. 

°™ n. pr. m. I Chr. 23. 8. 
^W n . pf. Sethar, un des sept eu- 
nuques du roi AssuSrus , Esth. 1.10. 



n Heth (hheth). rm huitifcrae lettre 
de Talphabet. Comme chiffre, n si- 
gnifie 8. Son guttural, il se permute 
avec n (v. n), avec s, y$ et yr\ (v. yn); 
mais aussi avecles palatales.Exemples : 



W etb^n trembler, craindre ;ia»limiter, 
ian lier, et ia$ chalne ; -ni (v. Hiph. 2°) 
et tin aiguiser, *vn et tth entourer, 
wan lier, et waa vaincre ; -ancreuser, et 
-qij enterrer ; a^neta^coupcr, tailler. 



Digitized by 



Google 



3n w. Endroit cach6, sein, int6rieur 
(v. «an et nan): w ^an^ vtajb Job 31. 
33, si j'aicach6 moniniquite dansmon 
sein ; selon d'autres : par mon amour 
(v. aan), si j'ai aim6 riniquit6 au point 
de la cacher. 

**3P Cacher. Kal inusit6. Niph. Se 
cacher: aeana i» Jug. 9. 5, car il s'6tait 
cach6 ; o^bsir-bK «?"? «vrn|h I Sara. 
10. 22, part., & rhoiire qu'il est, il est 
cach6 auprfcs du bagage ; enw ^nan 
toana-j Job 29. 8, quand les jcunes gens 
me voyaient, ils se cachaiont, s'6loi- 
gnaient par respect; rnyaa tfwan? Jos. 
10. 17, caches dans lacaverne.' Suivi 
d'un inf.: nSab naana n*b Gen. 31. 27, 
pourquoi t'es-tu enfufsecrfctement ? 
lilter. pourquoi fes-tu cach6 pour 
fuir? 

/\>u.:^-^»*xannrnJob24.4, tous 
ensemble ils sont forces de se cacher, 
les pauvres du pays ; yjK •w (cheth.) 
les humbles du pays. 

Jliph. Cacher , au fiq. prot6gcr : 
d^ajyban-ha rwann Jos. 6. 25, ctnnaann 
17, elle avait cach6 les messagers ; iia 
^ann tr; Is. 49. 2, sous Tombre de 
-sa main il m'a prot6g6. 

Hoph.: Jiaann d'wba ^tiaan Is. 42.22, 
et ils ont 6t6 renferm6s dans des pri- 
sons. 

Hithp.: inttj^i D 7W KOT^J Gen. 3. 8, 
Adam et sa femme se cacherent; iaxa 
■ixanrn vera Job 38.. 30, les eaux'se 
cachent et (se durcissent) commc une 
pierre ; quand il gfcle , la surface de 
• Peau devient dure et compacte, et on 
ne voit plus les eaux dessous. 

3?0 Aimer: d^m aaht)«Deut.33. 3, 
aussi il aime les peuples (les tribus 
dlsrael). 

3?H (raira6) n. pr. Un des noms du 
beau-pfcre de Moise, Nomb. 10. 29. 

^0 (v. «an)Se cacher : awrraaa ^an 
Is. 26. 20, tiens-toi cach6 pour peu 
d'instants. 

Niph.* mtoa nannb II Rois 7. 12, 
pour se cacher * se niettre en embus- 
cade, dans la campagne. 



<»n 



163 



* fi?0 f. Amour (v. aan) : w nan 
Aboth, un amour particulier. 

n^n chald. /".Violation, crime: 
ma? vb nbnan Dan. 6. 23, je n'ai com- 
mis aucun crime. 

"ton n. pr. Habor, contr6e en Assy- 
rie, II Rois 17. 6, 18. 11; selon 
d'aulres, un fleuve, Ie m6me que ^ 
Chaboras , ct ils traduisent : Chaboras 
(fleuve de Gozan). 

rrjten et nv\2r\f. Meurtrissure, bles- 
surc : n^ian nntn rr*an Exod. 21. 
25, meurtrissure pour meurtrissure ; 
^l-ayS imsnaJi Is. 53. 5, et par sa 
blessure nous avons 616 gu6ris. 

* wnniarj f, : w^g Kn?an Rituel, la 
sainte assemblee. 

^3n (fut. x&rn) Secouer, battre : 
tjjm aann ^ Deut. 24. 20, quand tu 
secoueras ton olivier (pour faire tomber 
les fruits); tttan aa'n Jug. 6. 11, bat- 
tan tie froment. 

Niph. passif: rag t^irj nana ** Is. 
28. 27, mais l'aneth ou"la Vcsco(T) 
est battu (se bat) avec un baton, une 
baguette. 

* ^?H adj. Cher , aim6 : tm rran 
Aboth, Thomme est aim6 (de Dieu); 
banto^ -pa^an Aboth , Israel est cher, 
aim6 (de Dieu). 

■TOCJ (prot6g6 de Dieu) n. pr. m. 
Esdr. 2. 61. 

JI^C 1 m. "(ran. nan). Secret, ou ce 
qui cache , renferrae : rw ynan dirii 
Hab. 3. 4, et Id 6tait (l'arciie sainle)" 
qui renfermait (la loi, manifestation) 
de sa toute-puissance; ou: lh (se mon- 
trait) sa toute-puissance, (qui avait 
616 jusque alors) un secret (pour les 
hommes). 

1 ^3n (f u t t v a nn el ibrp) Tordre, lor- 
dre des cordes ; de 1& ban corde (v. ban 
et bah). — 2° Lier, forcer quelqu'iiii 
par des gages, le forcer h payer en lui 
enlevant des gages : ban «b Van Ez. 18. 
16, il ne retient pas legage (& son d6- 
biteur) ; aa^; d^nn barn-rib Deut. 24. 6, 
on ne doit pas prendre pour gage le 



Digitized by 



Google 



164 



fan 



hnn 



moulin k bras, ni les meules, ou : ni 
la meule de dessous (gisante), ni celle 
de dessus (courante), v. aw; •yrbm 
»ibam Job 24. 9, el ce qui est sur le 
pauvre, ses habits, ils les prennent en 
gage. 

Pi. Se tordre, 6prouver des douleurs 
vives , special, les douleurs de l'enfan- 
tement, enfanter : *pa« sftban rmtfCant. 
8. 5, 1& ta mfcre t'a enlant6 (dans des 
douleurs); au fig.: lja-b^m nsn Ps. 7. 
15, il enfante ou congoit le m6fait, 
Hniquite. 

II ^?n Blesser , offenser , raal agir : 
7]b «oban ban N6h. 1.7, nous t'avons of- 
fense , nous avons \iol6 tes lois ; rib 
bani* Job 34. 31 , je ne p6cherai plus. 
Niph. Se nuire, se perdre : wi'^ 
-& lanj Prov. 13. 13, celuiqui m6prise 
la parole (de celui qui Tavertit) se perd, 
ou se nuit & lui-m6me. 

Pi. Ruiner, d^truire: o*wa o^barra 
Cant. 2. 15, qui ddtruisentlesvignes; 
:pj nto«-H*bam Eccl. 5. 5, (pour- 
quoi veux-tu m6riter que Dieu) d6- 
truise les ouvrages de tes mains? 

Pou.: nban^nn Job 17. 1 , mon esprit 
estbris6; T, iy^3ifTD b* bam Is. 10. 27, 
etle joug sera bris6 devant celui qui 
est oint (v. o^, ^ihd 6). 

'3D. chald. Pa. Blesser, ruiner: kVj 
•wban Dan. 6. 23, ils ne m'ont pas 
blessg, ne m'ont pas fait de mal ; nbanb 
7p wjba-rrca Esdr. 6. 12, pour ruiner 
cette maison de Dieu. 

Ithpa. b:gnnn «b "pabsb ■«! Dan. 2. 44, 
(un royaume) qui ne Vera jamais d6- 
truit. 

'50 m. (jplur. tri?an, const, ■ian, 
radian, v. Pi.). Doufeur: mVh "ian 
Os6e 13.13, les douleurs d'une femme 
qui accouche ; o**an !]b-Kaa J6r. 22. 
23, quand les douleurs' t'attaqueront. 

^30 m . (une fois fim., Soph. 2. 8; 
plur. tf'ban, const, ^ban et *ban, rac. 
Iban). 1° Corde, cable: banataryten 
Jos. 2. 15, elle les fit descendre par 
une corde; t^an ban Eccl. 12. 6, le 
cordon d'argerit. — 2° Cordeau : *|*wpo 



pin* bans Amos 7. 17, ton sol sera 
partagg au cordeau. — 3° Ge qui a 6t6 
mesurg au cordeau, le champ, la part 
m<hne : nn$ bam ins Vyii Jos. 17. 14, 
un seul lot^ uneseule part ; -Aw tt*an 
tJ^wa 4 Ps. 16. 6, (une part) un 
heritage m*est 6chu dans une contrle 
d^licieuse. — 4° Pays , contr£e en g6- 
n^ral : asna ban-ba Deut. 3. 4, tout le 
pays d'Argob ; oyn ban Soph. 2. 5, 6, 
la contrSe prfcs de la mer, la cdte. — 
5° Chalne, ptege : inaan *anai Proy. 
5. 2*2, (le mgchant est lte)par les 
chalnes de ses p6ch6s ; iban yyx$ yum 
Job 18. 10, le ptege (qui lui est pr6- 
par6) est cach6 sous la terre. — 
6° Troupe : d^j b^nl Sam. 10. 5, une 
troupe de prophfctes.* - 7° (de lban 2°) 
Gage : *inban ny-jaa i?a* Prov. 27.1 3, 
etpour une6trangfcre(prends-lui) son 
gage. — 8° pro? bam Mich. 2. 10, et 
la douleur sera forte, ou : la ruine sera 
complete. 

fen m . Gage : a^; «b ban Ez. 18. 
12, il ne rend point le gage 

nj>ian f. Gage : a*n$ ain inban Ez. 
18. 7, il rend le gage (qu'on lui a 
donn6) pour sa cr^ance. 

'3D : chald. m. Lesion , blessure : 
Tina Tj^-Kb bam Dan. 3. 25, aucune 
lesion nest en eux , ils n'ont aucun 
mal. 

*V?C} chald. m. Dommage : vafy rrob 
ttban Esdr. 4. 22, pour que le dom- 
mage ne devienne pas plus fort. 

;?n m. Mat (parce qu'on y attache 
les cordes, v. ban). Ex. unique : aato'a* 
ban ttfcn^ Prov. 23. 34, comme un 
homme qui dormirait au haut d'un 
mat; selon d'autres, ban comme ban 
cftble: comme un homme couchg k 
l'cxtrGmite du cable de l'ancre, c.-fc-d. 
dans la mer m£me (comme dans le pre- 
mier hSmistiche DJ-ab^) ; ou ban vais- 
seau : ban tuna auboiit du vaisseau. 

Wri m . (v. ban) Pilote : bahn a 1 ? Jon. 
1. 6, le maltre pilote; Tpbahnan Ez. 
27. 8, ils dtaient tes pilotes. 



Digitized by 



Google 



ton 

D^?n m . pi. (y. H ian). Destruc- 
teurs : a^ah^ang ina!* Zach. 11.7, 
et Tun je l*ai appeld : les destructeurs , 
ou la destruction. 

fy¥MJ f. Le nom d'une fleur : ^k 
Thwn rtfan Cant. 2. 1, je suis un lis 
ou une rose de Saron (v. Is. 35. 1). 

H^Q n. pr. m. J6r. 35. 3. 

P?n (inf. p a n) Entrelacer, embras- 
ser : piarft n? Eccl. 3. 5, (il est) un 
temps pour embrasser ; -ttj pah Vfcan 
w Eccl. 4. 5, Hnsensi met ses mains 
Tune dans rautre(restedansrinertie). 

Pi.: •wr^p^n Job24.8,ilsembrassent 
le rocher, ils se mettent & couvertsous 
les rochers; ii-p^w Gen. 29. 13, il 
l'embrassa; rogyTn^oProv. 4. 8, si tu 
l'embrasses, sVtu ^attaches & elle. 

p^n m . Action d*entrelacer : tsara 
aTS P^7 Prov. 6. 10, 24. 33, mettre 
un peules mains Tune dans l'autre (un 
peu de paresse). 

P*1p3n n. pr. Le prophfcte Habacuc, 
Hab. 1.1,3. 1. 

^3n (comme ian lier) 1° Intrans. 
fitre lte, attache ; s assembler : rbna *tv& 
ft-npr; nh^h Exod. 28. 7, & (l^phod) 
seront attaches deuxbandes qui passe- 
ront sur les Spaules ; »nan nfacisp Gen. 
14. 3, tous ces (rois) s'assemblfcrent ; 
v*$(ik trw -wan Os6e 4. 17, Ephraim 
est attache aux idoles. — 2° Conjurer 
les esprits, enchanter : -tan -ah"; Deut. 
18. 11, qui conjure les esprits,' ou les 
animaux de toute espfece, pour faire le 
sortilege ; wnan win Ps. 58. 6, qui 
fait des enchancements , des sortileges. 

Pi. Joindre , lier , associer : tjwij 
hSrvrjn tterm$ Exod. 26. 9, tu joindras 
les cinq riUeaux ensemble ; iv* vr^arni 
II Chr. 20. 36, il fit une alliance avec 
lui, liitir. se l'associa. 

Pou.: -nip i& m sfnQ to* Ps. 122. 3, 
comme une ville dont(toutes les parties) 
sont bien Itees entre elles, ou: avec 
laquelle(les villes environnantes) sont 
ltees , ou : une ville qui rtunit tout en 
elle ; une fois n^n : rvfon tqft ^fn^mn 



nan 



165 



Ps. 94. 20, le trdne de Tiniquitd peut- 
il 6tre associg ou compar64 toi ? 

Hiph.: tf^a^^m^r^s Job 16. 4, 
je voudrais me her avec vous par des 
paroles, ou me lier avec des paroles , 
m'armer de paroles contre vous ; 
'rn^mbft Wjonb Rituel, qu'onpuisse 
comparer it lui, lui associer. 

Hithp. S'associer , faire alliance : 
w™n*rw tfl$nnnaIIGhr.20. 37,parce 
que tu as fait alliance avec Ahazia ; 
ttftgirn taring 20. 35, Josaphat se lia, 
fit alliance (k pour n). 

"^D m . Assocte : &*»nan r4* w Job 
40. 25, les pgcheurs assoctes s*en rd- 
galeront-ils ? ou : les marchands as- 
soctes Tachfeteront-ils? (V. le m£me ex. 
k II irj».) 

"^?n subst. et adj. Assocte , ami : 
n*»n^a tiw& urn *ian Prov. 28. 24, il 
estle compagnon d T un brigand, c.-fc-d. 
ilest malfaiteur comme lui ; f&m. rnyj: 
n&^an aw Mai. 2. 14, elle est cepen- 
daiit ta coinpagne ; plur. ta^an : ^a>^ 
wan ianfep. Ez. 37. 16, et pour les en- 
fants dlsrael ses allies, ses amis. 

^?n chald. m. Compagnon , cama- 
rade : vii-cjm b^jn Dan. 2. 13, Daniel 
et ses camarades. 

1?n m. 1° Association, ligue: *ian 
D'onp Os6e 6. 9, la bande des pr6tres ; 
*ian n*»a* Prov. 21. 9, et (dans) une 
maison commune. — 2°Enchantement, 
sortilege: •un •nahi Deut. 18. H, qui 
fait du sortilege (v. •nan); ipan Is. 47. 
9, tes enchantements , ou tes enchan- 
teurs. 

*W n . pr. 1° Heber, fils de Beriah, 
Gen. 46. 17. — 2° Heber le Cin^en, 
Jug. 4. 11. — 3° I Chr. 8. 17. — 
4° 4. 18. 

IYh^"j3Cj f. pi. Taches, raies varices : 
wSyjan *\*y\ J6r. 13. 23, la panthfcre 
ou le tigre (peut-il changer) ses taches 
(ses raies) de diverses couleurs ? 

n^sn chald. /".Compagne, autre: mtm 
WTnarrp? a 1 ] Dan. 7. 20, et elle parais- 
saitplus grandequeles autres (bites). 



Digitized by 



Google 



166 



nnn 



H^O f. Socfefe, liaison : rrat* r™i 
W •fcSjh-H? Job 34. 8, il marche en so- 
cfete avec ceux qui commettent l'ini- 
quit6, il s'associe & eux. 

11*90 n. pr. 1° Hebron, ville de la 
tribu de Juda, appefee d'abord tmp> 
*an« Jug. 1. 10, residence de David 
pendant plusieurs ann6es, II Sam. 5.5. 
— 2°H6bron, fils de Kehatb, Exod. 
6. 18 ; nom patron, •tfhan Nomb. 3. 
27.— 3°ICbr. 2. 42. 

^150 nom patron, dc *ian 1°, Nomb. 
26/45. 

^?H f. Compagne (v. inn). 

H'jSn f. Jonction, assemblage, at- 
tache : h* rnshnExod. 26. 10, l'autre 
attache, les autres cinq rideaux attaches 
les uns aux autres. 

Eton (fut. nhn? et ©an;) 1° Lier , 
fixer, attacber, tourner, panser, gu6- 
rir: nsa^o art ntrfam Exod. 29. 9, tu 
leur mettras des mitres sur la fete, 
exact, tu leur attacheras des mitres; 
•MtfaHj tinan tpb Jon. 2. 6, Talgue est 
tourn^e autour de ma fete ; a-^ awn ^ 
tiarpi Job 5. 18, car il blesse et il 
panse ; tiah rnn&pft Is. 3. 7, je ne suis 
pas le nfedeciin, je ne saurais panser; 
selon d'autres : je ne serai pas le juge, 
le maltre. — 2° Dompter, regner: t)«n 
tiiarr a&izja aoito Job 34. 17, celui qui 
haitla justice doit-il regner? ou : (Dieu) 
gu6rira-t-il , absoudra-t-il, l'ennemi de 
la justice? — 3° Seller: ^ionn 4-*itt5an 
I Rois, 13. 13, scllez-moi mon Ane.' 

Pi. Panser , lier , empScher : tfarnM 
BhtupA Ps. 147. 3, il panse leurs 
plaie's; tian n-hna T?a* Job 28. H, il 
lie, erapSche les ileuves de s'dcouler, 
de filtrer. 

Pou.: rraan-a& ron 1 ; Ez. 30. 21, et 
vois ! il (le bras) n'a pas 6fe pans6. 

D^3CJ m. pi. Po61e : trnann ntoa 
I Ghr. 9. 31, les oblations qu'on faisait 
frire dans la po61e. 

^Het^O m. (rac. wn, const, an, 
plur. qw), F£te , la victime destin^e 
au sacrifice de fete : itro •** an Exod. 



32. 5, demain seralafetederfiternel, 
en son honneur; tfroia^ mrv& Ez. 
46. 11, et aux jours de fetes et de so- 
lennifes. — nn-abn Exod. 23, 18, la 
graisse de mon sacrifice, de Faniraal sa- 
crifie le jour de ma fete ; ta^nasa an-vtoa 
Ps. 118. 27, attachez la b6te, le sa- 
crifice de fete, avec des cordes. 

WH f, Effroi , terreur (de aan chan- 
celer): «jni Dinwi mrv> nan£ mj^m 
Is. 19. 17,*laterrede^u<ia deviendra 
l'effroi, la terreur, de Tfigypte. 

3JH m. Espfcce de sauterelle :. -r^i 
ajnn L<W. 11 . 22, et la sauterelle ; inji 
b^ajna B'wa Nomb. 13. 33, et nous 
6tions & nos yeux , nous paraissions k 
nous-nfemes, comme des sauterelles. 

^n n . pr. m. Esdr. 2. 45. 

n^jn n . » r . m . Esdr. 2. 44; «aa^ 
N6h. 7.48. "" 

ajn i<> Tourner en cercle ,(v. «n), 
danser: trwrn wjWi tfiak I Sam. 30. 
16, mangeant, buvant et dansant; 
chanceler: ^iaraa nsttji win; Ps. 107. 
27,ils chancellent, sont agifes, comme 
un homme ivre. — 2° F6ter, cGfebrer 
unefete: *£ in ink tankrvjExod. 12. 14, 
vous le c<$6brerez comme une fete k la 
gloire de Tfiternel ; wag ^ whyjExod. 
5. 1, pour qu'ils me c^lfcbrent une fete 
dans le desert ; aain yianPs. 42. 5, une 
multitude c^febrant une fete;nwn *tn 
^anNah. 2. 1, c61fcbre f 6 Juda! tes 
fetes. 

CWj m. pi. (rac. ron ou »n). Creux 
et cimes (d'un rocher) :a?ten ^n^ ^njii 
Cant. 2. 14, ma colombe (retiree) dans 
les creux du rocher; *ten ^lyj ^ab* 
J^r. 49. 16, toi qui habites sur les cimes 
des rochers. 

^0 adj. (rac. ^an). Qui est.ceint: 
tamanoa ^itN ^ian Ez. 23. 15, ceints 
d'une ceinture sur leurs reins. 

Tton m. Ceinture : ^wai njnj ^Sam 
Prov. 31. 24, elle donne la ceinture au 
marchand , ou elle lui vend des cein - 
tures; i^n-wi I Sam, 18. 4, et m6me 
sa ceinture, ou son baudrier. 



Digitized by 



Google 



H'jfaq f. Ceinture, tablicr: rrrian wini 
ho^i Is. 3. 24, et au lieu (Tune cein- 
ture (elles porteront) une corde (de 
captives), ou : sous la ceinture elles au- 
ront des plaies (v. ho{5?) ; nShn &nh »ito*si 
Gen. 3. 7, ils se firent des tabliers. 

^0 (Je fete, le solennel?) n. pr. Le 
prophfcte Agg6e, Agg. 1. 1. 

^O n.pr. Haggi,filsdeGad,Nomb. 
26. 15; nom patron. , idem. 

* n y?P f. Calibration: hrfi ny*n ca- 
libration de la fete. 

H^n (fete de Dleu) n. pr. m. I Chr. 
6. 15. 

H^rj n . pf. Haggith, femme de Da- 
vid, mfcre d'Adoniah, II Sam. 3. 3. 

n^an (perdrix?) n. pr. Haglah, fille 
de Selophad, Nomb. 26. 33. 

^H (/uJ. ^irr) Ceindre; avec un 
double accusatif: un&t onk trmjExod. 
29. 9, tu les ceindras de ceintures ; 
•iann-rw ™ 1 *J3 1 Sam. 17. 39, David 
se mit Wp6e au cdte ; pto-rrjjn Joel 1 . 8, 
(une jeune fille) revalue x <Tun sac; 
avec a : rr^ari^ rfra rrjan Provl 31. 17, 
elle ceint ses reins de* force ; rrfra* V^i 
w-jinr} Ps. 65. 13, et Taltegresse en- 
tourer a les collines de tous c6t£s , 
lilter. les collines se ceindront d'allg- 
gresse ; nro«* ijh b^ntv^S 1 Rois 20. 
11, que celui qui ceint les armes ne se 
vante comme celui qui les die, c.-&-d. 
qu on ne se vante avant le combat 
comme aprfes avoir vaincu ; rtbn rm#q 
*vm Ps. 76. 11 , tu t'armeras do colore 
conire les autres, les ennemis qui nous 
restent encore, ou: tu lieras, domp- 
teras, la fureur des autres. (V. :nn.) 

"]D njk, tfjn elmnf. chald. Un, une; 
adj. num&r.i aussi art. indifr. in t&s 
Dan. 2. 31 , une image ; thiai mn rotfa 
rsfoo Esdr. 5. 13, dans T la' premtere 
ann^e du regne de Cyrus ; i* n*a«j-nn 
pntpi mn ^i Dan. 3. 19, sept fois plus 
qu'on n'avait couturae de la chauffer; 
mro Dfcn. 2. 35, adv., ensemble. 

^0 Mb. Un (pour nn$). Ex. unique : 



hn 



1&7 



irw*-r« niT-cill Ez. 33. 30, et l'un dit 

&l'autre. 

. *10 adj. {fern, mn, rac. Tin). Aigu, 

tranchant : inn a^n tji-ng Ez. 5. 1, 

prends un glaive tranchant; a^na mn 

ni*o Prov. 5. 4, aigue comme une 6p6e 

& deux tranchants. 

TB? 1° Aiguiser (v. *rift) : ina^ in* 
! >*?!P» it£ &*?\ w Prov. *27. ' ii , 
(tttj /*ui A^af de Tin p. ^i;, et w de la 
rac. im, ou Hiph. de inn forme irr£g.) 
comme le fer s'aiguise par le fer, ainsi 
Thomme aiguise, gclaire, la vue de son 
ami (ou : est irritg par le regard de 
l'autre). — 2° fitre prompt, ou 6tre fe- 
roce : *y> *»a«fo wni Hab. 1 . 8, ils sont 
plus vites, ou plus feroces, que les loups 
du soir, qui sortent le soir aprfes la 
proie. 

Hoph.: mmn a«in Ez. 21. 14, T6p6e 
est aiguis£e. 

*nC] (qui a la vue forte) n. pr. Ha- 
dad, fils d'Ismael, Gen. 25. 15. 

rnn (fut. apoc. wr) Se r^jouir : *imj 
■■Nyi Exod. 18. 9, Jetbro se rijouit ; 
njti wa yrr^* Job 3. 6, qu'elle ne se 
r^jouisse pas entre les jours de Tann^e 
(selon d'autres, detn: quelle ne soit 
pas comptee, unie, aux autres jours). 

PL R6jouir : nrotoa nmnnPs. 21. 7, 
tu le ranimes par la joie, tu le remplis 
de joie. 

■W1Q m. (rac. Tin). Poinle, objet 
pointu : fcnn in^n Job 41 . 22, des 
morceaux d'argile pointus (v. to*in). 

n H0 /*. (rac. mn). Joie : •« niTtr-* 
t»T^ K^n N6h. 8. T 10, que 1* joie de 
rfeternel soit votre forced votre bou- 
clier; aussi chald. nn»i^ avec joie, 
Esdr. 6. 16. 

m v*V} n. pr. d'une ville de la tribu 
de Benjamin, Hadid, Esdr. 2. 33, N6h. 
11. 34. 

H0 X chald. pi. Poitrine : ^iy;^ vjinn 
C)DD nq Dan. 2. 32, sa poitrine et ses 
bras 6taient d'argent. 

^?n et V30 (^ w j 4 i^j) Cesser, man- 
quer, n^gliger, laisser, c.-fe-d. ne pas 



Digitized by 



Google 



168 Snn 

faire: wij rta> ft*ny Gen. 11. 8, ils 
cessment de b&tir la ville ; direct, avec 
Yinf. : *y} ft-m Is. 1.16, cessez de faire 
le mal; dbsol.: ft"Tn &-»a?^I 4 Sam. 2. 5, 
et ceux qui avaient fain* ont cessd (de 
travailler, ayant tout en abondance); 
.ynwj n^a yhn* i-jm-aft *% Deut. 15. 
1 i | car if y aura toujours des pauvres 
dans le pays; litter, car le pauvre ne 
cessera pas, ne manquera pas, dans le v 
pays. Suivi de i» et d'un inf.: t&yri 
ft n'wjgExod. 23. 5, voudrais-tu n6- 
gligfer de Taider? ou: garde-toi de 
Tabandonner (v. arj) ; war? Vin Exod. 
14. 12, n'insiste pas auprfcs de nous; 
Vnrw-t« — tJ!bH I Rois 22. 6, dois-je 
allef... ou dois-je le laisser, ne pas 
aller? ^t^* ^VJJ ' u S- &• ®« est-ce 
que j'abandonnerai mon^huile? 

^7.n adj. 1° Qui cesse d'exister, p6- 
rissable : ■»?» Vjn-m rena Ps. 39. 5, 
afin que je sache combien je suis pas- 
sable, ou corabien de temps je serai 
encore habitant de ce monde (v. byn). 
— 2° Qui manque de faire une chose , 
negligent: iw Vmrfl *vfc ?»ten Ez. 3. 

27, que celui qui veut 6couter 6coute, 
et que le negligent manque d^couter, 
qu'il n'6coute pas. — 3° Abandonnl : 
d^ia Vim Is. 53. 3, abandons des 
homines \ou: un homme que tout le 
monde fuit). 

Vin m. (oft tout est passager) Monde: 
Vnj •qij'h-ttj Is. 38. 11, (je ne serai 
plus) avec les habitants du monde (v. 
*An etVjn 1°); selon d'autres, au con- 
traire, lVndroit oil la vie cesse, la 
tombe : (je serai) avec ceux qui habitent 
la tombe, Tenfer. 

^D (Foisif) n. pr. m. II Chr. 

28. 12. 

P1D et P7? Une espfcce d'6pine : 
py\ roto*^ Prov. 15. 19, comme une 
haie d'epines; pjra taio Mich. 7.4, 
le meilleur d'entre eux est comme une 
ronce. 

^EUfl n. pr. d'un fleuve , Hiddekel, 
le Tigre, Gen. 2. 14, Dan. 10 4. 



TSJ (v. *n*) Entourer: trrtmn — ysn 
wft Ez. 21. 19, l'6p6e qui fes asstege^ 
ou qui les poursuivra jusque dans leurs 
chambres(v. "Tin), qui les guette (dans 
une cachette), ou qui les effraye (comme 
n^jh, v. yyn). 

TJO m. (const. *nn, suff. frm, plur. 
Q^Tjn, const. TTp)- 1° Chambre : tkm 
rmn n Gen. 43. 30, Joseph se retira 
dans une chambre ; lastta TRJI II Sam. 

4. 7, dans sa chambre k coucher. — 
2° Au fig.: yat\ •*yim Job 9. 9, et les 
chambre du sud , les regions les plus 
61oign6es du midi, et les 6toiles qu'on 
yddcouvre; m;*- 1 !™! Prov. 7. 27, le 
s6jour de la mort/la tombe, ou les 
profondeurs de Tenfer; *|M-^rmProv. 
18. 8, (jusqu'au) fond des entrailles. 

*«mrj n. pr. Hadrach , contrta et 
ville pr&s de Damas, Zach. 9. 1. 

B^n Kal inusite. Pi. Renouveler, 
restaurer: roftwi ati tfwnp I Sam. 11. 
14, et renouvelons-y Election du roi; 
•*ia tj^vf tthiro Job 10. 17, tu renou- 
velles tes t&noins, tu produis de nou- 
veaux t&noins contre moi ; *y* *rctom 
:nh Is. 61. 4, ils restaurent, r6ta- 
biissent, les villes qui avaient 6t6 d6- 
vastees, abandonees. 

Bithp.: wwj ^qto &*??}* P«. *03 f 

5, ta jeunesse se renouvelle comme 
l'aigle (renouvelle ses plumes). 

#*jn adj. (f&m. rwyf). Neuf , nou- 
veau : gfttr r^a Deut. 20. 5, une maison 
neuve ; rTtfiri rrojK 24. 5, une nouvelle 
femme (nouvellement, r6cemment ma- 
rine); TOftavtyi tob iq£iL6v. 26. 10, 
et vous retirerez le vieux (fruit, bl6) 
pour faire place au nouveau ; tthn 1> * y#\ 
tttotfn nna Eccl. 1.9, il n*y a rien de 
nouveau sous le soleil ; n^* ^ trtahm 
Is. 42. 9, je prtdis des choses nou- 
velles , inouies, qui n^taient pas en- 
core arrives. 

tt^n m . {plur. ta^'Tti). 1° Nouvelle 
lune, premier jour du mois : «hh *\m 
I Sam. 20. 18, c'est demain le premier 
du mois ; n^g tfrj &rrr& II Rois 4. 23, 



Digitized by 



Google 



ce n'est ni un premier jour du mois , 
ni un jour de sabbat. — 2° Hois : 
tufa vhnan Gen. 8. 14, et le second 
mois ; tro; to"jh Nomb. 1 1 . 20, l'espace 
d'un mois ; iti'tha tirrnr t *va Is. 66. 23 , 
de mois en mois, tous les mois. 

tt^Jn n. pr. Hodes, femme de Soha- 
rafm, I Ghr. 8. 9. 

^H »t. pr. Hodsi, une contrle ou 
une ville (nouvellement b&tie), II Sam. 
24. 6. 

rnq chald. adj. (v. tirm Mb.). Neuf : 
rm *ar* tr^i Esdr. 6. 4, une rang6e 
ou^unraur de i>ois tout neuf. 

«jq (v. mn). 

Din Etre coupable. Kal inusitd : 
* n*$ nain Winn txati Aboth, vous pour- 
riez vous rendre coupables, et (m^riter) 
la peine de Fexil. Pi. Rendre coupable : 
^fcii itf&h-na owpro Dan. 1. 10, vous 
serez cause que le roi me fera couper 
la tfite , litter, vous rendrez ma t6te 
coupable (aux yeux) du roi; * wnat 
•pajn Rituel, nous sommes obliges, 
nous devons. 

Din m. Dette ou crtance : ain inVan 
a*vtf;Ez. 18. 7, il rend le gage quon 
lui a donn£ pour sa cr£ance, ou pour 
une dette. 

• roln f. 1° Devoir : tmwi-ia nain 
Rituel, le devoir de toutes les creatures, 
de tous les hommes. — 2° Faute, la 
punition qu'qn s'attire par une faute : 
n&i nain Aboth , la punition de l'exil. 

•"Qln n. pr. dune ville pr&s de Da- 
mas, Gen. 14. 15. 

3111 Girconscrire, compasser: an ph 
u na * oyV » Job 26. 10, il a circonscrit, 
il a tracd tout aulour, une limite a la 
surface des eaux. 

am m. Gercle : trtrtn ^-4* vm ipn^ 
Prov. 8. 27, lorsqu'il renferma l'abime 
comme dans un cercle , littir. lors- 
qu'il tra$a un cercle sur la surface de 
l'abtme ; ^nrr». wwd Mm Job 22. 14, et 
il se promfcne dans le cercle, le circuit, 
du ciel, ou au-dessus de la voftte 
cileste ; fjan awri? ^jm Is. 40. 22, 



Din «•• 

lui qui reside au-dessus du globe de 
la terre. 

Tin (/til. wr, v. nrj aigu) Proposer 
des choses subtiles, des 6nigmes : wi 
rmj Ez. 17. 2, propose une 6nigme; 
trm dai Ki-rrrin» Jug. 14. 12, je vais 
vous proposer une 6nigme. 

njn Kal inusite. Vivre (v. njn). 
Pi. Annoncer, raconter, communiquer; 
avec le r6g. dir. : ^i-***} *fjna Job 15. 
17, je vais te dire , ^coute-moi ; n$n* 
^artja *qn 32. 10, moi aussi je vais an- 
noncer mon avis, dire ma pens£e; 
avec i: rOT-njrr; nVtt nVji'jPs. 19. 3, 
et une nuit r^vVle /communique, cette 
connaissance & une autre nuit. 

™n chald. Kal inusite. Pa. wn In- 
diquer : nj^n*; •«! *<r*$ ni V$&\ Dan. '• 
11, il n'est personne qui puisse l'indi- 
quer ; aon« *$*& *3«JV» 2. 24, et je di- 
rai au roi la signification (de son r6ve). 

Aph. Dire , indiquer : njjnnb *%*}& 
fc»Wj 2, 16, pour dire au roi Tinter- 
prStation ; yinna irrcj^ w&n yr\ 2. 6, 
mais si vous me dites mon songe et son 
interpretation. 

fiJO n. pr. (de njn, trm vivre). Eve, 
la premi&re femme, la mfcre de tous 
les vivants, Gen. 3. 20. 

Tin (prophfcte) n. pr.: mytq &m 
^in vja^ i* II Chr. 33. 19, tout cela 
est 6crit dans le livre de Hozai , ou, 
pour wnin, le livre des prophfetes. 

D1H m. 1° iSpine* ronce: n&n mn 
nin wn Job 31. 40, que- des ronces 
poussent (pour moi) au lieu de fro- 
ment; myfnri *pa nj^itip Cant. 2. 2, 
comme la rose entre les Opines; aussi 
tfrnn^i I Sam. 13. 6, et dans les 
buissons d'6pines ; selon d'autres : 
dans des citadelles. — 2° Crochet, 
hame^on (v. nn) : t*ni ajM* tfn^ Job 
40. 26, est-ce que tu lui perceras la 
machoire avec un hamegon , ou avec 
un crochet? — 3° Chalne : -r^ rr&*y 
tprflrt} n^yo II Chr. 33. 11, et lis em- 
menferent Manassd captif dans des 
chatnes. 
Bm chald. Lier. Aph.: nrrj; «j«fe , 



Digitized by 



Google 



170 



Din 



h 



Esdr. 4. 12, et its lient, joignent, les 
fondements entre cux , ou mieux : ils 
les construisent k Taide de la corde 
(ligno) ; v. tain h6b. 

Wl tn. Fil, filet : wont b?» Vff*V$ 
rsvtD Jug. 16. 12, il rorapit(les cories 
qui liaient) ses bras comme (on rom- 
prait) un filet ; fcarrNbj *&} t3>irra-ttK 
Gen. 14. 23, ni un fil, ni un cordon 
de Soulier, c.-fc-d. pas la plus petite 
chose ; ran *wn xnm niprrna Jos. 2.18, 
cette corde dVfil d'Gcarlate. 

*?D n . pr. d'un peuple, les H6v6ens, 
qui habitaient au pied du mont Her- 
mon; Jos. 11. 3. 

nj^q n. pr. l°Hawila, fils de Chus, 
Gen. 10. 7. — 2° Hawila, fils de Jok- 
tan, descendant de Sem, 10. 29. — 
3° Hawila, une contr6e : hV»inn p«"ia 
awn m!-*nty} Gen. 2. 11, tout le pays 
de Hawila, oft se trouve Tor(les Indes ?). 
— 4° Pays des Isma^lites : ni^rra «sitf*i 
•w3-i* Gen. 25. 18, ils habitaient 'le 
pays depuis Hawila jusqu'fc Sur (qui 
regarde Tfigypte). 

!rtn (fuL birn, apoc. ih;, in;, inji) 
1° fitre lanc6, jet6 ; tomber : :nn nVm 
n^aOs^ell . 6, T6p6e sera lev^e con tre 
seVvilles; ivij rotth tfah i* J6r. 23. 
19, Forage tombera/ eclatera, sur la 
t6te des impies ; naii tf a-rb* Anj II Sam ; 
3. 29, que (le sangd'AbneryVetombe 
sur la t6te de Joab. 

2° Se tordre de douleur, d'angoisse, 
surtout des douleurs d'enfantement ; 
puis, en g£n6ral, trembler : -&} -»tnin-«b 
wbj Is. 23. 4, je n'ai pas eu de dou- 
leurs, et je n'ai pas enfant^ ; thd bvm b*n 
Ez. 30. 16, Sin (Muse?) sera ians 
les douleurs comme une fenime qui ac- 
couche ;!w»^ nVirapVip J6r. 4. 31, 
j'entends la voix comme d'uno femmo 
qui est en travail; nitA tbn-v> Mich. 
1. 12, car elle tremble pour son bon- 
heur, ou : elle est d6sol6e a cause de 
son bonheur (6vanoui), v. 3°; ibm 

J wro Deut. 2. 25, et ils trembleront 
evant toi ; jfj» -im yh» ijrin? Ps. 114. 
7, devant l'Eternel qui fa it' trembler la 



in 

terre, oiiimpir.: devant l'fiternel, trem- 
ble, 6 terre ! d^yiana ito imi I Sam. 
31.3, (Safll) avait bien peur des archers 
(selon d'autres^mi forme Hiph.). 

3° Attendre : D^m tnf* n?nnj *rfr brw 
Gen. 8* 10, il attendit encore sept au- 
tres jours; aioi Hiij-tD Mich. 1. 12, 
selon quelques-uns : car elle avait at- 
tend u, esp6r6, le bien (v. 1°). 

Hiph. 1° Graindre, trembler : vm tat 
*Win Kb J6r. 5. 22, ne tremblez-vous 
pas devant moi? — 2° Enfanter : mffcA* 
^Wun-rm Is. 45. 10, et (qui dit) & la 
femme (& sa mfcre) : Pourquoi enTantez- 
vous?(V. Kal 2°.)— 3°Faire trembler: 
wro V»n; •« Vip Ps. 29, 8, la voix de 
rEternei T fait trembler le desert; ^n; 
re-tea wyj Ps. 10. 5, les voies (de 
l'impie) font trembler (les bons , les 
faibles) en tout temps ; selon d'autres : 
ses voies prospfcrent , r&ississent. — 
4°Esp6rer, attendre : tiia-n? »iWw Jug. 
3. 25, ils attendirent longtemps ; is-i* 
inra Wj;-a<b Job 20. 21, e'est pourquoi 
il n'espfere pas son bonheur (ou : son 
bonheur ne durera pas). 

Hofth. fitre enfant^, naltre :yy* inw 
ina tfna Is. 66. 8, est -ce que les en- 
faiits de la terre, ou d'un pays, sont 
n6s en un seul jour? 

Pil. Win l°Enfanter, crter : n-ftjaiVn 
^btin Job 39. 1, observes-tu, quand 
les'biches enfantent? toWinn rrnb-i^ 
Is. 51. 2, et sur Sara qui vous a en- 
fant6s;iarn T3S WiranPs. 90.2, (avant 
que) tu eusses cvte la terre et Tunivers. 
— 2° Attendre, espGrer : ft i&inro Job 
35. 14, et esp&re en lui. 

Paul, fitre enfant^ : t&Vin ni*na ^fii-j 
Job 15.7, as-tu 616 enfant^, cvte] avant 
les collines? •'nW'in itc^iQ Ps. 51. 7, 
j'ai 6t6 engendr6 T dans hniquitg. 

llUhp. : 1° (v. Kal l°)Winn« *wd) Uv. 
23. 19, une temp6te qui se route, qui 
tombe, delate. — 2° (v. Kal 2°) w-te 
ftinrjtt K«in wfc Job 15. 20, l'impie se 
tourmente, est dans la terreur, tous les 
jours de sa vie. — 3° (v. Kal 3°)^ Din 
ib Winnni Ps. 37. 7, sois soumis k 
Tfiternel et esp^re en lui. 



Digitized by 



Google 



Hithpalp.: *wa ttAvn inimw Esth. 
4. 4, la rcine fut' tr&s afflig^o.' 

Vin m. Sable : Vina wwo*iExod. 2. 
12, il lc cacha dans le sable ; ■*n»toi | 
Djn Vin^ ?pf?-w* Gen. 32. 13, jemul- 
tiplierai tes enfants corame le sable de 
la mer (I Rois 8. 9, v. anH). 

bin m. Nom d'uri oiseau : tm*$ Virw 
tMj Job 29* 48, et je multiplierai mes 
jours comme leph&iix; selon d'autres, 
comme le sable ; quelques-uns lisent 

bin n. pr. Hul, fils d'Aram, Gen. 
10. 23. 

• Nj^in f u p arli portion : «atj #$pn 
Rituel, une bonne part. 

D-in adj. (rac. taw). Ce qui est de 
couleur fonc6e, noir: twrprrtj-fcyj Gen. 
30. 32, et chaque agneau noir. 

n 9^ n f. (p/tir. main, duel d^hfcri). 
Mur : rxwn tort warn Exod. 14. 22, les 
eaux gtaient pour eux comme un mur; 
ramnrroinnn? N6h. 3. 8, jusqu'au mur 
large ; ntinj rriahi»i J6r. 1 . 1 8, et comme 
un mur d'airain ; d^nbhh *pa Is. 22. 1 1 , 
J6r. 39. 4, entre les deux murs (de Je- 
rusalem) ; au fig. : veri rrairro* Cant. 8. 
9, si elle est un mur, c.-&-d.si elle est 
chaste, inaccessible k la seduction. 

•^n (v. ifh adj.). 

Din (fut. wm, binj et tohj, vnxvj) 
Epargner , prot^ger , avoir pitte ie : 
VhTfe^? *jw roj« Jon. 4. 10, tu au- 
rais 6pargn<* (ou tu regrettes) la plante 
(v. Thj^R); nira-i? wrra aft ^ap 4. 11, 
etje n'^pargnerais pas ftinive? -i? oh; 
Ytatfj i* Ps. 72. 13, il a pitte du pauvre 
et de Tindigent; souvent accompagn6 
de "p* ocil : *jto oinn vb Deut. 25. 12, 
que ton ceil ne la regarde pas avec com- 
passion, ch A tie-la sans pitte; ©inhn&i 
•w Ez. 5. 11, etje n'aurai pas pitte. 
rjin et rtn m. C6te, rivage : Cjini *jpsi 
p&> mRuen. 49. 13, Zabulon habi- 
tera la cdte des mers ; o;n Cjirtj^ Deut. 
1. 7, et vers la cdte de la mer. 

D^n n . pr. Hupam, fils de Benja- 
min ; n. patron , ■nawn Nomb. 26. 39 
(trmn Gen. 46. 21)/ . 



IIP 171 

pn m. (plur. hton). 1° Cdte exte- 
rieur , le dehors ; oppose k la maison , 
la rue : tftww rvisra istjte J6r. 5. 1, 
parcourez les rues de Jerusalem ; "pro 1 ; 
tr^i^A Is. 51. 23, et comme la rue 
pour les passants ; oppose k la ville ,' 
champ, campagne : ni»n ^-i? d^* rbtt} 
Job 5. 10, qui r6pand l'eau sur les 
campagnes. 

2° Adv.: ym rvjita L6v. 18. 9, (unc 
femme) n6e hors la maison, c.-fc-d. 
qui est fille de ta mfcre, mais pas de 
ton pfcre (v. «*»); nfe** pns Deut. 
24. 11, tu te ti'endras dehors; aussi 
tv&n : yjsn-itt rr&rxn Gen. 24. 29, de- 
hors prfcs'de la Fontaine; ym% nb*n tnb 
24. 31, pourquoi restes-tu denors ? 
■pni act? Ps. 41 . 7, il va dehors, il sort ; 
wb -prro Gen. 24. 1 1 , hors de la ville ; 
•prrp* rrjMa 6. 14, dedans et dehors; 
rarnb jnrra-iK Deut. 23, H, hors du 
camp ; •>:** yvn Eccl. 2. 25, hors moi, 
c.-fc-d. si ce n'est moi. 

~W} Devenir blanc, pftlir : nij? i&V 
*nyv •pjb Is. 29. 22, et dortnavant son 
visage ne pftlira plus ; Tharg. , ne chan- 
gera pas. 

1 Tin adj. (v. ^n). Blanc : &y$ *m 
ntenn Esth. 1. 6, (desridcaux) de cou- 
leur blanche , verte et bleue celeste; 
»*rn nian nwb« v^a^ 8. 15, en costume 
royale, tleu celeste et blanc. 
Ipin et "»n m . Trou : yv$*(n Is. 11.8, 
lc trou oA so tient Taspic; ^-wnai ran 
bta Is. 42. 22, ils sont touspris, en- 
tour^s de pteges dans les cavernes (oii 
ils s'6taient r^fugies) ; d'autres ex- 
pliquent a^nna, de^wtj, tousles jeunes 
gens ont 6t6 pris. 

y\n n. pr. 1° Hur, un des rois de 
Madian, Nomb. 31. 8. — 2° Hur, 
Exod. 17. 10. — 3° Hur, fils de 
Chaleb, I Chr. 2. 19. — Et plusieurs 
autres. 

Tjn m. (v. II *m). Trou, cavitt, antre: 
ipvi'ta ^n ap^ II Rois 12. 19, il perga 
un trou dans le couvercle (du coffre) ; 
ywh} ropjarn r^yj Zach; 14. 12, ses 
yeux pourriront dans leurs cavils; 



Digitized by 



Google 



172 



iin 



n , vjhc|^onAo , ji Nah. 8. 13, le lion rem- 
plit son antre de proie. 

H* 1 .*»• pJ. (pouro^Sn): •^tfyjkj 
Is. 19. 9, selon les uns, comme I wi, 
ceux qui tissent des 6toffes blanches ; 
selon les autres, de *rin trou, ceux qui 
font des filets (pour prendre les pois- 
sons). 

Dn1n pU m. Les nobles : p$ ^5^ 
ti^Sn-ty ^a£w$ Eccl. 10. 17, tu es heu- 
reux, 6 pays I si ton roi est d'une race 
noble, illustre : w$* roAa tati-pao lynh 
Is. 34. 12, ses grands n'y sont pas 
pour proclamer le rfcgne, ou : ses grands 
qui n'ont pas voulu reconnaltre un 
rfegne (seront antantis). 

* T^ n Libre : "p^'nia Aboth, unbomme 
libre, noble: y»7in ja nnt vb) Aboth, 
et tu n'es pas libre (de t'en d6bar- 
rasser). 

**jn chald. adj. Blanc : ijn abn$ w#oi 
Dan. 7. 9, son v6tement* 6tait blanc 
comme la neige. 

^n n . pr. m. I Chr. 5. 14. 

^n n . pr. I Chr. H. 32 (v. «*?). 

D^H n. pr. 1° Hiram, roi de Tyr, 
II Chr. 2. 2; tmi II Sam. 5. H. — 
2° Hiram, ouvrier artiste de Tyr, 
II Chr. 4. H, et IRois 7. 14.-3° Hi- 
ram, fils de Bela, I Chr. 8. 8. 

TCP (contr^e de cavernes) n. pr. 
d'une contr6e. Hauran ou Auran, Ez. 
47. 16, 18. 

tthn (fut.timf) Hater, se hater, agir 
promptement : ntotn-^si mfcn I Sam. 
20. 38, h&te-toi, ne t'arrtte pas; tim 
•roi mn?[ Deut. 32. 35, Tavenir, lesort,' 
qui les attend, s'avance; avec un inf.: 
Vbq&tin^to Hab. 1. 8, comme un 
aigle qui se n&te k ddvorer ; 'rymb tvtim 
Ps. 38. 22, H&te-toi k mon secours, de 
me secourir ; *$>yy rraT?"^? tin&3 (p . tinni) 
Job 31. 5, si mon pied s'est h&ti, 
a couru, pour tromper ; denying wan 
Nomb. 32. 17, part. pass, ou akf\ 
nous nous armerons (en nous h&tant) 
promptement; ^ *Qv\ "fc^a* Job 20. 2, 
et parce que j'ai hftte (de rtpondre) ; 



mn 

exact, parce que l'empressement est 
en moi (ou : parce qu'il y a en moi du 
sentiment, de l'agitation) ; *n^ bsfr *na 
tfin; Eccl. 2. 25, qui mangera et qui 
se h&tera de jouir, qui courra apr&s les 
jouissances ? 

Hiph. Acciterer, intrans. comme 
Kal : httftnt &w>^ •* ^ Is. 60. 22, 
moi rfiternel, quandle temps en sera 
venu, je racc6l6rerai, jel'accomplirai 
vite; wrin rntoi} Jug. 20.37, ceux qui 
6taienten embuscades'avancferentvite, 
arrivferenl promptement ; tfnrn & yawpi 
Is. 28. 16, le croyant ne sera pas 
pressg, attendra avec confiance. 

H^in (hftte) n. pr. d'un homme ou 
d'un endroit; de Ik *r\tyn II Sam. 21. 
18, Sebechi le Husathi. 

^H n. pr. Husa!, ami de David, 
II Sam. 16. 16. 

D^ffon n. pr. 1° Husim, fils de Dan, 
Gen. 46. 23. — 2° Husim , fils de 
Aher, I Chr. 7 12. — 3° Husim, 
femme de Saharayim, 8. 8, 11. 

rtoO f. pi (rac. mn, v. wi 7°). Vil- 
lages : fl ynftyn ^ TSd^j Nomb. 32. 41 , 
il s'erapara de leurs villages ; t*o rfon 
(idem) les villages de Yair. 

Of^n w. (rac. Dhn). Cachet, anneau 
qui sert k cacheter: ^nh Gen. 38. 18, 
ton anneau; dnin ^mno Exod. 28. 21, 
comme on grave les cachets; ^fc? 
*ftW? DninD Cant. 8. 6, mets-moi 
comme un sceau, anneau, sur ton 
coeur. 

onln n. pr. m. 1° I Chr. 7. 32. — 
2° 11. 44. 

'$&! (qui voit Dieu) n. pr. Hazael, 
roi de Syrie, I Rois 19. 15; tarn mg 
Amos 1. 4, la maison de Hazael, sa 
famille, ou Damas. 

^C 1 (/w*. nm;, apoc. xm) Voir, re- 
garder, avoir des visions, proph&iser, 
choisir : OTtV y i-r ^ ww Exod. 24. 11, 
ils voyaient Dieu ; ?p» rmy* pyn ^ 
Ps. 17. 15, moi, dans ma ptete, je 
verrai ton visage, c.-fc-d. Dieu me sera 
gracieux; vryQ) ntn ^ •vytn Is. 2. 1, 



Digitized by 



Google 



la chose, oa la parole, qu'avait vue 
Isale , sa vision proph6tique ; aussi 
avec ^ : vr itaR njm Mich. 4. 11, 
que dos yeux se repaissent des raal- 
heurs de Sion ; ewr^ro nmn mw Exod . 
18. 21, tu choisiras entre tout le peu- 
ple ; avec apparition de la 3° lettre rad. 
•» pour n : 'y n irg'fr * Is. 26. 11, mais ils 
ne voient pas. 

njn et Nuchal. Voir :mn aribtfiDan. 
5. 5, et le roi voyait; inf.ixzi ipy*-*) 
wrrab Esdr. 5. 14, il ne nous convient 
pas'Ae voir. 

Ht|J m. (const, rrrn, plur. rvitn). La 
poitrine (des animaux) : nmh-r* wipi-i 
Exod. 29. 26, tu prendras la poitrine 
(du bSlier); raonn rim r« 29. 27, la 
poitrine qu'on'glfeve ou qu'on agite 
(rite pour consacrer les offrandes, v. 
n^on) ; rviwh wgj L6v. 9. 21 , et les poi- 
trines. 

Tip m. (rac. ntn). 1° Prophfcte : ni 
rcrm I Chr. 29. $§, (et dans le livre^ 
du proph&teGad. — 2° Traits, alliance: 
mh^sbiKtJ-ttnIs.28. 15, nous avons 
fait un T traits, contracts une alliance, 
avec le school (1'enfer). 

1trj n . pr. Hazo, fils de Nahor, Gen. 
22. 22. 

1J0 chald. m. (emph. Kjtn, plur. T^). 
Vision: Tp}«5 ^rv\ ^hn Dan. 2. 28, 
ton songe et les visions de ta tele , 
de ton esprit. — Figure , apparition : 
S3 wnm7.20, et elle 6lait plus grande 
(que les autres); litter, et son appa- 
rence, son aspect, etc. 

Tftn m. (rac. njn). Vision, appari- 
tion : 4* **"!? T^ Dan. 8. 1, une vi- 
sion m'appar'ut ; *yw y\m t% I Sam. 
3. 1, la prophltie ngtait pas r£v616e, 
ou n'6tait pas rgpandue, gtaitrare; 
v r y^ jitt; Is. 1. 1, proph&ie dlsaie. 

nltn f. Prophetic : mhn Vn*; himai 
II Ghr. 9. 29, et dans les prophglies 
du proph&te Jedo. 

nltn chald. f. : k*T»"*» vflck wr}1«B 
Dan. 4. 8, et il paraissait s 6 tend re 
jusqu'ft I'extr&nite du monde ; exact. 



pin *™ 

son aspect s'ltendait, etc.; selon d'au- 
tres : ses branches s'6tendaient. 

WJ f. (rac. mn). 1° Vision : wm 
•*-nwi mjjj Is. 21*. 2, une prophgtie 
dure ) gpouvantable , m'a 6\6 r£v616e. 
— 2° Alliance : ViMj-rw oawitH'j Is. 28. 
18, ctvotre alliance avecl'enfer (v.m'n). 
— 3° Apparence : m *p? ***>! Tlk ^VT\ 
Dan. 8. 5, etle bouc avail entre les yeux 
une corne trfcs grande ; litter, une come 
d'apparence ; selon d'autres, une corne 
en plusieurs branches. 

^*Ptq (vision de Dieu) n. pr. m. 
I Ghr. 23. 9. 

nnq n.pr.m. N6h. 11. 5. 

11^0 (vision)n. pr. m. I Rois 15. 18. 

?1^n m. (const. Thtn, plur. rYirhm). 
Vision, fantflme, relation : nV* yhm* 
Job 20. 8, comme une vision nocturne ; 
ifrjwn nisi^™* 7. 14, et tu m'eftrayes 
partes fantdmes ;Thjn^!«^oIs.22.1, 
proph6tie contre la valine de vision , 
de relation, Jerusalem. 

HCJ m. Eclair: m^n tity ■* Zach. 
10. 1, Dieu qui fait les Eclairs (de ntn 
voir) ; selon d'autres , qui forme les 
nuages ; rvibip r^nl Tfrrj Job 28. 26, et 
" (il a marqug) une voie k l'6clair qui 
prtcfede le tonnerre. 

"MCjm. Pore, pourceau, sanglier: 
•rnrp «ji'L6v. 11 . 7, le pourceau ; wn 
w Ps. 80. 14, le sanglier de la fortt. 

"HO n. pr. m. I Ghr. 24. 15, N6h. 
10.21. 

pin (fut. ptrn) 1° In trans. Street 
devenir fort, 6tre ferme, vaillant ; 6tre 
dur: ^ntop pirp* wj Jug. 1. 28, 
lorsqu'Israel fut devenu fort ; rft* *p)Tg 
II Sam. 10. 11, (si les Ammonites) 
sont plus forts que toi ; avec i? : ptnjn 
ot4* II Ghr. 27. 5, il 6tait plus fort 
qu'eux, il les vainquit; pwjg ptnDeut. 
31. 23, sois ferme et courageux ; 
•hj^ roitt^h ngm *nton II Rois 14. 5, 
lorsque le rfegne fut affermi dans sa 
main; ring afe PH3*3 Exod. 7. 13, le 
coeur de ^haraonVendurcit; ptri ps 
mn iba *»nbnb Deut. 12. 23, seulement 



Digitized by 



Google 



"4 pm 

garde-toi de manger du sang (litUr. sois 
ferme en cela, de nc pas manger, etc.). 

2° Trans. Fortifier, soutenir : mjanb 
mjjmi Ez. 30. 21, pourle panser et lul 
rendre sa force ; -ipjn «i-j II Chr. 28. 20, 
(et il ne le fortifia pas) loin de l'aider, 
de le soutenir. — 3° Presser, insister : 
d*h-i? ta^to pmniExod. 12. 33, les 
Egyptiens pressaient le peuple (de 
quitter leur pays). — Avec Face: w.pjm 
tavn J6r. 20. *7, tu Fas emporte sur 
moi, tu m'as convaincu et tu as pr6valu. 
— 4° rftaa -Wan ptrrji II Sara. 18. 9, sa 
t6te resta attach6e aux branches du t6- 
r^binthe, s'embarrassa dans les bran- 
ches, etc, (v. Hiph.). 
. Pi. Rendre fort, fortifier, encou- 
rager, rendre dur, attacher: *jo»w 
*jpmals. 22. 21, je lui attachera'i Ta 
ceinture; Tp.'yjttJ m-na pm-^aPs. 147. 
13,. car il a fortifia les verrous de tes 
portes ; r^an p*ja-r« *p«j} dm II Rois 
12. 6, etils r6parerontles ruines, les 
parties endommagGes, du temple ; 
w-nj *pjn-^K Jug. 9. 24, qui ont 
fortifia ses mains, qui Font encourage ; 
*te« arwfi npjn J6r. 5. 3, ils ont rendu 
leur visage, leur front, plus dur que le 
rocher; c.-fc-d. leur arrogance, ouleur 
opinifttret6, est excessive. 

Hiph. 1° Tenir ferme, prendre, sai- 
sir : iajpj-nK ^wim Gen. 21. 18, at- 
tache ta main k lui , tiens-le par la 
main ; avec b : •ftprojyi II Sam. IS. 5, 
il le saisit; avecta: Iras i*»ta ptrp Job 
18. 9, le brigand, ou le filet/ l'arrfitera 
(v. ta*nax); avec Vacc.: ro:rj ]}» pmn Ps. 
35. 2, prends le bouclier et Tarmure 
(ou la targe). — 2° Persister dans , 
s'attacher, se lier: sjrato P^iy? *TP 
Job 2. 9, tu persistes encore dans ton 
innocence ; drnrwrta d^trra N6h. 10. 
30, ils se liferent avec leurs frfcres. — 
3° Rendre fort T vigoureux; soutenir : 
•vwr-l* ?p?irinta pmn II Sam. 11. 25, 
attaque la ville vigoureusement; litter. 
rends vigoureux ton combat contre la 
ville; ia tjjDtnn'j L6\. 25. 25, soutiens^ 
le, viens ft son secours. — 4° Intrans., 
Eire, devenir fort : ntadb-w p^tnn ■»» 



-pin 

II Chr. 26. 8, car il 6tait devenu trfcs 
puissant ; «iptrn "phtai "w d*i Dan. 11. 
32, mais le peuple qui connalt son 
Dieu sera fort. — 5° Contenir : p^.rvq 
d^rja II Chr. 4. 5, contenant (3000) 
bath (raesures). — 6° * roio p^mn ta 
Tpassb Aboth, ne fen fais pas un mgrite, 
ne Ten glorifie pas. 

Bithp. l°Se rendre fort, s'animer 
de courage : ta^ p?nnv Gen. 48. 2, 
Israel se rendit fort, reprit ses forces ; 
yrnrn pmnn II Chr. 23. 1, Jehoyada 
s'anima de courage ; p?nwj ptn II Sam. 
10. 12, sois ferme et soyons coura- 
geux. — 2 n Aider, soutenir: rnn ^axi 
>w^ irqa p*nrra II Sam. 3. 6/ Xbner 
soutenait la maison de SaQl. 

PIC 1 adj. (fern, njjtn). Fort, puis- 
sant : wjn awn pmn Nomb. 13. 18, 
s'il est fort ou faible; n:ro-*pm Ez. 3. 
7, (ilssont) opini&tres, litter, ils sont 
durs de front; ana; pma Is. 40. 10, 
(Dieu) viendra avec samain forte, ou, 
subsl.y dans sa force, sa puissance. 

p.t£ adj. Fort, puissant : TrtfnVip wn 
nka pmi rjVin Exod. 19. 19/le son de v 
la trompette devenait de plus en plus 
fort (v. Tjbn 4°); ptm *jlh wj II Sam. 
3. 1, David devenait de plus en plus 
puissant. 

PJ0 m. Force , secours : •« spjrm 
•»ptn Ps. 18. 2, je t'aime , fiternel', 'tbi 
qui es ma force. 

pp m. Force : ^ pma Exod. 13. 3, 
14, par la force de sa main ; ugtna fi&n 
Amos 6. 13, n'est-ce pas par notre 
force ? 

n PW f. (comme Yinf. de pm). Ac- 
tion de devenir fort, puissant: injjjrp* 
•iai na* II Chr. 26. 16, mais, quand il 
fut devenu puissant, son coeur s*61eva 
d'orgueil ; i;n npma Is. 8. 11, dans la 
force de la vision, quand j'gtais agit6 
par Pesprit proph^tique (v., ^ 2°) ; 
i-ro^a injjma* Dan. 11. 2, et lo'rsqu'il 
sera devenu puissant par ses richesses. 

n E r £ /"• 1° Violence, force: kIhmo 
njjma ^rjpb I Sam. 2. 16, sinon, j'en 



Digitized by 



Google 



prendrai par force ; rnjtna irk twh*j 
Jug. 8. 1, ils le querellfcrent violem- 
ment. — 2° Restauration, reparation : 

13, et pour tout ce qui sera d6pens6 
pour la restauration du temple. 

T??0 (le vigoureux) n.pr. m. IChr. 
8.17. 

HJPtn et Wj?tn (la force de Dieu) 
n. pr. 1* EzGchias , fils d'Achaz, roi 
de Juda, II Rois 18. i ; aussi n^pm 1 ; 
Os6e 1 . 1 , et imptm Is. 1 . 1 .— 2° Ez6^ 
chias, un des aleux du prophfcte So- 
phonie, Soph. 1. 1. — 3° I Chr. 3. 
23. — 4°N<*h. 7. 21. 
^IHRendre, retourner, ramener: 
DThti *qm Aboth , rendre le salut ; 
?pifiij rreJttJ nymin^ «oyftjnj Rituel , et 
rarafcne-nous vers toi par une penitence 
parfaite. 

nn w . (avec suff. **nn, plur. tawi). 
1° Crochet ou cercle qu'on met aux 
narines des animaux (v. nin) : ••nn ^sto 1 ] 
Tjona Is. 37. 29, je te mettrai un cercle 
aux narines; *p*H^} tron ^nnji Ez. 29. 
4, je mettrai des crochets & tes m&- 
choires. — 2° Boucle d'oreille : otyj nn 
Exod. 35. 22, des boucles d'oreilles et 
des anneaux qu'on portait au nez. 

**W (Jul- NBtin) Manquer, pScher: 
»»in tfftyy) yao Prov. 19. 2, et celui 
qui va trop vite fera de faux pas , tom- 
bera; itfw Dan ^o'rn Prov. 8. 36, mais 
celui qui me manque (qui ne me 
trouve pas) se fait du tort & lui-m£me ; 
ou 'trc'ft'j celui qui p&che contre moi ; 
»ann &•] syg n^igw Job 5. 24, et, si tu 
comptes ton troupeau, (aucunepifcce do 
betail) n'y manquera; ebriw n«ijn aijn 
Lament. 1. 8, Jerusalem a commis un 
grand p6ch6 ; avecb : ^-iarraGen. 20. 
6, (i pour «) de pkcher contre moi ; 
avec b? : nbVonren ni»-b? aftn N6h. 
13. 26, Salomon n'a-t-U pasp6cn6par 
cela, n'est-ce pas en cela que consiste 
son p6ch6? avec a : nija ^ijnn-iwGen. 
42. 22, ne conimettez pas de crime 
sur l'enfant, ne vous rendez pas cou- 
pables, en le maltraitant; i^k inaan 



XtDn 175 

na wan L6v. 4. 23, le p6ch6 qu'il aura 
commis (cocact. par lcquel il a trans - 
gress6 la loi). 

Pi. 1° Prendre la faute sur soi, l'ex- 
pier: njyia ■oat Gen. 31. 39, j'ai da 
prendre la faute sur moi, l'expier, 
payer le dommage. — 2° Offrir un sa- 
crifice comme expiation d'un p6ch6 : 
nnk Koiron insnLGv. 6. 19, le prdtre 
qui offre l'hostie pour le p6ch6 ; vron^ 
Jin^ttn^L^v^. 15, ill'dgorgea et l'offrit 
comme sacriCco expiatoire (v. naan). 
— 3°Enlever le p6ch6, purifier: i«toni 
^ntrn di** Nomb. 19. 19, il le puri- 
fiera (du p6ch6) le septifcrae jour; 
namn-b? nnani Exod. 29. 36, tu puri- 
fieras l'autcl. 

Hiph. 1° Manquer (v. Kat): ?Vp 
Ktarp Rb-j n«wgrri>K 1^ Jug. 20. 16, 
(chacun) pouvait lancer avec la frondo 
une pierre sur un cheveu sans man- 
quer. — 2° Fajre p6cher, s£duire : 
banto^-ru* toann-^tfK II Rois 3. 3, qui 
avail fait p6cher Israel ; -r« *onn )w& 
rryirn Jer. 32. 35, pour porter Juda ail 
p£ch6. — 3° wsj b"ja *xrvrrq Is. 29. 
21, qui condamnent les hommes par 
leurs paroles, ou (sens 2°) ils portent 
les hommes au p£ch£. 

Hithp.(y.Pi.3°): ia-Kanr^ awn Nomb. 
19. 12, il se purifiera avec cette eau ; 
ittrtran tains sjxiorrnn Nomb. 31. 19, 
vous vous purifierez le troisifcrae jour; 
waiTn 1 ) fc^niaM? Job 41. 17, par la ter- 
reur qu'ils 6prouvent, ils se purifient, 
font penitence, de leurs p£ch£s; selon 
d'autres: ils manquentleurchcmin, ils 
errent, sans savoir oil ils vont(v. Kat). 

Niprj m . (suff. •won, plur. QWsn, 
const, 'won). P6ch6 , crime : »^n-5aa 
xxpr* ^k Deut. 19. 15, quel que soil le 
crime qu'il ait commis; wr; H «an* 
II Rois 1 . 29 , les p*ch6s de Jeroboam? 

Nl$0 m. adj. P^cheur , criminel , 
coupable : ^ b^ani tf»5«j Gen. 13.13, 
(les habitants de Sodome) 6taient m6- 
cbants et p6cheurs , criminels, devant 
Dieu ; ta'wron nb^ ij:m *m T^l IRois 
1. 21, que nous serons trait6scomme 



Digitized by 



Google 



476 Nton 

coupables, moi et mon fils Salomon ; 
ou : que nous serons frustr^s de nos 
droits, exclus du trdne. 

n«^q f. P6ch6 : nVn rwon Gen. 20. 
9, un grand p£ch6. 

HN&Q /*. 4° P6ch6 : hatfirn sttoj Exod. 
34. 7, et le crime et le'p^chi" wtojpl 
rwan rb&n Is. 5. 48, et qui (tirent 
aprfcs eux) le p6ch6 comme avec des 
traits de chariot, ou qui s'attirent la 
punition, etc. — 2° Adj. fim. de Kan: 
r»ttpnn rrAsaa Amos 9 . 8 , sur le roy aume 
p^cheurrqui s'adonne au p6ch6. 

HN^n f, (const, na^n, p/ur. tviKan). 
4° P6ch6 : aja-j; rfifiton-^?* II Rois 43. 
44, de tous les p6ch6s de Jeroboam. 
— 2° L'objet du p6ch6 : danaorrnjo 
ia?n-rw dn-»to*-*itfs Deut. 9. 21, et 
votre oeuvre crimmclle, que vous avcz 
faite , ft savoir le veau. — 3° Le cha- 
timent du p6ch6 : tfyjra r«ton rnnn r«t 
Zach. 44. 49, tel sera le chatiment de 
l'Egypte. — 4° Sacrifice expiatoire : 
rttann rnta rw L6v. 6. 48, ceci est la 
loitouchant l'bostie pour le p6ch6; 
hj»ni irw wj^ Nomb. 45. 24, et 
un jeune bouc comme sacrifice expia- 
toire; nw»n ho Nomb. 8. 7, del'eau 
d'expiation. 

nipn 4» Couper, abattre : ?p3? aoha 
Deut. 29. 40, depuis celui qui coupe 
le bois (pour toi); v*yfryq *fctjrr) &) 
Ez. 39. 40, et ils n'en couperont point 
dans les for6ts(v. nsn et nsj;). — 2° Inci- 
ser, rayer, varier les couleurs, broder : 
D?j2W i>itt» rvbon Prov. 7.46, (des cou- 
vertures) brod<?es de fil d'Egypte, ou 
rvtaen (le lit est orn6) de sculptures, et 
(les lapis, couvertures , ) sont d'un 
tissu d'Egypte. 

Pou. passif: rroaa rrtaatro rSm wyta| 
i^nPs. 444. 42, nos filles sont comme 
des colonnes sculptges, orndes, aux 
coins d'un temple ou d'un palais. 

n^n f. (plur. d^n). Froment : yy* 
rnbteJi mjn Deut. 8. 8, une terre qm 
produit du froment et de Forge; nirra 
mpn Ps. 84. 47, (de la graisse) de la 
fleur du froment; D-wi-rofj Gen. 30. 



44, (pendant) la ricolte du froment 
(lorsqu'on sciait le froment) ; ttto -gnyj 
a-ran I Ghr. 24 . 20, et Oman battait le 
froment ; Ez. 4. 9, *pt»n. 

tflBD n. pr. m. 4° I Chr. 3. 22. — 
2°N6h.3. 40. — 3°N6h. 40. 5. 

^n chald. m. P6chd : tiffin Iftwp 
p^toDan. 4. 24, rach&te tes p£ch6spar 
lal)ienfaisance. 

«^pq n . pr. m. Esdr. 2. 42. 

^£0 n . pr. m. Esdr. 2. 57. 

Kftpq n.pr.m. Esdr. 2. 54. 

D&n (de doin, qui , comme t$> si- 
gnifie nez et colore) Retenir sa colore : 
"^-oraiy* ^ninn* Is. 48. 9, et, pour ma 
g!oire"*je retiendrai mon courroux 
contre toi (je confirmerai ma gloire ft 
ton Sgard, Tharg.). 

*)9n (fut. t)brp). Voler, enlever, ar- 
racherparforcc :DDidWDornJug.24 .24, 
et enlevez, emparez-vous (chacun d'une 
femme) ; itntthn "btira ^? tprr Ps. 4 0. 9, 
il prend , enlfcve , le pauvre, et ferme 
son filet. 

^n m. Verge, baton, rejeton: tny\ 
*tf\ 5tj» -rah Is. 44. 4, il sortira un re- 
je\on du tronc d'Isaf e ; rn«| noh V»wp$} 
Prov. 44. 3, dans la bouche du sot est 
le baton pour son orgueil, c.-ft-d. il 
parle sans r6fl6chir et s'altire des chft- 
timents, ou : sa bouche, sa langue, est 
une verge d'orgueil. 

*0 (const, ^n, fim. mn, plur. a^n, 
fim. rvi*n, de la rac. **n) 4° Adj. 4° Vi- 
vant : *»n w'q* turn Gen. 43. 7, votre 
pfcre est-ii encore (vivant) en vie ? ft« 
^n-b» Gen. 3. 20, la mfcre de tous les 
vivants, de tous les hommes ; *»na nw 
this* Dan. 42. 7, il jura par celui qui 
vit 6ternel)enient; w^n aussi vrai que 
Dieu vit, par Dieu l r Eternel! tofep erwn 
Di*n Deut. 4. 4, (mais) vous avcz tous 
6t6 conserves en vie jusqu f aujourd % hui. 
— 2° Fort, vaillant : *n ^k-^j II Sam. 
23. 20, (feert W») le fils d'un homme 
vaillant ptjb rb I Sam. 25. 6,sois ainsi 
(comme tu Yes & present) bien portant, 
beureux, ou(puisses-tu prosp^rer) ainsi 



Digitized by 



Google 



pour la vie, pour tout le temps que tu 
auras ft. vivre. — 3° Revivant, renais- 
sant: n;rj wj» Gen. 18. 10, quand ce 
temps revivra , c.-ft-d. dans une an- 
n6e. — 4° Cru , vif : *»n ito$ I Sam. 2. 

15, de la viande crue ; L6v. 13. 15; 
de la chair vive, L*v. 13. 14; w*n ro 
Gen. 46. 19, de Teau vive ; ^rrroa^ Ps. 
58. 10, (des Opines) fraiches, vivaces, 
ou (la viande Slant encore) crue (v. le 
commencement du verset ft to). 

2° Subst. 1° La vie : tt*nn y?i Gen. 2. 
9, et Tarbre de vie ; w*n )?n 7. 15, un 
souffle de vie. - 2° Vivres, nourriture: 
tpn-hwi a^.nyProv. 27. 27, et une 
nourriture pour tes servantes. 

*0 chald. (emph. «jn, plur. -p^n). 
1° Adj. Vivant:.»jsrrte-To Dan. 2. 30, 
plus que tous les vivants, tous les 
hommes ; m$ wol? ■*!** 4. 31 , je glo- 
rifiais celui qui vit dans l^terniti. — 
2° Plur. T»^n La vie : wjw -pit} rwKi 
fir* 7. 12, et une prolongation de'vie 
leur fut donnie. 

^V (Dieu vit) n. pr. m. I Rois 

16. 34. 
•^ T n(v.avi). 

n^n f t ( rac . wi). 1° Artifice , in- 
trigue : rvhin *pn^ Dan. 8. 23, et ha- 
bile dans les artifices. — 2° finigine : 
nr»nh nnhi As; fcfi>n Jug. 14. 14, ils 
ne purent pas expliquer l'gnigme. — 
3° Sentence : vrfr*y\ tfn»n n^ Prov. 
1. 6, les paroles des sages et leurs 
sentences. 

n rQ (jinf. rfrn et i^n, avec suff . own, 
avec prip. nta$, impir. avec i rnnj, 
fut. nw , apoc. w , wn) 1° Exister , 
vivre : v hjnip^ wrapfc Ps. 118. 16, je 
ne mourraf point, mais je vivrai ; ty^m 
twyj Deut. 30. 16, pour que tu vives, 
et que tu augmentes ; tA d»ni w; Ps. 
22. 27, votre coeur vivra £ternellement. 
— Rester en vie, survi vre : w^an-pa v»n 
ot Nomb. 14. 38, (il n*y eut que Jo- 
su6 et Gbaleb) qui surv^curent de ces 
hommes; •ntftt hn^m Gen. 12. 13, et 
que mon Ame vive /que jereste en vie. 
— 2° Revivre : v?*rv\ ryn D$a «w ^ 



rpn i" 

Ez. 37. 5, j'enverrai un esprit en vous, 
et vous revivrez. — 3° Gu6rir : tSYhn tj 
Jos. 5. 8, jusqu'ft ce qu'ils fussent 
guiris ; m 4ng n;r«$'M$ II Rois 1 . 2, 
si je pourrai relever de cette maladie. 

Pi. Laisser vivre, conserver, ram- 
mer : ^nri *& n^j Job 33. 4, et le 
souffle du Tout-Puissant me ranime ; 
naB$-J$ *N«ff} Nomb. 31. 15, vous 
avez laissg en vie toutes les femmes ; 
*r*n d^d a^ Hab. 3. 2, ranime (ton 
peuple) au milieu des annges (de sa 
soufTrance); selon d'autres: suscite, 
accomplis, (ton oeuvre) au milieu des 
temps; yg rvi*nb Gen. 7. 3, pour con- 
server la race. — Restaurer, Sparer : 
ot^jitt^ wn N£h. 3. 34, vont-ils 
restaurer les pierres (les ruines)f nyi*) 
wij ^-tvj njiy; I Chr. 11. 8, et Joab 
fit sparer le reste de la ville. 

Biph. rnijj Les mgmes significations 
que le Pi. : '■nta *j thrift Jos. 14. 10, 
Dieu m'a conserve la vie ; «^m Gen. 
47. 25, tu nous as sauv6 la vie ; rnm 
ytiirn Jos. 6. 25, Josu6 laissa en 
vie, kpargna; whnni* nwb ^ fi^^jp 
II Rois 5. 7, suis-je un Dieu, pour pou- 
voir tuer et faire revivre? 

rrn e t N£| chald. Vivre : yn$*i «$m 
•*n Dan. 2. 4, 6 roi, que tu vives ft 
jamais ! Aph. part, wro : *%$ njrt-^n 
wyq rm Dan. 5. 19, il laissait vivre, 
il conservait, ceux qu'il voulait. 

n*n f (const, r*n, aussiirvjn). l°B6te, 
animal: njnn-Va Gen. 8. 17, tousles 
animaux ;**©filn "rato tr*m nkt L6v. 
11 . 2, ce sont les animaux dont il vous 
est permis de manger. — 2° Les qua- 
druples, opposi A oiseaux : njn n*$ 
tpb-fet L6v. 17. 13, du gibier, soit une 
b£te, soit un oiseau. — 3° Les bfites 
sauvages , opposi a animaux domes- 
tiques : rronarrt^l *&& yjw; ^tttw 
*f*A Gen/ V. 25V(D T ieu fit) 'les "b6tes 
sauvages de la terre selon leurs es- 
pfcees, et le b^tail (les animaux do- 
mestiques) selon ses esp&ces ; mton rm 
Exod. 23. 11 , les bates des champs ; 
ran n;n Gen. 37. 20 , une b6te sau- 

12 



Digitized by 



Google 



*» rrr. 

vage.r-n 4** I^es hommes r6unis,'oom*' 
mune, peuple: D*a«}iii rm* II Sam. 2*3. 
13, et l'armie des Phihstins; *jnjn 
&a-w£ Pg, 68. 11, ton peuple y ae- 
meurait, — > 5° (commo ta^n) La vie , 
au$si l'&me ; iwip •visa injm Job.33. 
28, et sa vie , ou son ftme, jouit de la 
lumifcre ; ^njn jnai &»* Ps. 143. 4, il 
a humilte ma vie jusqu'& terra. — 
6° Force : n*ro rfjj rm Is '. 57, 10, tu 
as trouvti la vigueur, la force, dans ta 
main, ou : la nourriture par le travail 
de ta main (v. ^n 3°). — 7° Village : 
tv*rb II Sam. 23. 11, (les Phihstins 
s 7 asserablfcrent) prfcs d'un village (v. 
run) ; selon d'aulres : en une troupe 
(Y.6-). 

tt) s Q chald. f. (emph. wypn, ww). 
Animal, b6te : n$n Knyvroan Dan. 4. 
12, et qu'il ait sa part (aux herbes de 
la terrq) avec les bfites ; lyc^n*^ 1 ] 
7. 3, quatre grandes bates.' 

WO /*. La vie : nw nwjix II Sam. 
20. 3, (comme) des veuves pendant la 
vie (de leurs maris, qui vivent toujpurs 
s6par6es d'eux). 

ni^n f. pi. (me. rrn) adj. Vives : 
ron rthn-^ Exod. 1. 19, car eiles sont 
vives, vigoureuses ; selon d'aulres: 
elles sont habiles, elles savent accou- 
cher sans I'aide d'une sage-femrae. 

"H (v. njn) Vivre : *rp*fl$| dix w-is 
Gen. 5. 5, tous les jours d'Adam qu'il 
v6cut; dbyb *»n; b?«i 3. 22, (de pour) 
qu'il (n'en) mange et (ne) vive Gternel- 
lement; njnj wn rqroajn Exod. 1. 16, 
mais, si c'cst une fille, qu'elle vive. 

??n (m. const.. i^n, avec suff. *Wi, 

?lur. wbjn) 1* Force , puissance : 
V ^3fWP^n Ps» *8. 33, Dieu qui me 
ceint, m'entoure, de force ; nig* iqsyf!) 
V*n Noiub. 24. 18, et Israel exerce sa 
force, se montre vaillant; Tharg.: ac- 
quiert des richesses (v. plus bas). — 
2° Arm6e : nVm njno nhy;« Exod. 15. 
4, les chariots de Pharaon et son 
arm6e ; Wnn-tig H Sam. 24. 2, le chef 
de l'armGe; V*pr-^-faj Deut. 3. 18, 
tous les hommes solides, tous les sol- 



<m 

dats. — 3 Q Rich esse : «toTO&'y»n} Job 
20. 18, quelque grande que soit la ri- 
chesse obtenue par son trade, ou : de 
m£me que sa richesse , qu'il faut qu'il 
rende, qu'il restitue; Vwrrs} -4 n^* 
njn Deut. 8. 17, (ma force et ma puis- 
sance) m'ont procure toutes ces ri- 
chesses ; roy;^ V^n-ntosp Ruth. 4. 11, 
et puisscs-tu gagner des richesses dans 
Ephrath. — 4° Vcrtu, probil6 : Wrncjs 
Exod. 18. 21, des hommes probes; 
K:pr to Vjn-n^s Prov. 31 . 10, qui trou- 
vera une femm.e forte, vertueuse? — 
5° Fruit : dWj «nj imj naan Joel 2. 22, 
le figuier et la vigne donoent (leur 
force) leurs fruits. 

'?0 chald. m. 1* Force : ang ati-Di 
i^na Dan. 3. 4, et le hSraut criait avec 
force , & haute voix. — 2° Arm6c : 
>*73} **! ^TTTfl* Dan. 3. 20, les sol- 
dats vaillants qui 6taient dans son 
armle. 

^0 et ^0 m . (v. v,n). 40 Armde : 
t» Wia II Rois 18. 17, avec une ar- 
m6e nombreuse ; nm-inn rbp t Obad. 
20, et les transfers de cette arm6e ; 
troyin Y^«r5 bwi Ps. 10. 10, une 
foule d'hommes alfligds tombe par sa 
force, sa violence (v. r\xsi)[aheth. ff^sin 
en un mot , v. nain], — 2° Mur d'une 
ville, rempart, boulevard : bm rvtein 
Is. 26. 1 , muraille et boulevard ; 
^r$ aftirrw; Ps. 122. 7, que la paix 
soit dans tes murs. 

^0 m . et n^n/:ioDouleur(v.l)!in): 
mVi*2 Wi J6r. 6. 24, une douleur 
comme celle d'une fern me qui accouche; 
nWn nnteao Job 6. 10, et je pourrais 
sauter, triompher, quelque forte que 
soit ma douleur; ou : (je brflle) je suis 
consume par la douleur (v. nbo). — 
2° Peur ; rrafoy *oiz^ tn» b^n Exod. 15. 
14, 1'gpouvante s'empare des habitants 
do la Palestine. 

n^0 f. (v. b^n 2°). Rempart : in^ 
rb*rb to^b Ps. 48. 14,dirigez, tournez, 
voire esprit vers le rempart ; d'autres 
lisent nWA avec Ma^ypik^wv son rem- 
part : alors ce sqra W? avec suff. 



Digitized by 



Google 



0? % D n . pr. d'uno ville prfcs do ITSu- 
phrato (bataille do David et d'Hada- 
deser), II Sam. 40. 16; aussi ta&n 
10. n. 

l2V n. pr. d*une ville appartenant 
aux prGlres, I Chr. 6. 43. 

IV ro. Beauts (v. in) : tD*w "pm Job 
41. 4, el la beaute de son combat, ou 
(se rapportant au Leviathan) la beaute 
de sa structure. 

K?P m. (de y*ri) : j*n hA wtr\ Ez. 
13. 10, et il baiissait une muraille. 

T^n adj. m. (/*. r^farn). Extdrieur: 
hjbrm ijnij Ez. 10/5, le parvis exte- 
rieur ; rtp&nn rosiai I Chr. 26. 29, 
aux travaux du dehors, qui sefaisaient 
en dehors de la ville ; fonto I Rois 6. 
29, 30, et au dehors. 

pV tn. (rarem. pn). Sein, ventre : 
^yjvwto Nomb. U. 12, porte-les 
dans(sur) ton sein; Tjfm mg» Deut. 
13. 7, la femme que tu portes dans 
ton sein, que tu cheris; -nx Va>n p-na 
i^fon Prov. 16. 33, les billets du sort 
sont jetes dans le giron, ou dans le 
pan (Tune robe ; owas} wujb atfm 
tlpT^ Ps. 79. 12, rends dans le sein 
de nos voisins , c.-^-d. fais retomber 
sur eux, sept fois plus (de honte) ; 
T?*a irrta 6$ Job 19. 27, (c'est dans 
cette esp^rance que) roes cntrailleslan- 
guissent dans mon corps (sein) ; p*n 
aa-ft I Rois 22. 35, le fond de la voi- 
turej p-wEz. 43. 13, Tenfoncement 
(de Tautel) ; selon d'autres : le milieu , 
ou la base ; pn* into'} Prov. 21. 14, un 
don qu'on regoit en secret. 

^IV n. pr. Hira, ami de Juda, Gen. 
38. 12. 

0?n n . pr. (v. qw), 

^D subst. Vitesse. Ou adv. Vite : 
**! T^ Ps. 90. 10, car (notre vie) 
passe vite, ou avec vitesse(v. tim elm). 

n^Tl p 8 . 71. 12, chelh. % impir. de 
vton, pour h^n Iceri (v. ston). 

^0 m. (avec suff. ^n , rac. •jpn ou 
TO)? P^ais, hpwhe: Hrppfl M VH 



Job 12. 11, comme le palais gotite les 
mots ; ^ri mn; n$pa» Prov. 8. 7, car 
ma bouchodit, publie, la v^rite; -aii 
■^n «ani i&n Job 31. 30, je nai pas 
permis & mon palais, h ma langue, de 
p^cher. 

H?n Attendre , esp^rer : -!>» "naJs 
ii'oinls. 30. 18, heureux tousceux 
qui espfcrent en lui. Pi. : rvjni OTpmpn 
«jw Job 3. 21, qui attendants moi% 
et la mort ne vient point; **i T^H 1 
Is. 8, 17, j'attendrai llSternel" j'espftre 
en lui; twwrji ■* rx$m y&*\ Is. 30. 18, 
c est pourquoi Te Seigneur attend (le 
terme de vos adversites) pour vous 
faire tnistfricorde ; ou, sens trans. : Dieu 
vous fait esperer qu'il vous. fera mis6- 
ricorde ; ainrna mn «ni&n Job 3?. 4, 
Elihou attendait que Job (eftt ce$se de 
parler), c.-fc-d. il T6couta sans en- 
core lui rGpondre ; ^nai Os6e 6. 9, 
inf. pour t^n, et comme Tattente (des 
bandits, etc.). 

»7?n -fit. Hame^on (ce qui s'attache 
au palais des poissons, v. tjtj) : -ia 
rnrj liara w^Ja Is. 19. 8, tous ecu* 
qui jettent Thame^on dans le fleuve 
(les pScbeurs); rAsri nana nia Hab. 1. 
18, il les fait tous mooter, il les tire 
tous de leau , avec Thamegon. 

n ?'?C} n . pr. d'une colline, Hachila, 
prfcs du desert deZiph, I Sam. 23.19. 

D *?D chald. adj. Sage : kwjsij am 
TV**$> Dan. 2. 21, (Vest fuY) T qui 
donne la sagesse aux sages ; n?^n is 
Ksi^ Dan. 5. 8, tous les sages, les au- 
gures, du roi. 

H^pn n . pr . m . N^h. 10. 2. 

VV?D adj. Rouge : •pji? taw ^an 
Gen. 49. 12, scs yeux sont rouges, du 
obscurcis par le vin (promesse de Ja- 
cob & Juda, de I'abondancede vin dans 
son pays). 

Aw?? /'.Rougeurrd-wrviiianProv. , 
23. 29, la rougeur, l'obscurcissement, 
des yeux. 

D5H (fat. o?nj) fitre sage , devenir 
sage : •$ ^513 ^nt«j Prov. 9. 12, si 



Digitized by 



Google 



180 



DDn 



tu es sage , tu es sage pour toi-mfime ; 
13a oan 27. i 1 , devicns sage, mon fils ; 
d*jsn-i:Dtt dsnn I Rois 4. 31, il 6tait 
plus sage que tous les hommes. 

Pi. Rendrc sage, instruire : TOgp 
dair; Ps. 105. 22, et afin qu'il apprit 
la sagesse & ses anciens, & ses conscil- 
lers; wijn* trnstfn tyiaw Job 35. 11, 
et qui nous rend plus sages que les 
oiseaux du cicl. 

Pou. passif : duaatra dnaan Prov. 
30. 24, des sages instruits, d'une sa- 
gesse profonde ; darro d'nan -tain Ps. 
58. 6, l'enchanteur trfes habile. 

Hiph.: inn n»i*rro Ps. 19. 8, elle 
rend sagele sot, le simple. 

Bilhp. : 1 ° ^ryh dsnntn-bK"] Eccl .7.16, 
ne t&cne pas h devenir trop sage. — 
2° ft noarro nan Exod. 1. 10, allons, 
usons d'habiletg, de ruse, contre lui. 

Mn (const. dan, pi du?an, f. mjan, 
plur. ntaan) adj. Prudent , sage , ha- 
bile, experiments : dishn dam Is. 3. 3, 
Thabile artisan ; selon^ d'a'utres : lc 
sage qu on Gcoute en silence, ou Tha- 
bile magicien ; Tiajn dan-d? Deut. 1. 6, 
un peuple sage et intelligent ; d'voan *ra£ 
d«nsa Job 5. 13, il surprend les ha- 
bilesdans leur propre ruse; spsan aiDa 
Is. 19. 12, oil sorit done tes sages? 
d^Bi^V] Q-njart Exod. 7.11, (Pharaon 
fit venir) les sages, c?-&-d. les augures 
ou les astrologues et les enchanleurs. 
Job nomme Dieu aab dan Job 9. 4, 
sage d'esprit. 

^*??Q f- Sagesse, prudence, art, 
adresse : n|Sn ^na nfaan Prov. 1. 20, 
la sagesse crie dans les rues; tebrn 
rmarji "®5"^ Dan. 1. 17, et l'intelli- 
gence de tous les livres et de toutes 
les sciences, ou de la sagesse ; -iaata^ 
n*an i&nj ai-dan Exod. 31. 6, etdans 
l'esprit de tous les artisans habiles j'ai 
mis Tart , Tintelligence ; nioan ^-tj ^ 
Ps. 49. 4, ma bouche publiera la sa- 
gesse, ou dira des paroles de sagesse. 

HD^n chald. f. Sagesse : wjiaan ^ 
•wj wV""! HCW ^an. 2. 20, car la sa- 
gesse et la puissance sont h lui. 



aim 

\to?n (le sage) n. pr. m. I Chr. 
11.11. 

niMn e t nlDDn / , .Sagesse(v.rroan): 
nn*a nraa ntean Prov. 9. 1 , la sagesse 
s'est bftti une maison ; 0^5 nisan 14.1, 
la sagesse des femmes ; mais il est plus 
probable que dans les deux endroits 
ce soil le pluriel de naan, ou dnw moan 
les femmes sages (v. dan, noan). 

^n(v.Wt). 

bn m. (rac. Wn). La chose profane : 
Win •pa* thpn ^ai^rti L6v. 10. 10, 
et que vous puissicz discerncr entre 
ce qui est saint ou profane; dni-y^ 
in; nnn-ia Vn I Sam. 21. 5, je n'ai 
point de pain profane sous la main 
(dont chacun pourrait manger indis- 
tinctement). 

n^Q f. (pac. Kin), ficume ou rouille: 
njwo n«r* vb wn&>m na txnvbn -iste in? 

r r • ti» inn t TTIV V "I • 

Ez. 24. 0, une marmite k laquelle il y 
a de l'lcume, de la rouille, et dont la 
rouille ou l'teuine n'est pas sortie ; al- 
lusion & Jerusalem et aux crimes qui , 
s'y commettaicnt. 

H^pri n . pr. Halaa, femme d'Assur, 
I Chr. 4. 5. 

D '*ft| (v. ^n). 

^n m . (const, abn, suff. ^n). 
Lait: abiro d^ttr-ja^i Gen. 49. 12, et 
les dents blanches par le lait , qu'on 
boira en abondance(ou : plus blanches 
que lc lait) ; 'rjabn *mp nam Ez. 25. 4, 
et ils boiront ton lait; d^'a abn inpaj-j 
Is. 60. 16, tu suceras le lait des na- 
tions, tu auras leurs richesses. 

2?n m . (suff. iain, plur. diain, 
const. i?ir). 1° La graisse : -ia-j abn-Sa 
ftaain v&> d^j L6v. 3. 17, vous ne man- 
gercz ni graisse (la parlie appclge suif), 
ni sang ; airro njttftn Is. 34. 6, (le 
glaive) s'est engraisse, est cou vert, de la 
graisse (de tout ce qu'il a lu6); ni-6^0 
•jnabno* isais Gen. 4. 4, des preraiers- 
n6s de son troupeau, et des plus gras. 
— 2° Au fig. Le meilleur : -p$ %tyf\ 
•p«n ain Gen. 45. 18, el mangez la 
graisse du pays , ce qu'il y a de moil- 



Digitized by 



Google 



leur; -irtp ain ib Nomb. 18. H, ce 
qu'il y aura de nieilleur en huile; 
ii» -roain Ps. 17. 40, ils ferment leurs 
cntrailles, leur coetir. 

3 A? n . p r , Heleb , fils de Baana , 
II Sam. 23. 29 Mai I Chr. 11. 30, et 
T?in27. 15). 

^pn n . p r . d' une v nie de la tribu 
d'Ascr, Jug. 1. 31. 

Tte^n n. pr. d'une ville dc la Syrie : 
Ttobn y*3 Ez. 27. 18, avec du vin de 
Helban, AlepT selon d'autres, adj., du 
vin blanc (de sbn), ou du vin excel- 
lent (de ain). 

n J?fa /• Galbanum : njaim Exod. 
30. 34, du galbanum, un des aromates 
dont dtait compost Tencens. 

*W m. 1° Le temps de la vie, la 
vie : tjw tso 1*131 p s . 39. 6, et le 
temps de ma vie est comme un n£ant 
devant toi ; ■fcirrna lis Ps. 89. 48, que 
je suis passager , combien ma vie est 
courte; *n wp; d^hitt^i Job 11. 17, 
ta vie se lfcvera^ brillera , plus (que le 
soleil) k midi ; nitro trnira Ps. 17. 14, 
(sauve-moi)des gensdu temps, c.-&-d. 
qui s'attachent k la vie , aux choses 
terrestres. — 2° Monde, terre: ■qufr-l^ 
*n Ps. 49. 2, tous les habitants de la 
terre. 

^n m . La taupe, L6v. 11. 29 ; se- 
lon d'autres, la bclelte. 

^?D n . py m (v. airj n. pr.). 

^I^n n . pr. Holda , femme de Sol- 
ium, proph&csse, II Rois 22. 14. 

^n (lemondain)n. ;>r.m. l°IChr. 
27. 15.— 2°Zach. 6. 10. 

•VO (A**. Kinn,«p.n,a;)oc.in;)fitre, 
devenir faible , maladc : w+fr\ win") 
D^nnn^Jug.l6.7,jedcviendraifaibfe 
et je serai com in c un autre homme; 
rpbn vb •fe-i? Is. 57. 10, c'cst pourquoi 
tu n'es pas dcvenuc faible, fatigude; 
^T^ h V? *^53 M Rois 13. 14, or, 
filisde 6tait malade de la maladie (dont 
il mourut); rtyvTW ^*nl Rois 15. 23, 
il 6tait malade des picds, il avait les 
pieds malades; Vnji II Rois 1. 2, il en 



nhn 181 

fut malade; «b» «iiw II Chr. 16. H, 
Asa tomba malade; i?sj rt^rwj r&inCant. 
2. 5, je suis malade cfamour; -ia i?wi 
iry4n Prov. 23. 35, ils m'ont battu, je 
ne Tai point senti , exact, je n'ai pas 
£prouv6 de douleur; •4$ w* nVrryw 
I Sam. 22. 8, personue d'entre vous 
ne s'afflige k cause de moi, de mes 
malheurs. 

Niph. Se fatiguer, tomber malade, 
s'affliger : *iyh ai Anj J<*r. 12. 13, ils 
se sont fatigues, et ilsVen tirerontau- 
cun fruit; urtra} Dan. 8. 27, et je fus 
malade; part. : itoo nina n* J6r. 14. 
17, une plaie trfes douloureuse, trfcs 
grave; tfeii "fcti-i? *bn} Kin Amos 6. 6, 
ils ne s'affligent pas de lablessure de 
Joseph. 

Pi. 1° Blesser, rendre malade : -^a 
&a •* nin Deut. 29. 21, (les plaies et 
les "douleurs) dont Tfiternel Taura 
frapp6 , affligd ; Kin ■■ryiin *»kj Ps. 77. 
11, et j'ai dit: Ceci m'a rendu faible; 
ou, de prier(v. 2°): Telle est ma prifere. 

2° Exciter la compassion , toucher 
quelqu'un par ses prifcres, pricr, im- 
plorer ; toujours suivi de my : iirn 
■* '•JO-nx mzte Exod. 32. H, Moise 
pria,implora, rfiternel ; iiy4n ai ■* -g^ 
I Sam. 13. 12, je n'ai point implore 
Tfiternel ; ai^pafi *»t; d->3n Prov. 19.6, 
bcaucoup honorent, flattent, l'homme 
puissant; w *yv)y Am tp»Ps. 45.13, 
les riches du pcuple te salueront, t'ho- 
noreront. 

Pour. toto tjikn rnna-M Is. 14. 10, 
toi aussi tu es devenu faible comme 
nous. 

Hiph. Rendre faible, affaiblir, affli- 
ger: -iwiltap yvn^ (p. r*r»i;) Is. 
53. 10, TEtemcl a voulu le briscr, 
c'cst pourquoi il Pa rendu faible ; -u$\ 
^rjisn ■>n^nn i?h Mich. 6. 13 , el moi 
aussi je t'ai affaibli en te frappant; 
part.: A rbnq Prov. 13. 12,afflige le 
cop.ur. 

Hoph. passif: wfcnij ^ I Rois 22. 
34, car jc suis blcssd. 

Dithp. Se rendre malade, vouloir 
paraitre malade : niinnrij fapq$> n^s 



Digitized by 



Google 



II SatA. 13. 2, 61 Amnon se totittttenta 
an point de se rendre raalade ; aatfy 
bnn*j ftog 13. 6, et Amnon se tnit au 
lit et fit le malade. 

HpD f. (rac. bbn). Pain , giteau : 
hn»n n\rjn L6v. 24. 8, chaque gateau; 
n&n rnto* o*m$ 24. 5, douze pains, ou 
g&teaux ; aussi nna dnb rinll Sam. 6. 

19, un pain en forme de gateau; 
tropin w^n nin danb*w n^tifin Nomb. 
15. $0, pour premices n de votrc pAte, 
vous s6parerez un gftleau commc of- 
frande. On appelle aussinbn lc morceau 
de p4te qu'on enlfcve quand on fait 
son pain et qu'on brflle. 

* V6n m . (p/. tfifcn). Trou , cavitf. 
*wD m.: qw bnkn profanation du 
nom de Dieu, blaspheme. 

Oi^D, m . (p/ur. ntaibn). Songe,r6ve: 
nWrj dftna Gen. 20. 3, dans un songe, 
pendant la nuit; njin niabnn b?a 37. 

20, cet homme aux songes. 

]1 ?n m. et f. (pJur. d^jftn et iwiin, 
rac. bbn). Fcnfitre : viinn *i?a Jos. 2. 
15, k travers la fenfire ; o^iiinn n?a 
>ifca; Joel 2. 9, ils entrcront par les fe^- 
nitres ; nixsoK niyiirri Ez. 40. 16, et des 
fenStres en Diais, c.-&-d. larges en de- 
hors, Stroites en dedans; d'autrcstra- 
duisent : des fenfires grilles, -oiin p. 
d^ibn J6r. 22. 14. 

|1^>n n. pr. 1° Holon , une ville de 
la tribu (Je Juda, Jos. 15. 51. — 
2° Holon, ville dans Moab, J6r. 48. 21 . 

*yi^D m. (de t)bn): tyibn ^a-b» Prov. 
31. 8, tous les enfants de I'abandon , 
les orphelins (de la mort, done : tous 
les hommes; ou: de dissimulation, les 
trompeurs). 

* *]1 ?n L'oppos6, le contrairc : vrfton 
Aboth, etlecontraire, Toppos6, deces 
choses. 

* p?n m. D^gagement ou force (v. 
ybnl et II) : rvta* win b*J d^n Riluel, 
une vie de force,' ae sant6 parfaile; et 
t?^«» -pin Rituel , l'6lat de PAme d6- 
gag6e du corps, ou: qui jouit de la 
beatitude. 



■<bn 

Htt^n f. (rac. ifcn). Maite : ^p 
m&bn ni35 Exod. 32. 18, le bruit des 
cris (Tune d6faile. 

n?n n . pr. Halah , une province as- 
syrienne, une des contr^cs oft Salraa- 
nasar a transfer^ les Israelites, II Rois 
17. 6, 18. 11. 

Vlrfjn n . p r , d'une ville de la tribu 
de Juda, Jos. 15. 58. 

*)$)$ f. (rac. bin). Douleur, ter- 
reur: nbnbn w* wbs la-b? Is. 21. 3, 
e'est ponrquoi mes renissont(remplis) 
saisis de.douleur; dv* tarn nbnbn row; 
d^ya Ez. 30. 9, et il y aura une terreur 
parmi eux comrae au jour de Tfigypte. 

^?n Ex. unique : «a*n iBbny I Rois 
20. 33, (Hiph. p. wiira) ilVIe firent 
declarer, assurer (que les paroles 
« Ben Hadad est mon frfcre » ont 6t6 
dites) par lui ; d'autres expliquent 
comme s'il y avait urn nwAna ils Tar- 
rachfcrent de sa bouche, saisirent vite 
sa parole (v. pin). 

7CJ m. (jplur. d^in). Parure, bijou : 
tana^rp Prov. 25. li£ et un bijou d'or 
fin; d^bn to Cant. 7 . 2, comme des 
bijoux. 

vC| n. pr. d'une ville de la tribu 
d'Ascr, Jos. 19. 24. 

vQ m. (dans une pause *bh, suff. 
tin, p/ur. d^bn, rac. nbn). 1° Mala- 
die*: '■bh-ba Dcui. 7.15, chaque mala- 
die; d^oMi d^-i d^bm Deut. 28. 59, 

» ' T W | • » • » TIT * 

des maladies malignes, dangcreuses et 
persSvdrantcs. — 2° Peine, chagrin: 
Cjsjjj rtn 1 ] na-jn d2Wj Eccl. 5. 1 6, il s'est 
beaucoup chagrin^, il a eu des peines 
et de la colfcre. — 3° Mai, misfcre: 
urn :n ■•bnj ban nt Eccl. 6. 2, ceci est 
de la vanity et un mal bien grand, une 
grande misfere. 

n r rC 1 /". (v.^bn). Bijou: nn;brn prop n^tni 
Os(5e 2. 15, lorsqu'elle se parait de ses 
pendants d'oreilles, ou des anneaux 
qu'elle portait au nez, et de ses bijoux. 

*?^n m . (de bbn). Plate : b^bn? ^bin? 
Is. 30. 29, comme celui qui va au son 
de la flute (ou du chalumeau, du haut- 



Digitized by 



Google 



■hn 

-bois); d*ih5 ffMbrtta I Rois 1. 40, (et 
des gens) qui jouaient des fltites. 

n i , ^C l (rac. Wn) Ce qui est pro- 
fane, k repousser, ft Eloigner; de Ik, 
exclam., qu'il soit loin ! nte^ *$ nttn 
rmj waGen. 18. 25, qu'il soit loin'de 
toi de faire une chose pareille ; hWn 
dsrj« pinsproa 4 Job 27* 8, Dieu* me 
garde do vouscroire justcs, ou devous 
approuver; nnrra •*« 4 nWn I Rois 
24 . 3, loin demoi, que Dieu me garde, 
de donner, etc.; «m «oi hWn Jos. 22. 
29, loin de nous ce (crime), que Dieu 
nous en preserve. 

n ^3 /".(rac. tferi). Rechange, chan- 
gement : &*■»:& nbin d^itf* Jug. 14. 
12, ettrente habits de rechange, trente 
habits divers pour pouvoir changer 
d'habi t; rrj^nn ^vA hte^nri •}&*} 14.19, 
il donna ces divers habits k ceux qui 
avaient expliqu^l^nigme ; "win Kia~i? 
Job 14. 14, jusqu'a ce qu'arrive le 
changement de mon (Hat, ou ma mort; 
■W Kax-j nir*n Job 10. 17, je suis as- 
si6g6 d'une arm6c de maux qui so re- 
invent, succfcdent les uns aux autres ; 
adv.: nirin I Rois 5. 28, tour k tour, 
alternativement. 

n r^CJ ^ (ttc. yin). Ce qu'on enlfeve 
k un mort, les habits, les armes : m n^\ 
•iPxiq-rH^IISara. 2.21, etprends ses 
d^pouilles, ses armes ; dnirirrnst rep* 
Jug. 14. 19, il pritlesvgtements'qu'ii 
leur avait 6l6s. 

On nomme win la c6r6monie qui a 
lieu entre la veuve d'un homme mort 
sans avoir laissg d'enfanls et le frfere 
du d^funt, faute de quoi clle ne pour- 
rait pas se remarier (v. Deut. , chap. 25. 
5&10). 

V^i n ??^ adj. Pauvre, malhcu- 
reux: toby roirft w Ps. 10. 8, ses 
yeux Spicnt le pauvre (d'autreS ex- 
pliqucnt: ton peuple, de Wi) ; a'tj^ tpb» 
roin 10. 14, c'est k toi que le mal- 
heureux s'abandonnc; trw&n 10. 10, 
(cheth.) les malheureux (v. Wj). 

/?Q 1° Cfeuser, percer, blesser (de 
Ik bin, Mm, y&n, nirro) ; intrdns* : 



•^•jUI IA17 ^V) Ps. 109. 22* et mon 
cocur est blcss6 au dedans de raoh •— 
2 tt Danser: nft'Ha^ imh Jug. 21. 21, 
pour danser en fang , ou : les danses 
accoutumges. 

. PL Blesser, tuei* : ^ine ^ Ez. 28. 
9, sous la main de ceux qui te tuent. 
— 2° De Wn Jouer de la flQte ; trttoro 
d^brp I Rois 1. 40, (et des gens) qui 
jouainnt des flQtes. — 3° Danser : -p? 
*ibt} -n$* HbVrap Jug. 21 . 23, des dan- 
seuses qu'ils avaient enlev6es (forme 
Poat). — » 4° D61ier, violer, profaner: 
fn^ Men Ps. 55. 21 , il a viok son al- 
liance; ^tna-r« Wrt^-i^ L6v. 19. 29, 
ne profane pas ta fille ; Vgn ■* sh'p-rv* 
L6v. 19. 8, il a profane ie "sacrifice 
saint de Tfitemel; trtbno Exod. 31. 

14, celui qui le violera (le sabbat); 
rjnrt^ Ain 1 ; Ez. 28. 7, lis souilleront 
ta beauUi ton dclat; ^apia Vfeu Mw* 
Is. 23. 9, pour ftetrir Torgueil de toute 
gloire (de cette ville superbe). 

Poa. 1° Blesser : "pitD nttirro Is. 51 . 9, 
quiblesse le dragon. — 2° Pass.: wrn 
vwtftfq Wno Is. 53. 5, et il est blessG, 
affligg, k cause de nos m6faits. 

Pou. 1° fitre bless6 , tu^. a-jn •torn 
Ez. 32. 26, frappds par le glaive. — 
2° fitre profane : tfjiij ttras Vftjn •nati 
Ez. 36. 23, toon grandndm qui a 6t6 
profan6 parmi les nations. 

Niph. (bns, inf. inn, fat. bm, inrj). 
fitre profane, se profaner : in?-^ ^TR* 
Ez. 25. 3, (contrc) mon sanctuaire, 
lorsqu'il a M profan6 ; ftnni L6v. 4l . 
4, en se profanant ; Vjn -sd )n ^« «h 
niajb 21. 9, et la fille d'un pr6tre qui 
se souille par la fornication. 

Hiph. 1° Profanes, laisser profaner: 
iw irp «i Nomb. 30. 3, il ne doit pas 
pfdfaner , violer , sd paf 6le ; i»sr*V| 
nij ^^-ottJ-roEz. 39. 7, etj6 ne lais- 
s^rai plus profaner mon saint nom, — 
2* Cbmmencer : *r$nn ni^n I Sato. 22. 

15, est-ce d'aujourdhui que j'ai com- 
mence?. *&* ni^nb inn «nn Gen. 10. 8, 
il commenga k 6tre un h6ros, C.-ft-d. 
il fut le premier hcros; aussi direct. 
av6c un autre inf.: *png ng btjj Deut. 



Digitized by 



Google 



184 hhn 

9. 28 (aujourdTmi) je commencerai k 
jeter la terreur (de tes armes dans tous 
les peuples) ; de Ik rinin. 

Hoph.: •* w#} tirpt inwi ftj Gen. 4, 
26 , alors (jl fut commence) on com- 
ment* d'invoquer le nom de rEternel. 

^n adj. (const. »n, fim. H»n, 
plur. tf^Vn $ const. *in). 1° Frapp6, 
Dless6, tu6: ^*l*>rea^^^ wjMjto 
Lament. 4. 9, ceux qui ont 6t6 tu6s par 
l*6p<te ont 6t6 plus heureux que ceux 
qui sont morts par la famine ; ai'toa-bio 
%*%V) *r*<jn Ps. 69. 27 , et ils s'entre- 
tiennentde la douleur de ceux que tu 
as blesses. — 2° Profane : a^Kn runfio 
Ez. 21. 30, et toi, profane, imp'ie (ou :' 
toi qui asmirit* la mort, v. 1°); rttro 
L6v. 21. 7, 14, une femme profande 
(issue du mariage d'un pnHre avec une 
des femmes qui lui sont d£fendues, 
v. Liv., chap. 21). 

D^n (/u/.d^.^Rfiver^Mindftn 
Gen. 41. 15, j'ai eu un songe ; *^ks 
ayyj thrn Is. 29. 8, et comme songcra 
unhomme qui a faim; oftn oVn Deut. 
13. 2, un rtveur de songes, un faux 
proph&te. — 2° Devenir fort , vigou- 
reux : Taa ttf; &m» u&m Job 39. 4, 
leurs petits deviennent* vigoureux et 
se fortifient dans la campagne. 

Hiph. 1° Faire r6ver : tn&m Din$ ^k 
(p. tfnptyrg) J6r. 29. 8, que vous faites 
r6ver , les rtves'que vous provoquez. 
— 2° Fortifier: T?*™ Vfty$S\ Is. 38. 
16, fortifie-moi et fais-moi gu^rir, ou 
vivre. 

D^D chald. : Tpwi H»in *wh Dan. 
2. 4, dis le songe k tes'servitcurs. 

n'lDpO f. Ex. unique : rrooln w^ Job 
6. 6,(ya-t-il un gofit)dans lejusblanc 
del'oeuf? (oin comme abn, v. T«nin), 
ou wa dans le jus (le blanc qui en- 
toure),nMDin.le jaune deTceuf; d'autres 
traduisent : dans le jus du pourpier, 
ou : dans la salive d'un homme fort, 
sain (v. dirj 2°). 

tt^?0 m. Pierre dure, roc: tinqktR 
•hj rb$ Job 28. 9, il met la main aux 
rochers; ttha£»M ^«9 Deut. 8. 15, 



i* 



n 

n«r^^ 32. 13, du plus dur ro- 
cher. 

H^n (fat, t)Vp)l° Passer, s'enaller, 
se rdpandre : ^1^} tfen Cant. 2. H, 
(la pluie) est passive, a cess6 ; -i$ WW 
t£>m ^ Job 4. 15, et un esprit passa 
devant mon visage; Dtfo wjbm I Sam. 
10. 3, tu fen iras de \k ; ny r rq t|irrj 
Is. 8. 8, (le fieuve) se rgpandra dans 
le pays de Juda. — 2° Passer d'un 6tat 
k Pautre, changer ; des plan tes : verdir, 
reverdir : tjirp n*^pT» njga* Ps. 9i>. 5, 
le matin il est comme une herbe qui 
reverdit , qui pousse ; tjbm y*& *yp% 
90. 6, le matin il fleurit etverdit, ou, 
sens 1° : comme une herbe qui passe, se 
fane,— le matin il fleurit, puis il passe; 
rm tjiij n< Hab. 1.11, alors son esprit 
changera (son orgueil augmentera). — 
3° Actif. Faire passer k travers, en- 
foncer, faire passer, d^truire: rain*) 
in^ Jug. 5. 26, elle lui enfon$a la 
tempo (elle lui enfon$a le clou dans la 
tempo); t)^m i^a tt^sjjm Is. 2. 18, 
les idoles , ifles (ktruira toutes ; ifcta 
ph Is. 24. 5, ils ont chang6, viol6, les 
ordonnances, commandements. 

Pi. Changer: wiiafej tftmjGen. 41. 
14, Joseph changea cThabits. 

Hiph. Changer, renouveler: w&qm 
to^^ri^ Gen. 35. 2, et changez de vfr- 
tements ; uyinp t$ L6v. 27. 10, il ne 
doit pas le changer ; tpiro tfT*o Is. 
9. 9, nous mettrons des cfedres k la 
place (des sycomores), ou: nous fe- 
rons pousser des cfcdres (v. Kal 2°); 
rb tt^rp •* iVp-j Is. 40. 31, raais ceux 
qui esp&rent en Dieu prendront de 
nouvelles forces, exact, renouvelleront 
leur force. — Intrans.: spirp iwi Job 
14. 7, Tarbre reverdira encore. 

n?Q chald. Passer, se passer: tt$pf\ 
■vrft^ iwbm ^i-yp Dan. 4. 13, et sept 
temps se passeront sur lui. 

H/D Changement; pripos.^en place 
de, pour : aanw t\\n Nomb. 18. 31, 
en recompense pour votre service. 

H/D n. pr. d'une ville de la tribu de 
Nephthali, J05. 19. 33. 



Digitized by 



Google 



yh, 



I p!?n (jut. Y*>£). So sdparcr, se re- 
tirer: brra yin Os£e 5. 6, (Dicu) s'est 
retire d'eux. — Sortir, ddcouvrir: -o» 
*nj *&n y*m Lament. 4. 3, mGme les 
betes farouches, les monstres marins, 
sortent, ddcouvrent, leurs mamelles 
(pour allaitcr leurs petils). — Oter, 
arracher : •&*$ hxiro Deut. 25. 9, elle 
lui dtera son Soulier (du pied). 

Pi. 1° Arracher to^san-raj ^mLfiv. 
14. 40, ilsarracheront lespierrcs (inf. 
ybn 14. 43). — 2° Arracher d'un dan- 
ger, sauver : ^a riskn Ps. 0. 5, d6- 
livre mon dme ; •% ytrr-y ^x\tj) II Sam. 
22. 20, il me d6livre, parceque je lui 
ai plu; ng'n i-wis nsknao Ps. 7. 8, au 
contraire, j'ai d61ivr6 ceiui qui me per- 
steutait sans motif (ou rairwg si j'ai 
d^pouilto, v. runin). " "* 

Niph. fitre d^Iivrd : yhm mt* p^ 
Prov. 11. 8, le juste es'fdglivrA du 
danger; ^ "pain; irai Ps. 108. 8, 
afin que ceux que lu airoes soient d6- 
livrds. 

II ^?n Ceindre , entourer les reins 
d'armes , armer , Gquiper : y&n-'bto 
Nomb. 32. 21, chaque homme arm6 ; 
aussi *o$ V*T^ a * # ®7, tous ar ~ 
m6s, 6quip6s pour Tarmde, pour la 
guerre. 

Niph. S'armer : wnrijH ttwra «brjh 
Nnttb Nomb. 31. 3, que des hommes 
d'entre vous s'arment pour combattre; 
yV™ wjaao 32. 17, et nous nousarme- 
rons. 

Biph.: ■pirn sptibsKP') Is. 88. 11 , il 
armera, engraissera, ou fortifiera, (tes 
os) ton corps; selon d'aulres : il sau- 
vera , protdgcra , ton corps (v. I y\n 
Pi. 2°); * wirinrn Rituel, et fortifie- 
nous, ou d61ivre-nous. 

0?¥^n m . duel. Les reins (v. Hyin): 
****? T?^ ^V^ Gen - 38. 11, et des 
rois softirontde tes reins, descendront 
de toi; *pxbn -i^as aj-^m Job 38. 3, 
ceins tes reins comme un homme, pr6- 
pare-toi & la lutte. 

KJ>n et Y)D n. pr. m. 1° Chr. 2. 39. 
— 2° II Sara. 23. 26, I Chr. 11. 27. 



*n 



185 



I P'O (Jut. P^p). 1° Partagcr, accor- 
der, donner : yjan-ns upbrw Jos. 14. 8, 
ils partag&rent le pays ; tprftK^piri^ 
tank Deut. 4. 19, que le Seigneur ton 
Dieu a partaggs, donnas, qu'il a cr£6s 
(pour le service de tous les peuples) ; 
rf?na piny d^na •jfinyi Prov. 17. 2, et 
entre les frferes il partagera Heritage , 
il aura la mfime part que chacun d'eux ; 
nj^a ai pin-fcft^ io ^ 39- 17, il ne lui 
a ricn donnd en fait d'intelligence ; 
■* rro-nK tna pin-* II Chr. 28. 21 , 
Achazpartagca, ou pilla, (tout ce qu'il 
y avait dans) le temple. — 2° Intrans. 
fitre divis6 : ttai p\n Os6e 10. 2, leur 
coour est divis6, ou s'est s6par6 de 
Dieu. 

Niph. fitre partage , se partager : 
V?$ r ; P^™ **** Nomb. 26. 83, le pays 
sera partag6 entre ccux-lfc; ^*n m-*K 
•vta pin; Job 38. 24, quelle est la voie 
oft la lumtere se partage ; WTto pirn. 
hW Gen. 14. 18, il se divisa, c.-&-d. 
(Abraham) divisa sa troupe, pour tom- 
ber sur eux (les ennemis), pendant la 
nuit. 

PL: 1° V?ti pirn yyfn Gen. 49. 27, 
et le soir if partage la proie ; pViw 
wn-loi II Sam. 6. 19, et il distribua 
fctoutle peuple; •patfj™ *$ VtyJJS 
I Rois 18. 6, ils partagferent le pays 
entre eux. — 2° Disperser : apinn 
sp£3} Gen. 49. 7, je les diviserai dans 
Jacob ; qAn ■* ^ Lament. 4. 16, (la 
face) la cdlfcre de l'fiternel les a dis- 
perses. 

Pou. passif: tttg-n? pin t« Is. 33. 
23, alors le butinYt les d^pouilles se- 
ront partag<5s; pknn iana ^rj^i Amos 
7. 17, ton sol sera partag^ au cordcau. 

Hithp. : ta-^pin ttjs^i mnk ^pinnm 
Jos. 18. 8, ilsdoivent se la partager 
en sept parts. 

Hp^n fitre doux, poli : yuj rkonq «ipin 
Ps. 88. 22, les paroles de sa bouche 
sout plus douces que la cr&me; selon 
d'autres, le » de wiaorrg apparlient au 
mot : les paroles de sa bouche, d&icates 
comme la crfcme, sont douces. 



Digitized by 



Google 



Hiph. Dire des paroles dout&s , 
flatter : njpinn irn^tjt Prov. 2» 16, qui 
adoucitses paroles, qui flatte; ojntfi 
.W^B Ps - 8. 10, ils flattent avec leur 
langue % exact, ils rendent douce leur 
langue $ virri? p-Arra *oa Prov. 29. 5, 
Thommequi flatte son pfochain ; p^irnj 
tttoS Is. 41. 7, celui qui polii avec le 
iparteau ; wn ^ir^ din? pini J<Jr. 37, 
12, pour se giisser, sWiapper, de lfc, 
du milieu dupeuple; ou:pour diviser, 
partager, son bien (de I pin). 

P?H adj. (de II pin). Lisse, uni, 
doux, flatteur: pin frk ^tajn Gen. 27, 
11, je suis un hoinmequi a la peau 
lisse, je n'ai point de poil ; pinn *inn 
Jos. 11. 17,lamontagnounie, chauve, 
sans arbres(ou montagne couple, de 
I Pfc«); f«jn ^s* pirn Prov. 5. 3, et 
son palais est plus doux que l'huile, 
sea paroles sont douces, insinuantes; 
pin wj|5^ Ee. 12. 24, (ni) divination 
trompeuse. 

p^D, chald. m. Part : K^ro ^$ pin 
Esdr. 4. 10, (tu pordras)la part, les 
terres quo tu posstdes, au delft du 
fleuve ; *ena afc*a npin Dan. 4. 12, (il 
aura) sa part aux herbes de la terre. 

I p/0 to. (avec suff. *pin, plur. tr»pin, 
const. ^in). Part, partagc (del pin)*: 
m}$gri pim Gen. 14. 24, et la part des 
homines (qui m'ont suivi); taanppVrq 

II Rois 9. 10 , dans le champ cle Jez- 
rehel; ia? *■ pin •* DcuL 32. 9, car 
son peuple" (Israel) est la part que 
Ffiternel a choisic ; -teo *pin rnirTiJi 
*w Eccl. 2. 1 0, et ceci 6tait ie partagc,' 
le fruit, de toute ma peine ; iriia pin 
Job 31. 2, le sort destin* k Thomme 
par Dieu. 

IIP/D m. (dell pin). Chose, pierre 
polio; politesse, flalterie : in?~*pina 
T|pin Is. 57. 6, ton partageest, C.-ft-d! 
tu t'es attache aux picrres polies de 
lavallee, ou du torrent; tr*r\tiq pin^ 
tnrmv\ Prov. 7. 21, elle le s6duit par 
la politesse de scs lfcvres, par scs pa- 
roles flatteuses ; o*jn *w pini Job 17.5, 
H dit des flatteries k scs eompagnons; 



& 



ou, de I pin: il promet tine pan du hu- 
tin it ses amis. . -. 

p!?0 n . pr. Helek, fils de Gilead ; 
n. patron. *«pin Nomb. 26. 30. 

p^n adj. Uni, poll : v*)M ^Vn htton 

I Sam. 17.40, cinq pierres polies 
(II pin). 

inp^n/ 1 , Part, portion (v. I pin): 
mten npin Gen. 33. 19, une partie du 
champ; a$"h hgin II Sam. 14. 30, le 
partage, le champ, de Joab ; ngin d^-n? 
l«o pprro Ocut. 33. 21, car Ik est la 
part qui lui est r£serv6e par le I6gisla- 
teur, ou : \k sera (le champ) la tombe 
cachcc, ignore, du 16gislateur (de 
Mofse). 

II ^P A (v. H pi?). L'*tat de ce aui 
est lisse, glissant, poli , flatteur: ngin 
•n*^}* Gen. 27. 16, soncou lisse, saus 
poif; iei r*vtfi} rvipin:$ Ps. 73. 18, tu 
les places sur des chemius glissants ; 
nj^j liuji npin« Prov. 6. 24 , de la 
langue douce, flattcuse, de r6trang&re ; 
nipin JDi-^na'j Is. 30. 10, ditcs-nous 
des choses qui flattent. 

Hj?\n f. Division, repartition : n&irn 
aynr* II Ghr. 35. 5, et selon la divi- 
sion, repartition, des families. 

nip}>n f, pi. Flatteries :ni>in5tpjrp 
Dan. 11. 32, il sgduira par des flat- 
teries. 

T-ft n. pr. m. N<5h. 12. 15. 

n»pj>n et^p^n n . pr. 1" Helkias, 
, le grand pr6tre sous le rfegne do Josias, 
II Rois 23. 8. — 2° Helkias, pfcre du 
proph6te Jertmie, J6r. 1 . 1 .—3° II Rois 
18. 18. — 4° Plusieurs autres: Chr M 
Mr., Nth. 

nip^p^n pi. f. 1<> Des endroits glis- 
sants : npiijirp 7$n Wf^-^n'; Ps. 35. 6, 
que leur cherain soit t6n6breux et glis- 
sant, litter, pleiu de Kinfebres et d'cn- 
droits glissants. — 2° Flatteries, arti- 
fice: nipipirng Dan. 11. 21, 34, par 
des flatteries, par artifice. 

Hppn n . pr. d'une ville de la tribu 
d Aser, Jos. 19, 25. 



Digitized by 



Google 



# ^0 1« Mrans. Devenfr faible : n^yi 
tiiiw moj Job 14. 10, mois rhomme 
meurt aprfcs s\Hro affaibll, aprfcs une 
grande prostration. — 2° Trans. Affai- 
blir, vaincre : piwro ?tiim tiimi 
Exod. 17. 13, JosuV afraiblitj d^fiTT 
Araalek (ct son peuple); d?ii-i? *ftin 
Is. 14. 12, toi qui fus vainqueur des 
nations. 

tfpn adj. Faiblc : *i*$ *viaa "rob ttftnh 
Joel 4. 10, le faible dira: Je suis fort. 

On m . (toujours avec suff.). Beau- 
pfcre (d'unc ferarde), p&re de son mari : 
hrocn rb* ^n roh Gen. 38. 13, vois, 
ton beaii-pfcre va k Thimnah ; »yw 38. 
25, son beau-p6re. 

On et OH a dj. (rac. wn), Chaud : 
dn wni ht Jos. 9. 12. voili notre pain 
(nous le primes) tout chaud ; spa^-vga 
tfw Job 37. 17, que, ou pourquoi? 
tes vgtements sont chauds. 

DO n. pr. 1° Cham, fils de No6, Gen. 
10. 1.-2° D'un pays : dn p« la terrc 
deCham, Ps. 108. 23,106.22, parall. 
avec Tfigypte. 

dn m. (rac. d*n). Chaleur, le chaud : 
dhj^p-jGen. 8. 22, et le froid et le 
chaud ; aussi adj. : dh dni I Sam. 21.7, 
du pain chaud. 

H ?D /'.rrtnjKwaDan. 11. 44, dans 
une grande fureur (v. iron). 

NDn e tM?n chald. /."Colfcre, fu- 
reur : K»rp tj^ Dan. 3. 13, plein do 
colore et fureur ; *ran 4wn 3. 19, 
(Nabuchodonosor)fut rempli de colfere. 

^90 /". Crfcme, beurre: nat«n n)**j 
aim Gen. 18. 8, il chercha du i>eurre 
etdu lait; na^m ton ^rg •nro Job 20. 
1 7, des torrents, des ruisseaux, de miel 
et de cr&me. 

ISO (/id. ■*!£ et^trj) 1° Ddsirer, 
convoiter: Atji nfttyri^iTi Mich. 2. 2, 
ils ont convoitg des champs, et les out 
pris avec violence; nfcnn ai Exod. 20. 
17, lu ne convoiteras pas(Ia maison 
de ton prochain) ; wtP?™ Is. 53. 2, 
pour que nous le dfisirions. — 2° Se 
plaire & quelque chose, y trouver du 



itah to 

plaislr : irattft d*¥}iK h*n ^tjn Ps. 68. 
17, la raontagne oti il a plu & Dieu 
d'habiter; *«h *ron Prov. 12. 12, le 
mdchant trouve duplaisir, son plaisir 
est, etc. Part, ou subst. wnCe qui est 
d6sir6, agr^able, pr6cieux: — ite* "^ 
rrrann Gen. 27. 15, les plus beaux ha- 
bits , les habits prtcieux d'Esafl ; 
x&w ikb Tirana Job 20. 20, il ne se sftu- 
vera pas par ce qu'il a de plus prtcicux , 
ou il ne sauvera rien de ce qu'il a de 
plus pr^cieux ; anja rftmn Esdr. 8. 27, 
pr6cieux comme de Tor ; twin tfare ortji 
Ps. 39. 12, tu consumes ce qu'il ainie, 
ou sa beauts, comme un ver (qui ron- 
ge); ^s-h-ia uwyrem Is. 44. 9, et 
leurs d6lic.es, leurs idoles ne Icurser- 
viront de rien. 

Niph.: tifftA ^n; Gen. 2. 9, (des 
arbres) agn&bles k la vue; d^nm 
am* Ps. 19. 11 -i qui sont plus pnteieiix 
que Tor. 

Pi. Se plaire h (v, Kal 2 d ): ito*a 
*Mtt3-»i ^n^nsn Cant. 2. 3, h son ombre 
j'ai repos6 avec d&ices. 

"ipn m . Agrdraent, beauUS : Ton^na 
Ez. 23. 6, de jeunes gens beaux, s6- 
duisants ; dtnttaj nttn-wa Amos 5. H, 
vous avez piante d'exccllentes vignes. 

H^pn f, D^sir , joie , d6lice : yntj 
rrran J6r. 3. 19, une terre de ddlice; 
bsniz^ M7an-i>5 ■n?Vi I Sam. '9. 20, et It 
qui est tout ce qu'il y a de prGcieux 
dans Israel? d^ti; rtran Dan. H. 37, 
l'amour des fenimes, ou d&ice des 
femmcs, nom d'une divinity adortte 
surtout des femmcs (?); rrron &&} -qiyi 
HChr. 21. 20, (le roi Joram)s'en alia, 
mourut, sans regrets, sans avoir 6t6 re- 
grelt^ de personne (ou : aprfcs avoir 
v6cu sans joie). 

nnon et nfnoq f. pi. Etat de ce 
qui eft agrSable, pr^cieux, d^licat: 
hi;« ni^on *i> Dan. 9. 23, car tu es uu 
homme aiiiic (de Dieu), ou un homme 
d'un caractfere excellent; ni-njnqn 11, 
38, et avec des choses prdcieuses ; 
tr^m ni^nbby 11, 43, ct de toutes 
les ' choses^ pr6cieuses de Tfigypte ; 



Digitized by 



Google 



188 



non 



rtfren dni 10. 3, du pain agrtable au 
goflt, oiTdes mets dSlicats. 

H9C 1 (lo doux) n. pr. Hemdan , fils 
de Disan , Gen. 36. 26. ™ I Chr. 
1.41. 

fNyO f. (rac. wn). 1° Chaleur : yw 
iwaiTO ^tntj; Ps. 19.* 7, rien ne se cache, 
he se d6robe, h sa chaleur. — 2° Le 
soleil : nan tAs Job 30. 28, sans solcil; 
rmm ^vfci n»irr~riK iwi Is. 30. 26, 
la lumi&re de lalune deviendra com me 
lalumiferedu soleil. 

I ^90 A (r&c wn, const, iron). Co- 
lore, fureur: ^nxrana^ij-ntt^^Gen. 
27. 44, jusqu'fc c'e que la fureur de ton 
frfere s'apaise ; inan &ia Is. Bl. 17, 
le calice de sa colfere ; to -ftrt nan Deut. 
32. 24, la fureur, le venin , des b6tes 
qui ram pent dans la poussifcre (des 
reptiles); tinj-nsn Ps. 58. 5, fureur, 
venin , du serpenf (v. nan). 

II ^90 f. (pour nyjn). Creme : prna 
rmrtj ^inJob29. 6,lorsquemespie()s 
se baignaient dans la crfcme. 

^»q n. pr. m. 1 Chr. 4. 26. 

*WDn (v. *«n part.) 

b^ioq n . pr. Hamoutal, fille dc J6- 
r&nie, femrae du roi Josias, II Rois 
23. 31, 24. 18. 

^n n. pr. Hamul, fils de Perfcs, 
Gen. 46. 21 ; n. patron, ■ftwi Nomb. 
26.21. 

tf©0 n. pr. 1° Hamon , ville de la 
tribu d'Aser, Jos. 19. 28.— 2° Hamon, 
ville de la tribu de Nephthali , I Ghr. 
6. 61. 

plon m# (rac. yy^ m i/opprimA, ou 
l'opprcsseur: ^ran rn^K Is. 1. 17, for- 
tifiez, assistez, l'opprim6; ou : ramenez 
dans le droit chemin , dans la bonne 
voie, l'homrae violent, l'oppresseur. 

p&O m. (rac. pen). Jointure , ou 
contour: !jw *%wn Cant. 7. 2, les 
jointures, ou les contours, de tes han- 
ches (v. p«n). 

lion, ion m l^Anerte'jpbn^bto 1 : 
Gen. 49. 14, Isaachar est comme un 



Ane robuste (aux os forts) ; *\bn **fftf\ 
Exod. 13. 13, tout pre mier-n6 de l'£ne. 
— 2° (v. ^h) Tas, foule : *itom *ni* 
d?vtan "ifon Jug. 18. 16, avec la inA- 
cholre* de f ftne (j*ai tu6) un tas , un 
groupe, deux groupes. 

"riOCJ n. pr. Hemor, pferedeSichem, 
Gen. 33. 19. 

rnlon f, Tas , foule , groupe ; duel 
dwtn (v. ■vton 2°). 

Hton f. Bclle-mfcre (v. an) : -^k Hi 
Tpittrrwj n^» Ruth, 2.11, tout ce que 
tu as* fait k f'6gard de ta belle-ra&re 
(de la mfcre de ton mari). 

B$ft m. Un des animaux impurs , 
L6v. 11. 30, esp&ce de 16zard ou de 
limace (?). 

TPC 1 adj. Sal<5 : A§*h -pan M$ Is. 
30. 24, ils mangeront une p&ture sal6e ; 
selon d'aulres, du fourrage pur ou 
fort, gras. 

^9P, et ^PO, tn. (fim. n^«n?n) 
nomb. ord. Le, la cinqutome : ^"nan ov* 
Gen. \. 23, le cinquifcme jour; r*$*nn 
Gen. 47. 24, la cinqui&me panic (an 
de cinq). 

^pn (/U^.ibm, m/'.nten) fipargner, 
manager, avoir pitte : riaj >bnnj Exod. 
2. 6, elle eut pitte de (l'enfant); ni*ni 
•^i* Ez. 16. 8, pour avoir pittedetoi; 
}m-^ *tajnrri$ J6r. 50. 14, n'6pargnez 
point les flfeches ; ■nzJ-iD dtf-i? ibrw; Ez. 
36. 21, mais j'ai voulu 6pargner mon 
saint nom, sauver l'honneur de mon 
saint nom. Avec Vaccus.: * nihj nban 
nri* ni»n Rituel, tu as eu de nous une 
grande compassion. 

n < 9C f. Compassion , misSricorde : 
*** ^ rtoona Gen. 19. 16, par la mis6- 
ricorde de l'fiternel pourlui; Ir^na^ 
Diajj win inism* Is. 63. 9, dans son 
amour el dans'sa ctemence il les a ra- 
chel6s. 

Don (A**, orn, iimi) fitre chaud, se 
chauffer (v. dtr;) : tiwn dm Exod. 16. 
21 , et lorsque le soleil dtait chaud, que 
la chaleur du soleil 6tait venue ; Tytaq 
^«»» *t?k* Is. 44. 16, j'ai chaud, j'ai vu, 



Digitized by 



Google 



senti, le feu; ofn-s^ 44. 46, aussi 
(en m6mc temps) il se chauffo. /n/1 : 
&i*hdh^Gen. 18. 1, lorsque le jour 
6tait chaud , dans la plus grande cha- 
leur du jour; autre inf.: awA rim-pa 
Is. 47. 44, ce ne sont pas des char- 
bons, auxquels on puisse se chauffer ; 
impers. urb dni Eccl. 4. 14, alors (il 
leur est chaud) ils ont chaud ; au fig. 
•»a"jR^ ^i-onPs. 39. 4, moncoeurdtait 
brOlant dans moi. 

Niph.: r mr> "jpj nm&*i Eccl. 4. 11 , 
inais un homme seul comment aura-t-il 
chaud ? comment s'6chauffera-t-il T 
wn; oka Os6e 7.7, tous sont brQlants, 
ont deV passions ardentes (ou ces deux 
futurs sont une 2 e forme du Kal). 
Part.: o*«a o-njmn Is. 57. 8, vous 
qui 6tes enflammSs de passions im- 
pures sous les arbres , ou pour les 
idoles (plur. de Vw ou de i«). 

Pi.: ton* TO-i?^ Job 39. 44, et elle 
fait rGchaufter ses oeufs dans la pous- 
sifcre, le sable. 

Bithp.: wynry; *»toa» .tro* Job 34. 20, 
et il s est rgchauffe avec la toison de 
mes brebis. 

1^0 m . (seul. pf., rac. o«n, v. man 
soleil). Images, ou statues, consacrGes 
au soleil : d^ajn-n« *t}^ti) L6v. 26. 
30, je ruinerai vos statues consacrges 
au soleil ; yna — o^anni II Chr. 34. 4, 
et il fit abattre les statues du soleil. 

D^n (fui. wip) Faire violence , 
nuire, violer, dGlruire, rejeter: ^ah} 
ittJw o«h Prov. 8. 36, mais celui qui 
me manque (qui ne me trouve pas) se 
nuit k lui-mGme ; tobnin •&? nwrai Job 
24. 27, et les jugements injustes dont 
vous m'accablez, ou : la malice avec 
laquelle vous m'accusez de violence , 
d'injustice ; win j»dot Ez. 22. 26 (les 
prGtres) ont viote ma loi ; i»b "j*? abmi 
Lament. 2. 6, il a dStruil sa tente 
comme un jardin , comme on arrache 
les plantes,les arbres, d'un jardin ; ou : 
il a renversG sa demeure, Sion, (i* robs) 
comme une cabane dans un jardin; 
•intui i&|9 Dbrrj Job 45. 33, il rejettera, 



yon 



480 



comme la vigne, ses raisins aigres, 
encore verls. 

Niph : iRK *V7J J6r - * 3 - 2 *» ies 
talons, tes picas, ont M violemment 
d£pouill6s. 

Don m . (suff. nt?«n, plur. sw), 
Violence, injustice, vol : ywj nai*-^ 
wnGen. 6. 43, car la terre est remplie 
de violence, d'iniquitejTOn -»bap49. 8, 
des armes de la violence ; wn «5"*w 
Ps. 18. 49, et OTfljn tf\H* 440. t 2, (d£ 
livre-moi) d'un homme violent; wn i? 
Exod. 23. 4, un temoin audacieux, 
c.-fc-d. faux. 

— Les pronoms possessifs ajoutes 
comme suff. indiquent celui qui fait 
et celui qui souffre l'injustice : wn 
dw; Ps. 88. 3, la violence de vos 
mains; tj taw tn^rp i?} Ps. 7. 17, 
et son injustice iescendra, retournera, 
sur sa tSte, sur lui-m6me; tpi* w 
Gen. 46. 8, ma violence, la violence 
que je souffre, vientpar loi, & cause de M 
toi; a'pap rpm wrra Obad 40, pour 
Tinjustice faite & ^ton frfcre Jacob ; 
^teh ton d^kn Amos 3. 40 , qui 
amassent, accumulent, des tr&orsde 
violence et de rapine (dans leurs pa- 
lais). 

P9n (fat. -porn, inf. raw) 4° fitre 
acerbe, aigre, safe (de 1ft -pan et jnoh) ; 
de la pftte : fermenter, lever : yan&'tf 
Exod. 42. 39, car (la pate) n^tait pas 
lev^e; pmj o-ro 42. 34, avant qu'ellc 
fOtlev^c ; inron-TO p** nhha Os6o 7. 4, 
depuis le petrissage de la p4te jusqu a 
sa fermentation. — 2° fitre d'une cou- 
leur forte, vive: v*r& ymn Is. 63. 4, 
part, pass.y (rouge de vStements) avec 
des habits rouges (de sang, ou : des 
habits de pourpre). — 3° Au fig. fitre 
violent (v. ran) ; wirr; iwo t&o Ps. 
74. 4, de la main ae rtiomuie injuste 
et violent. 

Eithp.: ^ai^nn^^D Ps. 73. 24, 
car mon cceur fermenlait, Slait rempli 
de colferc , d amertume. 

H?n subst. el adj. m. 4° Pain fer- 
ments : y*T} >gk-te Exod. 42. 18, qui- 



Digitized by 



Google 



m yon 

conque mangera du pain ferments 
(avec du levain); nr*B«n yqn L<*v, 23. 
17, arf/., (les pains) seront cuils , fer- 
mentds , avec du levain . — 2° Violence 
(v. oan) : nnin yvm na^i Amos 4. 5, 
et (faites) s'envoler en fum£e, c.-fc-d. 
offrir vos sacrifices d'actions de graces 
provenant de violence, ou pnteentGs 
avec colore (v. -pan verbe y 3°), ou pana 
de pain ferments (ce qui 6tait d6- 
fendu). 

K$H m. Vinaigre : natg van-) «pj? pah 
Nomb. 6. 3, du vinaigre ae vin et du 
vinaigre fait d'un autre breuvage fort; 
**}*& yvn* Prov. 10. 26, comme le 
vinaigre (est nuisible) aux dents. 

p?n Se rctircr, s'en allcr: pan +rft\ 
n:n» Cant. 5. 6, mais mon ami s'Gtait 
retire, avait disparu, et avait pass6 
ailleurs. 

BUhp<: rparoro w^ J6r. 31. 22, 
jusqu'fc quand seras-tu errante, vaga- 
bonde? 

1DR i«> fitre trouble, se troubler: 
two nnanj *iarn Ps. 46. 4 , ses flots 
mugiront, se troubleront (v. "wan), ou : 
ses flots s'6lfeveront, tfcuraeront (v. 
nan 2°); ^a aba nan fjjn Ps. 75. 9, et 
le vin est trouble , plein de liqueurs 
m6l£es; selon d'autres : le vin est fort, 
ou rouge.— 2° Trans, (de nan bitume). 
Enduire : n^tai nana nnantni Exod. 
2. 3, elle l'enduisit de bitume et de 
poix. 

Poafal : vronan *?a Lament. 1 . 20 , 
mes entrailles sontagitdes, 6mues, ou 
enflamm^es; •m-to rnoicn •»» Job. 
16. 16, j'ai le visage euflamm6, ou 
bouffi, ft force de pleurer. 

"lOH m . Bitume : nana Exod. 2. 3, 
avec du bitume ; nanb onb rnn ncnm 
Gen. H. 3, et lc bitume leur servit 
de ciment (v. nan 1°): nan nna$ 14. 
10, des puits de bitume. 

1*?n m. Vin : nan-nntin ajaron*! Deut. 
32. 14, tu boiras le vin le plus pur, et 
fort rou$e (v. **); nan ana Is. 27. 2, 
la yjgne qi*i ports Je \\n. 



191} et WJ93 cbald, m. Vin : nan 
mtfa* Esdr< 6. 9, le vin et liaile; k^q 
nn^ Dan. $. 1, il but le vin. 

1#n m. 1° Argile , ciment, bouo: 
nahn Wi« Is. 64. 7, nous somraes 
Targile ; aninnahs ^nnn Job 38. 14, 
elle change comme Targile pout changer 
d'empreintes ; nahi Gen. 11.3, ciment, 
(comme) de ciment(v. nan) ; nton nara 
Is. 10. 6, comme la boue des rues. — 
2° Tas , amas : anan anan an« inaajy 
Exod. 8. 10, on les amassa en beau- 
coup de monceaux ; aw m nan Hab. 
3. 15, (au travers) de la masse, du mur 
des eaux puissantes, allusion au pas- 
sage de la mer Rouge, ou (sens 1°): 
au travers de la fange, etc. — 3° Nom 
d'une mesure : nah o^n nntoEz.45. 
11, dix bath font un chomer (so it pour 
mesurer le fruit, soit pour les liquides); 
v. Ez., chap. 45. 

f n $ n (/^ m - rn*an) Grave, important; 
opposG &ig : nn*anM nig ntp^ wi 13m 
Aboth, et observe un commandement, 
une loi de peu d'importanco, aussi scru- 
puleusement qu'une autre plus grave, 
plus esscnlielle. nan; ig. Conclure de 
mineur & majeur, du I6gerau grave; & 
plus forte raison : na'rn ig ijn^ ^ npj 
•*ntr*aa Rituel , je sms poussifcre pen- 
dant ma vie, bien plus aprfcs ma mort. 

TV?D n. pr. I Chr. 1. 41 (v. i^an). 

I Eton Armer (seul. le part, pass.) : 
i^feypj^ jft$ a^am Exod. 13. 18, et 
les enfants d'Israel sortirent (arrays) 
en armes (de Tfigypte) , Jos. 1. 14, 
Jug. 7. 11. (V. tfah i° % Taine, endroit 
k peu prfes oil on ceinl T6p(Je?) 

II Eton (de tiJan cjnq) Kal inusite. 
Pi. Lever la cinqui6me partie: tiam 
D^n2ia ynx-r^ Gen. 4i. 34, il lfevera la 
cinquifeme partie des fruits deTfigypte 
(v. II ttJ^h). 

^?0 (const, wan/*, etrrean, ncanm.) 
Cinq: a*»wjx msan Gen. 47. 2,anq 
hommes ; nii; dan 43. 34, cinq fois 
autant;Dvrj tianlY. 19. 18, cinq villes. 
d^wan Cinquante : w®an ^ rbt& rkfyi 



Digitized by 



Google 



Eton 

ms^mllRois 1.0 f et il lui envoya un' 
chef do ciuquante homnies, avec los 
cinquanto soldals (qui dtaicnt sous ce 
chef); Tp^rrnaji 1. 12, el les cinquante 
hommes. ' 

. I tftn m. Aine : rrenn •nna^ tj^h WTag 
vWhrr^II Sam. 2. 23, A&nerlefrappa 
avee la pointe inferieure de la lance 
dans Taine(v. tten 1°); Talmud, dans 
la cinquieme cdte (de uten), II Sam. 
3.27,4.6,20.10. 

II ttfy?n m. La cinquieme partie : r&yb 
tizjrb Gen. 47. 26, & Pharaon, au roi 
ap T partient la cinquteme partie, un de 
cinq(dcs produits de la terre). 

^90, (v. *&y$. 

D^tfDQ Cinquante (v. «ten). 

Hon m . Vaisseau, outre : tr*af% Aa*3" 
rann-T?Gen.21. io, etl'eau, qui Gtait 
dans le vaisseau, fut consumgc, man- 
qua; const. &** mm 21 . 14, et un vais- 
seau plein d'eau ; aussi, scion quclques 
comnientateurs, T59 ^tj ® s6e *!• ** 
(ils son! malades) grace & l'outre pleine 
de vin (mais selon les autres , par la 
chaleur, la fureur du vin, v. iron) ; de 
mfimetjnttn nwjTj Hab. 2. 15, toi qui 
(lui) pr£sentes, verses ton outre (pour 
Tcnivrer), ou : qui lui jettes ton venin 
(ta colore). 

non (forteresse, bourg, derroSn mur) 
n. pr. dune ville en Syrie : Hamath ou 
Emath, Nomb. 13. 21 ; rtp ran Amos 
6. 2, Emath la grande ville ; mix ran 
II Chr. 8. 3, Emath Zoba ; ^ranrrrw] 
Gen. 10. 18, le Hamathi, fils de Cha- 
naan. 

ID m. (rac. isn). Grace , faveur, les 
grdces d'une femme : *j T?? W **?* ^P"! 
Gen. 6. 8, mais No6 trbuva grace (aux 
yeux de) devant Tfiternel; intjK ttni 
)n natob Esth. 2. 15, et Esther gagna la 
faveur (de tous ceux qui la voyaient); 
•nnferrTTO *to wa im yn*\ Gen. 39. 21 , 
il lui concilia la faveur du gouverneur 
de la prison; vrrtop^Prov. 5. 19, et 
un chamois (feraelle) ou une chevrette 
trfcs agrtable, pour: une femme belle, 



un: 



191 ' 



gvacieuse ; ?rr«} *?• ft, uno plerre 
prdcieuse; irjn^ 31. 30, Ugrftco- 
cst trompeuse. 

?D n . pr. Hen , fils de Sophonie , 
Zach. 6. 14. 

I^JDn. pr.m. N6h. 3. 18. 

Hjn (f u t. njm, apoc. imj) D^clincr , . 
s'asseoir, s'installcr,dcmeufrer, dresser 
la tcnte, camper: wVi nfon ron Jug. 
19. 9, voici le d^clin du jour; -inaa ')rt»j 
*n* Gen. 26. 17, il campa dans la val- 
leo de Guerar ; itj nan nynp Is. 29. 1, 
ville o€i David a habitd, ou dans la* 
quelle il a camp6 ; wraa «mi Exod. 
19. 2, ils campfcrent, ils dressfcrent 
lours tentes, dans le desert j-pf^nronM 
Nomb. 1. 51, et lorsque le tabernacle 
doit 6tre dressd; avec i* : ^n-i? nam 
II Sam. 12. 28, et asstege la villV; 
avec Yacc. ijjn Ps. 53. 6, ton a$si6- 
geant, celui qui t'asstege. 

™n (grace) n. pr. Hanna, mfere de 
Samuel,! Sam. 1.2. 

^"foQ (initio ou initiant) n. pr. 1° He^ 
noch, ills de Cain; aussi une ville qui 
portait son nom , Gen. 4. 17. — 
2° Henoch, fils de Jared, Gen. 5. 18. 
— 3° Henoch, fils de Ruben, Gen. 46. 
9. — 4° Henoch, fils de Midian , ^':n 
Gen. 25. 4; nom patron. -obn Nonib? 
26. 5. 

W (gracieux) n. pr. 1 Q Hanon, roi 
des Ammonites, II Sam. 10. 1. — 
2°Neh. 3. 30. — 3° Neh. 3. 13. 

TMQadj. (rac. 1317). Gracieux, cle- 
ment : i«m wrn ia Exod. 34. 6, Dieu 
mis6ricordieux et clement; wni ytn 
p^l Ps. 112. 4, (Dieu est) climenl^ 
mis6ricordieux et juste. 

n^n/*. Tente, boutique: vrwto^ 
hwnn-iK] *vian n*a-i« J6r. 37*. 16 j ' 
lorsque J^mie fut veuu dans la prison, 
qui 6tait en dedans des boutiques (se- 
lon les autres : et dans les cachots) ; 
* nror^ rrann Aboth, (la boutique) le 
marchd est ouv.crt. De lfr 
* WW) Aboth, celui qui tiejut boutiqu*, 
marchand, mercier. 



Digitized by 



Google 



19* 



Etfn 



&3$l°Rendre doux, aromatique: 
nna man rcwnn Cant. 2. 13, le figuier 
adouciV,remplild , aromo,sesfiguesqui 
ne sont pas encore tout k fait mil res , 
ou : le figuier a pouss6 ses premieres 
figues. — 2° Embaumer : voerrtt d'ani 
Gen. 50. 2, d'cmbaumer son pfcre; 
nr« nainy 50. 26, ils Uerabaumfcrent. 

O^n m . pi ( rac . tjjn). Embaume- 
ment : d^djnn w Gen. 50. 3, les jours 
employes k f enibaumement. 

T9?D chald. m. pi. Froment : -w 
n«d "p/ia "pain Esdr. 7. 22, du froment 
cent (chaurs) mesures. 

^Wan (la grace de Dieu) n. pr. 
1° Hanniel, fils d'Ephod, chef de la 
tribu de Manass6, Nomb. 34. 23. — 
2° I Chr. 7. 39. 

Tflm. (rac. ipn). Qui est initio, 
experiments , 6prouv6 : wm pw 
Gen. 14. 14, il arma ses gens les plus 
aguerris, les plus braves. 

rw:q f, ( rac . ^n). GrAce : •}*«-& *^« 
npan dai J£r. 16* 13, de sorte que je 
ne vous accorderai pas de gr&ce , de 
repos. 

n^n f m ( r ac. rr*n). Lance : rronm 
iwri-ra I Sam. i&* 11, et Safll avait 
la fance k la main ; i^rw* n^ann asiy 
II Sam. 2. 23, et la lance lui sorlit 
par derrifcre, c.-ii-d. le perga; plur. 
dmnii II Chr. 23. 9, les lances, et 
otwinwi Is. 2. 4, et leurs lances. . 

^jn 1° Initier, instruire : ^xgA Tpn 
•ia^n *»B-b? Prov. 22. 6, instruis, habi- 
tue, l'enfant selon sa manifcre, d'aprcs 
ce qu'il sera capable d'apprendre et de 
pratiquer, ou: dans sa voie, ses ma- 
nitres, pour qu'il sache se conduire. 
— 2° Inaugurer : »i*j ^Tn-n^ r»a ^tri* 
■bjn Deut. 20. 5, (quelqu'un) qui ait 
bit! une maison neuve et qui n'y ait 
pas encore log6 ; •« rva-rw ejmj I Rois 
. 8. 63, et ils inaugurfcrent, cUdifcrent, 
le temple de l'Eternel. 

n33n f m ( r ac. ^n). Inauguration , 
d^dicace: nsjan naarA Nomb. 7. 11, 
pour la d6dicace de Tautel ; aussi les 



dons et sacrifices offerts pour la d6- 
dicace : n^jan rajn rw o^ipfn wwjs 
7. 10, les princes offrirent leurs dons 
pour la d6dicace de Tautd; rvgn rein 
Ps. 30. 1, la d6dicace du temple, ou: 
Tinauguration du palais (de David). 

* nain La fete qu'on c&fcbre en mi- 
moire des victoires des Macchabges, et 
des miracles lors de la d£dicace du 
temple faite par eux ; elle commence 
le 25 du mois de kislew et dure huit 
jours. 

H^n chald. f. Mime signification : 
&&x nwrft xryA Dan. 3. 2, de venir k 
Inauguration de la statue ; -n*a ram 
nan fitrta Esdr. 6. 16. la didicace ae 
ce temple. 

D?n adv. (rac. •jsn, formi de )n et 
do d disinence adverbiale comme djw 
dw). 1° Par grftce, par faveur, c.-fc-d. 
gratis: din •stanasp Gen. 29. 15, tu 
me servirais gratuitement , sans sa- 
laire? din ■vrtoni fiep Exod. 21. 2 r il 
sortira libre gratis (sans ran$on). — 
2° En vain, sans raison: Din *p& nj^p 
Prov. 1.11, tendons des pteges en se- 
cret k Tinnocent, sans raison (sans qu'il 
nous ait fait du mal); ^niai djn-i» vb 
Ez. 6. 10, je n'ai pas parte en vain ; 
din i»j I Rois 2. 31, le sang innocent 
(que Joab a r^pandu). 

^P3C1 w . p r . Hanameel, fils de Sel- 
lum, J6r. 32. 7. 

7Djn Gel6e, frimas: bdjna dtyrapjizn 
Ps. 78. 47, (il perd) leurs sycomores, 
ou figuiers, par la gel6e, le frimas 
(selon d'autres: une esp&ce de saule- 
relle, ou la fourmi). 

lin (/u/. i'n; et Tjm avec suff. •sirr; et 
ttitr;, inf. ybn const! ^n et niin) Faire 
grace, gpargner, compatir, accorder: 
1'nx n^K-nj ^rkrvj Exod. 33. 19, je fe- 
rai grhce k qui je ferai grace (k qui je 
voudrai); wn-6tb d^t Lament. 4. 16, 
ils n'ont pas 6pargn6 les vieillards; 
•jtoij -fin Prov. 14. 31, qui a compas- 
sion du pauvrepain Ps. 4. 2, fais-moi 
grfice; ^wrr*} d^k T2T^« d^n 
Gen. 33. 5, les enfants que Dieu a ac- 



Digitized by 



Google 



cordis, donnta, k ton serviteur; spvyini 
*<3in Ps. 119. 20, et accorde-moi ta 
loi, accorde-moi la grace de me faire 
aimer et suivre ta loi ; ^o^ ^ai iniim 
Job 19. 17, etfc ceux que j'aime , les 
enfants qui sont sortis de moi ; selon 
d'autres: •'niim inf., et mon amour, 
mes caresses, (rgpugnent) k mes en- 
fants ; tojjrt Is. 30. 18, pour vous faire 
mis&icorde ; i» rriin na^n Ps. 77. 10, 
Dieu a-t-il oublte de faire grftce f vm 
Job 10. 21 , ayez pitte de moi? won 
btviK Jug. 21. 22, faites-leur gr&ce k 
cause de nous, ou : accordez-les-nous 
(ces femmes). 

Niph. : d^w $nb} i#wt» J6r. 22. 
23, que tu seras'digne de pitte , lors- 
que tu seras attaqule par des douleurs ! 
ou: seras-tu encore gracieuse, belle, 
lorsque, etc. T 

Pi. Faire grftce, rendre doux, gra- 
cieux : a»ni ro-n? (p. mjjni) Ps. 102. 
14, car il est temps de lui faire gr&ce, 
d'avoirpitte d'elle (Sion); iVip •gn'pa 
1a-Twe"i« Prov. 26. 25 , quoiqu'il 
rende sa voix douce , gracieuse , ou 
suppliante (v. Hithp.) , ne te fie pas k 
lui. (Selon Kimchi, -oin est 6galement 
Vimper. du 'Pi., v. Kal.) 

jPo.:' Hindu w» -gimp (6*9* cheth.) 
Prov. 14. 21, mais qui a compassion 
des humbles, ou qui est charitable aux 
pauvres, sera bien heureux; tfjw-nao 
wr> Ps. 102. 15, et ils ont compassion 
de sa poussifere, ou : ils aiment la pous- 
sifcre, la terre de Sion. 

Hoph. Eire gracte, trouver grfice: 
P*3I *™\ m ^% 2^7 V3? Is. 26. 10, l'irapie 
est-il gracte, trouve-t-il grftce? il n'ap- 
prend cependant pas la juslice , ou : 
l'impie m6rite-t-il la grace, lui qui n'a 
pas appris k 6tre juste ?niw w*} )T% m *b 
Prov. 21. 10, son prochain ne trouvera 
pas grftce devant lui. 

Bilhp. Implorer la grdce , la mis6- 
ricorde ; suivi de \ : *-l*rtw$ '°^ *9. 
16, je le prie; iV-jinnr* Esth. 4. 8, 
de Timplorer ; de^» : *;-i« W?f$) Deut. 
3. 23, j'imploraf lTSternel ; iannh} 
v4k Gen. 42. 21 , lorsqu'il nous im- 



P|3I 



193 



plorait ; de ^ : n^rirj ^ r*S TSf\ 
■* ^tfc I Rois 8. 59, ces paroles cle sujv 
plication que j'ai adress6es k rfiternel. 

ijrj chald. (inf. yyqf). fitre mis^ri- 
cordieux , charitable : yg* tjto^ ^jw 
Dan. 4. 24, (rachfcte) tes miquites en 
exer^ant la mis6ricorde, la charity, 
envers les pauvres. 

Ithpa. (v. lin Hithp.): unnq* h?$ 
&i*h wig 6. 12 , il priait et implorait 
son Dieu. 

Ijn n . pr. Hanan , fils de Maacha , 
IGhr. 11. 43. Et plusieurs autres, 
Esdr., N6h. 

'*??3t) n. pr. d'une.tour: ^osnH^ 
la tour d'Hanangel k Jerusalem , n J6r. 

31. 38. 

^JC] n. pr. 1° Hanani, pfere du pro*- 
phfcte J6hu, I Rois 16. 1. —2° Hanani, 
frfcre de N6h6mias, N6h. 1. 2. 

H^jq ( a im6 de Dieu) n. pr. 1° Ha- 
naniah, fils d'Azur, faux prophfete, 
J6r. 28. 1. — 2° Hananias, ami de 
Daniel, nomm6 en chald£en Sidrach, 
Dan. 1. 6,7. 

D 30 ti. pr. Hanes, une ville en 
Egypte (chez les GrecsH6racl6opolis), 
Is. 30. 4. 

T^n (fut. tgrv) 1° Se souiller, se 
corrompre : tfwa jntjn tgrnjj Ps. 106. 
38, et le pays se souilla par le sang 
vers6 , les meurtres ; fp^i Kiaj-da-n? 
wjn J6r. 23. 11 , car m6me le pro- 
phfcte et le prfitre se sont corrompus. 
— 2° Trans.: corrompre, souiller: 
}nKrrn» tgri*p Jdr. 3. 9, elle a cor- 
rompu, souilte, tout le pays. 

Hiph. Rendre impur, souiller, cor- 
rompre , sSduire : •p«»T t ^ w 9 ) ?!n&l 
Nomb. 35. 33, vous ne devez pas 
souiller la terre ; ni^rpa tpirp Dan. 11 . 

32, il s6duira par des flatteries. 

^jn adj. Impie, hypocrite: cgn "ite 
yroi Is. 9. 16, tous sont impies et 
mVchants; K-ia; ten •roei fc&-^aD Job 13. 
16, car aucun hypocrite n'osera pa- 
raltre devant lui. 

HJn m. Imptete, hypocrisie: nitea^ 

13 



Digitized by 



Google 



194 Bjn 

sghls. 32. 6, pour faire del'hypocrisie, 
commettre dcs imptetes. 

HWP) f, Hypocrisie , corruption : 
rtojn na«f; J6r. 23. 15, la corruption 
s'est rgpandue. 

pjn iSTal inusiii. M>ft. SMtrangler: 
pjn;j II Sam. 17, 23, il s^trangla, 

PL Etrangler, tfgorger ; v>nksib ptrpp 
Nah. 2. 13, lo lion Strangle , igorge 
(des bates), pour en nourrir ses lionnes, 
•pi^ro. Strangulation, Riluol. 

1^30 n. pr. Hanathon, ville do la 
tribude Zabulon, Jos. 19. 14. 

"IQn Kal inusita. PL Imputer k 
honte, insulter: araW *fHiJH|. Prov. 
25. 10, pour que celui qui Ventend ne 
vous insulte, ne t'en fasse des re- 
proches (v. n^n 2°). 

JJithp. Se montrer bon , roisericor- 
dieux : TOnna twtoPs, 1 8. 26,11 Sam. 
22. 26, envers rhorame bon, tu te 
montres bon, misaricordieux (v.toj! ). 

^90 tn f (suff. ^on). 1° Amour, 
bouta, faveur, grace, misaricordo, 
piata : raw n$n ■»*«$* n^y Gen. 47. 
29, que tu exerceras & mon agard la 
bont<J et la fidalita; t&rnf spi^rj m 
II Sam. 16. 17, est-ce 1& ton amour 
pour ton ami? iijn via ey Gen. 39. 
21, (Dieu) lui concilia la faveur (fit 
que Joseph fut aima); tpGq ^jjj-rng 
otAk Ps. 36. 8, 6 Dieu! que ta grace 
estpracieuse! / > /Mr.:d^ba*)n*p , Tbn n;&$ 
Ps. 89. 80, oik sont tes anclennes mi- 
saricordes T Tyj-njaj; Is. 57. 1, etles 
hommes de piata ; rHtgn y*xy •fcRflriai 
Is. 40. 6, et mgme toute sa bonta, ou 
toute sa force , ou sa beauts, est (pas- 
sagfcre) comme la fleur des champs. 

2° L 'oppose du premier. Honte f 
crime : »m ^13 Lav. 20. 17, e'est une 
honte , un crime ; nxsjn dnjab iciii 
Prov. 14. 34, la honte, la perie des 
nations, est le pacha; selon d'autres, 
sens !•: la misaricordo, la charity, 
qu'exercent les pcuples, est une expia- 
tion (pour leurs pachas). 

"i(?P n. pr. m. I Rois 4. 10. 



'♦on 

n :T1 (aim* de Dieu) n. m\ m. 
IChr.3,20. , 

"W (/em. n^n, plur. %x>n et »rw, 
/ti(. ren; et noir;, p/ur. uori; et «p^pp) 
Se ratugier, rcposer, esparer en, 
avoir confianco: •iapi von Jug. 9. 15, 
reposcz sous mon onlbrage ; spe» iaa 
•jrwn Ps. 36. 8, iU so rafugienY sous 
Tombre de tes ailes ; •* diw} wmSoph. 
3. 12, its espareront au nom du Sei- 
gneur; p** inioj} n$h) Prov. 14. 32, 
le juslo esp&re encore en mourant, h 
Theure de la mort. 

*$n (refuge) n. pr. Hosa , descen- 
dant de Merari, I Chr. 26. 10. 

fton adj. (rac. ^n). Fort, puis$ant; 
t^jiixs mot -jbrri Amos 2. 9, qui atait 
fort comme des chines ; rvvji pm rT*rn 
Is. 1. 31, le puissant sera comme eft 
ratoupe sfeche. 

niori f. ( rac? h ^; Bcfu?e f COft _ 

fiance : haiai l^»;->» rapnai Is, 30. 
3, et le refuge sous Tombre dp 1 Egypte, 
votre confiance dans sa protection, sera 
votre honte, voire confusion. 

^V" adj. (rac. n$n), Bon, roisari-. 
cprdieux, pieux ; ■wjipftitaj p s . 43. 4, 
contre une nation qui n'est pas bonne ; 

< rtpPT*W r VTl Pi- l 4 tf- 11 Dieu est 
mis^ricordieux , ou $aint , dans touteg 
ses ceuvres ; •worrpK di^-i&i Pfi, 37. 
28, il n*abanoonnera pas ses saints y 
ses pieux adorateurs. 

"TPCIA Cigogne: rm)mHMM Zach. 
5. 9, comme les ailes d'unecigogne. 

^Pn m. (v. ten). Espfece de saute- 
relle : b^nn t\t& toity ^^ Is. 33. 4, 
vos dSpouilles seront amassies comme 
on amasse des sauterelles; ensemble 
avec ww : mm ^ Vwj r^^ I Rois 8. 
37, qnand il viendra Tune/ou Pautre f 
espfece de sauterelles. 

TPCJ adj. (rac. ion). Puissant: -*a 
m r<?q Tic3 Ps. 89. 9, qui est sem- 
blable k toi , Dieu puissant. 

^PP chald. adj. (v. i$n h6b., man- 
quer). Manquant: ^n nJRnttJhi Dan. 
5. 27, (tu as 616 pes6 dans ia balance) et 



Digitized by 



Google 



lu as i\6 trpwv^ jpanquant do poitfs > 
$.-M. trop ldgpf. 

^PO D6vorer 2 nyitfj ***?*£ ^ Deut. 
28. 38, parce que les sauterelles le 
d6voreront. • 

DCO Fermer, boacher : -nitd thrrrvb 
•fe^ Deut. 28. 4, tu ne fermeras, 
lieras pas, la bouche du boeuf , pen- 
dant qu'il foule le bte (dans Taire); 
e^jSpn-nK ihj tvaoh] Ez. 39. 11, elle 
. (la vallto* par l'Vdeur infecte des ca- 
davres) fera que les passants se bou- 
cheront les narines, ou : (par la quan- 
tity des cadavres) elle arrttera les 
passants. 

IPC 1 'Jfalinusitf (4tre fort, puissant). 
Niph. fitre rSserv* , mis en reserve : 
T9TTJ &J rcco & Is. 23. 18, il ne sera 
point amass6 (mis dans un tr&or), ni 
mis en reserve. 

]KJ chald. Aph. Possider: VBpr*\ 
wyob* Dan. 7. 18, et ils possgderont 
Tempire; ?$*«£ w?nj wypi^ 7. 22, et 
les saints entrferent en possession de 
1'empire ou du royaume. 

190 chald. m. (emph. ajtyn). Force, 
puissance: K$jjty] w&rj Dan. 2, 37, la 
puissance et la force'; ^jtjrj tflMJS 4. 27, 
dans la fore?, la grandeur, de ma puis- 
sance. 

?$n m. Richesse, tr£sor:DVirij aft rq 
ion Prov. 27. 24, car la richesse n'est 
pas 6ternelle, ne dure pas toujours; 
Mp* *qw ibh Ez. 22. 25, ils prennept 
la richesse et les choses pr£cieuses ; 
rfcwh iDh Is. 33. 6, un trtsor de salut, 
un grand salut. 

HPn ficailler, iplucher (v. Pi'ujn). 
Ex. unique , part. pass, du Pi. avec 
redoublement de la 2* lettre radicale , 
ou racine de quatre lettres : DDtjmj p* 
Exod. 16. 14, quelquo chose de tin, 
menu, et comme 6caill6 , 6pluch6; 
selon d'autres : et de forme ronde. 

*)!?[) chald. m. Argile : tpn **n "phtt» 
Dan. 2. 33, et pn partie d'argile 
(2. 34, Hfitjn). 

^99 (/ii». nvr;, pfor. ^175) fitre 



non 



195 



priv£, manquer de quelque chose, di- 
minucr, manquer: ma V» *.Qnn-&Peut. 
8. 9, tu ne manqucras de nen dans ce 
pays; ai-j-bs «nbJ£-i& ■« ■ntfW] Ps. 34. 
11, mais ceux qui cherchent TEternel 
ne seront priv^s d'aucun bien ; w •« 
'torn vb 23. 1, Dieu est mon pasteur" 
je ne manquerai de rien , je ne souf- 
frirai pas de privation ; man «n&n*i 
Gen. 8. 3, les eaux dirainufcrent^w 
y\w\ ^ftn 8. 8, (les eaux) allaient en 
diminuant; toh vb iwrj nnw I Rois 

17. 16, Thuile du vase no aiminua 
point; nbnj-ia T$*rri? ftf\ Eccl. 9. 8, 
que Fhuile sur ta t6te ne manque point, 
ne neglige pas de te parfumer la t6te; 
xyi "^"is Cant. 7. 3, oti le via ne 
manque pas. 

Pi. Faire manquer, priver : vnwtp 
trn^ra era Ps. 8. 6, tu as fait qu'il ne 
lui manque que peu pour Atre un dieu ; 
n^iOT ^mt« *tyyq& Eccl. 4. 8, et 
(pourquoi) me priver mQi-m6me du 
bien, des jouissanccs ? 

Hiph.: wnn a& bw«] Expd. 16. 

18, celui qui avait amass* peu R'avait 
pas de manque en sa mesure, n'en 
avait pas moins. Trans. : *»* ne«}V 
^m Is. 32. 6, et il prive de boisson 
celui qui a soif. 

")Qn adj. (v. "ton verbe). Manquant, 
6tant privd de : W -ton ntjs-mj ^ I Rois 
11. 22, qu'est-ce qui te manque T de 
quoi manques-tu chez moi? i§n ww 
njtpypntyj litt into* Eccl. 6. 2, et k qui 
rien ne manque (pour son ftme) de tout 
ce qu'il desire ; DnV^rpII Sam. 3. 29, 
e| qui manque de pain; ai-non Prpv. 
6. 32, qui est depourvu de sen?, 
Sub$t.: pb^on^lO. 21, par paanqu^ 
de cocuri de sens. 

*K?0 m. Privation, pauvret6: sn?-«in 
v*y\ *«Dn-^» Prov. 28. 22, il no sait pas 
que'la pauvreM* latteindra; iwan ^ws^ 
Job 30. 3, avee la pauvret6 et la faim. 

^^n m. Manque , disette : V» ^ofem 
Deut. 28. 48, dans le manque, le be* 
soin , de toutcs choses ; or* i^t) Amos 
4. |U, et une disette de pain. . 



Digitized by 



Google 



196 



nun 



n*}90 (privation) n. pr. m. II Chr. 
34,32. 

rnf?Q adj. Cequiestdefectueux, fau- 
tif, ou depourvu de sens : iavn& Th&n} 
rbani Ecc). 1. 15, et ce qui est defec- 
tueux, fautif, ne peut pas etre compte ; 
ou: ce qui manque ne corapte pas; 
ou : le norabre des insenses est infini. 

*]D adj. (rac. t)tn). Pur : •oiij t\n Job 
33. 9, je suis pur, innocent. 

N§n Cacher. Pi. Nier, contcster : 
•w-i? ja-fcft ■rata wnyi Vjobrffj watrp 
il Rois 17. 9*, les enfcmtsA'Israel on£ 
contre la verite, contests des choses & 
Dieu, c.-fc-d. lui ont contests la con- 
naissance des hommes et de leurs ac- 
tions ; selon les autres : ils firent en 
secret des choses contre Dieu, ou : ils 
dirent des choses offensantes contre 
Dieu. En tous cas , c'est le m6me que 
nan, sinon ce verbe tnSrae (v. ntn). 

fl?0 Couvrir, envelopper : w$h my\ 
J6r. 14. 3, ils ont couvert leurs tetes 
(dans leur home, leur douleur) ; baa 
tith wi Esth. 6. 12, afflige, et la tete 
couverte ; «n -pan <gp 7.8, et ils cou- 
vrirent le visage k Aman (signe de dis- 
grace), ou intrans.: son visage etait 
couvert, triste. Niph. pass.: t)baa n&ro 
Ps. 68. 14, couvert d'argent. 

PL: D^ina w man II Chr. 3. 5, il 
fit couvrir de bois de sapin ; -n$ cjn^ 
rry&n 3. 7, il fit couvrir la maison ; 
aio am wimw 3. 8, il le couvrit d'or 
pur (womjlf Rois 17. 9, v. K»n). 

n ?H f. (rac. tjtn). Couverture, toit, 
dais: nan ^aa-ia-i? Is. 4. 5, sur toute 
la splendeur,* sur toutes ces choses 
magnifiques , sera une couverture ; 
veillera la protection de Dieu ; mm 
inDra Map inns Ps. 19. 6, il est comme 
un epoux qui sort de sa chambre 
nuptiale. — * La c6r6monie du ma- 
nage, les epousailles: i? ianfe^. tthpc 
Tnginpi rxtfn ««yj qui sanctifie Israel par 
les epousailles et les fiangailles. 

HE)n n . pr. m. I Chr. 24. 13. 

t?n (fut. tbrp) Se hater (surtoutpar 



yon 

peur), fuir ; aussi craindre : woi m$roj 
II Sam. 4. 4, comme elle se hfttait de 
fuir; Mtm} ***&% ^kPs. 116. 11, j'ai 
dit dans' ma precipitation, ou dans ma 
fuite; Dttna II Rois 7. 15, dans leur 
fuite; tiDnYai to ptf£ )n Job 40. 23, 
il engloutira , absorbera , un . fleuve 
sans se hater, tranquillement , sans 
rien craindre ; ttipna-iK"! wr»n-b&j Deut. 
20. 3, ne craignez pas et ne vous ef- 
frayez pas , ou ne fuyez pas. 

Niph. (rafirae sens) : *sn natt xyra 
taug I Sam. 23. 26, (David) se hfttait 
de s'en aller, de fuir, craignant SaOl ; 
nom Ana* Ps. 84. 6, ils se sont troubles 
et ont fui ; •)«$»£ ^paan Vip-p? 104, 7, et 
fcla voix de tontonnerre ils s'effrayent. 

Tl^D m. Precipitation , fuite : •* 
n«^ Ttyna Deut. 16. 3, car tu es sorti 
(de TEgypte) avec precipitation ; aft «* 
*asn yfajna Is. 52. 12, vous ne sortirez 
pas en tumulte, avec precipitation. 

O^n (protection) n. pr. 1° Hupim, 
fils de Benjamin, Gen. 46. 21. — 
2° I Chr. 7. 12. 

?§n m. Poing; de \h "jfih &q le poing 
plein , une poign£e ; duel : mtn v&w 
Eccl. 4. 6, que plein les deux mains ; 
Qa^&n &a Exod. 9. 8, plein vos mains ; 
«kp«?n* Tpjiin a&MEz. 10. 2, et remplis 
tes mains des charbons de feu (qui 
sont, etc.). 

^?n n. pr. Hophni, fils du prfitre 
fili, I Sam. 1.3. 

*]5n (v. nwi) Couvrir , proteger : 
whirij r** t|»h Deut. 33. 12, il plane 
sur lui, il le protege tout le jour. 

K§H (/til, |fbm et yw£) 1° Vouloir, 
desirer, aimer: vgnnib to Cant. 2. 7, 
jusqu'a ce qu'elle veuilfe; ■* yvn %i 
wynani Jug. 13. 23, si HJtorneT voulait 
nous fttire mourir; tthan vfen; rib-wo 
mgi Deut. 25. 7, mais si rhomme ne 
veut pas 6pouser (sa belle-soeur). — 
Li6 direct. & Vinf. : ybnti i«-i« iTain-j 
Job 13. 3, et je desire' discuter avec 
Dieu ; avec a : apy^-naa ytn ^ Gen. 
34. 19, car il aimait la fille de Jacob; 



Digitized by 



Google 



yen. 

•w ^ r»n-°« Nomb. 14. 8,si Dieu nous 
est favorable, nous aime ; aussi avec 
j'acc.- k*i n^n -ppr** Mich. 7. 18, car 
il aime la misgricorde. 

SM^-tototybnvJob^O. 17, sa 
queue se raidit comme un cfcdre , ou : 
il remuc, tourne yite, sa queue forte, 
grande comme un cfedre (pour tbn\ 
v. tah). 

F&P adj. verbal. Voulant, dfoirant: 
™* YVr** I Ro »s 2 * • 6, si tu le veux ; 
tnaren &*$ n$g Mai. 3. 1, (le raessager 
de Talliancc) que vous d6sirez ; «5$yi 
rvfon I Chr. 28. 9, et avec une &me z6- 
16e, une pleine volonW. 

F§0 m. (avec suff. ^»n, pi. OTf$n). 
1° D6sir, affection, plaisir: nm 

*rifi'YVJQ Job 31 - * fi t ai -j« refusiaux 
pauvres leur dfeir, ce qu'ils deraan- 
daient? is$n •* tyring Ps. 1. 2, (raais) 
qui met son plaisir, toute son af- 
fection, dans la loi du Seigneur. — 
2° La chose d6sir6e , pr6cieuse : -iai 
«T?n£ ft span Prov. 3. 15, et tout 
ce que tu as de pr^cieux ne peut pas 
lui 6tre compart ; ^rp3}*$ Is. 54. 1 2, 
endes pierres pr6cieuses;-tei Mjn* 
onnaHpn Ps, 111.2, (elles sonftrecher^ 
ch^cs , m£dit£es , (par ceux qui y 
trouveu.t) tous leurs d£sirs f .ou~ tout ce 
qu'il y a de plus prGcieux pour eux ; 
selon d'autres, adj.: (par tous ceux) 
qui les dteirent. — 3° Chose, affaire , 
objet: Y$rr*s)> hj'j Eccl. 3. 1, et un 
temps k chaquc affaire ; ; i^na •* ytm 
rfcp Is. 53. 10, la (chose) cause, ou 
la volonte de Dieu , rtussira dans sa 
main; *pftn arisa* Is. 58. 13, de ne 
pas t'occuper de tes affaires. 

n ^¥?n (mon plaisir en elle) n. pr. 
Haphsi-bah, m&re du roi Manass6, 
HRois21. J. 

I ^?n (f M (. wr) l°Creuser : vqrffj** 
r»m ^arrr* 6en. 2! _30; que j'ai' 
creusG pe puits; Von i±yw\% *itn EccIj 
10. 8, celui- qui creuse 'une fosse* y 
tombera; du pied du cheval : *nijrr\ 
Pffi Job 39. 21, les pieds du- cheval, 
.crouseut la terrp. — 2° Approfondir, 



explorer, rechercher, reconnaltre : Dtfq 
taa^n Job 39. 29, de lit elle con- 
temple, ou guette, sa pature; -rvj ^br£ 
p»n Jos. 2. 2, pour reconnaltre le 
pays ; d^Itowd vrwiy Job 3. 21 , et qui 
creusent aprfcs elle, c.-fc-d. qui re- 
cherchent (la mort), plus qu'on ne 
creuse aprfcs des triors. 

IP? 1 ? (fut. -wt)) Rougir de hotite : 
iwtj njrpj mba; Ps. 35. 26, qu'ils soient 
confondus, et qu'ils rougissent tous; 
hjaih rrj-cm Is. 24. 23, la lune rougira ; 
nfcm-iK oir^ Ps. 34. 6, etleur visage 
ne sera point couvert de honte ; nynnj 
rvfoMTO Is. 1. 29, vous rougirez des jar- 
dins que vous avcz choisis. 

Biph. l°Intrans. comme Kal: kH 
*ynirm Is. 54. 4, car tu n auras pas a 
rougir; -jtoi y**m 33. 9, le Liban rou- 
git.— 2° Act. Confondre : ^rroshaBis 
Prov. 19. 26, un fils infeme et dcteho- 
norant. 

^9D n. ;>r. 1° D'une ville, Hepher, 
Jos. 12. 17. — 2° Hepher, His de Ge- 
lead, Nomb. 26. 32, n. patron, ^tn. 
— 3° De plusieurs hommes, I Chr. 11. 
36,4. 6. 

D?19C] (deux puits) n. pr. Hapha- 
rayim, ville de la tribu d'Issachar, 
Jos. 19. 19. 

JH?n n. pr. Phraon Hophra, roi 
dtgypte, J(5r. 44. 30. 

n^Dq /*. Nom d'un animal ou d'un 
oiseau : rvho -ibnils. 2, 20, aux (images) 
des taupes , de ~\vn animal qui creuse ; 
selon d'autres: d'un oiseau qui rongo 
les fruits (de ">Bn et nino). 

fr?n Rechercher, fouiller, m6diter : 
loa-v^n-ia tofih Prov. 20. 27, qui re- 
cherche , fouille , dans le fond des en-, 
trailles , du coeur ; mtoonn D^baaD-j 2. 
4, et si tu la rcchercnes comme (on. 
cherchc)des tresors caches; rbvp ibortj 
Ps. 64. 7, lis cherchent, m&litent, des 
crimes , despa^chancet^s (contremoi)., 

Niph. litre fouilld: ^to? ntoonj ?pjji 
Obad. 6, comme Esau, c.-it-d. toutce 
qui lui appartenait a M fouille. 



Digitized by 



Google 



198 



»DPI 



PL Ghercher, fouiller : veto *&•] togm; 
Gen. 31. 35, il chercha, maisnetrouva 
point; *|*v»!B-n* teij™ I Rois 20. 6, ils 
fouilleront dans ta maison; ^711 toVT$ 
Ps. 77. 7, et mon espril cherche , m6- 
dite. 

Pou. fitre m6dit6, se faire chercher, 
secacher: towro to$n man Ps. 64. 7, 
ils ont termini Vachev6, ( la meditation 
(le projet) qui a £t£ bien m6dit6e (v. 
dw) ; ffjs town 1 ; roth tfipa* Prov* 28. 
12, quand les m£chants s'£l&vent , 
rhomme se cache , ou : on cherche les 
homines, on les poursuit, ou : on fouille 
leurs biens (v. Niph.). 

Hithp. (v. Pou.). Se cacher, se d6- 
guiser: vw-i* TO*a tooting I Rois 20. 
88, il se i^guisa, se rendu m6connais- 
sable, (en mettant) un voile sur ses 
ycux; tyflf) rfe* k»nn*5 22. 30, le roi 
dlsrael s'e d6guisii; ■Mrhai toDnn* Job 
30. 18, mon habit (ou ma peau) 
change. , 

fr£0 m* Meditation, projet. Ps. 64. 
7. (V. k torn Pou.) 

^§n fitre d6barrass6 des chalnes , 
6tre libre. Kal inusitS. Pou. tire af- 
franchi : mton *&-* L6v. 19. 20, parce 
qu'elle n'avait pas 6t6 affranchie. 

^§n m. Noblesse , magnificence : 
nasni «tytr*tm Ez. 27. 20, avec des 
itoffes , ou vStements , magnifiques 
(dignes d'un homme libre, noble), 
pour monter k cheval(v. tttonetnaa^.)- 
^9n adj. (de *3$n). Libre, affranchi : 
rfixn *«?»n ^r Job 3. 19, et (Ik) Tes- 
clave est libre, affranchi (de la domi- 
nation) do son maltre ; njwiyi ^W 
tfmton J6r. 34, 9, (qu'on renvoyftt) libre 
(son esclaveou sa servante) qui gtaient 
du peuple h6breu ; ■Mrian unkwn Deut. 
15. 12, tu le renverras libre; aussi 
■tty* r&u} Exod. 21. 26, 27, renvoyer 
en liberty , affranchir ; vok mn iw 
^»7 hto* I Sam. 17. 25, ilrendra la 
maison de son pcre exemple detribut, 
ou noble ; ^an t^nsa Ps. 88. 6, entre 
les morts, libre, exempt, de tourments 
et de soucis. 



mm 

nttton f. LibirW \ *&1*S & *$& tAw'. 
19. 20, k qui la libert* n'a fas M ac- 
cords. 

rvcten £ Isolement, ou aftranchis- 
sement: tTOtenH ma II Rois 15. 5, 
II Chr. 26. 41, une maison ScarUSe, 
isol6e, ou : maison oft le roi s'est af- 
franchi du poids du gouvernement. 

P0 m. (avec suff. ^n, p/ur. ff»»n, 
rac. pxn). Dard, flfeche, trait, 6clair: 
■via*-na T tn*n* Ps. 127. 4, comme des 
finches' dans ia main d'un hdros; ***a 
w^n Gen. 49. 23, des homines arm& 
de dards; span nisi Hab. 3. 11, k la 
lueur de tes filches, de tes Eclairs. 
Plaie : Mtn ti«0K Job 34. 6, ma plaie est 
douloureuse , ou incurable; irwryitj 
I Sam. 17. 7, la hampe de s* lance, 
pour yy>, comme le keri. 

Mn et^ri (fut aatm)Creusef, tail- 
ler, fendre , frappGr t nda fi^attn hHa* 
tjaannft Deut. 6. 11,' eFdes citernes 
creusteft, que tu n'as pas creusles; 
•ia asn a^-oa'j Is. 5. 2, il y (tailla), fit 
aussi unprcssoir; lawj °qsfHhi II Rois 
12. 13, et pour les tail leurs de pierres ; 
*5« ninrA nam ^-Vip Ps. 29. 7, la voix 
de l'£ tern 61 produit les flammes de feu 
(comme le fer qui frappe sur la pierre), 
ou divise les flammes, c.-fc-d. Iftncedes 
Eclairs; to*»fipa}a ^axn Osio 6. 5, jg 16s 
ai frappfis , tu6s , par les proph&tes , 
c.-&-d. je leur ai fait pr£dire leur ruine 
par les prophMcs ; selon d'autres : j'ai 
fatigue, tu6, les proph&tes (par la qudn- 
tite des prophdties). 

Niph. fitre grav6 : ^ttj ^»a *»V 
Job 19. 24, qu'elles soient gravies 
pour toujour* sur la pierre. 

Pou.: B^at|n hsartK wan Is. 51. 1, 
tournez vos ycux vers la roche d'oti 
vous avez 6t6 taill6s, formes. 

Hiph. Frapper: rosinari fiW-nK Kibn 
vnr\ Is. 51* 9, n'est-ce pas toi qui as 
frapp6, brisi, le superbe (l'Egypte)? 

H^n (fat. rwr, apoc. yn??, v. ytn) 
Gouper, diviser^j partager en deux: 
htg« rtpj *<m Nomb. 31. 42, ce que 
Mblse avail s6pftr<5 , mis k part ; iv^m 



Digitized by 



Google 



tftAtfr** 31. 27, partage le butin en 
detix parts; wn ii$r* l 8 . 30. 28, 
(un torrent) qui va k Thorame jusqu'au 
cou (exact, qui le divise, qui en atteint 
lainoifte); t^«njnftp s . 85. 24, 
lis n'arriveront pas k fa raoitte de lcurs 
jours; Ditjao tv$>& tarn} Jug. 9. 43, 
a les divisa en trois bandes. 

Niph.: nm n* n*™ II Rois 2. 14, 
elles so parlagfcrent d'un cdt<§ et d'un 
autre; ynni Dan. 11. 4, (le royaurae) 
sera partagd. 

*>ttn mpr# (village, canton). l°Ha- 
sor, ville do Nephthali, II Rois 15. 
29. — 2° Hasor, ville de Benjamin, 
N4h. H. 33. — 3 d Hasor, contrSe dans 
TArabie, Ur. 49. 28, 30. 

n ^H f. const, (rac. hsn). Laraoitte, 
le milieu : nWn tort* Exod. 11.4, sur 
leminuit; wWwj Ps. 119. 62, au 
milieu de la nuit. 

^0 et ^n m . ( avec $u ff. ^ $ rac- 
Wj). 1° Milieu : nV4n ^na Jug. 16. 3, 
au milieu de la null" — 2° Un demi, 
lamoitii: ^Jd^a* Exod. 25. 10, 
deux coudfies et demie; wrr-n^ wyi 
WT»VI ; Rois 3. 25, et dOnnez-cn la 
mojtte&I\ine;wfnIISam. 18. 3, notre 
moitte, la moitid de nous. 

s ?0 m. (rac. -pin, v. pti). Plfeche: 
•*nn rmwrt I Sam. 20. 36, il tira la 
fl&che. 

n1n}8n ^q (l e milieu des places de 
repos) n. pr.: rviroan ^ri n»Sn I Chr. 
2. 52, (deux fils de Sobal noram^s) Ha- 
roeh et Hasi Hammenpuhoth (d'autres 
expliquent: Sobal qui. voyait, qui pos- 
s6dait, ou gouvernait, la moitte du 
pays, ou de la ville de Menouhoth, soit 
mfime Jerusalem); n. patr. ^rpys .w 
vers. 55. 

Plljfn. (v. ^n). Cour: rvfoA ^*n 
h$£ Is. 34. 13, r (elle deviendra) la 
cour (retraitc) des autruchcs (ou : 
Therbe, p&turage, v. 11 tot); .T^n 
injij.^ 35. 7, une cour, place, ou 
poussent les roseaux et les joncs. 



asm 



199 



II ^K0 »»• 1° flerbe : n^jfi T^n rru$« 
Ps. 104. 14, il fait croltre Tberbe,,le 
foin, pour les bfites ; ito* T^iyi^ *$>) 
Job 8. 12, et il sfcche plus tdt que toutes 
les herbes. — 2° T^iyrT*} Nomb. H. 
5, et les poircaux, i( 

lV n et W 1° Sein : ^rq jp^ ww^ 
Is. 49. 22, ils apporteront tes fils sur 
le sein, entre leurs bras; Ta?a "tapj^ 
Ps. 129. 7, (^dontnc remplit pas) son 
sein, celui qui lie les gerbcs. — 2° Le 
sein d'un habit, poche ou pan : ^$n-G| 
*&■}$$ Kdh. 5. 13, je secouai aussi la 
poche, ou le pan , de mon habit. 

*)¥!J chald. fitre s<Wfcre, cruel. Aph. 
part.: rown^ awy; r^-i? Dan. 2. 15, 
pourquoi la sentence est-elle sicruelle? 
h^rrg roiij ^ 3. 22, le commande- 
ment du roi 6 tail pressant, s6v6rc. 

K?P Coupor, partagor, diviser (v. 
psg, in), fttre divis6. Par*. : jot ea;j 
** Prov. 30. 27, (les sauterelles) 
so r tent, marchent divisdes, c.-&-d. par 
bandes, ou: elles marchent toutes en* 
semblc, en cou pant, ddvorant, (les 
plantes, les herbes). 

PL: D^yi* Vip* Jug. 5; 11, par lft 
voix, le cri, de ceux qui partagent le bu* 
tin;oudepn,ceuxquitirentdesfl&ches. 

Pou*: wan ■roftn i&otm Job 21. 21, 
si le nombre de ses mois est termini, 
ou coupg, abr6g6. 

'YWQm. I 6 Parcelle, petite pierre,: 
jot nrrors&a? Prov. 20. 17^ sabouche 
sera pleine do gravicr ; iitf jots owj 
Lament. 3. 16, il a bris6 mes'dents 
avec du gravier, des cailloux. *— 
2° Fl6che , 6clair : wk^ 1 ! ?p?»Tt)K Ps. 
77. 18, aussi tes fleches, teV Eclairs 
volenten tout sens. • 

iDn-^n c nW"1«P (e6upurede 
palmiers)n. pr. Hasasoq Thamar, ville 
de la tribu de Juda; appel6e aussi y* 
^| Gen. 14. 7, II Chr i( 20. 2. , 

m^n etTTJ^Kq f. Trompette: •**} 
cjds n-ai^nNomb. 10. 2. deux trom- 
pettes i'argent; i-ron^ tvy/ton 0s6c 5. 8, 
(faites retentir) latrompette k Ramah. 



Digitized by 



Google 



500 



asm 



">#*rj (v, rcrpn) Sonner de la trom- 
pette ; part, du lHr.v+fititfci wyufnxb 
II Ghr. 5. 13, k ceux qui sonnaient de 
la trompette et ceux qui chantaient; 
part, du Hiph . : n'hs'jma ffnssrro I Chr. 
15. 24, (les prfitres) qui sonnaient 
des trompettes; II Chr. 5. 12, on lit 



"^C 1 m. et f. (const, -cm, avec suff. 
■»TSH, plur. o'natn, const, ^jm ethinyl, 
const, rvhajn). Cour: to ^ Esth.flL 
4, qui est dans la cour? rvup?ijn *&m 
Ez. 10. 3, le parvis interieur; win 
n;'2rnn 10. 5, le parvis exterieur; w«) 
Thtoh J6r. 36. 10, dans le vestibule 
sup'6rieur; -nan ©In Is. 1. 12, fouler 
racs parvis ; nSsnn -pa o^arr-pa Exod. 
8. 9, dans les maisons, dans les cours 
ou les villages ; vr*ypv\ t^*n Jos. 13. 
23, les villes et leurs villages. 

Avec lapi sont formes les noras pro- 
pres de plusieurs villes et villages : 
■™n*n Nomb. 34. 4, ville de la tribu 
deJuda; ^seul,Jos.l5. 3;nttto--wt 
Jos. 19. 5, et bw -em I Chr. 4. 31^ 
(cour des chevaux) ville de la tribu de 
Simeon; yiro n*n Ez. 47. 17, etnan 
Tp? Nomb. 34. 9, (cour des fontaines) 
dans le nord de la Palestine; tan) -an 
Jos. 19. 3, 1 Chr. 4. 28, (cour'du r"e- 
nard) appartenant k la tribu de Simeon; 
m» w Jos. 15. 27, appartenant k la 
tribu de Juda. 

r^nn ^n (courdu milieu) Ez. 47, 
16 ; plur. rrhjn Nomb. H . 35, station 
dans le desert. 

V^P) n. pr. 1° Hesron , fils de Ru- 
ben, Gen. 46. 9. —2° Hesron, fils de 
Peres, Gen. 46. 12; n. patron. ^Hsn 
Nomb. 26. 6. 

*2?0 n. pr. (lceri -hsn). Hesro du 
Carmel, II Sam. 23. 35. 

n W)¥Cj ( cour de la mort) n. pr. Ha- 
zarmaveth, fils de Joktan, Gen. 10. 
26; puis nom d'une contr^e d'Arabie. 

PD (v. p*n). 

{5n m. (dcv. makk. pn, avec suff. ^n 
fe * s TR r 7» P' ,ir - °TPJi const, ^n et T^n* 



rac. ppn). Ce qui est *crit, grave, d6- 
cr6t6. 1° T&che: tojjn wr$a aft *ra 
Exod. 5. 14, pourquoin'avez-vouspas 
achev6 voire tftcheT iwHsA pm Prov. 
31.15, (elle donne) Touvrage, la tAche, 
kses servantes; ^n ani Prov. 30. 8, 
la nourriture qui me convient, qui ra'est 
n6cessaire pour vivre. — 2° Terme , 
limite : d^-^-te an ph Job 26. 10, il 
a trac6 tout autour (comme au compas) 
une limite k la surface des eaux ; ~4^i 
ph Is. 5. 14, sans limite, jusqu'* Tin- 
fini ; ph ■* n^n Job 14. 13, que tu me 
marques un terme,- un temps. — 
3° Usage , loi , droit : wpnn-ia *»«} 
Deut. 4. 1, 6coute leslois; ph-ia rrwai 
Prov. 2. 7, je veux raconter selon 
l'ordre , le dferet (de Dieu) ; ph-vmn 
banfepa Jug. .11. 39, cela est devenu 
une coutume en Israel ; Y»$ai* -jSrwi mr\ 
tbi*-prb Exod. 29. 28,"et cela sera 
pour Aaron et ses enfants un droit 
6ternel. 

n RH Kal inusite. Pou. Eire grav<§, 
sculpts (v. ppn) : njjrrarri? to^j I Rois 
6. 35, s'adaptant, s'ajustant, sur cequi 
6tait sculpts ; T^rri? njjn^ Ez. 8. 10, 
gravS, ou peint, sur la muraille. ... 

Hithp.: rontjin ■fcp 'MJhttrt* Job 13. 
27, autour des racines de mes pieds 
tu faisdes marques, c.-fc-d. tu observes 
mes pas, ou : tu leur traces une limite 
qu'ils ne pourraient franchir. 

n ftn f. (mdme signif. que ph). Loi , 
coutume, droit : tin* ngnExod. 27. 21, 
une loi 6ternelle;D^ rripn tpwn Job 
38. 33, connais-lu Yes lois'diu ^ciel? 
trttn rvipna «oij] II Rois 17.8, ils sui- 
vaient les coutumes des nations ; rtrwi 
dV* ngni njro tahi Exod. 29. 9, le'sa- 
cerdoce sera pour eux un droit ker- 
nel ou par une loi Sternelle. 

NTO n. pr. m. NSh. 7. 53. 

p|3H lo Tailler, graver, 6crire: *$pn 
ft Twfc 5>bw Is. 22. 16, part. p. ppn, 
qui se taille dans le rocher une de- 
meure, un lieu de repos; r*j;n ^yian 
Is. 30. 8, impir. p. mji» pipn, grave, 
Scris-lc sur un Hvro; ^5 rri* niwii 



Digitized by 



Google 



Ez. 4. 1, et trace dessusune ville; 
^ftto o^n Ez. 23. 14, (des images) 
peintes avec des couleurs rouges. — 
4° Ordonner, decr6ter : &T?pjhh *^n 
WPBW'I*- 10. 1, malheur k ceux qui 
decrfctent des lois d'iniquite ; fern 
m T*to Prov. 8. 29, lorsqu'il Rxa, 
posa,les fondemenls de la terre(8. 27, 
on lit Vinf. ipna) ; i*^ ^^ ^ j ug . 
8. 9, mon coeur appartient aiix chefs, 
aux juges d'Israel. 

Pot*.: pijmj n?^ p rov . 31 . jj, el 
qu'il oublie la loi , ce qui a ete de- 
crete. 

Hoph.: siprri •*** i&r* Job 19. 23, 
(qui me donnera) d que mes paroles 
soienl traces dans un livre ! 

Poel : ppmj Deut. 33. 21, lo legis- 
, ^ euri Morse 5 * Bl? n «'" Is. 33. 22, 
l'Eternel est notre legislateur ; mvr; 
TR^Ps. 60.9, Judaestmon sceptre,' 
ou mon Wgislateur, celui qui gouVer- 
neramon peuple; ^rasppmM Gen. 
49. 10, et le sceptre (ne sera pas 6te) 
d'entre ses pieds , ou : le legislateur 
sera toujours de sa posterite, de la 
tribu de Juda. 

^n m . pj. const. 1° ljK-^ppn Is. 
10. 1, des lois d'iniquite (v'ppn £•).— 
2 ° *Tap Jug. 5. 15, (le mVme que 
a^T?!?* 5.1 6) les pensees, meditations, 
ou resolutions du coeur. 

?OT Qui. ■*!£) Rechercher, exami- 
ner, reconnaltre, goAter, sonder, 
eprouver: rnpm mWTjDeut. 13. 15, 
quand tu auras recherche, examine : 
TWr™ ^n *& Jug. 18. 2, allez, re- 
connaissez le pays ; tftwo *vipnb Prov. 
23. 30, pour gotiter, savourer', le vin; 
a^rrt^ W*rj Job 28. 27, il a prepare 
la sagesse et Ta sondee; b« ^n Ps. 
139. 23, sonde-raoi , eprouve-moi , 
6Dieu! 

Pi. Rechercher, etudier: ^grn ijap 
Eccl. 12. 9, il exaraiuaitetrecherckait,' 
etudiait. 

Nipk.: V7P3?*o *im J<*r. 31 . 37, 
si les fonaements de la terre peuvent 
etre sondes ; ntinm ip*te igrg & I Rois 



mn *0i 

7. 47, le poids de l'airain rie pouvait 
pas etre reconnu. 

^RD m. (v.-np;). Recherche, recon* 
naissance, meditation, fond: rota nin 
T?n^Prov. 25. 3, et le coeur' des 
rois ne peut pas etre sonde, est impe- 
netrable ; njjn «p«i nibSa rttp Job 5. 9, 
qui fait des choscs grandcfi etimpene- 
trables ; igrp&i r*ti lotre Job 36. 26, 
ses anneessont xnnombrables ; aWjjti 
Jug. 5. 16, les meditations du coeur; 
Din* ^nan Job 38. 16, et au fond de 
la mer; rcpjn ^K^nn Job 11. 7, 
pretends -tu trouver, penetrer, les se- 
crets deDieuT 

in Noble (v. 0*1*1). 

™ Trou (v. II mn). 

nrtoT) in n . pr. (v. mi^ii). 

D^in m ; pi; Excrements : rw lb$ 
WTwjh Is. 36. 1 2, [keri tmrix] (reduits) 
k manger leurs excrements. 

31H el T\n {o fi lre f ' devenir sec : 
rro-wn ^ win Gen. 8. 13, la surface 
de la terre s'etait sechee; tin; 1 ) 5513; *«n 
Is. 19. 5, et le fleuve deviendra*sec*et 
aride ; ^•jn ni**i *rokn 44. 27, qui dit 
k I'abtme : Sois k sec. — 2° fitre de- 
sole, devaste, detruit : a^nri rwn wrn 
Jer. 26. 9, et cette ville sera detrutte; 
ww iK-j^ *&$** Amos 7. 9,' et les 
sanctuaires d'Israel seront deserts, ou 
ren verses; ow ann t^iwvjls. 60. 12, 
et les nations seront ruinees, periront ; 
ik* tarm vt*to Jer. 2.12, soyez effrayes, 
soyez inconsolables. — 3° Tranx. De- 
truire, exterminer : an^na D^nnVnHn 
Jer. 50. 21 , detruis, tue*, feiirs enfants ; 
n^no-ta «nn 50. 27, exterminez tous 
ses taureaux, les hommes forts, vail- 
lants. 

Niph. £tre devaste, desert, se de- 
truire, se battre : r^nna w Ez. 26. 19, 
une ville deserte ; n^nro d^s 30. 7, 
des villes deserles ; tFabarTwnj II Rois 
3. 23, les rois se sont battus Tun conlre 
Tautrc. 

Pou. filre sec , secher; «^rr«6' ^ 
Jug. 16. 7, (descordcs) qui nc sont 
pas encore sfcches, des cordes fratches. 



Digitized by 



Google 



ffiph. 1° Rendre sec , faire tarir : 
y*m nivjin-ia-j Nah. 1. 4, il fait tarir 
tous les fleuves ; ■wyc^. a^rwj Is. 37. 
28, et je s£cherai par le talon 'des pieds 
dc raes gens (toutes les rivieres). — 
2° Devaster : wns y*yrq r*$i Jug. 16. 
24, celui qui devastc noire pays; 
•*«* "*)? ^^W H Rois 19. 17, les 
rois des Assyrians ont detruit (les na- 
tions). 

Hoph.passif: rria-jn* w* Ez. 29. 
12, des villes detruites; na-jm rwbax 
Ez. 26. 2* je serai remplie, carelle 
a ete detruite , devastee. 

^CJ chald. Hoph. fitre divas t6 , 
ruin6 : nyyjn tyi wwp rn^?-i? Esdr. 4. 
18, c'est pourquoi' 'celte ville a ete 
ruinee. 

3?n cut), {fern. rc^n). l*Sec: -ten 
^5?5 l^rniAa nroa Lev. 7. 10, tout 
sacrifice de farine, soit melee avec 
Thuile, soit sfcche; rwn r» afa Prov. 
17. 1, mieux vaut du^pain sec. — 
2° Desert: ox^ ^ avi ann Jer. 33. 
10, (co lieu) 'est desert, if ify a plus 
d'hommes; iwn tAt^n*; Neh. 2. 17, 
Jerusalem est deserte ; rvia^nn fc^wi Ez. 
36. 38, et rvianijn 36. 33,7es villes de- 
sertes, devastees. 

3^0 f. 1° Secheresse : a^na* Deut. 28. 
22, et par la secheresse.— 2° Glaive, 
6p6e ; a^n-^aihjjn faire passer au fil 
de Tepee; mt) a^nEz. 8. 1, un glaive 
tran chant. Aussi , en general , instru- 
ment tranchant, coutcau, ciseau, etc.: 
d^js nb-in Jos. 8. 2, des couteaux de 
pierre , ,ou des couteaux . tranchants ; 
n4* mmsi .*jyjn •* Exod. 20. 28, car 
iu aspasse dessus, tu y as employe ton 
fcr, ton ciseau; wirnna yw\ Tfj^Mro* 
Ez. 26. 9, et il demolirates tours avec 
ses haches. 

a lH (colline aride ou deserte) n. pr. 
Le mont Horeb : na^'n Exod. 3. 1, vers 
J'Horeb. 

^}H m. 1° Secheresse, chaleur: -w 
««-*$*•*«? Jug. 6. 39, que la s6chc- 
resse se rtpande sur la toison (seule); 
Vjn Hjtex taiia Gen. 31. 40, pendant le 



Tin 

jour la chaleur me consumait, m'acca- 
blait. — 2 d Devastation : a* •** i$. 
61 . 4, les villes devastees. 

n TR f.' (v. a™ 2") (plur. hia^n, 
const, hm). Desolation, devastation, 
ruine : nyyj w oynji Lev. 26. 33 f 
vos villes seront comrae un desert ; 
hdn»3^ ^"V^W Ez. 8. 14, je ferai 
de toi un desert et un objet de honte ; 
r& nia'jn wjih Job 3. 14, qui se b£- 
tissent des mines, c.-ft-d. des edifices 
qui se changent bientdt en ruines, ou 
qui bfttissent sur des ruines ; trirnm 
ftin« Is. 8. 17, et (des etrangors se 
nourriront) dans lcs lieux abandonnes 
par les gras , lcs riches. (V. le raeme 
exemple & m>.) 

n^n f. Secheresse , terre sfcche : 
nyjnb Djrrr^ Dfejjn Exod. 14. 21, il 
changea la mer en une terre s&che; 
rmn$ ^x ihra Gen. 7. 22, de tout ce 
qui vivait sur la terre ferme, non pas 
dans l'cau; plur. rvia^n} Is. 48., 21, 
(ils n'ont point souffcrt la soif) dans 
la secheresse, dans les endroits arides, 
ou dans lcs deserts (v. tx^yi). 

OTirjn m . pi (const. ^73). Les 
chaleurs (v. a-jh) : yy> ^ia-jn^ Ps. 32. 4, 
(comrae) dans les chaleurs de Tete. 

^JfrjO n. pr. Harbona, un des eu- 
nuquesdu roi Assuerus, Esth. 1.10. 

*TQ Trembler, avoir peur: .vwpj 
wwh|t}*n? Ps. 18. 46, ils trcrableront 
de peur dans leurs chateaux, ou : ils 
en sorliront, ils fuiront en tremblant; 
II Sam. 22. 46, on lit ^jmn dans la 
phrase analogue. 

/^n m . Une espfece de sauterelle , 
Lev. 11.22. 

"nn (fut. *vim) 1° Trembler, s'ef- 
frayer: 113^ *nni Is. 9. 16, (1'figypte) 
tremblera , sera dans l'epouvante ; 

h )h) *77?3 PW. n ? l 3S Gen - 27.33, Isaac 
futsaisi a une grande frayeur ; reti-qx 
**& TS3J Job 37. 1, c'est pour eel a que 
mon cocur est saisi d'effroi ; ©^ i^nn^ 
-Jb»i WK-^Gen.42. 28, en tremblant 
ils disaient cntre eux. — 2° Arriver, 



Digitized by 



Google 



Tin 

accourir tite : ojt 6*53 wij;| 0s4e 1 1 . 
10, et (les fils) les homines viendront 
avec empressement du cdt6 de la mer, 
ou de Touest; Snaopi wij ^fjt «mmj 
I Sam. 16. 4, et les anciens de la vifle 
s'empress&rent d'aller au-devant de lui ; 
r;n» vnij wm-to]I Sam. 13.7, et tout 
le peuple s'empressait de le suivre* 

Hiph* Troubler, inquteter, effrayer*. 
*rniyi hangn-ia} Jug. 8. 14, il mit toute 
Karm^e* en d&ordre , en dgroute ; 
■^^WJlHSam. n.JJeTeffrayerai; 
^T"? 1^ L6v. 26. 6, et il n'y aura per- 
sonne qui(vous) inqutetera, troublera. 

*QP adj. (v. T^n). 1° Timide, crain* 
tif,inquiet: Tjn-j «V-n? Jug. 7. 3, celui 
qui craint, qui est timide, qui manque 
de coeur : DNTfom yiiK i? *nn lai rnrp? 
I Sam. 4. 13, car son coeur 6tait in- 
quiet pour Tarche de Dieu. — 2 d R6r 
v6rant, pieux : *wj-i? "nni Is. 66. 2, 
et celui qui tremble devantma parole, 
qui Tfooute religieusement; avec i$ 
vers. 8: «dni^jj rosp^ *vy$l) Esdr. 
10. 3, qui rtv&rent les commandements 
dettotreDieu. 

H73Q /. (const, nyjn, plur. tvi'nn), 
1° Frayeur* peur : n^4| rvrjq Gen. 27. 
33, une grande frayeur : jw» tm tmn 
tiptoProv. 29. 25, lapeurdeshommes 
leuf tend des pi6gesi — 2° Empresse- 
ment, soin : w;»?ri$-N$ *&■*$ &*nn ran 
n&n II Rois 47 1 3, tu a*s montaft pour 
nous tout cet empressement, tous ces 
soins (v. -rnn 2°). . 

fH'jn w . pr. d'un endroit, Harada, 
Nomb.33. 24. 

n "30 (fut. TJiJN apoc. im)Br<ller, 
s'ert Hammer, spiciatement de colore ; 
se fAch£r, 6tre irril6 : irfta ajssp fc)»-*in*j 
Gen. 30. 2, la colferede Jacob Valluma 
contre Rachel; «a dm* rvhna Ps. 124. 
3, lorsque leur fureur s'est allumee 
contre nous ; avec ia : -i« pia C|«-*im5 
wia Nomb. 24. 10/Balac se mit en 
toiive contre Balaam; avecir: -i? 
•w rnn BMf'mj Zach. 10. 3, contre 
16s bergers ma fureur s'est allumee; 
sans t)*t : afrgi imj Gen. 31. 36, Ja- 



nh' 



m 



cob fut irritd ; t|V r™i rw rnjV| II Sam. 
19. 48, pourquoi te Wches-tu done? 
aussi avec vs^ i ^Ha >yqp| w-i$ Gen. 
31 . 38, que (la colfere) ne s'allume pad 
dans les yeux de mon Seigneur, que 
mon Seigneur ne se fAche pas ; b**j?aq 
•* rnn Hab. 3. 8, est-ce contre las 
fleuves que Dieu est irrit6? 

Niphr. '♦a-nrw t»k ^ Cant. 4, 6, 
les fils de ma mftre se sont IrriW* contre 
moi ; Tja ff^rgn Va li. 41 . 11 , tous ceux 
qui s'enflamniaient, s'irritaient, contre 
toi. ' 

Hiph. Enflamraer,faireavecardeur, 
avec zMc : i»« •to **j£ Job 19. 11, il 
enflamma sa colVre contre moi; r*jruj 
?P3 pMnn trim N6h. 3. 20, aprfes lui, 
Baruch iravaiTla avec zfcle , lillir. Ba- 
ruch s'appliqua avec ardeur,' et tra- 
vailla, 6difia, etc. 

Tiph. Rivaliser: tt^wnvj rrmt^ ^ 
Ut. 12. 8, comment veux-tu nvaliser 
avec les chevaux (courir aussi vite 
qu'eux^tr^rnrp? rnn« , ^J6r.22.1B l 
parce que Yu rivalises avec un cfedre, 
(que tu te compares k Josias), ou : tu 
veux briller par des palais de cfedres: 
(Le n de Hiph. s'est change enn, ou 
peut-6lre d'une racine ^tm.) 

Hithp. S'irriter, s'indignerrirjtjjn-ia 
t^anaa Ps. 37. 1, ne t'irrite pas contre 
les m6chants ; ia^n rn^5p» ^^^ 37. 
7, ne t'irrite pas contre celui qui est 
heureux dans sa voie* ou : n6 luiporte 
pas envie. 

T^C! (terreur) n. pr.: Yin -p? J°g- 
7. 1, la fontaine Harod ; *»nSnn 11 Sam. 
23. 28, de Harod. ; 

OTnt) m. pi. Collier, fil de perles: 
^!^na tjxj^ Cant. 1. 10, ton couavec 
des fils de perles ou de diamants. 

Vnn m .]£pine,ronce: wob^innwre 
Job 30. 7, ils sont rassembUs sous les 
ronces; D^n r^a wd Prov. 24. 31, 
les gpines, ortieV, en couvraient toute 
la surface. 

?1^n m. (rac. rnn, const, yhn, plur. 
d^Sn). Ardeur, chaleur, vpic. de la 
colfere : nyftfl I'i'vpca Ps. 88. 10, 



Digitized by 



Google 



*04 



nn 



corame le feu, ou comme la fureur, il 
Fengloutira ; ivbrg* ■b-hrgi Ps. 2. 5, ct 
dans sa fureur if les effrayerai ; pi. : •** 
spphn rq* Ps. 88. 17, (les flots) de ta 
colore on t pass6 sur raoi; avec tja: 
*-t$ fhn Nomb. 25. 4, la colfcre, fu- 
reur, dc 1'fiternel. 

P^n subst. et adj. (dixpart pass. 
^r?j)> *° Ce qui est creus4, foss£: 
pnm airn nnjas-j Dan. 9. 25, et la place 
sera rebatie et le foss<$ (sera perc£), 

2° Ce qui est aigu, ce qui coupe : 
n^ tfrn fnna *& ■* Is. 28. 27, car ce 
n'est pas avec une hersc pointue, (un 
chariot avec des pointes), que l'aneth 
(ou la vesce) est fould ; -pin yyvA Is. 
41. 15, (je te rcndrai) comme uncha- 
riot pointu, tranchant; plur.: rvfanryg 
ijTW Amos 1.3, avec des chariots 
(des pointes) de fer. 

3° Decision, jugeracnt : ynnn psaw} 
Joel 4. 1 4, dans la vallce du jugement, 
du ch&timent. 

4° Or: m^--|prin9i.Prpv.-8.-14 r et 
le fruitqu'on en tire (est plus excellent) 
que Tor; w'ptj? wtj 8. 10, la 
connaissance est preferable k Tor. 

5° Laborieux, actif : ynn rvnujrre 
nrrhA-ip Prov. 21. 5, les pens^es <Je 
l'homme laborieux ( tendent , con- 
duisent) k Tabondance ; plur. : ston 
T#yj mwjPrcfv. 13. 4, maisTAraedes 
homines laborieux , actifs, sera satis- 
faite; aussi -v^n tnprm w 10. 4, la 
main des laborieux, actifs, rend riche. 

pip w. J>r- Harus de Jeteba, gratid- 
pfcrc du roi Anion,- II Rois 21. 19. 
• rvnn Liberty, dSlivrance : wwi v?t 
Hituel, temps de notre delivrance. 

^n")n m . (raic. nnn). Inflammation : 
irnw* Deut. 28. 22, et avec inflamma- 
tion , fifcvre brAlante. 

^n-JH n . vr Esdr. 2. 51 . 

&7C 1 w. 1° Moule : inna ink ix;i 
Exod. 32. 4, il le (forma), jcta en 
moule; selon d'autres, il le grava, 
perfectionna au burin.— 2° Sac, poche: 
tmyi ^sjsj II Rois 5. 23, dans deux 



sacs; wa^ wtj Is, 3. 22, et les poches 
ou les bourses. — 3° Style, crayon : 
itfto$ inn} r4* ah}* Is. 8. 1 , et . 6cris 
dessus avec un crayon humain ', c.-fc-d. 
en des caract&res connus, faciles k lire. 
OtrjO m . (p/ur. b^o^n). Qui sait 
lire ou 6crire les hterogly pnes, en ginir. 
devin, astrologue : fi^2p? •wa'irri* 
Gen. 41. 8, tous les devins d'figypte ; 
ffnio'inrria Dan. 1 . 20, tous les devins, 
astrologues. 

VQ^W chald. plur. les devins, Dan. 
2,27,5. 11; *w*i4. 4. 

*1C! m. (rac. rrjn) toujours avec cjk. 
Colfcre forte : nm Vhpi C|«n «nn rro 
Deut. 29. 23, pourquoi cette colore 
si forte, si violente? rtnyw ksji 
WpTrpj Exod. 11.8, et il seretira 
de devant Pharaon dans une grande 
colore. 

^H in. Example unique : •nh *iq 
Gen. 40. 16, des corbeilles de pain 
blanc (v. I iwi blanc), ou, de II w 
trou : des panicrs k claire-voie. 

*HP'n. pr. 1° D'un peuple, les Hor- 
izons, dans la montagne do Sefr, Gen. 
14. 6.-2° Hori, fils de Lotau, Gen.36. 
22. -±- 3° Hori, pfcre de Saphet, Nomb. 
13.5. 

OWj\ pL(chethib y v. t^H^n et mn). 
II Rois 6. 25, fiente de pigeon (Jceri 
trwa*). 

D'^n plur. (v. tt-jn). 

TH? (automne) n. pr. m. N£h.7. 24. 

K n .O w. 1° Morceau, tranche : mto 
ainn ny^n I Sam. 17. 18, dix homa- 
ges, ou tranches de fromage mou. — 
2° Pointe, chose pointue : Vnan ^ra 
II Sam. 12. 31, et sous des pointes de 
fer, ou sous .des chariots avec des 
pointes de fer (v. -pin 2°). 

t^l 1 ? ih. (rac. tti^n). Labourage : 
■te^n ttj^ I Sam. 8. i2, et pour faire 
son labourage, pour labourer ses 
champs ; l^poque du labourage : tb^na 
hauta n^ai Exod. 34. 21, au temps 
du labourage ct de la moisson lu tc 
reposcras le soptifcme jour. 



Digitized by 



Google 



nn 

n^jq adj. f. (rac' tthn). Calme : 
rv^no^igrin Jonas 4. 8,\m vent de 
Test calme, chaud. 

HO Brfiler, rdtir : Sto hja^ Tpy-afr 
Prov. 12. 27, fliomme indolent nefait 
pas rdtir son gibier (car faule de pre- 
caution il le perd avant); ou:hw 
trompeur et iprg saisir, atlrapcr : le 
trompeur n'attrapera pas son gibier, 
ne jouira pas du gain illicite qu'il 
poursuit. 

lit) chald. Brfller. lihpa. Gtrebrflte: 
Tpnnn vb Timjan ^^ Dan. 3. 27, et 
pas un cheveu de leur tfite n a 6t6 
brAU. 

D n ?in plur. tn. Grillage , barreaux : 

tfW?TW r 3 ?^ Canl - 2 - 9 1 regardant 
de derrtere les barreaux (desfenfitres). 

Din Kal inusitf. JjipA. 1° Se d6- 
fendre la jouissance d'une chose en la 
sacrifiant; cousacrer: dw *n$t &}rrt* 
^into L6v. 27. 28, chaque objet 
consacr6 que l'homme devouera k 
l'Eternel; wpp +b ^»wr]Mich.4.13, 
je consaqrerai k TEterpel leurs biens. — 
2° D6truire , extirper : w-is-wj Dnnn 
Deut. 2. 34, nous exterminftmes (les 
habitants) de toutes les yilles; ta^nn 
a'jn-^i I Sam. 15. 8 * il fit passer au 
fil de l'6p6e ; ffyisprcj yWfc pk ■* trnnnj 
Is. 41.15, Dieu <16truira la languo de 
la mer d'£gypte, c.-fc-d. il mettra le 
golfe k sec. 

Hoph. passif : ■rctovla djrn Esdr. 
10:8, tout son bien sera consacrg, 
confisqu6 ; wrn tfnftgfc 133* Exod. 22. 
19 , qui sacrifie k d'autres dieux sera 
tu£. 

D in n. pr. Harem, ville de la tribu 
de Nephthali, Jos. 19. 38. 

D^n n . pr. tn. Esdri 2. 32. 

O^n ad;.: D^n ik L6v. 21. 18, ou un 
homine qui a le nez trop petit , ou un 
nez qui s'efface k son origine, cntrc les 
yeux. 

DID m . ou wn (avec suff. ^n, 
plur. own). 1° frilet, lacs : fa^ra wnV» 
Uab. 1. 15, il l'attire dans son filet; 



P P n 



SOS 



D'nyjn nwfa Ez. 26. 5, un lieu qui sert 
k 6tendre, k sGcher, les rets; au fig.: 
m$> D^rn Eccl. 7. 26, le coeur de la 
fcmme est un rets (rempli de seduc- 
tion). — 2° Destruction: iij-rwj aft onm 
Zach. 14. H, il n'y aura plus de de- 
struction ; wrnrrw I Rois 20, 42, un 
homme que jc tenais dans mes filets, 
ou : un homme digne demort(v.o , in2 ). 
— 3° (v. wn 1°) La chose consacr£e : 
taifcpf D^rrt?Nomb. 18. 14, tout ce 
qu onconsacre en anathfeme dans Israel; 
*y$ ^ Q'jn-te L6v. 27. 28, chaque 
objet corisacre* que l'homme devouera 
&n£ternel. • • , • 

/^IP (destruction) n. pr. Horma, 
ville chanandenne, appelde auparavant 
npf, Jug. 1. 17, appart. plustard k Si- 
meon, Jos. 19. 4. 

I^n n. pr. L'Hermon, montagne, 
prolongement deTAnti-Liban, Jos. 11. 
3 ; au plur. mtoin Ps. 42. 7. 

^SIC 1 m . Faucille : mjijs ttto*jn iniro 
Deut. 16. 9, depuis le jour qu'on com- 
mence k mettre la faucille dans le bl£. 

HP n. vr. 1° D'une ville en M6so- 
potamie, Haran, Gen. 11.31.— 2° Ha- 
ran, fils de Caleb, I Chr. 2. 46. 

D^in (deux cavernes) n. pr. Horo- 
nalm, ville de Moab, Is. 15. 5. 

^JlDn. pr. m.IChr. 7. 36. 
I Din m . Une maladie de peau : tfjraii 
Deut. 28. 27, et avec la gale secheV* 
II D^C 1 m. Le soleil : rvjr) Kiitfjni'wtoj 
Job 9. 7, qui commande au soleil, et 
le soleil nc se lfcve point; &bj trioa 
W"!*^ Jug. 14. 18, avant que le* soleil 
fdtcouch^; Dnnn to Is. 19. 18(v.bnn). 

niD"jn n .pr. : rflb^nnwri(/cer*wnn) 
J6r. 19. 2, nom d'une des portes de 
Jerusalem, defenn argile, poterie, ou; 
selon le cAe(A., de y Dnn soleil, la porte 
de TOrient. 

T!!n (f u t, c^rn) ^(deci^Hiverner: 
«W» +* >n«n rana-!^ Is. 18. 6, et 
toutes les b6tes dc la terre y passeront 
Thiver. — 2° Reprocher, injurier, in- 
sulter, blasphemer: nbM'^'i'in rvio^m 



Digitized by 



Google 



w rpn 

^ P?. 69. 10, el le$ outrage? de ceux 
qui t'insultcnt sont tomb^s syr moi ; 
w •qD-jhr^s^i 41 9. 42, et je rgpondrai 
fc'celui qufm'insulte ; ■»«** •qrjb fl'Sir* 
Job 27. 6, mon cceur ne reproche rien 
k augun de mes jours, ne se repent 
d'?ucun, pu in trans.: ne rougit, ne 
sent pa$ de honte foute ma vie. 

Pi, 1° (comme Kal 2°) : f*£ *t)tpr\ 
b$$fi ?fi?ynl Sam. 47.10, j'ai insult, 
d£fi$ , le$ rangs do l>rm£e dlsrael ; 

W3*! W3Q ^"^5 * s - ^> **, ( I ai a $"^ 
btospbVmi* , insults et outrage? f~» 

2° M6pr»$cr fo vie , exposer sa vie : t» 

tm\ itiw e^n Jug. 5. 18, un pouple 

qui expose sa vie k mourir, qui s'ex- 

pose hardiraent k la mort. 

Niph* £trp livr£, expos6 ; d'une 
femme, 6lre fiancee (v. Pi. 2°) : mo*} 
thai wm L6v. 19. 20, une esclave 
prQmisV, Manege, k un homme. 

Wn.pr.m. I Cbr. 2. 51. 

H^n m ; 4° Hiver; pyjhj y^i Gen. 8. 
22, $t V6t$ ot Haver; pfthn-rra Amos 
3, 45, h mai^pn driver; *ft is? ci'j'rw 
*hrn Prov. 20. 4, k cause du froid 
(d'hiyer),lo paresseux ne laboure pas. 
— 2°Jeunesse, Age florissant : w^ya 
Job 29. 4, (comme j'6tais) aux jours 
de ma jeunesse , ou d'un Age floris- 
sant. 

nS7fl f. Honte , opprobre , insulte : 
w^n-i&| toj n^n Ps. 39. 9, ne fais 
pas que je devienne un objet de raille- 
ry, (Tinstflto, k rinsensG, ou arhomme 
vil; *tityv\ mi ng"imafich.6.46,etvou9 
pgrtero? l'gpprotre de mon pouple; 
Tn*oiA$ r*?yi Is. 54. 4, Qt Topprobre 
do ton vouvage; 07K nyjr? Ps. 22. 7, 
Topprobre des hommes ; ?ftonn rant? 
1$. 47. 3, t$ hont? sera vue (les par- 
tip^ hpntouses). 

KIP (/"*• TJ'J?) 1° Couper, creuser, 
inciser(v. tthn,7nn): pnn-ia L(Jv. 22. 
22, ou (une bfite) bless^e , mutitee (de 
Id ywtjadj.4°* 2° etynn).— 2° Rendre 
ppmtii ; tie la langue, rerauer : -prrj Kb 
iatfi ai» Exod. 11. 7, aucun chien 
n'ajjpicra, ne remuera sa langue ; pn-&& 



Tin 

•btoVt^ tthfcjb itfjty; ^b Jos. 40. 24, 
nul ne remua sa langue contre un des 
enfants d'Israel , n osa Knsulter. — 
3° Se remuer, s'empresser : yjrnj wj 
11 Sam. 5. 24, alors tu t'empresseras 
(de Ik pvin 5°). — 4° Tranches deci- 
der: wnn ntja I Rois 20. 40, tu Tas 
d6cid* T , prononcg ; tv* d^vwtk Job 
44. 5, si ses jours sont arrttes, compos; 
yvnn ynfa$ Is. 40. 22, la ruine est d6- 
cr6t6e. 

Niph. fitre d6cid6 , d6cr6t6 (v. 
Kal 4°) : rwroi ri& td Is. 40. 23, car 
une ruine bieii arr^lde, une ruine, 
une destruction, d6cid6e, d6cr6t6e; 
rvtooW wm Dan. 9. 26, les devasta- 
tions sont (3icr6t6es. 

pn chald. Rein, les rein^: *^tjRi 
•narrate tupn Dan. 5. 6, et les jointures 
de ses reins se rel&ch^rent. 

^"JD 1° Lien, chatne: niafjn nn| 
9gn Is. 58. 6, rompre les chained ^e 
Hmpi6t6. — 2° Douleur: nia^jij )^ ** 
onioi P?, 73. 4, car il n'y a pasde dou- 
leurs dans leur mort, leur mort est 
sans douleurs, ou : ils ne se soucient, 
ne s'inqui^tent pas, de la mort. 

W)Q m. pi.: D^inQ Nomb. 9. 4» lp$ 
pepins du raisin. 

pyj (fut. phrn, toujours avec y$). 
Grincer les dents (de colore, de malice): 
t°n«J iij pSn Ps. 35. 16, ils ontgrinctf 
les dents contre moi ; •$-ip*;TC Lam. 
2. 16, ils ont grincd les dents; aussi 
avec a : i^«}^ *\y p^n Job 16. 9, il a 
grince les dents contre paoi. 

*nn BrAler(v. rrj»i, *?pn) : wjitfro mm 
Ez. 24 1 1 , afin que son airain se KrdleJ 
devienne tout rouge ; a'jrr^omn-tjMpn 
Job 30. 30, et mes os sont brfil£s, des- 
s6ch6s par l'ardeur, 1^ feu (qui me con- 
sume) ; yy$ w^ ^n Is. 24. 6, les ha- 
bitants do la terre brAlent, p^rissent. 

Niph.: ny* nro J6r.6. 29, le soufflot 
brdle, est tout rouge; aussi -qin| in? 
Ps. 69. 4, ma gorge est dess6ch£e, 
enrou6e(ft force de crier); *nm ni^fsrjn 
Ez. 24. 10, et les os seront 6ral6s."" # 



Digitized by 



Google 



■nn 

Pi. (avec redoub. du n) : wnrwyf* 
Prov. 26. 21, pour burner, exciter, 
la dispute. 

p'TJC! m. p/. SfSeheresse , cndroit 
aride , brtiW par le soleil : e^n •&&} 
•>lf» J^r. 17. 6, il babitera leVlieux 
arides, dans le desert. 

&T0 «w. Vase ou morceau de terre, 
d'argile i to tow to; Ps. 22. 16, ma 
force est dess6chde comme Targile 
(cuite au feu); to^n-ia* L6v. 6. 21, 
et un vaisseau de terre ; nijxr) d^q e$* 
to-yy*? Prov. 26. 23, un vase de terre 
couvert d'6cume d'argent; tTMrnrrrw 
Ez. 23. 34, et les morceaux(Je cette 
coupe de terre); to'jn *yttn Y»tjnt3 Job 
41. 21 f sous )ui les'iiorceauxd'argile 
pointus; selon d'autres, les pierres 
brillantes comme le soleil, }es diamants 
(v. H^ij), 

Itthn io Graver : wA rj**i? m^n 
J6r. 17. 1, gravg sur la table de leur 
coeur. — 2° Labourer : rrMSh wj ^an 
Job 1. 14, lorsque les bocufs labou- 
raient; tot nfcrsr-ritf} tthrp-rii Deut. 
22. 10, tu ne laboureras pas avec un 
boeuf et un ftne attelGs ensemble; 
vtfy\ *uhn ^|-i? Ps. 129, 3, Us ont 
trac£ des sillons sur moo dos comme 
des laboureurs qui labourent, c.-fc-d. 
ils m 'ont accabld de coups , ou ils m'ont 
fait porter le joug; ij» •ng-jh Job 4. 8, 
aui travaillent (f faire (qui labourent) 
1 iniquity. — 3°TravailIer, forger: tfnh 
H$m I Rois 7. 14, qui forge le cuivre 
(v. tthn) ; In^i nignj tthh-ia too'b Gen. 4. 
22, aiguisant tout ce qui forge le cuivre 
et le fer, c.-a-d. fabriquant les outils, 
ou travaillantavec le marteau, ou chef, 
premier de tous ceux qui forgent, etp. 
— 4° Forger, travailler avec lapensgp, 
m6diter : rj thn Prov. 6. 14, il m&iite 
le mal; aia ^nh 14. 22, qui m6ditent 
le bien; nj-j ^5-i? «hrjg-**3. 29, ne 
mgdite point de mal contre ton ami, 
ou ton prochain. 

Niph. Eire labour^ : tonnn trft yi*$ 
J$r. 20. 18, Sion sera labpuriS comme 
U9 champ. 



tffin 807 

ffiph. (v. Aa/4°): ti^yrq iw^Y*} ^ 
w?3 I Sara. 23. 9, que Saill m^itait 
sa perte (de David), 
II ^n (f uL ^jjp) i« £ lre sour( | ( v 
shrt) : nj^ntj wt^tk Mich. 7. 16, leurs 
oreilles deviendront sourdes.~2 Q Faire 
le sourd , ne pas r^pondre , se taire : 
t^rori* *» wj^-j Ps. 35. 22, tu Tas vu, 
Seigneur, ne garde pas le silence ; *i» 
^ tfyift 28. 1 , ne te d&ourne pas de 
moi en silence, c.-ft-d, exauce-moi, 

Hiph. 1° Etre sourd : ti*iiittf Nrp 
I Sam. 10. 27, il faisait semblant d'etre 
sourd, de ne les entendre pas. — 2° Se 
taire : cairn* hpsn vBnm\ Gen. 34. 5, 
Jacob se tut, ne parla de rien , jusc|u'& 
ce qu'ils fussent revenus ; wjnh^oKi 
ftd^ rib ti^m Nomb. 30. 15, mais s( 
son mari se tait enverselle, s'il n'en dit 
rien ; avec *pD : nat} w$*nnh Job 13.13, 
6coutez-moi en silence ; avec b«: v&nm 
&■*« ■*« Is. 41. 1, 6coutez-moi en si- 
lence, vous, les lies.— 3° Trans. Taire : 
r»*a i±nn« vb Job 41 . 3, je ne me tairai 
point sur ses vanteries, ou sur la puis- 
sance de ses membres (du Mviatban) ; 
whirr; o^na ^3 11. 3, Jes hommes 
taisent tes mensonges , ou : tes mca-t 
songes doivent-ils r^duire les hommes 
au silence ; ij-ia p*ra «a« «Jwp9"V» 
I Sam. 7. 8, rie cesse poiut deVw 
pour nous au Seigneur. 

Hilhp.: nMbn-fe whnw Jug. 16. 2, 
ils se tenaient en silence, ils restaient 
silencieux, tranquilles, toute la nuit. 

tf^n m . (const, tinn, p/ur. w*tthn, 
const, ^n, v. I to^n 3°). Travailleur, 
artisan: lyj «Hj Exod. 28. H 4 lapi- 
daire; tfjn ^ NgrpDeut. 27. 1^, Tou- 
vrage des mains d'un artisan ; bna to"nn 
Is. 44. 12, un forgeron; o^? tiyj 44! 
13, le sculpteur en bpis; rv^uha ^jg-jij 
Ez. 21. 36, qui forgent 1^ ruipei la 
perte (v. ^w). . 

B^O m. adj. (v II tfnn 1°). Sourd : 
^>3 ite«J"i& Lev. 19. 14, tu ne mau- 
diras pas un sourd ; plur.: o-nihn istBjn 
njnrittn Is. 38. Pities oreilles <ies 
spurds seront ouvertes. 



Digitized by 



Google 



&1Q m. 1° (v. tthn). Ouvrier, char- 
pentier : wj wfttv'i 0*t}in aoj I Chr. 
4. 14, la valine des ouvriers , ou des 
charpentiers , car ils 6taient des char- 
pentiers. — 2° tfmhn torn Is. 3. 3, 
et celui qui est habile dans la magie , 
ou le plus habile des ouvriers; selon 
d'autres : le sage que tous 6coutent en 
silence. 

Sty? adv. (v. II onn 2°). Silencieu- 
sement, secrfctement, Jos. 2. 1. 

t^n n . pr.tn. I Chr. 9. 15. 

tttyT m . (v. I irJnn 3°). 

&V m. Bois, for6t, feuillage: tthm 
isa Ez.31.3, avec un feuillage touffu; 
^»«ni ttJ-nhn raw? Is. 17. 9, comrae 
un bois et une cime abandonnds, de- 
serts ; selon d'autres : comme les bran- 
ches et le sommet d'un arbre, etc.; 
rvfrfos 1 Sam. 23. 15, dans une forfit ; 
D^-jra II Chr. 27. 4, et dans les bois. 

XfV n pr. m. 1° Esdr. 2. 52. — 
2° N6h. 7. 54. 

nl ^EJ f. (v. &n 3°). Travail, fabri- 
cation : -p* ^mn— 13k nqjiija* Exod. 
31. 5, et pour la tailte ies pferres, et 
pour le travail en bois. — trnun hirhn 
Jug. 4. 2, n. pr. d'une villc. 

Hin (v. Itrinn 1°) Graver: -i? win 
nhlh Exod. 32*. 16, (rficriture <Hait} 
gravde sur les tables. 

n 10 (v. ithh) n. »r. d'une forSt : **r 
nnn I Sam. 22. 5, la forSt de Hareth. 

NBlfrq n. pr, m. Esdr. 2. 43. 

H^P m. (rac. cjton). Petit troupeau: 
ft -1 ?? ^ton \3tia I Rois 20. 27, comrae 
deux petits troupeaux de chfcvres. 

^tf (/tif. ^torp) Empficher, retenir, 
arrSter , sauver, 6pargner, rdserver : 
c»n-r«a«S^«nten-^ II Sam. 18. 16, car 
Joab empgcha l'armgc de poursuivre ; 
wftty rfQin) Prov. 10. 19, qui retient ses 
lfcvres,quiestretenu dans ses discours; 
■^-7ftn« ■& *>*-** Job 7. H, et moi 
aussi je ne retiendrai pas ma bouche , 
ma langue ; tjton*-ia yhja k^ Is. 58. 1 , 
crie & haute voix , ne Tarrfite pas. 



Avec w : ■4-forro sprfo ^-ft| ^terw 
Gen. 20. 6, c'est pour cela que je t*ai 
emp£ch6 , pr6serv6 , de p6cher contre 
moi ; *»>*» vwq tfrrafri 39. 9, et il ne 
m'a rien retenu, ma tout confix ; n& 
ft^Dj rnm ^n Ps. 78. 50, et il n'a pas 
sauvd leur Ame de la mort ; tea*} ^in 
to witoProv. 13. 24, celui qui 6pargne 
sa verge hail son fils; *i$roiiitefcn^ 
Job 38. 23, que j'ai r6serv6s pourle 
temps (o& je punirai) Tennemi. 

Niph. fitre emp6ch6, fttre r6serv6 : 
^v& Ifonytkh Job 16. 6, ma douleur 
ne sera pas emp6ch6e, apais£e ; wtati 
*? Tjton? 21. 30, (que) le m£chant est 
r6scrv6 pour le jour du malheur. 

*$$ {fut. tjtorn) 1" D6pouiller un 
arbre de l^corce : Pfeten t)ton Joel 1.7, 
il ad6pouill6(le figuier)de son 6corce^ 
des feuilles; rvhap otoiro Ps. 29. 9, 
elle d6pouille les'WtsT— 2° D4cou- 
vrir, mettre & nu: bsb-^ton Is. 47. 2, 
dicouvre ta jambe, ou relive la queue 
de ta robe; Wig ?Sittw ■* tfeH Is. 52, 
10, Dieu a deploys, a fait voir, son bras 
saint. — 3° Prendre, puiser: tjitonb} 
Kara tfna Is. 30. 14, et pour puiser 
de l'eau dans une fosse, un puits; 
mw ft^on tjtoni Agg. 2. 16, pour pui- 
ser cinquante mesures, vaisseaux (de 
vin, v. rrwi). 

^H (/to. aibrp) Penser, m^diter, 
inventer, croire , prendre pour, esti- 
mer, compter, imputer : tj^tjn DPttO 
rnbi m^n D*»h*« rtrj •** Gen. 50. StO,' 
quoique vous ayez m6dit6 du mal 
contre moi, Dieu l'apensi pour lebien, 
a change le mal en bien ; nhttfrm aWni 
Exod 31 . 4, pour inventer des choses, 
des oeuvrcs , ing^nieuses ; atgn liaro 
26. 1, ouvrage d'un artiste; ^iaps 
nia^rm «in»n J^r. 11 .19, qu'ils ont md- 
ditd de mauvais desseins contre moi ; 
avec b« : d^a Yyt&i **Sn ^k wia^TTOn 
J6r. 50 . 45, et les v Jesseins T qu'?l a formes 
contre le pays des Chalddens ; avec b : 
nriti na^i Gen. 38. 1 5, il la prit pour 
une femme de mauvaise vie ; wnjnnn 
"$ a ^ Job 13.24, (pourquoi)ine croW 



Digitized by 



Google 



tu ton ennemi ? *aWn? ft tft*'"^ Is. 
13. 17, qui n'estimentpas Fargent ; &•] 
v«atirj 53. 3, et nous no Favons pas 
es\iW, nous n'en avons fait aucune 
estime; fp * *■ attn? & Ps. 32. 2, & 
qui Dieu n'impute aucun p6ch6 ; ra^iw 
trpn ii Gen. 15. 6, il lui compta (sa 
fo'i) comme pi6t6, pour uu raGrite. 

Niph. fitrc regards (commo), £trc 
estim6 : atin; Dan Prov. 17. 28 (ra6me 
l'insensG qui se tait) est regards comme 
(passe pour) sage : mjnaa soatfnj ?*ra 
Job 18. 2, pourquoi sommes-nous re- 
gardes comme la bete? atim vb tfft T* 
1 Rois 10. 21, l'argent ne fut (nulle- 
ment) estimS , on n'en faisait aucun 
cas ; «nn atinj mp Is. 2. 22, quelle va- 
leur a-t-il?*quelcas peut-on en faire? 
litter, ik quoi, ft combien, serai t-il es- 
tim6T txnm tt^sti a©rn w L6\. 17. 4, 
il sera impute & cet homme comme un 
meurtre ; tr^rA ft a^™? Ps. 106. 31 , 
et(ce zfcle)lui fut compta pour une ac- 
tion de justice, pour un nitrite. 

Pi. 1° MSme sens que Kal: hatfrwp 
rwnyft Ps. 73. 16, et si je pensais de 
reconnaltre cela ; ■to'p a^m 0755 ai Prov. 
16. 9, le coeur de l'homme r£fl6chit 
sur sa voie ; yj-rafij; ftw Os6e 7. 15, 
ils n'ont pour moi que des pensGes de 
malice , ou : ils m'imputent le mal ; 
•nrcrft rorin rrowji Jon. 1. 4, le vais- 
seau a (pensa) v fut sur le point d'Alre 
bris6. — 2° Compter, calculer : arim 
vrcp-D* L6v. 25. 50, il comptera avec 
son matlre (exact, son acheteur); &>} 
t^xrrtix *Qtw II Rois 12. 16, on ne 
redemaniait point compte aux hommes 
(qui, etc.). 

Hilhp.: a»nrp. #> t^tea* Nomb. 23. 
9, il ne se laisse pas compter entre les 
nations, il ne sera pas du m£me rang 
que les autres peuples. 

3#[J chald.Estimer, regarder commo: 
•pa^n rfta n^ik TPRT^l ^ an * *• **2, 
tous les habitants delaterre sont esti- 
m6s comme un n6ant. 

a#0 m . Ceinture faisant partie de 
Fornement du grand prttre : ir« -tow 



nfa$n atiru} L6v. 8. 7, et il le serra avec 
la ceinture de l'gphod. 

nyj-^n n . pr. m. mh. 8. 4. 

nnttfq „. pr . m . 1 Chr. 3. 20. 

}l3ttf!1 m . (y. atin). Imagination, in- 
vention, calcul, aussi sagesse, intelli- 
gence : yiattjrn rraan ti&a* Eccl. 7. 25, 
et pour chercner la sagesse et le cal- 
cul (les raisons des choses ou le rap- 
port des choses entre ellcs); t\tv$> nn« 
yiatin vetch 7. 27, (il faut) une chose et 
une autre chose pour, trouver une rai- 
son, une idee, ou un calcul (on n'ap- 
prend que par la comparaison des 
choses). 

]l3ttfn n . p r% Hesebon, ville qui ap- 
partenait h Sihon, roi des Amorrh6ens, 
Nomb. 21 . 26; Tia^na nia^a Cant. 7. 5, 
les piscines de Hesebon. Elle apparte- 
nait plus tard & la tribu de Ruben , Jos. 
13. 17. 

)intS?n m. l°Combinaison, invention: 
mn nia'a^n ^pa tvan) Eccl. 7. 29, mais 
ils (les hommes) chcrchent une foule de 
combinaisons, d'inven lions. — 2° to?£ 
rvb'a«n dVrinr^ II Chr. 26. 15, il fit faire 
dans Jerusalem des ouvrages artiste- 
men I fails, des machines de guerre. 

rrntfn, irrntfn ( es tim6 de Dieu) 
n. pr. m. de plusieurs hommes, Chr., 
Esdr., N6h. 

n}3^qn.pr. m. N6h.10.26. 

ng?tf q n . pr. w. !• N6h. 3. 10. — 
2° N6h. 9. 5. 

nttfn (Jut. mcrn) fitre tranquillc, 
silencieux, se taire: rvitfift tw Eccl. 
3.7, (il est) un temps de se taire; 
wt4» ndny Ps. 107. 29, et les flots de 
lamer so taisent, sccalmenl; )i*x y^A 
tvtinxvb Is. 62. 1, je ne me tairai 

point, je ne resterai pas inactif en fa- 
vour de Sion; nwa n^nn-;^ Ps. 28. 1, 
car si lu te d6tournes de moi en si- 
lence. 
Hiph. 1° Mfime sens que Kal : 

DVfate w^»irj Is. 42. 14, je me 6uis tu 

de tout temps; ffuz}rrg dn«i Jug. 18. 9, 

et vous restez tranquilles, inactifs. — 

14 



Digitized by 



Google 



210 



wn 



2° Transit. Faire taire : &tim wipv\ 
ayh-tei N6h. 8. 11, etles Invites fai- 
saient faire silence k tout le peuple. 

MtfC| n; pr. m. 1° I Chr; 9. 14. — 
2°N6h. 3. 11. 

^WCj chald. T&ifcbres: KSitbrtorrasn; 
Dan. 2. 22, il connait ce qui est dans 
les tenfcbres. 

D^ltfn (v. d^n). 

H#n chald. fitre n^cessaire, avoir 
besoin : ymn ma* Esdr. 6. 9, et ce qui 
estn^cessaire; ^n^rA — MjnsK yin^n-ai 
Dan. 3. 16, nous n*avonspas besoin 
de te r^pondre , etc. 

ninttfn f m chald. Besoin, ce qui est 
n6cessaire : ^ni« rra rwircn *&ty Esdr. 
7. 20, et (le reste qui est n6ccssai're) 
tout ce qu'il faut encore pour la maison 
de ton Dieu (v. rntfn). 

*?$% (v. reign). 

D^n n . pr. (v. Ditt}vH° et bhw>). 

^n (f u t m ^n^) £tre ou devenir 
sombre, obscur: inawta tfaisn TpDn Is. 
13. 10, le soleil b son lever est som- 
bre, couvert de t6nfcbres; y^xn ^tinm 
Exod. 40. 15, et la terre <?tait dans 
Tobscurita, c.-&-d. on ne lavoyait pas; 
vw *©tin ni«-i? Lam. 5. 17, & cause 
de cela nos yeux ont 6t6 couverts de 
t6nfcbres. 

Hip h. 1° Intransitif, comme Kal : 
TjirJm tnaa Uv. 13. 16, avant qu'il 
fasse sombre. — 2° Trans. Rendre 
sombre , obscurcir : ?ptt}nn hV£ dtn 
Amos 5. 8, etqui change le jour en une 
nuit obscure ; iIk tai^a yyb itnatfnrrj 
Amos 8. 9, et j'enverrai des t6nfebres 
sur la terre en plein jour; Tptfnra ro to 
tv& Job 38. 2, qui est celui qui dbs- 
curcit mon conseil , ma pens6e (par 
des paroles sans intelligence) ; Tptfn-d* 
T Tpg« !p*}rp-fc& Ps. 139. 12, mtoue les 
t^nfcbres ne sont pas obscures pour toi, 
ou n'obscurcissent , ne cachent rien & 
ton regard. 

^k*n adj. pi. : ta^n ■§*& Prov 22. 
29, devant les gens obscurs, de basse 
origine. 



OEfH 

^H m. Obscurity, t&ifebres : r$n\ 
binn ^d-i? Gen. 1. 2, les t&ifcbrescou- 
vraient la face de Tabtme ; ^na s-iw 
tp6& Ps. 88. 13, tes merveilles seront- 
elles connues dans les tenfebres (de la 
mort)? Tjwn whsjia Is. 45. 3, des tr6- 
sors de l'obscurite, c.-&-d. caches; 
au fig. ^swn jr^ irft;$ •* Ps. 18. 29, 
1'Eternel mon Dieu 6claifera mes te- 
nures ; Tjtfnri w Eccl. H . 8, les jours 
des tenfcbres, de la mort; vw-is ta| 
iaao Tptfrca Eccl. 5. 16, tous les jours 
de sa vie il a mang6 dans les tenfcbres, 
la misfcre. 

H?^q et n^tfq f. Obscurity , t6- 
nfcbres: rrti«a rtj^naPs. 139. 12, les 
ttfnfcbres comme la lumifcrc ; nbhi rwtin 
Gen. 15. 12, une obscurity profonde; 
const, e^-ratfrj Ps. 18. 12, Tobscurite 
des eaux, les eaux t6n£breuses (des 
nu6es) ; plur. mtin Tjin ■tokIs. 50. 10, 
qui marche dans les tgn&bres. 

H^n f m Obscurity : Dbpyn v& rtflm' 
Mich. 3.6, il y aura pour vous obscu- 
rity, de sorte que vous ne pourrez pro- 
ph^tiser, deviner; selon d'autres, verbe, 
3 e pers. fern, de "^n, il sera obscur. 

^n (v. &n et iijsj) Kal inusitd. 
Niph. fitre fatigue , faible : trttirorris 
t^\m Deut. 25. 18, tous les Vaibles 
d'entre toi, qui marchaient les der- 
niers. 

^CJ chald. Rendre faible, mince, 
plat : «& btt}m pwa Dan. 2. 40, (le fer) 
qui brise et qui aplatit tout. • 

'9^0 (douteux)m.: Tp'w botbnn pw 
«5«n Ez. 1. 4, comme T6clat d'un m^tal 
brillant au milieu du feu ; selon d'au- 
tres : un m£tal compose d'or etd'airain 
(de nt^nj cuivre, et kWq chald. or?) ; 
selon d'autres: lumifere, rayon ^Thai- 
mud : un <Hre de feu qui parle , qui 
loue le Cr^ateur, de \dh et Mra parler). 
8. 2, on lit nkottjn. 

Dt^n n . pr ] m . Esd. 2. 19. 

P'Otfn n. pr. Hesmon , ville appar- 
tenant & la tribu de Juda, Jos. 15. 27. 
* VJte^O n. pr. : i^j irp ijni^ injtjtn^ 



Digitized by 



Google 



ottfn 

voinuin Rituol, Mattithyas, fils de Joha- 
nan, grand prGtro, Asmonticn (v. v?tin). 

HJlD^n n . p r . d'une station dans le 
desert. Hasmona, Nomb. 33. 29. 

]9^n m . Noble, prince : ffwtin wag 
o?TO3 to Ps. 68. 32, des nobles , ou 
des princes, viendront de Tfigypte. 

?¥ n m. Rational, une des pifcccs de 
Fornement du grand prfitre , qu'il poF- 
tait sur la poitrine ; le rational 6tait orn6 
de douze pierres prGcieuses, et conte- 
nait les Ourim et Thoumim ; de 1ft : 
ts&tia l^n Exod. 28. 18, le rational du 
jugement (v. **$*). 

P^n Attacher, Her, s'attacher, aimer, 
avoir envie : t»pqa itiw njj^n ^ rati 
Gen. 34. 8, TAme de mon fils Sicheni 
est trfcs attache & votre fille ; t»a v» pign 
Deut. 7. 7, Dieu s'est attache k vous; 
•^ rora? ^w-ijfj^n hRKi Is. 38. 17, 
mais tu as tir6 avec amour mon dme 
de la fosse de la corruption ; ptin yQ& 
ntab I Rois 9.19, (tout ce) qu'il avail 
envie de bdtir. 

Pi. Attacher, lier: tank ptim Exod. 
38. 28, et il lia (les colonnes par des 
lames d'argent). Pot*.: tfys DT?tiiro27. 
17, (les colonnes) Itaientltees par des 
lames d'argent. 

P^D m. Disir, d61ices : ptin-ia nan 
rrtAti I Rois 9. 1, et tous les d6sirs de 
Salomon, tout ce qu'il souhaitait faire; 
^tin q^} na Is. 21. 4, la nuit de mes 
dglices. 

D'p^9 ou D^tfn m. pi. (v. pjij). 
Ce qui lie, les liens :t)D* oiT^mExod. 
27. 10, et les batons* lames, pour lier 
les colonnes, ou: leurs cercles, orne- 
ments , seront d'argent. 

D> p^D m. pi. Les rayons d'une roue : 
papa fen UTOBn 1 ! tty i B*n 1 Rois 7. 33, 
et les rayons et les moyeux de ces roues 
dtaient tous jetes en fonte, (parce que 
les rayons lient le moyeu avec le 
cercle). 

Fn^C) f. Assemblage , amas : const. 
bwr^n II Sam. 22. 12, un amas 
d'eaux, les nuages 6pais. 



•Tin 



211 



D^D m. pi. Les moyeux des roues 
(v. & tf'ptin). 

tf#n m. Foin, chaume (v. tig) : 
n&^ rani tiigni Is. 5. 24, et (comme) 
le chaume est d6vor£ par la flamme , 
ou vcrbe trans. , comme la flamme d6- 
vore le chaume ; tip *rijn tiujn win 33. 
11, vous concevrez dufoin, vous n'en- 
fanterez que du chaume , des pailles. 

nn m . lo ylrfy. ( rac . nnn). EffrayS, 
consternG : Tina tfiyibj tf»nn iron J£r. 
46. 8, ils sont effraygs , ils reculent 
(ouparf.de nnn). — %°Subst. m. Peur, 
terreur: nn~4nb *iti*n Job 41. 25,celui 
qui a 6t6 cr66 sans peur, pour ne rien 
craindre ; ran™ Gen. 9. 2, et votre ter- 
reur, c.-&-d. la terreur que vous in- 
spirez. 

AD (terreur) n. pr. Heth, fils de 
Ghanaan, Gen. 10. 5; m \aa 23. 3, 
les fils de Heth; ^nn 15. 20,'les fif- 
teens, et o*»nnn -Dba II Rois 7. 6, les 
rois des H£t6ens. 

nnn (fat. nan?) Prendre , saisir : 
^p;^ tix ninnb is. 30. 14, pour en- 
lever du feu d'un foyer; tix ti'w ^tmy\ 
ip^ruj Prov. 6. 27, un homme peiit-il 
prendre le feu dans son sein (sans que 
ses vGtements brQlent) ? nw* d-4n£ •* 
itifch-i? nnn Pro v . 25 . 22 , car tu amasses 
ainsi des charbons de feu sur sa t6te, 
exact, tu prends des charbons pour les 
(mettre) sur sa t£te ; bnfcra swyj *jnrn 
Ps. 52. 7, il te saisira et t'arrachera de 
ta tente. 

nnfl f, (rac. nnn). Terreur : wi 
b^n-i* &vfa& iron Gen. 35. 5, une 
terreur de Dieu saisit toutes les villes. 

^inn m. (rac. inn). Bande sur une 
plaie : tain vteb Ez. 30. 21, (on n'a 
pas) mis une bande pour lier la plaie. 

nnnn m . ( rac. nnn ). Terreur : 
Tj^a D*»nnnm Eccl. 12. 5, et les ter- 
reurs, les ' d^faillances , pendant leur 
route. 

^n n. pr. (v. nn). 

n>I ?D f. (rac. nnn). Frayeur : n^nn-^? 
t^nj yypi t^Tiaft Ez. 32. 27, car ces 



Digitized by 



Google 



»i2 ^nn 

h6ros 6taient une terreur dans la terre 
de la vie ; masfiv-Wj tan^nrj mrnqSttEz. 
26. 17, qui ont r^pandu la terreur 
parmi tous les habitants. 

IOC 1 Couper, trancher ; au fig. de- 
cider. Kal inusitG. Niph. pass.: "^nru 
*pj?-i? Dan. 9. 24, il (un temps de 
soixante et dix semaines) a 6t6 fix6 , 
d6cid6, pour ton peuple. 

^pn /Ta/inusite. Pott. etHoph. ttre 
envelopp6: ninn kb inn™ Ez. 16. 4, 
tu n'as pas 6t6 envelopp6e de langes. 

Hpnn f, (v. bnn). Enveloppe : ifiw 
•ir&nn Job 38. 9, et que je Tenveloppais 
de brouillard, d'obscurite, lit ler. (lors- 
que je faisais) du brouillard son enve- 
loppe. 

itoC 1 n. pr. Hethalon, ville enSyrie, 
Ez. 47. 15. 

Onn (f u t. tahn?) Cacheter, sceller : 
bfan«j tow ahaxj J6r. 32. 10, je T6cri- 
vis dans une lettre, j^crivis uncontrat, 
je le cachetai ; ^an n?aDa ranrn Esth. 
8. 8, et scellez de Tanneau du roi; 
•^i^ rryitn binn Is. 8. 16, tiens ma loi 
scellGe panni mes disciples (ne Ten- 
seignepas aux autres) ; Dhrpmaaian?:^ 
Job 9. 7, et il tient les ^toiles'enfer- 
m6es comme sous le sceau ; wnn y*m 
Cant. 4. 12, une fontaine scellcte, fer- 
m6e ; aon;n jim tie\rb) Dan. 9. 24, pour 
sceller vision et prophages , pour 
qu'clles soient accomplies. 

Niph. : Tfeqn n?aoa mny\ Esth .3.12, 
dinr™ 8. 8, et il fut'sceltede Tanneau 
du roi. 

Pi.: ioi-roan dni^ Job 24. 16, pen- 
dant le jour ils se renferment, se 
cachent, ou (ils p^netrent la nuit dans 
les maisons).qu 1 ils ont scellees, mar- 
quees, pendant le jour. 

Hiph.: ivm "htoa D^tnnrriK L6v. 15. 
3, ou si sa chair est fertile par la go- 
norrh^e dont il souffre. 

Dnn, chald. Sceller :K3i» monn-jDan. 
6. 18, et le roi la scellaV 

Dtf n (v. wyin). 

WJfjn r Cachet : rranhn i»i w-wi 



nnn 

Gen. 38. 25, reconnais done k qui est 
cet anneau, ce cachet. 

]pn Lier, marier; de 1& "jrjh, beau- 
pfere, pfcre de TGpouse : mte inn Exod. 
18. 1, (Jethro), beau-pfcre de Moise; 
•injnh sa belle-mfere , la mfcre de son 
Spouse, Deut. 27. 23. 

Hithp. S'allier, en mariant ses en- 
fan ts : wk ttnnnm Gen. 34. 9, alliez- 
vous avec nous ([par le manage de nos 
enfants) ; avec a : tj^ W^ 1 ?* raj?"! 
I Sain. 18. 22, maintenant fais alliance 
avec le roi, deviens son gendre ; aveci : 
annsA )tinM II Chr. 18. 1 , et il con- 
tracta alliance avec Achab. 

10 1 ? w. *° Gendre : inn nb t|!po nb 
*p»* Gen. 19. 12, est-ceque tu as en- 
core ici un gendre , des fils ? inn ytahtt} 
injnn Jug. 15. 6, Samson, gendre d'un 
homme de Thamnatha. — 2° Fianc6 , 
6poux: inDtTQ K^nns kvtj Ps. 19. 6, 
il est comme un 6poux qui sort de sa 
chambre nuptiale; r*?-i? y;n teite^Is. 
62. 5, et comme le fiance se r^jouit de 
sa fiancee ; "6 ntjx bw-jnn Exod. 4. 
25, tu m'es un fianctf de sang. Sephora 
appelle son fils , qu'elle vient de cir- 
concire : fianc6 de sang, ou parce que 
Moise a manqu6 de perdre la vie & 
cause de son enfant, qu'il avait n6- 
glig6 de circoncire ; selon d'autres : 
ces paroles de Sephora s'adressent ft 
Moise. 

H3nn f m Noccs : ininn bra Cant. 3. 
11 , le jour dc ses noces. 

*)pn (v. t)on) Enlever : •»» tfnn? )n 
WT*}r< Job 9. 12, s'il enlfcve, qui le lui 
ferait rendre. 

*)00 m. Proie : sSkpj tfr\m «"*?"*)« 
Prov. 23. 28, elle guette comme (on 
guette) une proie, ou, pour qnn *}■«, 
comme un brigand. 

"inn (fat . *\v\n*) Briscr, percer : -nnn 
^a ^'tnn»j ^)»a w Ez. 8. 8, perce la 
muraille, et lorsque j'eus perc6 la mu- 
raille ; Vifcrcja ^nn^-ta« Amos 9. 2, quand 
ils p6n<Hrcraient j usque danslescheol 
(jusqu'aux enfers) ; avec Voce, w 



Digitized by 



Google 



nnn 

o*»na 7|tt}n$Job24. 16, il pcrec les mai- 
sons, c.-fc-d. il y entre par effraction , 
dans les tenfcbres ; ra^nb d^^m ninny 
ri ^! J T^5 Jon. 1. 13,et T les hommesra- 
maient (fendaient les flots) pour ramc- 
ner le vaisseau au rivage , ou : ils s'ef- 
for$aieut de ramener, etc. 

nnn (part, nn, d^nn) Briser, ef- 
frayer. Kal intrans. Avoir pcur, 6tre 
effrayS, Stre bris6 : nij wrtfb «wn Job 
34. 15, ils sont effray^s, intimidds, ils 
ne r^pondent plus; n«5nj torn Is. 20. 8, 
ils ont peur, et ils sont confondus , ils 
rougissent de honte ; th'-to nn ba &dh 
J6r. 50. 2, Bel est confondu, M6ro- 
dach est bris6, vaincu ; ta^nn d'niaft nttf)3 
I Sam. 2. 4, les forts et leurs arcs se 
brisent. 

Niph. (nro, fut. nn?, plur. wirr) : 
d** d^tx nrn Is. 7. 8, Ephraim sera 
bris6 et rie sera plus un peuple ; T^w, 
nnn rib Is. 51. 6, et ma justice ne sera 
pas bris^e , interrompue ; -bai anin-ba 
nnn Deut. 1. 21, ne crains pas, ne 



13D 



213 



sois pas 6pouvant6, d6courag6; •w?* 
tm nrgiqv} Mai. 2. 5, il tremble de- 
vantmon nom, il craint, v&ifere, mon 
nom. 

Pi. Effrayer : niobna ^tm) Job 7. 
14, tu m'effrayeras par des songes; 
dnlntig nnnn J6r. SI . 56, leurs arcs ont 
616 brisks (pass. p. nnnn), ou: Baby- 
lone a bris6 leurs arcs (pair ses p6ch6s). 

Hiph. (nnn, *nhnn, fut. nn;) : nhnn 
iyra d'to Is. 9. 3, tu Tas bris6 comme 
k la journ^e deMadian ; drp»b ^H^TIS 
J6r. 1. 17, autrement je te /erai trem- 
bler, ou : je te confondrai devant eux ; 
dVv-na inpjrjrn 49. 37, je ferai trembler 
Elam ; in^n 1 ; ntana itui Hab. 2. 17, pour 
inn*;, le ravages ies Mtes, des.enne- 
mis, les effrayent, ou briseront les 
ennemis eux-m6mes , retomberont sur 
eux. 

nnr] m. Terreur, angoisse : nnn *«nn 
Job 6. 21 , vous voyez mon angoisse , 
mon malheur. 

nnn n . pr. m. I Chr. 4. 13. 



tD 



tD Teth, n^o neuvieme lettre de fal- 
phabct, sighifie comme chiffre 9; son 
nom signifierait serpent, ce qui serait 
en rapport avecsa forme. II se permute 
avec les sifflants t,s. Exemples: nat et 
raa tuer, abattre , ^na, int et w ?tre 
pur , clair, briller, 'raj et "tfj garder, 
bs ombre, et bba couvrir ; toj* chald. et 
\jm ongle ; avecn: t)»net ejnnprendre, 
voler ; nsa et nrn errer, il remplace 
quelquefois le n <iu Hithphael ; avec *i : 
w cercle, et *&» rangcta. 

3*?I? chald. fitrc joyeux (v. sto) : 
•*nib* ana ttnfQ *ob?a Dan. 6. 24, le roi 
fut tffcs joyeux, transports de joie. 

NDNt? (rac. ma on naja) Ex. unique : 
*ra£n KaaaTsa n*>n»a«ails. 14. 23, je la 
balayerai avec le balai dc l'extermina- 
tion, qui ne laisscra ricn. 

2& chald. adj. (v. aio). Bon : aaairi 



Dan. 2. 32, de Tor pur ; a» «sb»-b? in 
Esdr. 5. 17, s'il paralt bon, convenable 
au roi, s'il lui plait. 

^DD (Dieu est bon) n. pr. 1° -ft 
b«ao Is. 7. 6, le fils de Tab6el , ft qui 
les ennemis du roi Achaz voulurent 
donner son tr6ne. — - 2° Tab£el, con- 
sciller du roi de Perse, Esdr. 4, 7. 

D^DB m . pi. Turbans teints (de 
bntj tremper) : on^aoa d^bnnij *»nvidEz. 
23* 15, des turbans de differcntes cou- 
leurs et pendants (v. nyz) sur leurs 
t£tes. 

>13D m. Endroit 61ev6, aussi milieu, 
centre (centre du corps, nombril) : 
■pan "waa oyp trnf Jug. 9. 37, (un 
peuple) qui descend de la hauteur de 
la terre, de la montagnc : "Kau-b? •os^ 
pnn Ez. 38. 12, qui habitent le pays 
qui est au milieu du monde. 



Digitized by 



Google 



114 



mD 



npip (v. nat) Immoler, tuerleb6tail: 
*pyfl* roaa spirt Deut. 28. 31, tonbceuf 
* vlsera immote devant tes yeux ; i« imtjn 
•hao Exod. 21. 37, et qu'il le tue, oil 
qu'il le vende; wiaa rmao Prov. 9. 2, 
elle a immolG sa bate (pour le festin). 
— Tuerunhomme : &i«n «i nnaoLam. 
2. 21 , tu as tu6, et tu n'as pas eu pitids 
(sans pitte) ; ^Jpsu}'; rn'atA Ps. 37. 14, 
pour 6gorger ceux qui marchent dans 
le chemin droit , dont la conduite est 
irrGprochable. 

H3D m . (fim. hmo, v. roe). Celui, 
celle, qui tue. 1° Boucher, aussi cui- 
sinier : pitfirrw haan w;i 1 Sam. 9. 24, 
le cuisinier prit l^paule ; hinattii ninjj'ni 
I Sam. 8. 13, (il fera de Vos filles) 
des parfumeuses , des cuisiniferes. — 
2° Bourreau , satellite , garde d'un 
prince: binaan ^ Gen. 39. 1, et -a*? 
&"»nao II Rois 25. 8, chef des gardes. 

n?9 chald. m. (v. rtao h6b. 2°). 
Garde : «ab« ^ «;nao-aS Dan. 2. 14, 
le chef des gardes du roi. 

H?t£ m. 1° Action d'immoler, immo- 
lation : bav» naab rivals. 53. 7, comme 
un agneau qui est conduit pour 6tre 
Ggorgd; ata; nata-ia Titia Prov. 7. 22, 
comme un boeuf qui va (qu'on mfene) 
pour 6tre 6gorg6. — 2° La b6te quVm 
6gorge, repas, festin ; rrnata nnao Prov. 
9. 2, elle a immote sa b6te , elle* a pr6- 
par<$ son festin ; -jam nao n'a^Gen.43. 
16, et de tuer (des bGtes) pour le festin, 
et de le preparer. 

n?b n. pr. Tebach , fils de Nahor, 
Gen. 22. 24. 

n 0?9 f- (M6me signif. que nao). 
1° nrjao "pcCD ttatina Ps. 44. 23, nous 
sommes regards comme des brebis 
destin£es& la boucherie. — 2 -*nnaon&t'! 
^nnaij *^k I Sam. 25. 11, et mon b6- 
tail que j'ai 6gorg<5. 

nCDfc n . pr. Tebhath, une ville en 
Syrie, I Chr. 18. 8 (v. noa n. pr.). 

?3& (M- fctafO Mouiller, humecter, 
tremper, plonger : d^ rohan-n$ *bqw 
Gen. 37. 31, ils trenip&rent la rote 



nato 

dans le sang ; yah^ tjaj *$$*) Ruth 2. 
14, et tu tremperas ton pain dans le 
vinaigre; ^batstn WT\£g wj Job 9. 31, 
alors tu me plongeras dans une fosse 
bourbeuse. Sansrgg.: b^&r^atrtExod. 
12. 22, vous (le) tremperez dans le 
sang; fr-pa Maw iw II Rois 5. 14, il 
descendit et plongea, se lava, dans le 
Jourdain. 

Niph.: fi-w rncpj A^tji Jos. 3. 15, 
(et les pieds des pritres) furent mouil- 
l6saubord del'eau. 

in$3& n. pr. m. I Chr. 26. 11. 

V3^ 1° Imprimer, graver; de \k 
watt et ?atja m^daille. — 2° In trans. 
Tomber, s'enfoncer : tosnntfa ttyfcwaa 
Ps.9. 16, les peuplessont tombesdans 
la fosse qu'ils avaient faite (pour m'y 
faire p6rir) ; t^»a wro^ agw J6r. 38. 
6, et J^remie s'enfon^a dans la boue 
(de la fosse) ; iT^ti ■pija wa» Lam. 
2. 9, ses portessdntenfdnc^essous la 
terre ; ircpaa ia«n saorn 1 Sam. 17. 49, 
la pierre s'enfon$a , p6n£tra , dans son 
front. 

Pou.: t^D-dtja »ao Exod. 15. 4, ils 
ont 6t6 enfoncGs , noy6s, dans la mer 
Rouge. 

Hoph.: *jbyn -pa watjh Ur. 38. 22, 
lorsque tes pieds ont 6t6 engages dans 
la boue; **aDh tww rra-i? Job 38. 6, 
sur quoi les' bases de la terre ont-elles 
616 fichdcs, affermies. 

fiX3& f. (plur. rrisao., const, ntapg). 
1° (v. *aa 1°) Anneau gravd, qui sert 
h cacheter; in*aa-n« nan& to*} Gen. 
41 . 42, Pharaon dta son anneau (de 
sa main) ; "?|itin"n$atta wnnsj Esth. 3. 12, 
etscell^ de ranneauduroi! — 2°Bague, 
anneau en g6n. : n?att"] tataj rm Exod. 
35. 22, des boucles d'oreillesjdes an- 
neaux qu'ils portaient au nez , et des 
bagues ; am n*ao s?^ * jjf??J , l Exod. 
25. 12, tu fondras pour Tarche quatre 
anneaux d'or. 

nlVH? n. pr. m. Esdr. 2. 43. 

t^*!?© (qui plait k Remmon, idole 
syrienne) n. pr. Tabremmon, pfcre de 
Benhadad, roi de Syrie, I Hois 15. 18. 



Digitized by 



Google 



natD 

HJl© n.pr. Tabbath, ville dela tribu 
d'Ephraim, Jug. 7. 22. 

ft?*? Nom du dixifeme mois de Van* 
nSelunaire: r»aa thh Esth. 2. 16, le 
mois de tebeth (correspondant k d6- 
cembre-janviep.) 

"*I9 odf. (const. **ra, aussi ^nrj). 
Propre, pur : *riha tpas Zach. 3. 8, ii'ne 
tiare propre, 6clatante; Tina amExod. 
25. 1 1 , de Tor pur, sans alliage ; )rbwh 
■hah L6v. 24. 6, la table pure (d'or 
pur) ; kwi *rirra L6v. 13. 17, il est pur, 
opposi d impur, tepreux ; rryintjh rrohyi 
Gen. 7. 2, l'animal pur, opposi d im- 
motide; tfrTphtp Job 17. 9, celui qui 
ales mains pures, qui est probe, loyal ; 
rvhhtj rvhat *; h*hBK Ps. 12. 7, les pa- 
roles du Seigneur sont des paroles 
pures ; subst. aV^ro arwProv. 22. 11, 
celui qui aime la puret6 du coeur. 

"W (/tit. wOBriller (v. inbetTTt, 
*m) fttre pur, 6tre purifte : )W*nfi>h 
^7^1 wia II Rois 5. 1 2, ne puisne me 
, laver dans cos flouves ct devenir pur 
(guSrir de la lfcpre)? *imji y*T) 3. 13, 
lave-toi, et tu seras net (gu6ri de la 
lfcpre) ; ^nstorihKasiLGv. 22. 7, quand 
lesoleiPsera couchS il(rhomme impur) 
redeviendra pur; rrw *ip*j* nvw 1 ] 12, 
7, et elle sera puriftee du flux <ie son 
sang (des suites de sa couche) ; au 
moral : *qj ta *pi vrtofro-wt Job 4. 17, 
l'homme sera-t-il plus pur que son cr6a- 
teur? ^»»tto ^^jrnj Prov. 20. 9, jesuis 
purifte de mon p6ch6. 

Pi. (y& fut. *rw)) Purifier, 6purer, 
declarer pur: •pwin^ntt'j Ez. 39. 16, 
ils purifleront fepays; on-to ib-toi 
37, 23, je les purifierai (d'idol&tne) ; 
•* r^a-ta-nn ttvra II Chr. 29, 18, nous 
avons nettoyg toute la maison du Sei- 
gneur (des choses impures) ; tfys **j&?\ 
Mai. 3. 3, et en £purant l'argent ; i-ttroi 
•iaaab i« L6v. 13. 59, pour le declarer 
pur ou impur ; ^yjp m ^Kamw Ps. 81 . 4, 
et purifie-moi de mon p6ch6. v 

Pou. pass.: fern trpft* tkh yy< haEz. 
22. 24, lu es une terre non puriii^e. 

Hithp. Sp purifier : r*$#r\ Gen. 35.2, 



purifiez T vous ; ^ro^n tfwn na L6vit. 
14. H, Thommequi sepurifie; wnw 
t^?rt>n N6h. 12. 30, et les prttres se 
purififcrent. 

">D'& m . i<> fidat, clarte : b^tfhd^ 
•Mibi Exod. 24. 10, et ressemblant Vn 
clarte & la face du ciel, ou au ciel 
m£me. — 2° Puret6 , purification : w 
iwjo L6v. 12. ; 4, 6, les jours de sa 
purification. 

">?$ m.: i*m* na«?n Ps. 89. 45, tu 
as cUtruit son dclat (v. ihb 1°) ; selon 
d'autres : le subst. est ^tfroq pureti , 
6clat, ou : le lieu le plus pur, le temple : 
tu as dgtruit le temple qu'il avait b&ti. 

n^jn^ f m Purct6 , purification : *yv* 
in-jno L6v. 13. 38, aprfcs avoir M d6- 
clarY, jug6 pur ; irvjno dtna L6v. 14. 2, 
au jour de sa purification ; Hjraf t&) 
tt3"TJ3)n II Chr. 30. 19, quoique '(sans 
purification) sans s'Stre purifiG pour le 
sacrifice saint (la p&que). 

Hin^ f m (M6me signif.) : n^-iyj 
ttj-jp-te^ I Chr. 23. 28, et pour la puri- 
fication de tout ce qui est saint. 

21& fitre bon, bien, agrlable, beau , 
gai : T|a? ft airr^ Deut. 18. 16, parce 
qu'il lui va bien, qu'il se platt chez toi ; 
ffyrowj «b aiw-*»^ Nomb. 11. 18, car 
noiis £tions bien en figypte ; ?|1 aioi 
Deut. 19.13, afin que tu sois beureux; 
•$ aioi i^a imiI Sam. 16. 16,iljouera 
(la harpe) de sa main et tu seras sou- 
lag6 ; •* ^r?s ^° ^ Nomb. 24. 1, qu'il 
est agitable aux yeux de Dieu ; qu'il 
lui plait ; aussi avec V? : aio ?|bttrri?-OH 
Esth. 3.9, s'il plait au roi; aveci: 
«jb aiisn Job 10.3, cela peut-il te plaire, 
te conyenir? apy? ^pbrjk »t»-rro Nomb. 
24. 8, que tes tentes sont belles, 6 Ja- 
cob ! y^Q ^yyi nab-rra Cant. 4. 10, tes 
mamelles ou tes caresses sont plus 
agr6ables que le vin ; i^a TittMrab ai»^ 
II Sam. 13. 28, quand Tespritd'Amnon 
sera gai par le vin. 

Hiph.: *E^"w? ^ ^ tj'a^n I Rois 
8. 18, tu as bien fail d'avoir eu cette 
intention. (Les formes a**tt*n ou a^uh 
sont deao;.) 



Digitized by 



Google 



116 



aio 



31ID adj. (fim. rate). Bon, pur, bien, 
heureux, agrtable, beau, gai, joyeux : 
relays Exod. 3. 8, un bon pays; 
aio y?^ II Rois 3. 19, et tous les 
bons arbres , qui portent fruit ; ami 
aio awn ynah Gen. 2. 12, et Tor de ce 
pays est pur; Vj aiob} aio sni wyckn *»in 
Is. 5. 20, malheur k ceux qui disent 
que le mal est bien, et que le bien est 
raal ; p.«io Prov. 22. 9, bon, chari- 
table, opposi k "n?"y? jaloux, envieux; 
anb-jb rn*rp& aio-) Eccl. 8. 13, le m6- 
chant ne sera pas heureux ; v& aioi 
Deut. 6. 24, pour que nous soyons 
heureux ; Tf5^ aian nWq* Gen. 16.6, 
uses-en envers elle comme il te plaira , 
litter, fais-lui ce qui paratt bon k tes 
yeux ; avec i»i : Tjfib aioti uy& Eccl. 
2. 26, k l'homme qui lui est agitable ; 
Kinaio^ir**oFV) Exod. 2. 2, et voyant 
qu'il 6tait beau ; a^aion a^Sj Is. 5. 9, 
(desmaisons) grandeset belles; t*is» 
aian Ps. 133. 2, comme Thuile excel- 
lente ; aioh nagn J6r. 6. 20, et la canne 
odorante ; traio rnroj Ur. 44. 1 7, nous 
£tions heureux ; s^on aio-s Ps. 69. 1 7, 
car tamis^ricorde est extreme ; aio-ala 
Eccl. 9. 7, le coeur joyeux, avec plaisir, 
joie; aio ai^i Esth. 9. 19, et un jour 
de fete. — Adv. Bien : aio ^Vary-OK 
Ruth. 3. 13, s'il veut t'tfpouser c'est 
bien (k la bonne heure!). — Subst. Le 
bien , bonheur : aio niao£ w aitfn-fc& 
Job 7. 7, mon oeil ne vcrra plus le 
bien, le bonheur. 

aiCD n. pr. d'une contr^e : aio yyta 
Jug.l 1 . 3, dans le pays deTob ; aio ttiw 
II Sam. 10. 6, et les hommes de Tob. 

n*rh$ ate n . pr . m . n chr. 17. 8. 

31tD m. (v. aio adj.). Bont6, beauts, 
bonheur, les biens , la meilleure part : 
o?o aio Ps. 119. 66, (la bont6 de la 
raison), la raison juste, Tesprit sain ; 
■w-aio^ Ps. 27. 13, la bontd , la grftce, 
(Te l'£terncl; *mix aio Os6e 10. 11, 
la beauts deson cou, son cou superbe ; 
tpid-i? *aio-b» wrx ^h Exod. 33. 19, 
je ferai passer devant toi toute ma bont6 
(majest6) ; oaio o^a vb )n Job 21 . 16, 



rnto 

leur bonheur n'est pas dans leur pou- 
voir; twp ytoa t^p**!* aioj} Prov. 11. 
10, le bonheur des justes remplit la 
ville de joie ; al aio* Is. 65. 14, dans 
la joie, le contentement, de leurcoeur; 
liaan ywn aio Is. 1.19, vous aurez k 
manger les meilleurs fruits de la tcrre ; 
ffnya yy* aio-r« oai wntrj Gen. 45. 

18, je vous donnerai les meilleures 
choses de Tfigypte (ou la meilleure 
partie); , h;a'P5 t ixaio-ia , jGen.24. 10, et 
portant avec lui (une partie) de toutes 
les choses pr&ieuses de son mattre. 

nalb f. (v. aio). Bonte, le bien, fe- 
licity : •* ntosprcte riaioh-ba Exod. 18. 

9, tout le bien que Dieu avait fait (k 
Israel) ; ^naio rwj &*j»* Ps. 65. 12, tu 
couronnes Tann^e avec ta bonte , par 
tous les biens dont tu la combles ; 
*p^-^ ^aia 16. 2, mon bonheur ne 
vient que de toi; ^•wa naioa niK-jb 106. 
5, pour (voir) jouir de la felicit6 detes 
61 us; rt^aia vn naion rvia'p Eccl. 5. 

10, avec Taccroisseraent des biens 
augmente le nombre de ceux qui les 
mangent; naioi vAaj ^"^"y?} N6h. 5. 

19, souviens-toi de moi, mon Dieu, en 
bien , pour mon bien ; nix w-nto 
naioi Ps. 86. 4 7 , fais paraltre quelque 
signe (de ta bont6) en ma faveur. 

njnltD et nnjaitD (agrtable k Dieu) 
n.pr. l°Tobie, Ammonite, N6h. 2. 10. 
— 2° Les fils deTobie, 7. 62.-3° To- 
bio, Zach.6. 10. 

HJtO Filer : mo rwja Exod. 35.* 25, 
les femmes filaient ae leurs propres 
mains ; a'WrnK mo 35. 26, elles filaient 

'••TV* * 

des poils de chfcvre. 

DltD Cr^pir, couvrir, revfitir : -n« no 1 ) 
iron L6v. 14. 42, et qu'on cr^pisse de 
nouveau (les murailles) de la maison ; 
D^tjan ni-rp moi I Chr. 29. 4, pour en 
revGtir les murailles des maisons ; om'j 
Vfitj ink a^rio Ez. 13. 10, mais ils ont 
enduit la muraille feg^rement, d'un 
crepi feger, ou qui n'est pas m6l6 de 
paille ; ww? ntey* ™ ^ I s - 44. 1 8, car 
il (Dieu) a couvert, ferm6, leurs yeux, 
qu'ils no voient pas. 



Digitized by 



Google 



DID 

Niph. passif: rrton *yv$\ Ldv. 14. 
43, et aprfes avoir 6t6 crGpie; avec 
Tacc. rr$n-nfcj iTfrrj *im 14. 48, aprfcs 
que la maison aura 6t6 crtpie, enduite 
de nouveau. 

tlfiblB p l 9 f Bandeaux, fronteau : 
&?TS T* nbijioi wj Deut. 11. 18, 
(ccs paroles) seront (6crites sur) des 
fronteaux entre vos yeux. Ori portait 
toute la journle , et on porle encore, 
en faisant sa prtere du matin, des 
6tuis, attaches au front et au bras gau- 
che, qui contiennent chacun les quatre 
passages du Pentateuque : Exod. 13. 
1 MO, 13. 11 k 16, Deut. 6.4*9, 
H. 13 k 21, Merits sur parchemjn (v. 

VlB Kal inusite. Hiph. Jeter : tojj 
mnn-rvn \fi»ti I Sam. 18.11, SaGl jeta," 
poussa,la lance (contrc David); i&iitfn 
rwn ywn iaro t»mj J6r. 16. 13*, je 
vous jetterai horscie ce pays ; bn?n •nj 
bjrrt« r^hpj* Jon. 1. 4, et Dieu en- 
voya un vent imp<Hueux sur la mcr; 
' a^ni iirftp spf?-n« *^J3 Rituel , ils 
ont jet6 sous l'6p6e , ils ont massacre, 
ton peuple Israel. 

Hoph. fttre renvers6 , 6tre jeti , re- 
jetd : io>n ft V&r* Ps. 37. 24, lors 
m6me qu'il tombera, il ne sera pas 
bris£ , ruing , ou rejete , abandons ; 
tej wro-ia wn Job 41 . 1 , ft sa vue 
seule on est renversG (de frayeur); 
^■torrot bw p**na Prov. 16. 33, les 
billets du sort sont jetes dans le giron 
ou dans le pan d'une robe : burn wra 
•unt-j awn Ur. 22. 28, pourquoi a-t-il 
M rejete, lui et scs enfants? 

Pilp. Rejeter , transporter : •* ran 
tftdtoa Is. 22. 17, vois! Dieu te re- 
jette, te transporte d'ici (v. ni»i»). 
* *)ltD Noyer : Tpffw? tfib) TpKMt tnfiwej i* 
iww; Aboth, parce que tu as noy6, on 
t*a noy6, et k la fin on noiera ceux qui 
t'avaient noy6. 

TltD m. 1° Muraille : wtb a*ob ■vittt 
Ez. 46. 23, et un parapet les entou- 
rait.— 2° Rang, rang<te : nnj ^a m$ittj 
I Rois 6. 36, trois ranges, assises/de 



JHD 



517 



pierres tailtees ; ia« **» ^WW Exod. 
39. 10, quatre rangs de pierres (prt- 
cieuses). 

"AID chald. m. (v. *** h6br.). Mont, 
rocher : a*} iwb rm Dan. 2. 38, devint 
une grande montagne ; fvjjmjk ^tyros •wi 
Ian 2. 45, une pierre s'est d£tach£e de 
la montagne. 

(r-ltD Voler imp&ueusement, fondre : 
tex-4* tow; -trias Job 9. 26, comme un 
aigle qui fond sur sa proie. 

™t? adv. A jetin : Mb na* Dan. 6. 
19, et se coucha, ou passa la nuit k 
jeftn. 

nn& Kal inusits: Pi. Tendre, tirer 
Tare : ntig ^nab$ prnn Gen. 21. 16, 
loin comme les tireurs (Tare (sont 61oi- 
gn6s du but en tirant), ou tjnra sw&sf. 
trait , loin d'un trait d'arc. 

Tint? m. (v. yro). Moulin, meule : 
wtoj yina b*n*na Lament. 8. 13, les 
jeunes gens portaient la meule (ou inf. 
pour yirnA, ils' employment les jeunes 
gens k moudrc , k tourner la meule). 

DnlnED m. pi. ffninaa* (ker%) Deut. 
28. 27, etpar des tumeurs k l'anus; 
b^iiro bhi wte^i I Sam. 8. 9, et des 
tumeurs se formaient k leurs intestins 
(k Tanus) [v. *>ntg] ; arjjn ■nHt? I Sam. 
6. 17, des images d'or, qui reprSsen- 
taient cette maladie. 

ninij pi. f Les reins (v. n«ra, cou- 
verts de graisse), comme ab et rvhVa 
HnMrieur de Thomme, si^ge de Tdme, 
de Tintelligence : nin»a Men ™»-|n Ps. 
81 . 8, puisque tu aimes la v£rit6 dans 
(les reins), Tinterieur des hommes; 
rroan rvinaa nto-na Job 38. 36, qui a mis 
la sagesse dans le coeur de l'homme? 

10^ (fat. yw\) ficraser, ihoudre : 
p^^-winw Exod. 32. 20, etT6crasa 
jusqu^ ce qu'il fQt rtduit en poudre; 
b^nna sonb 1 ] Nomb. 11.8, ils la broyaient 
sous la meule ; b^oxh rr»a^ frria wi 
Jug. 16. 21, et il tourna la meule dans 
la prison ; mag wan Is. 47. 2, et fais 
moudre la farine ; au fig. wtj& tt**» •gyi 
Is. 3. 18, (pourquoi) meurtrissez-vous 



Digitized by 



Google 



218 



jntD 



le visage dcs pauvres, les opprimez- 
vous? *»tntt5« iru& yrotn Job 31. 10, que 
ma femrae moule pour un autre, c.-fc-d. 

3u*elle soit sa servante , ou , selon 
'autres , sa concubine ; rvbnah fojni 
Eccl. 12. 3, et lorsque les meuniferes 
chfimeront (ou les dents qui broient 
les aliments , les molaires). 

' n 3P$ /". (rac. ints). Moulin : toba 
rnrwh Vip Eccl. 12.4, quand le bruit 
du moulin , ou la voix de la meunifcre, 
baisse, diminue. 

0^5? m. (rac. mis). Enduit : rr^ah m« 
tanno *\ti* Ez. 13. 12, oil est Venduit 
dont voiis Tavez enduite? 

&& m. 1° Argile : ta^-oa^ Trh to 
Is. 41 . 25, et comme le potier foule 
largile; trwa •*& Nah. 3. 14, entre 
dans Targile (p6tris-la). — 2° Boue : 
rtjatjK-iiO t^aa ^»n Ps. 69. 15, re- 
tire-moi ae la boue, afinque je n'yde- 
raeure pas enfonc6 ; ston two *&$$ 
tt^oj Is. 57. 20, et ses eaux jettent sur 
le rivage la vase et la boue. 

V*? chald.m.(v.troh6b.i°).Glaise: 
*o*»tt C|bna Dan. 2. 41, avec Targile et 
la terre glaiseuse. 

m;& f m (y t to jo), jo Muraille : 
tvi^an mtya >*to9 niisatt* Ez. 46. 23 , 
et des foyers 6taient batis au pied de 
ces murailles. — 2° Ce qui est entourd 
de murs, chateau : rati} ayro-firy Ps. 
69. 26, que leur chateau devienne de- 
sert ; tftt n^t? Cant. 8. 9, une tour, ou 
un palais cTargent ; drfroa* trp^xm 
Gen. 25. 16, dans leurs cours et leurs 
chateaux, ou : dans leurs villes ou- 
vertes et leurs villes entour^es de 
murs. 

. 'P m. (avec suff. ■io, rac. S&d). La 
ros<*e : tavern *n»a Gen. 27. 28, 'de la 
ros^e du ciel ; ^rvy?* i»a b*n Deut. 32. 
2, que mes paroles coulent comme la 
ros6e; *$o hHia ba •& Is. 26. 19, car ta 
ros6e est une ros^e de lumifcre , ou : 
comme la rostte qui tombe sur les 
plantes, de rrjia. 

ty chald. m. RosGc : *at22pKjBtt}bttp 



Dan. 4. 12, qu'il soit mouillg de la ro- 
s6e du ciel. 

N^t? 1° Avoir des taches, 6tre tachete : 
sttfcigi ipj Mto-b» Gen. 30. 32, tous les 
agneaux qui ont de petites ou de grandes 
taches; n^aro rvrajrtn awn 30. 35, les 
ch&vres qui ontde petites ou de grandes 
taches, — 2° fitre de diverses couleurs : 
rriabo rvtaa Tft-^ni Ez. 16. 16, tu te 
faisais des hauteurs (ou des autels)que 
tu couvrais d^toffes varices, bariotees. 

Pou. fitre raptecete : rvfej nfts$i 
rria&M* Jos. 9. 5, et de vieux souliers 
rapi6cet6s. 

D^£ m. pi. Agneaux : yap* tent^ 
D^xbo Is. 40. H, avec son bras il ras- 
semblera les agneaux ; b-wiM 05^*3 
I Sam. 15. 4, Safll les compta d'aprfes 
les agneaux de p&que qu'ils avaient 
avec eux; selon d'autres, n. pr. : il les 
compta & Telaim. 

n?to m. (const. hi»). Agneau : nbtj 
*inx airj I Sam. 7. 9, un agneau de lait 
(qui tetait encore ; ^inaa ww nioi a«t 
Is. 65. 25, le loup et l'agneaii iront 
pattre ensemble. 

T\bto)tQ f. (rac. ito). Rejet, action 
de rejeter : nai ntebtt *$ttiac *j nm Is. 
22. 17, Dieiite'rejette Aurejet <Tun 
homme, c.-a-d. violemment ; ou *n* 
vocatif: Dieu te lancera, te jettera 
au loin , 6 homme (qui te crois si fort) ! 
D'autres traduiscnt : Dieu te fcra trans- 
porter d'ici , comme on transporte un 
coq. 

*rV7D Manteau, vfitement; spdciale- 
ment celui qu'on porte en faisant la 
pri6re du matin, ct aux quatrepans du- 
quel pendent des franges (rors, v. 
Nomb. 15. 38, 39). 

'?*? Kal inusit6. Pi. Couvrir d'un 
toit : wMjot sis:^ avi N6h. 3. 15, il ba- 
tit la porte et la couvrit d'un toit. 

^p chald. Aph. (v. W15). Se mettre 
a Tombre : ana nw ttoQ '-^ninhn Dan. 
4. 9, les b£tes de la campagne se 
couvrent , s'abritent sous son ombre 



Digitized by 



Google 



oh® 

D}>9 n. pr. Telem , villc de la tribu 
de Juda, Jos. IK. 24. 

pty n. pr. m. Esdr. 2. 42. 

***?*? (in/*. mkto, /m(. Krrji) fitre im- 
pur, immonde : na-nwy:A Lev. 15. 32, 
et qui devient impur par cela ; ram 
yjKnl8. 28, le pays est devenu impur, 
corrompu; tra; roati nKwj 1 ) 12. 2, ello 
sera impure pendant sept jours. 

Niph. Se rendre impur, se souiiler:, 
™«o?-d«Nomb. 5. 27, si die a 6t6. 
souili^e (par Tadultfere) ; r**T^ ^ 
ffyiin *u**tj? Lev. 18. 24, carc'est par tous 
ces vices que se sont souilies les peu- 
ples ; dy4**-lob tf**t}? wjk Ez. 20. 31 , 
vous vous souillez par toutes vos idoles. 

Pi. % trans. Souiiler, profaner, des-/ 
honorer, declarer impur : -n*j wjatta 
*mtixi Lev. 15. 31 , s'ils souillent made- 
meure , mon tabernacle ; 5>5Ntt« war? 
*$*]$ Ps. 79. 1 , ils ont profane ton saint 
temple ; iwj ny*rn$ mk? *»*Gen. 34. 5, 
qu'il a dishonors sa fille Dinah ; -nso 
k?^ *& vi?5 n&t Ez. 18. 6, s'ilne d6s^ 
honore pas la femme de son prochain ; 
Than iMpi Lev. 13. 8, le prfitre le de- 
clarera impur; Saabi i» rttroi 13. 59, 
pour le declarer pur ou impur; -rw 
T|lan k«9 — Moan II Rois23. 13, le roi 
profana (ou fit detruire) les hauts lieux, 

Pou. pass.: nwjDiD a& .^5 njn Ez. 4. 
14, mon Ame n'a pas ete souiliee. 

Hithp. Se souiiler, se rendre impur: 
&na waan afti Lev. 11. 43, ne vous 
souillez pas par ces animaux ; avec h : 
wttan nV«^ 11 . 24, et par ccux-ci vous 
vous rendrez impurs. 

Hoihp. : rwMn n$$ •nrw Deut. 24. 4, 
aprfcs qu'elte a ili souiliee. 

NDt? adj. (/&n. n#od). Impur, im- 
monde : ks'j w, hfcwij rrana Lev. 5.2, 
une chose impure, une bete immonde; 
on tt«otj 11 . 35, ils sont impurs ; una 
•oba d^™ Is. 6. 5, je suis un 
homme dont les lfcvres sont impures ; 
otfn rwatj Ez. 22. 5, impure, inf&me 
de reputation. 

n«tp^) f, Impurete : i%m rww **a*a 
Mich. 2. 10, pour son impurete elle 



*^D 



219 



sera dans les douleurs; le pays sera 
detruit , i*uin6 , parce qu'il a ete cor- 
rompu (v. I et II ian). 

n 99^ /"• Impurete , chose impure : 
•ni* inKw"! L6v. 22. 3, pendant qu'il 
est impur, exact, son impurete etant 
surlui; n«ro-ia *AaKPrbjo Jug. 13. 7, 
et ne mange rien d'impuf ; plur. rkowq 
Lev. 16. 16, des impuretes. 

HD^ Kal inusite. Niph. fitre impur 
(v. kw): da dnptjii Lev. 11. 43, de 
peur que vous ne soyez impurs par 
ces choses; &^?a w<&c» Job 18. 3, 
(pourquoi) sommes-nous comme im- 
purs k vos yeux, c.-fc-d. raeprises par 
vous ; selon d'autres, comme gbk, etre 
bouche, et ils traduisent : Lev., de peur 
de vous abrutir ; et Job , pourquoi pas- 
sons-nous pour des brutes k vos yeux? 

]?*? Cacher, enfouir, reservcr: aproni 
Jos. 2. 6, elle les cacha; &r« )by$ 
apy* Gen. 35. 4, Jacob les cacha; 
bina vtwrj*} Exod. 2. 12, il le cacha 
(renterra)dans le sable; * na vm Ps. 
142. 4, ils m'ont tendu un piege en se* 
cret ; iian -paa ywu Job 18. 10, le piege 
(qui lui* est prepare) est cache sous la 
terre ; TOiasb *pra ^^a Job 20 - 26, 
toutes les tenfebrcs (les calamit^s) sont 
r£serv£es k ses tr^sors ; nni«a ti; iaw "j^ 
Prov. 19. 24, le paresseux a cache sa 
main dans un plat (ilTy a port£e, mais 
il ne la porte pas k sa bouche), ou : il 
a cache sa main dans son sein. 

Niph. Se cacher : ^w$ iwrn Is. 2. 
10, et cache-toi dans la poussifcre. 

Hiph. Cacher : wrj*) isix II Rois 7. 
8, et ils s'en allferent , et les cach^rent. 
* ^wtMSjin Rituel, et k conserver les mets 
chauis! 

^3^ m. Panier : waa t$q\ Deut. 
26. 2, tu les placeras dans un panier. 

* *]13*? m. Souillure : "ncara t)s»ia "ttiq 
Rituel, purifie la souillure de mes ac- 
tions (V. Cfilj). 

^39 Kal inusite. Pi. Salir : naa^j 
HttdK Cant. 5.3, comment pourrais-je 
les salir? 



Digitized by 



Google 



mo nytD 

HJJtt (v. rvto) Kal inusiUL Hiph. figa- 
per, s6duire Vtb?-^ ^H Ez. 13. 10, 
(parce quails ont s&luit mon peuple. 

0#? Goftter, trouver du gotit, man- 
ger, sentir, appr^cier : fl>-d$tji. ^?{m 
Job 12.11, (comme) le palais qui goflte 
les mets ; vrh D5h-is asa-afti I Sam. 
14. 24, et tout le peuple ne prit pas de 
nourriture , s'abstint de manger ; -tat 
tea ^K-nt* tfta tav\ II Sam. 19. 36, 
ton serviteur peut-il trouver du gotit & 
ce qu'il mange ; wjnb ata-tf rna*a Prov. 
31. .18, elle a senti, elle s'est aper$ue, 
que son trafic est bon ; •« ate-* wyi ftJB 
Ps. 34. 9, appr6cicz efvoyez combien 
Tfiternel est bon. 

DJ8? chald. Pa. Faire gotiter, donner 
& manger: ww*^ TT^ ^? Dan - 5 - 
21 , on lui fit manger de l'herbe comme 
aux boeufs. 

DJ2& m. (v. d§a). 1° GoQt : too rnm 
1«*3 ^roi wds Nomb. H. 8, et (la 
manne) avait le goflt d'un pain p6tri 
avec de Thdile , ou comme du gras de 
Thuile; ia 'tosro to J6r. 48. 11, son 
golH lui esi demeurt. — 2° Sens , rai- 
son : niy; n^gt wpoi Job 12. 20, il 6te 
la raison aux vieillards ; rrg\ nt; rm* 
d?rj Prov. H. 22, une belle femme, 
sans esprit , insens^e ; toa-tt* SniBt^ 
Ps. 34. 1, lorsqu'il d^guisa sa raison , 
lorsqu'il contrefit Tinsens6 ; d*tj *r»«te 
Prov. 26. 16, ccux qui r^pondent, 
conseillent sagement, sens&nent. — 
3° Decision , ordre : rinyi ^arr b?a* 
Jon. 3. 7, par ordre du roi et de ses 
grands. * On appelle dwb les signes 
massor&iqucs. 

012$ chald. (v. dare Mb. 3°). Ordre, 
commandement : ttjffif] j*k two-p? Esdr. 
6. 14, par le commandement du Dieu 
d'Israel. 

pKt? chald. m. 1° GolH : an*n d?»3| 
Dan. S. 2, (Baltasar ordonna) dans le 
♦goflt, la saveur, du vin ; d^jft. plein de 
vin. — 2» Sens, raison : ws; y*\n ifcwn 
tmp Dan. 2. 14, Daniel r^pondit avec 
prudence, reflexion ct raisou ; yini yorn 



noto 

k**b 6. 3, afin qu'ils leur rendissent 
compte; a?tj k$* i$% *rate-«b 3. 12, 
ils n'ont pas dirig6 leur esprit sur toi , 
6 roi ! (ils ne t'ob&ssent pas). — 3° Qf- 
dre : a?o dip wi Esdr. 4. 19, et de 
moi est parti l'ordre ; a?a dbi big-pa 5, 
9, qui vous a donn6 l'ordre ; -i?a dim 
a?o 4. 8, Rehum', le conseiller (qui 
donne des ordres. 

TX& Charger : ttwat^ «o*b Gen. 
45. 17, chargez vos bates, ou : piquez- 
les, pour les faire marcher. 

Aw. fitre perc6 : a'jn wt» Is. 14. 
19, ceux qui ont 6t6 percSs , frappSs 
parl'6p6e. 

*]$ m. (avec suff. ^q, rac. tfto). Les 
enfants : d^o-bx-nKi Gen. 34. 29 , et tous 
leurs petits enfants ; v\*) nivo* wia 
Ez. 9. 6, jeunes hommes , vierges et 
enfants; t)»« *nb a-nairjExod. 12. 37, 
les hommes sans (compter) les enfants; 
t)»n vb Gen. 47. 12, selon le nombre 
des enrants. 
• net? f. Une goutte, Aboth. 

ng^ Kal inusita. />•'. 1° fitendre : 
ttrati nn&» 'fl'w Is. 48. 13, et ma 
droUe a ttendu les cieux.— 2° Soigner : 
wani ^ntta^wt Lament. 2. 22, ceux 
que j'ai soign^s n (emmaillott6s) et que 
j'ai ^lev^s. 

H&^ in. 1° Espfcce de mesure , un 
palme, la largeur de quatre doigts de 
la main ; new roan II Chr. 4. 5, et son 
6paisseur 6tait (fun palme ; ninfi^ ron 
^ nnrg Ps. 39. 6, vois! tu as donn6 
fcnies^jours la mesure des palmes, 
c.-ft-d. tu les as rendus trfcs courts. — 
2° Terme d'archit. : ninoan-n? towo* 
I Rois7. 9, depuis les fondements jus- 
qu'au haut des murs, ou : jusqu'aux 
corbeaux. 

n§D m. Un palme : n$brvj}tj« ft to?*3 
Exod. 37. 12, il fit autour(de la table) 
une bande , bordure , haute de quatre 
doigts. 

DTlEtD m , pi. Action de soigner, 
d'emmaillotter : tmra *V& Lament. 2. 
20, de petits enfants, objet do leurs 



Digitized by 



Google 



5DD. 

tendres soins (qu'elles eraraaillottaient); 
v. nfitj2°. 

'9!j? Attacher, iraputer, ajouter :- 
ft^S T?$ ** ^o Ps- 1*9- 69, les su- 
perbes! ils forgent, fabriquent, des 
mensonges contre moi, ils m'imputent 
faussement de mauvaises actions ; &ru* 
^ti-*»iBb Job 13. 4, vous imputez faus- 
sement, vous fabriquez des mensonges ; 
•oto-i? btepQ 14. 17, tu as ajoutd & mes 
p6ch6s, tu m'en imputes plus que je 
n'ai commis. 

' N$>DD Petits enfants (v. sr) : giro 
Knott Rituel , les petits enfants ct les 
femmes. 

*N??*P m. Prince , capitaine, chef : 
*rtj6a mis vi^d J6r. 51. 27, nommez- 
contre elle un prince , un capitaine ; 
plur. Tp^aiNah. 3. 17, et tes chefs. 
*)&*? Dandiner, avoir une marche 
affect6e : rosin t\i*v) 'ryiin Is. 3. 16, 
ellcs marchent a petits pas , d'une 
marche affectSe , en dandinant (v. qa) 
a la manierc des enfants. 

^?t? chald. m. {plur. ynw?, v.tj'bx). 
Ongle : *|^b» Nninfiiai Dan. 4. 30, et 
les ongles (de Nabuchodonosor) de- 
vinrent comme les griffes des oiseaux ; 
tfna-*! w^nBa-j 7 . 19, et les ongles (de 
la b£te) gtaient de cuivre. 

t^QD £tre gras; au fig. 6tre sot, stu- 
pidc : ttai nirra t5|o Ps. 119. 70, leur 
cceur est gras comme la graisse, c.-&-d. 
materiel, slupide. 

♦ nitfSD f, Sottise, naivete : n$ iWfia 
les sottises , les naivetes de la bouche 
(tieo un sot). 

n £^ (goutte, perle) n. pr. Taphath, 
fille de Salomon, I Rois 4. 11. 

T!& Continuer, agir sans interrup- 
tion : Tto *kTl Prov.19.13, et (comme) 
une gouttifcre qui coule sans cesse; 

* wa ti^ un homme occupy, affair^. 
"Hb chald. Chasser, repousser : 

wb ariar-pa* Dan.4.30, il fut rcpouss6 
d'entre'les hommes ; y*rv qi k^TR* 
4. 29, et on te chassera de la compa- 
gnie des hommes. 



*yiD 



SSI 



DV# cheth. pour tntj Ruth 3. 14, 
avant que. 

m$Kal inusitd; Hiph. Charger: 
a? rmt£ ^-t)x Job 37. 11, il charge 
le nuage m6me dans la purete de Tair, 
ou : la purete de Fair pfcse sur les 
nuages, les dissipe; ou : il le charge 
de pluie, de feconditG (v. -n). 

nltD hi. Charge, peine : mbi ■** vn 
Is. 1. 14, elles me sont devenues & 
charge; wstow wma Deut. 1. 12, 
(comment porterais-je seul) le poids et 
le fardeau de toutes vos affaires? 

*U3 (/". nnj) adj. Frais, humide: 
runts ^sn^ni Jug.l 5. 1 5, une m&choire 
d ? ftiic (fralchc) pas encore dess6ch6e ; 
rwa n^w Is.l .6, et une plaie humide, 
saignante, ou: une plaie r6cente. 

0^ adv. Avant, avant que, pas en- 
core , souvent avec les prep, aeto: 
nk-» v*yj tanaa Ps: 90. 2, avant que les 
montagnes cussent £t6 cntees; ma^ 
mi; i^nnls. 66. 7, avant d'etre en tra- 
vaff, eile a enfante ; avec Yinfinitif : 
ph mi ffjaa Soph. 2. 2, avant que le ju- 
gement s6itenfant6, prononc6 ; avec »i: 
D3->i5 «ia;-Ki d^^ 2.2, avant que (le 
jour'de la colere deDieu) delate contre 
vous; Tax-iK 15»"t«to D 74* Agg. 2. 15, 
avant qifune pierre eCLt 6t6 placee sur 
une autre (pour bAtir le temple); 
^-r«5*T;D^iwa«3s» I Sam. 3.7, Samuel 
ne connaissait pas (la voix) de Dieu , 
ou sa manifere de se r6v6ler aux pro- 
phfetes ; avec le fulur : y*k rbv trial 
*p¥{ 3. 7,et la parole de Dieu ne lui 
avait pas encore 6t6 r6vel£e; rtsjw 
Jos.3.1, avant de passer (leJourdain). 

rpJQ {fut. tptji, , une fois enoi) D£- 
chirer, ravir, mettre en pifcees : *p»;}a 
t)^ skj Gen. 49. 27, Benjamin sera 
un'loup ravissant; ^PTIJ-^k ?i^J t)^ 
Deut. 33. 20 , il d6chire le bras et la 
tete; im *T?i tfuj«j Amos 1. 11, dans 
sa colfcre il est toujours pr^tid6chirer; 
litter. : sa colfere d^chire toujours; 

Vn« YV\ tPW"11 Ps# 80, 22, aulrement 
je ruinerai (je d^chirerai comme une 



Digitized by 



Google 



222 JV}D 

b6te sauvage),- et personne ne vous 
d^livrera. 

Niph. fitre d6chir6 : t[yf\ epa-tat 
Exod. 22. 12, s'il a <H6 d"<fchir(fpar 
une b6te ; tfffi rorra K3i*rrta Ur. 5. 6, 
tous ccux qui sortent de ces villes se- 
ront d6chir£s. 

Pou. fitred^Yort : tjqi* enb spa Gen. 
37. 33, Joseph a 6t6 d<*vor6. 

Hiph. Donner de la nourriture, 
nourrir: *»p?n hrb *wnBh Prov. 30. 8, 
donne-moi la nourriture qui m'cst n&- 
cessaire pour vivre. 

*]"}& arfj. (v. spa). Arrach6 : rwrfts; 
t^fi^ 0*515 Gen. 8. 11, portant dans son 
bee une fcuille d'olivier arrachde (se- 
lon d'autres : une fcuille fralche, vertc). * 

*p# tn. l°Feuille : nmpa ^tt-te Ez. 
17. 9 , toutes les feuilles de sa v6g£- 
tation, de ses rejetons. — 2° Proie: 
*)•;» araii ^^J Job. 38. 39, prendras- 
tu la proie pour lalionne? tyAs ^ tfttro 
Gen. 49. 9, mon tils, tu es mont6avec 
la proie (exact.-, de la proie, c.-&-d. de 
la chasse); epa-v^mj Ps. 76. 5, plus 
que les , (ou du haut des) montagnes 



de proie, oft il y a des animaux ou 
des brigands qui vivent de proie. — 
3° Nourriture (v. tftyHiph.) : epa wn 
•ry^ Mai. 3. 10 , et qu'il y ait 5e la 
nourriture dans ma maison ; t^a-jary 
ntpzh Prov. 31. 15, et elle donne, par- 
tage, la nourriture b sa maison. 

^§19 f- (ce qui est d6chir6) ; spicial. 
du bGtail d6chir6 par des bates sau- 
vages : *pia *nKnrp& wro Gen . 31 . 39 , 
je ne t'ai pas rapports, ou : je n'ai pas 
porta en compte le batail d£chir£ par 
les Mtes sauvages ; tafcb *ft wro* nbnj 
L6v. 22. 8, il ne doit pas manger 
d'une bate morte d'elle-m&ne, ou d£- 
chir£e par une autre bate. Plus tard 
on nomme par extension * nwj toute 
bate tu£e autrement que de lamanifcre 
prescrite, ou quand elle atait malade. 

N$?1& chald., les Terphaiaens, un 
des peuples transfaras d'Assyrie en 
Samarie, Esdr. 4. 9. 

* T vRI^ L'intarieur d'une maison , 
d'un palais , oppose a vestibule : •*rs> 
•pij^tA MrntrJ Aboth , pour pouvoir 
entrer dans l*intarieur du palais. 



* Yod , tv* ou nt» dixifeme lettre de 
Talphabet. Signifie comme chiffre 10. 
II se permute avec k. Exemples : wn 
trasorier, et *rm trdsor ; *r*n; etity* un, 
unique ; W; (Hiph.) g6mir ; -»Wh halas! 
malheur ! Avec n : rn; et mn tendre , 
jeter; tfc et rfen aller; avec n, v. 1 et 
les verbes *w» kd ^ni. Avec n : aao et nan 
dasirer, souhaiter. 

3NJ Dasirer, aimer (v. awj): spn'i^i *» 
•*nyo Ps. 119. 131, parce qucje da- 
sirais, j'ai.mais, tcs commandements. 

HNJ Convenir, appartenir: ntjK;^*^ 
Jar. 10. 7, car & toi convient, appar- 
tient (le rfegne, la gloire) ; selonKimchi, 
de la racine nan. 

•»i«: (v. ■*$/• 



nj?M£ (exauca de Dieu) a n. pr. m. 
l°Jar. 35. 3. — 2«Ez. H. 1. 

IH^mi n pr . m . jo |i Rois 25. 25; 
vror; Jar. 40. 8. — 2° Ez. 8. 11. 

">W (HUiiming de Dieu) n. pr. m. 
1° Jair, fils de Manass6 , Nomb. 32. 
41.-2° Jair de Galaad, juge dans 
Israel, Jug. 10. 3. —3° Jair, pfcre de 
Mardoch6c, Esth. 2. 5. Patron, itwi 
II Sam. 20. 26. 

I ^1 (A a/ inusiui). Niph. fitre sot, 

fou , agir follemen t : wan niwy ^VR-b ^^k 

Nomb. 12. 11, ce en quoi nous avons 

agi follement, et que nous avons p£ch6; 

6»fb J4r. 5. 4, ils sont insens^s; Axis 

f£s ^to Is. 19. 13, les princes de Tanls 

sont devenus insensgs : D*»^on-iK a*>r 
' •• - » » * 



Digitized by 



Google 



*£} J6r. 50. 36, Vtfte est tir6e contre 
les (levins impostcurs , ct ils dcvicn- 
dront, paraltront, des insens^s. 

II *>t*\ (JCal inusitO- Hiph. i° Com- 
mencer, entreprendre, essayer, se de- 
cider, consentir: nninh-rw n«a h^taVwh 
Deut. 1.8, Moise commen$a k expli- 
quer la loi; exact, il commen^a, il 
expliqua, etc.; laii ^nbaih Kj-ron Gen. 

18. 27, puisque j'ai os6 parler; b«i"5 
ri^n-tt* naigb *4n Jug. 17. H, le Invite 
se d6cida k demeurer chez Thomme ; 
yb) ao-b»in 19. 6, consens, je te prie, 
k rester la nuit; robb bri*} I Sam. 17. 
39, il essay a de marcher'; irftx b^n Job 
6. 9, si Dieu voulait, qu'if plaise k 
Dieu. — 2° Mh-rw Visti ba^ I Sam. 14. 
24, Sattl avait adjure le peuple (de nb« 
serment) (ou Hiph. de nba pour rht^y] 
v. nbaj verbe). 

"^ et "rtW m. Fleuve , presque ex- 
clusivement le Nil : rrky\ ^rSwi "jarrta 
w*btj& Exod. 1. 22, tous les enfants 
mdles qui nattront, jetez-les dans lc 
fleuve; raw ^a-'rcto m-jryj 7. 18, les 
poissons dans le fleuve (le Nil) mour- 
ront; 4on rotyb h}h *in« Dan. 12. 5, 
Tun 6tait en deqk sur le bord du fleuve ; 
rAa -to rnjbsn Amos 8. 8 (pour Stag), 
elle sera 'tout inond^e comme cl'un 
fleuve ; le plur. v+i&\ ruisseaux , ca- 
naux : sfta.DilK*; whwn Job 28. 10, il 
ouvre passage aux ruisseaux dans les 
rocs, ou il les fait jaillir en fendant 
les rocs; w^^b* annro-b* Exod. 7. 

19, sur ses fleuves et sur ses ruis- 
seaux. 

tf&l (Kal inusite). Niph. Abandon- 
ner, se dfeister, renoncer, d6sesp6rer, 
6tre en vain : ^tfpfab b^ti vvo uJKian 
I Sam. 27. 1, afin que Sadl sedfeiste 
de me poursuivre, de me chercher; 
tiwb ■no*} rrnVi Job 6. 26, et vous parlez 
en Tair des paroles d6sesp6rantes ou 
inutiles , ou vous jetez au vent , vous 
mdpriscz, les paroles d'un homme qui 
se chSsespfcrc ; tiatia tvro* «b Is. 87. 10, 
tu n'as pas dit -.'C'est en vain (j'y re- 
nonce) ; ttfcjii +iQkNi J6r. 2. 28 , mais 



*3* 



223 



tu as dit : C'est en vain, je n'espfcre 
rien de toi. 

Pi.: ^b-na tt?«;b Eccl. 2. 20, de dd- 
tourner mon coeur (de toutes les pei- 
nes) , de ne plus y penser. 
* Hilhp.; rmrym )* tighten Aboth, 
ne te soustrais pas , ou n'imagine pas 
d'dchapper au ch&timent, k la punition 
d'un forfait. 

ny*X\n.pr. m. Zach. 6. 10. 

*IPl*ttW n.pr.m. Josias, roi de Juda, 
restaurateur du vrai culte, II Rois, 
chap. 22 et 23. 

flfcP Convenir, appartenir, consentir 
(v. rw) : d^jxn «b sink? rwa-^p< Gen. 
34. 22 , seulement sous cette condi- 
tion ces hommes seront k nous, ou 
feront ce que nous ddsirons; *inky 
mnpn II Rois 12. 9, et les prttres 
consentirent , convinrent. 

^IW n . pr. m. I Chr. 6. 6. 

M n T (Kal inusite). Pi. SVfcrier : 
an&itj &k ajw Jug. 8. 28, la m&re de 
Sisara dit , s'gcria ; selon d'autres : re- 
garda, chercha des yeux (v. a*j et naa). 

^ m. (rac. ba;). Produit, produc- 
tion, fruit : *&*y\ yypj nanji L6v. 26. 
4, la terre donnera ses produits ; bawnj 
nba^. yy* Deut. 32. 22, il ddvorera la 
terre et ses produits ; mtK$ b^a 1 ; yw 
Hab. 3. 17, les vignes ne porteront 
plus de fruits; imn bw bj* Job 20. 
28, les produits (les richesses) qui 
sont dans sa maison seront enlevds, 
ou : les gens de sa maison, ses enfants, 
seront chassis , exiles. 

0)2) et V^) n. pr. Jebus , ancien 
nom de Jerusalem, Jug. 19. 10; -to 
rwm ^h 19. 11, cette ville de Je- 
busi ; •wqfq j-hrej Zach. 9. 7, et Aka- 
ron sera comme Jerusalem. 

Vfto) n. pr. Jebusi, fils de Chanaan, 
Gen. 10. 16, et nom de peuple, les 
JebusSens qui habitaient les monta- 
gnes, Nomb. 13. 30. 

"W (l^lu) n. pr. Jebahar, fils de 
David, II Sara. 8. 18. 

Wl (rintelligent) n. pr. l°Jabin f 



Digitized by 



Google 



2*4 



^ 



roi de Hasor, Jos. 44. 4. — 2° Jabin, 
roi des Chanan6ens (qui r6gna dans 
Hasor), Jug. 4. 2. 

tt^Uv. tfa;). 

^3J Couler, Hotter (Kal inusit6). 
Hiph. Amener, apporter, offrir : ■»» 
yxxq w '♦aba'P Ps. 60. 41, qui eist-ce 
quime conduira jusque dans la ville 
fortifi6e? rpbrn irfcrls.23.7, ses pieds 
la portent au loin, c.-ft-d. ses habi- 
tants vont dans les pays Strangers; 
^ robx? ^avi *|b Ps. 68. 30 , les rois 
t'offriront des presents ; too ^bar* 
Soph. 3. 10, ils nTapporteront des 
presents. 

Hoph. fitre ameng, conduit, offert, 
port6 : Tjbab ba*n ntajj-jb Ps. 45. 15, en 
habits brod^s die est amende au roi ; 
bav» riaab rto Is. 53. 7, comme un 
agneau qui est conduit pour 6tre £gor- 
g6; ^urbar* Is. 18. 7, un present sera 
offert; bar* Q'ywA ^i Os6e 12. 2, et 
de Thuile est apportee (offerte en ca- 
deau) en Egypte ; bans* -a^b loas Job 
10. 19, je n'aurais fait que passer du 
sein de ma mfcre dans le tombeau ; 
exact, j'aurais 6t6 porta, etc. 

'3? chald. Aph. Apporter , faire 
transporter : baa •«! Kbwb ian bavn 
Esdr. 5. 14, et qu'il avait fait trans- 
porter au temple de Babylone. 

'9,111. (v. ba;). Fleuve, ruisseau: 
tror-iai-b* bwmd Is. 44. 4 , comme 
les saules plants sur les ruisseaux; 
d^o-4^ D^bo 30. 25, des ruisseaux, 
des eaux courantes. 

'?**?. pr. Jabal, fils de Lamech, 
Gen. 4. 20. 

^R??. (qui consume le peuple) n. pr. 
Jebl&im, ville de la tribu de Manassg, 
Jos. 17. H. 

ryj>! (v.ba;)oc/j. Suppurant: r*a?-i« 
L6v. 22. 22 /ou (une bfite) qui a "des 
plaies qui suppurent, ou des pustules. 

03^ (Kal inusit6). Pi. Remplir les 
devoirs de beau-frfcre envers sa belle- 
soeur, la veuve de son fr6re qui n'a 
pas laiss6 d'enfants , et l'gpouser : ta 



#3* 

wjk d??j *pn« h$rb« Gen. 38. 8, ap- 
proche de la femme de ton frfcre , et 
6pouse-la ; t»a^ na« t& Deut. 25, 7, il 
ne veut pas m'gpouser (remplir ses de- 
voirs de beau-frfcre) ; v. aar 

O?} m. Beau-frfcre, en rapport de la 
veuve de son frfcre : t vfs\ yro Deut. 25. 
7, le frfcre de mon mari refuse. 

n 9?« /". (v. da;). Belle-soeur : imp* 
Deut. 25. 9, sa belle-sceur, la veuve de 
son frfcre; ^ Ruth 1. 15,16, ta 
bclle-soeur, la veuve detonbcau-frfcre, 
du frere de ton mari. 

'£??- (que Dieu a fait bfttir) n. pr. 
1° D'une ville de Juda, Jebn6el, Jos. 
45.11. — 2° D'une ville de Nephthali, 
19. 33. 

HJ31 n . pr. Jabneh , une ville des 
Philistins, II Chr. 26. 6. 

^t??? (que Dieu ^difie) n. pr. m. 
I Chr. 9. 8. 

nj?3? (M6me signif.) n. pr. m. I Chr. 
9. 8.' 

p3! n. pr. d'un torrent pr^s du mont 
Galaad : pa? wa Gen. 32. 23, le gu6 
du Jabbok. 

,n J?W (b^ni de Dieu) n. pr. m. 
Is. 8. 2. 

D ^ (Fagr^able) n. pr. m. I Chr. 
7.2. 

1^3* {fut. da** et ©ia?, plur. w>a\ 
in/*, oia; et r\$2]) Etre ou devenir sec, 
aride : ynnn h»a; Gen. 8. 14, la terre 
fut sfcche ; -pan iva trw niih'p? 8. 7, 
jusqu'fc ce que les eaux qui 6taient sur 
la terre fussent s6ch6es ; *v$n ba; Is. 
15. 6, Therbe se s6chera, se fanera ; 
tca^n tiia; -toSt Zach. 14. 47, son bras 
deviendra sec, ext6nu6; "hipa t5ia;i 
Os6c 43. 45, sa source tarira. 

Pi. Rendre sec, dessGcher : nxaj nrtt 
d'jj-tb^rj Prov. 17. 22, un esprit triste 
dcssfcche les os ; vug^ &J3 w* Nah. 
1 . 4, pour WTDa?n (ou fut. du Hiph.), 
il menace la mer et la dessfeche. 

Hip h. 1° Trans.: **»•«$ •« ttJ^airr^ti» 
cjto-d? Jos. 2. 10, que Dieua s6chd les 
eaux de la mer Rouge ; nb yy ^n^in 



Digitized by 



Google 



#31 

Ez. 47. 14, j'ai s6ch6 Varbrevert. — 
8° Intrant.: tftv*) tftytn Joel 1. 10, la 
vigne est dess6ch£e , le vin est perdu 

(v.h^:). 

1I#3J (v. tfia) Avoir honte : rwnfo 
apsj5 tfto; Is. 29. 22, Jacob ne sera 
plus confondu ; rctopft *ftn-bi J6r. 6. 
18, mais ils ne sentent pas la honte, 
ils ne rougissent m6me pas. 

Hiph. 1° Rendre honteux , couvrir 
de honte : sp'taarta ^"Nj tfi*n tropin 
II Sam. 19. 6, r tu as aujourd'huiVou- 
vert de honte la face de jtous tes servi- 
teurs. — 2° Inlrans. corame Kal : ire^^h 
^Q$f\ *r% J^r. 2. 26, la maison dlsrael 
est confuse , couverte de confusion ; 
i^wti^ir^Dtthah 10. 14, chaque sculp- 
teur est confus de l'image (qu'il a faite) ; 
3Kin yjnjn 48. 20, Moab est confus, 
c.-fc-d. d&ruit ; wis ^-j? litote ti-oh 
Joel 1.12, la joieest trouble, perdue, 
entre les hommes ; wyjih m^-a-in Os6e 
2. 7, leur mfere s'est d6shonor£e. 

^3» arf;. (/em. ti$p,). Sec , aride : 
ti3j yy Ez. 17. 24, un arbre sec; wgtt 
m#p t Nomb. 11.6, notre Ame est dans 
la langueur ; rAtipp rtap^i Ez. 37. 4, 
os sees. 

tf3J et ^3? n. pr.i° Jabes, ville en 
Galaad, ISam. 11. 1, Jug. 21. 8. — 
2° Jabes , pfere de Sellura , II Rois 
18. 10. 

ntf^ f. Le sec, la terre : m#n;n h*ory] 
Gen. 1. 9, et que l'616ment sec, fa 
terre, paraisse ; ntiftb oj ^ Ps. 66. 6, 
il a changg la mer en une terre sfeche ; 
m$»S Exod. 14. 22, k sec, fcpied sec, 
ou sur un sol sec. 

n ^?l /U(M6me signify : y*tj 'wftjj 
w Ps. 98. 6, et ses mains ont form6 
le s'ec, la terre. . , 

«P^5! chald! f. (M6me signif.) : -*A 
wra}$!-i$ ^ «*y^ Dan. 2. 10, il n'y a 
point d'homme sur la terre (qui, etc.). 

fyv n. pr. 1° Jegal, fils de Joseph , 
Nomb. 13. l.rH Chr. 8. 22. — 
3° Jegal, fils de Nathan, II Sam. 
23. 36. 



*JP 



*« 



23\ Labourer : part, tfq? 5 ** II Rois 
28. 1 2, et commc laboureurs. 

3£ m. Champ : mff*\ msfyq ani i&*i 
J6r. 39. 10, il leur donna des yignes 
et des champs. 

H3?;et HHJJJ (endroit &ev<S) n. pr. 
Jagba, une ville de la tribu de Gad, 
Nomb. 32. 38. 

*HJ?!1£ (que Dieu rend grand) n. pr. 
m. J6r. 38. 4. 

n & Se tourmenter (v. *yj) f 6tre triste, 
afflig6 (Kal inusite). Niph. part, njo: 
hiro mn'b^na Lament. 1.4, ses vierges 
sont dans la douleur, sont affligtas; 
wiwa ^>o Soph. 3. 18, ceux quis'af- 
fligent (d'etre 6cart6s) des fetes, des 
reunions solennelles. 

Pi. Affliger : ttft$-TMj ri|53 Lament. 3. 
33, (pourn|^5)[ce n est pas volontiers] 
qu'il afflige les enfants des hommes (ou 
fut. du Hiph). 

Hiph. : win *p$ Lament. 1. 8, car 
Tfiternel Ta'afflig^e ; jpta T? ^T^V\ 
Is. 81. 23, je la mettrai dans la main 
de ceux qui te tourmentent, faffligent; 
•^ 1^'n n?^? J ^ *9* 2, jusqu'ft 
quand affligerez-vous mon Aiqe 1 — 
2° Eloigner, dter (v. II hjn): njh ntto 
r*o«rrp? II Sam. 20. 13, loi?qu T on 
Teut 6t£ du chemin. . 

ItoJ tn. Chagrin, douleur.: wyps™ 
nVto^ )ix# w»ig-N$Gen. 42. 38, r vous 
ferez descendre (ma vieillesse) ma tete 
grise, avec douleur, chagrin, dans le 
school ; nnxn Tb; ^bj-j Is. 36. 10 , et le 
chagrin et les ggmissements fuiront , 
en seront bannis ; vsim d-wt^i J^r. 
31. 13, je les r^jouirai apr^s leur af- 
fli9tion. 

y^i (residence) n. pr. Jagur, une 
ville de Juda, Jos. 18. 21.; 

1T?J od/.' (rac. ^;). Fatigue : rp wp t 
Job 3. 17, les fatigues, ceux dont les 
forces sont 6puis6es. . . " * 

JM 1 , m. (rac. »j;). 1° Travail, effort : 
^* W* Gen. 81 . 42, le travail de mes 
mains ; ?ppy; t^ij a'tyjrj'j Job 39. 1 1 , lui 
abandonneras- y confieras-tu , ton tra- 

15 



Digitized by 



Google 



M6 



•w 



vail. — 2°Leproduitdutravail,rceuvre, 
le Men, la fichesse : ?p|a ?^ vtxor\ ■© 
Job 10. 3, que tu me rejettes , moi , 
l'ouvrage de tes mains; 'crap 5^ Is. 
48. 14, les produits de FEgypte ; -r« 
wryia^ yiy; j£r. 3. 24, les biens de nos 
pfcres. 

ny?} f. Fatigue : ^a »w tqyi aiA-j 
Eccl. 12. 12, beaucoup mediter, ou 
pr6cber, est une fatigue pour le corps. 
^R (rexil6)n. pr. m. Nomb. 24. 22. 
MJ (/tit. *j*», v. m;) Travailler, sc 
fatiguer, s'appliquer, se lasser : ™-tr& 
*y*t ian Job 9. 29, pourquoi done tra- 
vaiilerais-je en vain? avec i : *r*T^* 
imb^rii Prov. 23. 4, ne te fatigue point 
k t'enrichir ; avec a : rq w j;t& n^at jn« 
Jos. 24. 13, une terre dont tu ne t'es 
^ pas fatigue , qui ne t*a pas cotite de 
* peine, de travail ; Ipivy* *?£ ■*&? Is. 
47. 12, auxquels tu t'es appliqu£e dfcs 
ta jeunesse ; avec Yacc. : ^a tjW*j 75 
roj; 47. IB, ainsi seront pour toi ceux 
que tu as consults , fr6quent£s, avec 
tant de zfcle; ^nana w J6r. 45. 3, 
je me suis lass6 dans mes g6misse- 
ments, k force de g&nir; ^ Wfyr^ 
Ivrtq*. Is. 43. 22, tu t'es lass6 de moi , 
Israei (ou : sous-entendu aft, tu ne t'es 
pas appliqug k moi, k me plaire). 

JW. Fatiguer : d*n-i$-r« rrnti *&&-?*$ 
Jos. 7. 3, ne fatigue pas, n'y conduis 
pas tout le peuple ; W£& D^pan Va* 
Eccl. 10. 15, le travail des insensgs les 
accable. 

Hiph.: *prtfc* 1W|J*i Is. 43. 24, tu 
m'as lass* par tes iniquity ; •« awfj-in 
aa^aTa Mai. 2. 17, vous avezTfatiguG, 
irrit£, rfiternel, par vos discours. 

V?^ m. (v. **;). Le produit du tra- 
vail, le gain : *ia* -161 *$; a*n^» Job 20. 
18, il rend le gain, ce qu'il a obtenu 
par son travail, et (ne l'engloutit pas) 
n'enjouit pas. 

K3J adj. (v. y»j;). FatiguS, las : hwo 

»£i p£* Deut, 25. 18, tu 6tais faible et 

. fatiguS ; m®* d^^riap Eccl. 1.8, 

toutes les choses (ou les paroles) sont 

faibles, sans force, ou difficiles. 



^ chald. m. Tas* monceau : "ij*; 
wjTirr^ Gen. 31. 47, monceau (tas de 
pierrcs) du tlmoignage. 

*taj (v.^u2°)Craindre: ^awj-ia'^; 
Job 9. 28, je tremble de toutes les dou- 
leurs qui m'attendent;bmma troj ntin 
Deut. 28. 60, et dont tu as 6t6 efrrayS; 

J art. ou adj. wwqn *via; hwa-^K to* 
6r. 22. 25, (je te livrerai) entre les 
mains de ceux que tu crains. 

y, des deux genres (const. 15, avec 
suff. i-iy, eyr;, plur. d*tj, const. *r;, 
pi. f. nfr;). i° La main :* 1^5*1 Gen. 
38. 28, ilpassa la main ; ti; rb^ 8.9, 
il 6tendit sa main ; d'un animal : rrartj 
to&na twa Prov. 30. 28, le Wzard qui 
se soutient sur ses mains ; selon d'au- 
tres : le singe qui saisit tout avec ses 
mains, ou l'araign£e qui file avec ses 
pattes ; wi» ^"o* *•? I Sam. 22. 17, 
car leur main aussi est avec David (ils 
sont d'intelligence avec lui) ; w nrnrt 
Sbk II Rois IB, 19, (pour que ses mains 
fussent avec lui) afin qu'il le secourtit ; 
avec a : Sa-*hn-b$ «w Gen.' 37. 27, 
(mais notre main ne sera pas sur lui) 
n'allons pas lui faire du mal , le tuer 
de notre propre main ; rrtn **-t; mn 
Tppx?2 Exod. 9. 3, la mam de Dieu 
sVtendra sur ton b£tail (il frappera ton 
b^tail; w* taa"ww ^-rj Jug. 2. 15, 
la main debieu 6tait contre eux pour 
le mal (pour les chatier) ; n i;-w$ ^nji 
o^yxfoa Exod. 7. 4, j^tendrai ma main 
sur rfegypte (je la punirai); r»cp-^a 
•«-n5 *»a Ruth 1 . 13, car la main du Sei- 
gneur s'est appesantie sur moi ; n«n-^ 
r$n w *-** Is. 25 t 10, car la mainde 
rfelernel Vappesantira sur cette mon- 
tagne en frappant Moab ; ou en bien : 
sa main se reposera, etc.; ittm di 
trtfagi *n hn^n II Chr. 30. 12\ aussi 
sur Juda agissait la main du Seigneur 
(pour le diriger vers le bien) ; aveci? : 
v*2f r*TfojS vi-^ Esdr. 7. 6, comme la 
main de lEtemel son Dieu 6tait sur 
lui (comme Dieu le lui avait ordonng, 
. ou : l'avait inspire) ; tfey *? **?*}*) Is. 
\. 25, je tournerai ma main vers* toi, 



Digitized by 



Google 



pour te secourir ; mais en mal : w^ttjm 
yhjMri? •**£ Amos 1 . 8, j'appesantirai 
ma main sur Accaron ; avec i» : wyjro 
tnanpr-iij vp Ez. 13. 9, ma main sera 
contre les prophfetes. 

2° Force ,• puissance : v$ rft* V}t$ 
■"■n; Ez. 1 . 3 , el Ik la main , la'puis- 
sance de Tesprit divin agit sur lui ; 
tfijisria rxr^n ■* ^ I Rois 18. 46, etla 
main dell£ternel (Tesprit proph&ique) 
vint sur felie ; ^m n; dtf ft* Vmni Ez. 
8. 1 , la main (Tesprit) de Dieu tomba 
sur moi; *»&}«}; **& TC "W ^ r ' **• 
17, devant ta puissance (la prophStie 
que tu m'as inspire) je suis reste soli- 
taire (triste); njn ngt^ ft« •« to$ Is. 
8. 11, Dieu m'a dit dans la force de la 
vision. — Coup , plaie : ft? rrjaa *rj 
^n?» Job 23. 2, (la force qui'm'a 
frappe)ma plaie est au-dessus, est plus 
forte que mes g^missements ; nW *nj 
rn$3 Ps. 77. 3, ma plaie coule , saigne , 
pendant la nuit ; selon d'autres : ma 
main est tendue vers toi (v. ^j) ; 
^5®^ *n bwja* Dan. 8. 25, ct sans au- 
cune force , sans la main de l'homme , 
il sera bris6 ; an ngiT** ift i; Prov. 
1 1 . 21 , la main (la punition de Dieu) 
contre la main (la violence de l'homme) 
le mgchant ne restera point impuni ; 
selon d'autres : les m6chants, quoi- 
qu'ils se donnent la main, c.-fc-d. qu'ils 
seliguent ensemble, ne resteront pas 
impunis ; Gsenius : de g6n6ration en 
generation. — n^-i? n; wfcn Job 21 . 8, 
mettezlamain sur la bouche (silence!); 
mteift? wj; btyni II Sam. 13. 19, elle 
mit sa main sur sa t6te (geste de deuil, 
de tristesse) ; an; W3 Esdr. 10. 19, 
ils donnfcrent leur main (ils promirent); 
"n wnj wyjspa Lament. 5. 6, nous avons 
donn6 la main frTfigypte, nous lui avons 
fait noire soumission, ou : nous lui 
avons tendu la main pour avoir du pain, 
ou du secours; ■«& ij-wi.II Chr. 30. 8, 
(donnez la main*) jurezfoi fc rElemcl. 

3° Avec des prepositions , *nq'dans 
ma main , avec ou sur moi : "hid «ha$ 
i^nn I Sam. 14. 34, chacun amenant 
so'nbo&uf ; rrawa tijj fsgn Eccl. 5. 13, 



'T 



227 



il n'a pas dans sa main (il ne poss&de 
pas) la plus petite chose ; i^a par : *\yi 
^J^^P^ •* Is. 20. 2, Dieu parla par 
Isafe ; mfc"T* Nomb. 15. 23 , par 
Moise ; vrfi win*J I Sam. 21. 14, il 
faisait Tinsensg devant eux; ybj-q yi; 
Tj^n wfr in;a Job 15. 23, il sail que le 
jour des tGnfcbres est pr6par6, pr6t(sous 
sa main), est imminent ; *p; *pa Zach. 
13. 6, au milieu de tes mains, ou entre 
tesbras, c.-&-d. sur la poitrine ; "na 
^n Esth. 1.7, selon le pouvoir, la 
magnificence du roi ; to de la main, du 
pouvoir; souvent simplement, de : in? 
njnft* Gen. 9. 5, de tous les animaux; 
to*ijc rw ttJg^o Is. 1. 12, qui a de- 
mands cela de vous ? *wa ^ii|n nq}* ij 
atav'rap ■nam I Sam. 17. 37, Tfiternel 
qui m'a d6livr6 (des griffes du lion et 
des pattes de Tours), [d61ivr6 du lion 
et de Tours] ; ann *yi» Job 5. 20, (il te 
sauvera) de T6p6e ; *rj b§ ou *n i? par : 
^WT** Ps. 63. H , par l'6p~6e ; ^ft? 
nnnnc Esdr. 1. 8, par Mithridath ; aussi 
sous la conduile, la surveillance : ^ V> 
&n^M I Chr. 25. 3, sous la conduitede 
leur pfcre; w TT! i? II Chr. 23. 18, 
sous les ordres de David ; * xyft *ri> vb 
1«hw «nft #n (ne nous laisse pas venir) 
jusqu'au p6ch6, m-jusqu'&.la tenta- 
tion. 
4° P/ur. nfrr; mains : aw fig. wh; •»&«} 
-inxn ttf^iji Ex*. 26. 17, deux tenons & 
cliaquc'ais ; d^fiinn ntrn' I Rois 7. 32, 
et les essieux des roues ; real rm rh*} 
I Rois 10. 19 (le trAne) avail des bras*, 
un k chaque cdt6. 

5° Cdt6: *kfi *r?±z Exod. 2. 5, sur 
le bord du fleiive ; ^«-t^V I Sam. 19. 
3, k cdt6 de mon pfere ; *w»n n; nspj 
I Sam. 4. 18, du c6t6 (prfes) de la 
porte; twjn /n-b^II.Sam. .18. 4, prfcs 
de la porte ; T^? **?} T*Q£l ^^ n ^ 
*r<ti I Chr. 6. 1$, voicfceux que* David* 
pla^a au chant; d'yr; nrrp Ps. 104. 25, 
vaste de tous cdt6s ; "rqrj^ nsn yy$n\ 
;-tp;n; Gen. 34. 21, et ce pays est bien 
dlendu , spacicux , dans tous. les sens, 
en longueur et en largeur ; ft .twj twjg 
Hab. 3. 4, des rayons brillent > son 



Digitized by 



Google 



t28 'T 

cdt6, ou lui sont donnas de la main de 

Dieu(v.y&). 

6° Endroit : nyrrA ym* $ rnhtn w 
Deut. 23. 13, tu auras un lieu horsdu 
camp (oti, etc.); inj-b? uhKNomb. 2.17, 
chacun en sa place; rvnn n; Is. 57. 8, 
tu as choisi l'endroit, ou a chaque en- 
droit, otl tu les as vus; wyj ■ nyjn&i 
D«oi d^t; Jos. 8. 20, ils n'eurent pas 
d'cspace pour fuir (ni d'un c6t6 ni de 
Tautre), ou ils n'eurent pas la force, 
le pouvoir, de fuir (v. 2°). 

7° Part, portion : t»b rm? mjh 9$fs\ 
Gen. 47. 24, et les quatre parts seront 
pourvous ; rvh;tt$«n43. 34, cinq parts, 
c.-a-d. cinq fois autant ; nto* oasw 
DM?o^nrri»-i$ rvh; Dan. 1 . 20, ll trouva 
en eux dix fois plus (de sagesse, de lu- 
mifcres) que dans tous les devins. 

8° Monument : *n ib wfq mrn I Sam. 
15. 12, et il s'lrige un monument, un 
arc de triomphe ; oibuha i* *b aojw 
II Sam. 18. 18, et on fappelle monu- 
ment d'Absalon ; doj v— &rA i&ryils. 
56. 5, je leur donnerai (dans ma mai- 
son etdansTenceinte de mes murailles) 
un monument, ou une place et un nom. 

T chald. (emph. at?;, avec suff. 7)7;, 
nrr*, th^plur. Trrji v! *nh6b.). Main : 
ttijK-T •«! Dan. 5. 5, de la main d'un 
homme ; oh^a nVapa>i Esdr. 5. 8, et (ce 
travail) r6ussit entre leur main ; "rrjia 
wjwk Dan. 6. 28, des griffes, ou du 
pouvoir, des lions. 

«T, chald. (v. m; h6b.) Aph. Con- 

fesser, louer, rendre graces : tfyimj 

roans^M Dan. 2. 23, je (te) rends 

. graces et je (te) b6nis ; mix tng Kjnw 

6. 11, et il rendait graces a son Dieu. 

fi^TP *. jw* Jedala, ville de la tribu 
de Zabulon, Jos. 19. 16. 
1^7 (le doux) n. pr. m. I Chr. 4. 3. 

TTJ Jeter : Vyia wj Joel 4. 3, Nah. 
3. 10, ils ont jet6 le sort (v. mj). 

nn; Jeter (v. trn et TJj) : rrta vr\ 
J6r. 50. 14, jetez , tirez, sur elle (les 
flfeches). 

Pi. ^ tjk-vw Lam. 3. 52 (p. wyp) f 



ils ont lane* des pierres contre moi , 
ou : ils ont route une pierre sur moi 
(sur ma tombe) ; o^iin nia^g-rw ni*$ 
Zach. 2. 4, pour abattre les comes, 
la puissance des nations. 

Biph. (miri, /tif . tvryy)l° Se proster- 
ner, louer, rendre graces : ttm d?en 
•«-n&} Gen. 29. 35, cette fois je louerai 
i^ternel ; *pm tfrrh 49. 8, tes frferes 
te loueront, te rendront hommage; 
avec i : wAk *jb w^inPs. 75. 2, nous 
te louons, 6 Dieu! ffto-q *4 rrin 106. 
1, louez rfiternel, car il est bon ; 
tprhj; drib wh*ft 105. 47, pour rendre 
gloire a ton saint nom. — 2° Avouer, 
confesser : turn aryj mien Prov. 28. 13, 
mais qui confesse et abandonne (ses 
p£ch£s) obtient misSricorde ; *\p rrriK 
•«i i ? tto Ps. 32. 5, je veux confesser 
mes mgfaits a Dieu. 

Hithp. rrrrrt Louer , confesser : 
** tf*n»wi ii (ihr. 30. 22, et en louant 
Dieu : onaaiTT* ttjnm, Nomb.5.7, ils 
confesseront leur p6ch6 ; -b? renra* 
i^jfep-rja wton N6h. 1 . 6, et je confesse 
les p6ch6s des enfants d'lsrael. 

IT (Pamant)n. pr.m. 1° I Chr. 27. 

21. — 2° Esdr. 10. 42. 

)^l (juge) n. pr. m. N6h. 3. 7. 

IffT (connu) n.pr. ro. 1° N<Sh. 10, 

22. — 2° 12. 22. 

pnrr , yirn; e t ]wr (louant) n. pr. 
Se trouve a la tfite de plusieurs psaumes 
(39, 62, 77), soit qu'Idithun en fat 
Tauteur ou qu'il les ait mis en musique ; 
Idithun, prophfete du roi, II Chr. 35. 

15. Idithun, chantre, musicien, I Chr. 

16. 41, 42. 

*!)! n. pr. (keri p. i^) Esdr. 10. 42. 

TT ou THJ tn. (const, w) l°Subst. 
ami, bien-aim6 : ^TT^ ** *?$* Is. 5. 1 , 
je chanterai maintenant de mon ami ; 
■"W Deut. 33. 12, (Benjamin) le 
bien-aim6 de rfiternel ; ^w Ps. 60. 7 , 
tes bien-aim6s, ceux que tu aimes. — 
2° Adj. Aimable , agr^able , doux: 
5p5*i«p^« ni^-rro Ps. 84. 2, que tes 
demeures, tabernacles, sont aimables ; 



Digitized by 



Google 



r+nT) *v*} Ps. 45. 1, cantiquo d'araour 
(canlique doux). 

■H 1 "!? (la bien-aim<§e) n. or. Iedida, 
mfere du roi Osias, II Rois 22. 1. 

r\YVl) f t D61ices, objet bien-aimi : 
•^63 wrn J6r. 12. 7, les ddlices de 
mon Ame, To^jet de mon amour. 

•m (raim6 de Dieu) n. pr. donni 
k Salomon par le proph&te Nathan , 
II Sam. 12. 25. 

n^ n. pr. m. 1° I Chr. 4. 37. — 
*» Neh. 3. 10. 

W3CT? (connu de Dieu) n. pr. Je- 
diael, fils de Benjamin, I Chr. 7. 6. 

rjniCv.Twrrs). 

HTT.-n. pr. Jedlaph, fils de Nahor, 
Gen. 22. 22. 

)H} (/***• V£i inf- yhji const, wi, 
wA) 1° Sentir, apercevoir, recon- 
naftre : &wpy *ro«ty arrj-i&i Gen. 19. 
33, il ne sentit pas qu'elle se coucha 
ni qu'elle se leva; nw *nj m Jug. 13. 
21, alors Manoah reconnut; -o* wpyj 
^nbDeut. 8. 5, et tu reconnaltras ians 
ton coeur; yw maa Gen. 15. 8, par 
quoipuis-je connaftre ? s'ro rwa Exod. 
7. 17, k ceci tu connattras. 

2°Savoir, apprendre,connaltre, faire 
la connaissance : ft ntoj-rra rvrb Exod. 
2. 4, pour apprendre (voir) ce qui lui 
arriverait ; )uyn ^ •& n^ap-noa n« rrjj 
Gen. 9. 24, il apprit comment son fils 
cadet s^tait conduit k son 6gard ; 
nww-np *y< ui^ Eccl. 8. 7, car il 
ne sait pas ce qui sera, arrivera ; did*; 
yrj) t4k Job 21. 19, (Dieu) punira le 
pfcre lui-m6me, ct cclui-ci comprendra 
(pourquoi ce chatiment) ; t»ns •w* din? 
Deut. 9. 24, depuis le jour que j'ai 
commence k vous connaltre ; -rw nr™ 
•pwiNoinb. 14. 31, et ils connattront 
cette terre. — irmfc njn-rv* vr* wtxn) 
Gen. 4. 1 , Adam connut five sa femme 
(cohabita avec elle) ; de m6mc d*jx sw 
■irroSK-nK ^4. 25, Adam connut encore 
sa femme ; dans le m6me sens : tannin 
on» rona-j nr*** 19. 5, fais-les sortir 
vers nous , afin que nous les connais- 



sions ; il se dit aussi do la fommo : ^ 
«ha wf -*ft 19. 8, qui n'ont pas encore 
connu chiomme (qui sont encore vier- 
ges); wi5ci» anjg Ez. 19. 7, il connut 
ses veuves, leur fit violence (selon 
d'autres: il d£truisit, ravagea, leurs 
chateaux, pour wte, y.Hiph. 2°). 
Part.: vni Job 19.13, mes connais- 
sances , mes amis ; cp*tm trasn cnttjjtt 
Deut. 1.15, des hommes sages et con- 
nus, consid6r6s ; *»V n ?^ r,, l I s 83. 3, fa- 
milier avec la maladie, un homrae ha* 
bitu* k souffrir; wecYinf. t xg* *vfftpb 
J6r. 1. 6, je ne sais pas parler; *v#t 
*ito **!*?& **£-*& Eccl. 4. 13, qui ne sait 
plus profiler des conseils , des avertis- 
sements ; suivi d'un fut.: rtjDK ^nrr* & 
Job 32. 22, je ne sais pas flatter ; suivi 
d'un part. : nto^ )m rn tf* I Sam. 
16. 16, un homme qui sache toucher la 
harpe ; rrfr ■*» II Sam . 1 2. 22 ; dtt yrh *xfl 
Esth. 4. 14, qui sait? il se peut que. 

3° Pr^voir, pressentir : rwiti vwtaa 
*■£ vb Ps. 35. 8, que la mine le sur- 
prenne sansqu'il s'en doute, d'une ma- 
ntere impr^vue ; w; afti d^-jn pww 
Job 9. 5, lui qui transporte les mon- 
tagnes, sans qu'on le pr^voie (soudai- 
nement). 

4° Soigner, cultiver, choisir, adorer : 
twwo in» **£"#>1 Gen. 39. 6, il ne s'oc- 
cupa de rien', (se reposant) surlui (sur 
Joseph) ; s^as vn ann ?S;Prov. 27.23, 
occupc-toi avec soin deT6tat do tes bre- 
bis ; viyjtn biktto Ps. 144. 3, qu'est-ce 
que Thomme, pour que tu penses k lui ? 
^W^ Gen. 18. 19, car je Tai choisi; 
w^^rvyExod. 2. 25, Dieu les re- 
connut , choisit (pour son peuple), ou 
cutpitte d'eux; rum vb-XM) Gen. 18. 
21, sinon j'aurai pitte, ou je saurai 
que faire ; i*^ *fo*T t yfc* Os6e 8. 2, 
Dieu, nous t'adorons/nous, le peuple 
dlsrael; ^^ wh'Ps. 9, 11, ceux qui 
connaissent, qui adorent ton nom. 

d^n^ Les savants , sages ; le mfinic 
que d^Dn Job 34. 2 ; yi «j*jft v£> d^ 
Eccl. 9. T 11, la favour n'est pas pour 
les hommes instruits , les hommes de 
talent. 



Digitized by 



Google 



Niph. yybfitre connu, reconnu, aper- 
$u : wt^j; m*irr»$ anb Ps. 76. 2, Dieu 
a M reconnu en Juda ; wn yrfo y** 
Exod. 2. 14, vraiment la chose est 
connue , d^couverte ; ti^A wwt^k 
Ruth. 3.3, que tu ne sois apergue de cet 
homme ; roa^p-is wn-tt arrb tfti Gen. 
41. 21, il ne fut pas apergu (il ne pa- 
rut pas) qu'elles fussent entries dans 
leurs entrailles ; drt wro t& •* *aty 
Exod. 6. 3, mais avec mon nom, Pfiter- 
nel, je ne me suis pas fait connattre k 
eux. — Reconnaltre ses fautes, les ex- 
pier : ?3T? yo^ tt5g??»n Prov. 10. 9, qui 
a une conduite tortueuse l'expiera, 
sera puni (ou sera dGcouvert, connu 
pour lei); wjn ^ruo Jdr. 31. 19, et 
aprfcs que j'ai 616 corrigG (que je suis 
devenu sage par experience). 

PL Faire savoir, indiquer : i*w 
itripa Job 38. 12, as-tu montrt, indi- 
qu6, sa place k l'aurore? 

Pou. passif, part.: a omri> w Ps. 
31. 12, (je suis devenu) un sujet de 
frayeur pour mes connaissances ; ro^s 
jntm-taa nth Is. 12. 5, c'est connu, 
manifeste, dans toute la terre (cheth. 
ou ro-ym ten, Hoph.). 

Po.: niafjh d'nwm*'! I Sara. 21. 3, 
j'ai indiqub k mes T, gens(tel et tel lieu). 

Eiph. 1° Faire savoir : **rin *yn* 
r*fo-iyn$ ?jhi» wtVwt Gen. 41 . 39, pufs- 
queDieu t'a fait savoir toutesceschoses; 
wyix wnirt ^tt^-rwi Ez. 20. 1 4 , et je 
leur ai fait connattre mes ordonnances, 
mes lois ; pour menacer : tor« tx$vrv\ 
w I Sam. 14. 12, (montez ici) et nous 
vous ferons voir quelque chose ; avec 
le dat.: ifiyrrK dhfc Qsrrirn Exod. 18. 
20, tu leur feras connaltre la voie. — 
2° Instruire , corriger , punir : *|i»«fcn 
•S?niW| Job 38. 3, je t'interrogeraict 
tu m'instruiras ; p^si yrin Prov. 9. 9, 
enseigne le juste ; niab^jK h$dh^an*n 
Jug.8.16, ilchfttiaavecelles(les6pines) 
les habitants de Soccoth ; jj vv rYtoi 
yrin Ps. 90. 12 , d'aprfes le nom&re de 
nos jours, corrige-nous, que nos peines 
soient en rapport avec la courte dunte 
de notre vie; selou d'autrcs: apprends- 



rv 

nous k compter nos jours, k penser k 
la mort ; yw prnw rrtoj| Ps. 138. 6, 
(forme irr£g., ou au Hipn. ou dixKal) 
ct il punit l'orgueilleux de loin , du 
haut du ciel ; selon d'autres : Dieu qui 
est 61ev6 sait, ou fait savoir, de loin 
toutes les choses. 

Hoph.: SnKttn y*« yyiri L6v. 4. 23, 
quand son p6ch6 lui est r6v6l6 , qu'on 
le lui fait connaltre (v. Pou.). 

Bithp. iwl^ tjoi* 5-nrjn^ Gen. 45. 

1, lorsque Joseph se fit connaltre k scs 
frferes ; mj y&k hjjnaa Nomb. 12. 6, 
dans une vision je me r£v£lerai k lui. 

VII chald. (fut. any;) M6me signif. 
que yyy h6br.: «j» yj; otetW Dan. *• 
8, vraiment je ra'aper^ois ; *qxb ■yi^ 
arwtn 2. 30 , et que tu saches , com- 
prennes, les pens^es de ton coeur; 
*T t *T? **!B7! 6. 11, et lorsque Daniel 
appriV; HsVbb Kjni ?*»t; Esdr. 4. 12, 
qu'il soit connu au roi, que le roi 
sache. 

Aph. yTin, fut. Jnirn, part, snirra : 
mh& anim Dan. 2. 28, et il a fait sa- 
voir au roi ; wyTirij irrcto 5. 15, et 
pour me faire connaltre {'explication , 
{'interpretation (de cette 6criture). 

VTt (le savant) n. pr. m. I Chr. 

2. 28. 

•VJ?Ti (connu de Dieu) n. pr. m. 
I Chr. 9. 10. 

*JPT. w. (plur. tf^T!). Celui qui 
sait, qui pretend savoir l'avenir, le de- 
vin : d^wri^) nhkn-i$ VBtrbg L6v. 
19. 31, nevous tournez pas vers (ne 
consul tez pas) les magiciens, ou n£cro- 
manciens (v. ai«). ni les devins; tbw 
•»jfr*n i« ate ona rrn|-« mr»-i«L6v 20. 
27, s'il se trouve parmi eux un homme 
ou une femme qui soit magicien ou 
dcvin ; selon d'autres : un homme ou 
une femme, en qui reside un esprit de 
magie, de ngcromancie ou de divina- 
tion. 

WJ Un des noms de Dieu , abrGvia- 
tion demm : toj-Aih fr6quemment dans 
les psaumes, loucz Dieu (alleluia); 
a; rnnyj *** Exod. 15. 2, Dieu est ma 



Digitized by 



Google 



forci efW sujet de mon chant; to*} *ra 
Ps. 68. 5, (lduez-le) par son nom de 
w ; (n; et vn se trouvent souvent k la 
fin des* noms propres, comme vrtij et 

^n; Poser, donner: TRn*; *-!>? ^n 
Ps. 55. 23, abandonne k Dieu ton sort 
(tjiahj-N&ce qu'il t'a donn6, destine); 
selon d'autres, subsl. charge, fardeau : 
d6charge-toi sur Dieu de ton fardeau 9 
de tes soucis ; impir. an an Prov. 30. 
15, donne, donne; -ntiK nnwjan ^n 
tpb* Ruth, 3. 15, donne le manteau 
que tu as sur toi ; h$* bai *an II Sam. 
18. 20, donnez-vous des conseils (con- 
sul tez ensemble) ; nvwa-w* *an 11 . 15, 
placez Urla (k Tendroit ou, etc.) ; nana 
T|*9 T*M? tt S Os6e 4. 18, ses protec- 
teiirs, ses chefs, aimaient k dire : don- 
nez-(nous des presents), cequi est une 
honte yibg, c.-fc-d. leurs magistrate se 
laissaient corrompre, ou: leurs princes 
aimaient et s'attiraient, se prgparaient 
Tignominie. 

nan adv. ou interj.: spb* tfaa «J-nan 
Gen.38. 16, (donne ta permission) 
permets, je to prie, que je m'approche 
de toi ; rrm nan 11. 7, allons ! des- 
cendons;*& nianrj) nan Exod. 1. 9, 
eh bien ! allonsV usons de ruse contre 
lui. 

2Q) chald. (impir. an, part. act. an;, 
pass, aw, prit. pass, na*rj, *aw). 
Donner, poser, livrer : ^"an* Dan. 2. 
37, il t'a donn<* ; firrattfc wpi 3. 28, 
qui ont livrS, abandon^, leurs corps ; 
n$S rt&b *VV\ 7. H , qu'il avait 6t6 
livr6 ail feu ; KniKrra^Kjtfaan'jEsdr. 
5. 16, il posa, jeta, les fondements du 
temple. 

Ithpc: ni anw «w aaii Dan. 4. 
43, et un coeur de bfite lui sera donn6 ; 
wr^ ^aiwyj 7. 25, et ils seront livr6s 
entre ses mains. 

TC (de *wtj ou wr;) seulem. Hithpr. 
wwna y^' •*!» '^fil Esth, 8. 17, 
et pTusieursdcs autres nations se firent 
juifs, cmbrassfcrent la religion des juifs. 



rm 



231 



HffP n . w. 1° Jehu , fils de Josanhat , 
roi dlsrael , II Rois, chap. 9 et 10. — * 
2° Jehu, filsdeHanani, prophfcteJRois 
16. 1,11 Chr. 19.2. 

tnwin^ (Dieu le soutient) n. pr. 
1° Joachaz, fils de Jehu, roi dlsrael, 
II Rois 13.1.-2° Joachas, fils de J(h 
sias, roi de Juda, II Rois 23. 31. 

tttelrp n . pr. 1° Joas,fils d'Ahazias, 
roi du Juda, II Rois 12. i % 44. 43, 
(thrh 11. 2). — 2° Joas, fils de Joa- 
chaz , roi dlsrael , 13. 10 (aussi «***• 
13.9). 

Tffi* chald. (v. nwr;) Le pays de 
Juda : wn ^ wjAj ^a-ft Dan. 2. 25, 
d'entre les captifs de Juda; M}^np* 
»ron*TO rcnrb Esdr. 5. 8, que nous 
sommes all6s dans la province de Ju- ■ 
d6e. 

rrtin^ (louange k Dieu) n, pr. 1° Ju- 
da, quatri&me fils de Jacob , Gen. 29. 
35 : mutt) nroiNomb.7.12, delatribu 
de Juda s'itjvtj n»n«Is. 19. 17, la terre 
de Juda ; nw wa II Chr. 25. 28 , 
dans la ville* de Juda (Jerusalem). — 
2° Aprfcs le partage du royaume, Juda 
6tait le royaume compost de cette tribu, 
de Benjamin et des fractions de plu- 
sieurs autres tribus, la capitale 6tait Je- 
rusalem ; le reste dela nation s'appelait 
Israel: nwn rm Agg6e 1. 14, chef, 
gouverneur, de Juda; fim. nwn ttrm 
itthjji Ps. 114. 2, (le pays) de Juda 
devint son sanctuaire; masc. nwrn 
bwls. 3. 8, et Juda(le peuplede Juda?) 
tombe. 

Tin; (plur. ffWj et o^wr;[c/iert.] 
fim. njwn et n^w;) 1° Citoyen du 
royaume de Juda ; w^wi^r"} itfyji 
niVwa II Rois 16. 6, il chassa les Ju- 
daens (ceux de Juda)d*£loth.— 2°Juif 
(M6me signif . que •na*) : ta^mn-ba w* 
J6r. 32. 12 , aux yeux de tous les 
juifs. _ 30 rv»wp adv. En h^breu, en 
langue hSbralque 1 : n^wr >ow? -m^-^l 
II Rois 18. 26, mais nc nous parte pas 
en langue judalque, en hibreu. 
VtWt n. pr. m. J6\\ 36. 14. 



Digitized by 



Google 



*3t 



irp 



, TV* chald. : raw fT?? wfc Dan. 
3. 12, il y a \k des hommes, des juifs; 
Ditirvo* w*3 •«! ayw; b? Esdr. 5. 1 , 
aux juifs qui Gtaient en Jud6e et dans 
Jerusalem. 

nninr n . pr. Judith, fille de Be6ri , 
femme d'Esad, Gen. 26. 34. 

nfrp Le nom le plus sublime, le plus 
saint, de Dieu ; de my 6tre, Tfitre par 
excellence, compost des trois temps: 
njrj, nin, mr\ il fut, il est, il sera ; les 
juifs ne prononcent jamais ce nom k 
cause de sa saintetg, et on ne connatt 
pas sa vraie prononciation ; car ses 
voyelles sont celles de *»m Seigneur, 
qu'on lit toujours k la place ; avec les 
propositions on 6crit njrri, rrima, hjrro, 
hirra, et on lit w*6, •oSna, •ihwa, *aiK»; 
quand ^Sa se trouve k c6t6, on donne 
k mm les voyelles de Dinfet, on Scrit : 
rrim nana et on lit wtVwt w». (On 6crit 
aussi k la place de rrim : •*, ou 'n, ou 
D«h le nom.) 

T?JfrP. (donn6 de Dieu) n. pr. m. 
1° I Chr. 26. 4. — 2° II Rois 12. 22. 
— 3° II Chr. 17.18. 

W*^ (gracte de Dieu) n. pr. Joha- 
nan, chef d'arm^e sous Josaphat, 
II Chr. 17. 18. 

V"]? n i( a * m6 ^ e Dieu)n.pr.JehoIada, 
pontife, II Rois 11. 7. 

)\rirp (install de Dieu) n. pr. Je- 
hoyachin , fits de Jehoyakim , roi de 
Juda, II Rois 24. 8; le m£me s'appelle 
■pa** 1 Ez. 1 . 2 ; nw Esth. 2. 6,etvn^ 
J6r. 24. 1. 

D T?l fr1 I (61ev6 de Dieu) n. pr. Je- 
hoyakim , roi de Juda , appelg avant 
Eliakim, Ms de Josias, II Rois 23. 34. 

^Tj^et^l^ (que Dieu defend) 
n. pr. Jehoyarib, prGtrc, I Chr. 9. 10, 
Esdr. 8. 46. 

?yiT\) (puissant) n. pr. m. J6r. 37. 3, 
(bw 38. 1). 

^1rp et ^13^ (que Dieu inspire) 
n. pr. 1° Jonadab f fils de Rechab , 



II Rois 10. 15, J6r. 36. 6. —Jonadab, 
fils de Semea, II Sam. 13.3. 

ftOln^et ]nrh (Dieudonn6) n. pr. 
1° Jonathan , fils de SaCtl, ami de Da- 
vid, I Sam. 13. 6.-2° Jonathan, fils 
d'Ebiathar, II Sam. 15. 27. . 

^51^ (il augmentera) p. tfrt* n. pr.: 
into tfeim* mn?Ps. 81. 6, il Tainstitu* 
pour 6tre un souvenir, un monument, 
dans Joseph (la nation de Joseph). 

n ^ n i (om6 de Dieu) n. pr. m. 

I Chr. 8. 36. 

rjJtf^ w. pr. Joadan , mfere d'Ama- 
sias, roi de Juda, II Rois 14. 2. 

PlP^i (Dieu est juste envers lui) 
n. pr. Josaddak, pfcre de JosuG, pontife, 
Agg. 1. 1. 

D-rfrr et OTt* (Dieu est 61ev6) n. pr. 
1° Joram, filsd'Achab, roi d'Israel, 

II Rois 3. 1.-2° Joram, fils de Jo- 
saphat, roi de Juda, II Rois 8. 16. 

JJDCMPP (Dieu est son serment) n. pr. 
Josabeth , fille du roi Joram , femme 
du pontife Joyada, II Rois 11. 2. 
(roatfimll Chr. 22. 11.) 

Jtftf 17V et VJfln} n)ieu est son aide) 
n. pr. 1° Josu6, fils de Nun, successeur 
de Molse, Jos. 1.1; aussi ?ti*in Nomb. 
13.16, et?^N6h. 8. 17.— 2°Josu6, 
fils de Josaddak, grand pr£tre, Agg. 
1.1. — 3° Josu6 de Bethsames, I Sam. 
6. 14. — 4° Josu6, chef de la ville, 
II Rois 23. 8. 

DStfirn (Dieu le juge) n. pr. 1° Josa- 
phat, fils d'Asa, roi de Juda, I Rois 
22. 41.-2° Josaphat, fils d'Ahilud, 
chancelier sous David, II Sam. 8. 16. 
— 3° I Rois 4. 17. — 4° II Rois9. 2. 

"W)\ adj. Fier, pr6somptueux : *rr 
ted y\ w; Pro v. 21 . 24, Torgueilleux, 
le prgsomptueux , moqueur est son 
nom ; nw afti w -a* Uab. 2. 5, 
rhomme fier ne restera pas dans sa de- 
raeure. son palais, c.-fc-d. ilp6rira. 

'$/?l^ (qui loue Dieu) n. pr. m. 
1° II Chr. 29. 12. — 2° I Chr. 4. 16. 

O^lJ. m. Une des douze pierres qui 



Digitized by 



Google 



ornaient le rational da grand prfitre 
(diamant, le jasper), Exod. 88. 18, 
Ez. 28.13. 
Y™ et nXJT n . pr, j a h aSi v in e <j ans 

Moab,quiappartenaitplustardfclatribu 
de Ruben, Nomb. 21 . 23, Jos. 13. 18. 
3N? 1 (Dieu est sonpfere) ti. pr. Joab, 
g6n6ral de l'arm6e sous David, II Sam. 
2.24. 

nwl 1 (Dieu est son ami, aide) n. pr. 
1° Joah6, fils d'Asaph, chancelier sous 
le roi £z6chias, II Rois 18. 18. — 
2°Joah6, fils de Joachaz, chancelier 
sous Josias , II Chr. 34. 8. 

tntfh n , pf M i e m^oie que tiwirrj. 

*>Hfi (son Dieu est Tfiternel) n. pr. 
1° Joel, fils de PethuSl, prophfcte, Joel 
1.1. — 2° Joel, fils aln6 de Samuel, 
I Sam. 8. 2. — 3«IChr. 6. 21. 

tf^ (v. tteirr;) n. pr. Joas, pfere de 
Gfcfcon,Jug. 6. H. 

31^ n. pr. Job, fils dlssachar, Gen. 
46. 13. 

33^ n. pr. Jobab , fils de Joktan , 
souche d*un peuple arabe, Gen. 10. 29. 
byh et *>tm.(plur. tnba-h). 1° Se- 
lon les uns, bglier; selon les autrcs, 
mot imitatif exprimant le bruit, un son 
de guerre et de triomphe : rvNpitf road 
trbsyNi Jos. 6. 4, sept trompeltes (for- 
. m6es) de cornes de belier, ou : qui don- 
nent des sons bruyants, retentissanls 
(coupes); iai*n "ftga 6. 5, aveclacorne 
du b£lier, qui servait de trompette, 
de cor. — 2° Pour la trompette m£me : 
Mfa tf&& Exod. 19. 13, quand le cor, 
la trompette, sonnera (Tune mantere 
continue. — 3°L'ann6edujubil6, parce 
quelle est annoncle au peuple aux 
sons de trompettes ; iai*n nwfa L6v. 
25. 13, dans l'ann6e du jubil6 ; et seul : 
«•*! ia-h ■* 12, c'est le jubil6. Le jubite 
se c616brait de cinquante ans en cin- 
quante ans ; defense de cultiver et de 
r^colter, retour dcs proprtetes vendues 
aux premiers possesseurs, affranchis- 
sement de tous les esclaves. Dans ce 
sens, i^h est des deux genres. 



Q'p 233 

*>yp (joueur de cor) n. pr. Jubal, 
fils de Lamech, inventeur de la harpe, 
Gen. 4. 21. 

^3^ m. Ruisseau : rnri^nl^iasn-b?} 
J6r. 17. 8, qui 6tend ses racines vers 
le ruisseau. 

IVP (gratifi6 deDieu)n. pr.l°IIChr. 
31. 13. — 2« Esdr. 8. 33.-3° Esdr. 
10. 22. 

■^W (Dieu se souvient de lui) n. pr. 
m. II Rois 12. 22. 

Wfl (<I ue Dieu rcmime) n. pr. m. 
1*1 Chr. 8.16.— 2« 11. 45. 

W* 1 (graci6 de Dieu) n. pr. 1° Jo- 
hanan, IGhr. 12. 4, et2°Johanan.!2. 
12, deux guerriers. — 3° Johanan , 
fils du roi Josias, 3. 15. 

yyV (aim6 de Dieu) n. pr. m. N6h. 
3.6. 

rap (v. r?:^). 

D^ 1 (que Dieu 61fcve) n. pr. m. 
N6h. 12. 10. 

3fjp (que Dieu defend) n. pr. m. 
N6b. 11.5. 

TJpl* (Dieu est sa gloire) n. pr. Jo- 
cbabed, femme d'Amram, mfcre de 
Moise, Exod. 6. 20. 

^\(v. iavT;). 

D1 1 m. (avecsuff. "wi*, *pyi\ duc/ta^, 
plur. d 1 ^;, const, w et wtarj); Jour, 
temps. l°Jour, oppose d la nuit : tttyff*\ 
dt* *vk6 &^k Gen. 1.5, Dieu donna 
& la lumifere le nom de jour (et aux te- 
nures le nom de nuit) ; -i* htyn w 
nW o^a^i tfh ow** -pan 7. 12, et 
lapluie tomba sur la terre pendant 
quarante jours et quarante nuits. 

2° Jour, y compris la nuit : a'jsprrn 
'im oi^ Tgh-w Gen. 1. 5, il fut soir, 
il fut matin, un jour , du soir et du ma- 
tin se fit le premier jour ; tai-mj niatf 
iuhgi natfriDeut. 5. 12, observe le jour 
du sabbat , et sanctifie-lc ; trh trh Gen. 
39. 10, why oi^Esth. 3. 4, ou tri^iay 
o-hj 2. 44 * Dtrn taS-* N6h. 8. 18, 'et 
di^ oi*4 II Chr. 24. 11, jour par jour, 
journelieraent ; *»i» d-fr Os6e 7. 5, le 



Digitized by 



Google 



S34 



or 



jour de notre roi , jour de son av£ne- 
ment ; d^n w 2. 15 V i es jours, les 
ttles deBaal ; iw^ dr*2.2, le jourdu 
bonheur, de la gl'oire, de Jizr6el(v. 
bwnr»); en mauvaise part : -d'na ^"Ski 
*pni* Obad. 12, tu ne te r^jouiras pas 
du jour de ton frfcre, du jour de son af- 
fliction ; wrtriK uatij tott^j Job 18. 20 , 
ceux qui viendront aprfes lui seront 
6tonn£s do son jour, c.-&-d. de son 
malheiir, de sa ruine; rrarftaa ^bafc 
•w Di^ Ez. 13. 5, pour tenir ferine dans 
le combat au jour de Tfiternel, quand 
il punit ceux qui l'ont m6rit6. 

3° Temps , surtout le plur. d*»o; : 
djo; niaKtw N6h. 1. 4, et j'dtais dans 
le deuil, j 6tais tout triste pendant 
quelque temps; *mtim ffnaj w*j Gen. 
40. 4, ils 6taient depuis quelque temps 
en prison ; wra$ wa 26. 1, au temps 
d'Abraham ; w ^j II Sam. 21. 1 , du 
temps de David ; d^wri* Deut. 4. 42, 
pour tous les temps , pour toujours ; 
man rw*nn di*n-i» Prov. 21. 26, toute 
lajourn£e, c.-fc-d. constamment il a 
des souhaits ; di*rr^ is lonPs. 82. 3, 
la bonte deDieu (se monlre) toujours ; 
yym w-fcj *fr Gen. 8. 22, dor&iavant 
tant que la terre durera ; tbxt nitfj ibj 
Deut. 32. 7, pense aux stecles anciens, 
aux temps passes. — Avec Yart. et des 
pripos.: di*n ce jour, aujourd'hui; 
tii*n ««n« Mha Gen. 4. 14, tu ra'as chass6 
aujourd'hui ; di*n Nrn I Sam. 1. 4, or 
il fut le jour (un jour que); di*h w 
d'vAwn ^a si«hvj Job 1 . 6, or, un jour 
les cnfants de Dieu se presentment ; 
di^ dans le jour que, lorsque, quand : 
wgq *jia« d«ha Gen. 2. 17, au m£rae 
temps , le jour m£me que tu en man- 
geras; •« rvito* oi^ 2, 4, lorsque Dieu 
cr6a ; di*a le m£me jour, de suite : i^K 
id** *w di^ Prov. 12. 16, l'insensft" 
sa colore se montre & l'instant ; Aa^h 
tfi^NAh. 3; 34, achfcveront-ils leur ou- 
vrage en un m6me jour,- de suite ? -nttte 
lis di*3 «a Jug. 13. 10, rhommc qui 
dtait venu vers moi , ce joui^-lft , dcr- 
nifcrement; oi»a, diVtp, ran divpp, ce 
jour, cc temps , k present : di*s rrjaa 



Gen. 45. 31, vends-moi aujourd'hui, 
main tenant ; dto won-& Is. 58. 4, ne 
jetinez plus comme vous avez fait jus- 
qu'fr cette heure; oivtj dhi to wntfn 
N6h. 5. 11, rendez-leur aujourd'hui 
m&ne, de suite ; njn di^ty dtf sfc-tosmi 
N6h. 9. 10, tu t'es fait un grand nom, 
(tu as fait Gclater ta gloire) comme tu 
as fait aujourd'hui, ou tel qu'il est en- 
core aujourd'hui ; trfrq depuis le jour, 
depuis le temps : duelmp ik ufrvtt ^ 
lbs* Exod. 21. 21, mais s'il survit un 
ou deux jours. 

4° d*^o; quelquefois ann6e : d^-iK 
tirt «hh-i» Norab. 9. 22, deux jours 
ou un mois ou une ann£e ; tro?n rot 
I Sam. 2. 19, le sacrifice annuel ; dwa 
rrow 2. 19, d'ann6e en ann6e ; n?a* 
By!} 0*0)4 Ygn rw* II Chr. 21. 19, et 
au bout de deux ans {exact, quand ar- 
riva la fin de deux ans). 

D"h et tXCfr chald. m. Jour : of^ d* 
Esdr. 6. 9, jour par jour; ttrbn y»?dn 
wjfoDan. 6. 11, et trois fois chaque 
jour'; plur. \x&* wh-pa Esdr. 4. 19, 
depuis les temps passes, depuis des 
socles; wjttto^^wa* 4.7, etdu temps 
d'Artaxerx&s i'ttwhptH rin*r-rtp$Dan. 
7. 22, jusqu'fc ce que parut l'Ancien 
des jours (Dieu). 

D01'» adv. (v. d*h). Pendant le jour : 
nV4j dw L6v. 8. 35, jour et nuit; 
taon'w iw aw Ps. 42. 9, durant le 
jour, 'bieu envoie sa grftce , sa mis6- 
ricorde , exact il commande & sa mis6- 
ricorde (de se montrer). Comme subst. : 
d^a N6h. 9, 19, dans le jour; Mi* *ns 
Ez. 30. 16, les enneinis (qui attaquent) 
en plein jour, ou : tous les jours. 

Ht n. pr. 1° Javan , fils de Japhet , 
Gen. 10. 2. — 2° tj; ^ Dan. 8. 21, 
le roi des Grecs (Alexandre); n.patr. 
d*w*ri *oai Joel 3. 6, aux fils des Grecs ; 
•jrifez. 27. 13, nom d'une ville, ou 
rlonie, la Grfece ; * tj; msid Rituel, le 
rfcgne des Grecs. 

]V m. (const. XP t )- Boue, limon : 
niiara ^a wao Ps. G9. 3, je suis en- 
fonc6 dans une boue profonde (exact. 



Digitized by 



Google 



la bouede rabtme; ujh tary* 40, 3 9 de 
la boue bourbeuse. 

Y&P n. pr. (v. :wirr;). 

n ^ /• Cptor. d^i*). Colombe : rifrfy 
rwiyrwj Gen. 8. 8, il envoya une co- 
lombe; orpni'jfcrt* D^iiw Is. 60. 8, 
et comme* les ^colbmbes (qui volent) 
vers leurs colombiers ; fiji* - ^ L6v. 5. 
7, lespetits de la colombe , jeunes co- 
lombes; wh Cant. 5. 2, ma colombe; 
ma bien-aim^e ; w^h *$T* 4. 1, et W? 
d^yto 5. 12, tes (ses) yeux sont comme 
les yeux des colombes. di« w«h(v. tab»). 

HJ^ n. pr. Jonas , fils d'Amithai , 
proph&te, Jon. 1. 1. 

P31 1 m. et n^ f. (v. pi; pari, nour- 
risson). Rameau, arbrisseau : pri** i?3 
Y*»i Is. 53. 2, il sMleva devant lui 
comme un arbrisseau ; i*nn ai •tajM'to 
Job 14. 7, et son rejeton ne cesse, ne 
p£rit pas, ses branches poussent tou- 
jours de nouveau ; ttyipfh *dV; Os6e 
14. 7, ses branches s'6tendront. 

|TOl* n . pr. m. (v. "|Wfrn). 1° I Chr. 
2. 32.— 2"J<Jr. 40. 8.' 

^Ql 1 n.pr. 1° Joseph , fils de Jacob 
(de t)tt* : Dieu a enlev6 mon opprobre ; 
et de tjs; : Dieu m'ajoutera, me don-, 
nera, encore un fils), Gen. 30. 23, 24 ; 
t)&h rro Jos. 18. 5, et la maison de 
Joseph 4 et p,bt» td 17. 16, les enfants 
de Joseph , les deux tribus : Ephraim 
et Manass6, puis pour tout le royaume 
dlsrael, opposed, celui de Juda ; Ps.78. 
67, Ez. 37. 16-19. Aussi pour toute la 
nation dlsrael :t)§i*rt^^— *^m^H* 
Amos 5. 15, peut-Atre Dieu aura-t-il 
compassion des restes de Joseph. — 
2° Joseph, filsd'Asaph, I Chr. 25. 9. 
— 3° Joseph, prdtre , N6h. 12. 14.— 
4°Esdr. 10. 42. 

^t? 1 ?^ (que Dieu augmente) n. pr. 
m; Esdr. 8. 10. 

n^tfh (rutile,ouDieuraide)n. pr. 
m. ICh. 12. 7. 

^J^ (Dieu son temoin) n. pr. m. 
mh. !!• 7. 



ni* 



535 



■^(Dieu son secours) n. pr. ro. 
I Chr. 12. 6. 

BtyF (v. tfyh) n. pr. m. I Chr. 
27. 28. 

^Jft 1 m. (v. w pari. , celui qui forme, 
qui cr6e). 1° Potier : fenn •orti para 
J6r. 19. 1 , une bouteille, cruche, ae 
terre faite par un potier ; d*ii$& ^^ ^< 
Ps. 2. 9, tu les briseras comme un 
vase fait par le potier. — 2° Pour nsrta 
trSsorier : ^»r^ **>*t}>3 Zach. 11. 
13, allez lejcter'au tr&orier; selon 
d'autres : dans (la maison) du cr6ateur 
(le temple). 

D^n.pr. m. I Chr. 4. 22. 

•"Hi 1 m. (part, de rn;). Ce qui ar- 
rose, la pluie de la premifcre saison : 
tfipbon tvfi> Deut. 11. 14, la premifcre 
pluie etla dernifere pluie, c.-it-d. la 
pluie de la premtere et de Tarrifcre-sai- 
son ; in*a tiipitfi rrjtn o^} )t$n Ur. 5. 
24, qui donne la pluie en son temps , 
les premieres et les derniferes pluies ; 
selon quelques-uns , aussi xrti* Prov. 
11. 25 (v. rexemple & rvn Biph.) 

HI* n . pr. m. Esdr. 2. 18. 

*& (que Dieu instruit) n. pr. ro. 
I Chr. 5. 13. 

0"^ (Dieu est 61ev6) n. pr, Joram , 
fils de Tho6, roi de Hamath, II Sam. 
8. 10. (eyhh I Chr. 18.10.) 

ipn Dttty (£ qui on rend hommage) 
n. pr. ro. I Chr. 3. 20. 

nn^1'» (Dieu le place) n. pr. m. 

I Chr. 4. 35. 

Htt^ n . pr. ro. I Chr. 4. 34. 

rntfl* (Dieu l^lfeve) n. pr. ro. I Chr. 
11. 46. 

On^ (Dieu est intfegre) n. pr. 1° Jo- 
tham , fils de G6d6on , Jug. 5. 5. — 
2° Jotham , roi de Juda, fils d'Osias, 

II Rois 15. 32. 

Vfi et ^ (part, de -wj). 1° Ce 
qui reste, le restant, le profit, avantage : 
winn •urhrmRi I Sam. 15. 15, etnous 



Digitized by 



Google 



136 



nr 



avons tu6 tout le reste ; toni iryfr-ma 
yipajn-pa Eccl. 6. 8, quel est Tavan- 
tage du sage, qu'a-t-il de plus que 
l'insens6? — 2° Adv. Plus, davantage, 
outre : w ik **& ^t)xan naVi Eccl. 2. 15, 
k quoi bon, que me servira d'avoir 616 
plus sage? -iron ^ rrara *inh Eccl. 12. 
12, et plus que cela, ou : en outre, raon 
fils, sois averti ; ^m i vyt^ Esth. 6. 6, 
outre qu'fc moi; ton rbtp wnti w 
Eccl. 12. 9, et outrV quVl'EccIteiaste 
fut un sage (il enseigna encore le 
peuple). 

n "JQ^ /". (ce qui pend par-dessus), 
special, avec nap: lawr-i? rnrtoiExod. 
29. 13, ou 'nan'nw 22, nnsirrra mn*n 
Liv. 9. 10, ,1a partie degraisse, la 
membrane qui enveloppe le foie, ou le 
diaphragme. 

*>VT 9 n. pr. m. I Chr. 12. 3. 

JW ti.pr. m. Esdr. 10. 25. 

HJ n. pr. ro. I Chr. 27. 31. 

HM^n n . pr.m. I Chr. 8. 18. 

Df T Penscr, m&iiter (v. wj) : *rc5a Vb 
tYitoi wrj Gen. 11.6, tout ce'qu'ils ont 
m6dit6, qu'ils ont dessein de faire. 

IH Armer : tawa ta^bto (fori) J6r. 5. 
8, des chevaux bien b^tis (armds d'or- 
ganes ggnitaux trfcs forts, cheth.^ v. k 
•pt Hoph.). 

n :?I? (v. rtgap). 

!>£ «*• (v. tot). Sueur : *i;s *-i*rp aft 
Ez. 44. 18, ils ne sc ceindront point 
6tanten sueur, ou avecce qui excite la 
sueur, ou k l'endroit oft Ton transpire 
facilement. 

rvw n patron : rnt*h I Chr. 27. 8, 
de lafamille (ou de la ville) de Jezrah. 

njni£ (Dieu r<Sclaire) n. pr. m. 
l°IChr. 7 3. ~2«N6h.l2. 42. 

^«XT et ^XT. (plants de Dieu) 
n. pr. 1° Ville de la tribu d'Issachar, 
Jos. 19. 18 ; ivoy* wi Os6e 1. 4, le 
sang de JizrGel (que Jtfdu y a vcrs6) ; 
btcnr* pa?} Jos. 17.16, dans la valine 
de'jfizrtel; term ^ ^J ^ Os6e 2. 2, 
car grand sera le jour de Jizr^el (la ca- 



irn 

tastrophe qui auraljeu encetendroit); 
selon d'autres : i*rw\ est un nom donn6 
k Israel, quand ils sont dans la captivity 
de vyt disperser : le jour du bonheur 
dlsrael sera grand ; de m6me >osp dm 
iwnr*-nK 2. 24, et ceux-ci exauceront 
Jizr6el (l'endroit, ou la nation dlsrael) ; 
•4wnr>n I Rois 21. 1, rniwnw f&m. % 
I Sam. 27. 3, de Jizrdel. — $° Ville de 
la tribu de Juda , Jos. 15. 56. — 
3° Jizr6el, fils du prophfete Os6e, Os. 
1.4.— 4°Jizr6el f filsd , Etam,IChr.4.3. 

"1DJ {fat. irn) fitre uni, s'unir: 
"H^d -ina-l* tainp^ Gen. 49. 6, que ma 
gloire (ou mon &me) ne s'unisse, ne s'as- 
socie ii leurs conciliabules; wn» inrr&& 
Is. 14. 20, tu ne seras pas r&ini k eux, 
ou comme un d'eux (v. thk et rnn). 

PL: *y& T£P$- 86. H,r6unismon 
coeur (les affections de mon coeur) ; 
• Tjiaj yw M mrvvn Rituel, qui pro- 
noncent, publient, i'iinit6 de son nom 
matin et soir (v. *i™). 

1U1 1° Subs. ro. Unit* , Concorde : 
wi toi to*?; ^"f^T I Chr. 12. 17, 
mon coeur sera avec vous pour la Con- 
corde (je ferai alliance avec vous). — 
2° Adv. Ensemble, en m£me temps: 
w o^sti tt)-nm}} riV) I Sam. 11. H, 
sans qu'il en demeur&t seulement deux 
ensemble ; en m£me temps : A^v 
Trn trwnti II Sam. 21. 9, tous lcs sept 
moururent en m6me temps ; *»^a-te vy\ 
w Job 34. 15, toute chair pgriraiten 
m6mc temps; ^te^ imtb nrn Deut. 
33. 5, les tribus* dlsrael toutes en- 
semble; sans subst.: ystlmp *3 w 
Job 16. 10, tous ensemble ils sesont 
assembles contre moi (v. vbn Bithp.) ; 
mi*?) & tm Os6e 11. 7, ensemble ils 
n'&fcvent leurs coeurs, c.-&-d. personne 
n'61feye son coeur (vers celui que les 
prophfetes invoquenl). — Tout, enti^re- 
ment : a^ab nrn ^^tow *»?w*» tp-jj Job 
10. 8, tes mains m'ont form6, m'ont 
fa^onu^ , entifcrement , tout autour , 
elles ont arrange toutes les parties de 
mon corps ; ^'at w Ps. 141 . 10, moi 
je suis soul ou intact ; selon d'autres , 



Digitized by 



Google 



w se lie avec ce qui prgcfede : ils 
tomberont dans le filet to us ensemble. 

HP- et l^jni adv. (v. w) Ensem- 
ble, en m6me temps : w rn$> Aaj &) 
Gen. 13. 6, ils ne pouvaientpas sub- 
sister ensemble: •isfco-'iK o^sn wi'jrn'j 
Exod. 36. 29, etles deux(ais)se]oi- 
gnaienl ensemble en haut; w tnbtia 
TO*} mm*}** Ps. 4. 9, en paix je me 
coucho et je m'endors en m6me temps, 
c.-fc-d. de suite , ou sans peur avec 
eux, au milieu d'eux ; tous : irtao iw 
Ps. 14. 3, tous ensemble se sont cor- 
rompus, sont pervertis ; fob ^tja ™T2 ^ 
ryA% Job 24. 17, car le matin est pour 
eux tous comme l'ombre de la mort ; 
Tun contre l'autre : rm* &fy§ wi 
Deut. 28. ii, quand des hommes ont 
ensemble un d6m£16, qu'ils se que- 
rellentrun Tautre; wi* J6r. 46. 12, 
21,49.3. 
Vnn? (Fallte) n.pr. m. I Chr. 5. 14. 
'*HIT (r^joui par Dieu) n. pr. m. 

I Chr. 5. 24. 
*W?2 (rtjoui par Dieu) n. pi: m. 

l°IChr. 24. 20. — 2° 27. 30. 
'^O 1 , (Dieu le conserve en vie) n. 

pr. m. I Chr. 29. 14. 

• ^T m. Unite, Rituel (v. k ^m). 
'8*!C|1 (qui contemple Dieu) n. pr. 

m. I Chr. 6. 16, et plusieurs autres. 
^V?- (qui contemple Dieu) n. pr. m. 

Esdr. 10. 15. 

^£RPE (Dieu le fortifiera) n. pr. 
JehezkGel , fils de Busi , le prophfcte 
Ez^chiel, Ez. 1. 3. 

n ^!0:(v.njRin). 

"WP, n. pr. m. II Chr. 28. 12. 

»™ni (Dieu le ranime) n. pr. m. 
ICh.9. 12. 

'**W (Dieu le conserve en vie) n. pr. 
Jehiel, fils du roi Josaphat, II Chr. 
21. 2, et plusieurs autres ; n. patron. 
•fc^rnlChr. 26. 21. 

^V) m. {fern. rmr;, rac. w). adj. 
Seul f unique : STpnV™!} ^"^ Gen - 
22. 2, ton fils unique ; *n|« ^b wp} Tp 



(w 



J37 



Prov. 4. 3, (j^tais) le fils ch^ri et 
unique de ma mfcre ; rn^n^ aori pn-j Jug. 
H. 34, elle 6tait fille unique ; *w;-<* 
•>?« *m Ps. 25. 16, car je suis seui 
(atandonnG) et dans 1 affliction ; tronba 
mj^a tfrnr a^qta Ps. 68. 7, Dieu con- 
duit dans la maison ceux qui 6taient 
souls, abandonncs, c.-&-d. lescntoure 
d'une famille, ou : il ntanit ceux qui 
6taient disperses, to; de Dieu; * yw\ 
•hvwy w; Rituel, il Vy a pas d'unit6 
semblable & son unite {exact, il n*y a 
pas d'fitre unique, semblable, etc.) 

ftTF, subsl. f. La vie , Tftme : -wa 
ir^n'; ni$ Ps. 22. 21, (d&ivre) mon 
&me, ma vie, de la puissance du chien 
(des barbares). 

' flj adj. m. (rac. im). Attendant , 
esp^rant : •« rwtini dwi im ai'o 
Lament. 3. $4, il est bon (d'ttre) es- 
p^rant et attendant en silence le se- 
cours dc Tfiternel (d'espGrer et d'at- 
tendre, etc.). 

/U\ Attcndrc , espdrcr (v. iin 3°) : 
Kal inusitc. Pi. 4° EspSrer : ^nb-rra 
brn& Hs Job 6. H, quelle est ma force 
pour que j'espfcre (pour pouvoir esp6- 
rer); aveci : «4 ^aa Airy; Job 29. 23, 
ils m'attendaient, me souhaitaient , 
comme (on attend) la pluic; nbrpwp 
nixb 30. 26, j'esp^rais la lumiferel 
avec i$ : ^-bi$ isnlyj bm Ps. 130. 7, 
espfcre Israel en Dieu; yhn?) *sh] m ty) 
Is. 51. 5, ils attendent mon bras. — 
2° Faire.espGrer: ^lArn ^k \>? Ps. 
119. 49, (la promesse; qui aW mon 
esperance (littir. en laquelle tu m'as 
fait esp^rer) ; w ti^b *rn Ez. 13. 6, 
ils faisaient esperer, ils assuraient que 
leur parole (prophetic) s'accomplira. 

Niph. (bnia, fat. in^) : n?a*} Tia> bnjvj 
d^; Gen. 8. 12, il attendit encore sept 
(autres) jours ; nbrrb ^ truy Ez. 19. 5, 
lorsque (la mfere) vit qu'elle attendait 
toujours, c.-&-d. qu'elle a 6t6 d6<jue de 
ses espSrances (ou: dc rfcn, qu'elle 
6tait sans force, impuissante). 

Hiph.: irrin tiw n?a«} I Sam. 10. 8, 
tu attendras pendant sept jours ; ia-& 



Digitized by 



Google 



«38 Vn 

?p»i nWw II Sam. 18. 14, je ne veux 
pas attendre ainsi ( oisif ) devant toi , 
ou attendre que tu agisses(je veux agir 
moi-m£me) ; taa^wb *vbmin Job 32. 11 , 
j'ai attendu en ecoulant vos paroles 
(je les ai 6coutees jusqu'fc la fin) ; lirrin 
D^i1)»b Ps. 42. 6, espfere en Dieu., 

'&?yi (qui espfcre en Dieu) n. pr. 
Jahteel, fits de Zabulon, Gen. 46. 14 ; 
n. patron. *rfjm Nomb. 26. 26. 

DO} (mtoe signif. que o«n) fitre 
chaud, se r6chauffer : ft tarn tkb) I Rois 

1. 1, et il ne pouvait se rgchauffer, 
rien ne pouvait lui tenir chaud ; tan? ■»» 
iaab Deut. 19. 6, car son coeur est 
chaud, il est en colore ; ]skwr\ wrrji Gen. 
30. 39, (pour ton?}) les brebis furent 
en chaleur (congurent) ; naarw 30. 38, 
et pour qu'elles congussent. 

Pi.: iwih tirn n?a Gen. 31. 10, au 
temps oil les brebis entrent en chaleur 
(congoivent) ; nftpjaa »wrr»i 30. 41, 
a fin qu'elles congussent en regardant 
les branches ; aussi de la femme : *«jna* 
•naa warn Ps. 51. 7, et ma mfcre ra'a 
congu dans le p6ch6 (iVt'p/i. v. dot). 

IIDIT m. (rac. -ron). Nom d'un des 
animaux qu'il est permis de manger , 
Deut. 14. 5, espfcce de cerf a peaurou- 
ge&tre, le daini (?). 

V?fl! (que Dieu protege) n. pr. m. 

I Chr. 7. 2. 

^n; adj. Qui a les pieds nus : Kirn 
tjnj ^Vihll Sam. 15. 30, il allait nu- 
pieds; cjrni tai^ y)>n Is. 20. 2, allant 
toutnu etnu-pieds ; cjnjo Tjian wo J6r. 

2. 25, empgche que ton pied ne marche 
tout nu. 

'$W- (& qui Dieu donne sa part) 
n. pr. Jahziel, fils deNephthali,Nomb. 
46. 21; i»p$m I Chr. 7. 13; n. patr. 
*«srn Nomb.' 26. 26. 

^D2 Tarder (v. nn«) : •wian *pq nn^i 

II Sam. 20. 5, (Jceri.*rti*i) mais il tarda 
au dela du temps (que le roi lui avait 
marqug). 

&U1 m. D6nombrement des anc^tres, 
g6n6alogie : tomn ^ fcrawjN6h. 7. 5, 



3D> 

et je trouvai un livre, un registre g6- 
n^alogique ; de Ik le verbe 

fr'T T (seuiement Hithp.): itonwi taV^ 
I Chr. 5. 17, tous ceux-ci se firent 
inscrire sur le registre de famille 
(furent recens^s) : tf^rptyan dara Esdr. 
2. 62, (ceux-ci cherchferent) l'Gcrit de 
leur g6n6alogie ; rrpai tomnni vb) I Chr. 
5. 1, mais non pas pour 6tre enregistrt 
comme Tatn^ (Joseph n'eut cependant 
pas tous les droits attaches h rain esse) ; 
i'ai otgrpnn 7 # B r i e d^nombrement 
d'eux tous; tornnni II Chr. 12. 15, 
concernantlag6n6aiogie, ou rapportees 
avec soin (comme sur un arbre g6n6a- 
logique). 

nrn n. pr. m. I Chr. 4. 2. 

VS>) (v. ate) seulem. au*/u(. ao*; et 
aa* (une fois laipn). 1° Eire bon : 
•pruj kso ^auwi Nah . 3 . 8, serais-tu raeil- 
leure que Wo la grande, la populeuse, 
Alexandrie ou Th&bes enfigypte (?); 
ft-aD^^ Gen. 12. 13, pour qu'il 
m'arrive du bien (que je sois traits 
avec bont6) ; ?£ aa 1 * -waia 40. 14, quand 
tu seras heureux. — 2° Paraltre bon, 
plaire : taiwan wtywj 34. 18, leurs pa- 
roles plurent ; w>?a rrwn zxptQ Esth. 
2. 9, la jeune fille lui plut; w ao^j 
•pah TfeiS. 14, ce conseil plut a'Haman; 
avec b : nil -tob *jb aDW Ps. 69. 32, 
et cela sera plus agr6able a Dieu que 
(le sacrificed d'un jeune taureau. — 
3° Avec ai fitre content, joyeux : ao^j 
iai Ruth 3. 7, il £tait content, gai ; 
ab ao^ D^tt ?^a-^D Eccl. 7.3, car avec 
la tristesse, le souci sur le visage, le 
coeur est content (l'esprit est calme , 
serein). 

Hiph. (a^qin fut. a*^^). 1° Bien 
faire :. rw ^rijow Deut. 5. 25, 
ils ont bien parl6 dans tout ce qu'ils 
ontdit; rvianb naa^n J6r. 1. 12, tu as 
bien vu ; )i^ a*qn» »•»« I Sam. 16. 17, 
un hommequi joue bien (de la harpe) ; 
sans i : i|3 ^on Is. 23. 16, joue bien 
(des instruments); Yinf. aovi sert sou- 
vent dWu.: au-»n v>b&ti} Deut. 13. 15, 
et apr&s que tu auras Lien interrogg ; 



Digitized by 



Google 



•3D* 

*»•*! "«3 Deut. 27. 8, (tu 6criras) di- 
stinctement etbicn, (nettemcnt); -rro 
^71 naa 1 ^) J6r. 2. 33, pourquoi te pa- 
rer, t'embellir, ou te justifier, littir. 
pourquoi redresses-tu ta voie, ou justi- 
fies-tu ta conduite? a^rA torn titna-to* 
13. 23, (alors) vous pourriez aussi 
bien faire, bien vous conduire. — 
2° Faire du bien k quelqu'un : tfjatAi 
a-^vi Gen. 12. 16, et il fit du bien k 
Abram ; rh)p& ovyiK ao^ji Exod. 1. 
20, Dieu combla de liens ces sages- 
femmes; avec Voce.: tfxf+fc Deut. 8. 
16, pour te faire du bien ;' & msfetf) 
a^T; (p. aa**) Job 24. 21 , et il ne fait 
point de Jbien k la veuve; avec wY 
•?pj* a^» awj Gen. 32. 13, je te com- 
blerai de biens. — 3° Avec ab Se r6- 
galer, se divertir : &ai-w* tawj'ng rran 
Jug. 49. 24, pendant qu'ils se r6ga- 
laient. — 4° Arranger, accommoder : 
rh**rr* te*f+Pi Exod. 30. 7, lorsqu'il 
accommodera les lampes ; -wj now 
nqjah II Rois 9. 30, elle s'arrangea^ se 
para la t6te. — 5° Comme Kal 1° et 
2° : ira* •nan aftn Mich. 2. 7, certes 
mes paroles sont bonnes, favorablcs; 
•»aa ia a^ «nj I Sam. 20. 13, s'il plait 
fcrnon pfcre. 

3£} chald. (m6me signif.) : *i to* 
at^ Ipna i?i ^i* Esdr. 7. 18, et ce 
qui te plaira k toi et k tes frfcres. 

H3&J (bonne ville) n. pr. d'un en- 
droit, II Rois 19. 21. 

n ??*?T (bonne ville) n. «r. d'un en- 
droit dans le desert, Jetefcatha, od il 
y a beaucoup de torrents, Deut. 10. 7. 

TOJet.n^P (Tinclin^e) n. pr. Jutta, 
ville de la tribu de Juda, Jos. IS. 88, 
21.16. ! 

y®) n. pr. 1° Jetur, fils d'Ismael , 
Gen. 28. 18. — 2° Ses descendants, 
les Ithurtens, I Ghr. 8. 19. 

1)1 m* (const. T*i avec suff. ■»?*). 
Yin : y*n msriaj h ?*pari Cant. 2. 4, il 
m'a conduite dans la niaison du vin 
(du festin), ou dans le cellier (ou : le 
temple oft on offre du vin en libations); 



PID^ 239 

y*m nmfc ma Esth. 7. 8, la maison, la 
salle du festin ; ngnn )*** *jjjt}$ Cant. 
8. 2, et je te ferai boire du vin mdld 
de parfums (y* quoique const.) ; tori* 
vsnn r^Deut. 32. 38, (etqui)buvaient 
le vin de leurs libations ; irna nb vp^i 
Gen. 9. 24, No6 s^veilla dV son vin 
(de son ivresse) ; ?ptea TpTNJ *T*n 
I Sam. 1. 14, tftche cle revenir de ton 
ivresse. 

n?; (JTaJ inusite). Hiph. Exposer, 
justifier, prouver, convaincre , repren- 
dre, reprocher, punir : ^jD-bx w^a 
rwi» Job 13. 15, seulemW j'expli- 
querai , je d6fendrai ma conduite de- 
vant lui ; ^nann -4* «roini 19. 8, et si 
vous cxposez contre moi mon humilia- 
tion, si vous voulez prouver ma honte, 
prouver que je suis coupable ; *pq$ wm 
rpai» ai*ai 32. 12, aucun (d'entrevousj 
ne peut convaincre Job ; avec i : rein 

JWfgl'vpfi Prov - 9 - 8 » reprends"le 
sage et il t'aimera ; sans regime : *&oto 
rnato wsa Amos 8. 10, ils ont hal ce^ 
lui qui les reprenait, moralisait, dans 
les assemblies ; Tjit^aarna wj^aa roim 
Gen. 21. 28, et Abraham fitdes're- 
proches k Abimelech ; toha rroin rain 
Job 13. 10, il vous le reprochera s6- 
vfcrement, il vous condamnera; vjtjK 
&i%n2»TO^ tiiaa Job 8. 17, heureiix 
Thomme que Dieu punit, corrige ; -ix 
^n^ain tjwa Ps. 6. 2, ne me punis pas 
dans ta colfcre. — Juger : ^oWii 
^^ijls. 11. 3, il nejugera pas 
sur ce que ses oreilles eniendent , sur 
un oui-dire ; tr>an t^ari n^airTi 2. 4, il 
prononcera le jugement de beaucoup 
de nations ; «^ •pa -irrofv] Gen. 31. 
37, qu'ils soient juges entre nous deux. 
— Discuter : y*n* ifc$-i« hDirrj Job 13. 
3, et je desire discuter avec Dieu; 
nibwrra naai rm^ t 16.21, Thomme peut- 
il discuter avec Dieu? ou : si Thomme 
pouvait se justifier devant Dieu. — 
Destiner : pti^b ^ja?b fcrjah-Rnk Gen. 
24. 14, (que cette fille soit) celle que 
tu as destinge k "ton serviteur Isaac ; 
^j n^rrn^K m»«;n K^n 24. 44, e'est la 



Digitized by 



Google 



240 



W 



femme que Dieu a destine au (fils de 
mon maltrc). 

Hoph. fitre puni, ch£ti6 : aiaaiM} naim 
iaa^a-i? Job 33. 18, et il estchftti6 
par la douleur (qu'il souffre) dans 
son lit. 

Niph. 1° Comme Hiph.: naia yti* dti 
•ia* Job 23. 7, alors (il verra) qu'un 
homme juste plaide (se justifie) devant 
lui. — 2° Passif: nnaSai ba tw Gen. 
20. 16, ou ce sont encore les paroles 
d'Abimelech k Sara : et devant tous les 
autres tu seras justiftee, ou de Moise : 
mais malgr6 tout cela elle (Sara) a 6t6 
punie ; (Tautres l'expliquent corame 
naia : tu peux te presenter (sans crainte) 
devant tous. — 3°Discuter : nrow w-iab 

T IT* I . T I 

Is. 1 . 1 8, venez ! que nous discutions ! 

exact, entrons ensemble en discussion. 

Hithp. : rain*' bsnizr-dsi Mich. 6. 2, et 

il veut entrer en discussion avec Israel. 

r?*2) (Dieu se montre puissant k 
elle) n. pr. Jechelie , mfcre du roi 
Ozias, II Chr. 26. 3; chelh. rnba*;, et 
II Rois 15. 2, vi*y;. 

T?l (Dieu le soutient) n. pr. 1° Ja- 
chin , fils de Simeon; n. patron, ipa; 
Nomb. 26. 12.-2° Nom que Salomon 
donna k la colonne plac6e k droite dans 
le vestibule du temple ; que le temple 
soil solide, qu'il dure(?), I Rois 7. 21 . 

s^ (rarera. bia;, fat. basn, inf. bia; 
et riw) 1° Pouvoir, souffrir, suppor- 
ter, avoir la permission : absol. iba; Kb 1 ] 
Exod. 8. 14, mais ils ne purent pas; 
suivi de Voce. : bain ba-^a Job 42. 2, 
que tu peuxtoutes choses; du gerund.: 
w ra^b iba; rib") Gen. 13. 6, ils ne 
pouvaient pas subsister ensemble ; 
irk ntob wk ibaj-rib 1 ] 45. 3, mais ses 
frfcres ne purent lui rgpondre ; de Vinf : 
nbsnba;"]Exod. 18. 23, alors tu pourras 
sufifire, le supporter; d'un autre temps : 
itY^T! ^^ fi??^ Esth. 8. 6, comment 
pourrais-je voir? rn»n tjk bawrib Is. 
1.13, je ne supporte pas l'iniquit6 
(dans votre coeur) et voire assemble 
(pour m'adorer); baw rib irvtePs. 101. 
5, jene soufl'rirai pas un tel homme, 



je ne souffrirai pas sa soctetd; de 
m6me : r«fej bavrrib *a^ nnni Prov. 
30. 21, et (sous) contre les quatre elle 
(la terre) ne pourrait tenir, elle ne 
pourrait les supporter ; ibav* rib t *yqrt9 
•pfy Os6e 8. 5, jusqu'ii quand ne pour- 
ronl-ils (se decider) k Tinnocence, de- 
venir innocents, purs ? ffnsah jfe»p rib **a 
bajjb Gen. 43. 32, car il nest pas per- 
mis aux Egyptiens de manger (avec les 
HSbreux); baxb bain-rib Deut. 12. 17, 
tu ne pourras (il t'est d^fendu de) 
manger (dans les villes, etc.). 

2° Pr6valoir, vaincre : ^b^-bK nteji 
bajnOs^e 12. 5, etillutta contre l'ange 
et pr6valut; town ^npn J6r. 20. 7, tu 
Fas emportd sur moi/eftu as pr6valu; 
avec b : ib bb; rib ia kw Gen. 32. 26 , 
et voyant qu'il ne pouvait le vaincre ; 
avec Yucc: wban *yp ^rotniB Ps. 13. 
5, de peur que monerinemi ne dise : 
je Tai vaincu ; ab bawrib Ps. 139. 5, 
Je ne pourrai y atteindre (& cette 
science). 

* ytoj Aboth, il se pourrait, on pour- 
rait croire. 

*>? t et ^ chald. (fut. \v* et bw). 
M£me signif. que ba^ h6b. : «bj«b nba* •«! 
wi an Dan. 2. 47 , T puisque tu as pu 
d6couvrir ce mystfcre; nb*ujnb ba; 4. 
34, qui peuthumilicr; , (hb r nbaj'j7. T 21, 
et elle avait l'avantage sur euxV 

n !& (v. nfcfO- 

^(prem. pers. *wb;, avec suff. 
^pn^ib*;, \nf. tb;, const, rnb , nnb, une 
fois nb, /ill. nV;, part. #,«*« et nnb^). 
1° De la mfcre, enfanter : ■pB""* ^53 
Gen. 4. 1, (Eve) enfanta Cain"; rrjb; "rib 
ib 16. 1, (Sara) nelui avait point (en- 
fant6) donn6 d'enfants; -n« njn-nnba 
baqnanp. 16. 16, lorsque Agar enfanta 
Ismael ; ykwn ^bni 30. 39, et les bre- 
bis eurent des* petits ; *b* rib^ *\fi vrp 
J6r. 17. 11, comme la perdrix couve 
(des ceufs) qu'elle n'a pas pondus ; 
in^brb -raw Prov. 17, 25, (fenfant in- 
sensg est) la douleur de celle qui Ta 
enfant^ , de sa rafcre ; au fig.: bay mn 



Digitized by 



Google 



<r 



•pKiVj 1 ] Job 18. 38, concevoir le raai; 
la ruine, et enfanter le crime ; uJj? nig 
Is. 33. 11, vous: n'enfanterez que de 
la paille; dt» "Arrna Prov. 27. 1, ce 
que le jour enfantera, produira(ce qui 
amvera); ph rnb dno^ Soph. 2. 2, 
avant Tenfantement du jugement; 
pass.: avant que le jugement soit en- 
fantd, prononc6; ou act.: avant que le 
jugement enfante (le jour, etc.). 

2° Du pfere , engendrer : -r« **; vi^o) 
*rw? Gen. 10. 8, et Chus engendra 
Nemrod ; ^a *pV; wDeut. 32. 18, tu 
oublies, abandonnes, (le roc) Dieu qui 
t'a cr66 ; ****&*> w* )yt&) J6r - 2 - 27 » (U* 
disent) k la pierre(leur idole de pierre): 
Tu m'as cr64 ; spt^V; di*h •»$« Ps. 2. 7, 
moi (Dieu) je t'ai engendr6 pujourd'hui 
(dfcs ce jour je t'aimerai comine uu 
pfcre, ou : aujourd'hui je t'ai cr66 roi). 
Part. pass. : '■nn ^ijn I Rois 3. 26, 
(celui qui vient de nattre) Tenfant vi- 
vant ; rtm •wV; pro Job 14. 1, l'homme 
n6 de la'femme \fb\ rnn 1 Sam. 4. 19, 
elle 6tait grossed prfes d'accoucher 

M'pA. Naltre (*b /uf . -A}*) : *r»-^tf 
sjb tHbiin Gen. 48*. 5, tes deux fits qui 
te sont n6s, que tu as eus (en figypte) ; 
•fc-n^o r&Ki (pour «nVb) I Chr. 3. 8, et 
ceux-ci lui naquirent, il eut ses en- 
fan ts (& Jerusalem) ; souvent le sujet 
avec r^ : waj-wj Tftorft itajGen. 4. 18, 
Irad fut n6 ft Heuoch (Henoch engendra 
Irad); 23-11$ ysnxb ib^Nomb. 26.60, 
Aaron eut pour filsNa"dab(Abihu, etc.); 
^.njti-rwo lain Gen. 17.' 17, est-ce 
qu'fc un honime de cent ans il serait n6 
un enfanlT ' 

Pi. HJr Aider fc accoucher : fffgyf 
ni»wh-naj Exod. ,1. 16, quand vous 
accoucherez les femmes des Hgbreux ; 
part. f. rribroiGen. 38. 17, la sage- 
femme ; plur. tHpq\ Exod. 1 . 15, aux 
sages-femtoes. ' • ' 

Pou. Qfa et S^n) Naltre : cjbi^ ^ 
iVifcj-n^j 6en. 46. 27, et les. fils de 
Joseph qui lui 6taient n6s(en Egyple); 
kvtdi i^i dtii* 10. 21, et & Sem aussi 
6taient ,n£s (des cnfants) ; T£-i? *rip 



l^n Ml 

tlffh Gen 80;< 23, (les fils de Machir) 
furent61ev£s sur les genoux de Joseph; 
Hp d«w ta^oa Ps. 90. 2, avaht que les 
montagnes eussent M cr^es. 

Hiph.vbin 1° Engendrer (v. Aa/2°) : 
nig-n$ tr»>*i ^nfij Gen. 8.4,aprfcs qu'il 
eut engendr6 Seth; nta* d^ nVi»j-5. 
18, il engendra des ills' et des filles ; 
an fig.: ijk ^Vim Is. 89. 4, et enfan- 
ter le crime ; mt ; K naw-ns ^Viri I Chr. 
2. 18, (Caleb fils deHesrou) engendra 
avec sa femme Azuba, ou (rarw.il la 
rendit enceinte. — 2° Comme Pi. : ■qwi 
T4i« vb) y%yfa Is. 66. 9, irai-je ouvnr 
le sein de la mfcre , sans Taccoucher ; 
c.-fc-d. commencerai-je lineoeuvre sank 
Tachevcr? ou dans le sens l 6 : n'en- 
gendrerai-je pas moi-m^meT comme la 
suite : ^rspf) ^bian ^k-b« moi qui 
donne laf6condite, irai-je fermer le 
sein, emp^cher raccouchementTrr'T'bini 
85.10, (la pluie) ftconde la terre ; 
te-^iiK Y^birr-nD Job 38. 28, ! qui a crW, 
produit, les gouttesde laros^e. "[ 

Boph. (inf. rrjwn)' Naltre : nnin din 
runa-rv* Gen. 40. 20, le jour Vl N an- 
niversaire, dela naissance dePharaon; 
^niK rrbpri di^ Ez. 16. 4, au jour de 
ta naissance, lorsque tu es venue au 
monde. ? •• 

Hithph.: tanh^a-i? riflr\*& Nomb. 
1. 18, ils firent connattre, ils ddcla- 
rferent, leur naissance , c.-&-d. ils se 
firent enregistrer selon'leurs families 
(le m6me que ten^wi, v. terrj)* - • 

"t/J m. (pi. d^nV;, const. T^efnV). 
1° Qui vient de'naltre, enfant ^rjnw 
B*ftfr**$ Exod. 1. 17, elles conser^ 
vferent les enfants (mftles) ; mb rmikh 
nb; (cheth.) II Sam. 6. 23, elle n'avait 
pas d'enfants. -t- 2° Gargon , jeune 
homme : ^n'jahb.^'j Gen.- 4. 23, (et 
j'ai tu6) un jeune homme pour ma plaie, 
mon malheur, ou par le coup que je lui 
ai donn6; w^nbvj Genj 37. 30* le 
jeune homme n'y est pas ; -r« y?yo 
d^n IRois 12. 8.; il consultales jeunes 
gens (vpposi d d^gt) ; 5^fip^ Is. 87, 4, 
des enfants du crime, de la trahison 

16 



Digitized by 



Google 



342 



■h 



(perfides) ; aussi des animaux : w 
TiHsn KBfi[ Is. it, 7,<leurs petits cou- 
cWont , se reposeront * les uns . avec 
les autres. 

H^! f. Jeune fille t mb*irT« "•Itij? 
ntfab «4»n Gen. 34. 4, donne-moi cette 
jeune fille pour femmc ; ith^i h*iV; 
Zach. 8. 5 t des gallons et des jeunes 
filles. 

rffip- /• Enfance, jeunesse : -virti} rrofy 
tffrify Eccl. 11.9, r6jouis-toi, jeune 
homrae, de, ou dans, ta jeunesse; -nD 
bnrj nrttiqfm wib;n H . 10, car Tenfance 
et Vadolescence ne sotot que vanit6 ; 
^37^5 i» *ft Ps. 110. 3, tu conserveras 
la ros6e, c.-ft-d. la s6ve, la force, de ta 
jeunesse , ou : ta jeunesse 6tait pure 
comme la rosde. 

w) adj. verb. N6 (comme *vfy : -b$ 
^V* TM Exod. 1 . 22, chaque fils nou- 
veau-n6; qV^rvq i"b o^Wj triad ri^tj 
II Sam. 6. lV f voici le nom des fils qui 
lui furent n6s ft Jerusalem. 

ft>\ (qui passe la nuit , qui s'arrtte) 
n, pr. IChr. 4. 17. .... 

ty} subs l. et ad;, tn. (const. ^V;, 
pi. ■*?*•£. 1° N6 : Srra *rV; Gen. 14. 1^, 
ses serviteurs n£s dans sa maison; 

flW^BJV **% ^1 *^* **» ' es esc ' aves 
n^s dans la maison (du mattre), ou 

achetes par lui. — 2° Fils.: pj*n ij»V; 
Nomb. 13. 22, filsd'Enac; w?V^» 
wjn II Sam. 21 . 16, qui 6tait"(un) des 
enfantsdo Rapha. 

^\b\ Aller, marcher. Les temps for- 
mes de tjb; sont : JTa/; /to. tji? et *jb; t 
t'mplr. 7|b, rob et^bp/. «ob; Hiph.i^in 
fut. jpVh, Tjbi^, tmprfr, Tp^- (V. les 
examples ft i^n.) 

^?J AW inusite , si ce n'est nbb rnri 
I Sam. 4. 19, selon quelques-unspour 
nbbb, clle 6tait grosse* pr&sde crier (par 
les douleurs do Tenfantement); mais 
c'est plutdt Yin ft de ibjprfcs d'accou- 
cher. 

Hiph. (VWji -futi Ww et V*?;, 
imper. Wvjj. G6mir, pousser des hur- 
lements, se lamenter : •* ^h afig ^ *V4h 



0* 

Is. 13. 6, poussez.des hurleraents , 
parce que le jour de Tfiternel est pro- 
che ; ajfa Mbyi 15b 16. 7, c'est pourtjuoi 
Moab g^mira, Wlera ; ipQ) vvSri *M>n 
J6r. 25.34, hurlez, pasteurs, et criez ; 
bsN^ whw}; Wiwi Amos 8. 3, les chants 
du palais (ou les cantiques du temple) 
seront changes en hurlements, g£mis- 
seroonts ; une fois des cris do joie : 
*W?TJ *^J° Is- 1 S2..5, ceux qui le do- 
minent poussentdes cris de joie, ou 
trans. : lui font pousser des hurlements. 

Vi\ m. Hurlement : ibuh bV» Deut. 
32. 10, le hurlement du desert (pouss6 
par les bStes sauvages qui s'y trou vent), 
ou an fig. du sifflement des vents. 

nty) f. (const, rtV*). Plainte , g<5- 
missement: wjbV; a^aj-w Is. 15. 8, 
sa plainte (retentit) jusqii'ft Eglafm ; 
yhuj«3*f& ribii J6r. 25. 36, fctles hur- 
lements de ceux qui conduisent le 
troupeau. 

JJ/J Parler;t6m6rairement : d*yj titfo 
w^P^Prov. 20. 25, c'est un'pi^ge 
pour Thomrne de dire sans reflexion : 
Sacr6 ! ceci sera sacrd ! c.-ft-d. de faire 
des voeux sans, savoir s'il est en 6tat 
de les tenir (v. le m£mc exemple ft §«ib), 

n 9?i f. Une maladie de peau ; chez 
Thomrne: la gratelle ou dartre, L^vit. 
21. 20; chez l'animal : le farcin, L6v. 
22.22., 

* H?) Apprendre : epfe «b*Ti Aboth, et 
celui qui n'apprend pas. * ' 

p/? m. Une esp^ce de sauterelle ou 
hanneton : t|b)ji &ti& pb; Nah. 3. 16, 
(comme) la sauterelle, ou un hanneton, 
qui ouvre ses ailes ets'envole(v. Bt§B); 
pbjn bsij rxvyxn **£} Joel 1 . 4, et ce que 
la sauterelle avait laissd, le hanneton 
Ta marig^. 

Wp/1 m. : (rac. ogb). Poche, sac : 
tapisp I Sam. 17. 40, et dans la pochc, 
ou sa panotifcre. f 

DJ m. (const, d; etD?, avecsuff. inw?, 
plur. w). 1° La'mer : tW5» Djb d*»aD 
Is. 11. 9, comme les eaux couvrent (le 
fond) de la mer ; TW 13 *} ^"°?^ Job 



Digitized by 



Google 



7. 12, suis-je uno mer ou un monstre 
marin ? my wet*? unrrr^ Ps. 24. 2, 
car c'cst lui qui a fondd la terre au- 
dessus des mers ; rvn»-oj Norab. 34. 
11, la mer de Cenercth (lac de Gcne- 
sareth) ; nbtsn d; 34. 12, la mer salde ; 
rnn*h d; De'ut.4. 49,1a mordud&sert, 
et^b^nbjnJoel2. 20, lamer d'Oricnt, 
la mer Morte; epa tn Exod. 18. 4, la 
mer Rouge ; bijt^o-w; Is. 11 . 18, la mer 
d'figypto ; biw tav? 'Nomb. 34. 6, ct 
Thrum bjn Deut. il. 24, la mer M<kli- 
tcrrange. (Aussi quelquefois d'un grand 
Active: du Nil, Nah. 3. 8; de I'Eu- 
phrate, Is. 27. 1, Uw 81. 36; nnao 
WfSBia Ez. 32. 2, (Pharaon)Yu 
(Hais comme un dragon, ou comme un 
crocodile dans les mers , lcs bras du 
Nil ; mais dans tous ces endroits on peut 
aussi laisser au mot d; son sens premier 
do mer.) — 2° La mer Mdditerranee 
6tant k Touest de la Palestine, bjcst 
aussi Touest, Toccident ; dj-rw Exod. 
10. 19, un vent d'ouest; bj-nnfib 27. 
12, du c6l6 de roccidentjrrongj ha; 
Gen. 28. 14, vers roccidentetvcrs 
Torient; sja 12. 8, (Bethel) k Tocci- 
dent ; y%\ tw Jos. 8. 12, k Poccident 
do cette ville. — 3° ndnm o; La mer de 
cuivre, Pendroitau temple oa les prGtrcs 
se baignaient, II Rois 28. 13, I Chr. 
18. 8. .... !t - 

D J chald. (emphat.: wr). Lamer: 
wp rctrt Dan. 7. 2, sur la grande mer 
(v. fcrpa chald.). • 

'8*] (jour de Dieu) n. pr. Jemuel, 
fils de Simeon, Gen. 46. 10. Le mfime, 
teraNoinb. 26. 12. 

. D ^! m. pi : '■m^ma &Wt^ ksij •tcjk 
Gen. 36. 24, sefoii les uns : (c'est cct 
Ana) qui, Stant dans le desert, a in- 
vents, a le premier fait produire des 
mulets (en accouplant les chevauxavec 
les dnesses) ; selon les autres : qui a 
decouvert des eaux chaudes, thermales 
(par.analogie ayec ta^an); selon d'au- 
tres : qui a rencontre les Emim (les 
grants, comme dTo$ Gen. 14, 8). 



'hw 



243 



nt FQ) (colombe?) n* pr. 'Jemima, 
filIcdeJob,Job42. 14. ... ; 

VQl subst. in. Le cdt6 droit \ etadf. 
droit : •pajn pit* LeW. 7. 32, la cuisse 
ou l^paule droite; yv& p» I Sam. 11; 
2, Tocil droit ; ■b'w-ruj ik-jten rfc^ Gen. 
48. 14, Israel (Jacob) 6tendit sa (main) 
droite; wo* *n:n Ps. 73. 23, ma main 
droite; mp? nn*)& y«gA$ Job 30; 12, 
ft ma droite s^lfcve la couv^e, C;-ft-d. la 
jeuncsse, ou la populace s'6lfeve avec 
' insolence contre moi; paja I Rois 7. 
39, k droite; yu^ ia I Sam. 23. 24, 
TV* Gen. 48. 13, yn$ N6h. 12. 31, 
tous: k droite, au cOte droit, d'un 
homme ou d'une chose ; ynajn-i? II Sam. 
2. 19, r«;ni« Ez. 1. 10* -pa^n Gen. 
13. 9, et -pa? Nomb. 20. 17 /vers le 
c6t6 droit; Th^'yi^i Tb*?-^ Ps. 109. 
31 , car il se tient k la droite du pauvre 
(lc soutient, le protege) ; "w$ atg 
110.1, assoisfc mon c6t& droit (coirime 
un ami), ou : attends le' secours de ma 
main droite ; *gwj &&^$ *n?TJi? Ps. 
80. 18, 6 tends ta main sur Thomme 
do ta droite (que tu aimes, que tu pro- 
teges) ; ->&o$ )w apar 144, 11 , ct leur 
droite est unc droite pleine de men-* 
songe,c.-&-d. leur appui* leursecours, 
est trompeur ; ou bien : leur serment 
(en Levant la main droite) est un par- 
jure ; wii |w H Sam. 24. 8, k droite 
do la ville (au midi); yia^^yuyuj 
I Sam. 23. 19, au midi du insert ; 
y*m v'd? Ps. 89. 13,, le nord ct lc midi 
(pa; pour ym* i; est tantOt w., tan- 

Vty n. pr. Jarairj , flls de Simdon f 
Gen. 46. 10 ;nom patron. ^a"< Nomb. 
26.J2.. . " 

VPJ 1° Adj. comme ^o; : ^ i? 
*rwi (clieth.) Eiz. 4. 6, sur ton'cdte 
droit ; •'ynynll Chr. 3. 17, la (colonne) 
droite. — 2° Nom patr. pour T^Tp} : 
w ; «h»'l Sam. 9. 1, Esth. 2. 8, un 
hominc de la tribu de Benjamin, 

«^P! et nj>£? n.pr. Jcmla, p6rc du 
prophfcto Michte^-I Rois 22. 8, II Chr. 

18. 1. ' • ..- ; V. : • .!....! 



Digitized by 



Google 



^7?} (le rtgnant) n. pr. Jemlech , 
un des chefs dc la tribu do Simeon , 
I Chr. 4. 34. 

1?t (v. }**) Kal inusite. Hiph. ywn 
de ps;. 1° Aller, setournerversle c6t6 
droit: rww bfctetorroK Gen. 13. 9, si 
(tu vas) k gauche, j'irai k droite; 
wri ^nrwnn Ez. 21 . 21, recueille-toi, 
ou d6cide-toi pour Tun des deux ; 
frappe k droite (ou k gauche) ; Targq. 
wpn frappe au sud. —2° Se servir de 
la main droite : b^aaea ta^Kctoc* b'W'na 
I Chr. 12. 2, qui langaient des pierres 
de la main droite et de la main gauche. 

HttP n. or. Jemna, fils d'Aser, Gen. 
46. 17. 

*#K ™-> w /*. adj. (le m6me que 
pa;). Droit, droite : trwjn tfij ina Exod. 
29. 20, le pouce de leur main droite ; 
ijyjn bti (fceri) II Chr. 3. 1 7, le nom de 
la qplorine, droite (qui 6tait k droite). 

y$?) (que Dieu retient, conserve) 
n. pr. m. I Chr. 7. 38. 

"H?J JTaMnusitft. J7f/>A. Changer: 
tw&x. iii with J6r. 2.11, une nation 
a- t-elle jamais chang6 ses dieux? (ou 
pourTW, rac. *wo). 

Hithp.: vwrjin brrtaa* Is. 61. 6, et 
vous leur serez substitu&s en gloire, 
vous aurez leur gloire, ou leur richesse ; 
selon d'autres , comme «nw*nn : et par 
leur grandeur vous serez glorifies, elle 
servira k votre gloire (v. i«k Hithp.). 

rn*?? (le d6sob6issant) n. pr. m. 
I Chr. 7. 36. 

#OJ (v. thtfa). Hiph. : *;«hr<m(cfciA.) 
Jug. 16. 26, laisse-moi toucher (les 
colonnes). 

HJJ (/ill. nyw, pari. /ifm. rci*) Agir 
avec violence , opprimer : njim wn 
Soph. 3. 1 , ville furicuse, qui opprimc, 
ou : insens6e, stupide, comme une co- 
lombe (v. na-n) ; naivi snn J6r. 46. 16, 
l'6p£e qui opprime, qui ravage tout; 
wi*n yhn 25.' 38, sous-entendu :nn la 
fureur de l'6p6e qui opprime , qui ra- 
vage (d'autres l'expliquent de hjv* co- 
lombc : IVJpdc inscnsfc ; ou de y*l vin : 



l'Apfe 6nivr6e) ; nm bj^j Ps. 74. 8, nous 
allons les opprimer, les ruiner tous 
ensemble. 

Hiph. (hjin, fut. nrh). Opprimer, 
tromper, surfaire : njinntb w Exod. 22. 
20, tu n'offenseras, ou tu ne maltraite- 
ras pas, Stranger ; inrarna &n «oin t&) 
L6v. 25. 17, ne vous trompez pas, ne 
vous surfaites pas Tun k l'autre ; trw; 
rwh rib Ez. 18. 7, qui ne surfait k per- 
sonne , ou : qui n'opprime personne ; 
bjtoa-r* •jpaiia-nK TObastm Is. 49. 26, je 
ferai manger ft'vos oppresseurs leur 
propre chair; bnjnsra bnyihbEz.46. 18, 
pour les d6poss£der de* leur heritage , 
le leur prendre de force. 

OtoJ (repos) n. pr. Janoah, ville aux 
confins d'Ephrafm et de Manass6 , 
II Rois 15. 29; Jos. 16. 7, mw. 

DWJ (sommeil) et DUJfcer* (fuite) n. 
pr. d'une ville de la tribu de Juda, Jos. 
15. 53. 

H3? A'a/inusite.ZftpA. (rr|h, fut. rv*p, 
part. mv). Placer, mettre, d^poser, 
laisscr: Tj?1» ! ^3!3 Gen. 2. 15, il le 
plaga dans le jardin d'Eden ; vrtefs baa 
^nbr?-n« vr»|n I Rois 13. 31, mettcz 
ines os k cdt6 de ses os ; rn««*«b bab w-nm 
Exod. 16. 23, r6servez-lV, gardez-le 
(pour demain matin); •« T»b his I Sam. 

10. 25, il le dgposa devant l'Eternel ; 
owm-by BTtm Is. 14. 1, il les repla- 
ce ra sur leur terre ; "ratiaa wrw L6v. 
24. 12, on le mil en prison ; y-vtb rpjn 
^a Is. 28. 2, il jettera (ces eaux), il 
les fera tomber sur la terre avec force ; 
•4 hmwiExod. 32. 10, laisse-moi (n'in- 
siste pas auprfes de moi) ; ib rr»ja ufk 
ytohi Eccl. 5. 1 1 , (la satiate) ne le laissc 
pas dormir; bg«3*b tf'wb rptrn& I Chr. 
16. 21, il ne laissa(ne permit k) per- 
sonne de les opprimer ; &b»* tij^ rxur\ 
Gen. 39. 16, elle garda pYks d'elle le 
manteau (de Joseph); scion d'autres 
tous ces verbes sont de la racine rra 
d'une 2° forme du Hiph. 

Hoph.: mrowb* bw nmini Zach. 5. 

1 1 , et qu il y soit plac£ sur sa base ; 
man bip»Ez.41 . 11, et seulnjcvers.O, 



Digitized by 



Google 



endroit, espace, laissg libre, oik on n'a 
pas b&ti (cour). 

n i??? f. (rac. pi;). Jeune branche : 
*W *W! *Mi ^ Ez. 17. 4, il coupa 
la plus 61ev6e de ses branches nais- 
santes. 

P3J {fut. p3^) Sucer, teter : bTitf-rwi 
prw ^ Job 3. 12, ct pourquoi les'ma- 
melles (me furent-elles approchees) 
afin que je tetasse? i»k *n«J pjii Cant. 
8. 1 , qui suce le sein de ma mfcre (mon 
frfcrc) ; ^ii ain wg^ Is. 60. 16, tu su- 
ceras le kit des nations, tu auras leurs 
richcsses; pr* Mna-tiah Job 20. 16, 
il sucera le venin des aspics ; $%ti *a 
!,P3^ b^ ? Deut. 33. 19, ils succront 
(conime le lait)] Tabondance des mers 
(ils s'enrichiront par la pficheou la na- 
vigation). 

Hiph. Faire teter, donner h teter : 
•*a-r« pvv$> I Rois 3.21, pour donner 
k teter & mon fils; nip^ia b^kai Gen. 
32. 16, (trente) femelles dechameaux 
qui allaitaient (leurs petits) ; hjjj^ ro&$ 
Exod. 2. 7, une ferame qui nourrit; 
rpipip^^ bmnintoi Is. 49. 23, et leurs 
princesses seront tes nourrices ; nnpa*i 
aA^uJyi Deut. 32. 13, il lui fit sucer 
le miel de la pierre. 

■ptfff (une fois tji^) m. Un des oi- 
scaux impurs, L6\. 11.17; oiseau de 
nuit, hibou ou butor, ibis? anS^tfWyii 
ma-*»«£ls. 34. H, et le hibou' (?) et 
le corbeau y 6tabliront leur dcmeure. 

"IPJ Fonder, 6tablir : rt%r\ m i'ibja 
omro3} Esdr. 3. 12, voyant poser les 
fondements de ce temple, litter, quand 
ce temple se fonda devant leurs yeux ; 
ovTwa^rjw Is. 54. 11, et jc te fon- 
derai avec des saphirs (tes fondements 
seront de saphirs) ; w?w runs m^m iaa 
Ps. 89. 12, tu as fond6 le'mon'deet 
tout ce qu'il renferme; hiajjn Ann 
lis** II Chr. 31. 7, ils commeiicfcrcnU 
fonder, & faire ces monceaux ; obisb ia 
tatjw Ps. 119. 152, car tu les as <Ha- 
blics (tes lois) pour l'6ternit6 ; rpainb 
■ferny; Hab. 1 . 12, tu l'as (Habli, envoy* j 
pour ch&tier. 



10* un 

Niph. 1° Pass, fitre fond* : v\*rryo)> 
mtpjn Exod . 9 . 1 8 , depuis que (I'figypte) 
est fondle ; idjr iaw Is. 44. 28, et 
(qui dit au) temple : Tu seras fond6.— 
2° Se consulter, s'asseoir pour d61ibd- 
rer : : nrrj-^bia trorhn Ps. 2. 2, et les 
princes se consultent (conspirent) en- 
semble ; ty im own} 31. 14, quand 
ils s'assemblent , se consultent, contre 
moi. 

Pi. 1° Fonder (comme Kat) : "hba$ 
^ Jos. 6. 26, il la fonderaavec (la 
perte , la mort) de son premier-n6 , 
c.-&-d. que son premier-n£ meure 
lorsqu'il jettera les fondements (de la 
villc) ; ron rv$n w ia^t «*r; Zach. 4. 
9, les mains de Zorobabel ont fond6 
cette maison ; )m "p\$a *t&] ^jn Is. 28. 
16, (pour w W«) jesuis celui qui a 
mis pour fonder Sion une pierre (selon 
Kimchi, adj. : je suis le fondateur) ; 
t* try?) Ps. 8. 3, tu as fond* une puis- 
sance, une gloire. — 2° Ordonner, da- 
crater : r*to w man I Chr. 9. 22, David 
les a atablis par son ordre ; w la-** 
?|Van Esth. 1. 8, car le roi Tavait ainsi 
ordonn*. 

Pou. pass., part.: ning*; d^a»t t&to 
I Rois 7. 10, et c'etait fond6 sur (les 
fondements Gtaicnt) de belles pierres 
grandes ; i& t& *■ iaw Esdr. 3.6, 
quoique le temple "de Dieu ne fAt pas 
fond* (qu'on n'en etit pas encore jet* 
les fondements); •wnnj w I Rois 6.37, 
le temple fut fond*. 

Hoph. inf.: ■«ivqi Win is Esdr. 3. 
11 , parce que le* temple fut fond* (que 
ses fondements *taient pos*s) ; w* i^w 
Is. 28. 16, (le premier, subst. ; le 
deuxi6me, part.) un fondement ferme, 
solide. 

IB! adj. (v. Pi. 1° de w). 

^ m . Fondation, commencement: 
baa« rt^an w «s»n Esdr. 7. 9, (le pre- 
mier du raois; 6tait le commencement 
du voyage, du cortege qui venait de 
Babylone(il parti tie premier du mois), 
ou w; wn c'6tait la decision (de partir 
ce jour, v, w Niph. 2°). 



Digitized by 



Google 



246 



ID* 



"*ID* m. Fondement :'I3»|V3 *$*\ 
Exod. 29.12, les fon dements, le pied, 
de Fantel; ntei nhs Hab. 3. 13, en 
d6couvrant les fondements ; plur. ij*jbwj 
r$j»I Mich. 1. 6, et je d6couvrirai ses 
fonclements ; et >r»tjwj Lament. 4. 11 , 
les fondements (de'Sion). 

ttfD\ f. Fondements : ~*ffSI ^W 
«*•£ Ps. 87. 1, les fondements (du 
temple) sont, ou la demeure (de rEter- 
nel) est, sur les saintes montagnes; 
d'autresexpliquent : sonfondement, le 
sujet de ce chant, sont les montagnes 
saintes (Sion). 

*rtB? m. (rac. -wj, v. wm). Morale, 
ou moraliste,censeur: liv; ^-w aSq 
Job 40. 2, disputer contre le Tout- 
Puissant, est-ce une chose juste, mo- 
rale? ou : celui qui enseigne, critique 
les autres, entrera-t-il aussi en discus- 
sion avec le Tout-Puissant? ou fat. Kal 
de w : celui qui dispute contre Dieu 
sera-t-il instruit , entcndra-t-il la rai- 
son?(Y. noj.). 

■NPJ.ro. adj. verb. (rac. tio). Celui 
qui se retire, TinfidMe : wp yyta *w; 
J6r. 17. 13, (cheth, •nto} km) plur. 
pour ff»"yio, ceux qui se retirent (de toi), 
ou avecsuff.: qui se retirent de moi, qui 
me sont infidfcles, seront destines pour 
la terre, litter, seront Merits sur la terre 
(leur empire ne sera que de ce monde, 
ils ne seront compute que comme des 
brutes; Targg.: ils iront & Tcnfcr). 
• 0^)B] m. pi. Pouleurs, souffrances : 
o*w* *n is *& ian Rituel, raais non par 
des souffrances. 

1PJ Verser : Tjvwfcftd'iK ilga-i?Exod. 
30. 32, (on) ne la versera pas sur la 
chair de Thomme, ou pour ^v, pass. 
de "rpb elle (l'huile) ne, doit pas 6tre 
versite (v. "jpb et ^bj). 

^P? n. pr.*Jescha, fille de Haran , 
Gen. 11.29. 

WJ?C9- (fl 116 Dieu appuie) n. pr. m. 
IlChr. 31.13v 

^QJ (Ala/ seulem. le pret. t)o;, part. 
t)bi\ Wph.pret. tpt>in, fut . tpyh, Cjbi^, 



avec i, tfpi, inf. tptyift, part., tp^te) 
Ajouter, augmenter, r6p*ter, conti- 
nuer, faire plus, davantage : nn^rrnio 
rbv tfiii L6v. 5. 16, et il ajoutera par- 
dessus une cinqui&me partie; -i? ay?; 
•wati ^» rwittfn II Chr. 9. 6,* tu 
ajoutes au bruit que j'ai entendu (tu 
surpasses ta renomm6e); t rby tjdh-&& 
wro anah vb) Deut. 13. 1 9 tu n'y ajou- 
teras et tu n'en dteras rien; ** tfgp 
dytoPs. 115. 14, que rEtcrnefaug- 
me nte pour vous (les biens ou ses be- 
nedictions) ; iTtovpr^ ty^ta) Ez. 23. 
14, elle a encore augments les exefcs de 
sa fornication ; *itb tnton Is. 26. 15, tu 
as augments (tes favours) & cetle na- 
tion; irwatj pA tpqirb L6v. 19. 25, 
pour augmenter, c.-fc-d, pour que j'aug- 
menle ses fruits en votre faveur ; a*Tj 
B^i? Cjb^Ez. 5. 16, et j'augmenterai la 
famine sur vous (je vous accablerai par 
la famine). Avec un autre vei % be , con- 
tinuer &, r6p6ter une actiQn, la faire 
plus, plus souvent: rtjft t)dtn Gen. 4. 
2, elle enfanta de nouveau ; nitf t)b*j 
8. 10, il envoya encore une fois ; cj^i 
*&$> ni* 18. 29, il contjnua de parler ; 
^ *£*! ttny* tf^i 25. 1 , et Abraham 
6pousa encore uno autre ferame ; -*&"] 
ti5 t*K-arc$hW£ 8. 12, elle ne revint 
plus d lui; cjbj kVj Vina bip Deut. 5. 
22, d'une voix forte , et il ne continua 
pas (de parler), ou : de parler de cette 
voix ; "ink wfy *ri* »tobi*3 Gen. 37. 5, ils 
le haissaient encore davantage ; snjaoi 
*ni iiHtf I Sam. 18. 29, Sattl craignait 
(David) encore plus ; tfAw* tfqi* *nn 
Is. 29. 14, je ferai encore plus de raer- 
veilles (dans ce peuple) ; ■£ •« rrt^^ hi 
t)^ tv) Ruth 1. 17, que Dieu me fassc 
ainsi, qu'il y ajoute ainsi, c.-&-d. qu'il 
me punisse s^v^rement, qu'il me traite 
dans toute sa rigueur; wb; t&i www 
Nomb. 11. 25, ils proph&is&rent, mais 
ne continu&rent pas (ils ne Pont fait 
que ce jour-lit ; Targg. traduit en sens 
oppose : ils n'ont pas cess6 , ils ont 
continue toujours d'etre proph^tes). 

Niph. Sc joindrc, 6tre ajout6 : qGnan 
«o^jto-to kvt-d! Exod. 1. 10, (de peur 



Digitized by 



Google 



qu*)il ne se joigne & nos ennemis : nyfi] 
•jrtro Nomb. 36. 4, et leurparlage sera 
ajout6; fi* t^iij *wj «fc Prov. 14. 84, 
tel donne, prodigue,' et est encore aug- 
ments (et devient plus riche) ; rro}a-n 
rvtob'b yfew-taj Is. 15. 9, car j'enverrai 
sur Dimon des augmentations, un sur- 
croll (de sang, de malheur); selon 
d'autres, rnDbiaparf. de ntb, r&inir , 
rassembler : j'enverrai des armies 
contre Dimon. 

*)?} chald. Hoph. fitre ajout6 : wi 
ft-n&wn rnnv; Dan. 4. 33, et une 
grande puissance me fut ajoutee, je de- 
vins plus grand que jamais. 

**9J Rcprcndrc, instruirc, corriger 
(rarement Kal) : part. b^ia ^n Ps„ 94. 
10, celui qui corrige,ch(Uieles nations; 
Y$ **sh Prov. 9. 7, qui rcprend lc mo- 
, queur; fut. b^bajn ^jk^ Os6e 10. 10, 
pour ma joie, ma satisfaction, je les 
punirai. 

Pi. (w, fut. W*, inf. Sbj et rw?)« 
1° Corriger en frappant, ch&tier: «nV?j 
ink Deut. 22. 18, et ils lui ferontsoiif- 
frir la peine du fouet ; oan§ ^ is« 
bDt^&^iWb^waIRoisi2. H, mon 
pfere vous a chdttes avec des verges, et 
moi je vous ch&tierai (avec des verges 
dc fer qu'on nomine scorpions); yg* 
tjja Prov. 29. 17, corrige ton fils; 
^a-tfil tehK W] L£v. 26. 28, alors 
moi aussi je vous cMtierai ; pp *ryqr\ w 
Ps. 118. 18, rtitcrnel m'a chAtfe'si- 
verement. — 2° Corriger par des pa- 
roles, avertir, exhorter, instruire : njrt 
b^a*i try?) Job 4. 3, tu as instruit plu- 
sicurs'pn^te wwPs.l 6.7 , (mes reins) 
mon cocur ra'avertil (d'adorcr Dieu) ; 
rata w&'nls. 8. 11, il m'avertit afin 
que je ne marchasse point (dans la voie 
de ce peuple), ou *}yap\ fut. du Kal, le 
dagesch remplagant le •» de la racine ; 
T *T3&?a *PJ^J ^ ^3a-r« tthx *w*i *re}JSD Deut. ? 
8! 5, (que) rftternelton Dieu.t'instruit, 
t'elfcve, comme un hommc instruit, 
eleve, son fils; u*ti*b "hanls. 28. 26, 
(Dieu)Ta elevi, instruit, selon la loi, la 
justice , ou il (le laboureur) Ta arrange 



1JP 247 

selon la bonne manidre (comme il faut) ; 
■iaa *pnyr*N& Prov- 31. 1 , (sentences) 
par lesquelles sa m&re l'a instruit ; "wp 
bnSrhj ^pm -wir; Os6e 7.15, soit que 
je'les aiechfttids, ou que j'aie fortifid 
leurs bras (j'ai tendu et fortifid leurs 
bras, Kimchi). 

Niph. pass.: Yjk *&&W wjh Ps, 2. 
10, soyez avertis, instruisez-vous, vous, 
qui jugez la terre ; tfe&ty* ^bjn I6r. 6. 
8, corrige-toi, Jerusalem; wt6 ttW} 
w Prov. 29. 19, Tesclave ne sera pas 
corrigi par des paroles. 

Hiph. : btVTsfc 3m$p ta^b 1 ^ Os6e 7.12, 
je les punirai , comme (les prophfetes) 
Tout fait entendre k leur assemble (les 
ont avertis) ; d^jrr-^ VrtM^Ez. 23, 4^ 
(forme moiti6 Niph., rooitte Hithp.) 
toutes les femmes seront instruites, 
averties. 

PJ m. (rac. n*;). Pelle.: b^jh-tw- 
Exod. 38. 3, et les pelles pour enlever 
les cendres de l'autel. 

K3J?. n.pr.m. 4° Jab&s, nommgainsi 
par sa mfcre, de as* i\6 avec douleur, 
I Chr. 4. 9.— 2° Norn d'une ville, 2. 55. 

1J£ (Jut. w«) Indiquer, fixer : wian 
•in**; *tc$k II Sam. 20. 5, le temps qu'il 
lui avail marqu6, fixg ; pnaj* ■nw Mich. 
6. 9, et qui Ta d6cr£t6e (la punition). — 
2° Destiner pour femme : rtfpr* tai-wo 
Exod. 21. 9, s'il la destine, s'il la fait 
6pouser , k son fils ; wtp aft-nriK 8, 
(Iceri ft) k qui elle etait destin6e ^qui 
se l'^tait destin^e). 

Niph. ^ia Fixer un cndroit pour s'y 
rencontrer, s'y rendre : bo r\i •qrvgb) 
Exod. 25. 22, je me rendrai Ik vers 
loi , je serai present pour toi k cet eii- 
droit; rrati vA wk ^k29. 42, oft je 
me rendrai , oft je me manifested k 
vous ; rn?*T"^ tpi^ nwi^ Nomb. 10.3, 
toutlepquple s'assembleraprfes de toi ; 
wvtiwi nia-i» n?;? N6b, 6. 10, ren- 
dons-nous ensemble dans la maison de 
Dieu; 'iw tow Job 2. 11, ils con- 
vinrent ensemble , se donnfcrent jour ; 
^by b^wton Nomb. 14. 35, qui se sont 
(assembles) soulev^s contre moi. 



Digitized by 



Google 



248 *7jp 

HipU. Fixer le temps et le lieu pour 
venir, citerdevaht le juge : DMtei-wo 
••jwh ■»» Job 9. 19, s'il s'agit ae jus- 
tice, qui me fera comparaitre? qui me 
citera? (selon d'autres, qui t6moignera 
pour moi, en ma faveur ? v. to) ; **» *x 
m't^ itfi ijto J6r. 49. 19, qui est sem- 
blable k moi ? qui me fixera un temps 
pour le combat? qui me provoquera? 
. Pou. pass. : ^ni ^ B^wa Ur. 24. 1 , 
(deux paniers) places devant le temple ; 
rvharo TpjD res Ez. 21. 21, vers oft ta 
face (ton trenchant) est fixGe, to urn ^e. 

^ifl keri (cheth. iw) n. pr. Jeddo, 
proph&te, II Chr. 9. 29. 

fi}£ Enlever,emporter: none ^naroji 
ata Is. 28. 17, lagrtle emporterale re^ 
fuge du mensonge; 

WJT.et ^Plfcn.pr; l°Jehiel,chef, 
I Chr. 8. 7. — 2° Jehiel, pfcre de Gue- 
beon, ou fondateur de la ville de Gue- 
beon, I Chr. 9. 35. — 3° Jehiel, secre- 
taire du roi Ozias, II Chr. 26. 11. 

P)>} (conseiller) n. pr. m. I Chr. 
8.10. 

•Only} m. pi. For6ts : tf^^-w^ji' 
cheth . ,'• ffiwya fcert , Ez . 34 . 25 , lis dor^ 
miront (paisiblement) dans les for6ts 
(v. w). 

tthyj n. pr. 1° Le prince J6hus, fils 
d'Esafl, Gen. 36. 18.-2° J6hus, fils 
du roi Rehabara, II Chr. 11. 19. 

1JJJ seulement part, du Niph.: w-n» 
t9ia Is. 33. 19, ce peuple barbare, im- 
pudent (v. ta&), ou ce peuple fort , t6- 
m6raire, comme t*, de n*. 

^IJ&n. pr. m. I Chr. 15. 18, 
vers. 20, V?*- 
TO-n. pr. m. I Chr. 24. 26, 27. 

Tiyi et T!¥3 (que Dieu aide) n. pr. 
Jazer, ville de la tribu de Gad, Nomb. 
32. 35; npp &; J6r. 48. 32, la mer de 
Jazer. 

^K? T (m6me signif . que ha$) Habiller, 
revfitir : ^or; njy# itw Is. 61 . 10, il 
ra'a revGtu du manteau de la justice. 

toll) chald. (v. ■ppjh^b.) Conseiller: 



pari, •fibsp wpj«fi Esdr. 7. 14, ses sept 
conseillers. , 

fthp. Se consulter : ^b Md ua£h$ 
wrols Dan. 6. 8, to us les princes du 
royaume se sont consults (sont d'avis). 

"H£ (habitant de la for6t, ou : que 
Dieu anime, Gveille) n. pr. Jalr, pfcre 
d'Elchanan, I Chr. 20, 5; II Sara. 21. 
19, on lit Elchanan , fils de ttiyik-i-jp 
JaarG-Orgira (for6t des tisserands). 

1?V- (rafflig^) n. pr. Jachan, descen- 
dant de Gad, I Chr. 5. 13. 

'J£ Kal inusit6. Monter, grimper; 
de \k )>** , ri>9\ Hiph. Vvin 1° fitre 
utile, profiter k quelqu'un : yin W*h-ai 
rno* &r»a Prov. 11. 4, la richesse ne 
sert de nen au jour de la colfcre ; ten 
iiyto ttBT»1 J ^ r - 46 - i9 » ( du n6ant) dcs 
dieux qui ne sont d'aucune utility, qui 
ne peuvent pas aider; frtfinfo Vvirrj 
mrrt»i Ur. 23. 32, et ils ne seront 
d aucune utility pour ce peuple ; aussi 
avec Voce.: Tpi^'h i&\ Is. 57. 12, (tes 
oeuvres) ne te serviront de rien. 

2° Profiter d'une chose : i* bw'i-fra* 
ia-saw Job 21. 15, quel est notre pro- 
fit, si nous Timplorons? ^n«t»np V»?krro 
35. 3, quel en est mon profit plus que 
de mon p6ch6 (que si j'avais p6ch6)? 
&*P •«"* 30. 13, ils ont profit* (se 
sont r^jouis) de mon malheur ; ou dans 
lesens 1° : ils ont aid*, contribu*, k ma 
perte. 

ty\ m. fpZ. ff**;). Chamois, chfcvre 
sauvage : *\&~4£ Job 39. 1 , les chfcvres 
sauvages (qui habitent dans) les ro- 
chers; ff4$£ tmafn d^ Ps. 104. 18, 
les hautes montagnes (servent de re- 
traite) aux chamois. 

')£n. pr. Jael, femme de HGber, 
Kin*en, Jug. 4. 17 ; b?; w$ 6. 6, aux 
temps de Jael, la m£mc, ou le nom d'un 
juge ou chef avant Debora. 

ft?lt}.f. Chevrette, chamois femelle: 
W**3n Prov. 5. 19, (et comme) unc 
chevrette agrGable. 

H^ln.pr.m. Esdr. 2. 56. 



Digitized by 



Google 



o)yi n. pr. Jaalam, ftls d'fisau, 
Gen. 36. 5. 

TX1 (rac. hi*). 1° PHp. A cause de : 
^asitrVa yg* Ez. 5. 9/ & cause de 
toutes tcs* abominations ; rro ^ Agg. 
1. 9, fc cause de quoiT ■tytt •}?? 1.9, & 
cause de ma maison ; *\* ^J*^^ W- * s - 
37. 29, & cause de la fureur contre 
moi. 

2° Conj . Parce que, puisque : n& ^ 
^a bwwth Nomb. 20. 12, parce que 
vous n'avez pas cm en moi ; "nfci I?? 
ran wrrt^ irtojs Gen. 22. 16, puisque 
tu as fait cette action ; dnbaw-tt W- 
Nomb. 11. 20, parce que vous avez 
rejete (Ffiternel) ; avec le /tit.: -rate )ti 
hK^-Kb Ez. 12. 12, afin qu'il ne voic 
pas. — Repiti : towo ^antoa fro* y$y 
Lev. 26. 43, justement parce qu'ilsont 
rejet6 mes ordonnances (et m£pris6 
mes lois) ; Ez. 36. 3, y?% fr?. 

n JH:- f. La femelle de Tautruche ; 
toujours avec na : njapn ha rw L6v. 1 1 . 
1 6, et l'autruche (un des oiseaux im- 
pure) ; pi. h»; ni^ btf jod^Is. 13. 21 , 
les autruches y babiteront. 

'31£.n. pr. Jaanai, descendant de 
Gad, I Chr. 5. 12. 

D 1 ?)?! m. pi. Autruches : was b^a 
Lam. 4. 3, comme des autruches dans 
le desert. 

*)!£ (ful. tfiT!) fitre las , fatigu6 : 
wy*j b^j «srn Is. 40. 30, les jeunes 
gens so lasscnt et son t fatigues, 6puis6s ; 
«yi p^-^p} &**$* Hab. 2. 13, et les 
nations se fatigueront pour rien (leurs 
efforts seront en vain) ; fc& rptfpjaa-ba 
iiKpl J^ r . 2. 24, tous ceux qui la cher- 
chent ne se fatigueront pas (la trou- 
veront bien vite. 

Hoph. (comme tp*). Voler : tf^ a tfj* 
Dan. 9. 21, (Gabriel vola vers moi) 
d'un vol (toutd'un coup), ou vola avec 
effort; selon d'aulres, entour6 d'6clat, 
de so; briller. 

*))£ adj. (v. tpn). Las : na tg* inb 
Is. 40.' 29, il donne de la force & celui 
qui est las , fatigue ; w tffj'rw *wi 



VJ^ 549 

50. 4, pour fortifier par la parole celui 
qui est abattu ; cgwi rrinufb II Sam. 
16. 2, pour que le fatigu6, celui qui 
est altera, puisse boire. 

*11£ m. Vol ou 6clat (v. tf£ Hoph.). 

YW r (Jut. yvyi) Gonseiller, 6trc d'avis, 
r6soudre, decider, mddiler, prtdirc : 
inxyj ia II Sara. 17. 11, mais je con- 
seille , moi , nion avis est ; tvkto} rwa 
iah'rut r?; vers. 15, telle et telle chose 
a conseill6 Achithophel, voici le conseil 
qu'il a donne ; wj to -ps; rvtea* **"*% 
Is. 14. 27, car Dieu Zebaoth a r6solu, 
et qui rannulera, qui s'y opposera; 
suivi du dat.: moan #4 &2f?j-rro Job 
26. 3, quel conseil as-tu donnd ft celui 
qui est dgpourvu de sagesse ? de Yacc. : 
spppK Exod. 18. 19, je veux tc donner 
un conseil; to? fcc ^5^ I Rois 1. 12, 
laisse-moi te donner un conseil; part. 
yyhun conseiller; yafii aHa rcmsrp Prov. 
24. 6, le salut ou la victoire(setrouve) 
oft il y a beaucoup de conseillers; 
^^ V?^ ^^n*p I Chr. 27. 33, et 
Achithophel 6tait conseiller du roi ; 
yy* *rr*[ b^aba-tuj Job 3. 14, avec des 
rois et des conseillers (des princes) de 
la terre ; avec i? : b*jK Tpto "p?;-^ ys* 
run Is. 7. 5, parce qu'Aram (la Syrie) 
a medium le mal contre toi; avec i« : 
&*wrV$ y** ^u3k J£r. 49. 20, ce que 
(Dieu) a decide contre Edom; n:f*V 
•w Tpte Ps. 32. 8, (pour ^*?a) je to 
conseiflcrai, je te surveillerai avec inon 
ceil (ma providence veillera sur toi); 
rra? sir? Is. 8. 10, formezdes desseins, 
et' seul kks Jug. 19. 30, donncz uu 
conseil (inutile d'adinettre pour cetim- 
p^ratif une seconde racino yw)\ *$T* 
*** rtVQ ^? Nomb. 24. 14, je veux 
te pnklire ce que fera ce peuple, ou : 
je veux te donner un conseil a propos 
de ce que fera ce peuple. 

Niph. Se consulter, d61ib6rer, lenir 
conseil: rraan d^ana-ruo Prov. 13. 10, 
mats chez ceux qui se consultent, qui 
r6116chisscnt, il y a de la sagesse; -r« 
y?i3 ** Is. 40. 14, avec qui s'csl-il con- 
suite? tm* wia ^w *ydo) Ps. 71. 10, 



Digitized by 



Google 



250 pp 

ot ceux qui m'observent, m'epient, ont 
deiibere ensemble ; ^fcj-o* Yn* yyy*> 
I Chr. 13. 1 , David tint conseil avec 
les chefi (sur nrille et sur cent); y^w 
■rt»6 Tro-ix II Rois 6. 8, etil tint con- 
seil avec scs serviteurs (officicrs), puis 
il dit (ou : il decr6ta , ordonna k ses 
serviteurs) ; rayto wjh ^ I Rois 12. 6, 
comment conseillez-vous? que decidez- 
vous aprfcs deliberation? 

Hithph. spaiax-i? ttwyi Ps. 83. 4, 
ct ils deiibfcrent (conspirent) contre 
ceux que tu proteges? 

3pK ; \(qui tient le talon, qui sup- 
plante) w. pr. Jacob, (lis dlsaac, pa- 
triarche ; nomme aussi ianfc^ : bginx 
apara Gen. 49. 7, je les diviserai dans 
Jacob (la terredes Israelites) ; ap?? rna 
Is. 2. 5, maison de Jacob (le peuplc 
dlsrael). 

n ?py,l(qui supplante) n. pr. m. 
I Chr. 4. 36. 

1PJ& n. pr. Jaakan, fils d'Eser, I Chr. 
1.42. 

1JC. ro. (p/. ff^yj etrvhy;). 1° Forfit: 
•ia y?*te^ "i?? Is. 44. 23, laforet et tous 
scs arbrcs; rn**n rf> rbv Jos. 17. 18, 
monte & la forbt ; nrin rro Is. 22. 8, et 
Tisain ^ ma I Rois' 7.2, 10. 17, la 
maison dans ou de la forftt du Liban , 
palais que fit b&tir Salomon , pour y 
habitcr pendant l^te, ou pour servir 
d'arsenal; ^tart D-^nTato*) Os6e 2. 14, je 
les changerai en unc foret, c.-&-d. ils 
ne serviront qu'aux betes sauvages ; 
au fig.: inaa n?*n ^aao tiaan Is. 10. 34, 
(le bois le plus epais) les armies vail- 
lantes seront abattues par le fer ; soti; 1 ; 
b*^a (Iceri) Ez. 34. 25, ils dormironl 
(paisiblement) dans les forets; E)fcn*} 
whyjPs. 29. 9, elleedaircit, depouille, 
les forets. — 2° (Sejour des abeilles , 
oft ellcs d6poscnt leur miel ? puis) 
Micl, rayon : ^aw ■*■«£ ^nbax Cant. 
5. 1, j'ai mangb le rayon avec mon 
iniel ; da^n m?-*a I Sam. 14. 27, dans 
un rayon de micl. — 3° i?pitoa raHs* 
Ps. 132. G, nous l'avons trouveo dans 
Jo champ do Jaar (Benjamin, compare 



au lion de la forAt), ou dans un pays 
plein de bois. 

•Tjy! (habitant du bois)n.pr. Jaara, 
fils d'Achaz, 1 Chr. 9. 42. 

rny,! (const, rw;) Rayon de miel 

(v. "un2°). 

D^n%.N. pr. (v. ■«£). 

nnphajLti.pr. m.IChr.8.»7. 

^MJ. chelh.t *tor* ten, n. pr. m. 
Esdr. 10. 37. 

^^32,1 (que Dicu cr6e) n. pr. Jaa- 
siel, filsd'Abner^Chr. 27.21. 

T!9- (q ue Dieu deiivre) n. pr. in. 

I Chr. 8. 25. 

HEP (/iii. ny*, {pj f v. wi briller) 
fitre beau : n^j-rra Cant. 7. "J, que tu 
es belle! ?p»B T »iBj-rra7. 2, que tespas 
sont beaux {quelle belle demarche) ! 
niro *wroa ■fc'w Ez. 16. 13, et tu etais 
bien belie ; dun arbre : iVn^ tp*j Ez. 
31. 7, il etait beau dans sa grandeur 
(etait haut et magnifique) ; avec repet. 
de r» : b7» T?a^ n^»; Ps. 45. 3, tu es 
plus beau que tous les hommes. 

Pi. Rendre beau , embellir : tjdaa 
vifi^ aroa* Jer. 10. 4, il Tembellit avec 
de r'argent et de Tor. 

Hithp.: ^:nt) miqA Jer. 4. 30, e'est 
en vain que tu t'embellis, que tu te 
pares. 

no^ adj. (const, na*, m. n^, const. 
nr;, plur. rria; fern.). Beau, belle: -td 
nko Kin ha; Gen. 12. 14, qu'elle etait 
trfcs belle"; n^-ti^x rrjn-Kb bibtia&oi 

II Sam. 14. 25, il n'y avail point 
d'hommc aussi beau qu'Absalon ; nay 
rwva nt* I Sam. 17. 42, ct beau de 
figure (fort beau) ; •wn-na*; qyh "irn 
nrns na^*j Gen. 39. 7, Joseph etait beau 
de figure (de taille) et beau de visage 
(ou : beau et agreable) ; des animaux : 
nans nia*; niio sati Gen. 41. 2, sept 
vaches fort belles ; spa na 1 ; Ps. 48. 3, 
(le mont Sion est) un beau paysage , 
ou un beau climat, ou une belle branche 
(v. ti^jVip rxff] Ez. 33. 32, un homme 
qui a unc belle voix ; na; ho? ban-n^; 



Digitized by 



Google 



insty Eccl. 3.44, tout co qu'il a fait ost 
beau, (bon)en son temps. 

n ;?"n?? adj. f. (forme redouble de 
rup;). Belle : wyjjp} rro-w; rfta* J6r. 46. 
20, Tfigypte est comme une 'gdnisse , 
fort belle. 

1DJ (la beaut6)n. pr. d'une ville prfcs 
de la mer, appartenant k la tribu de 
Dan, Jopp6 (aujourd'hui Jafa), Jon. 
1. 3, Jos. 19. 46; wtoj ta; Esdr. 3. 7, 
la mer de Joppi. 

ngj (Kal inusit6, v.nw, •qw soufflcr, 
rcspirer) Hithp. Soupirer : fenwn ntnnn 
rr^a J6r. 4. 31, elle soupire (g6mit), 
elle 6tend ses mains. 

HSJ adj. Respirant, d6sirant ardem- 
raent : o»r na^i Ps.27. 12, et qui re- 
spire la violence ; y$b r$*} Hab. 2. 3, 
ct (raccomplisscmentde la vision) sou- 
pire, se h&te, vers la fin, le terme; sc- 
ion d'autres : (la vision) parle de la fin, 
de ce qui arrivera k la fin (ou n»j, fut. 
du Hiph. de mo). 

n ?J et ^ m . ( r ac. rno;). ficlat, beauts : 
r,n»Dn ^ Ez. 28. l/Vtelat de ta sa- 
gessV; «rjv hj« i^ $a Is. 33. 47, 
tes yeux. verront le roi dans sa splen- 
deur ; ■qp-bVara yi*** Ps. 50. 2, de Sion, 
la perfection de la beauts ; TjVan w\y t 
Tpa; Ps. 45. 12, et le roid6sirera, con- 
voitera, ta beauts (concevradeTamour 
pour ta beaute). 

JP9J (la brillanle) n. pr. 1° Japhia, 
ville de la tribu de Zabulon , Jos. 19. 
12. — 2° Japhia, roi de Lachis, Jos. 
10. 3. — 3° Japhia, fils du roi David, 
II Sam. 5. 15, 

^y?I (Dieu le sauve) n. pr. Japhlct, 
fils de Heber, I Chr. 7. 32; n. patron. 
^s? Jos. 16.3. 

»13^ n. pr. 1° Jephunn6, p6re de 
Chaleb,Nomb. 13. 6.-2° JephunuS, 
fils de Jether, I Chr. 7. 38. 

J>9? (A r aJ inusit6, briller, v. na;) 
Hiph. ^fiin. 1° Faire briller : -via ^tin^ 
ia» Job 37. 15, (sais-tu comment) il 
fait briller la lumiferc de ses nu6cs (ft 
travcrs les nu6es)?— 2° Paraltre, bril- 



N5P 



351 



lor, rayonnor : Tjm **& ?^in Deut. 33. 
2, Dieu brillaiT (se r6v61ait dans sa 
majeste) du haut du mont Pharan ; 
h**ain tfowi y& Ps. 80. 2, loi quics 
assis sur les chgrubins, apparais, ma- 
Hifeste-loi ; ww$in wti*\ ttis-i?"] Job 
10. 3, (peut-ll te plaire) de briller 
sur les conseils des impies (de favo- 
riser leurs desseins), exact, que tu 
brillcs, etc.? bc«-it» jwg'sn Job 10. 22, 
(une terre oti) il brille comme les 16- 
nebres, ou le jour est comme la nuit, 
oCi il y a une nuit perpgtuelle. 

nj#? f. Splendeur , beauti : Aim 
tjrw Ez. 28. 7, ils souilleront ta 
beaulg, ta splendeur. 

H|J (qui se r^pand au loin) n. pr. 
Japhet, fils de No6, Gen. 5. 32, 9. 27. 
ni^? n. pr. Jcphtha, ville de la tribu 
de Juda, Jos. 15. 43. — 2° Jephte, 
filsde Gelead, jugedlsrael,Jug. 11. 1. 
bfcrnigo^ (cspace de Dieu) n. pr. 
d'une valine dans le pays de Zabulon 
et d'Aser, Jos. 19. 14, 27. 

N3£ (Jut. «an, t m/jer.wg, aveenparag. 
hHS, pi. f. nr^f, inf. &n, const, naqt. 
part, tup, f. nxsr et nwp) Sortir : ks 
nann-|« Gen. 8. 15, sors de Tarchc; 
^nx^ laa* Job. 3. 11, (quand) je suis 
sorti du sein (de ma mfcre); avec race: 
wrrna *iX2£ on Gen. 44. 4, lorsqu'ils 
furentsortisde la ville ; rww mton aq*ri 
h;s3Deut.l4.22, (les fruits)qui sortent, 
naissent du champ chaque ann^e ; ^a 
^«y Jer. 10. 20, mesenfants sont sor- 
tis de moi, c.-ft-d. m'ont abandonne ; 
t)b» nxspn wn Amos 5. 3, la ville d'od 
sortent ruillc hommes ; avec a : itgap 
in Jiacp J6r. 17. 19, (la porle) par la- 
quelle ils sortent ; Knn-tttia hftapt; Neh. 
2. 13, je sortis par la porte de la val- 
ine ; aa*a t&? *& Deut. 24. 5, il ne sor- 
tira pas avec l'armge (il n'ira point a 
la guerre); mth **<} I Sam. 8. 20, il 
sortira devant nous, marchera k notre 
t^te; nnx in»r] I Sam. 17. 35, jo 
courus apres cctto bdte ; i^at rrob 
^nxsa Deut. 33. 18, rejouis-toi, Zabu- 
lon , dans ta sortie (pour la guerre ou 



Digitized by 



Google 



252 



N!P 



pour des entreprises commerciales) ; 
n ttto$ aapExod. 21. 2, Tesclavc sortira 
libre (do chez son mallre) ; bin nty?) 
21. 11, die sortira de la servitude, 
elle est libre, gratis (sans se racheter) ; 
dis-r« fcer d^a aoiEccl. 7. 18, celui 
qui craint Dieu sort! se retire bien, de 
toutcela; rjatfr-b? «£ iitasnGen. 19. 
23, le soleil se leva sur la terre ; nswt 
d^aaian N6h. 4. 15, quand les 6toiles 
paraissent ; b^^ nbhr* nr^Deut. 8.7, 
(oil) des sources et des lacs coulent , 
jaillissent; b w ksji Jos. 15. 11, la 
frontifere s\Hend ; hjp* oa^o *qn Hab. 
1 . 4, on rend des jugements corrompus, 
pervers, litter, la justice sort courb6e, 
torlueusc; njtjn nasa Exod. 23. 16, 
quand l'annGe finit; * i-oba "hdDri ks? 
Aboth , la perte ct le profit, le ctefaut 
ct la quality , se compensent ; •nrj ksj 
inain accomplir un devoir, surtout re- 
ligieux. 

Hiph. Faire sortir : yyi* dar\$ trs-in 
&T?y? Exod, 16. 6, (que e'est Dieu) 
qui vous a fait sortir (vous a tir6s) de 
Tfigypte ; yy onb fcosin Gen. 14. 18, 
Malchisedetappbrta , leur offrit, du 
painetdu vin ; Sp^rra fcHSt^Exod. 4. 7, 
il retira (sa main) de son sein ; KSi*i 
etea-ia ran Gen. 24. 53, le serviteur 
(Eltezer) tiYa(pr6senta) des vases d'ar- 
gent; Kcfr jnnrj vcpieQ Gen. 1. 12, la 
terre produisit de Therbe verte ; xs^ 
iarjtyyi? tjoarrnK drus II Rois 15. 20, 
Manahem leva cet argent dans Israel ; 
Yyflfti na*i K^inb Nomb. 14. 3G, en 
rdpandant de mauvais bruits de ce 
pays, en le dfariant comme mauvais ; 
*oxv» d^ab doste Is. 42. 1 , il annoncera 
la justice , la loi , aux nations ; tcxta* 
^d Is. 54. 16, (l'ouvrier) qui fabrique 
Tinstrumcnt ; bbv« ijjj K^in-dao J6r. 
15. 19, et si tus^pares, si tu saisdis- 
tinguer, ce qui est pr6cieux de ce qui 
est vil; TftK K:rn (Act*) Gen. 8. 17, 
(pour K^ih) fais sortir avee toi ; *m«^i*2 
II Rois 12. 12, on employ a, d^pensa 
(cet argent). 

Iloph. pass.: r^sra v^n Gen. 38. 25, 
elle futconduite dehors (au supplicc); 



J5P 

nsjriri dMj?s ***) Ez. 38. 8, et elle a6l6 
retiree, ramen6e, d'enlre les nations. 

M) chald. (Kal inusitd. Schaph, v. 
mpj). Achever, finir : n^ nn^ jwpn^ 
Esdr. 6. 15, et on acheva ce temple. 

3J£ Kal inusite. Niph. , Hiph. et 
Hoph. formes de a*3, v. ce verbe. 
(Kimchi classe toutes les formes sous 

ar v 

Hithp. arwi sc placer, se presen- 
ter, se tenir : -inn rwnn^ ttiprj*} Exod. 
19. 17, ils se plac&rent au pied de la 
montagne ; ?ft*a •* ^te arjrwNomb. 
22. 22, un ange 3e l'fcternel se pla^a 
danslechemin ; rw-jg *}$> a^nn-j Exod. 

8. 16, et prGsente-toi devant faaraon; 
•w-i? airnrt Job 1 . 6, pour se presenter 
devant T^ternel ; yyi ^ais lea PT. Ps. 
2. 2, les rois de la terre s'61fevent (contre 
rEterncl); p» "oa ^ a*w "»n Deut. 

9. 2, qui peut sufcsister devant les fits 
d'Anac (qui peut leur register); iw 
a*wib *p» II Ghr. 20. 6, nul ne peut 
te r6sister ; inha anw Exod. 2. 4, 
(pour arjh&i) et ^sa soeur se tint ou se 
pla$a. 

3JP, chald. Pa. Apprendre, savoir, la 
v6rit6 : «ai* rvo* yywDan. 7. 19, j'eus 
ensuitele d^sir d'apprendre, de savoir, 
la v6rit6. 

X&\ ou *ty Kal inusite. Hiph. anm 
Placer, presenter, mettre : spjai ^m*m 
Gen. 43. 9, (si) je (ne)le place devant 
toi ; rtn$ vtb da*5 47. 2, et il les prc- 
senta h Pharaon ; p**\ ^a ^5^n J6r. 
51. 34, il m'a plac^e \k (m'a renduc) 
comme un vase vide ; nftpttrrrw aa^ 
Gen. 30. 38, il posa les branches, ba- 
tons; ywta aatri Deut. 28. 56, (qui 
n'a pas essayd de) poser (son pied) sur 
la terre ; a&ttjia ^a w*py\ Amos 5. 15, 
relevez la justice dans la porte (faites- 
la r^gner dans vos tribunaux); nt^^bx 
niaitri n»|-nx Jug. 6. 37, je raets la toi- 
son (dans Taire) ; tpw w-nrii» Gen. 33. 
15, je veux placer, laisser (quelques- 
uns de mes gens), auprfcs de toi. 

Hoph. fitrc laiss6 , demeurer : p^ 
^ v da^pai daa^ Exod. 10. 24, mais 



Digitized by 



Google 



run 

vos troupeaux de menu et de gros b£- 
tail dcmeurerontici. 

*W w- (rac. w). Huile : ain ia 
w Norab. 18. 12,cc qu'il y aura de 
meillour en huile ; top -m*) rvn yy$ 
II Rois 18. 32, une "terre'd'oliviers, 
d'huile et de miel, ou *w m d'olives 
dont on tire Thuile ; ^ t rs p fy y ^ ^ hi* 
Zach. 4. 14, ce sont les deux fils de 
I'huile (les deux oints,le roi et le grand 
prttre). 

™ln. pr. Jczhar, fils de Kahath, 
Exod. 6.18; n. patr. ***vpNomb. 3. 27. 

y&¥[ in. (rac. w). 1° Lit : spn'tDT-tDK 
■ttscn-i? Ps. 63. 7, quand sur mon lit 
jc mo souviens de toi ; to'js-i? H^rg-tttt 
w 132. 3, que je ne monterai sur 
mon lit, exact, sur le lit (prepare pour 
Glre) ma couche. — 2° fitage : -n$ 15*5 
?«jn I Rois 6. 10, il b&tit 1'Atage au- 
dessus (ou : une galerie autour) de tout 
l'tdifice ; fim. hjhnrjn §«;rj 6. 6, 1*6- 
tage d'en bas (le keri partout ?^;). 

PW (il rit, raillc) n. pr. Isaac, fils 
d'Abram, patriarche, Gen. 17. 17, 
21. 5; Ur. 33. 26: pnte??. pntep rvq 
Amos 7. 16, la maison d'Isaac (le peu- 
ple dlsrael). 

*W (keri iri£)n. pr. m. I Chr. 4. 7. 

W¥ r adj. verb, (rac. ks;). Sorti : 
rw "yapp II Chr. 32. 21 'et de ceux 
qui (Haient sortis de ses entrailles (de 
ses enfants). 

^¥1 chald. adj. (v. ar;). Stir, vrai : 
sribo vow Dan. 6. 13, cctte chose 
(cela) est stire ; wain a^-j 2. 48, le 
songe est veritable; a^rv? 2. 8, cerles ; 
f otri nw* Rituel , (cettc parole est) 
vraie et stire. 

W (fart) fitage (v. jwj). 

V*; (ifaJ inusitt) ' Uiph. Placer dcs- 
sous , etendre pour servir de lit : pigi t 
y^; -*$jls. 58. 5, et qu'il 6tende sous 
lui le sac et la cendre (qu'il se couche 
dessus) ; Vfow} rupfcto Ps. 139. 8, si je 
fais de l'enfcr mon lit (si j'y repose). 

Hoph. pass.: mrt snr tptfiQ Is. 14. 
11, les vers sont places comme un lit 



P5P 



253 



sous toi (les vers forment ton lit); 
b"»atfc aw* 1^3 pig Esth. 4. 3, le sac et 
la cendre Anient dtendus comme un 
lit pour beaucoup , beaucoup se cou- 
chfcrent sur Ic sac, etc. (ou **j , dans 
cctte phrase, estprit. du Pou. et le 1 
lettre radicale. 

p2£ (fut. p'r% plur. «ip2p, impir p% 
et par;, inf. ngs) 1° Verser, r^pandre : 
m^»n->? fofl pk«j Gen. 28. 18, il r6- 
pandit de I'huile sur le haut (de la 
pierre); yoft tfg p^) L6v. 2. 1, il r6- 
pandra de I'huile dessus ; -ia i* ^W, 
hifctn tfftyi II Rois 4. 4, uT verseras 
dans tous ces vases ; Aaao") w& p2§ 
II Rois 4. 41, verse (dans les plats), 
scrs-loau people, pourqu'ilsmangent; 
ttJnb ypx Is. 26. 16, (ils ont 6panch£) 
ils t'ontadress£ leur humble prifcre. — 
2° Fondre : am r&jB my* ii ftfj^ji 
Exod. 25. 12, "et tu fonaras (pour 
l'arche) quatre anneaux d'or ; rw n^i 
tt^W ^^ 38. 27, pour fondre les bases 
(des colonnes) du sanctuaire; part, 
pass. p«; fondu : inj;^ ^R^I I R°> s 
7. 24, (les ornements) (Haient fondus 
dans sa fonte (en une seule pi&ce avec 
la mer) ; dur : laa-tea pa; lab Job 
41. 15, son cceur est dur comme la 
pierre ; rby p«; 41 . 14, (tout) est dur, 
solide, en lui ;aufig.: ia p«; ifiiapiyi 
Ps. 41. 9, un dessein injuste, infflme, 
est arrit^ en lui, ou : le malheur s'est 
r^pandu sur lui (dans ce sens ce sont 
les paroles de Tennemi). — 3° Intrans. 
Coulcr, devenir dur : wmbitw p^ 
I Rois 22. 35, le sang de la plaie cou- 
lait; pwob w ngia Job 38. 38, lors- 
que la poussiferc, du la boue, se durcit 
coinme une fonte, comme l'airain. 

Hiph. 1° Verser : ngsia »w keri 
(ngyi» cfte/A), II Rois 4. 5, et elle ver- 
saiti — 2° Une autre forme , placer, 
poser : *j ^ab b|?i|^ Jos. 7. 23, et les 
placfcrenf, depos^rent, devant Tfiter- 
nel; a 1 *?^ ^•w npir^n II Sam. 15, 
24, et ils pos&rentYarche de Dieu. 

Hoph. 1° filre versS : -i? pspv^^K 
■fofco L6v. 21. 10, sur la tfile duqucl 



Digitized by 



Google 



2*4 pW 

(lTiuile d'onction) a <H6 r6pandue ; ppn 
sprnnafeja yi Ps. 45. 3, la gn\ce est 
vefsde,r6panduc, sur tes lfcvrcs. — 
fitre fondu : p*ra Van I Rois 1 . 33, tout 
((Hait) jctd en fonte ; ptfra *&na Job 37. 
18, commc un miroir de fonle (d'ai- 
rain); aufig.: kw kVj pito iy*m Job 
11. 15, et tu seras stable, ferme, et tu 
n 'auras rien k craindre (v. II p**)- 

KyM) f. La fonte : "inf^a I Rois 7. 
24, dans sa fonte (v. lc m6mc exemple 

I 1JJ {fat. ny«j et iqpi) 1° Fabriquer, 
former, crtter : i*; n$| ffinnGen. 2. 8, 
rhomme qu'il avail formG ; •« w»j 
ffjKn-nK d^rftn 2. 7 , l'fiternel, Dieu, for- 
ma rhomme fi&a-^ Is. 44. 9, ccux 
qui fabriquent les idolcs ; -p? -op Ps. 
94. 9, celui qui fait Toeil (Dieu); -pp, 
dijw ntjs tpm 14- * 7 » 1616 el I'hiver 
tu les as* cr£6s T , (Hablis ; m?i» -via iarh 
^tin Is. 45. 7, qui forme la lumifere et 
qui cr£e les t6nfebres (v. *op subst.) ; 
^^1 T^"! Is - * 3 - *» (Dieu) qui t'a 
forW, 6 Israel ! — 2° Order pour, des- 
tmer h : ft-w tpiyyr; Is. 44. 21 , je t'ai 
formd pour live mon serviteur ; t^sk 1 ] 
d* n*tai «gij^44. 6, je t'ai form6 (aes- 
tin6), je t'ai etabli, pour 6tre le reprg- 
sentant, ou Tauteur, de mon alliance 
avec le peuple (ou de Talliance des 
peuples ; d'autres traduisent Tpwut^ : je 
t'ai consent, de to. —3° Former dans 
Tesprit, projetcr: irtfrfl d-i£ "W? 37. 
26, depuis le temps le plus reeulo je 
l'avais projetG , ordonnft ; qg ny^; 
h|i$jK 46. 11, j'en ai formd le dessein, 
et je faccomplirai ; avec b? : •os* run 
nsn daft* •■crh J6r. 18. 11, je projette 
contre vous (je vous prepare) des maux, 
ou dans le sens 1° : je cnte des maux 
nouveaux contre vous. 

Niph. : V* Ttfn& **$> Is. 43. 10, 
avanl moi aucun Dieu n'a 6t6 form6 ; 
mieux: avant moi, avant que j'aie cr6£, 
il n'y avait rien de cr66 par un Dieu. 

Pou. : nw trna^ Ps. 139. 16, les jours 
sont destinVs , fix6s , ft rhomme d&s sa 
naissance (v. AaJ3°); selon d'autres, 



■)1P 

rup a pour sujet &^ qui pnicfcde : tous 
mes membrcs qui devaient 6tre formes 
(tra*) dans la suite de plusieurs jours 
(6taient Merits dans ton livre). . 

//op A.: r$9 *v fta*fta Is. 54. 17, 
toutc armc qui a 6t6 pr6paree, ou for- 
g6e, contre toi. 

IP8J (lc m6me que ■« et -ns, mais 
inlrans.) fitre 6troit, resserrS, erabar- 
rassG, effrayd, tourmente : n& *jn:fta 
sp?* *o£ Prov. 4. 12, lorsque tu mar- 
cheras (dans cc scntier) tes pas nc se- 
ront pas rcsserrds ; atiiva "nsn hj;? ** Is. 
49. 19, car alors tu seras k l'6troit par 
la quantity des habitants ; impers. : 
nioa ani wj Jug. 2. 15, ils 6taient trfcs 
embarrasses (dans unc grandc d6- 
trcsse) ; ft njj ipfib rviwioa Job 20. 22, 
malgrgl'aboridancedeses biens, il sera 
en peine, ou il tombera dans la ndecs- 
site; ft w] ^ko ap^r; kw Gen. 32. 8, 
Jacob cut une grande peur, et il cut lc 
cocur scrrd (fut effrayd) ; aussi forme 
fern. : Tkv *vrh ^trii I Sam. 30. 6, Da- 
vid fut trfcs effray6 , ou afflig^ ; w 
paKb II Sam. 13. 2, AmnonGtait tour- 
men td (par sa passion). 

*UP. tw. (rac. I w). 1° Formation : 
^=P *7l wrr^ Ps. 103. 14, parce qu'il 
coiinaltuotrc formation (il sait com- 
ment et de quoi nous sommes formes, 
il connalt notrc nature). — 2° La chose 
formde, Touvrage : i^fft nan w Is. 
29. 16, (comme si) Touvrage disait de 
Touvrier, ou si un vase d'urgile disait 
du potier; vbs w irriM-^ Hab. 2. 
18, Touvrier de l^ouvrage (de Tidolc) 
espfere cepondant en lui (en son ou- 
vrage). — 3°Pens6e, meditation, des- 
sein (v. I w 3°) : s-i tmn A -i:r ^ 
•p^jia Gen. 8. 21, car les pens6es (les 
penchants) du cceur de rhomme sont 
portees au mal dfcs sa jeunesse ; ^fta 1 ; 
^•i p^ iab nawntt 6. 5, et que tous les 
desseins et toutes les pens£es de son 
coeur n'etaient que m6chancet6 ; -op 
ikn Tfratj Is. 26. 3, Tesprit ferme (qui 
a conliance en toi) , tu lc pr^serveras. 

^?. n. pr. Jezer, fds do Nephthali , 



Digitized by 



Google 



"IS* 

Gen. 46. 24 ; nom patron. . -nan Nomb. 
26. 49. 

Qv ?$ pi. m. (cc qui est form<5). Lcs 
mcmbres du corps ou lcs trails : •nsni 
bteiaaJob. 17. 7,et mes mcmbres," ou 
mcs traits, sont tous commc Tombrc 
(qui disparalt). 

ftlfj Enflammer, cmbrascr, ct intr. 
brAler, s'cmbraser : •n*** i$awy n$hj 
Is. 9. 17, elle s'cmbrasera, Lrtilcra, 
dans l^paisseur de la fortt; ou trans.: 
clle embrasera la fordt; «w tiaa 33. 
12, ils seront consumes par le'fcu; 
rwan tt}^ rpnty Ur. 49. 2, et ses 
filles (les villes qui en dependent) se- 
ront consumes par lc feu. 

Niph. n*a (m6mo signif.) : m-tfuft 
*fca wiu N6h. 1. 3, et ses porteVont 
6tc consumes par le feu ; rmja i*w 
a* 1 *}» J6r - 2 - 18 » ses villes ont 616 
bnltees, personne n'y demeure( Targ.: 
ses villes sont ddsertes) ; waa nnas 
9. 11, elle est brtitee (ou'ctesoteV) 
corame un desert; bipaa ^nvn nnjui 
tvh II Rois 22. 17, ma VolftroVallu- 
mera contre ce lieu. 

Hiph. Allumer, incendier : vewn 
*™»ttte J6r. 51. 30, ils ont incen- 
tli6 ses maisons : -n« spas vrwn rrai 
«*** *>^m nginrt if Sam" 44." 31^ 
pourquoi tes geris ont-ils mis le feu h 
mon champ? tiaa n^arn soil 4. 29, 
allez ct mettez-yta feu; ^Wa tt^-naty 
Lament. 4. H, il a allume un feu dans 
Sion ; tig spprog ^3jn Ez. 21. 3, j'al- 
lumc un feu dans toi ; avec i? : rrom 
»T*? *>* Wr. H. 16, il a allumd un feu 
(autour de cet arbre). 

a pJ m. Cuve , pressoir : sipitim 
^•j tiiT* tr^ri Joel 2. 24, lcs pres- 
sors regorgcront de .vin ct d'huile ; 
why; tfw> tiiwn Prov* 3. 10, et les 
pressoirs deborderont, regorgeront do 
vin; na^b^Job 24.11, ilsontfoute 
les cuves, pu; le vin dans les prcs- 
3oirs. t . , 

'£???-* (ce que Dicu rassemble) 
n. pv. Jekabs^el,' ville de la tribu de 
Juda, N6h. 41. 28, iactap Jos. 18. 21. 



lp 255 

n Rr (M- ih et T5**) Brdler : titt 
bim-iij rvij^Is. 68, 5, un feu qui bnlle 
toujours; ^-ng; viaa nrtrn 10. 16, et 
sous (ccltc arm^e) qui est sa gloire 
s'allumera un cmbrasement, un incen- 
die ; rvpinh VfewJ-n* njyw Dcut. 32. 22, 
il bnlle jusqu'au fond du school. 

Iloph. Eire allume, brtilor : tifcp 
•ia ^n haj>?n Uv. 6. 2, lc feu de lau- 
tel scraallumd (brAlcra) dessus, y sera 
toujours cntrctcnu ; *pxa b&rvip.tiaHa 
ijMnbiiar-w J6r. 17. 4, vous avcz allu- 
ra6 ma colfcre comme un feu qui brtilera 
6ternellcment, exact, vous avez allum6 
un feu dans ma colore. 

T3 chald. Brtiler, part. fern. ampi 
ctKJj^Rjbraiant: Kiwp; tra ^nnDan! 
3. 6, une fournaiso pleine (Tun feu 
ardent. 

*Hp] chald. f. Briilement, action de 
brdler : kts$ nnpi rawi Dan. 7. H, 
et qu'il avail 616 livrci au feu pour 6lrc 
brtil6, exact, au briilement par le feu. 

D JT!i?» (incendie du pcuple) n. pr. 
Jokdeam , ville de la tribu de Juda , 
Jos. 18. 86. 

Hj£ n.pr. Agour, Ms de Yakd, Prov. 
30. 1, un sage, contemporain de Sa- 
lomon; selon d'autres, un nom que 
Salomon sc donne h lui-mdme : Agour, 
qui assemble ; Yak6, qui r<*pand les Ve- 
ritas, la sagesse. 

n 7P? /"• (seulement const, nh^). 
Ob6issance, selon les uns ; assemble, 
socidtc, selon lcs autres : d^» nhj»n i^ 

Gcn.49.10,ctlui(Juda, aura")rot^ 
sancc dcspeuples, lesaulres tribus lui 
ob^iront, ou : les peuples s'assemblc- 
ront autour de lui ; dsrnni^i tarn Prov. 
30. 17, et qui m^prise' TobVissancc 
due k sa mfcre, ou la soctete de sa 
mfcre. , , 

n?1 Pr m. Foyer : nnp;^ ux mnni Is. 
30. 14, pour enleverdu feu d'un 'foyer 
(proprcra. part, pass.: ce qui est al- 
lum6). 

^pj el*p) Embrasement, incendie: 
^i^.-V; ie U. 10. 10, un em-' 



Digitized by 



Google 



256 



ip* 



brasement s'allumera comme un in- 
ccndie. 

BipJ m. N6ant : ftw irtp;-^ Job 8. 
14, son esp^rance est un n6ant, un 
rien; ou fut. de wp: son esp6rance sera 
couple, s'6vanouira (v. o*p). 

OVp) m. Ce qui exisle , un 6tre : 
wtoaj ^k d^n-is Gen. 7.4, tous les 
6tres(toiites les creatures) que j'ai faits; 
tarrAyiq -rate d^rria rvji Deut. 14. 6, 
et v tous les 6tres qui les suivaient. 

tfipj et ^p\ m. (p/. tj^p*;, rac. tip;). 
qui tend des filets, Toiseleur: wip; ma 
Os6e 9. 8, le filet d'un oiseleur ; Tiwf^ 
tttop; to Prov. 6. 5, et comme un oi- 
seau (qui fuit) d'entrc les mains de 
Toiseleur. 

^V^p) n. pr.m. I Chr. 4. 13. 

]£j?T (le petit) n. pr. Joktan, fils de 
H6ber, Gen. 10. 25, souche de plu- 
sieurs peuples de l'Arabie. 

D^pj (Dieu T616ve) n. pr. 1° I Chr. 
8. 19.-2° 24. 12. 

"^p- adj- (rac. -\p;). Cher : -op? i?q 
d^tx -A J6r. 31. 20* Ephralm n'est-il 
pas' mon filschtfri? 

*V$: chald - a(l h 4 ° D i ffi cile : Knid* 
rw*R bsti asid-^ Dan. 2. H, et ce 
que le roi 'demandc est difficile. — 
2° Glorieux', puissant I'tfjTEi ^ ^B$dK 
Esdr. 4. 10, le grand et glorieux, 
noble, Asenaphar. 

TOi pr. 1° I Chr. 2. 41. — 
2° 3. 18. 

Dy T 9i2>. pr. m. I Chr. 23. 19. 

DJJPpJ n. pr. Jokm^am , ville dans 
le pays d'Ephraim, appartenant aux 
L6vites, I Chr. 6. 63 ; Jos. 21. 22, on 
lit k la place : d^dp. 

°%i?t (possession du peuple) n. pr. 
Jokn6ani, ville de la tribu de Zabulon, 
Jos. 19. 11. 

yp^(seulem. au fut.) 1° Se luxer: 
ap?n ifstB a>pni Gen. 32. 26, et l'os 
de Ta ciiisse (ou Tischion) de Jacob se 
luxa. — 2° Eloigner, se detacher : 
Tjtw ^w *P*n* J6r. 6 - 8 i de peur que 



mon coeur ne s'61oigne de toi ; *pfc} 
*t**b ^w Ez. 23. 18, mon esprit, ou 
mon coeur, s'est retire d'elle; $elon 
d'autres, le Kal de la racine *?p ou 

»»• 

&ip/i. Attacher & des potences, pen- 
dre (faire disloquer les membres) : 
dni« sp-irn Nomb. 25. 4, et pends-les ; 
tts da^i II Sam. 21. 9, ils les pen- 
direntsur la montagne. 

Uoph. fitre pendu : d^an niwp? 
II Sam. 21. 13, les os de ceux qui 
avaient 6t6 pendus. 

KRx (scul